AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 24 Fév 2013 - 20:11

Vue le programme de ma semaine a venir, le chapitre 26 ne viendras peut être pas en tant voulu je m'excuse d'avance si je ne trouve pas le temps mais je ferais mon possible pour le finir a temps !
en tout cas, bonne lecture et merci de me suivre.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 25 – Un conflit sanglant 2/4

Le Sheulû et le Jorlarkh se posèrent sur un escarpement rocheux proche d’une construction de pierre grise qui devait servir autrefois d’abri pour les gardes surveillants lorsque les mines étaient à leur apogée. Ce souvenir n’était pas loin car la décision de les fermé était encore récente. Elle remontait à une demi-année maintenant. Le père du prince, son cousin et 5 autres grandes personnalités étaient, chaque mardi depuis six mois, en train de débattre de ce sujet dans une des salles d’apparats de la Maison du Mont Abrupte. Parmi ces êtres, un seul se démarquait : Srümorh, le chef des Irnnolh et seul représentant de ce clan dans toute la réunion. Il ne disait pas grand-chose mais, quand il ouvrait la gueule pour s’exprimé, tous se taisait. Il était respecté pour une simple raison ; c’était lui le propriétaire des terres de la mine des Forges Sombres. Sans son autorisation final, la décision aura beau être prise, ce seras à lui de tranché. Cette pression qu’il avait sur les autres rendait sa crédibilité totalement nulle et les autres se demandaient s’ils ne devaient pas l’exclure du débat.

Les deux êtres avancèrent vers l’entrée de la mine. Un Irnnolh imposant se tenait là, gardant fièrement l’entrée. Il vit le Sheulû et le salua de la tête mais fit mine d’ignorer le Jorlarkh. Celui-ci ne fut pas du tout étonné de ce geste, ces deux peuples ne s’aimais pas tellement mais vivait quand même en harmonie.
Ils se dirigèrent vers un contremaitre qui se tenait derrière un meuble ressemblant plutôt à un tas de déchet qu’autre chose. Celui-ci, un Irnnolh de petite taille, tenait les compte de la mine depuis pratiquement une dizaines d’heures vue les cernes sous ces yeux reptiliens. Il leva la tête de son bouquin et leur dit :
-C’est quoi encore ? J’en ai marre, moi, des petits malins dans votre genre… Vous avez finis de venir déranger les personnes âgées ?
-Ouai, mais non, s’exclama le Jorlarkh. Je ne viens pas « déranger » mais plutôt essayer de comprendre pourquoi les mines des Forges Sombres et leur lac de lave sont à sec.
Le vieux Irnnolh leva un sourcil d’écaille verdâtre et sourit devant le ton insolent du Jorlarkh.
-Jeune Jorlarkh malpoli. C’est la décision de maitre Srümorh d’avoir assécher le lac de lave. C’est pour se fournir l’énergie dont il a besoin pour crée les armes de Krysholil synchroniser. Si vous voulez en discutez directement avec lui parce que cela vous dérange pour des raisons agricole ou autre, il seras disponible a son retour du conseil.
Le conseil… Pourtant, le prince venait de quitter sa maison et aucune réception ne lui avait été annoncée… De plus en plus étrange, à moins que ce ne soit un autre conseil que celui de la fermeture des mines…
Ils entendirent un craquement énorme et un léger tremblement de terre survint. La secousse venait de la droite et le Sheulû se précipita dans cette direction pour voire ce que c’était. Il vit, en haut d’un escarpement rocheux, qu’un trou c’était formé et qu’un liquide visqueux verdâtre commençais a couler le long de l’escarpement jusqu’a atteindre la cuve où la lave brulante se trouvait encore il y un certain nombres de jours. Le Krysholil Synchroniser continua de couler lentement jusqu'à remplir totalement la cuve… le spectacle avait durer une dizaine de minute et le Sheulû restait là, sans bouger, regardant les Makuruih s’enfuir devant le liquide nocif qui leur avait interrompu le repas… il ne comprenait pas pourquoi le maitre des lieux faisait cela…
Un bateau de forme particulièrement allongée se profila à l’horizon du lac de Krysholil… Le Sheulû scruta l’embarcation pour comprendre se qu’elle faisait là. Il discerna deux silhouettes de grande taille, des Sheulû surement, et 5 Irnnolh qui s’affairaient au bon fonctionnement du navire… L’un d’être eux, le plus grand, regardait fièrement l’endroit où se trouvaient le prince et son ami. Ce devait être Srümorh, le chef, qui admirait son œuvre. Au bout d’une vingtaine de minutes, la barque accosta et Srümorh, accompagné d’un seigneur Sheulû de la glace et du professeur du prince, Gôbromerh, mit pied à terre.
Le professeur reconnu tout de suite son élève et lui demanda qu’elle était la raison de sa présence. Le prince lui expliqua qu’il était là seulement pour comprendre ce qui ce passait ici. Le Sheulû sourit et lui dit :
-Seul le temps nous dira si cela va de soit que cela reste entre toi et moi, mon jeune élève…
Le jeune Sheulû, excéder, lui manqua directement de respect car il commençais à ne plus pouvoir entendre un seul vers ou poème de son professeur. Si encore il comprenait tout de suite, ce ne serait pas un problème, mais là… Il restait bouche Bès devant ces propos.
-Mais en voilà assez ! Que voulez vous dire a la fin !!!
Le chef des Irnnolh regardait le jeune Sheulû énervé et s’exclama :
-Il suffit ! Jeune Sheulû !
L’Irnnolh s’avança vers le prince et celui-ci sentit une aura de destruction et de folie qui stoppa nette sa rage envers son professeur.
-Comment un être de votre future Rang peut ainsi s’abaissé à des caprices d’enfant !? Pour qui vous prenez vous ?
Gôbromerh lui mit la main sur l’épaule et le calma avec ces propos :
-L’oiseau Mirmoh qui cri le plus fort est celui qui n’a pas encore quitter le nid et vécu dans ce monde hostile… Pardonné les propos de ce jeune être qui ne sais pas vraiment qui lui donne les cours…
Un sourire se dessinait sur les mâchoires de Gôbromerh. L’Irnnolh leva les mâchoires et répondit à la question du jeune Sheulû.
-Je remplace la lave des Monts Sombres par le Krysholil qui m’appartient !! Tout ce surplus de ma réserve va servir aux expériences prévues pour crée des armes enrichies qui nous assureraient une puissance incomparable en cas d’attaque par un peuple ou une tribu inconnu.
-Une tribu ??? S’exclama le Prince.
Il lui répondit en levant les épaules vers le ciel.
-Au lieux de posé des questions plus stupides les une que les autres, que diriez vous d’assister à une des ces expérience ?
Le Sheulû, retrouvant les manières de sa caste, s’inclina en lui disant que ce serait un honneur.
Le reptile leva la main et hurla quelque chose d’incompréhensible, mais qui fit venir 5 autres Irnnolh avec, sur leur dos, un immense bloc de marbres blanc. Ils le posèrent devant leur chef et se retirent. Le bloc de marbre était sculpté, visiblement ; il y avait un trou de la taille d’un poing (de toa bien sure) en son centre. Par ce trou, on devinait une cavité assez grande qui faisait toute la longueur du marbre. Un chiffre était marqué, le chiffre 27…
-Qu’est ce dont ? Et que signifie ce numéro 27 ?
-Chaque chose en son temps …
Le Jorlarkh qui devait resté en arrière vu le rang des personnalité qui se trouvait là, riait du manque de vivacité d’esprit de son ami : c’était évident qu’il s’agissait du Moule n° 27… L’Irnnolh fit demander deux seau de métal : un contenant 7 litres de fer en fusion et un autre vide… Ses congénères les lui apportèrent et il remplit le seau vide de Krysholil fraichement arrivé là. Il sorti une bourse de sa tunique et en sortit du sable scintillant bleuâtre… Il mélangea ce sable au fer qui prit une teinte bleuâtre soutenue virant soudainement a un bleu azure. Il versa le liquide dans le moule et prit avec précaution le second seau… Il attendit quelque seconde et s’empressa de demander au autres de dégager ! Tous s’exécutèrent et il versa le Krysholil dans le moule, le fermant avec la première pierre trouvée par là. Il regarda le moule et une lumière verte éclata. Le jeune Sheulû crut que le marbre allait explosé. Le Jorlarkh prit peur et s’éleva assez haut…

Qu’allait il se passé ????
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 3 Mar 2013 - 11:29

Chapitre tout aussi sympa que le précédent. Juste une chose qui m'a fait bizarre mais pourquoi le chef des Irnolh est il considéré sans crédibilité par le reste du conseil si justement il possède les terres des mines. Ou alors à moins que tu entendait qu'étant propriétaire, il avait justement trop de pouvoir vis à vis des décisions prises au conseil ?

En tout cas c'est assez frais à lire je trouve, et c'est simple surtout. Cela permet de s'échapper un peu de l'intrigue principale avec tout ses protagonistes et situations diverses.

Continue comme ça, et si tu as le temps ,n'hésites pas à continuer ta chronologie en début de topic. A ce sujet je pense même que tu devrais peut être mettre plus en avant le Krysholil et ses différentes formes/caractéristiques.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 8 Mar 2013 - 17:49

C’est la deuxième solution qui est la bonne. Pour la chronologie, j’y viendrais lorsque j’aurai envoyé les 4 parties de ces souvenirs… En voici un justement qui fait le lien avec les paroles des différents Sheulû déjà rencontré et qui te fournit la vrai partie important de l’histoire (le reste compte aussi mais c’était pour mettre le tout dans son contexte, l’histoire du jeune Sheulû, fils de Mihlocoûlthaa, ne se finit pas d’une façon aussi simple et rapide, rassure toi) … Tu trouveras la fin un peu résumée mais je préfère faire ainsi…

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 26 – un Conflit Sanglant ¾


Le chef Irnnolh regardait avec un plaisir fou le Bloc de marbres se fissurer… Celui-ci explosa en morceau et une tige de métal sortit du cœur du bloc. Elle vola jusque dans les mains du chef. Celui-ci brandit le bâton, déjà solidifié, qui était d’une couleur bleu métallisé. La première arme enrichie au Krysholil venait d’être crée. Gôbrohmerh et le seigneur de la glace s’approchèrent de cette première création qui allait mettre fin à une vie paisible au sein de l’ile. Le Sheulû blanc prit délicatement l’arme des mains de l’Irnnolh et regarda avec une fascination et une peur à la fois la lance bleu qui venait d’être crée…
-Quelle sont les pouvoir que vous lui avez donné, seigneur ?
L’Irnnolh sourit et reprit la lance. Il fit signe de le suivre et escalada la roche pour arrivé sur le promontoire. Il brandit la tige de métal vers le ciel et un éclair vert descendit de nulle part, droit des cieux, et toucha la pointe de la lance. Celle-ci brilla de milles feu et commença à léviter. Elle se planta dans le sol qui se craquela. Ils attendrirent, en silence que quelque chose de spéciale se passe. Rien… Mais alors, rien. La lance brillait par à-coup telle une ampoule mal visée.
Soudain, un flash apparu et ils furent tous aveuglé. Lorsqu’ils purent ouvrir leurs yeux, ils virent que la lance n’était plus seule. Un être était à coté, un être du genre matoran : un toa….
Il ne disait rien. Ne bougeait pas. Il était amorphe. On aurait dit un zombie. Un portail vers les terres matoran venait d’être crée.
C’était belle et bien un toa de la pierre qui venait d’être téléporté vers les terres de Lôcubrîta. Celui-ci les regardait, livide, sans vie… Le chef s’approcha de l’être, fasciné par ce qu’il avait devant les yeux. Il posa une main tremblante sur l’épaule du toa et celui-ci s’effondra comme si ses jambes ne tenaient plus son corps… L’assemblée, stupéfaite, ne disait rien mais tremblait devant ce spectacle étrange. Le Jorlarkh, toujours volant en hauteur, regardait la scène avec un large plan d’action. Les sens des Jorlarkh étaient particulièrement développés et, de ce faite, il sentait que quelque chose de plus étrange allait ce passé.

Le Cadavre de toa se mit enfin à bouger et tout le monde trembla d’effroi. Il se leva et claudiqua vers le chef Irnnolh qui ne bougeait pas un cil. Il leva une main vers le visage de l’Irnnolh et dit un simple mot.
-Scobramh-Shâ…
Ce mot allait rester graver dans la mémoire du chef car, au contact de la main, il voyagea juste qu’à l’archipel en question par téléportassions.
Il atterri dans une plaine immense dans un vallon de montagne… La vallée de la fin… Le toa souriait. Il leva les bras vers le ciel, vers les montagnes et vers l’herbe. Il se mit à parler, mais la voix qu’il entendit ne ressemblait pas à celle qu’on aurait put entendre de la bouche d’un toa… Une voix froide et nuancée dans les aigué. Une impression de démence jaillissait de cet être…
-Mon très cher ami, cela fait longtemps que nous ne nous sommes vu… depuis que je t’ai fournis la poudre, je me trompe ?
Le chef sourit et lui répondit :
-Ainsi, c’était vous ? Vous changer même d’apparence ma parole… Je vous vois faux Jorlarkh et maintenant faux « toa ». Où sommes nous ?
-Nous sommes dans la vallée de la fin, l’endroit que je te promets pour la gloire. Nous sommes sur l’Archipel du Scobramh-Shâ, une ile magnifique proche de celle de Lôcubrîta qui abrite un morceau du peuple matoran que tu désire depuis longtemps… La seule solution pour l’avoir, ce seras de continuer a crée des armes au Krysholil et d’arrivé a l’utilisé sous ces 5 formes : brut, synchroniser, énergisé, jumeler et pure…. Ton Ile est une source de Krysholil Synchroniser conséquente et Scobramh-Shâ du brut… Je suis sure que ton destin va rejoindre celui des autres personnes nommées pour cette tâche : exploité cet élément pour la destruction des lois Physiques !!!!
La folie se lisait dans les yeux ardents du Toa. Le chef Irnnolh ne comprenait que la moitié de ce qui c’était dit, mais il pensait qu’à une chose : prendre le contrôle de l’archipel du Scobramh-Shâ. Il regarda les montagnes et s’écria :
-Il me faut ces terres ! Je les veux !!!
Le toa sourit, ricana puis lui dit :
-Je voudrais t’aider, mais pour ça, il faudra que tu crée une seule chose : Le masque qui me permettras de vivre réellement et de réaliser tes rêves ! Car, oui, nous somme dans du néant : les montagnes existent mais ce ne sont pas elles que nous voyons ! Je te les donnerais le jour où tu réussiras a trouvé le moyen de crée ce masques.
L’Irnnolh accepta et il revint sur son ile sans le toa qui n’était autre que le nécromancien lui-même… Le créateur de tout ce mal qui dut ce faire bannir et qui n’existe plus que comme songe…

Il EST le Krysholil en soi

C’est ainsi que le Chef Irnnolh eut la graine de l’idée de crée un masque pour le nécromancien. Le nécromancien qui allait devenir par la suite le Créateur du Seigneur des Ombres et autres abominations à venir.
Pendant ces événements, la décision de fermée les mines fut prise. Et le chef des Irnnolh ne put rien dire alors que c’était sa propriété. Gôbrohmerh, aillant vu la scène de la téléportassions, prit peur du mal que pouvais représenter ces mines si elles restaient actives. Le Chef avait montré son vrai visage ; un être aillant des désire de conquête démentielle. Gôbrohmerh utilisa le témoignage du fils du souverain Mihlocoûlthaa pour faire pression. Le chef se sentit tromper et réussi à conserver un maigre réserve de Krysholil Synchroniser. Il fut banni et perdit beaucoup de crédibilité aux yeux de ses frères, des Sheulû et des Jorlarkh. Exiler, il continua à crée des armes enrichie, en cachette et avec l’aide des jeunes des différents peuples avide de pouvoir. Ils créèrent ainsi le fameux masque de légende : le masques du nécromancien. Le Sheulû qui voulut le tester se vit prendre son âme contre celle de l’esprit qui avait déjà pris contact avec le chef Irnnolh. Celui-ci, un être sombre, mystérieux et maléfique, qui lui promettait de plus en plus de chose jusqu'à ce que le chef Irnnolh en perde toute raison et ne voulut plus que les terres du Scobramh-Shâ, réussi a atteindre son but : arrivé à revenir dans ce monde après être banni et devenu fantôme. Il obtint le corps d’un Sheulû et un masque pour faire jaillir ses pouvoirs…
La folie de l’ancien chef Irnnolh jointe à celles des jeunes finit par provoquer le courroux des dirigeant et des parents, menant le tout à la guerre qui mit fin à l’ile Lôcubrîta. L’ile en état de poubelle radioactive et Krysholiser, les jeunes morts et le Chef disparu, les survivant allèrent chercher refuge sur une autre ile : Scobramh-Shâ était prédestinée… Mais peut être est-ce ce nécromancien qui tire toute les ficelles…

(je me demande pourquoi j’ai l’impression que ce chapitre va être très difficile a digérer…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 10 Mar 2013 - 13:08

Le masque n'est pas un masque Kanohi dans le sens propre du terme je suppose ? Étant donné que je ne pense pas qu'un Sheulû puisse porter un masque Kanohi tel quel du fait de la forme de sa tête/visage différente de celle d'un Matoran/Toa/Turaga.

Sinon c'est vrai que partir d'une narration "lente" pour ensuite finir sur une grosse ellipse récapitulant les évènements est un peu bizarre au niveau de la cohérence du rythme général mais ça se laisse suivre sans gros problèmes.

Le seul problème vient peut être juste qu'au final les différents intervenants assistent à une scène littéralement extra-ordinaire devant eux (la téléportation tout de même !) et n'ont pas l'air de réagir plus que ça ou tout du moins le récit ne nous permet pas vraiment de recueillir leur réactions si ce n'est la démarche assez "générale" entreprise par Gôbrohmerh.

Pour le reste cela permet au moins de suivre clairement l'évolution de la situation. Je ne comprends juste pas bien pourquoi à la fin il est dit que l'île est devenue une poubelle radioactive et Krysholisée. De base il ne s'agissait pas simplement d'un seul volcan qui était concerné puis par la suite de ressources minimes possédées par le Chef ? Je n'ai pas le nombre d'années passées mais je suppose que la guerre est devenue une guerre de ressource sur toute l'île pour en arriver à ce résultat.

Le Nécromancien et surtout ses origines sont assez obscures (il est le Krysholil ? Il a été bannis d'où ? quand ? par qui ?) mais je suppose qu'on aura les réponses en temps et en heure. Cela permet au moins de faire le lien pour le moment entre lui et d'autres individus cités par le passé.

Enfin bref, tout ça pour dire que j'attends la suite comme d'habitude et que non, digestion plutôt agréable de mon côté mais merci de t'en soucier.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Lun 18 Mar 2013 - 11:56

Ce chapitre seras, je le sais, très court et très resumé et je m’en excuse… Je n’ai pas trop d’idées pour étoffé tout ça. Alors je vais droit a l’éssentiel… Ces détails sont d’ailleurs exclusif : le chapitre suivant te feras comprendre que ces souvenir ne sont connu que d’une personne… Je l’enverais demain surement. Concernant celui-ci, il répond a toutes tes questions donc je te laisse lire... et il est vrai que le récit ne permet pas de sentir si ils étaient choqué ou non, mais je ne veux peut être pas qu'on le sache....

La Guerre Pour Le Krysholil
Chapitre 27 – Un conflit Sanglant 4/4

Pendant que Gôbrohmerh préparait l’arrestation du Chef Irnnolh, celui-ci se sentant menacer décida de récupérer son bien : le Krysholil Synchroniser de son lac. Il alla chercher une maigre réserve d’environ une vingtaine de litre. Maigre, car nous parlons de la quantité d’un lac… il demanda à ces frères d’amener les 40 moules dans sa forteresse en bordure du volcan. Seul 21 furent amener a bon port, avant que le coup d’état fut officielle : il fut considérer comme fou et dangereux. Perdant crédibilité, ces frères l’oublièrent et il dut se débrouiller seul. Déchu, il trouva néanmoins des fideles vers des jeunes Sheulû et Irnnolh qui avaient, eux aussi envie de prendre le pouvoir sur la politique de cette ile jugée, Selon eux, comme trop stricte et vieillarde… Elle ne datait pas tant que ça pourtant.
Isoler dans sa forteresse, il eut tout le temps de crée des armes enrichie. Ses Fideles servaient en cachette à des expériences… Une des expériences les plus intéressante fut celle d’une lance qui tuait son propriétaire pour le faire renaitre après de façon à le rendre immortel. Le chef Irnnolh voulut tout de suite profiter de cette lance et de ce qu’elle pouvait apporter…

Dans le palais forteresse du chef Déchu Irnnolh, à la cave, un groupe d’une vingtaine de fideles ce pressait pour assister à l’essaie de la lance de l’immortalité sur leur chef. Il voulait, pour assouvir ses désires de conquête, devenir immortel grâce à sa création.
Le chef, au centre, ce préparait mentalement à ce passage vers le monde des Immortel. Le passage n’avait pas été facile pour le Sheulû test mais il était mort-vivant en bonne santé si on veut bien.
Il leva la lance et activa son pouvoir. Elle plana quelques secondes et se tourna, pointant le cœur du Chef Déchu. Elle le transperça de plein fouet et l’Irnnolh se vit transporter dans un endroit noir grouillant de bruit lugubre. Il regarda tout autours de lui et ne vit rien… Une voix qu’il reconnu tout de suite s’exclama derrière lui…
-Tu t’es décidé à faire le premier pas pour me rejoindre sans que je vienne te chercher ?? Pas trop tôt !
Il se tourna et vit l’être sombre et encore remplit de mystère dans une forme de Sheulû cette fois.
-Oui, je veux devenir Immortel !
L’être leva la main.
-Calme ! C’est moi l’immortel dans cette histoire : mais je veux bien te rendre immuniser contre la mort. Tu seras « Immortel »
-Qui pourras me tuer ? Personne, j’espère.
-Un seul être : Moi. Autrement, personne ne pourra t’éliminer ! Ton cœur ne bâtera plus mais ton Krysholil interne seras toujours en activité. Une immortalité évidente ! Cela te va ?
-Parfaitement !
-Alors va ! Et n’oubli pas de crée le masque : le temps presse et mon influence par le Krysholil commence sérieusement à diminuer ! Voici d’ailleurs la dernière poudre pour que tu y arrives et ensuite, cette ile et le Scobramh-Shâ seront à toi…
Il se réveilla avec un sac de poudre jaune dans la main et vit que tous les yeux étaient rivé sur lui… Il sentit quelque chose dans la poitrine et vit que le bâton était encore planté dans son cœur. Il le retira d’un coup sec et ne sentit aucune douleur.
Un immortel avait vu le jour !
Par la suite, il créa selon le même rite le masque du Nécromancien.
Le jour de l’essaye, un jeune Sheulû fut nommer au test. Tous le regardait : impatients. Il porta le masque à son visage et celui-ci fut aspiré par le masque. Le corps du Sheulû se déforma, des pics argentés sortant de son corps. La transformation prit quelques minutes, puis l’être devant leurs yeux leurs dit :
-Depuis le temps que j’attendais ce moment ! Me voici enfin sortit des rumeurs des Songes, prêt à entamer la guerre prophétiser. Lôcubrîta est à nous !!!! Et Nos voisins stupides de L’ile voisine seront les prochains ! Tous pour vos chefs : Srümorh le Grand et moi, ******* Le Survivant !!! (Et non, son nom va rester encore un peu secret pour le moment désolé… Mais il s’agit bien du nécromancien)
Ainsi, la conquête put commencer et la guerre sur l’ile commença. Mais le Chef Irnnolh n’avait pas prévu que les armes étaient très limitées malgré les avertissements du Survivant/Nécromancien. Il les poussa à leur maximum et, à la fin devinrent de véritables bombes entre leurs mains. S’ils usaient de leurs pouvoirs alors qu’ils arrivaient à zéro, les armes explosaient entre leurs mains. L’explosion tuait son utilisateur et créait un immense trou dans le sol. Se trou, extrêmement radioactif, détruisait lentement le sol après être fait. Pendant que la Guerre continuait, ces radiations détruisirent gentiment la végétation de l’ile, asséchant le sol laissé libre et dénuder de la sorte pour que la radioactivité finissent le travail. Ce mélange énorme finis par provoquer la perte de l’ile… La guerre fut finit par la mort des jeunes et la fuite commune du chef Irnnolh et du nécromancien… celui-ci n’avait pas prévu que la présence de toutes ces radiations de Krysholil allait activer un pouvoir non prévu de son masque : retourner par intermittence dans le royaume des songes d’où il provient. Emportant également l’âme du chef avec lui.


(Juste pour toi Loserkiller ; si on veut bien, le chef et le nécromancien sont dans cette « dimension » qui est en fait un espace qui n’existe pas réellement… Ils sont simplement dans un endroit du Scobramh-Shâ qui seras certainement une sacrée découverte de la part de Kopkorh et du groupe… Une salle qui n’est pas moindre… Pour que tu fume un coup : il s’agit du centre nerveux de tous ce qui ce passe : Le CŒUR du Krysholil !!! Le lieu même où il nait et où le nécromancien se trouve réellement sans qu’il en est vraiment conscience… C’est là que tout va ce jouer. Bon, j’arrête de te spoiler et j’attaque les évènement présents sur le Scobramh-Shâ…)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 19 Mar 2013 - 14:53

J’ai un week-end prolongé : je profite pour envoier deux chapitres tant qu’a faire ! Le premier n’était pas long, je compence !

J’ai réaliser que je n’avait pas répondu a toutes tes questions : Le masque du Nécromancien n’est, bien sur, pas un Kanohi : c’est un masque que je vais peut être Moccer (J’ai deux Sheulû, un Irrnolh et une plante endémique a Locubrita à Photographier mais le temps pourri vers chez m’empeche de faire du correcte. Il faudrais que je change d’appareil aussi… Des Mocs à venir : je vais essayer de prendre le temps si le week-end prochain se prête mieux que celui-ci qui fut pourri…) Ce masque ne porte pas la mension Kanohi et je ne sais pas si il y un nom pour les masques titanesque…

La Guerre Pour Le Krysholil
Chapitre 28 – Jumelage Impossible

Au moment où tout ce joue, sur le Scobramh-Shâ, Kopkorh, Laridshâ, Juy-Rimanh, Toledanorh et Mihlocoûlthaa se tenaient, debout comme avant, après que Mihlocoûlthaa leurs ai transféré ces souvenirs… Ils rouvrirent les yeux et laissèrent pendre leurs bras le long du corps… Un silence s’installa, long, serein. Un calme plat agréable. Mihlocoûlthaa rompit le silence en disant :
-Ainsi, Mes amis, vous savez maintenant ce qui c’est passé, dans les grandes lignes, au sujet de l’histoire de Srümorh, ce fumier ! Mon fils a été d’une utilité très importante pour la fermeture de ces mines et j’en veux gravement à ce damné reptile d’avoir, par la suite, ramener à sa cause nos jeunes pour l’accompagnée dans sa folie !
Kopkorh, les yeux gris (c’est une image, donc) le regarda, hébéter et perdu encore et lui demanda :
-Qu’est il arrivé à votre fils ?
-Tuer. Par un de mes anciens amis qui est mort pendant la guerre… la guerre sous Lôcubrîta bien sure : je suis dans cet état depuis la guerre sous Scobramh-Shâ, votre île.
Laridshâ, toujours avec le Jorlarkh somnolant dans son cœur, leva la tête et s’exclama :
-Vous pensez que ces souvenirs vont nous être utile à quelque chose ???
Un sourire étrange se souligna sur les plis de pierre de l’être de Krysholil.
-Tu saisi des choses intéressante ma jolie… Oui, c’est souvenirs ne seront pas inutile, surtout concernant ceux que je t’ai importer… Oui, vous autres, votre amie Laridshâ n’a pas eu les mêmes souvenirs que vous : elle en sais un peu plus que vous et je lui demande de garder le secret sur ce quelle sait.
Tous, intrigué, la regardèrent. Elle leurs sourit, gênée, et leur fit un signe de la tête leurs disant clairement qu’elle ne dirais rien !
(ne te fatigue pas à lire entre les lignes, Loserkiller : ce qu’elle sais en plus que les autres, c’est tout les souvenirs entre le survivant et Srümorh, les autres ne savent pas que Srümorh était manipuler : il le croie seul organisateur de tout ça… Donc : Kopkorh, Toledanorh et Juy-Rimanh n’ont aucune idée de l’existence du Survivant/Nécromancien [c’est la même personne])
-Je ne dirais cela que en cas de nécessitée, Mihlocoûlthaa ! Vous avez ma parole !
-Je compte sur Loomah pour que tu puisses tenir parole. C’est de toute façon un ancien ami de confiance : je n’ai rien à craindre. Je te remercie infiniment car je vais certainement vous quitter définitivement pour passer à un autre état : à l’état de Krysholil énergisé ! Ce sera une étape avant le jumelage… un moment qui sera marqueur pour toute l’histoire du Krysholil… Surement…
Tous, Laridshâ incluse, ne comprirent pas sa dernière phrase : Le Jumelage ?? Qu’étais-ce donc ?
-Qu’est ce que le jumelage ? Une étape avant la mort ? S’enquit Laridshâ
-Une étape dans la vie du Krysholil… Ton corps te le dira le moment venu… Laisse le temps au temps !
Mihlocoûlthaa leur tourna le dos et alla vers le lac de Krysholil synchroniser. Il plongea ses mains dans le liquide et en ressortit un bloque de Krysholil entier. Il le pausa par terre et ils reconnurent Maroûh dans la position d’une momie inca. Mihlocoûlthaa plaça la paume de sa main de Crystal sur le dos de Maroûh et un éclat de lumière en jaillît. Il fit signe de son autre main à Kopkorh pour qu’il vienne. Celui-ci s’exécuta.
-Mon jeune toa, Je te le confis ! Maintien le en vie le plus longtemps possible. Un miracle pourras peut être le sauvé.
-En vie ?? Il n’est pas mort ?
-Amuse toi à entendre son souffle…
Kopkorh se pencha sur le bloc de Krysholil et entendit un souffle rauque. Celui de Maroûh. Il entendit une voix au fin fond de sa tête.
« Mon fils, tu m’manquait d’ja… »
Kopkorh ouvrit grand les yeux de surprise en entendant la voix même de Maroûh. Vivant ! Il était vivant ! Un élan de bonheur jaillit en Kopkorh qui lui redonna un espoir. Il pausa les main sur le bloque et sentit l’âme de Maroûh, affaiblit mais bien présente. Il se laissa envahir par cette aura, jusqu’a ne plus pouvoir respirer. Il fit corps avec ce bloc, son âme et son corps. L’énergie de Maroûh, soudain, parvint jusque dans les bras de Kopkorh traversant toute les parties vitales de son corps. Kopkorh se laissa faire et acceuillit cette force vital qui lui venait. Maroûh s’immisça dans les recoins du corps et de l’âme de Kopkorh jusqu'à provoquer ce que Mihlocoûlthaa avait appeler un Jumelage.
Le processus achever, Kopkorh pouvait sentir l’âme de Maroûh en lui… Il était uni. Il n’en revenait pas mais ne se posa pas de question…

L’âme de Maroûh n’était plus que dans ce bloc de Krysholil
Elle était aussi dans l’âme de Kopkorh

Mihlocoûlthaa eut un mouvement d’effroi envers Kopkorh quand celui-ci se releva avec, dans son âme, celle de Maroûh. Un être double comme Laridshâ mais qui n’était pas lié par les liens directe du Krysholil.
-Impossible ! Eloigne toi de moi, monstre ! Un jumelage sans la connexion du Krysholil ! Mais qui est tu ? Tu n’est certainement pas une des montagnes prophétiser, j’espère !
Un sourire apparut sur le masque de Kopkorh. Il leva les bras au ciel en haussant les épaules et lui dit :
-Qui sait ? Tant de choses sont en train de changer depuis à peine 3 trois jours. Un changement de plus ou de moins ? Qu’est ce que sa change ? Je suis au moins ravie de pouvoir faire vivre Maroûh comme vous l’avez demandé. Le miracle dont vous parliez est peut être devant vous…
Kopkorh n’était plus du tout le même et, comme Laridshâ, eut un soudain coup de sérénité de plus dans son attitude. Lui et Maroûh ne faisait plus qu’un et le reste ne comptait pas. Ils seraient ensemble dans ce combat qui ce profilait à l’horizon.

Juy-Rimanh était pétrifié d’effroi quand il se rendit compte de ce qu’il avait comme ami… Mais il savait qu’il allait devoir le regarder avec un regard nouveau. Un regard neuf. Maroûh… Il lui en avait peu parlé mais maintenant, il pourrait dévoiler cet passe dans sa vie qu’il avait tant caché. Kopkorh avait un raillions de lumière dans les yeux qui fit du baume au cœur à Juy-Rimanh.

Laridshâ, comprenant qu’elle et Kopkorh allaient être du même rang, fut ravie d’avoir quelqu’un à qui échanger ces doutes concernant ce changement. Ils pourraient ainsi faire le point pour comprendre de quel lien il s’agit pour gérer tout cela et les changements dans leurs vies. Une foule de questions se pressèrent dans sa tête qui ne trouva aucunes réponses. Qu’est ce qui est à l’origine de tout ça ? Pourquoi Kopkorh avait l’âme de Maroûh dans la sienne ? L’âme de Maroûh était elle ailleurs ? (Je suis sure que tu te pause les même questions Loserkiller…)
Mais ce qui était sure, c’est que Kopkorh allait prendre une place bien spéciale dans cette petite équipe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 24 Mar 2013 - 18:57

Chapitres plutôt intéressants et je dois avouer que je n'ai pas grand chose à en dire pour l'occasion.

"-Calme ! C’est moi l’immortel dans cette histoire : mais je veux bien te rendre immuniser contre la mort. Tu seras « Immortel »"

"C'est moi l'immortel dans cette histoire" fait étrangement familier je dois avouer surtout pour un personnage qui semble détenir de grands pouvoirs et une certaine autorité voir un côté hautain. Ou alors peut être juste que je me représente mal le personnage mais je dois avouer que cette réplique m'a un peu sorti du récit.

"-Qui sait ? Tant de choses sont en train de changer depuis à peine 3 trois jours." Petite répétition dans le second chapitre ici.

Il y a toujours des tournures de phrases un peu bizarre sinon mais bon je ne vais pas commencer à énumérer. Par contre je te remercie pour les apartés mais ce serait peu être mieux de les mettre après le récit en lui même plutôt que pendant étant donné que cela casse forcement un peu l'immersion je trouve.

Pour le reste, maintenant qu'on est retourné au présent je m'attends bien à voir notre équipe reprendre son aventure histoire d'avancer un peu. Je serais donc là pour le prochain chapitre comme d'habitude.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 29 Mar 2013 - 17:23

Familier… C’est toi qui l’entend comme un cliché mais je suis d’accord, c’est pas le top de la réplique du gros méchant (c’est pas directement lui mais bon…) après, tout est dans le ton (et pas le saumon) : pense cela, dit avec un certain froid et distance sarcastique et sa prend plus sens.
Pour ta répétition, bas j’en voit pas ! O_O ou alors tu fait un lien qui m’a échapper mais là, je ne voit aucune répétition désolé.
Chapitre pas trop entraînant, je sais mais le prochain s’en charge !
ET, de plus en bonus par dessus tout le tas, je rajoute un Moc directement lié avec cette Histoire : le Sheulû de la Glace qui accompagne Gôbrohmerh lors de l’arrestation de Srümorh. Je déposerais mes Mocs au compte-Gouttes pour un certain rythme.
Gallerie BS (Môlrokh)


La guerre pour le Krysholil
Chapitre 29 – Infos Inaccessibles

Ainsi, Kopkorh, comme Laridshâ, possédait une âme dans la sienne : une âme jumelle. Celle de Maroûh, ce vieux matoran qui était mort en laissant tout ses secrets derrière lui. Maintenant, ses secrets pourraient voir le jour. Kopkorh ne pouvait pas encore lui parler mais cela ne saurait tarder. Il se réjouissait de pouvoir, à nouveau, parler à son père adoptif.
Mihlocoûlthaa le regardait avec un effroi apparent. Un être jumeler avec un autre sans l’apport de Krysholil : cela était impossible pour lui, inconcevable. Et Pourtant… Kopkorh donnait tous les signes d’un jumelage parfaitement accomplit, si ce n’est plus.
-Monstre, continua à balbutier Mihlocoûlthaa, Comment peux-tu ?
-Mais, si je te dis que je n’en sais rien ! Cela est arriver, c’est là et je ne l’ai pas décidé.
Mihlocoûlthaa, tremblant encore, fit un vide dans son esprit pour se calmer et retrouver constance. Il pourrait ainsi comprendre ce qui faisait que Kopkorh était ainsi différent. Le calme trouvé, il s’approcha de Kopkorh, fière et droit tell un I. Il le regarda droit dans les yeux, sans le repousser de son esprit et accepter sa « double présence ». Il reconnu l’aura sombre de Maroûh mélanger profondément avec celle de Kopkorh, sage et frétillante à la fois. Le Sheulû était à peine à un mètre du toa. Il pausa avec crainte la main sur son épaule et remarqua que Kopkorh avait, en lui, plus que seulement l’âme de Maroûh. Il avait également une par de lui qui contenait une infime partie de Krysholil. Mais pas n’importe lequel : du Krysholil énergisé ! Le même que le cœur artificiel de Laridshâ. Ils étaient donc liés par le Krysholil. Voila notre Sheulû rassurer mais toujours agar devant le fait que Maroûh et lui ait du Krysholil dans le corps. Improbable, selon lui.
Laridshâ s’approcha, elle aussi et le regarda d’un regard neuf, un regard de complice, maintenant.
Juy-Rimanh, aussi, le regardait d’un regard neuf. Son ami ne seras plus le même et c’est tant mieux, il voyait enfin un éclat de joie et d’envie d’aller de l’avant dans les yeux de Kopkorh.

« Et b’en… C’est Charm’nt tout ca, mais mouet, j’r’garde tout par t’yeux, mon p’tit. Faudras m’laisser l’champ libr’ hein ?? »
Maroûh n’avait pas tardé à commencer une discussion interne avec son hôte. Toujours avec son accent bizarre qui faisait sourire Kopkorh.
« Rebonjour, père, comment vous sentez vous ? »
Il avait volontairement dit cela comme ca, pour allumer la flamme du vieux grigou.
« Comment ?? Tu m’vouvoie ? Mais t’va voir d’quel bois j’me chauffe ! »
Ils partirent d’un éclat de rire interne commun que personne ne put entendre, bien sure…
« Que penses-tu de cela ? Une vie nouvelle ou la fusion de nos deux vies ? »
« J’dirais les deux ! Aux f’nd, c’est l’occasion pour parler d’ce qui s’est passé comme i’ faut ! J’serais très utile pour la suite, j’pense.
Revigoré, Kopkorh regarda autours de lui d’une façon différente : il analysait maintenant chaque pierre, chaque poussière. Du Krysholil … et encore du Krysholil, il n’y avait que cela dans les parois. C’était bien plus que le Crystal dans la mine de l’ouest. Le seigneur des Ombres où même Kikû ne devaient en aucun cas s’emparer de tout cela. Sinon, leurs projets personnels pourraient se mettre en place et ce sera la catastrophe. L’horreur pour l’archipel, voire plus. Kopkorh pensa à ce vieux Srümorh qui n’avait pas laissé de trace. Il ressemblait pas mal à la forme de Kikû quand il se transformait… Mais en plus noble et fou à la fois. Kopkorh rit quand Maroûh lui signala que ce Kikû ne se métamorphosait pas en Irnnolh mais son frère Hikû. Ils auront du fils à retorde avec ces frères clones.

« j’devais t’dire mon fils, c’Kikû, là. Bas, lui, j’l’ai déjà vu ! I’ma volé mon tout doux mais i’m’a dit un truc avant : Il me faut la perfidie et la malhonnêteté des Irnnolh pour arrivé à crée une armée de Neo-Irnnolh dans toute sa splendeur et tu est le dernier à posséder un âme d’Irnnolh : Si sa te dérange pas, je viens me servir ! Et i’c’est emparer d’mon tout doux ! Salaud ! »
Mihlocoûlthaa, en voyant les yeux de Kopkorh, comprit que celui-ci venait d’apprendre quelque chose de troublant et il lui demanda de quoi il s’agissait. Kopkorh s’adressa à toute la troupe.
-Mes amis, Maroûh vient de m’expliquer que Kikû voudrait les âmes d’Irnnolh pour arrivé à Crée une armée de Neo-Irnnolh. Je pense qu’il veut utiliser leur ADN pour arriver à les manipuler ou je ne sais quoi.
Laridshâ frissonna.
-Brr, manipuler des être morts pour les recrée, dégueulasse ! Des Neo-Irnnolh ? Mais pour qui il se prend ? Et pourquoi pas des Neo-Toa ?
Kopkorh sourit et lui dit
-Nous deux n’en somme pas loin ! Des Neo-Toa au Krysholil sauce Scobramh-Shâ ahah !
Ils partirent, tous et même Mihlocoûlthaa, dans un éclat de rire collectif.

Des Neo-toa, cette idée leur plut quand ils comparèrent Kopkorh et Laridshâ avec Toledanorh qui avait, lui aussi un coter étrange avec son arme de pointe au bras. Juy-Rimanh se sentit un peu mis en retraite. Il ne sortait plus vraiment du lot, il n’avait pas de particularité à part celle de la connaissance mécanique. Quand Kopkorh dit
-Mais n’oublions pas Juy-Rimanh, celui qui reste parmi les personnes différentes sans se sentir à part.
Juy-Rimanh ne sut pas du tout où se placé quand il comprit que son amis disais cela pour l’inclure, dans une certaine mesure, au groupe. Cet élan d’amitié le troubla et il se mit à rougir bêtement sans rien dire de spécial. (C’est une image)

Le groupe se demanda comment faire pour arriver à cacher cet endroit des griffes du seigneur des Ombres ou des frères de Kikû. Ceux-ci pourraient d’ailleurs apparaitre par la forme d’insecte, comme la première fois. Cela traversa la tête de Kopkorh et de Laridshâ en même temps : Toledanorh ne faisait-il pas parti de l’équipe de Kikû. Tous ce tournèrent vers lui quand Juy-Rimanh vit le regard que lançaient ses deux amis. Il lui demanda :
-Dit moi… Toledanorh… tu faisais partie de la bande à Kikû, je me trompe ?
-Ainsi que Hikû, Hiiû et Jiîuh : Les frères du Krysholil comme ils se surnommaient. Je fais encore partie de la troupe je pense, juste après être partie du cercle du Seigneur des Ombres… Les frères m’ont empêché de dévoiler leurs secrets : si je défaille, l’arme à mon bras me tuera sur le champ. Je ne dévoilerais que le strict minimum.
-Ils t’ont fait promettre ? Nous savons que tu es, au moins, un toa de parole.
Il regarda Kopkorh droit dans les yeux et lui dit l’air mystérieux et sombre…
-Qui te dit que je ne peux pas enlever mon arme…
Un regard de provocation se lisait dans ses pupilles. La confrontation entre les deux toa se fit en silence. Juy-Rimanh perçu un sentiment de défit entre eux mais rien de bien alarmant. Un petit coup de piment pour apprendre à ce connaitre… Il se souvint que Les deux toa étaient ennemis avant. Et maintenant, Kopkorh était des leurs mais Toledanorh ne l’était pas encore….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 6 Avr 2013 - 18:35

Chapitre plus posé pour faire un peu le point sur notre duo "extra-ordinaire", j'ai bien aimé mais après je n'ai pas grand chose de plus à rajouter pour l'occasion. Reste à voir ce qu'ils vont faire avec cet endroit puis surtout ce qu'ils vont prévoir pour faire face aux menaces qui leur font opposition et dans quelle direction ils vont aller.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 7 Avr 2013 - 15:32

Pour savoir où aller, comment protéger et tout le tralala que tu attends n’est pas bien impressionnant, Mihlocoûlthaa était certain de pouvoir maintenir cet endroit en sécurité. Ce chapitre seras celui qui va faire entré des doutes dans la tête de Laridshâ concernant … Quelque chose… (Encore une intrigue compliquer me diras-tu)

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 30 – Surveillé


Cette confrontation ne dura que quelques minutes et après, Ils se mirent à discuter, en bref, de la meilleure façon de cacher cet endroit. Ils ne trouvèrent pas de solution abordable mais Mihlocoûlthaa leur dit qu’il ferait son possible pour effrayer les intrus qui était déjà peu nombreux. Si le Seigneur des Ombres ou Kikû et ses frères venaient, il créerait des visions d’horreurs pour qu’ils prennent peur ou se disent que cet endroit n’annonçait rien de bon.
Kopkorh rit aux éclats en entendant cela.
-Mais voyons, on parle du Seigneur des Ombres : Pas un matoran peureux qui à besoin de son toa pour le protéger. Lui faire peur ? Haha, mais il va plutôt être sur que vous êtes là.
Mihlocoûlthaa ne dit rien mais il regarda derrière Kopkorh et celui-ci se tourna. Il vit, Laridshâ avec les membres tordu, un Crystal de Krysholil dans l’estomac et des yeux indiquant la mort. Une vision d’horreur qui n’était autre qu’une hallucination crée par Mihlocoûlthaa renforcé en réalisme par la forte présence de Krysholil.
Kopkorh eu un sursaut d’effroi et la vision lui sauta au visage et parti en fumée verte. Mihlocoûlthaa rit au éclat en voyant le masque de Kopkorh beaucoup plus crispé que d’ordinaire.
-Avec cela, il risque bien de se poser des questions haha. Et si, bien sure, cela ne suffit pas, je peux en crée des milliards du même cru, voire bien pire. J'aviserait au moment, ne te fait pas d'inquiétudes inutiles.
Il prit un air sadique qui disait bien que cela allait être une partie de plaisir à ses yeux. Mais Kopkorh et Laridshâ voyait cela d’un mauvais œil. Ce system créerait la panique dans son équipe, cela était sur. Mais le Seigneur parlait bien de lui comme d’un Immortel. De plus, seul Laridshâ savait que le Seigneur devait surement obéir à la même loi que Celle qu’avait dit le Nécromancien/Survivant : « je te rendrais Immortelle à tout sauf à moi. » Cela voulait dire que seul le créateur de tout ce mal pouvait détruire des êtres comme Srümorh, le Seigneur des Ombres et peut être d’autres. Mais le Nécromancien avait-il lui même un créateur ? Cette question traversa la tête de Laridshâ tel un éclaire de peur. Ce serait monstrueux. Si un être avait réussi à crée un monstre du genre du Nécromancien, quelle type de malfaisance pouvait-il s’agir.
L’élan de peur de Laridshâ se fit sentir par Kopkorh et il lui demanda ce qui n’allait pas. Elle lui répondît brusquement que tout allait bien et qu’il ne fallait pas s’inquiéter du tout. Kopkorh se douta tout de suite que son amie lui mentait. Il fit tout de suite le lien avec les connaissances supplémentaire que lui avait fourni Mihlocoûlthaa. Cela était peut être la raison ? Se dit il.

La troupe, pas très persuader de laisser Mihlocoûlthaa seul partit de la grotte pour allé vers leur prochain Crystal. Malgré sa défense impressionnante mais pas suffisante pour un être comme le Seigneur des Ombres, il leur affirma qu’il était en sécurité.
Il les pria de partir en direction de l’ile du Sud, où il savait que le Crystal de la glace se trouvait. Il leur transmit un visuelle du lieux : une grotte caché derrière un temple enfouit dans une végétation dense. Juste après la ville agricole Ruméah.
Laridshâ connaissait déjà ce temple, c’était juste à coter de son ancien village Matoran avant la destruction de celui-ci par la troupe de Loomah (son Jorlarkh). Son lieu de vie avant de devenir toa et esclave du Seigneur des Ombres.
Ils sortirent de la grotte et Laridshâ, comme à l’allée eut mal au crane mais, cette fois si, Kopkorh compatissait car lui aussi n’était pas en forme dans ces murs. A la sortie, le lézard en bois revint de là où il s’était cacher et reprit la forme du poignard. Kopkorh regarda la pierre se remettre en place et prit cet objet. Il l’examina. Un poignard dans un bois rappelant l’acajou (bois précieux très foncé que l’ont trouve dans notre monde pour ceux qui ne connaisse pas). Il était façonner avec un raffinement certain, une élégance qui le comparait presque à un bijou. Une œuvre d’art ! Maroûh dans la tête de Kopkorh s’exclama : « c’est tout ce qu’i reste de mon tout doux, ce poignard qu’il à laisser de son vivant comme seul clé pour la chambre de Mihlocoûlthaa. Un b’in beau poignard… ». Kopkorh se demanda si Maroûh était en train de perdre son accent et il lui posa la question. Celui-ci rit et lui dit
-Un accent, sa s’attrape, avec le temps. Le temps permet aussi d’s’en défaire… J’ai point vu d’gens civiliser avant toi mon petit. Mais en étant aussi proche de ton âme à présent, je prends des bonnes habitudes hihi !
Kopkorh se demanda si c’était bien, que Maroûh perde son accent. Cela faisait presque tout son charme. Quels étaient ses autres atouts ? Il savait surement plus que se qu’il disait sur le Krysholil. C’est, en tout cas, ce que Kopkorh espérait.
Du Coter de Laridshâ, elle avait beau être sortie de la grotte, elle n’était toujours pas bien. Une chose la troublait, mais quoi ? L’idée d’un être encore supérieure au Nécromancien lui faisait déjà froid dans le dos, mais étais-ce la raison de ce malaise ? Elle regarda le ciel et sentit une présence inconnue. Sournoise telle un Irnnolh, distante tell un Sheulû et se trouvant dans le ciel tell un Jorlarkh. Mystère, car aucune forme dans le ciel. Etrange sentiment. Car la présence ce trouvait hors et à l’intérieur d’elle. Elle ne pouvait rien expliquer.

Ils réempruntèrent la barque mais cette fois-ci, moins nombreux. Ils naviguèrent, Kopkorh à la barre. Un souvenir pour Kopkorh, ça, la barre. Ravie de pouvoir à nouveau la manier, il les mena tel un enfant aux anges jusque dans le port. Maroûh leur demanda par Kopkorh d’aller à sa maison y prendre un coffret : quelque chose de très important à ses yeux. Kopkorh trouva la boite sous un tas d’objet hétéroclite couvert de poussière. Une belle boite en bois précieux avec les bordures dorées. Maroûh fit promettre à Kopkorh de ne l’ouvrirent que dans un endroit ou le soleil est très présent et ou il fait très humide. Un tel endroit ne courant pas les rus sur cette ile, Kopkorh se dit qu’il l’ouvrirait sur l’ile du Sud, beaucoup plus tropicale que celle-ci, plutôt désertique.
Ils partirent en direction du grand pont Môlh, Et Laridshâ insista sur le fait qu’ils ne devaient en aucun cas se faire voir par un membre de la police ou la surveillance côtière : Ces Toa devaient surement tous faire partie de la Korpannh et le Seigneur des Ombres ne tarderais pas à trouver leur traces.
Ils Marchèrent dans la friche de la région pour allé jusqu'au Pont, ou, du moins, dans son environ. Une connaissance de Laridshâ leur avait promis de les tenir cacher et il leur fournirait un bateau conséquent pour aller jusqu'à l’ile du Sud. Le matoran qui parlait à Laridshâ depuis son espèce de téléphone se trouvait dans une des tours de communication de Shul-Rîh-Sheh. C’était le même matoran qui l’avait conseillé lors de son essai d’effraction pour la zone 71/72. Elle lui avait expliqué, en gros, la situation et il avait tout de suite saisi le danger.

Arrivé au lieu de Rendez-vous, ils virent un Matoran de l’eau qui leur demanda simplement qui ils étaient. Ils lui répondirent gentiment et le matoran les conduisit à un petite plage où ils purent allé, à la nage, jusqu’au bord de l’embarcation qui se trouvait au plus proche de la rive. Laridshâ fit des siennes car elle ne savait pas nager. Elle hurla
-Mais je vais me noyer. Par pitié, non : ce n’est pas du Krysholil Synchroniser, non !!
Kopkorh, excédé, lui fit reprendre son calme et la prit, tel une mariée et la transporta jusqu'au bateau. Elle était plus légère qu’il ne l’aurait cru. Déposée sur le pont, Kopkorh lui fit un sermon sur le faite qu’elle était plus idiote qu’autre chose dans cette situation et que le Seigneur des Ombres arriverait surement à la faire paniquer avec aussi peu de Moyen. Laridshâ réalisa qu’elle s’était laisser dominer par une peur stupide. Elle se dit qu’elle se devait d’affronter le problème si elle voulait trancher personnellement la tête du Seigneur des Ombres. C’était en effet son but ultime : Exterminer cette créature de ses Mains.

Ils partirent pour une journée entière de navigation sur ce bateau à moteur qui devait faire environ 10 mètres de long. Avec une cabine munie d’un confort des plus spartiate. Ils refusèrent de s’y reposer, alors ils regardèrent, tout le long du trajet, la mer et les cotes. Laridshâ n’eut pas le mal de mer heureusement, mais elle n’était pas du tout rassurée. Elle regarda la mer avec une appréhension certaine. Elle dit, le regard suspicieux.
-On nous observe… Nous ne sommes pas seul.
Kopkorh, à ses coté, le regard tourné sur une autre direction la regarda.
-Que veut tu dire ?
-J’ai l’impression… Non ! Je suis sure qu’on nous observe. J’ai ce sentiment depuis que nous sommes sorti de la caverne de Mihlocoûlthaa !
-Mais non : qui veut tu que se soit, hormis Toledanorh ? Le pilote à de bonnes intentions, c’est évident. Juy-Rimanh est un ami de Longue date, aucun risque.
-Ce n’est pas un toa ou un Matoran. C’est un être de nature sournoise qui me rappelle quelqu’un…
Elle porta la main à son Crystal de Krysholil, dans sa poitrine et le sera tendrement. Un sentiment de crainte s’installa dans son regard et elle ne dit rien de plus.
Kopkorh se remémora l’épisode de se Crystal et il leva la tête vers le ciel en repensant au Jorlarkh. Le soleil de Midi était bien brillant. Ils avaient passé en faite toute la nuit dans la grotte de Mihlocoûlthaa…


Dernière édition par pô d'attout le Sam 13 Avr 2013 - 14:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 13 Avr 2013 - 14:28

Le chapitre est sympathique dans son ensemble même si une nouvelle fois je n'ai pas spécialement beaucoup de choses à en dire.

" Et si, bien sure, sa suffit pas, je peux en crée des milliards du même cru, ..."

"sa suffit pas" me gêne tout de même venant d'un être comme Mihlocoûlthaa censé être millénaire et j'en passe. "Cela ne suffit pas" me semble déjà bien plus propre.

Il y a comme souvent d'autres tournures un peu bizarre ou maladroites mais elles ne "cassent" pas autant le personnage. Bizarre aussi la réaction de Laridshâ à l'eau je trouve. J'avais en tête tout de même un personnage fort qui depuis sa vie Matoran et l'attaque des Jorlarkh avait été complétement bouleversée mais surtout qui s'était endurci au fil de ce qui lui était arrivé. Qu'elle n'arrive pas à nager, passe encore, mais sa réaction aurait mérité à être un poil différente je pense, peut être un poil moins comique. Tout du moins c'est comme cela que je le vois et la comparaison avec la mariée va un peu dans ce sens je dois avouer.

Mis à part cela comme j'ai dit le chapitre est plutôt reposant et permet de se lancer vers de nouveaux horizons, ce qui n'est pas déplaisant, de loin. Par contre le fait que quasi tout les Toa de l'archipel soient corrompu est un peu fort. Cela ne leur empêche pas de défendre les Matoran quand l'occasion se présente je suppose mais ça sent très sérieusement le gros conflit d’intérêts selon la situation à laquelle ils font/devront faire face.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 13 Avr 2013 - 15:20

L’intrigue continue ! J’ai corrigé la phrase de Milocoûlthaa, c’était une erreur de ma part lors de la mise en formes du texte après le passage brouillon… J’avais omis cette partie…
Pour Laridshâ et la réaction exagérer face à l’eau, ce chapitre éclaire ce point. Disons, que ce n’est pas sa peur, mais celle du Jorlarkh !
Tu as vite cerné un point important, La majeure partie des toa sont corrompu à cause du passé « oublier » et du faite que le Seigneur à bien endoctriner les esprits au files des ans (plus de 3000 ans qu’il est passé au stade d’immortelle) Sinon, il reste des toa avec, comme rôle la protection des Matoran et de l’Archipel. Si le Seigneur des Ombres présente L’équipe comme un danger, ils feront leur possible pour les achever. Si c’est le Seigneur des Ombres qui se trahît, cela créera une certaine confusion, mais on n’en est pas encore là…
La corruption, en elle même est plutôt avec les personnes pensantes de la Korpannh.
A Part ça, ravit de savoir que tu te reposes enfin sur ces chapitres, mon but n’étant pas de te fatiguer avec l’intrigue tordue. Les horizons prochains s’annonce du coter de l’ile du Sud et vers une partie de L’archipel que je me réjouit de décrire, de part sa richesse. Pour spoiler, je me réjouit que la boite de Maroûh soit ouverte sur cette ile : elle à un rôle plus que Majeur dans l’histoire.
Sur ce, bonne lecture !

La guerre Pour le Krysholil
Chapitre 31 – Le Survivant et ses Origines Sombres

Kopkorh ignora quelques instants Laridshâ pour se concentrer sur le faite qu’ils seraient surveillés… L’équipage, hormis Toledanorh, n’était surement pas en cause. Le ciel n’était surement pas la cause, non plus. Il était dégager et d'un bleu Magnifique.
Le regard toujours tourné vers le ciel, Kopkorh sentit Laridshâ se crispé. Il la regarda et vit qu’elle était tétanisée devant l’eau. Il pencha ses yeux sur ce qui lui faisait tant peur. Il ne vit rien de spéciale, à part un enchainement de cercle concentrique dut certainement à la queue d’un poisson.
-C’est ce poisson qui te fait si peur ? L’eau à l’aire d’être une phobie pour toi, ma pauvre. Cela fait d’ailleurs bizarre de te voire réagir de cette façon devant cela. Dit-il, Moqueur mais aussi inquiet de la voire ainsi
-Non… J’ai cru que… non, ce n’est rien !! Et le faite que j’ai peur de l’eau ne dépends pas de moi ! Cela vient de mon Crystal de Krysholil…
Elle se retourna et ferma les yeux. Kopkorh se sentait mal de la voire ainsi. Elle allait super bien juste avant l’embarquement. Mais depuis qu’ils étaient monté sur le pont, elle n’était plus vraiment la même. Elle était presque en état de panique mais ce contenait assez bien. Une angoisse la tiraillait, mais laquelle ? Et que faisait le Crystal de Krysholil dans sa phobie de l’eau ? Il vit Laridshâ se retourner et se diriger vers la cale. Il baissa les yeux et ce dit qu’il serait mieux de la laisser seul, avec ses pensées… Et ses angoisses.

Une angoisse ? Oui, une Angoisse la tiraillait, mais elle ne devait pas en parler pour le moment. Elle décida d’aller se reposer et alla dans la cale malgré le confort de dernière classe qui s’offrait à elle. Elle descendit et s’assit sur la banquette, anxieuse. Elle réfléchit, réfléchit et les questions se bousculaient. Les souvenir que lui avait fournit Mihlocoûlthaa étaient les déclencheurs de ces questions. Elle avait compris quelque chose que personne, pas même le Seigneur des Ombres, ne devait savoir.
Pour vérifier ses doutes, elle récapitula dans sa tête tout ce qu’elle savait. Le Seigneur des Ombres était la Création du Masque de la Nécromancie. Le Masque de la Nécromancie est Le Nécromancien. Le Nécromancien est la renaissance de cette entité nommé Le Survivant. Le Survivant à été condamné autrefois et à put sortir de l’Ombre grâce à Srümorh, devenu lui aussi une création du Nécromancien. Mais tous ces êtres se suivaient comme si une puissance les guidait. Une question ce posa encore dans la tête de Laridshâ : Pour quelles raisons le Survivant avait-il été condamné ?
Ces questions lui fatiguaient l’esprit et elle s’allongea sur la banquette en bois pour se reposait. Elle ferma les yeux et se remémora les différentes scènes qu’elle avait en tête. Elle devait avoir les cartes pour répondre à tout cela. Elle devait surement avoir assez d’informations pour résoudre l’énigme que Mihlocoûlthaa lui avait posé dans son inconscient. Les yeux toujours clos, Laridshâ se laissa envahir par la présence de Son Jorlarkh Et commença à lui parler.
-Tu aurais la moindre idée pour résoudre ce problème ?
-Le problème, c’est que je ne vois pas où tu vois un problème ! Il ne t’a pas posé une énigme, mais il t’a fait part d’infos supplémentaires car il pensait que cela te sera utile plus tard.
-Plus tard est peut être Maintenant…
-Certes mais il disait bien laisse le temps au temps, non ?
-Il disait aussi que Nous n’en avons pas beaucoup avec cette guerre qui se profil à l’horizon. Je me demande bien quels intérêts ont chaque camp…
-C’est assez simple pour la Korpannh, je pense : Le Seigneur des Ombres Veut l’ADN des Jorlarkh, des Irnnolh et des Sheulû pour arrivé à ce crée une armée de Zombie génétiquement modifiés avec possibilité qu’il arrive à en faire des Immortelles.
-Et pour les frères ? Demanda-elle
-Oh, eux… Je pense… Mais ce n’est que pure supposition qu’ils veulent crée eux aussi une armée, mais « moderne » !
-Que veut tu dire ?
-Le Krysholil n’est pas rien : Avec lui, tu peut prendre le contrôle de pas mal de Choses… Notamment sur l’âmes même des gens ! Tu as vu la puissance de l’armes de Toledanorh : et ce n’est qu’un prototype ! Imagine avec une arme finie, tester et approuver fabriqué à la chaine !
Elle approuva et lui dit qu’il ne fallait pas y penser. Un silence s’installa dans la tête de Laridshâ.
Soudain, une voix lointaine, très lointaine se fit entendre… Pas celle du Jorlarkh, non, une voix bizarre. Une voix qui ne venait pas d’elle même, ou du moins, pas directement. Elle avait déjà entendu cette voix, Mais elle ne se souvenait pas d’où. Une voix originaire de beaucoup de choses.
-Laridshâ… Tu n’es pas de ma création mais tu y ressembles déjà…
Surprise, mais avec son froid habituelle retrouver, elle se rendit compte d’une présence à son coter. Elle n’ouvrit pas les yeux et préféra poser une question.
-Qui êtes-vous ?
-Un être du Krysholil, comme toi. Sauf que je fais parti des Premiers du genre. Je pourrais presque me vanter d’être le premier mais je ne serais pas très honnête…
Cette voix !! Elle l’avait déjà entendue ! Mais où ?? C’était aussi le fondement de tout les doutes dont elle était tirailler, voire écarteler de l’intérieur.
-Mais qui êtes vous, à la fin ? Je déteste les devinettes dans ce style.
-Alors, si c’est comme ça, oubli ton désire de tuer le Seigneur des Ombres. Car si tu ne saisi pas ce que je suis, tu ne pourras venir à bout de lui. Il faut passer par moi pour le vaincre.
C’était bien la chose qui les surveillait depuis un bout de temps. Laridshâ remémora ses dernières paroles : « Il te faudra passer par moi pour le vaincre ». Le Seigneur des Ombres ne pouvait mourir que si Le Nécromancien, son créateur, le tuait. Un éclair traversa la tête de Laridshâ.
-Par mon Crystal ! Vous êtes le Survivant, le Nécromancien et tout cela ?
Elle ouvrit les yeux, rouge d’effroi. Un être de la taille d’un toa se tenait devant elle. C’était un toa Puissant à l’armure vert et dorée. Un masque de grande taille sur la tête. Il se tenait debout, stoïque, les bras croisés. Elle se releva et l’être lui mit la main sur l’épaule pour lui dire de ne pas trop faire de bruit. Elle regarda cet être avec une admiration immense. Une fascination immense. Un effroi Immense aussi ! Le contact de la main de cette entité sur son épaule la tétanisa et l’empêcha de dire un mot de plus. L’être, froid et noble, hocha la tête et se redressa.
-Je suis bien Le Survivant, Le Nécromancien et tout ce que tu veux. Mon vrai nom, je le garde pour moi. Mais je sais qu’au plus profond des recoins de Krysholil de ton corps est graver Ma Véritable identité. Tu n’arrives pas à la lire mais tu restes un danger plus que certain pour moi. Au lieu de te détruire, ce qui ne serviras à rien vu mon sermon… je ne voyait qu’une solution : te parler !
-Me tuer… A cause de votre sermon ?
Les idées de Laridshâ se remirent en place quand la main de l’être s’enleva de son épaule. Il avait prit un contrôle rapide sur ses émotions en un simple contact.
-Cela ne regarde que moi mais j’ai fait un sermon à quelqu’un. Quelqu’un à qui je dois tout… Le sermon que si je tue une personne, c’est pour la rendre Immortelle une fois Mort. La deuxième fois, j’ai le droit de le tuer !
-Vous êtes celui qui a rendu Immortelle Le Seigneur des Ombres ?
L’être décroisa les bras, amena une chaise qui trainait par là vers lui et s’assit. Il croisa de nouveau les bras et dit.
-Oui, c’est bien moi. Je doit crée un être Immortelle tout les 4004 ans : ce toa du feu c’est trouver sur ma route et je le voyait assez bien tenant le rôle de Faiseur de Miracle. Malheureusement il prend vite les devants sur que j’avais prévu…
-Ce que vous avez Prévu.
Il baissa la tête soupira et s’exclama.
-Je veux en finir avec le Krysholil : j’ai donc recourt à mes pouvoir pour que son éclat soit telle qu’il cause sa propre perte ! Mon but ? Le révéler à tout le monde et qu’il crée sa propre Mort! J’ai faillit réussir lors de la première guerre pour le Krysholil sur Lôcubrîta mais une chose m’en a empêcher !... une plante à la noix ! Et quelle saleté !
Laridshâ, surprise d’apprendre que la perte d’un telle plan soit du à un végétal.
-Une plante ??
-Une plante que j’ai éradiquée à présent : elle ne me généra plus : la plante Foûmh !

(Et oui, mon premier Moc de type végétal, orange et vert)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 14 Avr 2013 - 9:49

Je dois avouer que tout comme le précédent ce chapitre était bien plus fluide que ce que tu avais pu produire auparavant. D'autant plus qu'il permet de bien faire le points sur différentes choses un peu alambiquées ou qu'on avait perdu de vu.

"Et que faisait le Crystal de Krysholil dans sa phobie de l’eau ?" "Et que venait faire le Crystal..." me semble plus correct.

Le reste est sympathique, je dois avouer qu'avec les informations qu'on avait le Survivant me semblait être le gros méchant des méchants qui manipulait les autres pour arriver à son but, c'est donc un peu étrange de le voir se retourner contre sa création qui a pourtant l'air bien parti pour foutre le chaos.
Mais peut être les ambitions des deux sont elles diamétralement opposées, ou peut être les plans du Survivant n'ont été conçus que dans le but de supprimer le Krysholil pour x raisons au détriment de tout le reste et ceux impliqués (et donc par extension si il pouvait se servir de Laridshâ pour la "jeter" après il ne s'en priverait pas non plus).

Ou alors peut être que j'ai juste tout faux, qui sait ? Autre chose que je dois avouer c'est qu'effectivement voir le grand orchestrateur de tout cela bloquer par une simple plante (certes toxique pour certains) semble un poil ridicule. N'aurait il pas du prévoir de telles choses vu l'ampleur du plan ? Enfin qui sait.

Autre chose tant que j'y suis, mais afin d'être sûr de bien comprendre:

Le Seigneur des Ombres (et peut être les frères) veut faire revivre les trois races. Pour ce faire il a besoin de leur ADN. Si je comprends bien cet ADN se trouve dans les cristaux de Krysholil. Mais ce n'est pas tout car les cristaux contiennent en plus les (un personnage ou plusieurs par cristal ?) esprits des morts.
Et la question que je me pose alors c'est, à quoi servent les corps en décomposition des décédés qu'on a vu traîner ici et là. Dois je en conclure que ces corps ne contiennent pas d'ADN mais sont juste là pour être récupérés par la suite afin de servir d'enveloppe corporelle pour les futurs zombies ? Ou alors ils ne servent vraiment à rien et au final le corps qu'on a vu était un des rares à être encore dans un état de décomposition pas trop avancé (ou pas suffisamment pour que le corps disparaisse totalement).

Et je pense que ce sera mon unique question de la semaine. J'attends de voir ce que prépare le Survivant maintenant !

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 21 Avr 2013 - 12:44

Ah, il y a une nuance entre l’ADN proprement dite et le Krysholil : Leur corps est composer d’une bonne majorité de Krysholil sous plusieurs aspect (synchroniser pour les fluides, brut pour les muscle, énergisé pour les fonction vitale telle le cœur) L’ADN est leur structure génétique qui différentie les races (Jorlarkh, Irnnolh, Sheulû)
Si les frères ou le Seigneur des Ombres veulent crée un être par quelle moyen que ce soit, il doivent avoir du Krysholil (toute forme confondues) pour la matière et l’ADN (corps en décomposition ou Krysholil Synchroniser provenant directement d’un être) pour avoir une race et un type d’être distinct !
Pour la création, dison que il veut tout manipuler mais que il n’est pas
J’ai bien peur que ce chapitre soit encore un de ceux qui mette en place des choses et remet une couche d’intrigue…désolée. En espérant que tout soit le plus claire possible tout en gardant sa part de mystère, je te dit « bonne lecture »


La guerre Pour le Krysholil
Chapitre 32 – Foûmh : Destin Intriguant

-La plante quoi ??? S’exclama Laridshâ, hébétée
-Foûmh… Une plante endémique à Lôcubrîta. Un bien beau spécimen dans ce qui peut le plus énervé. Une abomination, oui !! Je n’avais pas prévu son effet et je le regrette amèrement !
-Qu’a-t-elle provoqué ?
-AH ! Mais elle annule la radioactivité du Krysholil ! Rien que ça me diras tu, mais ce n’est pas rien ! En faisant cela ; mon but, que l’éclat du Krysholil cause sa perte n’existe même plus ! Mon projet n’a pas pu arriver à simple maturité !
-Mais si un tel projet aurait pu être en place, qu’elles en seraient les conséquences ?
-Les conséquences ? Aha, la sublimation du Krysholil suivit de sa perte, comme je l’ai dit. Le reste, je m’en fous ! Mais alors, royalement, car j’en aurai finis avec lui !
-Vous êtes fou… Mais, lui, c’est le Krysholil ?
-Hin Hin, plus ou moins… Mais pas que lui…
Un silence s’installa de nouveau. Mais celui-ci fut assez spécial : mélanger avec un sentiment de doute et d’incertitude. Laridshâ rompit se silence en demandant :
-Qu’est ce que le Krysholil vous à fait pour que vous vouliez le poussez dans ses limites ?
L’être lui jeta un regard froid et baissa un peu la tête au lieu de lui répondre. Laridshâ prit peur en sentant une vague de haine profonde s’échapper de lui. Il leva une main vers son visage et regarda sa paume. Il ferma le poing avec un élan de rage et envoya un coup de poing dans le mur de la cabine. Le bois se fendit mais, heureusement, aucune fuite d’eau ne survint. Il regarda le bois planter dans les vérins et roulement de sa main avec des yeux de colère.
Laridshâ, effrayée encore plus par cet acte, recula dans le fond de sa couchette et le Nécromancien lui dit avec des yeux impressionnant
-Je lui en veux ? Mais je fais plus que lui en vouloir : il a ruiné ma vie, lui et « celui qui fait » encore plus !
Tremblante d’effroi, elle articula :
-Qui ? Celui qui… fait ?
L’être se mit la main sur la bouche et se signa d’une façon assez bizarre. Il leva le doigt sur son front et dessina une forme de croix dans le vide. Il ferma les yeux et les rouvrit peu de temps après.
-Personne… Personne.
Il jura dans une langue inconnue et leva la tête sur le haut de la cale. Il plissa les yeux… Il sentait quelqu’un.
Il ne sentait pas n’importe qui, un Toa du Magma écoutait se qui se disait entre Laridshâ et le Nécromancien. Kopkorh n’avait pas pour habitude d’écouter aux portes et pourtant, en entendant le cri qu’avait poussé Laridshâ dans son âme, il avait dirigé son attention sur ce qui se passait dans la cale. Le choc suivit d’une vague de haine avait suffit à le diriger vers la cale. Le Nécromancien le sondait, cherchant ses pensées… Rien de dangereux mais il voyait cela d’un mauvais œil.
Il sentait autre chose mais à une centaine de mètres de là où il se trouvait, volant au dessus d’eux. Une créature volante qui se cache depuis un bout de temps déjà, qu’il traque depuis belle lurette. Laridshâ se demanda ce que le Nécromancien cherchait et elle lui demanda :
-Quelque chose ne va pas ? Vous avez peur que l’on nous entende ?
-Et comment… Je ne sais pas grand-chose de celui qui vous suit, mais je sais que c’est quelqu’un de confiance qui veillera sur toute l’équipe… Je sens… Comme un sentiment de mesquinerie dans votre équipe. Mais je ne saurais dire d’où il vient.
Il la regarda et lui dit :
-De grandes choses vont arriver. Des âmes vont périr. D’autres vont renaitre. Certaines auront presque 10 siècles ! Différents camps vont s’opposer : l’équipe que vous former, celle des Frères du Krysholil, le Seigneur des Ombres et moi… Je veillerais à ce que vos agissement soient en ma faveur, bien sure, mais je vais bien m’amuser en vous voyant vous taper dessus. Il n’y aura plus de Foûmh et autres vermines du genre.
-Vous savez ce qui va se passé ?
-J’ai tout planifié ! Plus rien ne m’arrêtera ! Plus de Foûmh ou de crétin comme Srümorh !
Il lui jeta un regard sûr de lui. Un regard inspirant la folie et la réussite à la fois.
Il alla dans un coin sombre de la pièce et se volatilisa. Il était loin et cela pour un bon moment. Cet instant passé avec ce monument faisait vraiment bizarre à Laridshâ.

Laridshâ regarda l’endroit d’où il était parti et ne dit rien… Tant de choses arrivaient, les unes après les autres… Elle commençait à s’y perdre. La mort suivie de la renaissance. Le Jorlarkh parfaitement acquit. L’intégration dans une équipe avec un destin incertain. La découverte de toute cette perfidie liée entre elle-même, le Krysholil et tout ça manipuler par le Nécromancien, autrefois appeler le Survivant. Elle venait de rencontrer la source de tout ce mal. Mais peut être y avait-il quelqu’un d’autre. De qui voulait-il parler par Celui-Qui-Fait ?
Et quel était cet être qui les suivait comme il l’avait dit ?
Kopkorh entra dans la cale et s’arrêta sur l’avant-dernière marche. Il croisa les bras et dit :
-Voila donc ce qui nous attend… un être hors du temps qui veut mettre fin à tout cet archipel si ce n’est plus pour une histoire qui nous est encore inconnue concernant le Krysholil et avec l’aide de celui-ci y mettre un terme… Cela promet ! La perte de l’archipel, je n’en veux pas !
Elle se retourna et remarqua qu’il avait tout écouté. Le toa soupira en voyant l’aire agar de Laridshâ.
La première rencontre avec un camp supplémentaire venait de se faire ! Qui plus est, le manipulateur de tout cela.
Un être hors du temps avait dit Kopkorh, mais était-ce vraiment une créature pareille ? Avait-il un complice ? Comment se déplaçait-il entre les deux dimensions ? Pour quelles raisons était-il poussé à mettre fin au Krysholil ? Tant de questions qui se bousculaient dans la tête de Kopkorh et Laridshâ.

A quelques centaines de mètre au dessus d’eux, un autre être les surveillait. Un Jorlarkh. Et pas n’importe lequel : un Jorlarkh en parfaite santé, vivant et surtout, non zombifier. Une création des Frères du Krysholil…? Un être sous le contrôle du Seigneur des Ombres ?
Et bien non ! Un Jorlarkh extrêmement vieux qui était à son compte. Il était un ancien ami de Loomah et ancien combattant de la première guerre du Krysholil. Il avait, par sa vue surpuissante et son sentir des émotions, « vu » ce qui c’était passé dans la cale.
Cet être du passé craignait le pire ! Le mal qui avait crée la perte de son archipel revenait sur son but sombre ! Cette fois-ci, il ne seras plus arrêter par les bienfaits de la Foûmh. Il l’avait exterminé après son premier échec qui a détruit l’archipel de Lôcubrîta. Plus rien ne pourrait arrêter cette abomination ! Le Jorlarkh fit son possible pour garder son sang froid et ne pas se noyer dans la mer. Il était sorti de son trou pour empêcher cette folie, pas le contraire ! La Foûmh morte, il faudra trouver le moyen d’anéantir le Krysholil ! Le Jorlarkh senti quelque chose de familier mais anormalement trop vieux pour pouvoir encore exister sur un tel bateau ! La présence d’une aura, mais pas une aura de vie bionique : une aura végétal capable d’anéantir plus d’une personne de type Krysholil ! Cela provenait d’un boite un bois précieux en la possession de Kopkorh !

Il fallait être sûr ! Allez voire si cela était bien ce qu’il espérait ! Le Jorlarkh devait se manifester !


Dernière édition par pô d'attout le Dim 28 Avr 2013 - 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 28 Avr 2013 - 9:16

C'est un peu le chapitre des points d’interrogations et d'exclamations non ?

Bon le fait d'introduire un personnage "encore au dessus de tout cela" me laisse un peu perplexe au vu des niveaux de puissances mis en jeu. Il y a bien un moment où cela doit s'arrêter non ? Enfin il vaut mieux veiller à limiter les pouvoirs car à partir de là on peut se demander ce qui empêche certains individus de s'intéresser au reste d'Universcape et à sa conquête au vu de leur puissance.

Enfin si une plante à pu arrêter un tel être, je me doute que tu as peut être déjà des idées de "contres" vis à vis de certains pouvoirs.

"... mais je vais bien m’amuser en vous voyant vous trapper dessus." Petite erreur c'est "taper" et non pas "trapper" je suppose.

Pour le reste le chapitre restait assez clair à comprendre je trouve mais au final, je suis en train de me demander : quel était l'intérêt pour le Survivant de se pointer sur le bateau et d'expliquer ses plans plus ou moins en détails à Laridshâ ? C'était peut être énoncé dans le chapitre d'avant mais c'est tout de même fort sachant qu'il lui explique clairement ce qui a fait capoter son plan la première fois. Alors je veux bien le voir en "grand méchant orgueilleux" mais tout de même c'est assez spécial sachant qu'il a plusieurs millénaires d’expérience et que donc quitte à manipuler des personnes sans leur consentement, autant faire en sorte qu'elles ne le sachent pas.

Enfin je ne sais pas, peut être pourras tu m'en dire plus là dessus mais là encore même si il s'agissait de former un pacte avec Laridshâ, autant la manipuler en douce que de venir frapper à sa porte.

Bref j'attends de voir où notre équipe va débarquer prochainement.


_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 28 Avr 2013 - 13:05

A mince, faute de frappe heu… frape XD
Pour le faite qu’il vienne, comme cela, dire « coucou, voici mes plans » est bizarres, bien sure mais a une raison ironique. Cela est expliqué dans le chapitre 34, patience !
Pour la puissance, il est super limiter, attention ! Il a de très grands pouvoirs, certes mais Il n’existe pas vraiment, j’ai essayé de l’expliquer sans trop de détails avec les souvenirs en plus de Laridshâ. En gros, quand il est là, c’est uniquement avec un but et après il est obliger de revenir dans son chez lui toujours inconnue ! Laisse le temps au temps


La guerre pour le Krysholil
Chapitre 33 – Terre de Nuages 1/3


Laridshâ, hébétée, regardait le ciel, toujours en espérant qu’elle puisse savoir qui s’y trouvait… elle sentait, en effet, la présence du Jorlarkh mais elle ne pouvait pas dire d’où elle venait. Elle savait que les Jorlarkh se trouvaient dans le ciel, mais sinon…
Kopkorh, appuyé comme avant sur la barre du pont, examinait ses attitudes. Elle était tendue, mais moins qu’à l’accoutumée. Depuis la discutions avec le Survivant, elle avait l’aire de savoir où elle se trouvait, et où elle allait.
Mais c’était tout le contraire : elle était plus perdue que jamais, mais se cachait derrière un calme froid. Un sentiment d’incertitude la tiraillait depuis la séparation avec le Seigneurs des Ombres. Avant, elle était cet être qui le suivait, un mouton, un chien. Avec son initiative, elle est allée à la rencontre du Krysholil. Il lui était inaccessible, et tout à débuter. Kikû était entrée dans sa vie et faisant basculer d’un coup son cour… Il l’avait tué…Il lui avait arraché le cœur ! Peut après, deux toa d’origine inconnue était venus à son secours et, par un moyen toujours inconnu d’elle-même, avaient réussi à la faire revivre par les bienfaits du Krysholil. Le Jorlarkh lui était enfin apparu, une rencontre inoubliable.
Mais un second Jorlarkh allait apparaitre, vivant cette fois. Un être vieux de 10 000 ans.

Le Jorlarkh baissa le rythme de ses ailes et se mis à descendre vers le bateau. Il sortie de la « zone de confinement » et était maintenant à découvert ! La zone de confinement était son repère, sa ville même ! C’était là-bas qu’il vivait, dans une ville nuage bâtie par ses ancêtres… Une ruine à présent, mais toujours peuplée par le même peuple. Une bonne dizaine d’individus se trouvaient dans ces ruines. La cité aérienne était vraiment bien conçue, mais la technologie utilisée pour que cela puisse avancer et s’entretenir n’existait plus à présent. La cité, qui se révélait être une forteresse volante, fonctionnait encore, mais elle restait statique. Elle ne se déplaçait plus comme avant, entre Lôcubrîta et le Scobramh-Shâ. C’était par cette forteresse que le premier contact fut fait entre les deux iles après que le bâton de téléportassions de Srümorh fut démantelé.
Le nécromancien ne savait heureusement pas que cette forteresse avait survécu aux assauts du temps et c’était tant mieux.
Le Jorlarkh se trouvait à une trentaine de mètre de haut quand Laridshâ et Kopkorh l’aperçurent enfin !
Laridshâ reconnu la silhouette des Jorlarkh en se souvenant de la vision de Loomah dans son cœur. Il descendit et bâtit des ailes de façon à rester en place, le dard métallique pointant devant lui telle celui d’un frelon. Ses deux yeux globuleux, rouge intense firent presque peur à Kopkorh qui restait sur le qui vive devant une autre apparition. Après le Nécromancien lui même, une créature du passé venait dire bonjour ! La trompe du Jorlarkh sortit du clapet sous les fines mandibules et vint caresser le coter du masque de Laridshâ, signe de confiance.
Laridshâ n’avait pas peur, au contraire, elle se sentait renaitre ! Kopkorh, lui, ne savait que penser devant une aussi grosse créature.
Toledanorh et Juy-Rimanh, qui jouait au carte de la vérité, avait arrêter leur partie pour aller voire de plus près se qui se passait. Le premier reflexe de Toledanorh fut d’activer son bras canon, au cas où.
Le Jorlarkh les regarda arriver et étendit sa longue trompe vers eux pour s’enrouler autours de L’arme de Toledanorh. Il y eut un bruit de grésillement venant de l’arme et elle s’éteignît aussitôt ! Toledanorh se débattit pour sortir son bras du lasso organique qui serrait douloureusement sa blessure sur laquelle reposait l’arme en elle même. Le moignon qui lui restait lui brûlait affreusement et il posa un genou à terre sous la douleur. Le Jorlarkh détendit sa prise et rentra la trompe dans son orifice. Toledanorh se releva et regarda le Jorlarkh avec un air de défi !
-Qui êtes vous ? Un être du passé je présume !
-Vous présumez bien jeune toa ! Je suis un ancien combattant lors de la guerre du Krysholil sur cet archipel. En voyant les dégâts de notre végétation indigène à Lôcubrîta sur vos iles, j’ai décidé de m’envoler prévenir mes frères sur notre QG. J’ai assister à la fin de notre peuple et je fait partit des Rares survivants !
-Mais comment ce fait il que vous ne vous manifestiez que Maintenant ? demanda Kopkorh
-Je viens car le destin m’a montrer deux chose : que le Survivant est toujours des nôtres et que ce qui l’a arrêter, la Foûmh n’est pas encore morte !
Kopkorh et Laridshâ sursautèrent en entendant cela.
-Encore en vie ? Mais il a dit qu’il l’avait éliminée !
-Il l’a éliminée, mais quelqu’un à réussit à la conserver … cette Personne vibre en toi jeune toa, dit il en regardant intensivement Kopkorh
Tous les masques se tournèrent sur celui de Kopkorh, blafard. Maroûh dans son âme riait à s’en tordre. Il pensait que son secret allait rester un secret plus longtemps, quelle déception !
-Maroûh… Souffla Kopkorh
-Oui ! Ce Matoran a réussit à conserver des graines de Foûmh ! Il a du les cacher alors que le Nécromancien pense qu’il a tout détruit !
Dans la tête de Kopkorh, Maroûh s’exclama « Rolala, je pensait avoir fait c’la dans les règles de l’art… M’enfin bon, voilà quoi : mon secret n’est plus un secret et qu’a cela ne tienne ! ». Kopkorh comprit : la boite en bois précieux contiens les graines dont ce Jorlarkh parle !
-La boite ! S’exclama-t-il doucement
-Sais tu où elle est ? Demanda le Jorlarkh
-Bien sure, pourquoi ?
-Il me la faut, je la cacherais en lieux surs. Le Survivant n’a pas put mettre la main dessus jusqu'à Maintenant mais à présent qu’elle est en mouvement, je crains le pire !
-Elle se trouve dans la cale, dans un placard ! Mais vous êtes sure qu’elles seront bien cachées ?
-Aucuns risques ! L’endroit où je compte les cachées cache déjà 9 Jorlarkh du reste du monde. Cet endroit vous est inconnu et doit le rester encore un Moment : Je veut être sure que Les anciens plans du Survivant ne puissent pas se réalisés. Maintenant, va la chercher !
Kopkorh accourut vers l’entrée de la cale et s’arrêta net. Il réfléchît et se rappela que le Nécromancien/Survivant avait dit « Je ne sais pas d’où cela vient mais je sens un sentiment de perfidie au sein de votre groupe.. »… Et si ce Jorlarkh mentait ? Et si c’était un piège du Nécromancien ou un autre pour obtenir ces graines dont il ne savait même pas l’existence…
-Mais va y ! Le temps presse, jeune toa !
-Vous êtes sure que c’est bien le temps qui presse ou plutôt VOTRE temps qui presse !
-Ne dit pas de sottise, c’est le temps qu’il reste à vivre à l’archipel dont je parle ! L’avenir de l’archipel dépend de cette plante, comme autrefois ! Va la chercher, Merci !
Kopkorh, méfiant dit :
-Qui me dit que vous ne mentez pas ? Je ne sais même pas votre nom…
-Si cela peut te rassurer, je suis trop vieux pour mentir aussi bien ! Mon nom est Larme Tel celles qui ont du coulé lors de la perte de notre iles !
Un crie résonna dans le cœur de Laridshâ. Un cri de joie mélanger un sentiment de surprise : Loomah le croyait mort depuis une éternité !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 5 Mai 2013 - 14:20

Pas de nouvelles, bonnes nouvelles, alors, voici le 34ème chapitre et comme toujours, bonne lecture !

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 34 – Terre de Nuages 2/3

Loomâh, surpris d’entendre le nom d’un de ses collègues qu’il croyait mort ou Krysholisé, était fou de joie et ravie de pouvoir en apprendre un peu plus sur ce qui advenait du QG des Jorlarkh. La cité des Nuages. Une ville volante, fabriquée à partir de métal très léger et avec, comme source d’énergie pour ce déplacer, le Krysholil encore et toujours lui ! La Korpannh avait bien fait son boulot pour qu’il disparaisse à ce point des Mœurs. Le générateur de la cité était ancien et il se demandait comment cet engin d’avant guerre puisse encore tourner et ne pas s’écrouler dans les flots.
Kopkorh, toujours immobile devant l’entrée des escaliers, ne bougeait plus… Le sourire inconscient qui se dessinait sur le visage de Laridshâ grâce à la joie du Jorlarkh lui fit comprendre qu’il ne prenait aucun risque en suivant ses directives.
Il descendit les marches et fut infiniment surpris en voyant l’être qui se tenait là, la main dans un placard… Le Nécromancien, lui-même, encore lui ! Il sortit sa main avec, à l’intérieur de ses grandes paumes, le coffret qui contenait surement les graines !
Il dit avec un sourire distrait :
-J’allait partir en oubliant ce que je suis venu chercher à la base, Ceci ! Les dernières surement… Je pensais avoir tout supprimé mais ce seras chose faite d’ici quelques heures. Merci beaucoup !
Kopkorh, réagissant à l’instinct se jeta sur lui, mais il se téléporta. Kopkorh s’agrippa de toutes ces forces à la cheville qu’il tenait à deux mains. Il sentit son corps se faire aspirer par cette jambes totalement différente de tout ce qu’il à put connaitre ! Il se trouva dans une sorte d’aspirateur qui le conduisit Dans la Dimension du Nécromancien ! Il ne vit plus rien et eut l’impression de voler quelque instant pour s’écrasa sur un sol bizarre. Il sentit un sol glacial et spongieux … Un soleil de plombs lui tannait la colonne. Une douce brise lui caressait le coup et un bruit tel celui d’un moteur d’avion lui tiraillait les oreilles. Un bruit qu’il reconnut mais ne put dire d’où il le connaissait.
Un coup de pied lui tailla les cotes ; le Nécromancien ce demandait si il était ressortit de cette téléportation indemne ! Kopkorh se releva, titubant sur ce sol souple et humide !
-Où suis-je ? Quelle est ce sol bizarre ?
Le nécromancien lui mit la main sur le visage. Il lui dit :
-Là où tu te trouves, tu ne devrais jamais y mettre les pieds. Un être qui n’est pas composé de Krysholil n’a pas le droit d’y être ! Mais, étonnamment, tu as survécu comme si ce voyage n’était rien ! Tu n’es pas un être du Genre Toa, je me trompe ?
Kopkorh se débattit avec la main qui lui rentrait dans les trous des yeux de son masque. Le nécromancien faisait tout pour qu’il ne voie pas l’endroit où se trouvait. En s’agitant, il hurla :
-Je suis un Toa du Magma et mon nom est Kopkorh !
-Mais je sais qui tu est, et tu as bien changer en si peut de temps ! Tu est passé à l’état d’un être composer d’Aegis à celui d’un être avec, en lui, une infime source de Krysholil !
Il s’arrêta de parler et un son d’étonnement s’échappa de la bouche du Nécromancien.
-Mais … où est-elle d’ailleurs, ta source ? Je ne la vois pas !
Il lui agrippa la gorge avec son autre main et lui dit à l’oreille
-Dit moi d’où tu tien cette énergie du Krysholil ou je te fait la peau !
Kopkorh, soudain le souffle à moitié coupé, bafouilla :
-Je n’ai pas de source… Je ne suis pas comme Laridshâ, quelqu’un m’a dit que c’était peut être une chose très rare : un … Jumelage
L’étreinte de son coup et de son visage s’estompa et il retomba au sol. Il ouvrit les yeux et profita de l’effet de surprise qu’il avait crée pour regarder où il se trouvait. Le sol avait l’aspect d’un nuage et la salle où il se trouvait était une immense pièce circulaire dont le toit en forme de Dôme était dessinée par des vielles arches en pierre et des restes de vitres brisées. Les murs étaient aussi en pierre avec un aspect légèrement translucide. Kopkorh vit en eux une énergie similaire à celle qui émanait d’un Cristal de Krysholil qui circulait de part et d’autre de la roche. Le nécromancien, debout devant lui, restait figer et regardait sa main en murmurant, « un jumelage ? Impossible, totalement impossible »
Kopkorh voulut profiter de l’occasion pour gagner des renseignements sur lui même.
-Vous savez ce que je suis ?
-Oui ! Et je pensais que se serait seulement cette plante qui allait se mettre en travers de ma route, Mais il y aura toi aussi. Quelle chances que tu était sur le même bateau que Laridshâ et ces graines : je vais pouvoir te supprimer, sur le champs !
Le Nécromancien reprit ses esprits et se jeta sur lui avec une épée qui lui sortit du bras droit. Kopkorh, trop lent, ne vit pas le coup venir et il se prit la lame de plein fouet, le tranchant dans les cotes. Il pensa qu’il allait mourir quand il sentit la lame le traverser. Il ferma les yeux et sentit un choque dans tout son buste. Il vit ces pieds à quelques centimètres de son cou : il était coupé en deux. Coupé au niveau du buste. Il eut l’impression que tout devenait flou et tout son corps, ou dû moins, les deux parties, devinrent transparentes et il commença, lentement à couler dans la matière spongieuse du Sol. Il s’enfonça dans cette espèce de ouate, jusqu'à la traverser. Il commença une longue chute depuis le ciel. Il regarda l’endroit d’où il venait, un énorme nuage avec un grand bâtiment en son centre. Son buste et ses jambes tournoyaient individuellement et il voyait qu’il allait se cracher dans la mer. La décente fut longue, très longue. Interminable de part la quiétude de ce moment. Il repensa à toute sa vie, Et se dit qu’il n’avait pas put accomplir son désir de vengeance vis a vis de Kikû et de ces frères. La guerre devrait se faire sans lui, Laridshâ et ses nouveaux compagnons allaient-ils remarquer qu’il allait mourir ? Il se dit que c’était une mort bien nul, mourir couper en deux et atterrir dans la mer pour y couler et y rouiller … bien triste. Il espérait, depuis ces évènements, qu’il allait mourir en guerrier victorieux pendant la guerre qui se profilait et non comme un déchet qui finit à la mer. Il regarda son archipel. Il était beau, vu du ciel. Quel dommage de laisser ainsi le destin détruire pareil endroit. Il aperçu les différents détail que l’ont ne voit jamais. Il vit les longues tours de la Capital Shûl-Rîh-Sheh dans la cuvette de la vallée de la fin, cimetière d’une autre ile et d’un autre peuple. Plus loin, les montagnes de glace, à leur Gauche, l’ile du Sud avec sa dense végétassions et ses villes composées de tige de métal avec des milliard de sphère de verre incruster dedans. Sur son iles, les déserts et les différents puits de forage faisaient bien plat à coter de tout cela. La mer se rapprochait, dangereusement…
Il tombait à une centaine de Kilomètre de la cote de leur destination. Le port était visible de là ou il se trouvait.
La mer était très proche… Non, elle était là ! Le choque fut prodigieux et Kopkorh plongea dans un état de noir total. Il sentit son âme flotter dans le néant… était-ce cela, la mort ? Surement vu qu’il n’entendait plus rien, ne voyait plus rien et ne sentait plus rien sauf se sentiment de flotter dans du vide.

Une bonne heure passa, dans le vide, le néant… il toucha le sol tout d’un coup.
Il entendit soudain un son… Un bruit de parquet qui craque. Il sentit une présence familière qu’il connaissait depuis peu… et il sentait que le sol où il se trouvait n’était pas stable, il taguait…

« Kopkorh ! Tout va bien ? » Demanda Juy-Rimanh, une main sur son épaule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 12 Mai 2013 - 11:41

Pour la chapitre 33 que j'avais lu à l'époque et tout juste relu je n'avais effectivement pas grand chose de plus à dire. Il y a suffisamment d'exposition comme cela et même si je trouvais la demande du Jorlarkh abrupte : "Bonjour je viens juste d'arriver, vous ne me connaissez pas, vous me donnez cet objet qui risque de changer le futur considérablement pour que je le cache dans un endroit dont vous ignorez l'existence ? ", surtout en plein milieu d'un conflit impliquant des forces du passées pour la plupart totalement inconnues, Kopkorh a pris cela en considération lui aussi en questionnant rapidement les motifs de la créature. C'est déjà cela de gagné.

"-Si cela peut te rassurer, je suis trop vieux pour mentir aussi bien ! Mon nom est Larme Tel celles qui ont du coulé lors de la perte de notre iles !" Il y a sûrement une majuscule en trop à "Tel" étant donné que la phrase perd son sens avec.

Pour le chapitre 34 qui était un peu plus particulier, je me demande juste si le Nécromancien n'est jamais vraiment parti du bateau attendant de voir la raison pour laquelle le Jorlarkh venait les voir (vu qu'il est fort probable qu'il l'ait senti venir) et pu ainsi découvrir l’existence de la graine ou si il avait vraiment oublié (et donc par extension qu'il connaissait depuis le début l'existence du coffre et son contenu) de prendre l'objet ce qui me semble tout de même légèrement foutraque vu l'importance de la chose.

Pour le reste c'est assez intéressant de savoir où le Nécromancien traîne et la description des lieux était somme toute bien faite et original malgré une nouvelle structure dans les nuages.
Pour le reste et au vu de la dernière réplique, est ce que toute cette chute n'était qu'une longue illusion par le Survivant, je suppose qu'il me faudra attendre la suite pour en avoir le cœur net.

Soit dit en passant j'ai relus et corrigé rapidement quelques petits trucs mais je tenais juste à dire pour les prochaine fois que ce n'est pas "téléportassions" mais "téléportation". Je sais que tu as dû mal en orthographe (ou dyslexie je ne sais plus désolé) et je ne compte pas te reprendre à chaque fois mais juste pour ce mot si c'était possible car ce n'est pas spécialement joli à lire.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 18 Mai 2013 - 13:27

Pour la chute, ce n’est pas clair du tout dans ce chapitre pour faire ressentir le désarroi de Kopkorh… Mais pour ne pas griller tes neurones avant le 41 (chapitre où c’est éclairer, environ) Il c’est téléporter avec le Nécromancien dans cette structure encore inconnue, certes. Mais c’était une sorte de double de son être qui est monté, son psychique en somme. Le corps est resté sur le bateau et son âme a été atteinte. Il n’est pas mort ? Me diras tu, mais tu comprendras plus tard les subtilité de cette scène qui seras super importante !!! Sur ce, merci des corrections et oui, je n’ai pas de dyslexie mais un parcours scolaire très compliquer et trop long à résumé qui a fait que je n’ai pas put apprendre comme il faudrait à écrire la France (Ironique) mais je compense par ma famille et à ma richesse de Vocabulaire… Voilà pour ma life. Je m’excuse si il y a des MAJ en trop, je ne me rends pas toujours compte… (Se référer au précèdent résumé de ma vie pour comprendre)
Pour la téléportation, (et mon ordi me le souligne en plus…) je me suis poser la même question figure toi ! Je ne suis pas une pomme à ce point ! Mais mon ordi (muni d’un correcteur somme toute efficace pour les illettré de mon genre…) me le souligne l’aire de dire « C’est faux !! ». Je lui demande ce qui va pas et il me suggère Téléportassions… et pas autre chose … Donc, somme nous tous dans le tort (pas impossible) ou c’est lui qui déconne ? (Pas impossible, non plus…)
J’ai regardé dans un dictionnaire et tu as raison !!! Mon ordi va devoir être un peu frustré avec un mot nouveau (lol)
Heu… bonne lecture car chapitre au bord de la saturation… Courage mon vieux !

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 35 – Terre de Nuages 3/3


Kopkorh, revenant dans le lieu qu’il avait quitté quelques minutes avant tout ces événements, ne crut pas ses yeux quand il se vit en un seul morceau, vivant sur le bateau. Il ne comprit rien de tout ce qui se passait, mais alors, rien. Tout cela serait une illusion ? Il était pourtant mort, tuer de la Main du Nécromancien. Comment se faisait-il qu’il soit là, vivant et comme s’il était juste tombé des Escaliers. Laridshâ et Juy-Rimanh l’aidèrent à se relever et ils lui expliquèrent :
-Tu t’es jeté sur lui et son corps est devenu comme une sorte de poussière. Tu as attrapé sa jambes et on as vu ton corps … comment dire… Comme si un fantôme en était sortit et que ce fantôme est monté au Ciel avec le Nécromancien. Ton corps ne bougeait plus mais tu donnais tous les signes de vie, alors nous avons attendu. Et cela fait environ une demi-heure que tu étais sonné et te voila qui ouvre les yeux subitement.
Le regard inquiet de Juy-Rimanh confirma à Kopkorh qu’il s’était fait beaucoup de souci alors que Laridshâ avait dit cela comme de rien.
-Nous approchons des cotes de l’ile du Sud, Préparons nos affaires et partons de ce navire, S’exclama Toledanorh, soudain très sombre et renfrogner.
Tous, se tournèrent en entendant ces Mots et en voyant la tête de leur nouveau Collègue.
-Quelque chose ne va pas ? demanda Laridshâ
-Oui ! Tu dis cela comme si nous étions tous rester là, à attendre son réveille, mais tu oubli de tout lui dire : il le mérite ! Il n’y a rien de secret…
Il se tourna et leurs fit un salut de la main par-dessus son épaule. Kopkorh regarda Laridshâ avec insistance, désirant savoir où il voulait en venir. Elle baissa les yeux et dit :
-Pendant ton inconscience, le Jorlarkh Larmes nous à fait part d’une chose, Je comptais le dire après mais Toledanorh à un peu pressé les choses…
-Qui a-t-il à la fin ?! Rugit Kopkorh, assez éberluer de se savoir en vie après cela et encore qu’il se passait des choses qu’on ne voulait même pas lui dire.
-Arriver sur la cote, il nous indiquera la position des différents Cristaux de Krysholil fait par les Gardiens du Krysholil tel Folhtrishiann ou Mihlocoûlthaa et joindra les autres Jorlarkh survivant à notre cause, sur la cité des Nuages dont nous pourront surement faire une petite visite une fois.
-C’est tout ? Seulement cela… Certes, cela prouve que ce Jorlarkh survivant a de bonnes intentions, mais cela ne justifie pas… des cachoteries.
Elle sourit et lui dit
-Bas… tu semblais tellement suspicieux en voyant arriver cette créature, je pensais que tu te méfiait…
-Me méfier ? Mais c’est normal ! Et en plus, les graines de Maroûh ont été volées par le Nécromancien…
-Il n’était pas venu pour rien… Il avait un objectif ; ces graines… Je me doutait bien qu’il ne venait pas que pour me voire. Je savais qu’il viendrait au fond…
-Tu savais ?
Elle baissa la tête, la secoua et garda son sourire ironique qui agaçait Kopkorh.
-Oui, je le savais. Ou, du moins, je le sentais… Un être comme ça, tu ne l’oublis pas…
Des yeux bizarres éclairaient le visage de Laridshâ. Elle donnait tout les signes d’un basculement comme quand le Jorlarkh prenait le contrôle, mais là ce n’était plus tellement un être du genre.
-Comment tu…? J’ai comme l’impression que tu t’aventures sur un chemin de mensonges que je n’apprécie guère…
Elle éclata de rire, un rire de folie. Elle s’exclama :
-J’ai compris certaines choses avec la venue du Nécromancien, ici. Un Chemin de Mensonges ? Ma vie en est déjà un, voit tu ! Alors, je dirais plutôt la vérité dans le mensonge ou le mensonge dans la vérité… Plutôt la deuxième option, même.
Kopkorh, surpris d’une telle réponse, ne dit rien, bouche beat. L’œil gauche de Laridshâ avait sa teinte verte jaune normale, alors que l’œil droit était un peu plus bleu. Kopkorh remarqua que son bras droit avait subit une modification. Lors de l’affrontement avec le Seigneur des Ombres, son bras droit avait eu une excroissance de chaire bleuâtre qui était sortie à ce moment. Il était revenu en place après, mais cette fois-ci, ce n’était même plus une simple excroissance ; c’était une corne de la forme d’un Crystal de quartz. De couleur bleu avec en son centre une fumée brume verte qui circulait. Ce pique sortait de son avant-bras et pointait vers le bas du coude. Cela donnais un aérodynamisme à son corps. Du Krysholil, surement.
-Que t’arrive-t-il, Laridshâ ?
Elle ne dit rien, et son sourire ne cessait de grandir. Kopkorh prit peur et se préparait au pire…
Elle tomba sur les genoux et se tint la tête et disant « tue moi, tue moi ! ». Kopkorh, hébéter, ne dit rien. Il la regarda et la vie basculer entre différentes personnalités. Une crise de schizophrénie, si on veut bien, qui faisait peur a voire. La chaos se fit sentir en elle.

Dans la tête de Laridshâ, un combat avait lieux. Un combat entre Loomah et le Nécromancien. Il avait prit contact avec Laridshâ dans le but de la contrôler mais il ne pensait pas que Loomah serais aussi tenace. Un combat mental avait lieux sur la plus grande part du Crystal de Krysholil. Les trois âmes, Laridshâ, Loomah et le Nécromancien se battaient et Le corps se faisait contrôler par les trois êtres en même temps… Kopkorh se rendit compte qu’il ne s’agissait pas de folie, elle tremblait trop pour être parfaitement consciente, malgré une quelconque démence… elle était possédée !
Il lisait sur ses lèvres (image, bien sure) une phrase, toujours la même, alors qu’elle disait tout autre chose avec des timbres de voix différentes. Elle avait beau dire « j’ai compris des choses » ou « aide moi », voire « Je suis moi, ne t’inquiète pas », ses lèvres disait « tue moi ».
Kopkorh, voyant cette toa ainsi perturber, ne put se résoudre à la tuer. Il décida de l’enfermer comme quand Kikû lui avait arraché le cœur, il allait lui ôter le Krysholil de son corps. Il passa sa main entre les plaques de métal jaune et vert et lui écarta les chaire, jusqu'à voir le Crystal. Il n’était plus le Crystal avec ses deux pointe verte, il était une sorte de cactus de Pierre avec des pointes de Krysholil bleu dans toute les direction telle un oursin. Kopkorh agrippa le Crystal et commença à le tirer. La main à l’excroissance de Crystal lui prit le cou, pour l’étrangler. Kopkorh, d’un seul réflexe, arracha violement le Crystal de son logement. L’étreinte naissante de la main gauche s’arrêta net et le corps inerte de Laridshâ s’effondra sur le sol. Kopkorh regarda successivement le Corps de Laridshâ et son Crystal. Il battait comme un cœur mais il avait des sursauts bizarres. Il passait de la couleur verte au bleu intense puis à un violet mélanger à du vert foncé, indéfinissable…
Kopkorh tremblait, mais se contint en sentant un peu de calme. Il se releva et alla vers l’aire frais, le cœur bleu dans les mains. Il allait se changer idée en espérant pouvoir faire (re)renaître Laridshâ après que le cœur se soit calmé. Il monta les marches et regarda la cote qui n’était pas loin.
Pourquoi tant de choses arrivait elle ainsi en même temps ? Kopkorh s’était agrippé au Nécromancien et était mort sans mourir. Laridshâ perdait constance et basculait dans la folie, après la visite du maitre du mal… Un maitre du mal qui donnait des aires de maitre du jeu, au passage. A force d’évènement du genre, il allait sombrer dans la folie, lui aussi. Tout cela ne tenait plus, le désarroi s’emparait de lui…
Le Jorlarkh Larme vint vers lui et en le sortant de ses pensées lui dit :
-Vous voilà réveiller ! Mais qu’avez-vous dans la main ?
Kopkorh lui tendit le cœur, reposant sur sa paume. Le Jorlarkh frémît des ailes de surprise et examina cela de plus près.
-Un Cœur Kryobionique complètement déboussoler, ma parole ! Qui vit là-dedans ?
-Laridshâ, la toa de l’aire qui vous à parler précédemment, le Jorlarkh Loomah et un bout de notre ennemi principale, le Nécromancien ! Ils sont en train de se battre pour le contrôle de ce Crystal. Ne me demandez pas comment je le sais, je me le demande aussi ! Je dois le sentir…
Le Jorlarkh hocha la tête. Il contempla ce caillou, prison de trois âmes, dont une qui ne devrais pas s’y trouver. Le Jorlarkh donna l’impression de lire à travers se Crystal. Il voyait, en effet ce qui se passait… il dit :
-Ils se battent dans la chambre aux 200 portes souvenirs… Je leurs souhaitent à tous du courage pour vaincre cette épreuve…

A l’intérieur même du Crystal, Loomah et Laridshâ se battaient ensemble pour Combattre cet intrus. Un coup d’épée du Nécromancien traversa l’aire et Loomah réussi de Justesse à éviter cette vague d’énergie. Il se trouvait dans la même pièce blanche où Laridshâ et Loomah s’était “rencontrer“. Mais, cette fois-ci, elle était blanche avec des centaines de portes de pierre verte dans le mur circulaire. La pièce ressemblant à une demie sphère, les portes était partout, même à 10 mètre au dessus d’eux. Le sol, lui restait blanc, sans aucune porte. Ils avaient essayé beaucoup de portes, mais aucune ne menait à un échappatoire : il s’agissait des accès à toutes les fonctions vitale de Laridshâ ainsi qu’à des recoins de son âmes qui lui étaient inconnues. Des souvenirs aussi, d’elle ou même du Jorlarkh. Laridshâ avait demander où ils se trouvaient et le Nécromancien, avant de les attaquer leurs avait répondu : Mais tu est chez toi ! Dans tout ton toi, même le toi disparus.

Chapitre super chargé, je m’y suis perdu a plusieurs reprises lors de l’écriture, n’hésite pas a le relire pour comprendre… Désolé si cela brouille des pistes mais c’est le chaos dans le chapitre comme dans le cœur de Laridshâ ou de Kopkorh… Bonne lecture (éreintante, je sais)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 19 Mai 2013 - 16:44

Je n'ai juste pas bien compris :

-Où est passé Juy-Rimanh pendant toute cette scène avec Laridshâ qui du fait de son état est tout de même un centre d'attention important au milieu du bateau. je veux dire il était juste à côté d'elle avant quand Kopkorh a repris ses esprits.

-Kopkorh qui entre sa main dans le corps de Laridshâ sans forcer est juste étrange pour tout dire. Il a l'air d'avoir un peu plus de mal pour retirer le cristal ensuite mais tout de même. On peut aussi parler du fait qu'il ait l'air de faire ça le plus calmement du monde sans trop se poser de questions sur ce qu'il est en train de faire.

-Là encore qu'est ce qu'il se passe avec le Jorlarkh Larmes. Il était présent juste avant l'assaut du Nécromancien puis quand Kopkorh revient à lui, il a disparu puis au final non il était bien là puisqu'il revient de nul part à la fin du chapitre.

Honnêtement avec ces trois points j'ai encore l'impression d'avoir à faire à une nouvelle "illusion" juste après la dernière mais je peux me tromper. Bien évidemment si ces choses sont expliqués par la suite ce n'est pas la peine de me le dire maintenant. Après tout quand j'adresse des questions c'est souvent de mon point de vue de lecteur cela ne veut pas forcément dire que j'attends une réponse tout de suite (surtout si la réponse est censé arriver dans un chapitre futur). Après bien sûr si c'est juste quelque chose que j'ai mal compris et qui n'entrave pas les évènements futurs tu peux me répondre aussi.

Enfin mis à part cela le chapitre était correct et j'attends la suite comme d'habitude.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 26 Mai 2013 - 13:46

Pour Juy-Rimanh, je suis bête ! j’ai oublié de dire qu’il est monté sur le pont derrière Toledanorh. Kopkorh et Laridshâ se trouvent donc les deux dans la cale du bateau. Le Jorlarkh lui est toujours en train de planer vers le pont, dehors. Il est donc à sa place…
Pour Kopkorh qui rentre, en effet sans forcer dans la carcasse de Laridshâ, c’est normal vu que tu n’as pas encore vu le MOC Laridshâ. Si tu pouvais voir le Moc, tu comprendrais ! Elle à le torse fait à partir des pièces qui se trouvent sur le bas des jambes de Mata-nui ou Ackar, pièce avec un design approprier pour faire protection sur le Crystal mais le laissant à l’aire. On le voit à l’œil, je te rappelle, tout le texte précédent insiste sur ce point (dumoins, je pense !). Je n’ai pas encore les photos, cela viendras en son heure.
Pour Larme, Il est toujours dehors du faite qu’il est trop gros pour pouvoir entrer dans la cale et non, ce n’est pas une illusion !
Ce chapitre se passe au cœur du cœur de Krysholil de Laridshâ, il se trouve que Loomâh, Laridshâ et le Nécromancien s’y trouvent… Arriveront ils à vaincre l’ennemie ? Va-t-il prendre le pouvoir ? Bonne lecture …

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 36 – La Chambre des 200 portes


Laridshâ et Loomah essayaient les portes, mais rien n’y faisait, aucun moyen d’échapper au Nécromancien. Laridshâ s’exclama :
-Mais comment le chasser ??! Il connait tout les recoins de nos âmes, il seras impossible de le surprendre.
-Il y a surement un endroit de nos âmes où il ne sais rien !
-Ah, il y a déjà des souvenirs dont je ne me souviens même pas. Et de ton coter ?
-Ma vie à Lôcubrîta ne nous servira à rien et cet être existe depuis bien plus longtemps que moi, mes ancêtres parlaient déjà de cette entité du Mal quand j’étais encore larve… Il ne se nommait pas Nécromancien ou Survivant mais « Celui qui fait ».
Laridshâ, en entendant ces mots, eut une révélation !
-Il a dit, lors de notre entrevue ; la Foûmh a pourri ma vie ainsi que celui qui fait ! Ce n’est donc pas lui !
-Mais bien sure… Ils seraient deux ?
-Ce n’est pas impossible…
Cette information perturba un peu les souvenirs de Loomah, mettant au claire certaines choses. Devant eux, une porte portant un dessin de tête de Jorlarkh avec une date en dessous, s’illumina et la pierre disparut pour réapparaitre, mais pas de la même façon… Loomah se posa une question et décida d’y entrer. Il y était passé avant et il avait vu un feu de camps avec 5 Jorlarkh dont lui et le vieux conteur accompagné d’autres jeunes. 3 jeunes. Il pénétra dans la pièce souvenir et y aperçu le vieux conteur, lui et 2 Jorlarkh. Le troisième, il se souvint soudain, n’était même pas là, c’était son ancien ami qui n’avait pas put venir. Le souvenir n’était plus là, il était remit à jours. Il transmit cette information à Laridshâ par la pensée. Sans passer par le lien du Krysholil, mais juste le lien des âmes qui les lie les deux. Le Nécromancien ne devais pas savoir qu’il avait remarqué cela et il dit à Laridshâ :
-Je me suis rappeler d’un détail qui à changer le contexte d’un souvenir, la chambre le contenant s’est volatiliser pour être reconstituer. Je me demande, si on enferme le Nécromancien dans un souvenir qui n’est plus claire pour toi ou moi. L’un d’entre nous explique à l’autre et le souvenir s’éclaircira. Il disparaitra avec le vieux faux souvenir, cela pourrait marcher !
Laridshâ trouva l’idée excellente et dit qu’ils n’avaient plus rien à perdre. Elle réfléchît à quelque chose dont elle n’était pas sur et essaya de se souvenir de choses incertaines. En creusant, des choses devenaient claires et les portes concernées changèrent mais le Nécromancien ne s’y trouvait pas.
-Oh, flute, il faudrait trouver un souvenir où tu as la réponse mais pas moi on y amène le Nécromancien, on entame la sortie et, au moment de sortir, tu me dit la vérité : on sort et le souvenir se clarifie et finis le Nécromancien !
Le Jorlarkh réfléchît un moment et eut une idée.
-Je sais quelque chose de plus que toi sur ton passé concernant le Seigneur des Ombres… Trouve moi la porte de la destruction de ton village, et vite !
Elle se plongea dans cette journée douloureuse et la porte concernée, au plafond, s’illumina. Ils y entrèrent les deux et attendirent que le Nécromancien, qui les avait semé les retrouves. Laridshâ retrouva la vision de sa maison, de tout son village avant destruction. Elle vit le nuage de Jorlarkh envahir le village. La destruction des maisons avec leurs griffes fut une vision douloureuse pour elle mais elle ne pleura pas, attendant la venue du Nécromancien. La porte s’ouvrit, toujours de pierre mais elle prenait sa source dans celle d’une maison qui se trouvait là, avant. Il les regarda, satisfait qu’il soit enfin sur une place fixe.
-Enfin stable mes agneaux… Sachez que si je viens à atteindre l’un d’entre vous, je pourrais prendre sa place et ainsi, la place du Corps de Laridshâ. Si Kopkorh remet le cœur en place, je ferais semblant d’être toi, Laridshâ, afin de tromper tout le monde pour contrôler une personne de plus ! C’est une de mes deux façons d’exister à travers mes victimes. Car, rappelons-le, je n’existe pas, je Suis par les autres mais je conserve mes pouvoirs !
Il se jeta sur eux et ils continuèrent ce balai d’esquive qu’ils avaient déjà commencé avant, dans la pièce des portes. Ils se pourchassèrent ainsi, jusqu’a ce que Laridshâ arrive à crée une vague d’énergie assez puissante pour arriver à le repousser jusqu'à l’autre bout du petit village et à le faire tomber au sol. Il se releva et le Jorlarkh dit à son âmes sœur :
-Il est temps ! Sache que le Jorlarkh qui ta parler en mon nom et enlevé, était en fait Larme, le Jorlarkh qui nous a parler sur le pont. J’ai secouru mon ami quand Le Seigneur des Ombres lui a tiré une flèche dans l’abdomen qui l’a tué. Le Seigneur t’a prit sous sa cape et vous avez disparu pendant que moi, j’ai amené Larme ailleurs pour le secourir. Je l’ai sauvé d’une mort certaine et, en échange de ce service, j’ai dut mourir et il à fait de mon cœur une pierre de Krysholil que le Seigneur des Ombres à récupérer. Il en a fait ton cœur, notre cœur !
En entendant ces mots, Laridshâ et lui se tournèrent et entrèrent dans la pièce blanche à la centaine de portes. Le Nécromancien se jeta en direction de la sortit mais trop tard, la lourde porte du Souvenir se ferma devant le nez du Nécromancien et elle disparut pour réapparaitre.

Laridshâ et Loomah se demandèrent si ce stratagème assez simple avait suffit. Pour vérifier, ils ouvrirent la nouvelle porte. Le souvenir actualiser était encore bien plus claire pour Laridshâ et, de plus il put voir la différence entre Loomah et Larme : il n’avait pas vraiment la même taille et Loomah avait une corne sur le haut du Crane alors que Larme, non. Le Nécromancien n’était plus là, et ils ne sentaient plus sa présence !
Ravit, ils retournèrent, serins, dans la pièce avec toutes ces portes qui regroupait tout leurs souvenirs, personnelles ou communs. Ils voulurent de nouveau partager le contrôle du Corps de Laridshâ et réalisèrent que le Crystal était hors de la toa. Ils prirent leur mal en patience et essayèrent d’entrer en contact avec Kopkorh qui tenait le Crystal.

Sur le pont du Navire qui accostait, Kopkorh surveillait toujours ce Crystal de Krysholil. La forme d’Oursin était stable depuis un petit moment, toujours bleu. Au fur et a mesure, il se mit à battre normalement et Kopkorh craint le pire : que L’énergie du Nécromancien fut assez puissante pour les écraser. Il attendit et vit le Crystal changer radicalement de couleurs, passant au vert habituel. Il avait gardé la forme de boule de pique mais en vert. Kopkorh sentit une aura de paix s’en échapper et cela le rassura. Le Crystal lui transmis une énergie si douce qu’il se dit qu’il n’y avait plus de danger et alla vers le corps dans la cale pour le remettre en place.
Il se pencha sur le corps inerte et examina le Crystal sur le bras de Laridshâ. Il n’était plus bleu, lui aussi et était maintenant vert, comme d’habitude. Cela confirma les doutes de Kopkorh, Ils avaient dut réussirent à vaincre le Nécromancien.
Toledanorh et Juy-Rimanh vinrent vers Kopkorh pour lui dire qu’ils étaient à quai. Kopkorh les remercia et leurs demanda de le laisser pendant encore au moins un quart d’heure dans la cale, seul. Ils lui demandèrent où était Laridshâ et il leur dit :
-Elle est là où elle se trouve, laissé moi un moment, j’ai des chose à faire, merci !
Les deux le regardèrent, méfiant mais ne dirent rien et se retournèrent pour fermer la porte de la cale.
Kopkorh soupira et s’agenouilla devant la dépouille de Laridshâ qu’ils n’avaient même pas remarqué. Il s’occupa de préparer Laridshâ pour une énième renaissance… Il lui planta le Crystal remodeler dans son emplacement qui s’était adapter au Crystal en formation. Un flash d’énergie pure sortit du Corps et Les yeux jaune de Laridshâ s’illuminèrent d’un coup !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 1 Juin 2013 - 16:12

Ah ok, j'avais juste pas piger qu'ils étaient dans la cale. Peut être que c'est mentionné et que je l'avais oublié, j'avais juste eu l'impression que Kopkorh était revenu à lui sur le pont et que les autres s'étaient réunis autour de lui à cet endroit.

La chapitre 36 est sympathique en soit sur l'idée des souvenirs que l'on peut ré-écrire malgré quelques confusions ici et là. Par exemple, pourquoi Loomah aurait il menti en premier lieu à Laridshâ sur l'origine de leur rencontre ou encore pourquoi Larmes aurait il enlevé cette dernière "sous le nom" de Loomah, quel intérêt de faire cela vu qu'elle ne connaissait pas l'autre Jorlarkh de base. A moins que sur ce point ce fut juste une façon de dire "je ne t'ai pas enlevé c'est juste quelqu'un d'autre depuis le début".

Sinon "Le Seigneur des Ombres lui a tiré une flèche dans l’abdomen qui l’a tué. Le Seigneur t’a prit sous sa cape et vous avez disparu pendant que moi, j’ai amené Larme ailleurs pour le secourir. Je l’ai sauvé d’une mort certaine et, en échange de ce service, j’ai dut mourir... " n'est pas spécialement clair.

D'abord tu dis clairement que Larmes a été tué, puis ensuite que Loomah va tout de même le secourir, de quoi je me le demande vu qu'il est déjà mort. "...une mort certaine..." n'était elle pas déjà certaine vu que tu énoncé clairement qu'il avait été tué une ligne avant ? Ah oui et aussi il faudra expliquer par la suite ce sorte de sacrifice/service qui fait revenir des morts une personne pour en tuer une autre vu qu’étonnamment les Jorlarkh ont ce pouvoir si je comprends bien.

Enfin, je ne veux pas avoir l'air méchant et en soit j'ai compris ce que tu voulais dire (même si il faudra tout de même songer à expliquer cette notion de sacrifice plus tard) mais c'est juste que le choix des mots n'est pas le plus adapté je pense.

Mis à part cela j'attends de voir la suite, va t-on enfin quitter le bateau ? Cela semble bien parti mais je garde mes réserves la dessus vu tout ce qu'il s'y est déjà passé.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 1 Juin 2013 - 19:45

Heu… le Souci des sacrifices est la notion de la mort réel et du passage a l’état d’une âme Krysholiser ! Je sais que c’est hard à comprendre : mais il faudra t’y faire … En gros, il peuvent mourir et garder leurs âmes active par le biais du Krysholil énergisé donc, les énormes cristaux. Et ils sont blesser mortellement plutôt, je suis un peu radicale quand je dit tuer… Mais on parle de mort physique, quand même.
Pourquoi Loomâh a caché l’existence de Larme ?? Heu… Larme n’est pas n’importe qui, tu l’apprendras dans le fameux 38 et 41, chapitres clés de l’histoire ! Il est au courant de beaucoup plus de chose qu’il le dit, ce qui sort dans ce chapitre n’est rien à coter du prochain, qui j’espère ne va pas lever ton courroux… J’aurais des questions sur deux trois points concernant les grands êtres de Universcape, si il y en a ! Je passerais cela par MP demain dès que j’ai le temps… Sur ce, j’espère avoir éclairer les points que je juge bon d’éclairer et sur ce, bonne lecture. (Ce chapitre n’est pas un médicament, demander conseil à votre spécialiste et lisez attentivement sans décalage) Sans déconner, cela n’est rien à coter du chapitre 38… et oui, le titre répond a tes attentes sur la possibilité de quitter le bateau.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 37 – A Quai !

Laridshâ, étonnée d’ouvrir les yeux aussi vite, regarda autours d’elle éberluée. Kopkorh l’aida à se relever et lui demanda ce qui c’était passé. Ils s’expliquèrent sur ce qui c’était passer, chacun de son coter. Ils firent les liens entre les graines, le Nécromancien et son désirent de conquérir plus que le Krysholil, mais eux également.
-Mais… Le Nécromancien n’est pas venu que pour les graines, il en a profité pour s’infiltrer en moi ! Son âmes, ou peut être une partie, à essayer de prendre le contrôle de la mienne. Le Jorlarkh s’est imposer et j’ai sentit comme un combat dans le Crystal. Après, tu m’as ôté le Crystal et la lutte réel à commencer à l’intérieurs. Loomâh et moi avons combattu cet intrus et nous avons trouvé un moyen vraiment simple pour en venir à bout. Presque trop simple, même… C’est pour cela que Loomâh reste inquiet et aux aguets.
Elle tremblait encore.
-Calme toi ! Tu l’as vaincu ? Bon… Il s’est infiltré, tu dit ?
-Mais oui !!! Je voyais Loomâh et lui avec la même clarté, et je sentais sa présence. C’est comme s’il était juste en moi !
Kopkorh lui mit la main sur l’épaule et lui dit :
-Je pense que le Nécromancien veut prendre le contrôle de nos âmes ! J’ai vécu une chose incroyable pendant mon inconscience. J’ai été transporté dans une structure de nuage avec le Nécromancien en face ! Il a voulut me tuer en disant que j’étais en faite un danger pour lui ! Il m’a transpercé en deux et mon corps est tombé de cette structure dans le vide… J’ai heurté l’eau et me voici, ouvrant les yeux parmi vous, avec toi qui te fais manipuler par le Nécromancien de l’intérieur. Je me demande ce qu’il a en tête…
Laridshâ, surprise d’entendre tout le périple irréel de Kopkorh, ne put rien dire. Elle imagina que le Nécromancien puisse prendre ainsi le contrôle de leurs esprits. Des illusions et des tonnes de bizarreries pouvaient ainsi venir, seulement de lui. Un être aussi puissant pouvait-il vraiment exister ? Il avait beau dire qu’il « ne vivait pas et n’existait pas », cela n’était pas normal. La réalité devenait tout autre avec ce Nécromancien.
Elle dit enfin, un peu plus détendue ;
-Ne nous affolons pas pour cela. Loomâh et moi avons vaincu cet être de façon simple, C’est le principal. Nous vivons maintenant dans la peur de son retour…
-Justement ! C’est surement ce qu’il veut. Il veut faire régné la peur, comme le Seigneur des Ombres. Il n’ont pas le même objectif mais utilise surement la peur pour arriver à leur fin d’une certaine façon…
Kopkorh soupira et regarda le Crystal dans la poitrine de Laridshâ. Il était de nouveau vert, certes mais sa forme était toujours aussi spéciale. Laridshâ remarqua qu’il s’intéressait à ce cœur de pierre et lui dit.
-Je te félicite d’avoir réussi à l’enlever de son logement ! Ce n’est pas une mince affaire…
-Mh… je me demande toujours comment j’ai fait pour arriver à avoir cette espèce d’instinct qui m’a pousser à te l’arracher…
-Les liens du Krysholil, qui sais ?
Kopkorh marqua un silence puis murmura doucement
-Celui qui sais…

Un choque et un craquement eut lieux et le bateau se mis à tanguer. Ils étaient arrivés, à quai. Ils sortirent les deux de la cale et descendirent tous du pont pour arriver sur une petite passerelle. Le Port était accueillant et une vie agréable s’y sentait. Ils arrivèrent, ensemble et avec le Jorlarkh, sur la place qui se trouvait à une dizaine de mètres des pontons. Ils se dirigèrent ensemble vers une petite auberge où ils prirent des chambres. Laridshâ et Kopkorh prirent une chambres commune afin que cela coute moins cher à la fin du séjour qui était indéterminée. Toledanorh ferait chambre commune avec Juy-Rimanh. Celui-ci et Kopkorh demandèrent au groupe s’ils pouvaient déjà se reposer malgré l’heure assez Matinale. (11h environ) Le groupe accepta, mais le Jorlarkh leur dit qu’il voudrait d’abord faire le point sur la situation. Il leur dit qu’il se reposerait chez lui, dans la citer au dessus de leurs têtes. Après avoir prit connaissance de leurs lits, ils se retrouvèrent ensemble dans le Salon où le petit déjeuner serait servit le lendemain. Ils prirent place autours d’une table ronde et se mirent à discuter. Le Jorlarkh ouvrit les hostilités.
-Mes futurs amis, j’espère ! Je m’excuse de la façon un peu bizarre avec laquelle je me suis présenté. Je suis venu en ami, bien sure, mais j’aurai voulus pouvoir mettre en lieu sûr ces graines pour que notre ennemi ne les trouve pas. Il m’a devancé, cela est fâcheux, mais je sais qu’il lui faudra du temps pour y arriver. Ces graines ne disparaissent pas comme ça…
Je sais pas mal de choses, et je pense qu’il serait bon de vous les faire partager… Ce que j’ai à dire est assez secret sur des points, donc je vous incombe le silence absolu… Je vais, avec les ondes générées par mes ailes, crée un bruit qui empêcheras les autres de nous entendre et pour commencer sur ce que j’ai à dire, une question : Connaissez-vous l’histoire des 9 gardiens du Krysholil ?
Tous se regardèrent, conscient de savoir certaine choses que d’autre ignore et vise versa, se dirent qu’il valait mieux avoir un bloc de savoir d’un coup.
Larme hocha la tête, satisfait.
-Bien, alors, Sachez qu’ils sont 9 et qu’ils sont tous des anciens dirigeant de notre ordre. Ce sont majoritairement des Sheulû mais il y a encore un être de chaque autre race de notre Iles. Vous connaissez nos différentes races au sein de Lôcubrîta, n’est-ce pas ?
-Les Sheulû, les Irnnolh et les Jorlarkh, comme vous… S’exclama Kopkorh
-Exactement ! Avez déjà entendu parler des ces différents êtres, vous autres ?
Laridshâ et Juy-Rimanh sourirent et expliquèrent qu’ils avaient déjà parlé avec Fohltrishiann et Mihlocoûlthaa prisonnier de leurs cristaux.
Le Jorlarkh, surprit de cette réponse, fut ravie de les savoir en vie.
-Oh, Magnifique, Ils sont encore là alors, j’avais peur qu’il ne se soit endormi ou ne soit mort. Vous savez donc un bout de leur histoire… Vous savez le nom des autres Gardiens ?
Ils hochèrent la tête pour lui faire comprendre que ces noms leurs étaient encore inconnus.
-Bon, vous connaissez donc Folhtrishiann, ancien illusionniste et un personnage aussi important qu’un sage de son temps, Mihlocoûlthaa, Seigneur des Seigneurs de son temps et certainement un des personnage les plus respecter aussi. Il vous manque Le Sheulû de la glace, Môlrokh, Conseiller au sein du conseil pour les décision concernant Srümorh et sa foutu mine de Krysholil qui a surement crée notre perte. Il loge dans la forêt non loin d’ici. Je vais le voire des fois. Je vous y amènerais surement demain…
Il marqua un silence et regarda profondément les différents toa auxquelles il avait affaire. Il ne craignait rien venant de Laridshâ ou Kopkorh, sentant leur énergie du Krysholil qui émanait d’eux. Juy-Rimanh était un ami de Confiance de Kopkorh, alors, pas de crainte, mais ce toa du Métal demeurait suspect. Toledanorh dégageait, lui aussi de l’énergie du Krysholil, mais de façon non naturelle. Son canon y était pour beaucoup. La méfiance était de rigueur le concernant. C’était évident ! Valait-il de lui donner tant d’infos ?
Il décida de continuer et de prendre ainsi quelques risques
-Après lui, il y encore 6 autres être. Je nommerais les 4 Sheulû d’abord. Il y avait Kimhrôh le sec, grand stratège du désert, un être que je respecte plus que tous sur cette terre. Il se trouve aussi sur cette ile mais à l’autre bout. Il y avait aussi, Guiltirâh la savante, astronome, elle fut la première à repérer dans les étoiles l’endroit d’où le Survivant est revenu. Elle se trouvait sur une petite ile en bord de cote mais la dernière fois que j’y suis allé, je ne lai plus vue, son Crystal à été trouver par je ne sais qui et elle a disparut. Je m’inquiète beaucoup à son sujet.
Laridshâ et Kopkorh se regardèrent du coin de l’œil en même temps. Le Seigneurs de Ombres, bien sure…
-Il y avait également Nümrohl le tempétueux, tout le monde craignait sa colère, qui surgissait très vite mais permettait de mettre les choses en places. Il se trouve dans une grotte dans les montagnes glacée de l’iles du Nord… Loin, même reculer du monde pour qu’on ne l’entende pas hurler sa colère de devoir finir ainsi. Et, pour terminer avec les Sheulû, Merlïmrâh le découvreur du jumelage, ces travaux de recherche sur la fusion et les liens du Krysholil Synchroniser et Krysholil énergisé ont permis au premier Jumelage d’être crée, il fut détruit car cet être ressemblait trop au Nécromancien/Survivant. Ce monument de notre histoire se trouve dans la vallée de la fin, mais pas d’une façon traditionnelle… Vous le saurez au moment…
-Pas traditionnelle ? Ça veut dire ? Demanda Juy-Rimanh
-Qu’il n’est pas un bloc de Krysholil, il n’est qu’une âme maintenue en place par son corps ensevelie sous un amas de Roche… Il a dut se jumeler avec quelque chose depuis. Un Rahi ? Un Toa ? Un Matoran… Qui sait ?


Dernière édition par pô d'attout le Lun 3 Juin 2013 - 10:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 2 Juin 2013 - 12:55

Je ne vais pas tout reprendre mais juste deux petites choses :

"savez vous l’histoire des 9 gardiens du Krysholil ?"

"Connaissez vous l'histoire des neuf gardiens du Krysholil ?" est plus correct je pense.

La fin aussi "Un Rahi ? Un Toa ? Un Matoran..." est un peu bizarre et sort un peu de nul par tout en étant interrompue.
Un "Qui sait ?" à la suite aurait peut être aidé car là au final on ne sait pas trop si on censé comprendre qu'il s'agit d'un Matoran ou autre. Enfin à la lecture en tout cas la façon dont cela se finit est bizarre.

Pour le reste j'ai un peu commencé à grimacer quand j'ai vu qu'on allait être introduit à sept nouveaux personnages/noms mais au moins j'ai l'impression qu'on est revenu au focus initial de l'histoire qui était de trouver les différents cristaux contenant les esprits.
Bien d'avoir pointé les doutes du Jorlarkh vis à vis de Toledanorh sinon.
C'est vrai que pour l'instant à part faire un 180° un peu soudain il n'a pas vraiment parlé ou fait quoi que ce soit. Un peu pareil niveau action pour Juy-Rimanh tu me diras mais bon on verra bien.

En tout cas, j'attends ce fameux chapitre 38 "destructeur des mondes" , donne moi tout ce que tu as, eh.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 8 Juin 2013 - 9:51

Chapitre-de-la-mort-qui-tue POWAAAAAAAAAA !!!!
(Se calme)
Chapitre un peu choque, dans le sens où tout se clarifie et où les grades de puissance de chacun sont fixés à leur maximum. Tu te demandais s’il y avait un être plus fort en dessus de tout ça ? Je l’espère, car son identité légèrement dévoilée est enfin prouvée et annoncée clairement ! Le Maitre du Krysholil à un nom ! Va-t-il mettre un terme à tout ce qui se prépare ? Le veux-t-il ? Qui est-il réellement ? Etc…
Tant de questions qui vont peut-être te passer par la tête mais qui ne trouveront pas réponse maintenant…
Ce chapitre est un poil plus long pour pouvoir placer un échange entre Kopkorh et Juy-Rimanh Qui est clé… (Aussi bien pour la transition des chapitres que pour l’histoire) sur ce, Bonne lecture comme dab et j’espère que ce chapitre est à la hauteur de tes attentes.
(Si ce n’est pas le cas… mission ratée…)


La guerre pour le Krysholil
Chapitre 38 – Magârefah Le Survivant à L’oubli

Tous, un peu surpris d’entendre qu’un seul Sheulû n’était pas prisonnier du Krysholil de la façon traditionnelle, lui demandèrent s’il savait où il se trouvait plus précisément que dans la vallée de la fin dans un pseudo corps jumeler. Quelque chose d’un peu moins flou leurs plairait bien mais le Jorlarkh se renfrogna.
-Pour ce cas particulier, je ne dirais rien ! Il voudrait rester cacher de tout, par ce qu’il a peur… Une seul être veut sa peau, mais il est de taille : Celui qui fait !
Kopkorh et Laridshâ froncèrent les sourcils et lui demandèrent qui était cet être dont le Nécromancien avait déjà parlé.
Le Jorlarkh se ferma un instant et répondit tout bas, comme s’il voulait que l’ont ne l’entendent pas.
-Ce que je vais vous dire reste entre nous…
Il fronça les sourcils (qu’il n’a pas) en regardant Toledanorh, mais décida de continuer en voyant le regard franc du Toa, tout a fait convaincant
-C’est le fondement même du Krysholil, un être dont on ne sait rien, ou très peu. On sait juste que c’est lui qui à défini les lois du Krysholil, il est en dessus de nous tous sur Lôcubrîta, Et il nous a crée !
Un silence de mort s’installa. Un seul être avait crée tout cela ? Le Krysholil ? Le Nécromancien, son masque et tout se qui en découle ? Les différentes formes du Krysholil ? Les Sheulû, Irnnolh et Jorlarkh ? Les questions liées à tout cela se bousculèrent dans la tête de Juy-Rimanh qui faisait de son mieux pour comprendre le maximum de choses. Les mêmes questions passaient dans les têtes de Laridshâ, Kopkorh et Toledanorh avec plus de faciliter et Kopkorh s’exclama :
-Vous êtes… ses créations ?
-Tout ce qui est en lien avec le Krysholil !! Lôcubrîta était une Iles test. Nous sommes les créations d’un être inconnu, mais tout puissant. Notre ile était un endroit pour observer des races nouvelles en court de projet. Nous étions des expériences mais nous ne le savions même pas ! Nous vivions une vie agréable sans des notions d’observation…Le test final a eut raison de nous. Il était la dernière création de Celui-qui-Fait et il savait qui nous étions… Magârefah le Survivant à l’oubli. Il avait été crée comme un test vivant. Magârefah savaient qui nous étions car Celui-Qui-Fait lui avait confier la mission suivante : dit leur qui ils sont et nous verrons s’il sont à l’honneur de mes attentes.
-Magârefah le Survivant à l’oubli ? C’est le Nécromancien lui même ? S’exclama Laridshâ
(C’est le nom que j’ai mis en Astérix pendant son entrevue avec Laridshâ, lors des souvenirs au sujet de Srümorh)
-Patience ! Jeune Toa qui sait trop de choses ! Je n’ai pas finis la partie de l’histoire concernant sa vie en tant que Magârefah, elle passe avant celle en tant que Survivant. Il a donc dit être un être création, comme nous, mais qui était supérieure aux autres Créatures de l’ile. Nous autres, être de Lôcubrîta, ne comprenions rien de se qu’il disait. Des systèmes permettant la création d’être vivant avec le Krysholil, des possibilités infinies à partir du Simple Krysholil. Des expériences vivantes que nous étions…
Personne ne voulut le croire, bien sure. Quelques Sheulû le traitaient de fou. Les Jorlarkh, le prirent aussi pour un fou… Mais avec le recul et l’analyse de ses paroles, ils commencèrent à avoir des doutes. Finalement, seuls eux crurent en ses paroles, dont moi d’ailleurs !
-Vous l’avez connu ? Demanda Juy-Rimanh, visiblement perplexe mais très intéresser au faite que cela soit du vécu et non de l’histoire raconté sans âmes.
-Je l’ai connu ! Il avait l’apparence d’un Sheulû du magma, noir et rouge foncé. Il était plus fort qu’un Sheulû normal et avait une apparence assez typée pour son époque. Il disait être la nouvelle mise à jours de ce que nous sommes. Quand il parlait de nous comme des objets tests, cela devenait rapidement lourd et incompréhensible à la longue. Il en savait beaucoup, beaucoup trop sur nous-mêmes. Il en énerva tellement avec son attitude « je sais tout sur vous, je suis votre future, m’accepter vous ? » qu’il se fit tuer un jours par un Irnnolh déchainer. Nous le pensions tous mort en voyant son corps en morceaux avec le Krysholil Synchroniser qui coulait de tous ses membres, mais nous avions tort. Après s’être débarrassé de son corps, nous avons eut la surprise de l’entendre dans la tête de plusieurs Sheulû. Il commença par en rendre fou certain puis, par la suite, il en manipula d’autre. L’exemple parfait fut qu’il utilisa Srümorh pour revenir sous une forme de Sheulû de l’enfer avec son masque étrange. Et c’est là qu’il devint le Survivant ! Son nom de Magârefah fut oublier vue qu’ont l’a penser mort ! Il fut le début de la fin de notre archipel et la guerre détruisit le reste. La Foûmh le bloqua un bon moment et le fit disparaître de la circulation. Notre ile mourût et nous dûmes vivre hors de Lôcubrîta. La seconde guerre s’entama sur votre archipel et la plupart des Sheulû sont morts à cause d’une maladie qui à surgit soudain… Les Irnnolh voulurent y survivre en s’enfermant dans les capsules de confinement, mais elles ne furent pas vraiment au point et cela n’a servit qu’a conserver leurs corps. Quand aux Jorlarkh, notre chef s’est Krysholiser pendant que les autres survivants à la maladie se sont caché dans notre citée camouflée dans les nuages. Nous avons réalisé que la maladie ne venait pas de n’importe qui : C’était Celui-Qui-Fait qui voulait que ses créations disparaisse à jamais. Chose ratée avec le Survivant qui ressort de l’ombre sous le nom du Nécromancien avec une création qui agit en parallèle… Je ne sais pas grand-chose de ce Toa de Déchet, d’ailleurs.
-Le Seigneur des Ombres ?? Où l’avez vous vus ? Il sait qui vous êtes ?
C’était Toledanorh qui avait parlé. Le Jorlarkh marqua un silence en le regardant droit dans les yeux et sentit qu’il ne cherchait pas des infos à lui soutirer
-Il m’a attaqué un jour, quand j’étais en train d’approvisionner la cité. Il m’a dit être un conquérant qui aspirait à la renaissance du passé et que j’allais bien lui servir. Je me suis enfuit et ce détritus à très vite perdu ma trace telle un débutant. Tu dis qu’il se fait appeler le Seigneur des Ombres ??
Ils lui expliquèrent se qu’ils savaient de ce monstre et Laridshâ lui expliqua notamment quelle rôle social il avait au sein du Scobramh-Shâ par le biais de la Korpannh.
-La Korpannh ? Une organisation qui contrôle tout votre archipel ? Cela me rappel un peu les premiers problèmes avec Srümorh et sa damnée mine ! Son exploitation faisait tout pour qu’il domine l’ile… La guerre a mis fin à cela, heureusement.

Après un moment d’intense réflexion là-dessus, un Matoran vint leur proposer à boire et leur souhaita la bienvenue au port. Ils prirent tous un verre de Nôh-Laël, boisson proche de l’alcool à base d’un ver dont le corps est particulièrement riche en sucre, le Nôh. (Ce dit NaOh avec le A à peine audible) Le groupe s’aperçu que le matoran n’avait pas remarqué le Jorlarkh, ni même sentit sa présence. C’était mieux ainsi, bien sur mais ils rirent aux éclats en suggérant qu’il l’ait remarqué.
L’alcool, aidant la bonne humeur à pointer le bout de son nez, l’atmosphère se détendit très vite et ils partirent le cœur léger en se disant que le plus dure avait beau être devant, il serait prêt à l’affronter ! Kopkorh et Juy-Rimanh allèrent se coucher pour récupérer après tout ces évènements.

Installer dans la chambre que Kopkorh allait partager avec Laridshâ, les deux compères un peu pompet par les effets euphorisants du Nôh s’allongèrent et se détendirent…
Le silence et le calme vint, doucement. Juy-Rimanh le rompit en demandant :
-Tu comprends quelque chose à tous ça ?
-Pff ! Il y a quelque chose à comprendre ? On a été manipulé depuis le début, par des puissances plus forte les unes que les autres et tu voudrais comprendre ?
-Certes, mais je voudrais juste savoir comment tu vis tout cela… Tu retrouve ton père adoptif après des années d’absence et tu le vois mourir devant tes yeux. Tu parlais de le venger en tuant Kikû, tu pense toujours se que tu as dit ?
Un sourire se dessina sur le masque de Kopkorh et il dit :
-J’ai retrouvé Maroûh, il est mort et je voulais le venger…. J’ai mis sa mort sur le dos de Kikû car je voulais un fautif et ce matoran fut la première victime de mon courroux… Mais quelques minutes plus tard, un événement à eu lieux ! Tu t’en rappel ?
-Heu…
-Un Jumelage à eu lieux ! Maroûh a fusionné en moi et nos âmes sont liées. Pas de la même façon que Laridshâ et Loomah, où ils sont les deux sous un même corps. Je vis ma vie et Maroûh la sienne dans le monde des morts, mais nous pouvons communiquer s’il le faut, quand on le veut et où on veut. Il est un bon moyen de se poser des questions et il me guide quand cela ne va plus. J’ai compris que c’était lui qui m’avait guidé quand j’ai extrait le cœur de Laridshâ. Je lui dois pas mal de choses indirectement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» [Appel] Norfendre : guerre pour la maitrise des territoires!
» un chariot de guerre pour mon pote
» [Fan-Fiction] Une guerre sans fin...
» [2500] ES contre O&G, qui sera le plus vert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: