AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 15 Juin 2013 - 20:09

Aîe, quand tu m'as parlé d'un MP à base de Grands Êtres, je le sentais venir. Enfin éh, avant d'adresser ce "problème" qui n'en ai pas vraiment un je vais plutôt revenir sur le chapitre qui était tout de même plus consacré au Survivant.

Et d'ailleurs ma première question est, quel était au final le test du Survivant justement envoyé par l’intermédiaire de Celui-Qui-Fait. Tu en parles mais au final quand on lis les lignes d'après on a juste l'impression que le type était là pour parler abondamment et leur "ouvrir les yeux" sur leur origine, mais ceci dans quel but ? Qu'ils intègrent le survivant en leur sein ? Qu'ils fassent de lui leur chef ? Je dois avouer que je n'ai pas vraiment compris quel était son but et par conséquent l'objectif du test en lui même si ce n'est peut être de justement ne pas le tué. Mais alors dans ce cas quelle était la "solution" comme je le demande plus haut.

L'autre chose qui m'a un peu gênée c'est juste le fait qu'à la fin notre petit groupe se mette à boire joyeusement et finissent un peu alcoolisés alors que juste avant le Jorlarkh vient de leur faire une énorme révélation sur l'existence d'un être qui a le don de créer des espèces ce qui quand tu réfléchis n'est pas rien tout de même. C'est un peu comme si on venait de te démontrer l’existence d'un dieu en quelque sortes. Après je peux comprendre que vu l'étendu de la chose, ils n'en aient peut être pas encore vraiment compris toutes les implications mais bon.

Au moins le côté alcoolisé permettait de bien se situer la dernière scène, de bien la visualiser si je puis dire au niveau de l'atmosphère.

Et donc mis à part cela le chapitre en lui même est bien, plutôt clair et en effet permet un peu de comprendre ce qu'il se passe tout autour. Donc à part mes quelques interrogations, je dois avouer que non je n'ai pas été submergé par ce chapitre dans le mauvais sens du terme.

Après par contre il y a quand même cet histoire de Grand Être ou pseudo Grand Être qui me dérange, donc on va voir ensemble ce qui a été fait et ce qu'on peut faire.

Déjà il n'y "pas" de Grands Êtres à proprement parlé dans Universcape XI. Il y a bien les Êtres Suprêmes qui créent les Universcapes mais ils se content de poser les bases, les concepts, de parsemer le tout de quelques espèces et au final ne s'impliquent jamais dans la vie de l'Universcape. Ils sont juste là pour poser la graine en quelque sorte, et à peine ont ils poser les bases qu'ils s'occupent déjà de créer un autre Universcape si ce n'est déjà fait en parallèle. Et encore une fois ils les surveille de façon très sporadique et encore. En tout cas qu'une chose soit sûre, il n'y a rien qui permet de remonter à leur existence sur les planètes et ils ne s'impliquent pas du tout dans la vie et l'évolution de leur créations puis ils ne sont pas définissables en tant que "gentil" ou "méchant". En gros eux on n'y touche pas.

Après il y a déjà eu un précédent, Bio-Mata-135 en effet a tenté quelque chose de similaire mais de façon assez discrète avec Arrthonia. Grosso modo il a intercalé son personnage dans les évènements et surtout l'a fait mourir très rapidement dans les début d'Universcape XI. Pour faire simple, mettons que de base les Êtres Suprêmes se servent d'une lance pour créer un soleil, Bio-Mata-135 a ré-écrit l'histoire si je puis dire, rien de négatif, pour dire que les Êtres Suprêmes avaient confié à Arrthonia ce rôle et que donc par extension elle crée le soleil à l'aide de la lance. Au final à part créer un intermédiaire cela ne change "rien" aux événements tels qu'ils étaient. Je te conseil de lire le gros pavé qu'il a fait pour comprendre un peu mieux même si je dois aussi prévenir que certains points sont erronés ou en contradiction avec la storyline et que je n'ai toujours pas eu le temps de les adresser.

Autre cas d'un être assez puissant, c'est Ediana qui est le gros antagoniste pendant le début d'Universcape XI. J'ai laissé sa création assez imagée en disant qu'il était né de la peur et la haine des individus de la planète principale et aussi j'ai limité ses pouvoirs. Il a le don de changer certaines structures organiques/mécaniques mais pas de les créer de rien ce qui fait tout de même une différence.

Tout ça pour dire qu'il n'y a pas vraiment de Grands Êtres, ou d'êtres avec des pouvoirs de créations gigantesques sur Universcape et que c'était un peu mon envie de départ. L'idée de laisser aux simples individus forger leur destinée sans partir dans des puissances de fous furieux au dessus d'eux. Après comme je l'ai dit au final il y a eu Arrthonia que Bio-Mata a su garder discrète et qui ne m'a pas poser de problèmes.

Après avec ton personnage déjà le premier problème que j'ai c'est que visiblement il est toujours présent à l'heure de Neverscape-Futurescape contrairement à Arrthonia qui au final ne s'est pas impliquée sur le long terme étant morte très rapidement au tout tout début d'Universcape XI.
Et puis bien sûr autre chose qui me gênait déjà un peu avec le survivant, c'est leur niveau de puissance ou plutôt comment ils l'exploitent. Il faut bien se dire qu'autour de tes deux archipels ils existent bien d'autres iles et archipel peuplées puis même des planètes plus petites certes mais tout de même habitées autour de la plus grosse. Et c'est là où moi je me demande : si ils sont si puissants qu'est ce qui les empêche d'attaquer d'autres îles/archipels, d'en faire les leur voir même pire au vu des niveaux de créations de Celui-Qui-Fait. Est ce que toutes les autres îles ont de la Foûmh dessus ou quoi ? Je veux dire ces personnages que tu dépeints ont tout de même une ambition autre que détruire les trois races, non ? Enfin moi en tant que superviseur du projet quand je lis la fic je pense à cela, toi après étant submergé dans ton univers tu n'as peut être pas pensé aux alentours ou pris du recul vis à vis de cela. Bien sûr si tu as une explication vas y.

D'ailleurs, cela aurait peut être eu sa place plus haut mais je me demande, pourquoi ces deux personnages ont ils un désir absolu d'exterminer les trois races ? Est-ce juste dû au fait qu'ils aient raté le test ? Pour les faire taire sur l'existence de Celui-Qui-Sait ? Dans ce cas on peut se demander si ce dernier a vraiment réfléchis aux implications de se révéler à eux.  Et là encore je me demande, un être avec de tel pouvoirs n'aurait il pas une certaine sagesse vis à vis de ce qu'il peut réaliser et comment il peut changer le monde autour de lui ? La encore il s'agit de grosses responsabilités quand tu crée un tel personnage.

Donc est ce que cela dois dire que tu dois changer toute ton histoire ? Pas spécialement, je pense qu'il y a toujours une façon de s'arranger même si cela effleure un peu mes envies de bases pour le projet. Quoiqu'il en soit tu tombes bien vu que j'ai comme projet de reformer le projet, changer quelques petites choses, centraliser les évènements, réduire le nombre énormes d'îles et autres donc quelque chose me dit qu'on pourrait trouver une place à ton personnage mais il faudrait tout de même faire des compromis. Mais avant de parler de ce qui pourrait être (et j'ai déjà des idées là dessus) je te laisse lire tout cela et répondre à mes questions/me faire part de ton avis, tes idées et autres suggestions soit via MP ou directement en réponse a ce sujet, après tout c'est le tiens donc à toi de décider.

Et enfin je tenais à m'excuser pour cette réponse tardive un samedi soir alors qu'en plus je sais que tu as assez peu de disponibilité en semaine, le pire étant que j'ai lu ce chapitre le week-end dernier mais comme beaucoup de choses je l'ai mis de côté avant de pouvoir formuler un avis clair là dessus. Merci  pour ta patience et de m'avoir lu en tout cas, et j'attends avec impatience ta réponse, je pense qu'on peut s'arranger pour faire des chouettes choses.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 16 Juin 2013 - 7:43

Aha ! Je m’attendais à de telles réactions… je donne une partie de la trame pour éviter toutes sortes d’incompréhensions… (Pardonne l’orthographe certainement nul du jours mais mes difficulter en Français n’aide pas et je n’ai pas le temps sur le coup de prendre mon dictionnaire et verifier tout mes doutes orthograpique. Mon correcteur actif ne l’est plus pour cette fois et jai peu de temps, desolé je corrigerais une autres fois…)
 
Présisions : Le Survivant ne leur fait pas passer un test, il EST le test ! Il est arriver par l’intermédiaire de Celui-Qui-Fait pour vivre avec eux afin que Magarefah Le Survivant à l’Oubli voie si les création de Celui-Qui-Fait sont digne de subir une sorte de mise à jour et si ils étaient jugé par Magarefah comme créations ratées ou dangereuse, il avait pour role de les détruire. Faire du tri en somme…
Celui-Qui-Fait (dont je vais devoir te faire une description mieux que cela, après le Survivant) est un grand perfectionniste, et il voulait que ses créations soit parfaite ! Mais il ne peux pas vivre avec pour les observer. Il a prit un intermédiaires comme tu aime à dire. Un intermédiaires imparfait justement… Son désire de perfection envers ses créations sur Locubrita était plus fort que celui sur leur observateur. Le test était l’érreure…. (test = Magârefah/Survivant/Nécromancien, quoi !)
Sa donne, en gros :
-1 Magârefah le Survivant à l’Oubli : création test. Est là pour vivre sur locubrita afin d’évaluer la dangeurosité ou la « perfection » des Sheulû, Irrnolh et Jorlarkh. Il arrive comme de rien et leur explique qui il sont, se qui n’est pas la meilleur facon de faire pour tester les gens… Il manque cruellement de sens social et s’adapte mal a tout ce qui lui arrive. Il se sent vite rejeter mais ne comprend pas pourquoi. Il continue son comportement dans le but de tester comme on lui a demander mais ne sais pas s’y prendre avec ces êtres. Il se fait déchiqueter par un Irrnolh agacé et déchainer.
-2 Le Survivant : Son âme ère et Celui-Qui-Fait resicle le corps d’un autres être pour recommencer son Test. Mais le testeur refuse et continue d’èrer. Il rentre dans la tête dautres êtres et seme la folie. Celui-Qui-Fait n’a pas d’emprise là où il est sur sa propre créations test et se refuse à crée un autre test ou un contretest… Il laisse faire et regarde de là ou il est
Le Survivant passe par l’affaire de Srümorh pour se montrer et fait crée le masque de la nécromancie qui permettras à son âmes de se fixer. Il s’empare ainsi d’un nouveau corps de Sheulû. Il est le test rater et veux prendre le contrôle, il a développer une forme de haine en voyant la perfection des Sheulû et autres qu’il n’a pas. Une forme de jalousie s’est crée qui s’est transformée en haine.
-3 Le Nécromancien : Après la premiere guerre sur Locubrita, il disparaît brusquement de la circulation car Celui-Qui-Fait le juge trop dangeureux et essaye de le surpimer mais n’y arrive pas. De plus, il a donner trop de puissance a sa créatures test et elle arrive a changer la nature meme de son corps. Il a maintenant un corps semi matérielle et peux passer à travers la matière. Mais il ne vit pas vraiment, il est entre la vie palpable et le fantome de Magârefah…
Il a compris que Celui-Qui-Fait ne pouvais que crée et non détruire. C’est lui qui a crée se faux virus pour eliminer la plupart de ses creations afin qu’elle ne devienne pas un danger pour Universcape XI. Il a aussi un pouvoir de création mais largement bien inferieure à Celui-Qui-Fait (j’imagine tes yeux en essayant d’imaginer celle de Celui-Qui-Fait mais n’ai crainte l’ami.) Il crée donc une création vivant, Le Seigneur des Ombres…
 
Voilà pour Le Nécromancien, Passons maintenant à Celui-Qui-Fait. Je ne voulais pas trop en dire sur lui, mais c’est surement mieux ainsi. Il EST la base même du Krysholil, il a fait plus que le crée, il c’est baser sur lui-même pour crée le Krysholil. Il est a travers aussi si tu veux savoir.
Il n’a pas de forme ou quoi que se soit de palpable, et n’est là que servir la science…
Oui, c’est ainsi que je voyais Celui-Qui-Fait, un êtres bon, imaginatif, discret et qui ne vise que la perfection. Il ne veux pas la perte de la planete, bien au contraire. Il a crée Locubrita dans le but de crée des êtres diferents afin d’améliorer la bio-diversitée de la planete. Il voulais répendre les Sheulû, Irrnolh, Jorlarkh sur toute la planete, mais avant cela, ne voulant pas faire d’érreur, il a crée Magârefah afin de savoir si cela en valait la peine. Mais il a fait la pire des erreures, en négligeant la complexiter de Magârefah et en le limitant dans l’aspect social et émotionnelle. Un chaos demeurais dans sa consception même et il a surgit lors de ses contacts avec les autres. Il était imparfait… Et en lui demandant de regarder l’imperfection chez les autres créations, la frustration fut telle que Celui-Qui-Fait avait crée un monstre. Je pense que je nai pas plus a dire sur lui, c’est deja bien assez je trouve. Et j’avais parler de Grands-Etres pour  que tu est une idée du niveau d’assise de Celui-Qui-Fait et il n’est pas mauvais comme l’était Ediana, il a juste commis une énormes erreur : Magârefah. Et j’ai peur en lisant que tu as compris que Celui-Qui-Fait à de envies de destruction absolu au sujet des trois races. Celui-Qui-Fait n’est pas un genie du mal, loin de là. (Je ne suis pas comme cela, le Nécromancien est déjà bien assez fort, merci) Il veut réparer son erreur et pense que suprimer les trois races aideras au problème, Il a beau êtres muni d’une grande sagesse, il est limiter dans ses faculter à reparer se genre d’erreur.
 
Sur ce, bonne suite et je ne suis pas sur d’envoie de chapitre aujourd’hui, vraiment pas le temps. Examen et tout ce qui suit… A la bourre ! A déjà eut une semaine saturer… Bref shao !
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 23 Juin 2013 - 20:34

Désolé pour les fautes de frape et autre dans le message précedent, j’était à la bourre comme je l’ai dit et un imprevu venait de gacher la fête… Voilà le chapitre 39 avec un changement de décore et une heure des plus… matinale, si j’ose dire. Pendant tout ces évènements, Kopkorh, Laridshâ et autre dorment.
Si tu as le moindre blancs quand à cette partie de l’histoire, se référer du Chapitre 10 a 15 Pour les détails… Bonne lecture (PS : Loserkiller ! Tu pourrais me dire comment faire pour que le titre soit comme je le faisait avant ! J'y comprend plus rien avec le nouveau tableau de bord... très pratique au passage mais pour ça... bref comme dab' j'ai pas le temps)

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 39 - L'armée du Seigneur des Ombres



Le lendemain à 01 :40 du matin
Zone 71/72
Galerie minière de l’ile de l’Est
Caverne Du Crystal de Krysholil de Folhtrishiann


Le lendemain de cette discussion autours d’une table d’auberge dans l’ile du Sud, Loin, sur l’ile de l’Ouest, le Seigneur des Ombres avait préparé sa deuxième réunion dans la caverne de Folhtrishiann, maintenant a ciel presque ouvert. Le Crystal avait été transporté par hélicoptère jusqu’aux QG du Seigneurs des Ombres. Le Seigneur des Ombres avait essayé d’obtenir des Infos mais Folhtrishiann était fermé comme une huitre. Il décida de le mettre sur son terrain en l’envoyant, l’âme et son Crystal, dans la caverne où se trouvait son corps. Une fois de nouveau en place, il eut droit à un petit interrogatoire avec ce Toa bizarre, sec comme un coup de tric mais avec un coter plaisantin et narquois désagréable.
Le Seigneur des Ombres avait invité du monde pour cet interrogatoire… Les invités arrivèrent, l’un après l’autre, en examinant le Crystal de Krysholil de Folhtrishiann. Celui-ci se fit discret pour regarder les différents protagonistes examiner sa tombe et son Crystal. Il vit des êtres différents de lui comme Kopkorh ou Juy-Rimanh qu’il avait déjà rencontrer (Toa). Il vit aussi des êtres plus petits (Matoran) et de drôles de petites créatures à ses yeux (Des Rahi). Les Rahi étaient, en faite des Rahi robotisés qui portaient des canons bizarres sur leurs dos. Le Seigneur des Ombres gravit des marches pour arriver au dessus d’eux et sorti de la cuvette qui était en faite, l’ancienne caverne.
Un loin moment d’attente suivit. Long et interminable.
Le Seigneur des Ombres revint enfin, accompagner d’un monstre et le Sheulû devint vert Krysholil devant cette créature en la reconnaissant. Un Jorlarkh zombifié. Une vision d’horreur pour le Sheulû qui sommeillait dans le Crystal. Il volait avec des ailes qui n’avait rien a voire avec les belles originales de la race. Il était visiblement contrôler par autres choses que lui-même car ses attitudes n’avaient rien a voire avec les attitudes naturelles d’un individu en pleine santé. Un Zombie… c’était cela ! Il garda les yeux fixer sur cette horreur.

Six Toa se trouvaient là, ainsi que le Seigneur des Ombres avec sa cagoule d’ombres et trois matoran qui n’étaient là que pour veiller au bon fonctionnement des Rahi Robots car ils ne pouvaient pas entendre ce qui se dirait. Ils étaient équipés de casque insonorisé, se qui faisait qu’il ne pourrait pas suivre le cours de la discussion qui allait commencer. Pourquoi une réunion ici ? Se demanda Folhtrishiann. Le Seigneurs Ombres lui éclaira sa lanterne. Il s’était posté entre le Crystal et le groupe de Toa.
-Mes chers confrères, J’ai le plaisir de vous montrer un Crystal de Krysholil parfaitement conservé ainsi que la dépouille de celui qui l’a crée, un Sheulû.
Le petit public regarda la carcasse qu’il avait pris peine d’illuminer au préalable. Des spots éclairaient sa dépouille comme dans un musée… une véritable humiliation vu l’état de conservation de son corps. Le Sheulû rageait dans sa coque de pierre en voyant son corps réellement pour la première fois. Les Toa touchaient avec dégout les restes de chaires organiques de son corps et tâtaient ses os et les restes de la carapace comme si c’était un métal précieux.
-Dans ce Crystal de Krysholil, nous avons un nuage de fumée rouge ! C’est l’essence de son créateur, ce Sheulû qui répond au joli nom de…. ?
Il tourna la tête vers le Crystal, espérant visiblement une réponse. Mais Folhtrishiann l’ignora, comme si il n’avait jamais été dans le Crystal.
Dépité, le Seigneur des ombres baissa la tête avec un sourire narquois et se retourna vers ses compères.
-Il fait la sourde oreille à ce que je vois… Je m’y attendais ! J’ai tout prévu, les rahi ici présents ne sont pas là pour rien, bien sur.
Il leva la main en faisant le signe trois avec les doigts. Un matoran hocha la tête et activa par une grosse télécommande un des canons Rahi. Celui-ci ce tourna vers le Crystal et une vague d’électricité sortit du bout du canon. Cette vague fonça sur le Crystal et le heurta de plein fouet. Une décharge de torture vue le crie qui sortit de celui-ci.
Folhtrishiann sentit comme si on lui plantait des dizaines de couteau dans toute son âme.
Son apparence fut soudain visible à travers le Crystal. Il s’en rendit compte en voyant tout les regards tournés dans ses yeux. Il sentit aussi ses collègues du Crystal qui n’avait pas du tout aimer ce choque électrique.
Le Seigneur des Ombres, satisfait, le regarda avec un sourire narquois.
-Hin hin… Enfin décider à parler, Sheulû ? Ton nom !!?
Il avait demandé cela avec une agressivité soudaine et brutal, tout a coup.
-hun… Je me nomme Folhtrishiann ! Je suis le gardien de ce lieu !
-Pour un gardien, tu laisse passer du monde, haha !
-Je préfère savoir vos intentions… avant de vous chasser ! A part te prénommer Seigneur des Ombres, que cherche tu réellement en ce lieu ?
-Quelque chose que je ne cherche plus, elle est devant moi.
-Le Krysholil ?
-Non, j’en ai bien assez… Je cherche ton essence, ton ADN !
-A quoi cela va te servir ?
Le Seigneur leva son index et ouvrit la bouche pour expliquer mais s’arrêta net. Il se retourna vers son Jorlarkh et lui caressa la nuque. Il regarda de nouveau le Sheulû et dit :
-Je voudrais me faire une armée, voit tu ? Une armée… plus puissante que n’a été votre peuple !
-Une armée ? Tu veux dire que ce Jorlarkh est en faite… une création ?
-Une sorte d’OGM tout au plus… C’est la dépouille d’un de tes congénères sur Lôcubrîta. Il est plus beau comme ca, non ? Je n’aime pas la forme des ailes de Libellules. Je préfère le Look de celle des Dragon, et c’est plus facile à crée.
Folhtrishiann, éberlué de voire que c’était belle et bien un zombie, ne dit plus rien. Il imaginait le même sort à son corps au fond de la cuvette.
-Tu comptes faire pareille avec mon corps derrière ? Tu aimes manipuler les déchets, ma parole, je ne pense pas que tu puisses faire grand chose avec cela.
-J’en suis presque quasiment composer, donc, cela ne me dérange plus.
Cette phrase laissa un froid sur l’ensemble de la pièce, ou plutôt la cuvette car, avec les évènements entre Hikû, Kopkorh et Juy-Rimanh le plafond n’était presque plus là. Où était passé Hikû d’ailleurs ? Il avait trouver un moyen de ce transformer en une nuée d’insecte et s’était caché dans tout les trous des parois. Il suivait la discutions en faite… Mettant ainsi un camp au sujet des objectifs d’un autre camp, celui des frères saurait ainsi ce que mijotait celui du Seigneur des Ombres.
-Et ton corps est parfaitement composé ! Il reste des bouts de chaires, tout l’ossature et même la carapace ! Que demander de mieux ?
-Un être vivant ?
-Ce serait pire ! Il me faut une dépouille, pas de la vie, c’est moi qui la crée la vie !
-Tu crées des âmes ??? Comment peut-tu le faire ? Une poignée d’être peuvent crée et tu ne dégage pas une aura digne d’être telle que Celui-Qui-Fait ! Qui te donne ce pouvoir !
-Un être… M’a donné le don de la création. Il a eut plusieurs noms lors de « ses existences ». Il se nomme actuellement le Nécromancien. C’est lui qui m’a donné le pouvoir de création d’une conscience a partir… du Krysholil énergisé, cœur et logis de conscience naturelle. Connais tu l’origine de ce minerais ?
-Celui-Qui-Fait ? On ne connais rien, quoi.
-Oui, il a été crée par Celui-Qui-Fait mais c’est plus subtile que cela… Je ne veux pas entré dans trop de détails, vu que mon but est de te capturé ou juste te détruire. Mais je vais t’éclairer un point. Disons que le Krysholil énergisé est le reste de Celui-Qui-Fait. D’où le faite qu’il soit assez rare.
-Les restes ?
-Les restes de sa première création… Le cœur géant créateur de Krysholil, sa source d’énergie qui lui a permit de crée ce qu’il a crée… La source mère du Krysholil ! Sans elle, le Krysholil ne serais plus. Il l’a détruite et l’a réduite en miette. Une trentaine de morceaux environ. J’ai passé une bonne partie de mon existence pour rassembler ces restes. J’ai presque tout amassé, ce qui fait que j’ai presque autant de puissance créatrice de Celui-Qui-Fait. Disons que j’ai déjà 2/3 de cette sphère.
-2/3 de la puissance de cet être ?
-Si seulement… un cinquième de se qu’il peut faire, surement. Vous venez de rien, je le rappelle. Moi, j’ai besoin d’un reste de ses créations, de ce qu’il a fait.
-Mais comment peut tu géré une telle masse d’énergie ?
-J’ai une création du Créateur pour cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 30 Juin 2013 - 12:23

Concernant mon message d'avant au final tu n'as pas vraiment répondu à mes questions je dois avouer qui reposaient plus sur l'impact de tes personnages sur le reste de l'universcape. Tout comme cette phrase "Je pense que je nai pas plus a dire sur lui, c’est deja bien assez je trouve." qui m'a un peu chagriné étant donné que si je demandais des choses dans mon message c'était plus en position là encore de superviseur de l'ensemble plutôt que de savoir pour me "gâcher" l'histoire et ses surprises.

Enfin, je ne vais pas spécialement chercher plus loin là dessus on verra bien comment les choses évoluent avec le temps et si modifications minimes il doit y avoir.

Pour ce qui est du chapitre en lui même, j'ai édité ton message pour qu'il corresponde aux anciens. Je n'ai pas trop compris pourquoi il était bardé de balises [font] de toute les côtés  mais en tout cas c'est corrigé. Tu n'auras qu'a "éditer" ton message pour voir comment j'ai procédé. N'oublie pas aussi le bouton "basculer le mode d'édition" qui ressemble à une feuille document. Cela permet de visualiser les balises (que ce soit gras, souligné, centré ou autres). Si tu as d'autres questions là dessus mais grosso modo tu peux copier-coller ça, en enlevant les espaces et *) dans ton poste pour faire un titre :

[*center*] [*b*] Nom de fic
Chapitre - Nom de Chapitre [/*b*] [/*center*]


Pour ce qui est du chapitre en lui même déjà j'aimerais bien savoir ce qu'est un "coup de tric". J'ai fait des recherches mais rien trouvé de vraiment explicatif à ce sujet, trompé de mot ou d'orthographe ou juste moi qui ait mal cherché ?
Dans le genre truc qui me sort du texte, "Je préfère le Look de celle des Dragon, et c’est plus facile à crée.", le mot look est dans le dico certes, le personnage du Seigneur des Ombres a en effet l'air d'avoir un vocabulaire ou tout du moins une façon de se tenir assez familier certes mais je dois avouer que cela fait juste bizarre. "Je préfère l’apparence de celle des dragons" est déjà plus propre je trouve.

Niveau histoire si je comprends bien, on découvre que pour faire du Krysholil Celui-Qui-Fait a crée à la base un cœur géant puis qu'il l'a détruit en morceaux. Après j'ai un peu lâché vers la fin à coup de création du créateur qui a été crée par un autre créateur issue de la création du créateur. Enfin cela peut paraître moqueur de ma part mais c'est comme cela que je l'ai perçu, après sans entrer dans les détails j'ai plus ou moins compris l'idée générale de la chose.
Je me demande juste comment il faut interpréter la destruction du cœur et sa répartition si je puis dire. Est-ce qu'il l'a détruit depuis le ciel et tout les morceaux se sont éparpillés au gré du vent avant de toucher le sol ou un fond marin, ou alors les a t-il caché lui même ici et là. Car en effet détruire en morceaux est une chose mais pourquoi pas détruire tout court, réduire à l'état de poussière et le laisser filer au vent si je puis dire. Je suppose qu'il y a des raisons matériel ou chimique vis à vis des propriétés du Krysholil mais bon c'est ce qui m'est venu en tête. Là encore si on est censé avoir l'explication à cela plus tard et aux conditions de la destruction ce n'est pas la peine de me répondre, je le découvrirais le temps venu.

Pour le reste du chapitre je n'ai pas grand chose de plus à dire c'était suffisamment clair et au final il ne me reste plus qu'à attendre la suite.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 7 Juil 2013 - 16:50

Voici mon prochain chapitre, je répondrais à tes questions en semaines afin d’avoir peut être plus de temps mais je ne promet vraiment rien. Je précise juste que tu n’as pas de soucis a te faire concernant les puissances en jeux : On parle d’une guerre qui à marquer l’Archipel et Lôcubrîta, rien de plus, Universcape XI et les autres ne risques rien et tu va comprendre pourquoi Au long des chapitre mais n’ai crainte, surtout.
Il y a Surement plein de fautes d’orthographes mais j’éditerais en semaine, je prends mon train dans 10 minutes et après, plus d’accès à un ordi pour un bon moment. Je haï les fin d’année …
Et pour « Sec comme un coup de tric » je suis étonné que cela ne te dise rien… je regarderais de mon coter cette semaine également !
Bonne lecture !


La guerre pour le Krysholil
Chapitre 40 – Retrouvaille en Prison

-Une création ? Demanda Folhtrishiann au Seigneur des Ombres
-J’en ai assez dit ! Nous ne sommes pas seul, et mes collègues s’impatientent. Je vais donc m’emparer de toi, la capture me semble judicieuse.
-Aha, J’aime bien le mot capture quand je suis déjà prisonnier de ce Crystal.
La plaisanterie fit sourire le Seigneur des Ombres et il décida de donner suite à cette taquinerie sur le sort du Sheulû.
-Oui, mais un fossile est aussi prisonnier dans sa gangue de pierre. Quand un Géologue tombe dessus, il le collectionne et l’expose avec d’autres spécimens… Ce sera aussi ton cas.
Lisant entre les lignes de se que venait de dire cet être, Folhtrishiann laissa tomber son coté moqueur, comprenant se qu’il voulait dire par là :
-Les autres gardiens ?? Demanda-il soudain effrayer que ses confrères se soit fait avoir.
-ha, qui sait ?
Les trois canons tirèrent en même temps après un geste du Seigneurs. Folhtrishiann ferma les yeux pour les rouvrir des heures après dans une pièce parcourue de tube.

Une grande salle. Blanche et parcouru de tube entourée d’une sorte de plastique bleu. Son Crystal était fixé sur un socle en acier relié par ces tubes. 9 Autres socle du même type était en cercle autours de lui. Un seul était occupé, un Crystal de Krysholil dont l’essence était bleu. Le Crystal de Guiltirâh la savante, surement. La pièce était grande, circulaire et on n’entendait pas un bruit. Folhtrishiann rompit ce silence
-Où Suis-je ? Guiltirâh, c’est toi ? C’est moi, Folhtrishiann !!!
La fumée bleu qui tournait en rond dans le Crystal s’immobilisa et prit forme, une forme de Sheulû. Ils se revirent après près de 3000 de séparation. Folhtrishiann remarqua qu’elle n’avait pas changé, même si elle avait l’aire très fatiguée. La Sheulû donnais l’impression d’avoir une taille plutôt petite pour un être de cette espèce et c’était le cas. De son vivant, elle a toujours été petite, une forme de nanisme dans le gigantisme, car elle était un peu plus haute qu’un toa, malgré tout.
-Folhtrishiann… Mes souvenirs de toi sont assez confus je dois dire… Mais je dois aussi te dire que j’ai perdu de ma mémoire… Ce satané Seigneur des Ombres ne nous passe pas à la torture mais plutôt aux examens. Surtout pour mieux nous comprendre…
-Un Fou !
-Surement, mais il n’est pas seul, comme il le dit. Du moins, je le pense.
-Oui… Il a dit avoir eut tout ses pouvoirs par un être quasiment aussi puissant que Celui-Qui-Fait.
Elle fit un pas en arrière dans sa prison de pierre transparente.
-Hola… Je me demande bien de qui il peut s’agir…
-De moi ! S’exclama une voix sombre venant du coter de la porte d’accès
Il se tournèrent vers la porte de la pièce et y virent un être grand et indéfinissable. Il sortit de l’ombre qui cachait son masque et ils le virent. Le masque du nécromancien était là, devant eux.
-Que ? S’exclama à son tour Folhtrishiann
-Vous ne me connaissez peut être pas, mais nous avons la même origine… J’étais autrefois un Sheulû, comme vous, ou presque.
-Magârefah le Survivant à L’oubli !! Je te remets, maintenant ! S’exclama Guiltirâh soudain dans un état de rage
L’être éclata d’un rire tonitruant et il pointa le Crystal du doigt.
-Cela, C’était avant ! Mon passé. Je suis maintenant le Nécromancien aux yeux des êtres de cette contrée. Je suis Celui qui a crée le Seigneur des Ombres !
-C’est vous ? Demanda Folhtrishiann
-En effet, mais je l’ai un peu raté avec son corps de poubelle, le pauvre. Je le surveille afin qu’il ne fasse pas trop de dégâts. Il est un pion important si je veux pouvoir agir dans l’ombre tout en pouvant être au grand jour. Il est mon bras droit en somme. Et le plus beau, c’est qu’il crois que je lui laisse tout le champs libre, il suit juste à la lettre les indications que je lui transmet via son propre corps.
-Que va t’il faire que vous ne pouvez faire ?
Folhtrishiann tentait de gagner du temps et des infos.
-Parlez, donner des ordres a ceux qui ne me font pas confiance car, lui, il est le dieu pour beaucoup de monde, ici. Le vrai dieu ne peut rien faire de toute façon, il ne fait que crée des êtres comme vous et moi.
-Toujours dans tes délires sur ce Créateur mystérieux, Magârefah ! Tu ne changeras pas à mes yeux, tu reste ce paria déboussoler, en proie à la folie lorsqu’il a découvert sa pseudo existence !
-Celui-Qui-Fait existe ! Il est juste impalpable. Comme une énergie qui traverse la roche, un fluide. Personne ne peut lui parler, personne ne peut le voire. Mais il est là, il nous surveille. C’est tout ce qu’il peut faire. Il n’a pas le droit de détruire, il ne le peut pas. Il peut juste crée, le mal comme le bien. Il m’a crée. Il vous a crée.
Les trois êtres ne dirent plus rien. Un silence de mort mêlé de doute s’installa.
Un claquement se fit entendre, soudain et fit sursauter Folhtrishiann et Guiltirâh. Des bruits de pas tonitruant se succédèrent. Les pas se rapprochaient jusqu’a arrivé devant la porte blindée devant eux. Ils s’estompèrent et la porte s’ouvrit en fracas laissant apparaitre devant eux, le Seigneur des Ombres. Le Nécromancien se cacha vite dans son recoin de mur.
-Bonjours mes amis ! Bien réveillé, Seigneur Folhtrishiann ? Je pense que le sommeil forcé ne doit pas être votre fort !
Le sourire du Seigneur des Ombres était à son apogée. Ce sourire jovial agaçait dès les premiers instants et Folhtrishiann se demanda si ce seraient les manières extrêmement familières ou juste ce sourire qui allait causer sa perte…
-Bien merci… Où sommes-nous exactement, Seigneur ?
Lui dire Seigneur lui brulait la langue, rien que par le faite que c’était lui que l’on appelait comme cela, sur Lôcubrîta.
-Chez le patron de cet archipel ! Moi !
-Le Patron ? Quel culot, ma parole ! C’est vous qui donnez les ordres ici, peut être ?
-Et Comment ! Dit-il soudain vexer
Folhtrishiann venait de toucher un point sensible, visiblement. C’était cela de gagner. Le Seigneur des Ombres s’exclama :
-Je suis le patron : je dirige La Korpannh et cela fait que je dirige toute la politique de cet Archipel. Toute décisions doit passer par moi !
-Comme celle ce crée cette pièce ? Aux frais de l’état ?
-L’état c’est moi ! J’AI donc pris la décision de me faire ce complexe dans le cœur de la capitale afin de pouvoir me faire mon armée.
-Une armée de zombie ?
-Oui ! Avec les reste de votre espèce ! Vous serez mes futures esclaves !
Un Signe de la main sortit du trou d’ombre du Nécromancien l’aire de dire : Laissez tomber !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 14 Juil 2013 - 9:42

J'ai bien aimé ce chapitre étrangement même si on apprend assez peu de choses et que d'autres sont même ressassées depuis quelques temps. Mais au moins cela permet une petite transition pas trop compliqué à comprendre pour ma part.
Par contre le Nécromancien qui se planque dans un recoin de mur ? Vu ses pouvoirs je l'aurais plus vu disparaître quelque part au lieu de se cacher maladroitement genre derrière une porte (c'est une image, je sais qu'il n'a pas littéralement fait ça). Enfin après je comprends au vu du signe de la main mais là encore peut être aurait il eu un moment plus subtil de faire passer son message du genre communiquer directement avec les esprits dans le cristal ?

Enfin bon, j'attends la suite maintenant et puis cela fait toujours plaisir de voir apparaître même si "passivement" un nouveau personnage dont on a entendu parler de façon indirecte il y a quelques temps.
Après je me demande si avec les vacances tu auras un rythme plus soutenu de parution ou si alors tout au contraire tu es déjà casé quelque part. Vu ce que tu disais dans ton poste d'avant je suppose que c''est le cas.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 21 Juil 2013 - 16:44

Un rythme soutenu ? (regarde son agenda et tombe dans les pommes) Commençons par le début : Je ne suis pas chez moi, je suis à Londres ! (Pas directement mais bon, bref me voilà chez nos amis les anglais tout proche de MaidStone si ça peut intéresser certains.) le rythme super calme de la campagne et du dépaysement aidant agréablement à l’écriture, il y auras deux semaine ou je pourrais rattraper le cota de retard accumuler…. Pour le restes, je ne promet vraiment rien, tout dépend des mes programmes et de l’ambiance du jours.
Pour ta question, Ce chapitre t’éclaire donc, lit ! (Précision, il le maitrise plutôt que partager ses pensées…)
Un personnage apparaît passivement c’est vrai… un autre fait même une entrée en fracas lugubre (je sens la pression qui va venir à la fin de ce chapitre ahaha)
Et le petit bonus : une version prototype de Magârefah le survivant à l’oubli !!!! Oui monsieur !

Magârefah



La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 41 – Les Voix anciennes du Krysholil


Le signe de la main de Magârefah /le survivant à L’oubli/Le Nécromancien n’avait pas été fait par hasard… Il ne voulait pas leur dire que c’était la personnalité du Seigneur des Ombres, seule,  qui venait de s’exprimer et non lui, car il risquait de se faire entendre par le Seigneur lui même. Leurs pensées étaient en effet, partagée. Et il devait faire attention avec ses pouvoirs de télépathie, car ils sont déjà pris par la conscience du Seigneur des Ombres…
Le Seigneur, toujours exciter et muer par une sorte de rage s’exclama :
-Cela fait des mois, des années, que je recherchais les maudites traces de votre espèce ! Et vous voilà, devant mes yeux ! 2 sur 9 !
Folhtrishiann éclata d’un rire tonitruant et lui dit en reprenant son souffle
-Cher Toa, Seigneur ou se que vous voulez, nous ne sommes pourtant pas dur à trouver ! Nos âmes Krysholiser sont dispersées sur vos iles, Elles dégagent assez d’énergie pour être trouvé, non ?
-Je ne les ai jamais sentie… elle ne peuvent être que trouvée, pas sentie !
-Mais si… il suffit de savoir comment faire !
-Et comment faut-il faire ? Demanda-il, soudain intéresser
Le Sourire amuser de Folhtrishiann interrogea le Nécromancien. Lui-même n’était pas capable de savoir ou se trouvaient les cristaux malgré les deux exemplaires en sa possession, ils ont été trouvé les deux par hasard…
-Il faut écouter… Ecouter les voix des murs… les voix du Krysholil… Les voix de Ceux qui furent. Les Voix de Celui-Qui-Fait, qui sait ?
Les yeux avides du Seigneur des Ombres s’illuminèrent et il ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais il s’arrêta net. Il regarda au plafond et ses yeux virèrent vers le coter. Il se retourna sans en ajouter et parti par la porte d’où il était venu. Une fois Le Seigneur dehors, le Nécromancien sorti de son coin d’ombres et sauta d’une dizaine de mètre sans faire le moindre bruits, comme s’il avait voler jusqu’a se trouver en face de Folhtrishiann.
-Quelle est cette histoire ???!?? Les voix du Krysholil ? Les voix de Celui-Qui-Fait ?
-Trois êtres pour le moment on sut trouver leur calme intérieur pour les entendre…
-Merlïmrâh ?
-Le savant du Krysholil, lui même en effet, mais je craint que tu ne puisse le trouver… Il a dut se jumeler ou je ne sais quoi avec quelque chose de proche de sa tombe. De tout les être puissant du Krysholil, c’est surement l’être le plus puissant en dessous de Celui-Qui-Fait ! As tu idée des deux autre ?
-J’aimerais connaître ces grand nom lier au Krysholil, voit tu ? Si je pouvais entendre ces voix dont tu parles, j’aurai tous les cristaux sans passer par cette troupe de toa stupide qui était en possession de graines de Foûmh ! La réussite serait d’autant plus facile ! Quel est ton camp, d’ailleurs ?
-Je suis le meilleur ami de Merlïmrâh ! Sache-le ! Et je suis de son coter. Son coter était celui de la science liée au Krysholil. C’est de ce coter que je me trouve.
-Donc ? Ami ou ennemi à mes plans ?
-Tu n’y songes, même pas, Folhtrishiann ! Hurla le Crystal de Krysholil de Guiltirâh. Merlïmrâh n’aurait jamais voulu cela ! Laisse les morts dans la tombe, s’il te plait !
Folhtrishiann, hésita à répondre a ce que venait de dire Guiltirâh mais il répondît d’abord au Nécromancien par une question :
-Tes plans consistent en quoi, précisément ? Jai vu que les plans du Seigneur sont les tiens, mais pas tant que cela… Ton but exact ?
Le Nécromancien inspira un bon moment et lâcha d’un souffle rauque et puissant rappelant un dragon.
-Recrée Lôcubrîta ! A mon image, Sur cette archipel ! Des Sheulû, Irnnolh, Jorlarkh Zombies, imparfaits mais de fiers guerriers ! Voilà ce que je veux ! Rebâtir ce qu’avait commencer Celui-Qui-Fait !
-Ce n’est pas vous qui l’avez détruit ?
Le Nécromancien plissa les yeux et lui demanda avec un sifflement de serpent.
-Que sais tu ? Tu sais plus que tu ne laisses apparaître au premier abord !!
Il tendit la main vers le Crystal et une grande énergie se jeta sur celui-ci. Des éclaires jaunâtres. Les éclaires se jetèrent sur le Crystal, mais aucun son, autre que le fracas de tonnerre qui en résultait, ne se fit entendre.
-Qui est tu ? Je n’arrive même pas à rentrer dans ta conscience ! Demanda-t-il les yeux grand et plein d’effroi devant ce Crystal beaucoup plus puissant que prévu
Le Crystal ne répondit pas tout de suite. L’image de Folhtrishiann n’était plus là d’ailleurs. La fumée Rouge avait repris son aspect normal, un nuage. Elle stagnait comme d’ordinaire et comme elle l’avait fait pendant des milliers d’année, d’ailleurs.

Ces milliers d’années n’avaient pas servit à rien ; elle avait permit à Folhtrishiann de comprendre les dernières paroles de son ami Merlïmrâh, dont il était surement un des seuls à savoir où se trouvait actuellement, et surtout sous quelle forme, l’être Puissant qu’avait été Merlïmrâh. Si la guerre éclatait, il serais le seul être capable de vaincre à lui seul une armée de zombie grâce à son formidable pouvoir : il contrôlait l’essence du Krysholil, c’est à dire l’équivalent de ce qu’a été le Cœur Créateur de Celui-Qui-Fait.
C’est Merlïmrâh qui comprit comment entendre les Voix du Krysholil jusque là inconnues et non entendus depuis des lustres.
C’est lui qui à expliquer aux 9 Seigneurs de Lôcubrîta comment sauvegarder leurs essences psychiques en transformant leur sang en Crystal de Krysholil (du Krysholil Synchroniser au Krysholil Énergisé en Somme)
C’est lui qui fut le premier être Jumeler (comme l’est maintenant Kopkorh : Directement relier à une deuxième âmes avec laquelle il partage tout mais qui n’est pas lier par des liens physiques comme Laridshâ ou le Cœur de Krysholil joue un Rôle Important. Des liens dont on parleras avec la personne concernée d’ailleurs…)
C’est lui qui créa un être de Krysholil comme seul peut le faire Celui-Qui-Fait. Cette création lui fit prendre conscience de sa trop grande montée en puissance et il la détruisit pour s’isoler et ne pas participer à la guerre sous Lôcubrîta où il aurait pu faire penché la balance, d’ailleurs.
Les derniers mots qu’avait adresser à Son ami Folhtrishiann était : Adieu l’ami ! Je m’en vais vers des sons anciens qui n’ont plus été entendu avant que je ne fasse leurs connaissances. Ces sons sont comme des voix… les voix de la création.
Folhtrishiann n’avait, sur le coup, aucunement compris le sens de cette phrase. Il allait lui demander ce qu’il entendait par là, mais le Sheulû avait déjà disparu comme il savait le faire et le Seigneur n’eut plus entendu la voix de son ami de vive voix exceptée par ces voix du Krysholil qu’il réussit lui aussi à entendre…

Une main noire de Sheulû autre que Folhtrishiann apparu contre la paroi du Crystal du Seigneur de Lôcubrîta, la main noble d’un être ancien qui ne donnais signe de vie que quand il jugeait bon de montré le bout de son nez. La main du fantôme de Merlïmrâh venait de pointer le bout des 4 doigts pointus…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Lun 22 Juil 2013 - 19:45

Je n'ai pas grand chose à dire sur ce chapitre je dois avouer. Après bien sûr avec la nouvelle introduction d'un personnage et la façon dont c'est fait (il est parti écouter des sons, puis au final il se retrouve sous une forme dans le cristal) j'ai des questions qui restent en suspens mais comme je suppose qu'elles trouveront réponses par la suite, j'ai pas besoin de les adresser.

En fait mon seul problème qui n'en est pas vraiment un est le fait qu'on part bien loin de notre équipe de personnages. En soit ce n'est pas un mal mais le fait est qu'au final ce chapitre servait à nous introduire un nouveau personnage qui visiblement est le penchant "gentil" du Seigneur des Ombres et du Nécromancien et qui est à niveau égal voire supérieur de puissance. Et là tout de suite je me demande à quoi va servir notre équipe de personnages vu que visiblement on a si je puis dire "plus besoin d'eux" où tout du moins qu'ils ne jouent plus du tout dans la même cour. Et pourtant je pensais qu'ensemble avec l'aide du Jorlarkh et des cristaux ils arriveraient par eux même à vaincre les antagonistes.
Alors bien sûr je ne doute pas qu'ils y joueront un rôle et peut être même ce dernier sera t-il majeur tandis que Merlïmrâh restera en retrait. Néanmoins c'est un peu dommage de se dire qu'on avait presque une situation en place (et qui en a mis du temps à l'être avec les retournements de situation et autres "il y a une puissance supérieure à la mienne que vous ne connaissiez pas jusqu'à présent") et que non on a nouveau un retournement avec une nouvelle puissance qui vient s'ajouter à tout ça, mettant un peu plus de côté nos personnages principaux qui étaient déjà pas super bien lotis pour commencer si je puis dire.

Enfin eh, c'est une remarque à chaud après. Je ne doutes pas que tu sais plus ou moins ce que tu veux faire et où en venir. J'espère juste que même si c'est un peu le concept (des marionnettes dans une histoire qui les dépasse) tu reviendras un peu plus aux essentiels si je puis dire ou tout du moins une action recentrée sur les personnages que l'on peut facilement suivre sans être perdu dans une avalanche de pouvoirs liés au Krysholil.

Après avec une histoire comme la tienne je ne peux qu'attendre (je suis obligé même) la suite pour voir ce qui se passera et comment tu comptes orchestré tout cela : ).

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 23 Juil 2013 - 18:35

Ahahaha… c’est rigolo, ça. Je comptais de toute façon revenir à nos amis toa et Jorlarkh qui viennent de passer une nuit spéciale, revenons d’ailleurs sur ces évènements !
Pour la parenthèse Merlïmrâh, j’ai trouvé la comparaison au Nécromancien version gentil assez sympa, car c’est pas du tout le but XD. Merlïmrâh est une puissance ancienne qui refuse de prêter sa force à la guerre ! Il ne sera qu’un guide et une manière de faire pression ! L’équipe a toute son importance ! Cela est juste une aide titanesque. Les voix du Krysholil seront entendu… mais a un moment assez spécifique… Comme tu as du le deviner, j’ai déjà préparer la trame : l’intrigue, les grandes lignes, les phrases clée sont déjà décider, sinon, je ne crois pas que la fan-Fic avancerais dans le bon sens. Des idées viennent des fois. Des ambiances aussi. D’ailleurs, ce chapitre à une ambiance différente que les autres, assez sympa je trouve.
Toujours sur Merlïmrâh, il faut bien comprendre (et c’est peut être pas assez claire, je corrige, s’il faut) que la phrase qu’il a adresser à son ami Folhtrishiann a été dite avant les événement liés a Srümorh… donc, pour te dire comme c’est vieux cet épisode et comme il sen est passer de choses depuis. Il apparaît comme un fantôme, certes et c’est l’effet voulu… Je me fais des idées sur tes questions que tu garde en poches et un sourire sadique me vient au lèvre pour tout te dire… oui, je pense qu’elle trouveront réponse dans le future… ou le passé !

(Petit HS, qui n’est pas si HS que sa, mais bon ; J’aimerais vivement que tu procède aux modification demandée et s’il te plait, des photo adéquate pour Mon esquisse de Jorlarkh, s’il te plait !!!! (Implore le ciel qui lui fait la tronche)) Si tu te rappelle plus de ce que j’avais dit, change les ailes par deux paires d’aille de Gorast si je me trompe de nom, bref, les aille de moustique quoi et change ce qui serais bon de changer. N’hésite pas à changer les défaut qui son assez nombreux, je n’y voit aucun inconvénients. Je ne peux pas le Moccer avec mes pièce, impossible, alors je t’implore de finir le début de boulot entamé, please !!! Petite minute insolite, je n’insiste pas plus !

Allez, j’ai le temps d’écrire alors déjà la suite ! Bonne lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 42 – En route !



De l’autre coter de l’ile, dans le petit hôtel au bord de la grande place de ville, nos compagnons toa en quête des grands Cristaux de Krysholil dormaient. Toledanorh et Laridshâ dans une chambre, Juy-Rimanh et Kopkorh dans une autre. Le Jorlarkh Larme, lui, est allé dormir dans sa cité volante après digestion de tout le breuvage de la veille.

Juy-Rimanh avait passé une nuit sans encombre. Des rêves doux avaient égaillé son sommeil. Notamment la venue d’une vision de foret luxuriante et belle. Des Rahis volant criait entre eux mais cela n’était pas agressif. Et un rocher était là dans la clairière tout proche, en plein milieu. Sur ce rocher était marquer un signe étrange, un très long trait ainsi qu’une hélice au bout. Un signe assez bizarre qui rappelait une arme.
De son coter, Kopkorh eut un sommeil agiter par la voix interne de Maroûh qui parlait dans son sommeil ainsi qu’à un moment digne d’un cauchemar, la voix du Nécromancien.
Ce cauchemar était lugubre. Le Nécromancien disait une chose, une seul : je te tuerais !!!
Son masque se tenait devant lui, immobile et cette phrase se faisait entendre sans arrêt…
Au bout de longues minutes, le masque ne dit plus rien et les yeux fixe et rouge clignèrent enfin. Le Masque explosa et Kopkorh eut une vision étrangement belle après cette vision de peur. Il vit un Sheulû au très extrêmement flou.
-Qui êtes vous ? Demanda-t-il
La créature inclina la tête sur le coter et lui dit :
-Je suis un des futures Cristaux que tu vas croiser sur ta route, jeune Toa. Je serais surement le dernier et j’espère en fait que tu n’est jamais à me rencontré, cela voudras dire qu’il n’y auras plus d’espoir sur cette Archipel.
-Le dernier Crystal…
-oui, et pas n’importe lequel … Je viens te mettre en garde. Le Nécromancien comme il s’appelle maintenant à un but encore secret connu que de trois Sheulû, à présent et je voudrais que ce soit de même pour toi. Cet être aussi vieux que Milhocoûthaa, certainement veut faire renaître nos peuples, pour se faire une armée, comme le Seigneur des Ombres. Il a les mêmes objectifs car c’est lui qui tire les ficelles de ce Seigneur de la folie. Le Seigneur est devant le Nécromancien et Le Seigneur est derrière le Nécromancien telle un pantin. Il est manipulé et si nous arrivons à le manipuler à notre tour, il se retournera sur son premier maitre et il y aura une chance de venir à bout de cette malédiction. Je compte sur toi pour trouver un moyen pour y arriver.
L’être se retourna et alla disparaître quand Kopkorh lui hurla :
-Atendez, Je ne suis pas sur d’avoir compris mais je voudrais juste savoir votre nom !!
L’être flou laissa apparaître un sourire et il dit :
-Je suis … L’Ancien !
Et il se volatilisa en adressant un signe de la main droite, une main avec 4 doigts noirs long et fin.
Il ouvrit les yeux brusquement et se leva, essouffler. Il dit à voix basse :
-L’ancien ? Il faudra que j’en parle à Larme !
Il sortit du lit et vit que Juy-Rimanh était déjà lever et lui avait préparer le petit déjeuner. Un petit déjeuner composer principalement de fruit et d’algues. Il regarda les algues avec dégout et remarqua qu’elles ne sentaient pas aussi fort qu’il en avait entendu parler. Juy-Rimanh sourit en voyant le regard un peu perdu de son ami devant ces mets exotique par rapport à leur contrée.
-Ce sont des algues séchées et fumée sur du feu de bois Mishigûlh (se dit michigoul) une plante avec une sève qui ne sèche pas et qui, quand elle brule, produit des vapeur sucrée qui ont imprégné les algues. Elles ne puent même plus, et elles n’ont plus que l’odeur suave de la sève. C’est pas de chez nous, mais c’est super bon et sa se transporte facilement. Si tu aime, je prendrais quelque provision de cela, le voyage qui est devant nous, est à travers foret pendant des jours, avant la clairière de Môlhrokh. Ce serait bien de ne pas avoir à cuisiner tout le temps.
Kopkorh prit une tranche d’algue et il remarqua qu’elle était plus sèche que son aspect brillant laissait à penser. Il croqua dedans et un sourire de plaisir lui vint à la bouche : un régal ! Il dévora la tranche d’une quinzaine de centimètre et se sentit déjà reput. Sa nourrissais son toa !

Ils descendirent dans la grande salle commune et virent les différents hôte de l’hôtel où ils c’étaient arrêté. Des Matoran de tout les coins de l’archipel et une troupe de toa, dans un autre coin de la pièce. Des toa qui était peut être sous les ordres de la Korpannh, d’ailleurs. Kopkorh resta méfiant. Laridshâ était une figure connu dans l’ordre… sa tête a dut être mise à prix maintenant. Celle de Kopkorh aussi. De toute l’équipe, en faite, ce n’était que Juy-Rimanh et Toledanorh qui étaient les plus discret, hormis le bras canon du toa du Métal, mais il l’avait caché sous une cape de voyage qu’il venait de s’acheter. Le toa à l’armure métallisé vint d’ailleurs vers lui et lui tendit une cape à peut près similaire à celle qu’il portait.
-Tien, compagnon ! C’est une cape tout ce qu’il y a de plus neutre. La boucle de métal pour rattacher les deux bouts de la cape est un porte-bonheur local. Le tien représente la sagesse du feu, j’ai pensé que cela pourra te porter chance.
Kopkorh le remercia, mais il était étonner du cette gentillesse de la part de ce toa. Il lui demanda après qu’il ait donné une autre cape à Juy-Rimanh :
-Pourquoi fait tu tout cela ? Tu n’es pourtant pas des nôtres… Je veux dire, tu nous connais à peine, tu es venu par un concours de Circonstance… Pourquoi ?
-Tu veux vraiment savoir ? Je suis un déserteur depuis que j’ai perdu mon bras par ta faute ! J’ai erré pendant des temps qui n’était pas sombre et je suis malheureusement tomber sur des gens malhonnête comme Les Frères ! Comme le Seigneur des Ombres avant qu’il ne s’appelle comme cela… je l’ai connu comme toa et … maitre … je veux maintenant tuer cet être qui ne ressemble plus au toa protecteur que j’ai connu… Cette équipe dégage une énergie qui me donne envie de participer, aussi…
-Mais… il était toa juste pendant et après la venue des ces peuples étrangers. Il à été un des bâtisseur de Shûl-Rîh-Sheh, jusqu'à mourir… Tu as quel âge, alors ?
-J’ai plus 5000 ans de statut de toa et encore plus du double en tant que matoran. Et oui, j’ai vu la venu des ces peuples… Mais je ne préfère pas en parler… Ils ont tous oublié, ici, alors qu’on ne peut pas oublier de tels monstres. Je me souviens encore de la sale puanteur qui sortait de la gueule des Irnnolh… A peine arrivé, ils sont tombés comme des mouches dans la vallée de la fin, atteint soudainement d’une maladie bizarre.

Après ces paroles, ils firent le point sur l’équipe ! Laridshâ et les Autres étaient tous prêt au départ, à pied dans la foret pour atteindre la fameuse clairière. Dehors, Larme les attendait en lisière, prêt au départ, lui aussi. Ils se rassemblèrent et pénétrèrent dans la forêt et le Jorlakh leur montra le chemin en volant aux dessus des arbres. Ils avaient embauché un Magî (ma-guy, sorte de rahi quadrupède avec un cops allonger rappelant un tigre, mais totalement inoffensif et végétarien.) pour transporter les affaires lourdes, provisions et les sac de couchage. Chacun avait sur lui, capes et sacs que l’ont pouvais porter en bandoulière, et leurs armes. Le pistolet que Kopkorh portait à la ceinture n’avait même pas été encore remarqué. Laridshâ avait encore un atout dans sa cape, d’ailleurs… une faucille rétractable spécifique à son rang. Le voyage venait de commencer !


Dernière édition par pô d'attout le Dim 28 Juil 2013 - 20:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 26 Juil 2013 - 16:37

Sur le coup je comprenais à peu près tout jusqu'à la fin du chapitre où soudain Kopkorh nous apprends (de nul part ? Aurais-je oublié une discussion entre les deux ? ) que le Seigneur des Ombres était un Toa pendant l'arrivée des peuples et qu'il a fondé Shûl-Rîh-Sheh (c'est pas une des trois îles ça ?). Enfin je sais pas si ça a été raconté avant et surtout d'où Kopkorh l'a appris mais ça m'a clairement déboussolé alors est-ce juste ma mémoire qui est vraiment mauvaise et commence à craquer après 42 (quand même, bravo !) chapitres ou quoi ?
Pour le reste le coup de la vision m'a fait ni chaud ni froid, c'est un peu "facile" comme procédé je dirais d'autant plus que sur le ocup elle était particulièrement claire et détaillée mais après tout Kopkorh a visiblement pas mal de pouvoirs et autres mystères encore en lui donc bon pourquoi pas.
Quelques petites anecdotes sympathiques ici et là sinon qui ajoute véritablement du charme à l'ensemble. Par contre là encore il ne me semble pas que les personnages aient parlé de partir dans la jungle dans les chapitres d'avant ? Je veux dire je me doute bien qu'ils allaient voyager mais le fait de l'apprendre dans ce chapitre un peu "le matin même" si je puis dire m'a un poil déstabilisé.
Enfin en tout cas un bon petit chapitre donc eh comme d'habitude, j'attends la suite.

Ah et pour le Moc, j'ai ressorti et pris en photo récemment ceux du Festi'briques et je suis tombé sur le tiens. Puis je me suis souvenu du long message que tu m'avais écris suite à la vidéo que j'avais faite donc au lieu de le prendre en photo à la va vite et de risquer le colis piégé si ce n'était pas fidèle à tes demandes, j'ai préféré le mettre de côté quand j'aurais le temps de mieux m'y consacrer en relisant bien ton poste. Une fois fait je te ferais quelques photos pour te montrer le résultat, si ça te plait je bouclerai les photos et si ce n'est pas le cas alors on verra ensemble quoi changer. Je pense pouvoir te faire cela pour la semaine prochaine, enfin en tout cas cela ne prendra pas un an de plus. Merci pour ta patience en tout cas.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 26 Juil 2013 - 21:11

Oh mon pauvre, tu satures XD. Je vais citer sans citer…
Je pense que cette partie du chapitre 17 va aider à te rafraichir la mémoire (c’est vrai qu’on est loin du 17, je te pardonne ahah). Elle se déroule entre Kopkorh, Toledanorh, Laridshâ/Loomâh et Le Seigneur des Ombres
(Shul-Rî-Sheh, mon cher c’est la capitale de L’ile de L’Est, bâtie dans la vallée de la fin, d’où son nom, lieux ou, il y presque 3000 ans les peuples se sont battus. Lieu de résidence du Seigneur des ombres et Siège de la Korpannh)

Spoiler:
 

Ah, et un autre faite intéressant ; lors du meurtre de Larmes, c’était le Seigneur des Ombres, alors toa qui lui a transpercer l’abdomen… il faudrait que tu relise le tout et tu verras, comme moi, qu’il y a deux trois points a corriger mais c’est bénins…

Et pour le voyage, je lai pas spécialement dit, mais cela était déjà claire et ce, depuis un bon moment a leur yeux depuis la venue du sujet par Larmes sur le bateau…

(Ah, merci de savoir cela, je ne voudrais pas avoir enfin les photos de la race Jorlarkh après un ans depuis leur création, sa me tuerais. Si tu veut d'autres détaille, contact moi ! si tu veut passer par autre chose que le Forum, genre Skype ou MSN, on en discute en MP pour le tout ;-) )

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 43 – La Tombe d’un Bâtisseur

Notre équipe de toa marchait, avançant facilement dans la forêt de l’ile de l’Est. Les montagnes qui faisaient la frontière entre ces terres de forêt et le basin de Shûl-Rî-Sheh était à leur droite et était juste splendide à voir. Le soleil de plomb ne les gênait guère avec toute l’ombre produite par tous les arbres autour d’eux. Larme avait parlé de forêt dense mais ce n’était pas du tout le cas et l’insecte, qui volait au dessus d’eux pour leur indiquer le chemin, ne pouvait s’expliquer à ce sujet. Quoi qu’il en soit, l’ambiance était calme et agréable. Un bon voyage s’annonçait jusqu’à la clairière de Môlhrokh.

Ils marchèrent ainsi sur des kilomètres et Juy-Rimanh, peu habituer à faire de longues distances à pied fut le premier à souffrir du voyage. Son sac était presque trop lourd mais il avait insisté pour prendre des affaires qu’il avait jugées importante d’emporter. Kopkorh lui avait dit qu’il reviendrait à l’hôtel après ce périple mais Juy-Rimanh était digne d’une mule !
Il avait pris tout ses outils de réparations de véhicule et un échantillons de diffèrent minerais qui sert normalement à l’indentification de minéraux ou autre inconnu et à définir à quelle famille minéral un autre échantillons appartiens. Un outillage lourd et inutile, certainement.
Juy-Rimanh soufrait de la fatigue mais ne bronchait pas, assumant pleinement son acte. Au bout de plusieurs heures, il s’évanouît soudain, sans prévenir. Le fracas de sa chute dans des racines fit sursauter tout le monde et Laridshâ hurla à Larmes de descendre ! Le Jorlarkh s’arrêta juste et les regarda du haut des arbres. Il scrutait l’horizon l’aire méfiant.
Kopkorh aida son ami coincer entre les racines dans lesquelles il était tomber. Une sorte de crevasse entre les racines de deux arbres massifs.
-Ca va ? lui demanda son ami
-Je ne sais pas pourquoi je me suis évanouît… je ne pense pas que se soit la fatigue… c’est autre chose…
-Tu es chargé comme un Rahi de trait… Comment veut tu ne pas être fatiguer. Allez sort de ces racines, je n’aime pas trainer dans des crevasses naturelles comme celle-là.
Il prit le bras de Juy-Rimanh sur son épaule et se releva. Il regarda la crevasse dans laquelle était tomber le toa. Deux grands arbres avaient poussés là et la terre s’était affaissée créant ainsi la crevasse actuelle. Mais il était intéressant de voire comme cela n’avait pas l’aire d’être un glissement de terrain.
-C’est original comme endroit. On dirait que cela n’est pas naturel. Tu pense que cela à était fait par des mains de toa ? Demanda-t-il à Laridshâ, penchée au dessus d’eux sur les bords de la crevasse.
-Je pense que oui, il y a des traces de pioches au fond… Une petite mine ? Proposa-t-elle
Kopkorh éclata de rire.
-Tu appelle ce trou une mine ? Ahah si le patron de l’ile de l’Ouest t’avait entendu, il serait écrasé de rire, lui aussi.
-Comment appelle tu cela, alors ? Répondît-elle, vexée
-Je ne sais pas, mais en tout cas, tu as raison sur un point. Cet endroit est une ancienne exploitation… une très ancienne exploitation, même.
Il sorti Juy-Rimanh de son trou et y resta pour examiner le tout. Il palpa la roche, de vrai pierre et non de la terre. Il trouva dans un recoin une petite lampe à huile au style nullement d’ici.
-De quelle contrée vient cet objet ?
Dans sa tête, Maroûh lui repondit : « Pose moi c’machin ! C’est une lampe maudite des anciens bâtisseurs ou Les Sombres Sacrifié ! Lâche cette horreur ! »
Une intuition laissa songeur Kopkorh.
Les anciens bâtisseurs était le surnom que l’ont avait donner aux Toa et Matoran qui avait fondé les bases de Shûl-Rïh-Sheh. Le Seigneur des Ombres en faisait parti, Sauf qu’il rejoignait encore la branche élitiste des Sombres Sacrifié Ceux qui avait été assassiné. Ils sont maintenant tous mort et on entendait plus parler d’eux. Avec le temps, on disait qu’il était, à présent, maudit à cause de leurs morts assez étonnantes. Ils étaient tous mort au contact de leurs vieux outils de mineurs ou de maçons. Cette lampe aurait pu donc être la cause de la mort d’un ancien bâtisseur.
Kopkorh, de peur de connaître le même sort jeta l’objet à terre et regarda autours de lui s’il voyait un autre objet du genre ou autre chose… Il vit une inscription sur un bout de roche. Il était écris en ancien langage local entourer de racines:

Ici repose le Toa Maakmo, créateur de la tour de guai de la plaine de la fin
Que son sommeil ne soit que repos après toute les souffrances qu’il ait enduré
Que la maladie qui l’a emporté soit emportée avec lui dans sa tombe
Afin que la contrée puisse vivre et que les fondations, qu’il a crées ne soit pas veines


Kopkorh resta perplexe devant cet écris. Cela voulais bien dire qu’il se trouvait dans une tombe, voire un caveau au vu de son aspect régulier. Son intuition était bien fondée.
-Les amis, la tour de guai de la plaine de la fin, cela vous dit quelque chose ?
-Oui, s’exclama Laridshâ, c’est l’ancien nom de l’observatoire actuelle de Shul-Rîh-Sheh tout là-haut !
Elle pointa la montagne à leur droite, à l’Est.
-Il a été entièrement refait à la demande sombre du Seigneur des Ombres au nom de la Korpannh. Tu es tombé sur quelque chose à ce sujet ?
-Oui, Vien !
Laridshâ descendit dans la crevasse et put lire la gravure sur la roche. Elle ne dit rien et dégagea les racines juste sous l’écris et dévoila une signature

Toa Rianox

Elle poussa un cri de peur strident.
-Ma parole !!!.... S’exclama Laridshâ devant ce nom
-Qui est-ce ? Demanda Kopkorh, surpris qu’un seul nom pouvais crée pareille réactions
Laridshâ repris son souffle et se calma assez vite. Elle s’exclama.
-Un ancien bâtisseur qui à pour nom actuelle : Seigneur des Ombres, encore et toujours lui !
-C’est son nom de toa ? Le vrai nom du Seigneur des ombres ?
-Avant son état actuelle, oui…
-Le nom avant la venue du Nécromancien dans sa vie… Et sa mort ! Murmura Kopkorh
-Le nom de Feu mon Maitre, s’exclama Toledanorh ! Feu Notre Maitre, ajouta-t-il en regardant Laridshâ se tourner vers lui.
-C’est amusant de remarquer comme Ce Seigneur est liée au passé comme au présent… Je comprends maintenant les paroles de cette « Ancien »… Murmura Kopkorh
Les regards éberluer tournés sur lui, juste en aillant dit cela, lui firent comprendre qu’il en avait déjà trop dit.
« Imbécile » Tonna la voix enrouée de Maroûh dans sa tête.
-Un Ancien ? Demanda Toledanorh. Que veut tu dire ?
-Non, ce n’est rien…
Toledanorh se rapprocha plus près.
-Si ! Tu nous caches quelque chose ! Que veut tu dire par là ? Un soit disant Ancien t’a parlé ?
Kopkorh abandonna et soupira :
-Pfff, oui, dans mon sommeil cette nuit, un étrange Sheulû m’a parlé. Il s’est présenté comme « l’Ancien »
-Et que ta dit cet être de songe que tu ne comprend que maintenant.
Il allait répondre quand il réalisa que ce n’était peut être pas le moment de parler de cela ici.
-Je ne … peux pas le dire pour le moment… mais je le dirais dans peu de temps, promis.
-Je sais que tu est un toa de parole, mais le faite que tu n’en ai même pas parler avant me désole un peu. Mon bras droit n’a pas été sacrifié par un menteur, mais par un brave toa. Si tu succombes à la peur et à la méfiance, nous aurons perdu notre chef !
Cette simple phrase fut comme une claque dans la tête de Kopkorh. Il se releva et remarqua se qu’il recherchait sans vraiment espoir de trouver quelque choses de vraiment entier, le kanohi du Toa mort, un Kanohi brun de terre. Il le ramassa et enleva la terre dessus, un masque noir de la pierre avec un aspect presque neuf après avoir vécu ici pendant tant d’année.
-Voici le seul reste de Toa Maarkmo ! Son masque kanohi !
Des champignons étranges avaient poussé derrière le masque, des champignons luminescents verdâtres. Les restes de sa maladie qui confirmait les doutes internes de Kopkorh à ce sujet !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 27 Juil 2013 - 16:18

Bon chapitre, j'ai juste du mal à visualiser la crevasse qui abrite aussi visiblement une sépulture ou tout des moins des roches bien présentes. Je veux dire, j'arrivais à m'imaginer un creux entre deux arbres et leur racines mais au final vu la description c'est un trou tout de même important et qui justement comme dit plus haut contient pas mal de chose. Après je doute qu'à l'écrit tu arrives à mieux me décrire cela mais bon.

Le reste est très sympathique comme dit plus haut, une bonne ambiance s'en dégage. Après c'est un peu louche de retrouver encore une mention du Seigneur ici, un peu comme si il était partout ,peut être que ce sera expliqué par la suite ?

Et merci pour le rappel sinon, c'est vrai que j'avais carrément oublié pour l'occasion.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 27 Juil 2013 - 16:42

Ouai… disons que Crevasse, cela peut être 5mm pour une fourmi… on va dire qu’elle fait environ 5 mètre de long sur une profondeur de 2 mètre environ…
En tout cas, ravi que ta mémoire soit rafraichie, cela te permettras de faire les liens adéquats pour comprendre la suite. Pour le Seigneur, je pense que ce chapitre va t’aider à deviner où cela nous mène… bonne lecture !

La Guerre Pour le Krysholil
Chapitre 44 – Un Poison du Krysholil ?



Le masque Kanohi noir avait de minuscules champignons verts fluo, rappelant un peu l’aspect du Krysholil. La raison de la mort de ce toa ? Un poison ancien ?
-Emportons se masque dans du tissu pour éviter une quelconque contamination, il faudra voir de quoi il s’agit… Juy-Rimanh, tu as l’aire d’aimer te charger, un peu de poids en plus ?
Un sourire de sadisme se lisait sur le masque de Kopkorh. Une taquinerie entre ami, surement. Juy-Rimanh sourit et ne broncha pas pour sortir un grand bout de tissu qui c’était, en effet, révéler utile d’emporter. Ils emballèrent le masque et Juy-Rimanh se sentit assez mal en voyant ce champignon qui le dégouta tout de suite. Pourquoi les autres n’étaient pas écœurés, eux, d’ailleurs ?
-Ils ne vous dégoutent pas, vous autre ?
-C’est peut être juste de simple champignon ? Dit Toledanorh
-Ils t’équerrent ? Demanda Laridshâ
-Ils ne m’inspirent pas confiance… Et, honnêtement, je me demande si ce n’est pas une des raisons de mon malaise…
Un silence s’installa. Juy-Rimanh ne voulut finalement pas porter ce masque sur lui. Ils décidèrent de le déposer sur le Rahi de trait avec eux. Ils sortirent tous de la crevasse/tombe et se dirigèrent vers leur Rahi qui était resté en retrait, tranquillement en train de brouter. Il leva la tête, la gueule pleine d’herbe.
Ils vinrent vers lui pour y déposer le paquet et ils remarquèrent que le rahi regardait avec de grand yeux apeurés le paquet de tissu contenant le masque. Au moment où ils voulurent le mettre dans une des sacoches latérales de la créature, il fit un grand bond de félin en avant pour ce dégager.
Les toa comprirent tout de suite. Ce masque dégageait quelque chose digne de réveiller l’instinct d’un Rahi aussi docile. Il y avait danger. Emporteraient-ils ce masque ? L’artefact qu’il était pouvait surement les aider dans leur quête, mais il dégageait du danger. Toledanorh eut une idée soudaine et s’exclama :
-Hey, je remarque un truc ! Nous autres, c’est à dire Laridshâ, Kopkorh et moi sommes des êtres « Krysholiser » ! Mais pas Juy-Rimanh ou ce rahi… J’en déduis qu’il dégage quelque chose d’anti non-Krysholil !!?
-Laridshâ et moi, oui, peut être… Mais tu n’as point de Krysholil en toi ?
-Tu as déjà oublié ?! Un tire de canon à tes pieds ? Ça aiderait ?
Le canon, bien sure ! Kopkorh réalisa enfin à ce sujet. La présence continue du Krysholil devait être en lien avec ce qu’il disait.
-Si le Seigneur des Ombres le savait, ce serait fini de ma vie ! J’ai, dans mon canon, un fragment du Cœur créateur de Celui-Qui-Fait ! C’est lui qui m’a permit de crée toute cette énergie. Et c’est la raison pour laquelle je me considère comme Krysholiser ! Mon corps donne l’énergie à ce fragment, ce qui fait que je vibre aussi avec le Krysholil.
Les frères avaient dut découvrir un fragment de cette légende qui ne devait pas en être une…
-Quoiqu’il en soi, Nous n’avons pas l’aire directement affecter par cela. Regarde ton ami : il tremble comme une feuille devant ce masque. Et tu as vu la réaction du Rahi. C’est nous trois qui allons le garder… Et comme on ne sais pas s’il est aussi nocif pour nous, nous allons le porter à tour de rôle.

Ainsi la décision fut prise. Ils se relayèrent toutes les heures. Le masque était léger heureusement.
Ils traversèrent la forêt, comme ils l’avaient commencé. A la tombée de la nuit, ils allumèrent un feu de camps et s’installèrent.
Juy-Rimanh s’endormit tout de suite, exténuer. Laridshâ se posa plus loin et se mis à méditer, seul avec son Jorlarkh pour faire le point. Kopkorh se dit qu’il serait bien de faire pareille avec Maroûh. Il décida de s’y consacrer après avoir finis son repas avec Toledanorh. Un repas d’algues et de poisson fumé, emporter le matin.
Il s’installa en tailleur et regarda les étoiles.
-Elles sont plus belles que chez nous, tu crois ? Murmura-t-il
-« Oh que oui ! C’est un spectacle d’ Tonnerre, mon p’tit ! Ces soirées avec toi me manquaient tellement… »
-Elles ne te manqueront plus maintenant ! Dit Kopkorh avec un hoquet suivit d’une larme de joie.
-« hey, pleure pas ! J’veux pas voire mon fils adoptif pleurer comme la fontaine du village ! »
-Ah, oui, cette fontaine… Un endroit où j’aimais bien me ressourcer…J’y avais perdu quoi, là-bas ?
-« heu… je sais plus, tu vois… Mais je sais que tu y tenais, que le courant l’avait mené jusqu'au égout et que je n’ai pas put aller la chercher. »
-Un reste de mes origines, peut être ?
-« Non, ceux là je les ai garder précieusement dans mon fourre-tout, ahaha ! »
-Donc, t’as tout vendu !
-« oh que non, mon cher ! Je ne vends pas tout, rassure toi ! Et jamais les souvenirs »
-Si tu le dis vieux gripsou… En parlant de souvenir, tu ne m’as jamais parlé de cette histoire d’Irrnolh dans ton corps ?
-« Pfff, j’ai voulu garder cela pour moi… Quand tu vivais chez moi, j’avais toujours un collier autours du cou, tu es d’accord ? »
-Cette vieille breloque ? Ce collier en vieille corde avec ce caillou bleu ?
-« Le bleu, c’est une fine couche de peinture… C’était du Krysholil, tu penses. Il y avait à l’intérieure l’âme rescapée d’une créature Ancienne… Un Irrnolh qui répondait au doux nom de Srümorh ! Un sacré loustique celui là ! »
Kopkorh sursauta à ce nom.
-Celui Qui… Mais c’est celui qui à crée tout ces problèmes sur Locûbrita ?
-«  Attend un peu avant de paniquer ! Il m’a parlé d’une machination dans son temps ! Un fantôme qui s’était emparer de lui, un être qui utilisait son corps pour agir et qui avait manipuler son coter sombre pour le faire ressortir. »
-Ah… j’ai ma petite idée sur son nom alors….
-« Vraiment ? »
-oui, mais parlons plutôt d’autre chose, veut-tu ?
-« ahaha, tu contourne toujours les problèmes toi ! Dès que tu ne veux pas dire quelque chose, tu part sur autre chose… tu changeras pas ! »
-J’ai pourtant bien changer depuis tout ces événements…
-« Disons que tu es plutôt vraiment toi ! »
Cette phrase fit du baume au cœur à Kopkorh. Il se releva, serein et regarda ses compères réveiller en train de discuter énergiquement de quelque chose qui les tenaient à cœur.
Laridshâ et Toledanorh discutait au sujet de ce qui les liait indirectement : Le Seigneur des Ombres. Ils ne savaient pas que le Seigneur était manipulé par le Nécromancien selon cet Ancien. Il décida de leur en parler !

-Tu l’as connu comme monstre, uniquement ! Comment peut tu parler de lui comme si tu l’a connu comme toa ?
-Je n’ai jamais su qu’il était mort ! Et je l’ai connu comme toa, le jour où il m’a sauvé des griffes du Jorlarkh qui voulait me tuer ! Il m’a recueillît et a fait de moi son apprentie.
-Tu n’as pas fait la différence entre son état toa et le déchet actuelle ?
-Je lai connu pendant des année en tant que toa. Un jours, il est revenu du chantier de Shul-Rîh-Sheh tout emmitoufler de lambeaux de tissu. Il m’a dit qu’il était tombé dans un éboulement et que les blessures qu’il avait ne guériraient plus ! Qu’il serait vêtu ainsi pour le reste de sa vie !
-Sa mort plutôt !
-Je ne le savais pas ! S’écria Laridshâ, au bord de la crise de nerf
Toledanorh la poussait à bout. Kopkorh s’interposa.
-On se calme ! Si vous continuer à beugler ainsi, le malheureux a nos pieds va se réveiller et nous nous en voudrons tous ! Allons discuter de cela plus loin !
Les deux toa remarquèrent que Juy-Rimanh était en effet à coter en train de roupiller et qu’ils n’allaient pas trader à le sortir de sa torpeur, à ce rythme là. Ils s’éloignèrent et prirent un bout de bois du feu pour ce faire une torche.

Kopkorh allait leur dire ce qu’il savait. Il ne savait par où commencer et décida de rebondir sur leur presque dispute.
-Ne vous chamailler pas pour cette histoire de Toa du Feu Zombie ! Il y a quelque chose que je dois vous dire à ce sujet… La personne qui m’a parlé dans mon sommeil, cet ancien comme il s’est nommé… Il m’a dit une chose importante et je pense que je me dois de vous le dire. Selon cette vision, il n’y a que trois Sheulû au courant !
-Et un Jorlarkh !
Larme qui voletait au dessus d’eux  venait de descendre visiblement au courant du sujet.
-La vision dont tu parles n’a plus donné signe de vie depuis des lustres et je dois dire que dans des cas pareil, j’ai peur ! Cette personne antique, je vous en ai déjà parlé vaguement. Il s’agit de Merlïmrâh le savant du Krysholil, lui-même. Il ne donne signe de vie que quand le danger atteint un certain seuil, difficile à franchir. Qu’il t’ait parlé est plus qu’un honneur ! Tu devais être destiné à recevoir cette information !
Kopkorh resta sans voix devant de telles paroles. Merlïmrâh ? Impossible… Cette information lui coupa tout répondant.
-Dit maintenant ce que tu sais ! Si ce que j’ai dit te coupe tes moyens, je prends le relais.
Kopkorh lui adressa un signe de la main pour lui faire comprendre que Larme ferait cela mieux que lui.
-D’accord ! Chers Toa, Le Seigneur des Ombres est zombie, certes. Mais il à été tuer par celui qui voulait faire de lui son esclave, le Nécromancien… Magârefah le Survivant a fait de lui son esclave et c’est lui qui doit tirer une bonne partie des ficelles ! C’est peut être ce chaos de contrôle qui a poussé Merlïmrâh à sortir de sa cachette… Ils nous a demander d’arriver à prendre le contrôle du Seigneur des Ombres, qui serait assez facilement manipulable si on fait ressortir son passé de Toa. Nous serons tous important pour arriver !

Un but diffèrent que de trouver les différents Cristaux venait d’apparaître à notre équipe : tuer le Nécromancien par le biais du Seigneur des Ombres !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 28 Juil 2013 - 16:20

Mmm je suis étonné que personne n'ait rebondit sur ce que dit Toledanorh quand il annonce que son arme contient un bout de cristal directement issu du Cœur créateur de Celui-Qui-Fait. Nos compères connaisse ce dernier car Larmes leur en a parlé mais dans mes souvenirs il n'a nul fait mention du cœur dont on a appris l'existence avec la discussion entre le Seigneur des Ombres et Folhtrishiann. Je me serais attendu à au moins un léger lever de sourcil (au figuré) de leur part à l'annonce d'un cœur visiblement puissant et lié à Celui-Qui-Fait dont ils n'avaient pas connaissance avant mais visiblement non, rien.

Par contre je pensais à l'inverse que tout le monde était déjà plus ou moins au courant de la relation entre le Nécromancien et le Seigneur. Laridshâ et Kopkorh ayant eu des altercations direct avec le Nécromancien qui leur parlait de ses plans et mentionnait le Seigneur si je ne me trompe pas.

Le coup de la petite larme de Kopkorh sortait un peu de nul part sinon je dois avouer à moins que Kopkorh soit devenu hyper-sensitif (un effet secondaire du Kanohi ? Je plaisante). Par contre la révélation sur le contenu de son cristal était sympathique et je dois avouer que je ne m'y attendais pas trop.

Par contre visiblement l'Ancien a dit que le groupe le trouverait lui et son cristal en dernier et on l'a vu dans le cristal de Foltrishiann. Dois-je en conclure qu'ils retrouveront Foltrishiann en dernier ou alors y a t-il deux cristaux ou alors suis-je encore en train de me faire "avoir" ? Enfin je n'attends pas vraiment de réponse à ce sujet, j'avais juste envie de partager cette petite remarque que je me suis fait après avoir fait le lien entre la fin du chapitre et la vision du 42.

En tout cas j'attends la suite, comme d'habitude quoi.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 28 Juil 2013 - 20:44

Pour tout ces points, je suis assez d’accord, la réaction est molle car le copier collé de mon texte ne c’est pas fait comme il faut (c’est pas la première fois que cela m’arrive…. En plus…) je corrige surement cela demain, promis ! Mais, oui en gros ils lui disent :
-le cœur créateur de Celui-Qui-Fait ? Tu plaisante j’èspère ?
Toledanorh réalise qu’il a penser trop haut et retire ce qu’il a dit :
-je veux dire… du Krysholil énèrgiser, rien de plus… J’ai confondus…
Mais Laridshâ garde cet événement en mémoire…

Pour le Nécromancien, le Seigneur des Ombres, tu me met un peu le doute, je vais devoir vérifier l’info. Mais je me souvenait que le Nécromancien avait bien dit que le Seigneur des Ombres était sa création mais qu’il était « soit disant indépendant »… Il leur ment sur ce point quoi… je vérifirait demain aussi (crevé)
Pour le coter émotif de Kopkorh, Maroûh est un sujet super sensible !!! Alors que cet être qu’il aime tant lui dise que tout les moments passé avec lui, plus jeune, lui manque alors qu’il est parti sans demander son reste… Dans son cas, je pleurerais aussi de se savoir retrouver pour partager tout cela… Et non, le Kanohi n’a rien a voire aha…
Pour le Cas super tordu de Merlïmrah, je ne veux pas dire ce qui s’y passe ! Donc je te laisse tout les doutes du monde quand a cela, mais oui, c’est surement le derniere Crystal qu’il vont voir et il n’est pas que Chez Folhtrishiann… Cogite mon grand, cogite (sourir de gros sadique)

La Guerre Pour le Krysholil
Chapitre 45 – Mur Végétal et Gardien de la Forêt



Le lendemain, ce nouvel objectif en tête, ils continuèrent le chemin jusqu'à la clairière de Môlhrokh, la tête haute et fière. Une puissance ancienne leur avait donné, d’un certain point de vue, une mission et c’était la fierté du groupe ! La forêt se densifiait, et l’avance s’en voyait ralentie. Larme freina l’allure en conséquence. Dans ces bois ou les arbres se rapprochaient, il ne resta bientôt plus d’espace pour que deux toa, cote à cote, puissent passé. Toledanorh devint nerveux… Son instinct de chasseur était en éveille. Dans ces conditions, ils étaient facilement repérables et quelqu’un pouvait les surveiller à leur issu. Un mur d’arbres fut devant eux, finalement. Un Mur Circulaire…
-On passe comment ? Hurla Toledanorh à Larme
-Je vais vous expliquer. Ces arbres sont commander par Môlhrokh, lui même. C’est son mur Naturelle de protection ! Je pense que l’ont peut s’amuser à jouer de la courte échelle, par exemple…
-Pourriez-vous nous portez ?
-Ah Non ! Vous êtes bien trop lourd pour moi ! Déjà Laridshâ qui, en tant que Matoran était déjà lourde alors des toa… Non, c’est hors de question : mon peuple a des ailes bien trop fragile !
-Communiquer avec Môlhrokh ? Suggéra Kopkorh
-Pffff…. Un bon coup de canon dans cette touffe de tronc et l’affaire est réglé !!!
-Non ! Surtout Pas ! S’exclama Larme
Ignorant le Jorlarkh, il activa le bras canon en faisant charger le tout. Le sifflement de charge était aigue et Kopkorh et Laridshâ le sentirent comme une agression. Kopkorh crut même entendre des voix aux plus profond de sa tête pendant une fraction de seconde. Le tire d’énergie sortit de la  gueule du canon et la boule de tonnerre verte s’enfonça dans le mur de tronc. Un Bruit de Fracas résonna, mais aucun déchet d’arbres ne vola, aucune explosion… Les arbres n’avaient pas bougé et n’étaient même pas abimer.
-Saleté ! S’écria Toledanorh soudain assez irrité
Il allait recharger le canon mais un autre fracas se fit entendre et une flèche de métal qui venait des arbres à leur droite se planta dans les cotes de leurs Rahi. Il poussa un cri de douleur et s’écroula. Un nuage sombre sortait de la flèche qui l’avait transpercé.
Tous regardèrent leur Rahi de trait, agonisant. Ils n’avaient rien compris et de peur que ce soit une attaque, Kopkorh dégaina son blaster, Laridshâ sa faux à deux lames qui se déplia en trois clics et Juy-Rimanh….Sortit les mains des poches (image, bien sur) et fit tomber son sac à dos. Ils se placèrent en cercle, dos les uns aux autres, prêt a en découdre !
Plus rien.
-Qui êtes vous ? Beugla Toledanorh. Où êtes vous ?
Un bruissement de feuille lui répondit. Quelqu’un était bien là, cacher. Une autre flèche arriva, mais de la gauche, cette fois. Elle se planta dans le sol, proche d’eux et éclata. La même fumée noir s’échappa de la flèche et nos camarades se sentir mal, de suite. Du Poison, surement. Ils se sentirent paralysé et s’évanouir au bout de quelques secondes...
Un toa descendit des arbres telle un singe et marcha gentiment vers le rahi. Il lui fit boire une fiole d’un liquide rouge et regarda les toas, adossé contre un des arbres, attendant quelque chose, visiblement. Il les regardait avec un regard de mépris.
Soudain, les yeux figé de nos toa se virent envahit d’une fumée noir et il ne virent plus rien. Ils se sentirent transporté comme des sacs de sables. Tout leur corps était engourdit et immobile… Leurs oreilles n’entendaient plus rien et ils ne pouvaient rien dire. Ils ne voyaient plus rien… ils ne pouvaient qu’attendre. Il sentait, par contre et ils firent attentions aux odeurs du coin. Un parfum de d’humus était là, lors du début de leur voyage. Au fur et à mesure du trajet le parfum suave de la résine de conifère se fit sentir et la douce chaleur du Soleil de midi se fit sentir, elle aussi.
Une fois arrêter et jeter au sol, un parfum horrible fut placé devant eux et cette odeur à réveiller un mort les sortit de leur paralysie. Leurs sens revinrent assez vite et ils se relevèrent pour regarder où ils étaient.

Ils se trouvaient dans la clairière qu’avait vu Juy-Rimanh dans son sommeil. Le rocher y était, mais avec des tentes autours d’elle. Des matoran s’afféraient et travaillaient. Des toa, tous pourvut de grand Arc ou D’arbalète était là assis autour d’un feu naissant. Un village sauvage, bâtit dans cette clairière et absent de toutes cartes.
Un Toa à l’armure argentée se présenta à eux avec un signe de paix. Ils voulurent prendre leurs armes, mais ils ne les avaient plus.
-Vous n’en aurez nul besoin, mes amis ! Que me vaut votre visite dans ce village secret ?
Un autre toa à l’armure noir et jaune s’exclama :
-Ils étaient en train de vouloir forcé le passage par l’ouest des murs. Il y avait un énorme insecte avec eux et un Magî du village portuaires le plus proche ! Il tirait a grandes volées et nous les avons immobilisé avec les cartouches adéquates, sir Tannalako !
Il regarda les toa avec un autre regard…
-Oho… un énorme insecte…Tu as fait du bon boulot, Mrokû. Mais tu peux me laisser avec nos inviter, maintenant. Dépose leurs armes et colis proche de ma tante, nous avons à parler, eux et moi…
-Heu….Bien Sir ! Fit-il en s’inclinant
Un toa Seigneur ? Impossible… Un titre de noblesse ? Possible car ce toa dégageait une énergie saine et positive.
-Vous prendrez bien une tasse de Nôh dans ma tente ?
Il leurs montra sa tente, la plus simple de toutes…
Ils se regardèrent, confus. On les attaque, on les emprisonne et après, on leur offre de l’hospitalité. Mais, la proposition était tellement tentante par ce toa aimable, qu’ils se laissèrent allé.

Le Camps était bâtit sur ce grand cercle de gazon, le rocher au centre et les murs d’arbres comme forteresse. L’entrée était plein Est, complètement à l’opposée de là où il avait tenter une percée.
La tente du toa était assez sombre. Un foyer avec une grosse marmite au centre dont la fumée partait par un trou de cheminée, niché dans le toit. Des tonnes de plantes étaient accrochées au plafonds, dont certaine était enveloppé de peau pour d’obscures raisons. Le toa argenté s’assit près du feu et invita ces hôtes à venir.
-Aller, j’ai plein de choses à vous dire ! Et sachez d’abord que le Jorlakrh Larme m’a tout expliquer vous concernant. Il n’était pas au courant que nous étions revenus a nos racines… Nous ne pouvions rester nomades trop longtemps, vous savez, il y a bien une terre où il faut se rattacher… Prenez place !
Les toa s’assirent autours du feu, sur des petits troncs sculptés en forme de chaises. Juste à la bonne taille pour qu’un toa ou un matoran soit confortable, sans écart de taille.
-Vous vouliez parler au Seigneur Môlhrokh ? Je suis la bonne personne pour vous ouvrirent ses portes mais ils n’est pas encore l’heure… Parlons plutôt de votre voyage : comment était-il ?
Il servit le liquide du chaudron dans des petits gobelets, eux aussi, en bois sculpté et en tendit un a chacun. Ils l’acceptèrent.
-Comment ce fait-il que Larme ne savait pas que vous étiez là ? Demanda Kopkorh, étonnamment familier à cet endroit…
Le sourir du toa grandit encore et il se leva avec un mouvement des épaules rappelant un enfant
-Ahaha… Nous sommes un peuple nomade, justement. Et notre arrivée date de trois jours, il ne pensait pas que nous reviendrions.
-un peuples dont vous êtes le chef ?
-Le médecin et armurier ! Dit-il en posant son gobelet, Je suis très respecté car je suis un peu le chaman du camp. Je crée les poisons, les remèdes et les cartouches de munitions. C’est moi qui ai crée ce system !
Il pointa une arbalète au fond de la pièce. Juy-Rimanh fut le seul à se lever. Il examina le system en Acier Inoxydable et siffla d’admiration.
-Fuiiiouh ! C’est magnifique de simplicité, tout cela ! Simple, pratique et efficace !
-N’est-ce-pa ? Cela fonctionne par poudre à canon ! Les cartouches sont là bas !
Juy-Rimanh admira la collection de cartouches posée sur un meuble à coter et lut quelques étiquettes.
-Poison paralysant… venin de ramôlh-shi… Brume du silence interdit… Remèdes des plaines rouges… Stimulant cardiaque au Guilto. Vous êtes un expert en poison naturelle et animal, vous ?
-Bien vu ! J’étais toa gardien d’un village au Nord… Mais la vie sédentaire ne me plaisait guère. J’ai déserter mon village et me voilà, chef de cette troupe de valeureux chasseurs. Tannalako l’empoisonneur !
Kopkorh repensa au masque trouver.
-En parlant de poison… Vous avez trouvé le masque dans nos affaires ?
-Un masque Kanohi ?
-Oui, aillant appartenu à un toa Bâtisseur…
Le toa se retint de tomber et s’appuya sur une chaise vide.
-Où est-il ? Vous l’aviez avec vous ?
-Oui, dans du tissu de soi, emballer.
-Heu… Veuillez allez le chercher, s’il vous plait… il doit être avec vos affaires, sur les coter de ma tente…
Il mit la main sur son front, visiblement soudain tourmenter…
Il murmura : Impossible… Impossible… Si Seulement…

(Edit, oui, bien sure ce n'était pas sir Toledanorh mais belle et bien sir Tannalako.... Je me suis tromper de nom...)


Dernière édition par pô d'attout le Mar 30 Juil 2013 - 9:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Lun 29 Juil 2013 - 17:43

"-Ils étaient en train de vouloir forcé ... avec les cartouches adéquates, sir Toledanorh !"
Sir Toledanorh ? Il n'y a pas comme un problème là ? A moins que ce nouveau Toa ne partage le nom de celui qu'on connait déjà mais comme les autres ne réagissent pas donc je suppose que non.

Les mentions de seigneur et autre sir m'ont aussi un peu perturbé lors de ma lecture je dois avouer même si j'ai fini par comprendre. Par exemple, on mentionne que le Toa en question est seigneur du village, qui lui même mentionne un seigneur Môlhrokh puis qui dit être chamane ce qui fait que je me demandais si il s'agissait bien du Toa qui les avait introduit au village en fin de compte.
Bref cela vient peut être juste de ma fatigue mais je dois avouer m'y être repris à plusieurs fois.
D'autant plus que je n'avais pas vraiment saisi qui étais Môlhrokh. Je te vois déjà lever tes yeux au ciel en te demandant ce que tu as fait pour hériter d'un tel lecteur mais je dois avouer qu'après recherche son nom est juste mentionné dans "la clairière de Môlhrokh" et sur le coup je n'avais pas fait spécialement plus attention étant donné qu'il n'était pas mentionné lors des discussions entre Larmes et les autres.
Enfin j'ai un peu mieux compris maintenant même si là encore si il s'agit d'un cristal, j'ai encore un peu de mal avec le fait qu'il contrôle un mur d'arbres visiblement. Puis il y aussi la relation entre Larmes, le bonhomme et Tannalako étant donné qu'il le connaissait auparavant.

Enfin oui quelques questions en suspens dans mon cas donc j'attends de voir ce que nous révèlera la suite.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mer 31 Juil 2013 - 21:58

Oulala… Désolé, je me suis trompé de nom, il y a quand même un problème de lecture en effet… C’était Sir Tannalako, Toa chasseur dont tu as déjà un Moc, si tu te souviens. Pas notre ami au bras canon… (sinon, voici la gallerie de Môlhrokh :Gallerie Môlhrock et voici celle de Tannalako :Gallerie de Tannalako )
Hey, mon cher, hormis cette erreure de ma part, si tu savais le nombre de fois que j’ai lever les yeux au ciel en lisant tes commentaires. Mais c’est même mieux ainsi, cela veut dire que je peux m’améliorer, apprendre de ce que tu ne comprend pas… Pour rendre cela encore meilleurs. Même s’il y a des fois ou je voudrais êtres à coter pour dire : qu’est ce que tu ne comprend pas ? Et tout expliquer à l’oral… Je me demande si ta mémoire est visuèle ou auditive… Le sais-tu, ça m’interrese ?
Par contre, je suis assez dépité en voyant ce que tu me demande : Qui est Môlhrokh ? Bon sang, on en parle depuis un bon bout, je le croyait acquit ! Môlhrokh, Seigneur Sheulû sous Locubrîta, Un des 9 gardiens du Krysholil comme Folhtrishiann, Mihlocoûlthaa et Guiltirâh dont on as parler avant, il y a quelque chapitres… C’est le prochain souvenir, en somme… C’est le troisième de leur quète. Le quète, de base c’est trouver les 9 cristaux et resoudre une énigme : qui est dérrière tout cela…
Je pense qu’il serait bon pour ta santé mental, si tu veut suivre le truc, de relire à partir… du début… Sa te replacerais surement…
Après, je comprend tout a fait que tu t’y perde… Cela m’arrive aussi, honnêtement. Mais un conseil, relit ! C’est peut-être trop te demander, avec ton emploie du temps ou ta fatigue, mais je pense que se serais pas mal. Pour toi comme pour moi…

La guerre Pour le Krysholil
Chapitre 46 -  Môhlrokh, Seigneur du passé


Ils sortirent de la tente et reprirent leurs sacs. Le masque recouvert de tissu était bien rangé, on ne l’avait pas déballé. Ils voulurent rentrer de nouveau dans la tente et furent un peu intimidé devant le regard haineux des autres toa du camp… N’en tenant pas compte, Toledanorh rentra dans la tente, ses amis le suivant.
Ils donnèrent le paquet de tissu au toa d’argent. Il les remercia et déballa le masque.
-Impensable… Où l’avez vous trouver ?
-Dans les bois, non loin… Il a appartenu à un certain Maakmo, toa Bâtisseur.
-C’est incroyable… Une telle relique.
-A ce point ? demanda Kopkorh, méfiant qu’un simple Kanohi soit si important
-Oui ! Oui, bien sure : les tombes des bâtisseurs son normalement indétectable !! Elles sont sous des arbres, dans la terre et sont très difficile à trouver. On y met normalement leurs armes, leurs objets personnels et leur dépouille. Il n’y avait que son Kanohi ?
-Et bien… Disons que notre amis passionner de mécanique est tomber dans les pommes et dans une grandes crevasse. Il c’est avéré qu’il s’agissait de la tombe de ce malheureux… Nous l’avons sorti de là, et nous avons trouver une vielle lampe à huile et ce Kanohi couvert de sable et de terre…
Il hocha la tête et examina le masque. Il murmura :
-On les cherche… on as profané sa tombe…
Il retourna le masque et vit les champignons.
-Haaa ! Je n’y crois pas !!!
Il jeta le masque dans le fond de la salle et se leva brutalement. Soudain froid, il leur dit,
-Veuillez me suivre ! Le Seigneur Môlhrokh saura quoi faire !!!
Il allait les mener à lui. Enfin !
Ils étaient tous, très surpris d’un tel geste mais, déposèrent leurs gobelets et se préparèrent pour sortir. Le toa remit le masque dans le tissu en tremblant.
Ils sortirent de la tentes et Tannalako les conduisit d’un pas vif jusqu’au rocher central. Il mit une main sur la roche et dit :
-Môlhrokh ?? C’est Moi, Tannalako ! Je désire entrer, j’ai avec moi des compagnons et un Jorlarkh qui désirent te parler
Larme voletait, pas loin. En entendant cet appelle indirect, il descendit et salua ses camarades. Ils le bombardèrent de questions concernant cet étrange toa partant le titre de Sir.
-Patience ! C’est un vieil ami et je ne pensais pas que son équipe était installée là… Je vous pris de m’en excuser et puis, c’était un bon moyen pour que vous soyez là sans… effort de ma part.
Les facettes de ses yeux de mouche brillaient d’un air de malice.
Le rocher s’ouvrit en deux et ils purent rentrer et emprunter un escalier de racines en colimaçons qui descendait bien bas… Une profonde caverne végétale, composer principalement des racines d’un arbre massif qui devait avoir sa souche morte sous le rocher… Larme rampait péniblement tel une larve, ne pouvant plus voler car cela devenait trop étroit. Ils arrivèrent à des mètres sous terre et tombèrent sur une sorte de fontaine. Un liquide vert fluo, qu’ils commençaient à bien connaître, était là, dedans et qui coulait lentement. Il coulait sur les racines qui buvaient ce liquide. C’était surement ainsi que Môlhrokh contrôlait ce bout de forêt.
-Voici, mes amis la fontaine de Môlrokh ! Je n’ai jamais compris ce qu’était ce liquide vert, mais je sais que la pensée du Seigneur Môlhrokh, Seigneur de cette Forêt, y passe pour le contrôle de sa forteresse. Approchez !
Ils s’avancèrent mais ne savait pas où ils devaient parler. Kopkorh décida de s’adresser directement à la fontaine.
-Bonjour, Seigneur Môlrokh ! Je suis Kopkorh et je désire…
Une fois lugubre et érailler tel un vielle homme se fit entendre dans la caverne.
-Tu désires savoir les origines de mon peuple pour arrêter la puissance grandissante de cette vielle menace qu’est le Nécromancien ?? Oui, je peux te donner cette information !
Kopkorh se tu net. Il savait qui il était ?
-Ta quète est intéressante, jeune toa… je dois dire… Accompagné de ton ami Juy-Rimanh, tu découvres mon compère Folhtrishiann. Il te révèle un bout de notre passé sombre. Tu continue ton chemin et y croise Laridshâ, sombre résulta du travail du Seigneur des Ombres, création du Nécromancien… Puis, vint Toledanorh, Vétéran de la guerre a moitié cyborg avec un atout majeur… Suivit, en faite, de la rencontre avec mon homologue Mihlocoûlthaa dans sa demeure puis, de ton jumelage avec ton père adoptif… Pour ensuite continuer ton chemin avec tout ce beau monde sur un bateau avec le Nécromancien, lui même comme visiteur,… Intéressante aussi cette vision que tu as eut…
-Heu… comment savez vous tout cela ? Et quelle vision ? Demanda Kopkorh, totalement éberlué
-Hin… je lis les pensées, voit-tu ? Je parle de la vision que ta donné le Nécromancien, celle ou tu te retrouve dans son antre, sa cachette secrète et où il te tue fictivement et où tu tombe, couper en deux jusque dans la mer… Cette vision est cruciale, je pense si on veut mettre un terme à ces plans…
-C’était sa cachette secrète ?
-Oui ! Larme, mon vieil ami ! Je te demande, d’aller chez toi et de prévenir tes compatriote sur la citer volante ! Elle n’est plus sur pour vous, les survivant au virus d’antant ! Magârefah s’y trouve !
-Impossible ! Il est incapable de voler !!!
-Il a un autre moyen pour y accéder. Va !
-Nous n’allons pas laisser la citer pour lui tout seul ??
-Tu préfère voir te compagnons cloner pour faire une armée ? File pendant qu’il est encore temps !!!
Larme compris tout de suite le danger et se précipita hors de la caverne comme un bœuf en rampant.
-Quand à vous, les toa, Bravo ! Bravo d’avoir collecter tant d’informations, indirectement… Chacun, vous aurez un atout dans votre manche pour la bataille qui se profile à l’horizon !
Juy-Rimanh explosa :
-Mais de quelle bataille vous parler, bon sang !!! Chaque Sheulû que l’ont a vu parle d’une bataille, mais quelle seront les camps ??
-Je ne pensais pas que vous l’ignoriez…
Il y aura trois camps, surement : Il y aura surement celui de l’erreur parmi les Sheulû, Magârefah le Survivant à L’oubli alias le Survivant et maintenant le Nécromancien, ainsi que son armée composer de création zombie menée par sa propre création, le Seigneur des Ombres. Tout ceci contre les Frères du Krysholil avec leur armée de cyborg calqué sur Toledanorh ici, présent ainsi que leurs créations futuristes sur le principe du Krysholil. Ces deux camps veulent la même chose, conquérir l’archipel. Et le troisième camp, le moins puissant, mais le plus nombreux sera nous, les toa, matoran et les souvenirs du passé, suivit des rescapés, comme Larme…
Sachez que je peux, à travers ces racines, contrôler mon coin de forêt, mais aussi, voir ce qui se passe ailleurs… Des horreurs sont en train de sortir de terre et de voire le jours… je n’ose même pas vous en parler !
Tous, étaient choqué par ce qui venait de ce dire…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Jeu 1 Aoû 2013 - 13:27

Hum je te trouve assez agressif tout de même. Pour en revenir sur Môlhrokh, je me doute bien qu'il s'agit d'un des cristaux, d'un ancien d'une des trois espèce, etc... Ça tout de même je le sais, mais c'est le fait que, et j'ai fait une recherche, il n'est jamais mentionné par nom dans les cinq premières pages et quelques 30+ chapitres du sujet. Donc oui effectivement la seule mention qu'on à de lui vient de son appartenance à la clairière ou inversement devrais-je dire. Et puis il y a le fait qu'on l'appelle seigneur... tout comme on appelle aussi seigneur Tannalako un nouveau personnage et ce dans le même chapitre. Chose encore plus troublante alors qu'on pensait que seul une majorité des personnages présentés jusqu'à maintenant connaissait l'existence de ces races et des cristaux en découlant, ce Toa qui sort un peu de nul part si je puis dire nous apprends qu'il connait bien Larmes (même si c'est un peu mieux expliqué dans ce chapitre 46) tout comme il connait aussi Môlhrokh.
Bref ce sont surtout ces deux choses que je tenais à souligner, l'intrigue principale quand à elle bien sûr je la connais.
Après je pourrais aussi mentionner les différents points qui font que l'histoire est loin d'être la plus facile à appréhendée mais je pense avoir été assez rentre dedans avec mon début de poste déjà et je ne suis pas sûr que ce soit spécialement des plus utiles. Je dirais juste après y avoir pensé que je me demande si il n'aurait pas été mieux de faire une trilogie. Bien sûr maintenant c'est trop tard, mais faire un premier tome consacré aux trois espèces jusqu'au début de la guerre avec la nouvelle génération voir la fin de cette dernière, un second tome consacré à leur exil sur l'archipel et ce que cela entraîna et enfin le troisième et dernier tome qui suit Kopkorh et compagnie. Quelque chose me dit que cela aurait permis de mieux diluer toute cette masse de contenu et d'éviter les flashbacks, récits du passé et autre apparitions de nouveaux personnages dans un seul ouvrage. Et ce tout simplement car l'on aurait appris à les connaître auparavant et les revoir apparaître nous aurait vraiment parlé, ou tout du moins leur aurait donné une importance plus grande. Mais après peut être que tu ne voulais pas spécialement raconter ces évènements en "détails" si je puis dire préférant te concentrer sur le récit de Kopkorh qui au final quoiqu'il arrive doit tout de même partager la vedette avec ces histoires je dois bien avouer.
Quant à ma mémoire je dois avouer que je ne le sais pas spécialement, désolé.

Quoiqu'il en soit pour ce chapitre il permet au moins de faire le point sur quelque petite chose comme le "contrôle" de la forêt via le Krysholil qui est assez intéressante. Le coup de la cité était assez imprévisible, un peu étrange. Je veux dire on au la vision certes, Larmes l'a aussi mentionné mais en soit on ne lui attache pas vraiment d'importance étant donné qu'on ne connait pas vraiment son rôle stratégique ou ce qu'elle peut vraiment apporté au Nécromancien si ce n'est qu'il y a dessus des Jorlarkh. J'attends de voir ce qu'il en découlera tout du moins.

Le reste était tout de même une énumération de ce qu'on savait déjà, et m'a d'ailleurs fait prendre conscience que cela fait tout de même un sacré bout de temps qu'on a pas entendu parler des Frères du Krysholil et de leur intentions. C'est dommage si je puis dire étant donné qu'ils étaient "très" présents au début, enfin tout du moins lors de scènes d'action, et qu'ils sont tout du même un des trois camps embarqués là dedans et qu'ils sont visiblement suffisamment puissant pour qu'on les craignent.

En tout cas j'attends de voir un peu comment vont évoluer les choses, comme d'habitude tu me diras, mais j'ai un peu de mal à trouver de nouvelles conclusions de postes je crois bien.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 2 Aoû 2013 - 17:14

Désolé pour le coter agressif, cela m’a échapper… Pour la mention… Tu as mal chercher… mais on est d’accord, c’est minime comme façon de dire : Le prochain c’est Môlhrokh dans sa clairière…

Chapitre 37 – A Quai !
« -Oh, Magnifique, Ils sont encore là alors, j’avais peur qu’il ne se soit endormi ou ne soit mort. Vous savez donc un bout de leur histoire… Vous savez le nom des autres Gardiens ?
Ils hochèrent la tête pour lui faire comprendre que ces noms leurs étaient encore inconnus.
-Bon, vous connaissez donc Folhtrishiann, ancien illusionniste et un personnage aussi important qu’un sage de son temps, Mihlocoûlthaa, Seigneur des Seigneurs de son temps et certainement un des personnage les plus respecter aussi. Il vous manque Le Sheulû de la glace, Môlrokh, Conseiller au sein du conseil pour les décision concernant Srümorh et sa foutu mine de Krysholil qui a surement crée notre perte. Il loge dans la forêt non loin d’ici. Je vais le voire des fois. Je vous y amènerais demain… »


J’aurai dut, c’est vrai, après la beuverie ou tout le monde dort et ou les événements chez le Seigneur des Ombres sont raconté, au matin dire que le Jorlarkh allait les mener à cette clairière, non loin… C’était tellement clair dans ma tête et celle de ma copine avec qui je travaille sur le projet que nous n’avons pas remarqué cela. Seul une personne hors du projet pouvait le voir et ce fut toi… Je vais surement éditer les chapitres en fonction, un jour…

Je ne voulais pas faire une trilogie même si tu as (je pense) parfaitement cerné que c’était le but premier… Je ne voulais pas car il n’y aurait pas 46 mais belle et bien 50x3 facile si ce n’est bien plus… Et j’avais aussi peur que tu ne croches pas et que le projet ne tienne pas la route… maintenant que tu en parles, pourquoi pas ? C’était le but de base en plus !
Un récit beaucoup moins dense sur le passé des trois peuples et ce qui c’est passer te plairait-il plus (et nous aiderais tous, en faite) ? Genre, la Pré-Guerre pour le Krysholil ?
Je peux si tu veux mettre en pause cette partie et entamé un récit plus soft et agréable aussi où on place toute la force du passé, clairement et où, en faite, Kopkorh découvrira se qui s’est passé mais seul, pas lui et le public comme c’est le cas actuellement… Cela tuerais l’intrigue mais aiderais aussi à ce reposer la tête surement… Qu’en pense tu ? De mon coter, cela est tout a fait possible !!!

Concernant le rôle stratégique de la citée… C’est juste l’endroit où les Jorlarkh ont survécu à l’abri de tout… En soit, c’est un point stratégique pour quelqu’un d’autre, mais je te laisse lire ce chapitre pour cela…

Et pour les frères… bas lit aussi ce chapitre et si jamais, c’est voulu que l’ont n’en parle pas… c’est d’ailleurs les dernières lignes qui vont te faire comprendre ce que j’ai derrière la tête, hinhin…
Je ne vais trouver de fin original, non plus : sur ce, Bonne Lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 47 – Une vie cachée

Larme sorti de terre par l’entrée du rocher qui était restée ouverte. Il déplia ses ailes et s’envola droit sur la citée volante. Arrivé à une certaine hauteur, il chercha du regard la citée. Elle n’était pas facile à repérer du faite de son camouflage de nuage. La preuve est que la Korpannh ne les avaient pas encore dérangé…
Il réalisa soudain, si la Korpannh ne les avaient pas déranger, c’était par ce que le Nécromancien s’y trouvait, justement… Une cachette ou plus ? Trop de question allaient suivre, ce qui fit que Larme préféra ne pas y penser…
Il repéra la cité et y alla de suite. Une fois sur le nuage cité,  Il aperçu Ses autres congénères qui discutaient en cercle autours d’un bon repas de différents nectars…
-Bien le bonjour Larme ! S’exclama l’un d’entre eux, Tu est déjà de retour ? Ton équipe de toa est déjà à bon port ? Je vois que tu es essoufflé, une mauvaise nouvelle ?
-Oui ! Il faut partir ou affronter le mal qui est chez nous depuis un bon bout surement !
-Ho… Comment cela et quelle mal ?
-Môlhrokh a vu a travers un jeune toa que le ... Que Magârefah ou ce qu’il en reste est chez nous !!!
Le Jorlarkh pencha la tête sur le coter, avec un air de fausse empathie. Il haussa les épaules et leva les bras au ciel.
-Mais nous le savons ! Dit le Jorlarkh
Larme n’en crut pas ses oreilles (image). Il regarda le Jorlarkh droit dans les yeux.
-Vous le… Saviez ?
Un sourire se dessina sur les traits du Jorlarkh. Larme se demanda ce qui se passait ici.
-Il était là, parmi nous… Oui ! Il nous a parlez, hier. Et nous savons maintenant ce que nous sommes. Pourquoi nous avons évité le virus : Pour lui !!
La folie ! La Folie de Magârefah se lisait en lui. Larme pris conscience du danger que représentait maintenant cet être qui n’était plus son compatriote, a présent. Fuir ou essayer de les sauver ? Ils étaient encore normaux, hier ! Il décida de rester pour voir s’il y avait encore espoir…
-Il te possède, mon ami ! Revient ! S’écria soudain Larme
-Mais je suis là, devant toi !
-Oui, mais tu n’est plus toi !
Il posa ses griffes sur les épaules de son congénère qui le chassa avec un feulement anormal pour un tel être. C’est yeux étaient grand ouvert et bleu… Les yeux d’un Jorlarkh étant Orange, cela faisait presque peur. Il s’écarta et ouvrit les ailes en positions d’attaque. Un combat entre Jorlarkh était extrêmement rare et dangereux. Larme ne répondît pas à ce défit ouvert de la part de son ancien ami posséder.
-Je ne me bâterais pas !
-Feuiiiiihhhhhh !!!!! Lui Répondit l’être posséder
Les autres s’envolèrent, les yeux également bleu et accompagnée d’une fumée noir. Ils se positionnèrent autours de la salle à ciel ouvert, comme sur des gradins… La grande salle de repas où il avait toujours tout partager avec eux allait se transformer en arène.
Hors de question, à ses yeux. Le Jorlarkh posséder donna un grand coup de dard dans la table pour dégager le passage. L’être posséder tourna la tête derrière lui avec un sourire bienheureux. Le créateur de tout ce mal était là, derrière lui !
De derrière les colonnes qui soutenait le balcon qui menait au appartement, un être de moyenne taille et puissant arriva accompagner d’une autre puissance colossal. Un simple toa, à première vue, qui se décomposait en lambeaux : Le Seigneur des Ombres ! L’autre aura, à coter ce matérialisa : Le Nécromancien. Il avait la main au dessus du Seigneur des Ombres, comme un marionnettiste ferait pour maitriser sa marionnette. C’était surement ce qu’il était en train de faire.
-Un combat contre ma nouvelle prise ? demanda le géant
-Je ne me bâterais pas, Magârefah !
-Il le faudra bien ! De toute façon, tu vas mourir !
-Pas grâce à ton aide, je te le promets !
-Mon aide ? Pas besoin. Ton ami le fera à ma place.
Le Dard de l’ami Jorlarkh tapa dans le sol, écartant les nuages brumeux du sol pour laisser voir la coque métallique de la cité…
Fuir ? Larme s’y résolut et se retourna pour sortir mais la double grande porte d’acier qui n’avait plus été fermé depuis des siècles avait été fermée. Sans bruit ce qui était étrange… On avait tout préparé.
-Oui, tu vas mourir ! Et tes petits toa aussi, dès qu’ils seront là …


Sur la terre ferme, et plutôt en dessous, les petits toa étaient toujours là, en train de parler avec Môlhrokh.
-Que savez vous sur les agissements du Seigneur des Ombres ?
-Ils sont presque les mêmes que Le Nécromancien. Ils veulent se servirent des cadavres récolté au file des années pour se faire une armée de zombie composée de nous, les Sheulû, les Irnnolh et les Jorlarkh. Je ne sais pas se qu’il voudrait faire des Jorlarkh de la cité… Je ne peux pas voir ce qui se passe sur la cité car elle ne touche pas la terre. Elle vole, donc, je ne peux pas voire ce qui s’y passe…
-Alors comment savez vous tout cela ? Demanda Toledanorh
-Je l’ai sut en les voyant dans leurs laboratoires … Ils en ont trois ou quatre si la cité en est devenu un… Un dans la tour de la Unirakh Factory…
-La tour du conseil de la Korpannh !? Coupa Toledanorh
-Oui, ainsi que l’ancienne observatoire de la plaine de la fin, au Sud-Est… Ils ont tout refait et il y a une immense salle où je ne peux rien voire… Je sais que le Crystal de Fohltrishiann s’y trouve, mais sinon…
-Folhtrishiann à été capturer par le Seigneur des Ombres ???
Kopkorh n’en revenait pas.
-Dans la position dans laquelle il se trouvait… je ne pense pas qu’il puisse se cacher avec …
-Je veux dire : C’était des Hélicoptère de la Koprannh, certes, mais j’y ai vu les Frères de Kikû, pas la Koprannh. Comment ce fait-il que se soit le Seigneur des Ombres
-Ah, c’est vrai, vous ne savez pas…
Il leur expliqua que c’était bien Kikû et ses frères qui avait attrapés le Crystal mais que le Seigneur des Ombres avait pu reprendre la main dessus. (Chapitre 15, lors de l’enlèvement du Crystal de Folhtrihiann, les hélicoptères étaient à la Korpannh mais c’était Un sosie de Kikû et des acolytes quiles conduisaient... C’est pour cela que Kopkorh croyait que c’était les Frères du Krysholil qui avaient enlevé Folhtrishiann. C’était le cas, d’ailleurs)
Le savoir entre les mains du Seigneur des Ombres lui fit froid dans le dos.
-Je lis dans tes pensées une grande peur quand on te parle du Nécromancien. Et je voudrais te mettre en garde : Le Nécromancien est extrêmement puissant, certes, mais n’oubli pas les Frères du Krysholil. Leur puissance est élevée et plus discrète… Prend garde !
-Que savez-vous ? Demanda encore une fois Kopkorh
Cette demande laissa le Crystal de marbre. (Oh, c’est joli cela ahaha). Môlhrok compris ce que Kopkorh demandais par là et lui répondît :
-Veut tu voire ?
Ses amis ne comprenaient pas tellement ce qu’il voulait par là, mais Kopkorh acquiesça et le troisième souvenir du passé put commencer

(Oui, mon chère, un flash back, encore un…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 2 Aoû 2013 - 19:01

Pour la recherche j'ai compris d'où vient le problème si je puis dire. J'ai une recherche automatique en copiant-collant le nom Môlhrokh et effectivement il apparaît bien dans le passage que tu m'a cité mais si tu regarde bien il apparait sous un nom différent qui est "Môlrokh" et auquel il manque un "h". J'ai envie de dire que c'est 50/50 sur le coup, tu as bien raison il est mentionné par le passé mais avec une petite faute ce qui fait que je ne l'ai pas trouvé. En tout cas merci d'avoir pris le temps de citer le passage.

Pour ce qui est de ne pas faire une trilogie de base je peu comprendre les raisons mais c'est un peu dommage tout de même. Après il vaut mieux une fic de finit qu'une en trois parties qui ne se termine jamais si l'auteur n'a plus la motivation pour continuer (comme genre 90%+ des fics).
Après pour ce qui est d'un nouveau récit, je dirais que cela dépend avant tout de toi et comment tu penses pouvoir le gérer. Le fait de partir du concept d'une trilogie puis la réduire à un seul tome pour au final repartir sur deux me semble un peu bizarre, comme une sorte d'hybride entre les deux qui au final n'est ni vraiment l'un ni vraiment l'autre. Mais honnêtement si tu penses que cela permettra d'alléger le récit principal en y enlevant des morceaux qui aurait du y être pour les acheminer vers le nouveau récit d'une façon plus cohérente alors pourquoi pas, je suis totalement d'accord avec cela. Il reste à voir comment tu t'y prendras et si il n'y aura pas de problèmes de continuité ou autre. Enfin eh pourquoi pas en tout cas tant que cela te va et que tu ne t'éparpilles pas trop.

Pour le chapitre en lui même je n'ai pas grand chose à dire sur la partie avec Larmes si ce n'est que je me demande pourquoi le Nécromancien est venu trimballer le Seigneur des Ombres avec lui sur le coup. Je veux dire ils font tous référence à Magârefah donc ce n'est pas comme si ce dernier était "caché" derrière la présence du Seigneur des Ombres, du genre les Jorlarkh ne pourraient voir que le Seigneur. Alors à moins que ce soit pour donner l'impression que Magârefah voulait faire en sorte de faire croire au Seigneur qu'il était seul et s'est emparé de la cité et encore il est précisé que la Koprannh ne l'a pas trouvé d'elle même en premier lieu donc bon. Après la fin de ce passage me fait aussi lever un sourcil étant donné que visiblement nos amis sont censés trouvé un moyen de voler jusqu'à la cité. J'attends donc de voir ça.

La seconde partie la chose qui m'a choqué direct c'est "Unirakh Factory". J'utilise des termes anglais des fois pour définir certaines choses liés à Universcape mais toujours "en dehors" de l'univers en lui même si je puis dire (si ce n'est pour un vieux Rahi que j'avais fait en 2007, faudra que je le renomme à l'occasion...). Donc ouais tout ça pour dire qu'utiliser un mot anglais dans ce contexte n'est pas spécialement adapté. Pourquoi pas le remplacer par son équivalent français, "usine" ou "fabrique" ou quelque chose qui se rapproche le plus de l'idée que tu te fait de la structure et de sa fonction.

"Il leur expliqua que c’était bien Kikû et ses frères qui avait attrapés le Crystal mais que le Seigneur des Ombres avait pu reprendre la main dessus. (Chapitre 15, lors de l’enlèvement du Crystal de Folhtrihiann, les hélicoptères étaient à la Korpannh mais c’était Un sosie de Kikû et des acolytes quiles conduisaient... C’est pour cela que Kopkorh croyait que c’était les Frères du Krysholil qui avaient enlevé Folhtrishiann. C’était le cas, d’ailleurs)."

Je ne sais pas si les parenthèses étaient là pour clarifier mais je dois avouer qu'elles m'ont juste paumés alors que tout allait bien jusqu'à là. D'après ce que j'ai compris au vu des mots et tournures que tu utilises, les frères ont utilisé des sosies d'eux même qu'ils ont envoyés dans leur hélico qui par la suite se sont fait réceptionnés (ou tout du moins le cristal) par le Seigneur des Ombres.
J'ai compris ça comme ça étant donné que "C’est pour cela que Kopkorh croyait que c’était les Frères du Krysholil qui avaient enlevé Folhtrishiann." En clair tu nous dit "non c'était pas eux c'était des sosies puis "C’était le cas, d’ailleurs", ah donc finalement c'était quand même bien eux ? Donc si c'est eux sans être eux, bah ils ont eux même envoyés leur propre sosies. Et dans ce cas là, la question que je me pose c'est à quoi ça servait de nous raconter cela si ce n'est nous embrouiller encore plus étant donné que sosies ou pas au final il s'agit de la même organisation. Alors à moins que ce soit pour nous montrer qu'en plus d'être des frères jumeaux ils utilisent des sosies je ne sais pas trop. Si cela se trouve aussi je suis en train de déblatérer dans le vide depuis 5 minutes et je suis passé complétement à côté de ce qu'il fallait comprendre. A toi de me le dire après.
Enfin une dernière chose mais je dois avouer que les détails et autres entre parenthèses ne font pas très sérieux. Je veux dire à part certains cas sûrement spéciaux la plupart des livres que j'ai lu ne contiennent pas d'encarts comme cela car on est censé comprendre avec le récit en lui même ce qu'il se passe. Alors certes comme démontré un peu plus haut avec mon envolée sur cette histoire d'hélico ce n'est pas comme si je comprenais toujours tout sur tout mais néanmoins le fait d'avoir des parenthèses de ce type me sort plus du récit qu'autre chose hors j'ai envie d'être dedans et non pas m'en faire jeter toutes les x lignes à cause de cela.
Après à toi de voir si tu juges bon de les conserver mais je pense que sur le coup il faudrait juste faire en sorte d'être le plus explicite possible quand les personnages raconte des choses. Et si tu as encore des doutes dans tes compétences pour faire passer ton message alors continue à les utiliser. Après tout fait ce qui est le plus facile pour toi et ce dont tu te sens le plus à l'aise avec.

Pour le reste j'attends bien le prochain chapitre maintenant avec un telle fin. En apprendre plus me semble une bonne idée après tout. En tout cas bravo pour le rythme plus régulier de tes posts quand je t'avais parlé des vacances= plus de temps libre tu ne m'avait pas l'air super chaud/super emballé mais au final c'est plus que bien je dois avouer. Enfin en tout cas moi ça me plait bien. Après tout je suis plus habitué à lire des livres sur une semaine que sur une période étendue de plusieurs mois (même si logique au vu du support dans ton cas et de tout ceux écrivant des fics sur internet qui permet un retour plus rapide que plancher sur son bouquin pendant x années).
Bref, ne t'arrêtes pas !

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 6 Aoû 2013 - 20:02

Chapitre en deux partie, encore une même scène coupée en deux…
La Partie 1 de la Guerre pour le Krysholil commence en parallèle… Longue vie à elle… Ces événement seront d’ailleurs presque copier collé dans un moment de la partie 1, au passage (bon, un bon moment, quand même).

(non) les Parenthèses (ne sont) pas faites ( pour perturber la lecture)… Je plaisante !

Dans ce cas, le mot sosie est super mal employer, en effet… Je l’avait copier coller, sans réfléchir… Non, bien sur ce n’est pas un sosi, en soi, c’est un des frères, simplement…
Cela donne en claire :  Les frères s’empare du Crystal, Kopkorh voit des Hélicos de la Korpannh et ce dit : « les frères ? », C’est bien eux, mais il a un doute… Le Seigneur receptionne le colis (je ne dit pas comment !!) et le ramène chez lui. Ça, Kopkorh ne le sais pas et l’apprend de la bouche de racine de Môlhrokh… A propos de Môlhrokh/Môlrokh… Sache que j’ai un correcteur automatique pour les noms de chaque être (se qui évite les doutes, vu leurs complexité, pour certains…) Sauf, que pour une raison de mise à jours, les prénom de tout le monde n’existaient plus et j’avais donc un doute pour Môlrokh (oui, c’est la bonne orthographe, je vais changer cela, plus tard… mais vite !) J’ai donc rajouter un H car c’était la première version de son nom… Le Correcteur est revenu telle un fantome, se matin pour X raison… et ma montré ma co***erie… Bref !

Pour la Unirakh Factory, je peux comprendre, voire, je comprend tout a fait mais alors pourquoi n’a tu pas chercher avec ton Chercheur automatique ? (sourire de gros salaud à prendre au second degré) Il t’aurait fait remarquer que ce n’est pas la première fois que j’en parle ! Oui, monsieur, car je le dit quand Laridshâ Sort de la … Unirakh Factory ! La tour où on découvre le Seigneur des Ombres avec la grande réunion. C’est dans les premier chapitre… Et tu n’avais pas fait de remarque, je crois à cette époque alors que là, cela fait polémique… Je chipote, certes, mais que ce soit claire, je disais Factory car c’est un peu plus classe comme nom d’entrepris plutot que « Les Usines Unirakh » Mais je peux changer sans soucis, il suffit de me le demander gentillement (sourir d’ange)

Si tu a remarquer, j’ai bourrer le debut du Comentaire juste pour assouvir mon besoin de Parenthèse et, sans déconner, j’entend ta demande, la comprend et va faire de mon mieux pour y remédier, je comprend que cela te sorte du récit… Les Parenthèses était a prendre comme un commentaire orale, venant de l’auteur, pas du bouquin, si tu voit se que je veux dire… Je vais donc me « taire » en somme, ahaha…
Voici donc, un chapitre avec une seul parenthèse, que je juge necessaire de placer là.  Sur ce, bonne lecture et je verrais si je peux travailler sur la partie 1 demain mais ne promet Vraiment rien…

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 48 – Souvenir de Môlhrokh 1/2

Môlhrokh, ancien dirigeant de Locubrîta, Sheulû de glace au caractère de meneur efficace, privilégiant l’efficacité à la longue réflexion. Dès tout jeune, une fois arrivé comme une pierre du ciel, il avait révéler des prédispositions étonnante pour la télépathie !

Ce Sheulû logeais au palais de Mihlocoûlthaa, Seigneur des Seigneurs de l’ile. Il logeait comme un Seigneur, lui aussi, ses deux fidèles Irnnolh à son coté. Ces Irnnolh n’étaient pas des esclaves, c’était ses amis. Des protecteurs de premiers ordres, fiers de leur maitre et ami, prêt à risquer leur vie pour lui.

Juy-Rimanh, Toledanorh, Laridshâ et Kopkorh venaient d’arriver dans une vision de luxe ; ils étaient dans le bureau de Môlhrokh, au Palais de Locubrîta, la Maison du Mont Abrupte. Ils reconnurent les tentures aux murs qu’ils avaient déjà vus avec la vision du prince donnée par Mihlocoûlthaa… Môlhrokh était à son bureau, ses Gardes Irnnolh à coter, se cognant du coude en rigolant discrètement. L’ambiance était agréable car même si Môlhrokh avait le nez dans ses papiers, il était détendu et apte à répondre aux plaisanteries derrière lui.
-Qu’est ce qui vous fait rire ainsi, vous deux, hein ??
-Rien, sir, rien du tout
Fit celui de gauche, en train de manquer d’éclater de rire.
-C’est ça … Va-y, partage ta bonne humeur, qu’est ce qui fait que tu rit si fort ?
Il lâcha prise et s’écrasa de rire par terre. Son collègue, gêner par cet élan, non contrôler s’expliqua.
-Heu… sir, vous avez un parchemin collé dans votre dos…
Le Sheulû, surprit, arracha le parchemin collé avec de la résine.

Je Suis un Vieux Croulant !!


Voilà ce qui était écrit. Le Sheulû, soupira.
-Halalala… Vous êtes des enfants, mes chers… Mais vous avez raison sur un point, je suis vieux, c’est vrai.
L’Irnnolh accroupi se releva net.
-Vous n’êtes pas sérieux ?
-Si, mon ami… J’ai plus de 300 ans de service au près de Mihlocoûlthaa et vous en avez même pas 20 auprès du mien… Je suis la première personne à l’avoir soutenu, et j’estime que je pourrais prendre une retraite… j’y réfléchi déjà depuis un bon moment… Je pense en parler bientôt à Mihlocoûlthaa…
Un bruit de course à pied retentit soudain. Des cris, un objet qui se casse. Deux êtres ce courait après dans le couloir, à coter. L’un, avec un pas rapide et furtif, et l’autre à grandes enjambées puissantes. La porte du bureau s’ouvrit en fracas et le fils de Mihlocoûlthaa rentra en trombe se cacher derrière la chaise de Môlhrokh. Gôbrohmerh, le professeur du prince courant à perdre haleine, était derrière, essouffler…
-Mon prince, s’il vous plait ! Arrêter de courir et prenons le temps de parler de la vieille littératures de notre peuple… Vous devez vous instruire, jeune Sheulû.
-Je DOIS pas ! C’est mon père qui veut !
-Alors, que voulez-vous ?
-Profiter du temps consacrer à cette maudite étude pour travailler mon escrime ! Dites que vous voulez entrainer avec moi, Sir Môlhrokh ! Dit-il en regardant le propriétaire de la chaise derrière laquelle il s’abritait.
Le Sheulû soupira de nouveau en hochant la tête. Il appréciait beaucoup le jeune prince Sheulû, mais son envie de l’amusement qui le brûlait n’allait pas faire de lui le successeur de Mihlocoûlthaa. Un autre membre de l’ordre prendrait sa place, certes. Mais quelle perte pour la maison… Il se dit qu’au fond, il n’avait rien a perdre et qu’il serait bon pour lui de faire un peu d’exercices… Il se leva brutalement de sa chaise et dit, bien fort :
-Tu veux vraiment tâter de ma lame, jeune blanc-bec ? Alors, allons y et que sa saute !
Le Prince, ravit et le sourire jusqu’au haut de ces pointes latérales se releva tout de suite sous le regard énerver de son professeur. (Le sourire jusqu’aux oreilles, quoi…).
Ils sortirent du bureau. Gôbrohmerh le professeur, assez vexer de se voir priver de son cher élève, s’assit sur la chaise laissée à l’abandon et remarqua un papier laisser sur la table.
Il se demanda s’il osait être un peu curieux… Môlhrokh était un Sheulû de savoirs, tout ce qu’il remplissait était souvent de la plus haute importance, voir confidentiel, mais le faite qu’il l’ai laisser à l’abandon, comme cela était étrange…
Il remarqua un grand dossier sur le coin du bureau, avec des tonnes de Feuilles volantes, surement en lien avec ce document. Il lit le nom du dossier et fut assez surpris.

Traité de Chimie sur le Krysholil et ses dériver
Merlïmrâh le savant


Ce n’était pas un document rédiger par Môlhrokh, mais par Merlïmrâh, lui même, déjà très puissant de ce temps.
-Le Grand… Merlïmrâh …  Soupira-t-il
Il prit délicatement la feuille que Môlhrokh avait sortie et lut le titre du Chapitre

Krysholil Jumelé par contact ou par émotion


Un chapitre normalement inconnu de tous… Gôbrohmerh, avide de savoir, d’où son surnom, se jeta sans réfléchir sur le parchemin et lut avidement le contenu… Il lut a voit haute, se qui fit que tous les invité de ce vieux passé purent entendre
-Le Krysholil Jumeler par contact est un lien invisible fondé comme un Flux d’énergie. Les Cristaux jumelés ensembles se partagent des informations, des données cryptées dans un langage électrique qui est la même vibration que celle du Krysholil Energisé. Se lien ne se produit que quand deux pierres de Krysholil on grandit ensemble, dans la même caverne et pour X raison se trouve séparer minimum 5 ans. Quand elles se retrouvent et se touchent, le lien se crée et reste même après désintégration d’un des deux cristaux… Ce lien assez inexplicable a été vu, par le passé avec des êtres vivants, Deux Sheulû, notamment… Ils partageaient leurs pensées, leurs émotions, mais aussi des information en temps réel, atout majeur s’il fallait faire des chose a deux sans se parler… Le lien crée ainsi est très fort, mais n’est rien en comparaisons au Jumelage par émotion, encore bien plus rare. Il n’a jamais été étudié, mais, en théorie, il n’est possible qu’après qu’un événement ne mène à la mort d’un des deux protagonistes, sur son lit de mort, au moment du passage de la conscience vers le créateur. Si le désespoir de l’autre est assez grand, l’âme et la conscience du défunt, peut, dans des conditions extrême, peut entré dans le Krysholil de Synchroniser de l’être encore vivant… Assurant l’immortalité à celui bénéficiant à présent de deux vie.

Une main noire au quatre doigts long se posa sur son épaule et une voix ressemblant à une brise de printemps, s’exclama :
-Alors, mon cher… On se cultive ?
Merlïmrâh, lui-même était là depuis le début… et l’écoutait….


Dernière édition par pô d'attout le Ven 9 Aoû 2013 - 20:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mer 7 Aoû 2013 - 9:29

Je n'ai pas vraiment pris l'initiative de rechercher sur le coup étant donné que je ne me souvenais juste plus de l'apparition du bâtiment et que sur le coup c'est plus l'utilisation anglaise qui me choquait que le fait qu'il soit apparu ou non avant contrairement à Môlhrokh. Quoiqu'il en soit même si je n'ai pas fait de remarques à l'époque (et je peux supposer que c'est dû au fait de sa mention dans une énumération en début de chapitre et non pas en plein milieu d'un dialogue/description ce qui choque moins), l'idée reste que oui je pense que ce serait mieux de changer. A moins bien sûr de dire que Factory est un mot dans un langage Matoran mais je pense que notre cerveau fera à chaque fois le lien avec le mot anglais créant un certain trouble.

Bref passons, le chapitre est plutôt agréable à lire sûrement dû au fait qu'on change un peu de contexte et de type de lieu. Je n'ai pas spécialement beaucoup de choses à dire dessus après.
La "blague" des Irnnolh me semble un peu enfantine si je puis dire et ce même si elle permet d'embrayer sur autre chose en rapport avec son âge en effet. Mais après quitte à faire pourquoi ne pas avoir tenté de faire une référence à quelque chose d'existant sur leur île ? Cela aurait peut être mieux passé du type "Je suis un (vieux) Gaendhar" un Gaendhar étant une sorte de gros Rahi connu pour sa longévité si je dois prendre un exemple de toute pièces.
"Ils sortirent du bureau et sortir.", petite répétition ici et ", peut entré dans le Krysholil de Synchroniser" un "de" en trop là.
D'ailleurs tant qu'on est là et tu va sûrement me haïr vu que tu as dû utiliser le terme pendant les 47 chapitres précédents mais c'est censé être du "Krysholil Jumelé". Remplace ton verbe par "vendre" : on peut dire du "Krysholil vendu" donc é mais on ne peut pas dire du "Krysholil vendre", si c'était le cas tu pourrais utiliser er.
Je sais que tu as des problèmes là dessus et c'est pour ça que j'évite de trop y passer de temps dans mes commentaires de chapitres mais étant donné que sur le coup c'est un terme somme toute important qu'on est amené à revoir, je pense que cela peut être utile. Après il y a peut être une explication ou une justification mais si on s'en tient à la conjugaison française c'est comme ça que ça marche.

Le reste du chapitre était plutôt bon sinon, comme je l'ai dit plus haut je n'ai pas grand chose à rajouter. Enfin si, je lis des livres en ce moment et je me rend compte tout de même que tes chapitres (et généralement ceux qui font des fics) sont tout de même très courts. Alors je te vois venir lever les bras en clamant que si ils étaient plus longs je serais encore plus perdus en guise de justification, mais quelque chose me dit que ce serait peut être un peu mieux (qu'ils soient plus longs, pas que je sois perdu). On a en effet plus le temps de se plonger dans la récit comme ça et on a une plus grande impression d'avancement je pense sans avoir à finir le chapitre sur un petit cliffhanger qui devient un peu usant à force.
Après je me dit que ce rythme et cette longueur te convienne peut être parfaitement bien pour le moment donc bon, juste une petite opinion qui m'est apparue et que je tenais à partager. Fais en ce que tu en veux, tant que tu continue la fic après c'est cela le plus important.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 9 Aoû 2013 - 19:58

Ok ! Je change par les Usines Unirakh, c’est un peu moins classe mais je comprend tout a fait le problème, je change les deux mentions, c’est assez peu, deux mentions…

Par contre ce qui suit, c’est plus que deux mentions, pour le cas du Krysholil Synchronisé …. Ou Jumelé…. Je sens que je ne vais pas te hair, mais je vais surtout avoir des envies de meurtres après avoir corriger tout les chapitres !!!!! Cela passeras, rassure toi…
Je vais surement consacré ma matinée de demain à cette effet… Cette journée s’achevant assez mal, je n’ai pas trop le courage de faire une bonne recherche à ce sujet à chaque chapitre… Pff, tu aurais pu le dire de suite, car je me suis poser la question avec ma copine à un moment, ce qui aurais épargner bien des chapitres, mais cela n’a plus d’importance de toute façon…

La blague des Irnnolh, comme tu l’as dit, est très enfantine et c’était le but… Pour la référence, très bonne idée, je vais y réflechir et sinon, si tu as un Rahi de référence comme celui que tu vien de donner qui correspond assez bien et qui est très répandu sur La planète principale, fait moi signe !

Pour la longueur des Chapitres : bien sure que c’est Rikiki comme taille ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, dans la version papier de l’histoire (deux fois plus longue, si tu veux tout savoir) j’ai agrandit les scène qui le permettait, et j’ai rajouter des éléments de décore, des fois. Je me suis dit que pour le forum, j’envoie l’équivalant de 2 pages A4 sur World pour une question de ne pas rester sur sa faim, car trop résumé, ou endormis car long et encore plus vaste… Même si, tu me diras, plus c’est vaste et plus on intègre le décore, les personnage et leurs traits de caractères, je n’en suis pas à mon premier essai de bouquin, je précise… Après, si tu veux, une fois, je pourrais toujours modifier chaque chapitre et le passé en version longue ? Cela sera fait dans un bon moment, par contre, le but étant que l’histoire avance à tes yeux… Je ne fais pas les grandes lignes, on est d’accord, mais tu vois l’image…
Dans ce chapitre, je me permet d’inclure une petite partie de la ‘’Version Longue’’ de celui-ci entre parenthèses. La Phrase qui la suit, la remplace, si on veut. Il y a, dans ce chapitre 5 partie du genre…. Rallongant le texte d’une page A4 complète de description, d’ambiance diverses… Si cela t’interresse, je me lance dans des chapitre plus détaillés, si telle est ton désir…
Sache aussi que dans ma conception de la chose, les chapitre de la version papier sont moins nombreux : environ 3 chapitre du forum forment un chapitre de la version papier : Donc, en gros, j’ai fait 16 chapitres à mes yeux… tout est relatif…

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 49 – Souvenirs de Môlrokh 2/2


Gôbrohmerh se retourna en regardant qui lui avait posé la main sur l'épaule, mais plus personne. Il scruta la grande salle et aperçu quelqu'un. Un Sheulû noir était au fond la pièce, caché dans le noir....
Merlïmrâh, le savant était au fond de la pièce, appuyé nonchalamment contre le mur, les bras croisés. Il regardait Gôbrohmerh avec un petit sourire en coin.
-Vous portez bien votre surnom de professeur, Gôbrohmerh ! Toujours curieux d’en apprendre plus sur la vie et l’histoire… Mais je vous préviens, le document que vous tenez entre les mains est gorgé de connaissances puissantes ! Très Puissantes, même !
-Et vous, vous portez bien votre surnom du savant fou ! Je ne vous ai pas entendu, point vu !
-J’étais là, pourtant… Mais je peux être là et ne pas être vu !
Il se remit droit, sur ses deux jambes, svelte. Il était grand, bien sure, mais surtout très fin. Tout son corps était noir de Jais, avec de belles nuances de bleu mat, très élégant. Il dégageait une aura de mystère. Que ce cachait-il  en cet être si puissant, vu comme on en parlait déjà à l’époque où le groupe de toa ce trouve actuellement ? Etait-il encore plus puissant ? Surement plus noble, pensa Kopkorh qui eut une impression bizarre en le voyant, comme cela, sans être flouter. Il se dit que le voir dans son époque seras un certainement un grand honneur pour lui.
-Vous vous êtes rendu invisible ? Cela ne se peux pas !
-J’ai d’autres moyens, fit-il, un grand sourire au lèvres.
Il avança jusqu’au bureau et mis la main sur le document, il retourna la feuille et ils purent tous voire un grand dessin.
-Voici quelque chose qui va vous intéresser, professeur !

(La feuille qu’il avait retournée laissa apparaître un dessin bien plus vieux que l’écris du verso. Un dessin taché de vielle terre qui représentait un sphère en coupe explosée. Les débris partant du centre avaient des contours net, comme si on les avait récris plusieurs fois. Kopkorh et les autres regardèrent intensément ce dessin qui leur rappelait à tous quelque chose… Des tas de hiéroglyphes étrange étaient écris autours, avec une inscription à moitié effacer sur le coter de la feuille. Gôbrohmerh regarda ce dessin, sans comprendre.)

Ils y virent un dessin d’une sphère exploser en plusieurs parties.
-Qu’est  ce que c’est ?
-Quelque chose… de vieux ! Une très vieille relique, qui est à l’origine de beaucoup de chose…
-Qu’est ce donc ?
-je n’ai pas le droit de le dire !
-Oh, allez ! Pourquoi me l’avoir montré ?
-Par ce que vous ne savez pas regardez, en faite ! Alors que je pensais ne pas avoir à vous le dire….
-Si vous le dites… Et pourquoi tant de mystère sur cette… Relique ?
Merlïmrâh hocha la tête en signe de dépits. Il mit sa main fine sur son front pour donné un coter théâtrale a tout cela. Il faisait semblant, bien sure… Il attendait que le Sheulû trouve la réponce lui-même. Il leva soudain la tête, regardant par la fenêtre, inquiet…
Gôbrohmerh, de son coté, examina le dessin en bougonnant. Au bout d’une analyse du motif, il vit enfin ce que voulait dire son compère, des inscriptions sur le coter de la Feuille. Elles étaient à moitié effacer mais il réussit à lire.

Le Cœur Créateur, la clef de tout.
Actuellement dissoute, seul le temps pourra la faire renaître


-Le Cœur Créateur ? Qu’est ce que c’est que ces histoires ??
Merlïmrâh reprit brutalement le parchemin, l’enroula et dit.
-Les temps vont devenir sombres… Il le recherche, il est prêt à prendre le contrôle de n’importe qui ! Alors, je transmet un message pour tout les peuples de Locubrîta : Ne vous fier plus aux apparences !
-Mais que !
Le Titan se retourna et sorti, sans dire quoi que se soit de plus.
Gôbrohmerh, éberluer par tout ce qui lui arrivait, resta sur sa chaise ne sachant que faire… « Il »… Qui donc ?
-Il… De qui il parle, bon sang ! Je suis un Sheulû de la Science et je ne comprends même pas les paroles d’un de nos plus imminents membres. ROhhh ! Pourquoi il faut toujours qu’il parle par énigme ! Je croyais que ce rôle m’était destiné…
-Vous n’avez, peut être, pas encore l’expérience pour le comprendre…
C’était une voix venant du plafond qui s’était exprimé, une voix étrangement familière pour Laridshâ.
Un Jorlarkh descendit du haut plafond.
-Qui est tu, toi pour me dire quelle est mon expérience ?
-Je suis le disciple du maitre ! Et le maitre à penser que vous pourriez comprendre ses paroles.
-Quoi ? Toi, aussi, tu parles par énigme ?
-Je peux faire les deux… Mon nom est Loomah et je suis le disciple de Maitre Merlïmrâh. Et je disais que vous n’avez peut-être pas encore assez réfléchit au paroles de mon Maitre, vous êtes tenu par l’angoisse de ses paroles,  retrouver votre calme.
En entendant ces mots, Gôbrohmerh, prenant conscience qu’il paniquait, essaya de faire le vide en lui…

Laridshâ fut soudain prise de vertige. Au bout d’un moment, elle s’évapora aux regards des toa. Ils remarquèrent tout de suite son absence dans le souvenir et Hurlèrent à Môlrokh de les faire revenir à la réalité.

Ils fermèrent et rouvrirent les yeux, pour ce retrouver dans la caverne de racines de Môlrokh. Laridshâ était sur les genoux, ne tenant plus très bien en place.
-Que ce passe-t-il ? Comment … ? Pourquoi ?
Un désarroi que ses camarades ne comprenaient pas. Ils lui demandèrent ce qui se passait, mais elle ne pouvait répondre, complètement ailleurs. Des brides de paroles sortaient de sa bouche, mais rien de claire.
-Il m’aurait ?.... Non !!! Je ne me…. Se souvenir, se souvenir !!
La voix totalement difforme fit comprendre a Kopkorh que ce n’était pas Laridshâ qui était perdue, c’était son Jorlarkh : Loomah ! Il venait de se voire, c’est vrai, mais de là à le mettre en état de choque, il y avait du chemin. A moins que quelque chose qu’il ne leur avait pas révéler n’entre en compte.

La Chose était simple : Loomah ne se souvenait même pas de Merlïmrâh ! Cet être était un étranger à ses yeux et il se voit soudain l’appeler maitre ! Il passa dans la chambre des 200 Portes, dans ses souvenirs gravés dans le Crystal de Krysholil qui servait de cœur à Laridshâ. Il Chercha, chercha, chercha, mais en vain. Il répétait à haute voix :
-Ce n’est pas possible… Il m’aurai effacer la mémoire ???
Laridshâ observait, elle aussi dans la chambre, son ami et frère de corps en plein désarroi. Elle se revit en lui : Perdu, car une nouvelle venait de lui révéler son passé, un peu comme quand elle a découvert son passé lié à lui et Larmes… Loomah, complètement désorienter se prit le crane à deux griffs et arrêta de voler, se posant comme une larve. Il n’en pouvait plus de réfléchir, alors que c’était inutile.
Elle posa sa main sur son épaule et lui dit :
-Je te comprends ! J’était un peu comme toi a ce moment, et il est venu me posséder, ne le laisse pas faire, s’il-te-plait !
La posséder ? Mais bien sure ! Le Nécromancien….


Dernière édition par pô d'attout le Sam 10 Aoû 2013 - 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 10 Aoû 2013 - 14:28

Bon chapitre.

"Tout son corps était noir de Jai, ..." du Jai ? J'ai fait des recherches et je n'ai rien trouvé, inventé de toute pièces donc ou problème d'orthographe ou autre ?

"Que ce cachait-il  en cet être si puissant, vu comme on en parlait déjà à l’époque où le groupe de toa ce trouve actuellement ?" Phrase assez peu compréhensible et qui en soit n'apporte pas grand chose au récit je pense.

"Laridshâ fut soudain prise soudain de vertige." Petite répétition ici.

L'oubli (forcé) de Loomah peut être une piste intéressant à suivre je suppose même si on en revient toujours au même mais bon tant que c'est expliqué de façon cohérente par la suite.
Quelque chose qui m'interpelle après mais comment Môlrokh fait pour avoir des souvenirs de choses où il n'était pas présent et les visualiser aussi clairement ? Peut être déjà expliqué précédemment mais bon si il ne les à pas vécus et à moins qu'il partage son cristal avec un esprit d'un des "participants".

Je pense, mais c'est à toi de voir selon la cohérence du récit et des chapitres passés, qu'il faudrait désormais poster la version longue à chaque fois. Ce n'est pas cinq lignes en plus qui vont influencer la motivation du lecteur je pense et autant avoir une seule et même version.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 23
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 16 Aoû 2013 - 13:54

Pardonne la Faute d’orthographe, je voulais dire noire de Jais : si tu cherche sur google, par exemple, tu trouveras de suite : Le Jais, je ne sais pas si tu connais, car je suis passionné de minéralogie, est une pierre (Fossile plutôt, bref) noir aux reflet bleu métallique. Une sorte de charbon, si tu veux.
L’expression noire de Jais est souvent utilisée dans les livres pour décrire le plumage d’un corbeau ou les cheveux d’un noir profond. (Hey, le reste du mot est juste, je suis étonné que tu n’ais pas chercher plus loin à une lettre près…)

Pour la Phrase assez incohérente, certes, mon copier coller m’a jouer un tour, encore et toujours… Il y a souvent des moments où je me demande si je ne devrais pas relire avant d’envoyer le texte… A voir.
Cela donne donc : Que se cachait en cet être si Puissant ? Une énergie énorme et colossale certainement, vu comme on en parlait déjà à l’époque où le groupe de toa ce trouve actuellement ! C’est mieux ?
Si cela n’est pas plus clair, je la reformule totalement différemment, aucun problème. La phrase et déjà formé de façon assez typé, une partie manquante n’aide vraiment pas. A toi de me dire !

Pour les souvenirs de Môlrokh qui ne sont pas les siens, je suis content que tu aies remarqué ce point. Ce coter tatillon que tu as, peut être très énervant, disons-le, mais il est super agréable dans des moments pareilles où on se dit « hihihi, va-t-il remarquer cela ? Seras-t-il assez logique ? ». Donc, ravit que tu soulèves ce point :
Donc, oui, Comment fait-il ? Les souvenirs partagés par un des Participants, voila la bonne option. Tu me diras : Mais Gôbrohmerh est chez Folhtrishiann, qui alors ?
Ce chapitre explique, mais je te laisse réfléchir un peu sur quelque chose de très sympa pour les neurones.
Les personnages participants à toute la scène de fin sont Gôbrohmerh, Loomah, Merlïmrâh et c’est tout. Donc :
-Loomah : Impossible car son âme est chez Laridshâ
-Gôbrohmerh : Impossible, car son âme est chez Folhtrshiann, à moins d’être divisé.
-Merlïmrah : Possible, car on ne sait pas où il se trouve, où se trouve son corps, à part vaguement par Larmes qui en parle comme enterrer dans la vallée de la fin, mais rien de prouvé.

Sure ce, bonne lecture et voici le Chapitre 50 ! Je ne pensais pas qu’en un an, j’arriverais à faire 50 chapitres et un fic parallèle, je suis assez fière de moi, honnêtement...

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 50 -  Incompréhension

Sur la citée volante du QG des Jorlarkh, le combat entre Larmes, Jorlarkh survivant au virus du passé et un autre Jorlarkh, contrôlé par Magârefah, lui-même, allait commencer. Celui-ci le contrôlait par la pensée, visiblement, et contrôlait le Seigneur des Ombres avec des fils transparent au bout des doigts. Le Seigneur, regardait le vide, comme un cadavre. Etait-il conscient, ou le Nécromancien l’aurait-il ‘’endormi’’ ?
Le Jorlarkh manipuler venait de changer de couleur et légèrement de forme. Il avait toutes ses parties rouges transparentes qui étaient passé à un bleu scintillant et pas mal de pique c’était rajouté sur son corps. Larmes ne voulait pas affronter un compatriote, mais il n’avait plus le choix : Il n’était plus son ami, il était devenu un monstre !
Le dard du Jorlarkh bleu tapait sur le sol en métal de la cité volante dont la porte était fermée et où le plafond à ciel ouvert ferait office d’arène. Les tintements de combat que le Jorlarkh n’avait pas entendu depuis un très long moment se firent sentir. Un combat entre une marionnette et un rescapé, assez vieux, allait commencer.
Le combat commença par deux claquements de mâchoire venant du monstre. Puis, ils s’élancèrent. Des coups de griffes, des morsures et des coups de Dards eurent lieu, une violence extrême ! Les nuages qui formait un cousin cachant le sol furent éloignés par le combat et les battements d’ailes, révélant le sol et le motif graver, il y a des siècles, très dure à voire : l’ancien insigne des Jorlarkh !
Lorsque Magârefah s’en rendit compte et vit les écris qui s’y trouvaient, chercha à les lire, mais cela lui enleva la concentration qu’il prodiguait à ce combat de force égale. Ce petit écart permit à Larmes d’assener un violent coup à la tête du monstre, lui donnant accès au cou du monstre. Il le mordit violement entre ses mandibules Et serra. Il serra comme il ne l’avait jamais fait, coupant en deux le corps de son ancien ami. Il rompit tout, les chaires, la carapace, les os, tout ! La tête roula, sans vie. Les ailes bâtirent en petit moment de manière confuse et le corps zigzagua dans tout les sens avant de finir son bout de chemin posthume dans le mur de la cité. Il s’écrasa lourdement par terre, plus un bruit.
Magârefah ne fit même pas cas de cela, il lisait ce qui était écris sous l’insigne des Jorlarkh. Il ne regardait même pas Larmes.
-Magârefah ! Ce que tu fais est ignoble ! Pourquoi tant de violence, pourquoi tant d’horreur ?
-Pour réparer les erreurs…  C’est mon rôle, après tout. Fit-il a voix basse, toujours en train de déchiffrer ce message.
-Tu es fou ! Et ta folie vient de crée la mort, seulement. La mort d’un de mes frères, d’un ancien de mon peuple, de ma lignée !
-Elle créera la mort, oui ! Ou du moins, elle créera… Des Morts !
Il leva la tête de ce qu’il lisait, avec un sourire malsain.
-Et votre peuple vient de me donner le moyen de réussir mon but ! Il me donne, ainsi, non pas juste de l’ADN de Jorlarkh, il me donne aussi un renseignement d’une très grande importance !
-Qu’as-tu lu ?
-Mais, votre insigne ! Et il n’a plus vu le jour depuis combien de temps ? Quelques centaines d’années ?
-Oh, bien plus ! C’est un message qui n’apparaît que du coter du futur perdant et ce sera toi, Magârefah !
Le Jorlarkh, pensant ne plus rien avoir à perdre s’élança droit dur lui, pour en finir. Il allait planter son dard dans l’estomac du Nécromancien, mais une épée crochue sortie droit du bras du Seigneur des Ombres, plus proche du Jorlarkh que Magârefah, et se planta, droit dans le haut de l’abdomen de Larmes. La Mort, s’empara de lui. Le Jorlarkh resta empalé sur la longue épée du Seigneur des Ombres, telle un cadavre. C’était ce qu’il était à présent.

Deux anciens Jorlarkh étaient mort ce jour là et tout les autres survivant au commande du Nécromancien. La Citée Jorlarkh, gorgée de secret ancien, était entre ses mains, aussi.
C’était une victoire facile aux yeux de Magârefah, mais allait-il la garder longtemps ?

Sous la terre ferme, dans la caverne de Môlrokh, nos chers Toa étaient toujours en train d’essayer de comprendre le problème et l’histoire liée à Laridshâ et Loomâh. Celui-ci était amnésique, cela, tout le monde l’avait compris, mais une question se posa : Merlïmrâh, lui-même, lui aurait hotté tout les souvenir liés à tout cela ? Surement, car le mystère Merlïmrâh, restait le plus entier. Une autre question se posa.
-Môlrokh ? Comment ce fait-il que vous ayez vécu tout cela ? Je veux dire : vous n’étiez pas présent sur ces souvenirs … comment ce fait-il que…
-Ce n’était pas que mes souvenirs : une partie venait de… Merlïmrâh !
Tous, en entendant ces paroles, se retournèrent, les yeux ronds comme des billes.
-Le Seigneur Merlïmrâh ? Le Savant, l’être du Krysholil, lui-même ?
-Lui-même, non ! Il est un peu en chacun de nous, peuples de Locubrîta ! Il est une part de nous même… Sa mort fut une sorte de supplice, pour les trois peuples, se qui fit que son souvenir a été … Il est resté en nous, si on veut.
Kopkorh, regardant dans la fontaine de Krysholil, vit le reflet du vieux visage de Môlrokh. Celui-ci se flouta et se fit remplacer par un Sheulû qu’il venait de découvrir, Merlïmrâh…

Loomâh, lui, était toujours un peu perdu à farfouiller dans ces souvenirs qui ne venaient pas… Un lavage de cerveaux, c’était cela !
Merlïmrâh en aurait les pouvoirs ? Il était puissant, certes, mais à ce point ? Les questions se posaient, de plus en plus nombreuses.
-Que m’avez vous fait ? M’avez-vous connu, vraiment ? Rohlala....
Laridshâ, la main toujours sur son épaule lui dit :
-Ne t’en fait pas, les réponses viendront, sans prévenir. Peut être que ce sera Merlïmrâh qui te les donnera....
-Pfff.... Peut êtres, mais en attendant, je suis comme toi lorsque je te tiraillais : perturber et plein de question.... une en particulier, qui est-il ?
-Que veux tu dire ?
-Il est partout et n’est pas là, quand même. Il est comme un fantôme, caché mais présent... Oh, quelle misère ! Je me demande s’il est vraiment un simple Sheulû comme il le dit... Il est digne d’être plus que cela ?
-Qui-sait...

Laridshâ revint dans la réalité et se releva, expliquant le malaise de Loomâh, clairement.
-Un Lavage de cerveaux ? Demanda Kopkorh. Mais c’est la fête des lavages de cerveaux, ma parole : Toi, Loomâh, Nous tous, en faite avec le Seigneur des Ombres, il y en a marre à la fin, qui peut nous dire la vérité !!!
Une voix sombre venant de la fontaine lui répondit :
-Le passé ! C’est dans le passé que les réponses se trouvent !
Ils se tournèrent tous vers la fontaine de Môlrokh. Deux visages de Sheulû, se reflétait : Môlrokh et Merlïmrâh !
-Mais... que ?
-Plus une seul question, merci ! Oui, c’est bien moi, Merlïmrâh, je ne fait que passé, si on peut le dire ainsi ! Je ne vient que pour dire une chose : Larmes est mort ! Mort dans la cité des Jorlarkh, perchée dans les nuages. Ne vous y rendez pas ! Le Sombre reste de Magârefah s’y trouve ainsi que sa diablerie de Seigneur des Ombres. Il a possédé les Jorlarkh encore présent et fera pareille pour vous, si vous y allez. Alors, si pour X raisons, vous devez vous y rendre, n’y allez surtout pas !
Ils se regardèrent plus perturber par une information que les autres : Larmes à été tuer ! Leur guide, qui allait les mener aux différents Cristaux, était mort.
Il le connaissait depuis vraiment peu, mais ils savaient qu’il était un atout majeur dans leur quête. Un mouvement de recueille fut perceptible dans tout les toa présent ainsi que les Sheulû dans le Krysholil.

Kopkorh regarda dans le basin de Krysholil et dit :
-Je veux voire ! Je veux voire comment Larme est mort, par quel moyen le Nécromancien l’a tué. J’ai besoin de le voire pour confirmer une hypothèse ! S’il vous plait !
-Tu veux voire comment il est mort ? Mmh.... cela peut nous être utile a tous, je consent et te le fait partagé de suite, toa !
Et Kopkorh put voire la scène, comme s’il volait au dessus de tout cela, comme un oiseau ou Jorlarkh....


Dernière édition par pô d'attout le Dim 18 Aoû 2013 - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» [Appel] Norfendre : guerre pour la maitrise des territoires!
» un chariot de guerre pour mon pote
» [Fan-Fiction] Une guerre sans fin...
» [2500] ES contre O&G, qui sera le plus vert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: