AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Sam 3 Aoû 2013 - 10:36

La Guerre pour le Krysholil a commencé à être conté, certes. Mais le passé auquel elle est mélanger est long et compliquer… Pour que nous nous y  repérions tous, je lance, en parallèle de La Guerre pour le Krysholil, le passé de l’ile de Locûbrita, berceaux du mal que Représente Magârefah ! Je continuerais les deux Fic en même temps, mais il se peut qu'il n'y aille qu'un chapitre par semaine en fonction de mon rythme de travail a la rentrée. Mon but, un Chapitre par Fic Par Semaine : Donc deux Chapitre en parallèle ! Je ferais de mon mieux mais ne promet rien...
Cette fan-Fiction Est différentes de l’autre et se passe avant. L’autre fic Pourrais être Nommée : La Guerre pour le Krysholil, Tome 3 – Le Retour d’une Menace
Bonne Lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Tome 1 – Locûbrita, Terre du Passé
Chapitre 1 – Le créateur


Par delà les différentes mers de Universcape XI, dans la contrée Encore Inexistante de Locûbrita, un rocher était là. Il était là, simplement et son destin n’était pas moindre : Il allait être le berceau de Locûbrita, Ile test pour la création de nouvelles espèces.

Ce caillou perdu dans la mer plut à un maitre créateur qui sera connu sous le Surnom de Celui-Qui-Fait. Il décida d’y bâtir son empire. Pour cela, il créa le Cœur Créateur : Une immense sphère minéral conçu dans un matériaux nouveau, de sa conception. Ce Cœur allait être la source d’énergie nécessaire à la création de l’ile, l’empire lui-même et bien sur, ses occupants.
Il fit juste agrandir le caillou par le cœur. Cela créa un Volcan, le Volcan principale. L’ile commençait à prendre forme… Il se dit qu’il allait maintenant faire les habitant… Il réfléchit longtemps, longtemps… mais aucune idée…

Il s’assit et ce demanda quelle forme il allait faire… Un moucheron vola vers lui et l’enquiquina un moment. Le moucheron se posa sur le nez du Créateur et l’inspiration pour le Jorlarkh lui vint. Il agrandit les moucherons plus de 100 fois, lui doubla la paire d’ailes et rendit le dard plus volumineux, histoire qu’il puisse se défendre mieux…
Sa première création faite, satisfait, il commença a explorer un peu la terre qui se construisait grâce au cœur… Les plantes poussaient et cela était magnifique !! Le créateur qui avait une forme humanoïde, courait gentiment sur ses nouvelles terres. Soudain, il trébucha sur une racine qui venait de sortir brutalement de terre et il s’étala violemment. En relevant la tête, il aperçu un Lézard. Un petit Lézard vert… L’Irrnolh allait voire le jour.
Il agrandit le Lézard et le rendit Bipède. Il le trouva un peu frêle et lui donna une force plus colossale. Il voulait des êtres très différents et ce Lézard, malgré sa force ne ferais pas le poids face à un Jorlarkh… Aucune race ne devait dominer ! Il lui rajouta de longue corne pour ce défendre. Toutes ces créatures étaient puissantes physiquement… Il fallait maintenant un être puissant Psychiquement puissant…
Cette fois-ci, il réfléchit bien plus longtemps pour la troisième race. L’intelligence ? Ce sera leur force… Mais à qui ?
Il continua de courir dans la forêt en création. Il vit que les plantes n’allaient pas vivre par une énergie standard… L’eau n’allait pas tout de Suite être purifié par eux, l’eau de mer ne s’y prêtait pas…
Il créa le Krysholil Synchroniser, et en fit une source d’énergie pour toutes son iles : Les arbres, les rocher et surtout ses habitant. Il remplaça l’Aegis des ses deux création a base de créature banale, par du Krysholil Synchroniser. Pour sa troisième création, il utilisera aussi cette Substance.
La troisième… Il vit un long court d’eau en création et alla vers lui. Cette rivière était calme et l’eau de mer déjà claire… Il se regarda dans l’eau et la troisième race prit forme dans sa tête : Les Sheulû. Pour cela, il créa une copie de lui même et la modifia, modelant les formes et tout se qui s’en suit. Il décida que pour cette race, chaque individu seras Unique et que l’arrivé d’un nouvel Individu seras une célébration. Il fit une centaine d’individu Jorlarkh et Irnnohl et ce consacra 10 jours complet pour créer une autre centaine de Sheulû. Il en fit de tout les élément, de tous les caractères et de plusieurs tailles aussi. Il créa aussi la notion de féminité chez les trois races, pour qu’il y ait plus de diversité…
Son cœur créateur était toujours en haut du Volcan. Une trentaine de jours plus tard, sa tâches de crée à partir de presque rien était accomplit, la vie suivra son cours sans lui. L’être Créateur alla en haut de son volcan pour détruire cette source de puissance qu’il ne faillait pas mettre entres des mains mal intentionnée. Un problème survint : L’être Créateur avait le devoir de Crée, pas de détruire. S’il détruisait quelque Chose, il rompait le Serment et était renvoyer de là où il vient… Il se dit qu’il n’avait rien a craindre : c’était pour la bonne cause et la sécurité. Il le fit exploser pour que les morceaux se détruisent dans l’eau. Mais, il n’eut pas le temps de les ramasser : Il avait rompu la règle !

Il fut réduit à l’état d’un flux d’énergie pure et s’enfonça dans la terre. Une partie de lui resta sous terre et une autre du aller dans le ciel, prenant la forme d’une étoile, la nuit, il était dans le champ de gravitation de la planète Principale d'Universcape XI. Cette partie resta là, pour surveiller son archipel. Il le surveilla et continua d’y envoyer des créatures nouvelles en se basant sur les bases de ses trois peuples. Des Irnnolh et des Jorlarkh et assez peu de Sheulû, lui demandant du temps. Il fit oublier a toute ses première création sa venue sauf un seul, car il l’avait quand même fait en premier. Son premier Sheulû : Un Sheulû bleu et noir, une pure merveille selon lui. Il se nommait Merlïmrâh et était le premier Sheulû… Il était le plus soigné et le plus finis. Il était preuve de sagesse…
Sa création fut une très grandes Réussite !

Son Destin fut énorme. Merlïmrâh connaitra plusieurs choses dans sa vie qui feront qu’il changeras souvent d’attitudes… Il eut un rôle majeur dans les ages pour plusieurs Raisons… Un Jorlarkh curieux va apprendre à le connaître jusqu'à aller dans son intimité. Mais il va tout oublier… Voyons ensemble se qui fit que Le Jorlarkh Loomâh Perdit la mémoire et son passé avec Merlïmrâh, le sage.
Voyons comme un seul être aurait put changer la face de cette guerre et comme il est rester seul, dans son coin, laissant la guerre prendre le dessus et une puissance sombre voire le jours alors que Merlïmrâh aurait put tuer cela dans l’œuf.
Cette puissance puise son origine chez le Maitre Créateur, justement et porte pour Nom Magârefah.

Magârefah puise son origine  dans les étoiles. L’étoile de Celui-Qui-Fait était frustrée de ne pas pouvoir voir comment ses créations évoluaient. Il voulut crée un être qui lui permettrais de savoir comment tout ce passait. Une idée germa dans sa tête : Crée un Sheulû qui savait qui il était vraiment et qui pourrait juger si les autres étaient bien réaliser. Celui-Qui-Fait Créa un Sheulû à la va vite, impatient de savoir. Il lui donna un aspect menaçant et bâcla le coter émotionnelle. Ce fut la pire erreur à faire !
Il lui dit :
-Je Suis Celui-Qui-Fait ! Tu est mon serviteur et je te demande un seul chose qui seras ta raison de vivre : Evaluer si mes autres Créations sont parfaites ou non et s’il le faut, me transmettre se qu’il faut changer !! Va ! Et Accomplit ta tâche ! Tu es Magârefah le Survivant à L’oubli !!!
Et il expédia le Sheulû rouge et noir sur l’archipel comme s’il était une commette.
Il s’écrasa dans le lac de Krysholil de Srümorh, créant le premier lien vers la folie…


Dernière édition par pô d'attout le Mer 7 Aoû 2013 - 8:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 4 Aoû 2013 - 12:47

Hum c'est bizarre que tu mentionnes en premier le Krysholil Synchronisé au lieu de Krysholil tout simple non étant donné que je pensais que le synchronisé venait du minerai originel.

"...il était dans le champ de gravitation de la planète Universcape XI" Universcape XI est un univers et non pas une planète, peut être voulait tu dire "la planète principale/centrale d'Universcape XI" ?

"Voyons comme un seul être aurait put changer la face de cette guerre et comme il est rester seul, dans son coin, laissant la guerre prendre le dessus et une puissance sombre voire le jours alors que Merlïmrâh aurait put tuer cela dans l’œuf."
Il faudrait reformuler cette phrase, je comprend le message après plusieurs lectures mais ce n'est vraiment pas super clair de prime abord au vu de la formulation.

"Tu Magârefah le Survivant à L’oubli !!!" Toi à la place de "Tu" non ? Sinon je ne savais pas qu'il avait déjà le nom de Survivant à l'Oubli dans sa toute première phase.

Pour le reste je n'ai pas eu trop de problèmes à comprendre, la description de Celui-Qui-Fait est tout de même moins dans la sagesse que ce que je pensais. Imaginer un titan en manque d'inspiration trébucher sur des racines ou encore crée une race à partir d'un Rahi moustique car il l'embête est un peu... spécial pour quelqu'un de sa stature ?
Enfin c'est mon ressenti mais au moins cela explique peut être un peu mieux les erreurs successives qu'il a commises et on peu dès lors se demander comment il a eu de tel pouvoirs en premier lieu. Mais cela reste intéressant néanmoins donc j'attends de voir la suite même si je pensais qu'on aurait quelques phases de vie entre les trois races et l'établissement de certaines choses avant l'arrivée de Magârefah mais visiblement non, peut être n'avait tu pas d'idées précises ou l'envie de raconter cela.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Mer 7 Aoû 2013 - 8:53

Je précise juste que le Synchroniser vient en premier car le Krysholil Brut a une origine autre, qui apparaît plus tard, en faite… Si tu veut, le Brut est comme le Diamant : Le diamant, c’est du carbone (le Synchroniser) il doit être chauffer et refroidit lentement pour passé a l’état de Diamant (Brut) Mais le Brut perd toute ces capacités… Ce qui le rend banale mais non moins rare… Tu me suit ?

Pour la planète, oui, bien sure, je parlais de la planète principale de Universcape XI, je me suis trompé. Désolé !

Pour la première phrase, oui, c’est confus en effet… J’avais envoie le Chapitre un peu à l’arrache vu que je partait 10 minutes après prendre mon avion pour revenir sur le Continent. Je n’ai donc pas prit la peine de relire tout… Pardonne cela…

Pour la Seconde : Mince, pas relut justement… Tu es** Magârefah le Survivant à l’oubli !
Il avait déjà ce nom car c’est ainsi que Celui-Qui-Fait voulait qu’il soit ! Un être de Krysholil qui sache qui il est : Celui-Qui-Fait.

Pour Celui-Qui-Fait, ce n’est pas digne d’un titan de la création certes… Et si c’était un Novices en la matière ? Je te laisse cogiter sur cette question !
Pour les explications, c’est drôle, mais c’est justement le but principal de ce chapitre, alors, bonne Lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Partie 1 : Locubrîta, terre du passé
Chapitre 2 -  L’organisation après le départ du maitre




Le maitre créateur parti, les trois races fondèrent leurs empires respectifs. La région des plaines, entre le Mont Abrupte et la chaines central des montagnes Sombres, lieu du Volcan principale, les Sheulû bâtir leurs empire. Les Irnnolh, aimant les terrains chauds, s’installèrent dans les plaines désertique, au Sud de l’île. Les Jorlarkh, eux, les maitre du ciel, ne voulurent pas d’un territoire… Ils vivaient un peu partout, des deux chaines de montagnes en passant par les forêts de l’Est ou par le Désert du Sud, ils étaient partout !

Des conflits d’organisation et d’idéo se firent sentir assez vite auprès des Irnnolh, qui ne voulaient pas de Jorlarkh chez eux. Les Sheulû, eux, les acceptèrent sans aucun problème, visant la paix plus que tout. Il y eu, dès lors, une cohabitation assez importante sur l’île.
Le Nid des Jorlarkh est fait en forme de cocon et a base d’un substance produite par leur abdomen, à la façon d’une araignée, mais qui séchait très vite, devenant une sorte de paille brunâtre. Un ou deux Jorlarkh pouvaient logé dedans et, souvent, plusieurs cocons étaient ensemble, par cloison séparer pour gagner en espace. Ils étaient souvent collé sous les arbres de L’île a cause de leurs forme : Le tronc, long et massif avec le feuillage par niveau plat, se qui faisait de formidable piste d’atterrissage. On voyait souvent trois niveau par Arbres, le sommet et deux branches, formant, chacune un niveau plat de Feuillage et de branches. Deux cocons y sont installés, souvent.
Ces arbres, très présent dans la région des Plaines et extrêmement dense dans les Forêts de l’est, moins habitées au vu de la distance assez serré entre deux arbres, et du manque de place qui s’ensuit…
Le Nid des Irnnolh, lui, est basé sur des tentes de nomades, faite de grande toile de lianes séchées et tressée, et d’une structure a base de leurs corne. Les Cornes d’Irnnolh, très facile à travailler après être tombée, son sculptée et en vieillissant, garde la forme qu’on leurs a donné. Les tentes, leurs armes et même leurs bijoux sont fait dans se matériau.
Le Nid des Sheulû n’existe pas : On parle, pour eux de Maison. Des bâtisses construites en torchis d’abord, puis en brique, quand elle fut découverte.
Nous avons beau tomber juste au début de Neverscape, leurs peuples étant nouveaux, il évoluèrent en retard par rapport au autres, mais il évoluèrent plus vite que prévu…

La plus belle demeure de toute la région des plaines était la Maison du Mont Abrupte, plus tard le palais de toute l’île.
Au fur et à mesure du temps, le grand conseil des trois peuples fut crée, rassemblant les meilleurs têtes pensante et savant de l’île. Ils devinrent la « politique » de l’île. Mihlocoûlthaa, alors un puissant Sheulû, noble et garant de sagesse, fut nommé commandant du Conseil. Au fil du temps, les différents protagonistes eurent le statut de Seigneur, par le peuples, jugeant de leurs capacité a gouverné le pays. Parmis ces Seigneur, un seul restait distant de son statut de Seigneur… Le premier Sheulû, Merlïmrâh. Il était de nature solitaire, garant de Sagesse, lui aussi, mais surtout un être conscient. Conscient de où il vient, de qui il vient… Il était le seul ! Mais il se taisait. Il ne voulait pas crée la panique. Ils ont été crée de toutes pièce et ne le sauront pas, même a sa mort ! Personne ne devait savoir.
En se souvenant de se qu’il avait vu faire par le Maitre créateur, dont il était un pâle copie, il devenait blême. On pouvait faire ce que l’ont voulait a partir de la forme la plus puissante et rare du Krysholil… Il avait vu le Cœur Créateur, lui même ! Des ses yeux vu !
Personne d’autre ne le savait… c’est du moins se qu’il croyait.
La vie suivait son cours, normal… Quand un jour, une commette arriva du ciel. Cette commette atterrît dans le lac de Krysholil, dans les Monts Sombres. Jusque là, rien d’anormal… Mais la commette n’en était pas une….

Srümorh, ancien nomade Irnnolh, avait découvert un gisement naturel et unique de Krysholil Synchroniser en creusant près d’un des volcans des Monts Sombres. En voyant le liquide visqueux et précieux couler gentiment d’une brèche, il fit son possible pour récupérer le maximum de liquide. Il paya avec cela, car c’était aussi cher qu’un métal précieux, des ouvriers pour contourner le flux naturel de la lave du Volcan. La main d’œuvre fut fondée par des Irnnolh et des Sheulû, principalement. Une fois les outils et la main d’œuvre prête, les travaux commencèrent. Srümorh se fabriqua lui même un bureau, duquel il dirigeait tout. Ce bureau fut installé provisoirement près de la brèche d’où coulait le Krysholil, histoire que personne ne le découvre.
Le flux de la lave fut dévié, permettant à Srümorh, de façonner le paysage de désolation qu’était ce coin des Monts Sombres. Au fils du temps, une cuvette fut prête… Il fit construire tout en aménagement pour que de l’eau ou autre chose puisse couler de son bureau jusqu’à la cuvette. Ses ouvriers ne comprirent pas tout de suite le pourquoi de cette demande, mais le firent sans broncher, le salaire les attendant était énorme.
De son coter, Srümorh signa les papiers pour être en possession légale du terrain qu’il venait de façonner un peu illégalement. Au moment de l’inauguration, il fit exploser son bureau, qui était vidé par ses soins et tout les ouvriers et les personnes importantes invitées purent apercevoir une cascade de Krysholil synchroniser jaillir du mur de basalte et coulé dans la cuvette. Un filon dépassant l’imagination de ce liquide, jusque là très rare. La fortune que représentait tout cela fit peur au grand conseil et la polémique de la mine de Srümorh put commencer.

Pour régler le problème et éviter des remontrances par la suite, il déclarèrent que le filon trouver par Srümorh était une bénédiction du ciel et que cela permettras au cours du Krysholil Synchroniser de baissé radicalement. Srümorh voyant la valeur de son nouveau patrimoine baisser de plus de la moitié, enragea sur le coup mais ne protesta pas : il s’agissait d’une réserve Infinis, pour une très bonne raisons…

Cette Infinis de Krysholil Synchroniser fit sortir Merlïmrâh de son trou. Il devait savoir ce qui avait permit la création d’une telle nappe de Krysholil. Source naturelle ou autre…
Il se rappela du Cœur Krysholil et eut soudain une certitude : C’était un des Fragments qui permettait cela ! Un Fragment du Cœur créateur était enfouît dans la roche depuis des années et un pur hasard avait permis à Srümorh de le trouver…

Srümorh s’opposa à toute investigation de ce coter, personne n’ira fouiller sa source.
-Vous allez me l’abimer ! Avait-il dit
Merlïmrâh était sur ! Un fragment du cœur était là, et ce serais dangereux pour tous que l’ont s’en serve autrement que comme une source de Krysholil Synchroniser… Il y avait danger…

Le danger fut plus grand quand la commette alla se jeter dans ce lac. Car Magârefah le Survivant à l’Oubli n’allait pas passer inaperçu…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Jeu 8 Aoû 2013 - 10:25

Le chapitre est intéressant dans le sens où il permet d'en apprendre plus sur les différentes races et la façon dont fut découvertes le gisement (même si planquer une cascade (?) dans un bureau (???), je visualise mal mais cela doit être un grand bureau et une petite brèche). En faite, je me demande aussi où il contient le liquide qui coule de la brèche tout les jours. Au début il est dit qu'il s'en sert pour payer les employés mais ça veut dire qu'il remplit une petite bassine chaque jour et paye avec sans que les autres se demandent d'où il sort tout ce Krysholil synchronisé ?

Autre chose qui m'a un peu plus choqué et auquel il va falloir répondre c'est la chronologie des évènements. Tu parles d'une apparition à Neverscape et là je commence à avoir des sueurs froides directement. Je veux dire d'après ton récit j'ai l'impression que Celui-Qui-Fait a tout crée à Neverscape et alors là, la question que je me pose forcément c'est comment personne ne s'est rendu compte qu'une île venait d'apparaître de nul part, alors qu'elle était conçu par un personnage à l'apparence titanesque qui a ensuite envoyé un nombre importants d'autres protagonistes d'une taille tout aussi importante.
D'une : Les changements importants au niveau de la croûte terrestre ont eu lieu avant tout à Ancientscape alors en plein période de formation et pendant laquelle il n'y avait aucun véritable être vivants. Alors après certes Universcape dure des dizaines de milliers d'années donc logiquement le terrain continuera à subir des évolutions mais lentement alors que quand on lit le premier chapitre on a l'impression qu'il sort la terre de la mer en une semaine et c'est bouclé. Un peu rapide selon moi.
De deux : Comme dit plus haut il y a tout de même une activité importante sur l'île, alors c'est sûr on peut une énième fois contourner le problème à grand coup de "l'île est paumée dans un océan énorme éloigné de tout" mais bon je trouve ça un peu facile perso pour expliquer pourquoi personne ne s'est rendu compte de rien.

Car effectivement et il est là le problème avant tout j'ai envie de dire, d'après tes écrits (dans cette fic et l'autre) les trois races n'ont jamais connu de présence extérieure avant d'aller d'elles même envahir l'archipel. Si j'ajoute ça au fait que l'île et eux ont été crées de toute pièces lors de Neverscape, période dense alors oui on se demande comment personne n'a fait pour se rendre compte de la sortie d'une île de l'océan et de l'apparition de trois nouvelles races. Tout de même je veux dire, à l'époque des cartes des océans ont déjà été établies de façon complexe et les transports maritimes sont bien démocratisés, on est loin de Ruinscape et de ses phases d'isolationnismes précaires.

Bref, qu'on puisse trouver une explication et une décision là dessus serait bien. J'ai toujours l'impression dans ces moments de "détruire" ce qui a été fait mais force est d'avouer que j'impose tout de même assez peu de choses alors au bout d'un moment trouver une énième façon de contourner/de créer une exception à ce qui a été établi comme base m'embête un peu. J'en demande peu et j'essaie de rester le plus ouvert possible donc merci de créer dans le peu qui a déjà établi.

Pour finir je tiens juste à dire que deux mentions de Magârefah en deux fin de chapitre c'est un peu lourd. C'est un peu genre "regardez tout va changer quand il arrivera, faites attention !" suivit de "attention il va bientôt arriver ça va vraiment devenir le chaos !". Je veux dire (et l'effet est renforcé par la lecture de l'autre fic forcément, je peux admettre cela), on a compris au bout d'un moment pas la peine de nous le rappeler genre toutes les 5 secondes. Je me dis que la meilleure façon aurait peut être était de mentionner très passivement que les choses risquaient de changer du fait de l'envoyé de Celui-Qui-Fait dans le premier chapitre sans spécialement mentionner son nom voir même de ne pas expliquer pourquoi c'était vouer à l'échec depuis le début. Laisser un peu de mystère qui aurait pris de l'importance avec le temps, amenant plus d'informations histoire de créer un léger suspens sans faire de la redite quoi qui devient un peu rentre-dedans à force.

Voilà pour mon long post quotidien, du bien et du moins bien sur lequel forcement je passe plus de temps pour expliquer ce qui me gêne ce qui peut donner l'impression que je n'aime rien. Disons juste que quand rien ne me pose de problèmes je ne le mentionne pas et par contre si quelque chose me plaît beaucoup alors je ne me ferais pas attendre pour en parler en longueur. Dans le cas présent j'attends la suite et quelques petites réponses quand à mes interrogations.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 11 Aoû 2013 - 10:24

Un cascade dans un bureau… Ce n’est pas ce que j’ai dit, quand même. Je m’explique : Le Krysholil Synchronisé est une pate visqueuse. Il coule un peu comme de la colle à moitié séchée, lentement. Et on ne parle pas de cascade de base. Le liquide s’écoule très lentement de la fente qui est très fine et petite. Un sceau complet ou deux par jours, pas plus, ce qui fait qu’un bureau, sous une tente, suffit largement pour conserver les sceaux remplit et les donner comme salaires. C’est lors de l’ouverture qu’il fait exploser son bureau (un explosif qui existe a cette époque, ou au pire un Irnnolh qui est payer pour taper fortement dans le mur pour que la pression fasse le reste, c’est toi qui voit…) et qu’une cascade a surgit. Là, il y a cascade, pas avant l’explosion. Mais, oui en gros, les gens se posent des questions, bien sure, mais n’ose pas être trop curieux, et il est toujours dans son bureaux, empêchant les visiteurs trop curieux.

Pour la chronologie : j’avais hésité à te poser la question, j’aurai du. Ce qui me chiffonne, moi-même, uniquement, c’est la durée des périodes, en soi s’est tout ce qui m’embête un peu… Ce que j’avais estimé me faisait tomber naturellement vers Neverscape. Je comprend tout a fait cet impression de détruire ce qui à été fait et je veux aussi tout faire pour conserver le « peu » que tu as fait (si tu appelle sa peu, j’ai fait quoi ? XD)
Donc, on est d’accord et je n’y avait pas penser pour le coup du transport maritimes et les cartes qui suivent, bien sure… Donc, l’iles est assez éloignée en soit et je crois que un point n‘a pas été mentionné, je crois en avoir parler, mais pas sure, désolé. J’avais expliquer que vu qu’il s’agit d’ile test, les créations devaient rester secrètes, c’est pour cela que Celui-Qui-Fait, a crée une chaine de récif autour de l’ile, rendant l’accès en bateau quasiment suicidaire. Pour les transport volant, le volcan crache pas mal, donc, l’ile à déjà été repérée, cela, je l’avais sous entendu dans un passage du premier bout, mais je ne le retrouverais pas donc, oui, l’ile n’a rien de secrète en soi, mais est une zone encore inexplorée à l’heure ou Magârefah arrive. Soit, assez peu de temps après la création de l’ile (quelque milliers d’année, ok) mais on est toujours à Neverscape. Et je ne sais pas si tu te souvient, mais Magârefah va crée justement le lien entre les autres îles et les peuples, ce seras un bout du chaos d’ailleurs. Bon, un chaos local, n’impliquant pas les autres iles voisines, qui ne sont pas non plus ignorante de ce qui se passe. Il vont apercevoir l’ile disparaître, aussi. Parmi les Iles voisines, L’archipel du Scobramh-Shâ entres autres. Il faudras que l’on décide de l’emplacement de l’ile par rapport aux autres. Et qui seront les autres… à voire.

Donc, tu as faux sur un point, Il ne découvrent pas les toa, matoran, turaga, quand il arrive sur le Scobramh-Shâ, Magârefah va crée des outils a base de Krysholil pour crée la lance de la téléportassions qui va permettre aux premiers toa sur l’ile d’arriver. Un bout du chaos tu me diras, mais nous verront au moment.
SI il y a trop à clarifier, on s’arrange par MP….

Sur ce, bonne Lecture, chapitre en mode VL (Version Longue) qui ne se fait pas en une fois, ce qui demande un autre travail…. Je ne les promet pas à chaque fois…

La Guerre pour le Krysholil
Partie 1 : Locubrîta, terre du passé
Chapitre 3 – Telle une Commette

Srümorh, sur les berges de son lac de Krysholil Synchronisé, observait son œuvre avec le même plaisir qu’au premier jour. C’était sa fierté, presque sa raison de vivre. Avec elle, il a gravit des échelons, jusqu’alors infranchissable pour le simple Irnnolh qu’il était. Il était, maintenant un des êtres les plus ‘’riche’’ de toute l’île.
Il prit une tige de Mërkhû (Mèrkou), arbuste locale qui permettait de savoir si le Krysholil Synchronisé était stable. Si la plante, qui était très sensible à la température du Krysholil, se fanait il était trop chaud. Si elle devenait plus verte, il était plus froid que sa température désirée… La température où la plante ne bougeait pas était la température idéale où le Krysholil Synchroniser pure restait normal. Si trop froid, il se solidifiait en surface, créant du Krysholil Brut, inutile pour eux, et si trop chaud, il perdait en qualité, ce qui n’était pas souhaitable, non plus… La zone volcanique choisie, fournissait naturellement la chaleur voulue, mais en fonction de l’activité du volcan, le nombre de degré variait… Il fallait contrôler tout cela, quitte a drainer un peu le volcan pour le calmer ou le réveiller.
Il plongea l’arbuste, racine dans le Krysholil. Elle frémit un moment mais ne changea pas d’aspect. Parfait ! La température était idéale.
Srümorh se releva, tout content de savoir son lac en pleine santé, comme il disait. Il soupira de plaisir et regarda le ciel, assombrît par la fumée du Volcan. Un spectacle de chaos éclairé par son lac.
Un autre éclat de lumière apparu, dans les nuages de fumée. Un commette traversa la brume de chaleur et atterrît en fracas dans le lac. Un “Ploc “ sonore se fit entendre et le Krysholil, fit comme l’eau quand un caillou rentrait dedans. La densité du Minerai étant très élevée, il monta et descendit lentement. Horreur ! Un commette venait de salir le Krysholil de Srümorh ! Il ragea tout de suite, maudissant le ciel de lui avoir gâcher des litre de son bien. Il regarda le Krysholil à l’endroit où la commette venait d’atterrir…
-Non d’un Sheulû ! Cette saleté va pourrir dans mon lac ! Il faut aller la repêcher pour  qu’elle n’abime rien de plus !
Il prit un canoë sur une espèce de jetée, conçu pour accueillir des barques pour vérifier la température du centre du Lac, toujours plus froide qu’aux bords. Il navigua à la rame, jusqu'à l’endroit de l’impacte. Il ne vit pas un rocher, comme il pensait, mais une tête !
Un Sheulû, de la même couleur que le volcan à coter. Un nouveau, car Srümorh ne l’avait jamais vu. Et il était surement le seul Irnnolh à pouvoir se vanter de connaître tout les Sheulû, alors leurs seules ennemies, qu’il ne craignait pas… Et avait du apprendre a vivre avec eux à cause de sa richesse.
-Hey, C’est pas une piscine, ça ! On ne s’y baigne pas ! Tu es en train de gâcher mon travaille ! Sort moi de là, gros tas !
-Sait-tu a qui tu parles ?
-A un abruti, tomber du ciel, qui atterrît au mauvais endroit. Dehors ! Et à la nage, tant que tu y est !
Le Sheulû ne répondit pas à cette agression. Il se dit que cet être peu aimable allait être la première preuve d’imperfection de la part de son maitre.
-Pourais-je savoir votre nom ?
-Il te servira à quoi ? Pour me dénoncer au autorité ? Inutile : tu es en tort ! Tu n’as rien à faire dans mon Krysholil ! Dehors, j’ai dit !
Et il lui donna un coup de pagaie dans tête. Le Sheulû, cette fois-ci, réagit de suite à l’agression. Il attrapa la pagaie et tira l’Irnnolh a la flotte. Une fois débarrasser, il garda la pagaie et monta a bord de la barque, assez étroite, mas cela allait. L’Irnnolh, humilié et vexé, hurla :
-Revient sale géant ! Qui t’a permit ? Ne me laisse pas là !
Le Sheulû ne répondît pas et rama fort et vite. En quelques coups, il arriva sur les berges du lac et mit pied à terre. Il aperçu l’Irnnolh, furieux nager en brasse jusqu'à lui, ne voulant pas ce battre à peine arriver, Il s’en alla, sans demander son reste.
Il descendit la montagnes au plus vite. Elle était immense et mis long avant d’arriver dans la vallée des Plaines. Il vit des êtres bizarres, volant et insectoïdes. L’un d’entre eux le salua et lui demanda qui il était.
-Je suis Magârefah et je…
-Oh ! Un nouveau Sheulû ? Cela fait des Siècles que cela n’était plus arrivé… Je m’en vais prévenir les Seigneurs !!
Et le Jorlarkh, vif comme l’éclaire alla droit à la maison du Mont Abrupte. Magârefah ne compris pas le geste de l’être, mais ne broncha pas et ce dirigea dans la même direction que celui qui venait de lui parler.

Il traversa encore des Champs et ne vit là, que des Jorlarkh. Des être spéciaux, pour lui, il ne pensait pas qu’il y aurait de telle créature ici. Elles étaient plus petites que lui et bien plus rapides et vifs. Des créatures hideuses, selon lui, mais avec un certain charme intérieur. Il aimait étrangement leur contact…

Il arriva devant une immense bâtisse, la Maison du Mont Abrupte. Les êtres qui se trouvaient dans la cour le virent et ils s’immobilisèrent. Ils le regardèrent fixement. Le Sheulû leva les deux mains, pour dire qu’il ne leur voulait pas de mal. Un jeune Sheulû a l’armure Verte s’approcha. Il se mit a sa hauteur et le regarda droit dans les yeux.
-Ton nom ?
-Je me nomme Magârefah. Magârefah le survivant à l’oubli !
-Un nom et un surnom ? Tu est donc nouveau parmi nous ? Cela fait des siècles qu’aucun nouveaux Sheulû n’est descendu du ciel. Pourquoi maintenant.
Magârefah sourit et dit :
-Je ne suis pas là pour longtemps de toute façon ! Je suis là car on m’a donné une mission et pour cela, je vais vivre avec vous.
Le Sheulû vert lui dit :
-Alors, bienvenu, Magârefah Survivant à l’oubli, missionnaire. Puis-je savoir cette mission que l’ont t’a confier ou du moins, qui te l’a confier ?
-Celui-Qui-Fait ! Et il m ‘a demander de juger de la perfection de ses créations : vous !

Un élan de refus se fit sentir. Tous les gens présent pour découvrir ce nouveau personnage reculèrent, soudain craintif. Celui-Qui-Fait ? Magârefah avait trop parlé.
-Celui-Qui-Fait ? De qui s’agit-il ? Quelle est cette histoire de création ?
Magârefah, sentant la tension monter dit, simplement.
-Vous saurez… au moment voulu.
-Non ! Vous en avez déjà trop dit ! Je suis Nümrohl le tempétueux et tout le monde craint ma colère ! Ne la provoque pas et dit moi ce que tu veux dire.
-Ne te met pas en travers de ma route, Sheulû ! Je suis plus puissant que tu ne le crois, tempétueux !
-Peut être, mais que sait-tu, a la fin !?!?!!
-Je sais ce que vous êtes vraiment ! Je sais qui vous a crée, je suis son envoyé !
Nümrohl laissa soudain sortir sa rage et une déflagration d’énergie pure sortit de son corps ! Un cri de rage bestial rugit. Mais Magârefah n’avait pas bougé. Il avait juste fermé les yeux devant la déflagration.
Il les rouvrit et vit un Sheulû en position tout aussi bestial que son cri. Des griffes, des dents de tueur, une musculation surdéveloppée… Un Sheulû pas comme les autres avec un caractère de cochon.
-Tu vas tâter de mes crocs ! Rahhh
Et le Sheulû/animal se jeta sur lui, visant la gorge. Magârefah, construit de muscle pure, lui aussi, étant la version améliorer des Sheulû lui donna une simple baffe qui fit faire un tour complet aérien au monstre. De part son élan, il éjecta deux mètre derrière Magârefah et s’écrasa au sol. Se relevant de suite, il poussa un cri de rage et les autres Sheulû se jetèrent sur Magârefah qui se prépara à les accueillir. Nümrohl s’écria :
-Non ! Il m’a humilié ! C’est à moi que revient la tâche de lui montrer qui est le maitre !
Et il se prépara à s’élancer de nouveau quand une voix l’arrêta !
-Non ! Arrêter ce massacre où je vous tue tout les deux !
Mihlocoûlthaa, Seigneur des Seigneurs, venait de sortir de son antre, déranger par tout ce raffut. Nümrohl baissa de suite la tête, honteux.
-Q’est ce que j’entend ? Des Sheulû qui se battent pour des futilités ? Jamais en ce lieu, j’avais dit, Nümrohl ! Ce n’est pas la première fois que je te reprends ! Plus jamais !
-Pardon, Seigneur, Mais ce Sheulû aurait besoin que l’ont lui apprennent les bonnes manières !
-Il va de mêmes pour toi ! Qui êtes vous, Sheulû ?
-Je suis Magârefah le Survivant à l’oubli !
-Oh, et quelle oubli ?
-L’oubli du nom de votre maitre créateur : Celui-Qui-F..
Mais il fut interrompu, une grande lame plantée devant ses pieds.
Un Sheulû noir scintillant se tenait sur un rocher pas loin et lui dit.
-Magârefah ! Nous avons à parler mon ami ! Je ne sais pas ce qui vous prends, mais nous avons un point commun a réglé pour le bien de tout le peuple. Pour le reste, Vous autres, retournez à vos occupations, je m’en charge !
-Vous êtes qui pour me dire ce que j’ai à faire ?
-Quelqu’un qui sait de quoi vous parlez ! Et qui sait comment il faut en parler en ce lieu ! Venez, Magârefah !
Cet être qui dégageait une aura particulière, lui rappela quelqu’un. Il se dit qu’il pouvait lui faire confiance !
-Soit, mais je voudrais savoir votre nom !
-Quelle est ce besoin de savoir mon nom ? Cela n’est pas nécessaire pour comprendre les gens, mon ami. Je suis un Sheulû comme toi, une exception ! Un Survivant….
Cet Phrase attira la curiosité de Magârefah et dit :
-Vous le … connaissez ?
-Je suis le premier. Mais parlons de tout cela chez moi, voulez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 11 Aoû 2013 - 14:41

Je me demande pourquoi l'on n'a pas eu ces explications sur la consistance du liquide et autre dans le chapitre quitte à faire. Peut être que tu avais mentionné quelque chose du genre dans l'autre fic mais cette nouvelle fic doit justement faire office de "premier pas" si je puis dire dans l'univers donc autant y aller à fond quand on explique tout un tas de nouvelles choses et ne pas faire les choses à moitié. Souviens toi que le lecteur n'est pas dans ta tête donc ce que tu écris dans ta fic est le seul message que tu fais passer si je puis dire, nous n'avons pas tout les à côtés que toi tu crois peut être acquis car tu les a crée.
Quand je disais "peu" je mentionnais avant tout les limites que j'ai imposé (pas d'armes à feu avant telle période par exemple et autres), même si forcement avec le temps et la mise en place de nouveaux éléments d'autres viennent s'ajouter.
Qu'est ce qui te dérange précisément sinon au niveau du temps ou de la durée des périodes tout du moins ? Tu ne le mentionnes quand coup de vent donc j'aimerais bien avoir les tenants et aboutissants de la chose, par MP si tu préfères.
Pour les explications, pourquoi pas j'ai envie de dire mais alors la question qui me vient c'est vraiment d'où débarque Celui-Qui-Fait avec autant d'énergie à ce moment là. Car là encore tout ceux qui ont crée à partir de "rien" pour former terres et individus (donc grosso modo les pouvoirs de ton personnage) ont disparu depuis longtemps, avant le réveil des Matoran en gros. Alors certes il reste des individus qui ont des pouvoirs leur permettant de muter ou fusionner des individus mais rien qui n'arrive à un tel niveau. Il faudra vraiment que tu m'en dises plus sur lui quoi si tu as déjà des choses en place, cela serait plus qu'utile pour la chronologie et autre.
Ah et sinon "une zone encore inexplorée à l'heure où Magârefah arrive" sauf que d'après le chapitre il arrive quelques siècles après l'arrivée des autres Sheulû et c'est sans compter les millénaires avant la création de l'île. Enfin tout ça pour dire qu'avec autant de temps cela me semble peu probable qu'elle soit littéralement inexplorée, tout au plus oui les récifs et autres ont empêché de débarquer sur l'île. On verra de toute façon.

"Il plongea l’arbuste, racine dans le Krysholil." La racine de l'arbuste donc ? Il faudrait reformuler plus clairement.

Un peu étrange que Nümrohl s'excite aussi rapidement. C'est visiblement justifié du fait de son caractère mais tout de même après il faut dire que Magârefah balance ses infos tout aussi rapidement mais j'avais une autre image des Sheulû dans la tête, plus posés. Je veux dire il aurait très bien pu laisser parler Magârefah et garder ces infos pour lui sans chercher à creuser ou à utiliser la violence à peine 10 secondes après qu'on lui ai répondu "vous en saurez plus plus tard". Je pense que de plus petites remarques sur le comportement des deux persos aurait aider à fluidifier l'ensemble. Par exemple, montrer l'agacement et l'énervement qui s'intensifiaient du côté de Nümrohl avant qu'il n'explose.

Pour le reste pas grand chose à dire, c'est plutôt agréable à lire et j'attends de voir un peu ce qu'il va se passer avec Merlïmrâh par la suite. En tout cas d'une façon générale cette fic permet bien de se changer un peu l'air vis à vis de l'autre donc c'est déjà cela de réussi.

Par contre question qui me tracasse depuis pas mal de chapitres mais "Survivant à l'oubli" ? pourquoi "à l'oubli" et pas "de l'oubli" plutôt ? Il y a une explication ou pas car je dois avouer que cette formulation est plus qu'étrange et sonne bizarre tout comme je ne sais pas si elle est correcte d'un niveau syntaxique. Donc oui, une raison en particulier ?

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 11 Aoû 2013 - 16:04

Je te réponds du Tac au Tac, car je reprends le boulot demain, faisant que les chapitres reprennent au rythme d’avant… Mais un de chaque coter.

Pour les explications et le faite que tout est dans ma tête, entièrement d’accord ! C’est un de mes très gros défaut, dans la vie en général, sur ce point, tu ne m’apprend rien, à part que se trait de caractère est présent aussi à l’écris (c’est assez énervant de le constater en plus) et que je dois travailler de ce coter…

Pour les plages temporelles, bas c’est long, c’est tout ! Non, sans rire, c’est que justement, le pépin c’est que je parle dans la partie 3 (le début de tout, la première fic’ quoi) de 3000 ans et plus de passé oublier et de la mort de ces trois peuples, crée de toute pièce par cet être encore très sombre… (Nous en parlons en privé, c’est d’accord, mais le week-end prochain surement.)
3000 ans, par rapport à la chronologie, c’est court.
A la base, tout ce qui se passe, décale tout d’une scape en arrière. Dans les début du bouquin, tu m’avait fait remarquer que la technologie utilisée par Kopkorh ou autre était trop avancée pour Neverscape (la période où, de base, je comptais caser le récit sur Scobramh-Shâ ) j’ai donc du décaler a peu près tout d’une scape en gros… Donc, le récit prévu pour Neverscape passe à Futurscape, ce qui était prévu pour Livescape (La création de l’archipel et tout et tout) à Neverscape et c’est là, que cela nous pose problème.
Alors, tu me diras, rallonge le temps entre la création et la rencontre ou je ne sais quoi, mais après cela perd son sens de l’isolement à cause du ridicule d’une île isolée, quasiment inexplorée après 10 000 ans. Sa le fait plus, tu vois… A négocier sur ce point, en soit, je n’ai qu’a changer les périodes citées et le nombre d’année entre chaque chose… mais ca me fait beaucoup de changement de mon coter et une sacrée organisation aussi….

Cela s’annonce problématique : nous parlerons de tout cela en Mp, je pense... Pour l’heure, je continu. Et n’oublions pas que le Krysholil a été utilisé comme matériaux pour de armes et autres… cela chamboule un peu tout aussi.

Pour les racines, mon copier-coller m’a jouer un tour : je voulais dire : Il plongea l’arbuste, racines les premières, dans le Krysholil.
Ce n’est pas la première fois qu’il me fait le coup et ce genre d’erreur de copie, je ne les remarque pas… désolé, pour le coup, mon manque de scolarité ne rentre pas en compte.

Nümrohl s’excite extrêmement et c’est voulu. Il est un Sheulû très différent des autres, d’où son surnom de Tempétueux… Il a une rage profonde enfouit au plus profond de lui, qui le rend si à fleur de peau. J’explique tout cela en détail dans la discutions qui va suivre entre Magârefah et Merlïmrâh, patience.
Pour accentuer le tout et le rendre plus progressif, du coter de Magârefah, peut-être, du coter de Nümrohl, comme dit avant, tu comprendras lors de leur discutions.

Survivant à l’Oubli… Une question très intelligente ! Je ne voulais t’expliquer que si tu posait la question ou, bien sure, au moment où cela est révéler. L’oubli ! Quelle Oubli, me diras tu : et bien, l’oubli du maitre.
Celui-Qui-Fait crée un Sheulû de temps en temps, mais, à chaque fois, il lui façonne son corps, son âme, mais aussi son caractère. Il l’élève pendant un long moment, pour qu’il est un domaine de prédilection (Gôbrohmerh l’apprentissage, Môlrokh la télépathie, Folhtrishiann l’art de l’illusionnisme, Nümrohl l’art de la guerre, Guiltirâh l’astronomie Etc.) Ce qui fait que, le jour du départ, il rend sa création amnésique sur tout ce qui Concerne Celui-Qui-Fait et l’envoie sur la planète principale. L’étoile de Celui-Qui-Fait n’est visible qu’un jour tout les xxx jours (une année à combien de jour dans Universcape ? Où, du moins, sur la planète principale, car cela diffèrent en fonction de la planète, de son axe et de sa gravitation par rapport à son soleil, mais sans entrer dans les lois de l’astronomie, cela fait combien ? ) C’est là, qu’il envoie un Sheulû, qui a subit l’Oubli : le faite que Celui-Qui-Fait n’a jamais exister pour lui.
Magârefah, lui, doit savoir qui est Celui-Qui-Fait, vu qu’il doit lui faire un rapport sur la perfection de ses créations… Il n’a donc pas subit l’Oubli. Celui-Qui-Fait, conscient de cela, lui donne ouvertement se surnom, que même Magârefah ne comprend pas. C’est la raison pour laquelle il aborde le sujet le plus violement possible, il veut les tester, c’est son devoir, mais il ne sait pas comment et c’est là qu’il foire le tout. Merlïmrâh est le seul autre être à connaître l’identité de Celui-Qui-Fait.
Pour la Syntaxe, Magârefah le Survivant à L’Oubli à plus de sens de ce point de vue que Magârefah le Survivant de L’oubli. L’Oubli étant se moment où Celui-Qui-Fait efface tout dans la tête des gens. Est-ce un peu plus claire ? (Je pari que tu dois avoir des moments où tu aurais envie de m’étrangler sur le coup avec des choses que je n’ai pas dit, pour le suspens ou autre, mais bon.)

Sur ce, bonne semaine et courage pour la suite, la fic ne va pas être beaucoup plus chargée d’informations, mais beaucoup de point vont s’éclaircir. Allez, tout de bon, comme on dit chez moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 18 Aoû 2013 - 10:33

Heu... Sur le Coup, rien à dire de plus : Bonne Lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Partie 1 : Locubrîta, terre du passé
Chapitre 4 -  Mise au point

Merlïmrâh conduisit le Sheulû nouvellement arrivé jusque dans les montagnes du Mont Abrupte, surplombant la Maison du Mont Abrupte. Le palais paraissait encore plus grand vu de là.
-Ce palais est énorme, en faite !
-Il parait petit, vu de terre car ses murs ne sont pas hauts... Mais, vu du ciel, c’est un monument d’architecture où domine la symétrie. Il est très grand en superficie, il n’est pas immense, pour autant.
-Qui l’a bâtit ?
-Moi !
Le Sheulû avait dit cela comme si c’était une banalité.
Magârefah, surpris, s’arrêta de grimper et lui dit :
-Vous dites cela comme si tout le monde le savait, mais c’est de la folie, ce palais !
-Non, c’est un cadeau que j’ai fait à Mihlocoûlthaa, mon ami. Et imaginer des palais n’est pas d’une complexité immense à coter de ce que nous savons tout deux... Nous voici bientôt chez moi !
Il lui montra une plateforme de roche avec l’entrée d’une caverne. Ils y pénétrèrent et Magârefah put voire une immense pièce où des fioles, des livres et des parchemins dans tout les sens s’entassaient. Un vrai laboratoire, complètement surchargé.
-Pardonnez le désordre : j’était en train de faire des recherches avant d’entendre vos chamaillerie entre Nümrohl et vous... Comme ce Sheulû est de nature violente, je ne voulais pas avoir à recycler votre dépouille...
Il prit des parchemins poser sur une chaise et les rangea sur une étagère, la poussière volant tout autours.
-C’est très sale... Vous ne nettoyer jamais ?
-Sale ? Ce n’est que de la poussière de volcan, ses cendres. Je ne peux pas nettoyer toutes les dix minutes, quand même !
-Un volcan ? Mais... C’est une montagne volcanique ? Je croyais que ce n’était que la chaine d’en face qui était volcanique...
-Toute l’ile est volcanique ! Elle est totalement d’origine volcanique. Cette chaine à beau ne pas cracher, c’est bien un volcan ! Mais plutôt un volcan secret : ma forge !
Il repoussa des plaques d’acier, contre un mur et un second couloir d’où une puissante chaleur sortait fut mis à nue.
-L’accès au cœur de la montagne ! Il y a une centaine de mètre à faire et vous verrez la fournaise... Cela vous intéresse ?
-Heu... non, cela iras !
Magârefah n’aimait pas l’idée d’être sur un volcan, alors avoir son cœur à porté, non merci !
Merlïmrâh rit devant son invité intimidé par la chaleur. Il referma l’entrée et s’assit sur une chaise et en tendit une autre à Magârefah.
-Asseyez vous : nous avons à parler !
Magârefah, méfiant, s’assit quand même et regarda cet être étrange. Que savait-il ?

-Récapitulons, tu es un nouvel arrivé sur l’ile, jusque là, rien d’anormal... Mais tu sais qui est Celui-Qui-Fait... Il n’y avait que moi, jusque là qui savait qui il était... Et soudain, te voila ! Je trouve cela étrange : peut tu m’éclairer sur ce point ?
-Oui, je sais qui il est : Il m’a donné une mission ! Et, vu que je dois tout lui communiquer, je sais qui il est, forcement.
-Oh, d’accord... Et quelle mission ?
-Je ne le dirais pas !
-Il t’a demandé le silence ?
-Non, c’est moi qui suis discret !
-Discret ? Avec ta manière bizarre d’aborder les choses avec les autres ignorant ? Imbécile !
Il riait, et se tapa le genoux. Merlïmrâh agaçait Magârefah, visiblement en peu perdu... Qui était ce bonhomme mystérieux avec son aire mélangeant le sérieux et le rire ?
-Je ne savais pas qu’il était secret, ici ! On ne me l’a pas dit !
-haha, mais bien sure qu’il est secret : je suis le seul à savoir ! Le seul, je te dit !
Le tutoiement était venu naturellement se qui fit encore plus bizarre à Magârefah.
-Alors que savez-vous ?
Merlïmrâh arrêta de rire soudainement et se pencha vers son invité. Il lui dit d’une voix mystérieuse.
-Il veut savoir, n’est ce pas ? Celui-Qui-Fait veut savoir comment cela se passe ici... N’est ce pas ?
Magârefah, légèrement surpris de se changement de tempérament, hocha la tête, hébéter devant ce type étrange.
Merlïmrâh écarta les bras et dit :
-Hey, bien... Dit lui que tout est parfait ! Il n’y a rien à changer et que la moindre imperfection aide à mettre du piment à cette vie ! Il peut être très fière de ce qu’il a fait !
Magârefah, le regarda avec un œil nouveau.
-Donc... je ne sers a rien ? Mais... Et les réactions de Nümrohl ? Ce n’était pas parfait, cela !
-Qu’est ce que la perfection ? Hein ? Mais c’est ce qui fait que nous l’aimons notre petite tempête ! Il rage pour rien, est impatient pour tout, mais c’est son charme ! Un peu comme le mien, qui réside dans mon coter... mystérieux ! Et tu ne sers pas à rien, Sheulû : tu est nouveau, certes mais tu feras quelque chose de bien de toi, fait moi confiance !!!
Magârefah se sentait bizarre. Jusqu’a présent, on lui avait demander de juger de la perfection, et maintenant, il en conclu que sa tâche est déjà accompli ?
-Je n’ai... Donc plus rien à faire Ici ?
Merlïmrâh lui posa amicalement la main sur l’épaule.
-Mais si ! Tu serviras au peuple ! Pas à Celui-Qui-Fait, lui, il nous a lâcher, il y a déjà bien longtemps de cela !
Magârefah fut envahit par un tiraillement intérieurs : Sa mission et sa vrai valeur. Dérouté, il se tint la tête à deux main, réfléchissant.
-Je dois lui dire... je dois lui dire que tout est parfait... Cela fait, je n’aurai plus de mission ... alors tout sera fini ?
-Tout commence : La fin d’une chose apporte le naissance d’une autre... La fin de ta mission arrivée, tu serviras à autre chose ! Paysans, écrivain, chimiste, peut-être ?
-Je dois le contacter !
-Là, je ne peux pas t’aider... Peut-être trouveras tu la réponse dans un autre peuple... Les Irnnolh sont nomades, ils savent peut-être quelque chose... Sache d’abord que Celui-Qui-Fait est à deux endroit : Celui d’où tu vient et ici, sur l’ile, cacher je ne sais où ! Trouve le et transmet lui ton message.
Le Sheulû, ravit d’avoir de nouveau un but sortie de la salle en courant et partie loin.

Merlïmrâh le regarda s’en aller sans même lui dire au revoir.
-Un bien étrange Sheulû... Je me demande bien si cette nouvelle quête, plus intéressante pour lui, va l’aider à comprendre que, même s’il sait qui est Celui-Qui-Fait, il ne le trouvera pas...
-Pourquoi l’avoir envoyé ainsi ? Il ne connaît presque rien de l’île et les Irnnolh sont dangereux ...
Le Jorlarkh Loomâh voletait à coter de son maitre, Merlïmrâh.
-Ne t’inquiète pas Loomâh, je sais ce que je fait ! Je veux juste qu’il découvre un peu la vie... Qu’il comprenne que la vie ne se résume pas au créateur... C’est plus complexe que cela...
-Vous aviez mis longtemps à comprendre, vous-mêmes, non ?
-Mmh... J’ai mis du temps, c’est vrai... Mais le jeu en valait la chandelle !
Il se retourna vers la montagne et dit :
-J’espère juste que la folie ne va pas croiser sa route : Son esprit est instable, je craint... J’ai peur qu’une mauvaise rencontre ou une mauvaise interprétation ne gâche son âme fragile... Il à peu être un défaut dans sa conception ? Je ne pense pas, mais ce serais plus grave que cela en à l’aire, dans ce cas là...
Il se retourna vers Loomâh et continua :
-... Il pourrait nous êtres dangereux !
-Que faire alors ?
-laissons le temps au temps !
Et il retourna dans sa tanière. Le Jorlarkh resta dehors, regardant le point noir qui courrait à l’horizon...
-Puis-je le suivre ?
Du fond de son antre, il cria.
-Tu le gêneras ! N’intervient pas dans le destin des gens, laisse le aller, malgré nos craintes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Mer 21 Aoû 2013 - 8:55

Bon chapitre, je n'ai pas grand chose à dire. Je dois avouer que même si on est censé le trouver sympathique (enfin je suppose) Merlïmrâh ne m'inspire pas spécialement confiance. Il a visiblement conscience de la situation mais prend cela un peu par dessus de la jambe tout de même "n'en parle pas, tout va bien t'inquiètes, les défauts font partie de la vie et maintenant va trouver un nouveau sens à ta vie !". C'est un peu spécial d'autant plus qu'à la fin on enchaîne "je pense qu'il s'en sortira" avec "j'ai des doutes un peu quand même". Enfin bref, je suppose que comme il le dit si bien personne n'est parfait et visiblement pas lui non plus.

Après quand il parle de bâtir le palais, ça veut dire qu'il l'a construit brique par brique ou qu'il en a juste était l'architecte ? Car bâtir pour moi à tout de même le sens d'avoir mis les mains dans le cambouis si je puis dire alors que "concevoir" montre tout de suite qu'il a plus supervisé l'ensemble d'après ses plans de base.

Loomâh à tout entendu sur Celui-Qui-Fait sinon vu que visiblement à la fin il est juste à côté quand son maître le mentionne ? Enfin ma question devrait plutôt être, est ce que ça veut dire que Loomâh connait son existence vu que Merlimrâh en parle à côté de lui.

J'attends la suite, surtout pour voir ce que va faire Magârefah maintenant et comment il va percevoir son entretien et ce qu'il en aura retenu après coup.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 1 Sep 2013 - 13:39

Pouah, ravie de n’avoir rien à expliquer : je suis fatiguer et malade comme un chien, donc ce chapitre ne seras pas super finis, mal de crane oblige. La quasi totalité a été écrite cette semaine, je n’ai fait que corriger et mettre en page. Mes semaines chargées le seront de plus en plus, donc le rythme de sortie de chapitre sera assez mou et je m’en excuse d’avance !
Merlïmrâh est suspect ? héhé… ce n’est pas un personnage quelconque et comme tu l’a dit, pas si parfait que cela. Tu verras. Pour le palais, je clarifie un peu cela dans le chapitre donc, bonne lecture. Et oui, Loomâh entend tout et sais de qui on parle, il est le disciple de Merlïmrâh et sais à peu près tout, mais tout ce savoir seras effacer radicalement par la suite. Un chapitre sera d’ailleurs consacré à l’oublie de Loomâh qui sera comme celui qu’inflige Celui-Qui-Fait à ses créations…
Allez, bonne lecture et puis bonne semaine aussi (Oh, purée, au lit, mon dieu j’ai la tête qui tourne)

La Guerre Pour le Krysholil
Partie 1 : Locubrîta, terre du passé
Chapitre 5 – Exploration



Magârefah, tel un nouveau né, courait dans les plaines à la recherche de quelqu’un qui pouvais lui indiquer le chemin. Un Sheulû raclait la terre et y plantait des graines. Magârefah s’en approcha.
-Bonjours, Sheulû ! Vous êtes nouveau, on dirait… Que puis-je pour vous ?
-Je cherche l’endroit où ce trouve… Les Irnnolh !
-Oh, pas par là alors, vous allez au Nord et ils sont au Sud, dans les régions désertiques ! Il faut prendre de quoi tenir des tempêtes de sable, l’ami ! Je peux vous en donné, si vous n’en avez pas.
Magârefah accepta l’offre et reçu une grande cape noir qui allait parfaitement avec sa teinte.
-Merci, énormément ! Vous êtes trop bon : comment puis-je vous remercier ?
-En accomplissant de grandes Choses ! Si cette cape vous aide à réussir votre vie, je suis comblé ! Nous pensons tous ainsi, les Sheulû : Donner, pour recevoir. Aider pour la réussite d’autrui ! C’est un principe de vie qui nous distingue des deux autres peuples, mais ils nous comprennent, c’est le principal. Faite pareille en retour !
Magârefah, un peu hébéter par cet élan de générosité, le remercia encore et s’en alla, dans la bonne direction.
Il repassa par le grand palais de Mihlocoûlthaa et se demanda comment ce Merlïmrâh avait crée tout cela ! Il l’avait architecturer et fait faire le travail ou il l’avait entièrement bâti ? Un autres Sheulû de passage se fit interroger à ce sujet.
-Merlïmrâh ? Oui, c’est bien lui qui à tout orchestrer d’une main de maitre : il a fait les plans et a tout bâti, pierre après pierre ! C’est surement une de ses plus grandes œuvres !
-A la main ? Pierre après pierre ?
-Oui, personne ne sais comment il l’a fait, mais il l’a fait ! Et il en a fait cadeaux à notre Seigneur Mihlocoûlthaa.
Magârefah, impressionner le remercia et continua son chemin.
Il marcha jusqu'à atteindre le point ou les deux chaine de montagnes ne se regardaient plus, laissant un désert immense devant lui. Le Territoire des Irnnolh ! Il mit la cape et avança. Le sable chaud et brulant l’embêta un moment puis, le calme plat et un soleil de plomb prirent le relai. Une étendue brulante. L’horizon était flouter par la chaleur. Il était étonnant qu’un tel climat suive celui de la vallée des plaines.
Il marcha, grimpa des dunes de sable, un véritable désert. Il souhaita, du plus profond de son âme, qu’aucune tempête ne vienne le gêner. Cela ne suffira pas, malheureusement !

Après des heures de marches éreintantes, il aperçut enfin autre choses que des dunes : des tentes ! Des tentes faites de grandes feuilles séchées, en forme de coupole. Le tout bâti sur… des Cornes. Des longues cornes qui servaient d’armature pour que les feuilles séchées puissent avoir cette forme et tenir ensemble. Des créatures reptiliennes étaient là, en train de vaquer à leurs occupations. L’un d’eux, taillant une corne pour en faire une lance leva la tête et remarqua le Sheulû noir et rouge. Il poussa un cri proche d’un feulement, montra les crocs le regarda avec un aire de défi.
-Que veut tu, Etranger ? Pas de Sheulû chez nous, ils nous ont déjà assez prit !
-Je viens en ami ! Je me nomme Magârefah et souhaite juste savoir si vous auriez… entendu parler d’un endroit où…. On peut entendre Celui-Qui-Fait ?
-Celui-Qui-Fait ?
Il leva un sourcil écailleux et baissa sa lance à moitié taillée.
-Je ne vois pas de qui tu parles, mais notre chef, peut-être ! Je veux bien te conduire à lui, mais je veux être sure que tes intentions sont bonnes… Qui t’envoie ?
-Heu… bas… Celui-Qui-Fait !
-Tu en es sure ?
-… Bien Sure !
L’hésitation de Magârefah attisa la méfiance de l’Irnnolh.
-Ce n’est pas un Sheulû ? Un Dénommer Merlimrâh ?
-Heu… Il m’a juste indiquer le chemin et…
Mais, plus le temps de continuer, l’Irnnolh était déjà sur lui, l’écrasant de tout son poids.
-Tu viens de sa part pour nous trahir, c’est cela ?!?? On ne me la fait plus, celle là ! Déjà ce fou de Nümrohl et maintenant toi !
-Quoi ?? Mais arrêter !!!
L’Irnnolh lui serrait la gorge et Magârefah se défendit en profitant de sa taille et sa force pour envoyer valdinguer le grand lézard plus loin. Il atterrît sur une dune. Une dizaine d’Irnnolh se jetèrent sur Magârefah, épée au poing pour le maitriser. Il se débattit mais ils étaient trop nombreux ! Il se fit ligoter et conduire devant leur chef.
Leur Chef, un Irnnolh plus musculeux que la moyenne, était assit sur un grand siège en bois sculpté à l’abri du soleil dans sa tente de feuille.
-Que me vaut la venue de cette vermine ?
-C’est un nouvel envoyer de ce satané Merlïmrâh, chef ! Encore un Sheulû !
-Cela, je le vois, mais que veut-il ?
-Il voudrait connaître un endroit où on pourrait entendre un personnage bizarre. Un certain Celui-Qui-Fait, mais je pense que ses intentions sont mauvaises, puis-je le tuer ?
L’Irnnolh eut un mouvement de sursaut et dit.
-Non ! Débâillonne le et laisse nous parler. Il n’est pas mauvais, je pense !
-Heu… Vous êtes sur ?
-Certain !
L’Irnnolh le débâillonna, lui enleva ses liens et sorti de la tente, suspicieux.

Le Chef Irnnolh regarda Magârefah intensément. Ils ne disaient rien, s’observant du regard. Le Chef coupa ce silence.
-Ainsi, tu désires parler à Celui-Qui-Fait ? Pour quels raisons ?
Il se leva et marcha autours de Magârefah qui restait immobile, droit comme un I.
-Je veux lui parler… Pour accomplir ma mission !
-Oh … Et quel mission ?
Il lui avait posé cette question d’une mielleuse et fausse, il cherchait quelque chose…
-Cela ne regarde que moi.
-Ce Merlïmrâh est au courant ?
-Oui… C’est lui qui m’a mené à vous !
-Il t’a donné le nom d’un clan spécifique ?
-Nous n’avons pas parlé de clans.
-Alors sache que les Irnnolh sont divisé en clans, le notre est puissant et tu as donc du taper à la bonne porte.
Il avait fait deux tours autours de Magârefah et était quand même impressionnant, alors que sa taille était inférieure à celle du Sheulû. Il lui arrivait au niveau des coudes, pas plus haut, mais sa carrure était là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   Dim 8 Sep 2013 - 14:17

Voici quelques petites erreurs que j'ai noté et que tu pourras corriger quand tu ne seras plus malade/que tu auras le temps, étant donné que c'est peut être ces deux facteurs qui ont du les causer en premier lieu.

"Il faut prendre de quoi tenir des tempêtes de sable, l’ami ! Je peux vous en donné, si vous n’en avez pas." Il manque sûrement la mention de la "cape" ici étant donne que le "je peux vous en donné (donner)" ne fait référence à rien vis à vis de la phrase précédente.

"Il lui avait posé cette question d’une mielleuse et fausse, il cherchait quelque chose…" Il manque un mot sûrement "voix" ou "façon".

"Il avait fait deux tours autours de Magârefah et était quand même impressionnant, alors que sa taille était inférieure à celle du Sheulû." La formulation est bizarre je trouve. "Il avait fait deux tours autour de Magârefah et malgré sa taille inférieure vis à vis du Sheulû il était tout de même impressionnant." par exemple.

-

Chapitre sympathique qui répond à quelques questions et en poses des nouvelles genre :

"Pas de Sheulû chez nous, ils nous ont déjà assez prit !"
Ce sera intéressant de voir par la suite l'histoire qu'on ces deux tribus d'autant plus que la rivalité est mentionné à nouveau par la suite.

Les différents clans même si classique en soit est une bonne idée et j'attends de voir comment tu l'exploiteras avec leur différence et autres. Ce sera aussi un bon point.

Par contre peut être dû à ton état mais la fin de ce chapitre est tout de même assez bizarre ou tout du moins le type de réplique sur laquelle il se finit. Après tout il s'agit d'une simple description de personnage donc c'est bizarre on dirait que le chapitre a été coupé alors qu'il restait des choses derrière tel qu'il apparaît là. Un peu dommage mais bon.

Malgré cela chapitre plutôt sympa et qui je pense permet "enfin" si je puis dire de lancer Magârefah dans les aventures qui le conduiront à ses choix. J'attends donc bien la suite, encore plus que d'habitude.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] La Guerre pour le Krysholil, Partie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» [Appel] Norfendre : guerre pour la maitrise des territoires!
» Vend Chariot de guerre pour transporter un (ou plusieurs) trolliste
» un chariot de guerre pour mon pote
» Date pour la première partie de blood lust.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: