AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 1 Déc 2012 - 11:18

Pardonné mon manque d’assiduité : j’avais des week-end chargé et une semaine sans un seule temps libre et qui plus est mes 18 ans le week-end passé mais maintenant j’ai de nouveau du temps pour écrire…
Oui, c'est ce même matoran. Bon, pour la défaite de looser : c’est expliquer dans ce chapitre et le prochain, je n’ai donc pas besoin de m’expliquer. Et merci pour la précision concernant l’Aegis : cela pourras être exploiter au prochain chapitre qui j’espère ne feras pas polémique mais nous verrons bien…
Le début de celui-ci est une version alternative au moment entre laridshâ et le Jorlarkh dans le cœur : il est plus claire je pense…

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 13 – Echappé belle

Laridshâ, les yeux rivés dans ceux de son frère de « cœur », se trouvait dans un moment de tranquillité absolu, le calme plat… Seul, rien que les deux… cela faisait depuis qu’elle lui avait demandé qui il était qu’ils ne s’était parler comme ça… Sauf que là, ils se voyaient.
-Donc, nous nous sommes rencontré autrefois ? Dans quelles circonstances exactement ?
-Autrefois, il y a environ 3000ans, un village stratégique a été convoité par les Sheulû… des équipes ont été nommées, parmi elles, la mienne. J’ai tué pleins de matoran et puis, j’allais faire de même avec toi, et tu restais là, tu ne voulais pas bouger. Je t’ai dit que si tu ne t’enfuyais pas, j’allais t’exterminer. Et tu m’as dit « ma maison, mon village, mes frères… ils sont tous morts, détruit… maintenant, si tu me tue, je n’aurai plus rien, si je m’enfui, je n’aurai toujours plus rien : tu m’as détruit comme tout ici… à toi de décider de mon sort ! » je t’ai regardé et j’ai vue un regard qui disait simplement « je ne bougerais pas !! Je reste !! » Devant cela, je ne sus quoi faire… finalement, j’ai décidé de t’amener devant mes seigneurs de guerre les Sheulû… la suite, tu doit t’en souvenir ?
-J’était trop lourde et tu t’est fait tuer par un guerrier du village voisin…
-Oh, si ce n’était que cela, j’aurai honte de ma mort !
Il éclata d’un rire bizarre et repris.
-je suis mort du poison contenu dans mon abdomen, certes, mais un de mes confrères que je n’oublierais jamais c’est sacrifié pour me permettre de vivre dans ce Crystal de Krysholil… puis, un jours, je me retrouve en étroite relation mental avec une toa du vent qui me rappelait quelque choses : la matoran que je n’ai pu capturer… Mais je me permets de te dire que tu n’es plus la matoran prête à mourir, qui acceptait son sort que j’ai connu. Que t’ai il arrivé en vérité ?
Laridshâ prit une grande bouffée d’aire et s’exclama
-Ma mémoire a été effacée… depuis, je suis un des pions du « seigneur des Ombres ». Depuis que je te parle enfin en face, tout me reviens petit à petit… mon village, mes frères, toute cette détresse qui nouait mon cœur…
Laridshâ vit dans sa tête le Jorlarkh tomber sous un nuage violet sortant de son abdomen… Un toa qu’elle ne reconnu pas tout de suite, venant vers elle, lui dit « joint toi à moi ou je te tue. Tu seras ma fidèle servante pour combattre ses monstres ». Elle se souvint avoir tenu le même discours qu’a son précédant attaquant. Apres, un grand moment de blancs et toute sa vie auprès de ce toa qui devait se déplacé dans un manteau de fumé pour rester en vie lui reviens… jusqu'à maintenant soit 3000 ans après tout cela. Elle était devenu une toa, avait appris à rester froide, sans émotion pour mener à bien des réunions. Petit à petit, elle devint secrétaire de l’état de L’ouest. Et l’accident arriva, son cœur fut détruit par un groupe terroriste. Défoncé par un coup de canon, elle était vouée à mourir mais son maitre ne voulut la laissé mourir et lui fabriqua un autre cœur avec le premier échantillons de Kryoshill trouvé a l’époques, depuis, elle avait toujours dans sa tête la voix du Jorlarkh.

* * *

Dans la caverne, nos deux compères essayaient de comprendre ce qu’était ce cœur… un drôle de murmure s’en échappait. Cela donnait un son proche du nom Laridshâ.
-Laridshâ… ce mot te dit quelque chose, Kopkorh ?
-Oui, c’est le nom de la sous secrétaire de l’iles de l’Est : elle a eu des problème de cœur a cause d’un attentat mais je ne crois pas que ce caillou amélioré soit bien un cœur…
Il regardais cette pierre d’un aire septique…
-A moins que ce ne soit son cœur artificiel ?
Devant la mine que tirait Kopkorh, il savait quelque choses…
-Allez, dit moi tout mon ami, qu’elle est cette pierre que tu tien dans la main…
Kopkorh la gorge nouée s’exclama a moitié en larmes.
-Je suis en danger de mort l’ami, j’ai dans les mains l’un des atouts pour les projets du seigneur des ombres : si il l’apprend, il voudra me tuer….
-Les atouts de qui ?
Il repris son souffle et rentra ces émotions comme on le lui avait appris au sein de la Korpannh.
-Le souverain de l’organisation ou je travaille à temps partielle… La Korpannh, ils me demandent de transmettre des informations aux membres présents à la mine de l’Ouest… Le toa directeur, toa Kraofh, est lui-même membre mais il ne peut transmettre les informations parce qu’il n’a simplement pas le temps et a d’autre Rahi à fouetter. Kikû, ce sale traitre, a pillé des dossiers, certainement, car il n’aurait pas dû être au courant du cœur artificiel de la sous secrétaire d’états, Laridshâ. Regarde cette technologie ! De la pure merveille me diras-tu.
Il leva au niveau des yeux de son ami le cœur de Krysholil. Il le prit et l’examina. Il émit un sifflement admiratif devant cette petite chose…
Soudain, un bruit sourd s’éleva derrière eux. Ils se retournèrent et virent une bête… Vert émeraude pourvue de cornes blanche biscornu : un Irnnolh. Elle se jeta sur eux et les toa affolés coururent pour échappé à cette créature qui semblait venu des enfers… c’était belle et bien le matoran qu’ils venaient d’assommé qui était devenu cette chose immonde… Un élan de folie parcourut le corps de Kopkorh et il invoqua ses pouvoirs de terre pour crée des marches d’escalier dans la roche pour arrivé à atteindre les bords de l’accès à l’aire libre. Il escalada, arrivé en haut, vit que son ami n’avait pas suivit… Il courrait à une vitesse impressionnante grâce à son masque qui avait le pouvoir de donné une sorte d’hyper activité… mais cela ne lui permettait pas d’aller jusqu'à se téléporter, Kopkorh lui fit signe et le toa courut jusqu’a la sortit. Kopkorh détruisit les marches et l’Irnnolh se voyant piégé essaya de remonter mais en vain : trop lourd, la roche, friable, l’empêcha d’escalader… des rugissements de rage s’élevèrent de la chambre…
Ils regardèrent autours d’eux et virent un spectacle de désolation appuyé d’un soleil de plomb. Ils remarquèrent que la coupole qui protégeait la zone avait été à moitié détruite par une force herculéenne. Des restes demeuraient là, et parmi ceux là, une sphère, flottante a environ deux mètres du sol. Elle aussi a moitié en morceaux. Elle avait plutôt la forme d’une demi-lune, transparente, avec un fond de liquide vert d’aspect visqueux… Inquiet mais surtout curieux, ils allèrent vers ce reste de sphère, laissant la créature de coté sans ce méfier… Il était comme fasciné devant ce reste de sphère de verre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 2 Déc 2012 - 11:51

Pour pardonner mes semaines de retards, j’envoie déjà le prochain chapitre, j’espère qu’il apportera quelques lumières et, comme j’aime, quelques questions (sourire sadique)
Ce seras également la fin (pour le moment) des chapitre en deux partie c’est a dire une partie Kopkorh/Juy-Rimanh et l’autre Laridshâ/Jorlarkh : nos amis vont maintenant faire route ensemble mais un détail va les gêner dans la quête des cristaux et des souvenirs de la guerre…

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 14 – Renaissance

La sphère défoncé, aux arrêtes tranchantes, flottait avec un léger sifflement… un liquide vert fluo stagnait. Ils s’approchèrent et le liquide scintilla. Ils se demandèrent se qui avait du provoqué ce phénomène et se rappelèrent de ce que leur avait dit Fohltrishiannh : « le Krysholil Synchroniser d’aspect visqueux s’illumine en la présence de Crystal de Krysholil ». Ils scrutèrent le cœur de Crystal et virent que celui-ci aussi brillait…
Il battait aussi très fort, commença à ce dilater même… la sphère émis un son proche de celui des ultrasons et lévita jusqu’en haut de la zone de forage, au niveau du désert, puis passa derrière les dunes. Les toa lui coururent après et découvrirent la demi sphère avec un corps baignant dedans… Le corps de Laridshâ… Le cœur, battant, se mis lui aussi a léviter et sortit des mains de Juy-Rimanh qui voulut le rattraper. Koporh le retins et ils assistèrent à un étrange spectacle…
Le cœur plongea dans le liquide et rentra dans le corps de Laridshâ. Les yeux du cadavre s’illuminèrent d’une lumière rouge puis, la bouche s’ouvrit dans un mouvement d’horreur. Tout le liquide rentra par cet orifice et les restes de verre de la sphère explosèrent en poussières. Le corps gisait, nouer de spasmes, puis, toussa et se mit à les regarder…

***

Quelque minutes avant ces événements, Dans le cœur, Laridshâ et son compagnon de voyage si on veut bien discutaient comme si le temps n’existait plus, échangeant des souvenirs du passé. Ils commencèrent à regarder autours d’eux comme si une présence nouvelle s’était emparée d’eux.
-Que ce passe-t-il ?
-Je ne sais pas…
Apres un long moment de silence, ils eurent l’impression de savoir où aller… Un point vert s’illumina devant eux. Il grandit de plus en plus et finalement, ils ne virent plus que ce point qui ressemblait a une marre maintenant. Puis, elle diminua jusqu'à disparaitre…
-Qu’est ce que c’était ?
Le Jorlarkh fit un signe de méconnaissance. Après encore un moment de silence. Le point revint, au loin. Redevint plus grands jusqu’à devenir, non plus une marre, mais bien un bassin dans lequel un corps se trouvait. Laridsha se reconnu aussitôt. Elle vit son visage comme jamais : meurtri par des marques de griffures sur les plaques de métal de son masques défoncé… ce spectacle devint un flash et Laridshâ ne sentit plus la présence de son compagnon.
Puis, après un grand bruit de fracas, Elle sentit un choque et le toucher du sable. Il était bien là. Les caresses du soleil étaient agréables, comme si, en si peu de temps, cela lui avait manqué. Elle voulu bouger mais tout son corps tremblait de façon incontrôlable… Elle s’immobilisa finalement et ressenti que ce n’était pas tout à fait le même corps qu’elle avait… Que c’était-il vraiment passé ? Une sensation bizarre la parcourrait : comme si des serpents se trouvaient dans ses veines. Elle ouvrit les yeux et aperçu les deux toa devant elle. Deux toa du feu, dont un lui rappelait vaguement quelqu’un. Ils avaient l’aire ahurit en la voyant. Elle voulu articuler un « où suis-je ? » mais aucun son ne sorti de sa bouche, a part, un liquide vert fluorescent ( Je parle du Krysholil hein : bande de gros dégueulasses) Elle leva la tête devant les toa qui avaient fait les quelques mètres qui les séparaient d’elle…
-Que mon âme soit bruler, s’exclama Juy-Rimanh, Ne me dites pas qu’elle vient de renaitre ??!?!??
Kopkorh, le visage agar, n’avait rien compris à ce qui venait de ce passé…

Une voix familière revint dans la tête de Laridshâ tel un souffle chaud. « Comme cela fait bizarre de ressentir de nouveau ta présence… » Dit le Jorlarkh. Elle sourit.
Elle se leva, chancelante, et finis par s’appuyer sur l’épaule proposée par Juy-Rimanh, qui malgré l’effroi qui s’était emparé de lui, ne perdais pas ces attitudes de gentleman (Trouve-moi un synonyme bionicle si tu n’est pas content avec cela, loserkiller).
Kopkorh, effrayé devant ce spectacle regardait Laridshâ comme si c’était un monstre.
-Mais… Mais, vous êtes sensée être morte ?? Comment ce fait il que ce liquide… ??
Devant l’aire ahurit de la toa, il s’aperçu quelle ne comprenais pas non plus. Laridshâ se demandais ce que voulait dire ce toa pour la bonne raison qu’elle ne comprenait pas un mot de ce qu’il disait. Mais pas un seul comme si il parlait une autre langue… Elle voulu lui dire quelle ne comprenais pas ces mots et dans un effort considérable articula “ que me dit vous ?“. Les visages qui la regardaient semblaient dire que ce qu’elle venait de leur dire n’était pas leur langue. Mais oui ! Laridshâ ne parlais plus leur langue, mais même plus un mot. Le langage matoran avait disparu de son âme!!!!
Le jorlarkh dans sa tête lui dit “tu parle le langage de mon peuple le Jorhlâme (Jor-lAmé) la raison est simple, ton corps n’est plus celui d’une toa parcouru d’Aegis mais un corps de toa parcouru de Krysholil Synchroniser !“ En entendant ces mots, elle regarda autours d’elle et remarqua des points verts dans son champ de vision : ils étaient tous au sol comme si c’étaient des marqueurs… il y en avait un près d’elle et se pencha. Elle avait recouvert l’équilibre. Le point vert était en faite quelque chose sous terre qu’elle ne pouvait pas atteindre : un Crystal de Krysholil de petite taille à environ un mètre sous la terre ou elle se trouvait… Comment se faisait il qu’elle pouvais voire tout ca ?
La voix lui dit “ ton corp appartient maintenant a notre contrée maudite, tu fait partie de la malédiction de Lôcubrita la terre de Krysholil “

Laridshâ se rendant peu a peu compte de ce qui se passait fut tétanisée d’effroi : comment allait elle vivre avec ces confrères si elle n’appartenait plus a leur peuple… Elle regardais ces bras qui n’était plus de cette partie du monde : elle était étrangère a tout ce qui l’entourait et le ressentait. Une profonde détresse s’empara d’elle.
Les deux toa a ces coter eux ne comprenait toujours pas ce qu’il se passait et elle ne pouvait le leur faire comprendre…
-je pensais que les dirigeants de nos iles savaient au moins parler le langage matoran… On dirait un rahi qui vient de découvrir le monde !
Il lui posa la main sur l’épaule et elle le chassa d’un geste beaucoup plus rapide qu’elle ne le voulut. Sous la puissance de ce geste, Juy-Rimanh tomba par terre. Laridshâ regarda de nouveau ces mains avec effroi. Là, Kopkorh compris quelque choses : le liquide qui était rentrée dans son corps l’avait fait renaitre mais aussi avait changer ces capacité physique. Une toa de sa carrure, maigrelette, ne pouvais projeter un toa avec un tel sens de l’équilibre tel que Juy-Rimanh… Elle n’était vraiment plus la même… Kokporh ne la connaissait pas vraiment a part lui avoir parlé lors de congrès sur les procédures de sécurité concernant la mine. Son attitude froide lui avait empêché de sonder son caractère mais visiblement, ce qui lui arrivait n’était pas normal…
-Il faut l’aidé ! S’exclama-t-il.
Il regarda vers le puits qui menait au Crystal d’où Folltrishiann pouvait s’exprimer. Surement pourrait-il les aider… Mais le monstre s’y trouvait encore : les rugissements se faisaient toujours entendre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 2 Déc 2012 - 13:28

Bons chapitres, même si j'avais un peu zappé l'histoire de la sphère le tout se suit de façon agréable. Enfin, j'espère avoir tout bien compris tu me diras mais au moins je sais où on en est rendus à la fin du quatorzième chapitre et je dois avouer que cela risque d'être intéressant de suivre nos personnages ensembles.

Par contre c'est moi où rien n'est mentionné quand à la scène de destruction et à ses origines que les deux Toa aperçoivent autour d'eux en remontant à la surface si ce n'est que la cause y est peut être pour quelque chose.

En tout cas l'ensemble se lisait agréablement, donc bon plus qu'à attendre la suite. Sinon pour le moment je n'ai pas de jargon approprié pour remplacer gentlemen mais j'essaierais d'y réfléchir.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 9 Déc 2012 - 9:53

Heu… je ne pensais pas qui il était nécessaire de préciser. Comme tu as put le deviner, le matoran/Irnnolh a envoier les restes de la sphère contre la coupole qui, grâce a la dureté de celle-ci a cédé et il a put rentré en zone 71/72. Laridshâ se trouvant a l’extérieure dans du sable…
Voici un chapitre qui inclus un personnage que j’ai déjà moccer et prit en photo il y a déjà un petit moment… si tu n’as compris de qui il s’agit, je vais mettre les liens visuels pour rafraîchir la mémoire de certains.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 15 – un Crystal de moins



Kopkorh fit un geste de la main à Laridshâ pour lui dire de les suivre. Elle hocha la tête pour lui répondre qu’elle avait compris. Ils s’approchèrent du trou et elle eu un frisson devant l’Irnnolh qui sautait tant bien que mal pour essayer de remonter le mur… Il fit de grands yeux en apercevant la toa ressuscité. Un sourire tranchant illumina son regard reptilien. Il s’exclama dans un langage que seul Laridshâ compris.
-Tien donc : notre jolie toa est de retour !
Il fit un hochement de ses paupières écailleuses et dit :
-Je vois que le fameux projet du seigneur des Ombres consistait à faire renaitre les êtres du passé par les bienfaits du Krysholil brut, Synchroniser et d’un soupçon d’ADN de l’être à faire renaitre… Tu en es la preuve vivante ou devrais-je dire « revivante »
Devant ces mots, Il éclata de rire et Laridshâ, comprenant de plus en plus ce qui ce préparait dans les différents camps fut terrorisée… Elle voulait expliquer à ces compagnons ce qui se passait mais elle ne pouvait pas a cause de la barrière du langage. Elle jura dans sa nouvelle langue et sentit une sorte de craquement dans ces veines… elle regarda ces bras et vit que la coque métallique ce fissurait. Un bout de chaire bleutée commençais à ce laisser entrevoir.
-Mais que… !! Que ce passe-t-il ?
-Simplement ton corps de Krysholil qui remonte pour reprendre le dessus sur ton enveloppe de métal qui constituera ton squelette… C normal, même si tu n’as pas été conçu pour ça, le krysholil est fait pour dominé sur ton corps, pour n’en faire que une structure pour ce stabilisé. Plus tard, peut être que tu sombreras dans la folie quand
Il sera dans les méandres de ton psychisme qui, comme un champignon va ronger ta raison pour ne faire de toi qu’un pantin. Et ce seras là, que le seigneur auras réussi à crée les monstres dont il rêvait : quand il aura donné une conscience malsaine à ce produit miracle…
Il sourit et dit dans la langue traditionnelle.
-Je pense que je dois arrêter de me cacher et vous montrer qui je suis !!!
Il sauta d’un mètre de haut et atterrit sur le sol pour s’y enfoncé profondément. Les toa furent déséquilibré par l’onde de choque et la terre se craquela jusqu'à les laissé tomber dans la salle mise ainsi a la portée de tous… Le Crystal, flamboyant de vert, fut extrait du sol… L’Irnnolh, étourdit malgré tout, tituba vers celui-ci et sourit en posant ces mains dessus. Soudain, il leva la tête vers le ciel, l’aire encore plus heureux…
Un vrombissement se fit entendre et le sable se mit à tourner autours d’eux tels une tornade. Les hélicoptères, dit Lenkimhôn, de la sécurité minière avait du être appeler par la Korpannh pour ce saisir du Crystal géant de Krysholil… Les immenses véhicules d’où pendaient des câbles en aciers, certainement pour s’en servir de treuille, volaient au dessus des restes de la coupole de métal transparents dont les débris se faisaient ensevelir par les vagues de sable due aux hélices. Ils descendirent et les câbles s’enroulèrent comme de rien autours du Crystal pour l’emporter. Kopkorh regarda qui se trouvaient dans le cockpit le plus proche et remarqua un sosie de kikû qui lui fit un sourire moqueur. Les autres cockpits contenaient des toa aux traits suspects : des corps biscornus et difformes…
Kopkorh, dans un élan de folie, couru pour s’accrocher au cristal. Il sauta dessus et essaya de s’agripper pour savoir où ils allaient. Il réussi au vole a se tenir sur les arête du bord des ses facettes. Le fond de la carlingue de l’hélico s’ouvrit et un toa se jeta sur lui pour arriver à le faire dégager. Ce toa à l’armure métallisée très foncée et bleu scintillant à certains endroits donna un coup de poing à kopkorh qui, sous le choque, perdit prise et tomba. Dans son déséquilibre, il agrippa le pied droit du toa qui l’avait attaqué et ils tombèrent vers le sol… le toa métallisé, inquiet devant l’impact imminent, fit sortir un jet pack à un seul réacteur de derrière son dos et freina ainsi sa chute. Ils tombèrent au sol plutôt en douceur et le toa envoya valser Kopkorh par un coup de pied dans l’estomac. Kokpkorh, se relevant, examina son nouvel ennemi qui se présentait devant lui…
Un toa des plus surprenant, à ce demander si il était encore considérer comme tel. Il arborait un bras entièrement robotisé muni d’un canon. De longs tubes communiquaient vers son dos qui avait l’aire d’être plus qu’un simple jet pack. Egalement au niveau du masque d’ailleurs qui n’était autre qu’un masque Makiru (je sais, le perso originel porte un Kaukau mais je ne pense pas que les kanohi bionicle conserve leur nom et pouvoir dans Universcape : je me permet d’imaginer un changement) au pouvoir de façonner les élément toa pour les maintenir présents sans que cela fatigue le créateur. Il peut ainsi, si il était du feu, faire naitre 30 volcans si il le voulait. C’est un masque assez rare qui ne fut porté que par très peu d’individu.
Soudain, Kopkorh se souvint avoir déjà combattu ce toa dans des conditions assez différentes mais il ne pouvait pas remettre ce toa dans le bon moment de sa vie. Le toa se tenait dans une position fière comme si rien ni personne n’allait l’arrêter. Il regarda Kopkorh et dit :
-les projets de mes sauveurs ne doivent en aucun cas être connu de qui que ce soit et j’ai l’impression que tu en sais un peu trop sur mes maitres, les frères survivant de la guerre entre les vaillants du nord et les froids du mont Koro-ma-ha. Tu dois donc périr !
Kopkorh compris en entendant ces mots : il avait combattu ce toa il y a de cela 3 ans lors de l’émeute de l’îles du sud dont il ne se souvenait même plus. Les paysans des contrées du sud de l’iles en avaient marre de la vie si mauvaise de l’époque et avaient voulu prendre le pouvoir sur les dirigeants de l’île logé sur les flancs du mon Koro-ma-ha près du lac du même nom. La Korpannh, décidée à éviter tout conflit, avait nommé une équipe de toa tireurs d’élite et, à l’époque, Kopkorh avait le profil idéal. Il fut envoyé avec des membres qu’il ne connaissait pas et en l’espace d’une heure, leurs qualités respectives mises en jeu, avaient liquidé les principaux embrouilleurs. Il avait aussi tiré sur ce toa qui par son pouvoir avait fait de gros dégâts parce qu’il amplifiait le pouvoir de ces frères d’armes.
Le toa sourit et leva sa main au niveau de son masque. Il l’effleura et celui-ci brilla. Des poussière foncée, présente dans le sol, se regroupèrent jusqu’a prendre la forme d’une épée très fine et longue. C’était de la limaille de fer venant des dépôts sédimentaire au fils des années (Pour ceux qui verrais un lien direct avec Sasori dans Naruto, cela n’était pas mon but de prendre cette idée même si cela laisse a pensé : un pote m’a fait remarqué ce détail).
-Si tu sais te battre, voici de quoi m’affronté, a moins que tu n’est plus d’un tour dans ton sac.
-Je pense qu’une bataille élémentaire s’impose, s’écria Kopkorh se stabilisant pour arriver à activer son pouvoir du magma qui lui prenait un temps fou à mettre en place.
Le toa sourit et se précipita vers notre ami à une vitesse qui trahissait son poids important. Kopkorh cherchant à prendre contact avec la lave présent sous la croute rocheuse fit un vide rapide dans son esprit. Étonnamment, il trouva le lien beaucoup plus rapidement qu’habituellement. Il compris que c’était un des effets du masque de son adversaire. Le liquide rouge et visqueux qui cramait les yeux commença à sortir et le combat put s’engager…

Visuel du toa (Toledanorh alias DARK-blaster-01) :
Gallerie BS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 9 Déc 2012 - 13:11

Mais dis moi Kopkorh et Toledanorh ne font pas partis tout deux de la Korpanh ? Ne devrait t-ils donc pas partager les même buts ? Je peux comprendre que les deux ne se reconnaissent pas et donc ne savent pas leur appartenance à la même organisation mais néanmoins Kopkorh a clairement repéré les hélicoptères comme faisant partis de la Kopkorh donc ne pourrait t-il pas tenter d'empêcher l'autre Toa de l'attaquer à ce moment là ? Je sais que Kopkorh et sa vision des choses a somme toute évoluée au cours des précédents chapitres mais cela m'étonnerait qu'il se retourne entièrement contre son employeur.

Autre question mais quel est l'élément de Toledanorh ? Son Kanohi est utile pour les divers éléments certes (et d'ailleurs oui, dans Uscape les Kanohi ont un nom différent et des pouvoirs différents, et un même moule de Kanohi peut avoir différents noms et pouvoirs selon le porteur) mais bon cela m'étonnerait qu'il les maitrise aussi tous. Après vu ce qu'il fait avec son épée, le Fer me semble être son élément mais si je me trompe éh, n'hésites pas à me le faire savoir.

L'évolution de Laridshâ ou tout du moins sa potentielle futur transformation est une bonne idée. Sans transitions sinon mais vu tout le bazar qui s'est passé dans la zone je me demande comment ils vont faire pour "nettoyer" tout ça même si je me doute que vu l'état de séquestration de la zone que peu de personnes ont du voir ce qu'il s'y passait même si bon une escouade d'hélico et des grosses explosions ça ne passe pas inaperçu.

Merci de tenir le rythme sinon, toujours sympa de savoir qu'on aura la suite à lire chaque week-end.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 9 Déc 2012 - 13:28

Aie aie : réfère toi à la première fois que j'ai parler de ce toa dans mon topic a création : il ne fait pas partie du tout de la Korpannh et comme je l'ai dit faisait parti du mouvement de rébellion dans lile du sud. Il ne se connaisse pas télement vu qu'il ne sont pas de la même organisation. Pour que tu comprenne, sache que les véhicule appartiennent à la Korpannh mais se sont pour ceux la, des véhicule vole par les frère survivant ( surnom des frère jumeaux de kikû ) et pour le reste, tu comprendras dans un bon moment ( je sais je doit être lourd à te laisse mijoter jusqu'à ce que tu comprenne). Le toa toledanorh manie le métal en effet et son masque amplifit la durée et la consommation d'énergie à tout les individu dans un rayon d'action de 30 mètre environ. C donc un membres de soutien en somme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 9 Déc 2012 - 14:00

Je dois avouer que c'est le fait de les voir arriver en hélicoptères de la Korpannh qui m'a mis sur la mauvaise piste, j'avais pas pensé à l'hypothèse qu'ils les ai volé je dois avouer d'où ma confusion. Mais c'est vrai qu'au final Kopkorh aurait peut pu le mettre en avant, car à ce que je sache la Korpannh veut tout autant le cristal. Enfin merci pour les justifications en tout cas.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 23 Déc 2012 - 15:55

Pardonné mon manque de présence, mais je voulait ce chapitre très bien concis, alors j’ai mis plus de temps à l’écrire… c’est le premier affrontement entre les trois camps si on y regarde de plus près, même si je ne l’ai pas dit dans les texte. Si jamais, la prophétie dont on parle est celle sur les trois montagnes qui pourrai mettre fin a ce qui se prépare…
Je ne promet pas de nouveaux chapitres a cause de mes vacances, mais je ferais de mon mieux pour au moins en préparer : histoire de tout envoyer de retour de vac’.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 16 – Toledanorh Et Laridshâ ; anciens protégés du même mal


Kokpkorh, sentant la lave arrivé gentiment sous leurs pieds prit la décision de ne s’en servir uniquement comme d’un effet de surprise… le toa du métal arriva à portée et envoya un coup d’épée magistrale pour projeter kopkorh en l’aire afin qu’il n’ait plus contact au sol. Celui-ci, qui n’était pas dupe, fléchit encore plus ces genoux et créa un mur de terre comme bouclier pour que les coups d’épée ne l’abime davantage.
Le toa du métal ne faisait que sourire. Il pointa son canon au bras droit et un sifflement se fit entendre. Kopkorh compris qu’il allait tirer quelque chose et sauta pour éviter le tir. Ce ne fut pas un tir normal qui sortit mais un laser vert qui toucha le sol. Aucune explosion, déflagrations : rien ! Kopkorh, ne sentant rien se laissa tomber à terre et au contact, sentit un décharge le secouer. Il en tomba à la renverse.
-Qu’est ce que ?
Le toa du métal pointa du doigt son canon.
-Canon à décharge « d’énergie de vie … » L’énergie du Krysholil en somme, une arme mise au point par Kikû le chimiste. Comme tu peux le constater, il marche uniquement si tu te prends le rayon ou qu’il touche la même surface que toi…
Il le regarda d’un sourire moqueur.
-Mais il ne suit pas les mêmes lois que l’électricité elle-même. Par contre, le sol dans cette zone de notre archipel, est un ennemi pour toi : il y a dedans une chose dont tu ne doit pas sentir la présence qui va provoquer ta mort. Je sais que tu as besoin du contact au sol pour arrivé a crée des murs de roche et tout ce qui suit les toa de la terre. Mais mon petit doigt me dit que tu n’es pas que de cet élément. J’ai donc anéantit une partie de tes technique de combat élémentaire…
Son sourire agaçant devint encore plus narquois. Il avait raison en plus. Que pouvais faire Kopkorh pour l’attaquer alors qu’il ne devait plus toucher terre, il ne pouvait pas voler en plus. Il entendit un cri inconnu derrière lui et un autre appel beaucoup plus familier…
Juy-Rimanh et leur nouvelle amie incompréhensible étaient derrière lui et accourraient pour l’aider à affronter ce toa étrange. Le pouvoir du masque de Juy-Rimanh allait jouer un rôle extrêmement important dans cette première bataille contre un des camps pour la guerre du Krysholil…

Juy-Rimanh activa son pouvoir qu’il cachait toujours, sauf dans ce genre de situation : il pouvait faire dévier les flux d’énergie pour en changer la phase, voire de rediriger celui-ci contre le lanceur. Cela lui demandais beaucoup d’effort, par contre, d’où le peu d’utilisation. Le toa les voyant arriver et ne voulant ce mettre en danger projeta un rayon droit sur laridshâ. Juy-Rimanh n’eut même pas le temps de le voire venir. Laridshâ le prit de plein fouet. Kopkorh crut que la décharge ainsi concentrée allait la tuer mais il ne se passa rien. Le rayon éteint, elle restait là, sans bouger le petit doigt. Elle respira un bon coup et rouvrit les yeux. Le toa effrayer s’exclama :
-Comment as-tu put parer cet attaque de mon rayon de Krysholil ???
-C’est simple, Toledanorh, elle est composée de Krysholil !
Un toa dans une cape de nuage noire était là derrière lui… Laridshâ reconnu aussitôt son maitre qu’elle haïssait tant. On ne voyait rien de lui sauf deux yeux rouge flamboyant. Toledanorh, surpris d’avoir entendu son nom qui n’était plus prononcer depuis un bout de temps depuis qu’il s’était fait implanter ce bras laser, ce retourna et reconnu aussitôt cet ombre.
Il le regardait tremblant d’effroi.
-Mais maitre, vous êtes sensé êtres mort lors de la guerre de la vallée de la fin à Shûl-Rîh-Sheh…
-Sombre idiot ! Je t’ai abandonné parce que j’ai trouvé une des montagnes de la prophétie : ce n’était pas toi, et tu viens de le voire en lui tirant dessus !
Ils tournèrent la tête sur Laridshâ qui les regardait fixement. Elle avait d’ailleurs compris tout ce qu’ils disaient… Le tir de Krysholil ne devait pas lui arriver dessus par hasard. Elle se gratta la gorge pour calmer sa colère.
-Ainsi, Maitre, vous avez laissé votre ancien compagnon de voyage pour le changer avec moi ? Vous m’avez surtout fait un bon gros lavage de cerveau, oui !!
L’ombre fit un mouvement de surprise. Ses nouveaux compagnons aussi d’ailleurs car cela leur faisait bizarre d’entendre une langue qu’ils comprenaient sortir de sa bouche. Il la regarda fixement et sortit de sa cape de brouillard un bras maigrelet rouge métallisé et noir qu’il pointa vers le ciel.
-De toute évidence, tu as retrouver la mémoires que je t’ai enlever… je t’en félicite ! Tu est de nouveau un danger potentielle de faire vivre la prophétie… Mais maintenant, je voudrais te montrer quelqu’un avant que ton envie de me tuée soit trop grande : Il est beaucoup plus fort que toi je pense, à moins que ta transformations ne t’ai été bénéfique. Vien a moi, création d’aujourd’hui pour combattre ma création d’hier !!
Un bourdonnement énorme se fit entendre dans le ciel. Un Jorlarkh tout ce qu’il y a de plus vivant apparu et se dressa devant la créature d’ombres. Ces ailes étaient beaucoup plus grandes et laides que celles de la vison qu’elle avait eu de son frère de cœur et de corps.
Toledanorh hurla devant cette horreur venant d’un autre âge. Son ancien maitre rit de le voire si affoler. Il exécuta un geste de la main dans la direction de son disciple d’autrefois et le jorlarkh se précipita sur lui pour l’attaquer mais il fit un saut périlleux arrière pour esquiver ce monstre volant. Celui-ci, au vol lourd et longiligne continua sur sa lancée pendant que Toledanorh, lui, partait totalement à l’opposé de ce monstre qui arrivait maintenant à la hauteur de Laridshâ. Le corps de celle-ci émit un champ rayonnant bleuté que le Jorlarkh se prit de plein fouet. Il tomba a terre telle une pierre et, se relevant fit un cri strident de colère envers Laridshâ qui n’avait toujours pas bougé d’un cil…
-Tu n’es vraiment rien mon chère : un semblant de ce que je fus de mon vivant !!!
Laridshâ venait de prononcé ces mots avec un froids incomparable… Sa voix, elle aussi était incomparable à celle de deux minutes en arrière. Son attitude était très bizarre, voire même inimaginable, tremblante légèrement, elle fit enfin un pas en avant.
-Je suis Loohmâh, ancien chef envahisseur du peuple des Jorlarkh, prisonnier de ce corps de toa qui vient de recevoir un cœur Kryonique et du sang dit « Krysholil synchroniser ». Je n’accepterais pas que tu porte une attaque avec ce semblant de Jorlarkh adulte dont les ailes ne sont rien d’autre que des déchets comparé aux vraies ailes qui ont fait la fierté de mon peuple, jadis !!! Cette réplique me fait honte !!
Nos amis les deux toa ne comprenaient toujours rien à cette sombre histoire entre cet inconnu, Toledanorh et ce fameux Seigneur des Ombres. Ils avaient juste une certitude : Laridshâ n’était pas seule dans ce corps et cette chose leur parlait maintenant…
Un combat se profilait a l’horizon…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 29 Déc 2012 - 12:45

Chapitre somme toute intéressant qui permet de mettre en lumières certaines liaisons entre les personnages. J'ai trouvé le regain de mémoire un peu rapide vis à vis de Laridshâ même si le Jorlakh y a sûrement joué un rôle je suppose.

Le maître semble aussi sortir un peu vite de l'obscurité je trouve, à moins qu'il n'ait aucun doute quand à la réussite de son camp à exterminer l'autre pour qu'il n'y ai pas de preuves.

J'attends de voir la suite pour me prononcer en tout cas quand à la stratégie des différentes personnages impliqués.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 30 Déc 2012 - 11:15

Le regain de mémoire est fulgurant : ça, je suis d’accord et je n’ai peu être pas été assez expressif là dessus. Laridshâ à eu un “lavage de cerveau“, si on veut, après que le Seigneur des Ombres l’ai pris sous son aile… En mourant encore une fois des mains du Frère de Kikû, elle s’est retrouvée seul avec son parasite Jorlarkh (Loomah, donc) et il lui as suffit de peu pour se souvenir de tout ce qui as précédé la venu des envahisseurs et de sa rencontre avec le Seigneur… Ce Chapitre aussi est lourd en Info, et les deux autres à venir aussi d’ailleurs alors j’espère que tu pourras tout assimiler… D’ailleurs, si tu trouve que le Seigneur des Ombres se montre déjà trop et qu’il a trop de confiance, tu vas faire les gros yeux en lisant ce chapitre (Mouhaha) Mais, oui il les considère comme de la M**de ; il n’en as pas peur même si il sait que Laridshâ est surement une des Montagnes de la Prophétie… Mais tu en sauras plus après…Sur ce, bonne lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 17 – L’ultime sacrifié

-Ainsi, Tu as un corps enrichit au Krysholil ? Comme c’est intéressant …
Le “Seigneur des Ombres“ la regardait avec des yeux jaloux : il avait certainement très envie qu’elle se rallie à eux, mais elle était à son compte, maintenant.
-Je te propose un marché, si tu veux bien m’écouter !
-T’écouter ? Mais un membres de mon espèce n’écoute pas des créatures comme toi : elle les tue, simplement.
Le toa voilé éclata d’un rire dément en entendant ces mots. Le jorlarkh à terre lui aussi éclata d’un rire sifflant par la suite, étouffer par des spasmes de douleur.
-Me tuer !??! Moi ?? Aha, si tu y parviens, tu auras réussi un exploit ! J’ai déjà été tuer, mais pas exactement de façon normal : J’ai été sacrifié !
Un frisson général parcouru le camps des toa… Ils savaient ce qu’il voulait dire : il faisait partie des sombres sacrifiés, ces toa qui, selon la légende locale, auraient rassembler tout leur courage pour crée la ville Shul-Rîh-Sheh, pierre par pierre. Et qui, à la fin de leur tâche, serai mort des mains de ceux qui ne les avait pas aidé à bâtir la ville et qui s’en sont emparer.
-J’ai bâti Shul-Rîh-Sheh, à la sueur de mon front et à celles de mes frères de l’époque… J’ai usé de la presque totalité de mes pouvoirs élémentaires pour finalement arrivé a l’état de Turaga. Trapu comme jamais, je ne vit pas le coup lâchement porter dans mon dos ! Un Toa, un frère qui ne voulait qu’une chose, le pouvoir ! Nous sortions de guerre, les temps voulait cela, mais… Il n’en fut pas comme il le voulait… Celui qui à prit finalement le pouvoir, ce fut moi… Ce ne fut pas sans aide bien sure.
Il enleva sa cagoule de brume et l’assemblée put enfin voir ce visage si mystérieux... Oui, J’ai bien dit ce visage, car les restes de son masque ne couvrait que le contour des yeux et la mâchoire, le reste totalement a l’aire… La chaire était bizarre, même anormal, car elle était un mélange de chaire en décomposition et… de vapeur. De la fumée rouge et noir qui le faisait ressembler à un visage de cendres ardentes. Un sourire se devina sur ce visage zombie.
-Je suis Composer de tout et de rien, des déchets, des cendres, de l’eau, de la boue et de plein de choses si on ne compte pas mon corps utilisé pour me faire renaitre. J’ai été tué par un toa qui n’était point normal : il était possédé par une âme dans son masque… Il avait un masque d’une rareté extrême, Le Chuhkliraanh, ou autrement dit, le masque du nécromancien, un masque maudit qui ne surgit qu’à certain moment. Il a été forgé dans un alliage complexe qui, dans sa recette de confection inclut certainement du Krysholil !! Il apparaît comme il disparaît, porté par un toa qui à un nom maudit, à présent, que je ne prononcerais pas. Après m’avoir frappé, il m’a dit : “Tu accompliras de très grandes choses. L’immortalité que je vais te donné t’y aideras : c’est ta destinée, ne la renie pas ! Garde ton but et mène le à bien, par tout les moyens. “De tout ceux qu’ils a tuer, je fut le seul dont il a bien voulut faire renaitre l’âme.
Il pointa du doigt sa création Jorlarkh et dit :
-Après revenir sous un aspect beaucoup plus propre que maintenant, je me suis jeter sur mon “tueur sauveur“ et je l’ai tuer. J’ai voulut lui volé son masque mais celui-ci ma attaqué, créant le déchets que je suis, puis s’en est allé, dans le néant. Je n’ai même pas eu besoin de se masque maudit pour arriver à faire renaître un de ces monstres du passé, alors imaginez si je créai une armée composer de ces zombies : je serais le roi parmi mes semblables, Le roi des MORT-VIVANTS !!!
Il éclata d’un nouveau rire de démence. Puis, retrouvant son calme, leva le bras pour dire à son monstre d’attaquer. Celui-ci s’exécuta mais ce cogna devant la même barrière bleuâtre de Laridshâ.
-Peine perdue, Déchet, ce bouclier ne laisse pas passé les autres créatures conçues sur du Krysholil. Mon peuple la surnommer “la distance vitale Mohâ“ tu doit t’en souvenir si tu as réellement vécu sous mon armée d’autrefois, lors de la prise de ces terre, non ?
La créature, recroqueviller au sol, le/la regardait comme si cela n’était même pas sa langue. Le Jorlarkh présent dans le corps de Laridshâ lui parla dans le langage de son peuple, composer de sifflements. La créature ouvrit encore plus grand ses yeux et afficha une mine grave… Il se tourna vers son maitre invocateur avec un aire farouche remplit de haine.
-Comment ?!?? Même toi tu te rebelle ? Ma parole, ma propre Création veut réintégrer son passé ? Comme c’est touchant, Mais tu vas vite devenir docile ! Comme JE le veux !
Il mit ses mains contre son front de brume et la créature poussa un cri de douleur. Visiblement il la forçait à faire ce qu’il voulait et de se taire. Les yeux zombie de la créature du passé, à la teinte rouge, devinrent livides et elle se dirigea sans broncher vers son maitre.
-Je crois qu’il est temps que je m’en aille : mes ennemies se sont emparer d’un Crystal, mais je suis tout à fait à même de le reprendre moi même ! Il ne me reste plus le temps de m’amuser avec vous, vous n’êtes point une menace pour moi, mais vous m’avez procuré un peu du plaisir que j’ai perdu à force de rechercher la piste de ces Cristaux perdus. Il a fallu qu’ils me viennent les bras ouvert et, déjà, ils me sont volés. Mais qu’a cela ne tienne, je m’en vais les rechercher. Je vais commencer par celui-la, je vous dit donc : à la prochaine !
Il enfourcha son monstre qui s’envola et le mena vers les hélicoptères qu’on devinait au loin…
Il parti ainsi laissant les toa, Laridshâ et Toledanorh seuls, dans les collines de sable entre les zones de forage 71/72 et la 72/73.

Laridshâ, détendit ces muscles lorsque le danger fut écarté… Le Jorlarkh dans son âme lui dit “héhé, cet idiot ne me dit rien qui vaille, c’est un des êtres qui à subit la malédiction de l’ancien masque du nécromancien. Cela fait des années que je n’avais entendu parler de cette ancienne commande…
-“Quelle commande ?“ S’écria Laridshâ dans sa tête
-Oh, c’est vrai, tu ne connais pas le passé de mon peuple : nous étions un peuple de forgeron et chimiste ! Et nous avons crée il y a de cela de nombreuses recettes miracles pour crée des matériaux aux pouvoirs défiant les lois de la sciences… Vous autres, toa, ne nous connaissiez pas à cet période, mais nous avons crée un jours un objet, une lance. (Soit environ vers Livescape, et oui, ces trois peuples était en avance sur leur temps mais il étaient Pacifique à l’époque et ne comptait que servir la science, mais ce ne fut pas sans conséquence) La lance de la vie ! Elle avait le pouvoir de faire renaitre les morts… Le jour où nous l’avons testé, elle prit la vie du Sheulu qui la testé mais, trois minutes plus tard, tenait encore debout et vivait encore mais ne respirais plus… Il était zombie, un mort vivant… La lance la traversé et la folie c’est emparer de lui. Cet expérience à convaincu nos chimiste d’arrêter les expérience sur la métallurgie basée sur le Krysholil, tellement nous avons crée des armes et autres bizarrerie qui ont provoqué la mort et la folie de nombre d’Irnnohl, de Sheulu et de mes frères Jorlarkh… Je faisais parti de ceux qui créaient ces objets et je ne suis certainement pas le seul dont l’âme à été sauvée.
-Mais, quel est le rapport avec une commande si vous ne nous connaissiez pas encore ?
-J’y viens ! Nos ateliers furent fermé mais bon nombres d’entre eux furent squatté par des petits malins qui n’ont pas respecter le traité d’arrêter de produire des objets dangereux… Ils créèrent des objets qui n’ont pas été imaginé par nos artisans, ils ont été fait pour des toa ! Je ne sais pas comment mais vos peuples ont réussi à prendre contact avec le mien ! Le masque maudit du nécromancien a été crée et il a pris le contrôle du toa qui l’a testé, cet être traverse les âges et crée un monstre tout les 4000 ans selon la légendes…


Dernière édition par pô d'attout le Jeu 3 Jan 2013 - 11:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mer 2 Jan 2013 - 19:28

Le chapitre est assez intéressant dans le sens où l'on en apprend plus sur ce fameux maître et je dois avouer que j'avais déjà oublié le fait que c'était un Toa. J'ai bien aimé la petit histoire sur la construction de la ville et sa conquête. Le fait qu'ils meurent presque à cause de leur fatigue était plutôt cool.

Je suis un peu moins sûr quand à l'aspect "chair" du personnage m'étant toujours plus imaginé des êtres presque entièrement composé de métaux mais bon, à chacun son interprétation je suppose.

"-Comment ? Même toi, tu te rebelle, mais vous commencer à être lourd, à la fin !" L'expression "être lourd" me semble particulièrement déplacé venant d'un "grand maître du mal", je la vois plus sortir d'un adolescent qu'autre chose donc bon cela m'a un peu déstabilisé.

La lance de la vie me semble aussi particulièrement surpuissante, d'autant plus qu'il me semble qu'on avait déjà un objet du même type existant. Enfin je pense je ne suis pas sûr, néanmoins oui cela me semble légèrement abusé même si les races étaient hautement avancées (c'est d'ailleurs la troisième race hautement avancée d'Universcape ce qui commence à faire un peu beaucoup mais bon).
Enfin après tout j'ai cru comprendre qu'elle n'avait été utilisée que d'une façon limitée donc passe encore. L'histoire du Toa était en elle même plutôt intéressante même si un peu compliquée ici et là.

En tout cas ce chapitre avait le mérite de répondre à certaines questions et d'en apprendre plus sur certains éléments ce qui est toujours une très bonne chose. J'attends de voir comment l'action va se décanter et comment les trois camps vont aborder cette recherche de pierres.


_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Jeu 3 Jan 2013 - 11:54

Pour ceux qui s’en doutent, ce n’est pas le seul masque aillant le pouvoir de la nécromancie mais c’est certainement le premier de l’histoire de Universcape (N’hésite pas à me corriger si il y en avait un autre, précédant celui-ci, Loserkiller). Comme je l’ai sous entendu, il traverse les âges et n’apparais que pour une raison bien précise, car son rôle est de réguler la venue du mal, il détruit comme il crée les monstres qui ont fondé le mal au sein de Universcape et il n’est pas le seul “être“ a faire ce genre de choses, J’imagine… Une légende locale veut qu’il fasse renaitre ou mourir une création tout les 4000 ans… On en parle au prochain chapitre d’ailleurs.

Pour la lance, elle fait maintenant partie de ces armes détruites, le prochain chapitre montre d’ailleurs la raison de leur destruction… (Une nouvelle info qui va éclairer ta lanterne sur le passé des trois peuples) D’ailleurs, en parlant d’eux, comme tu as peut être pu t’en douter, ils sont très évolué certes mais ne veulent surtout pas en faire un danger pour les autres ou eux même. Mais des événements vont se précipiter… Sache simplement que ces peuples, même sur évolué, n’ont pas vécu très longtemps et ne représentent donc pas un danger direct pour le reste des archipels environnants car ils sont très pacifiques même si ils pratiquent l’art de la guerre…

Je suis en train de travailler sur le 20ème chapitre, autant dire que je me suis avancé un peu pour que ce soit clair… Je compte envoyer la suite demain si tout va bien aillant un week-end chargé…

Pour le cas de la phrase du Seigneur des Ombres, je n’avais même pas réalisé que j’avais mis ca, je m’en vais corriger Hilico ! Il est vrai qu’un maitre du mal n’irait pas jusqu'à dire de telle gaminerie XD.

(EDIT : Phrase Changée par une, plus cohérente)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 4 Jan 2013 - 12:31

Désolé du DP, mais, pour une question de propreté, je préfère faire ainsi. Sur ce, bonne lecture !!

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 18 – Locûbrita, Terre de la Chaire, Terre de la Folie


-Un monstre ?? Et bien, nous en avons un qui s’enfuit devant nous… Mais il dit être crée il y a plus de 4000 ans, précédant la finalisation de Shul-Rîh-Sheh. Ce qui voudrais dire, si on tien compte des légendes, qu’ils ne serais pas le seul, vus que les 4000 ans entre chaque créations est expirer !
-Ne parle pas de malheur : le masque ne ferais cela que une fois tout les 4000 ans, alors pourquoi faire cela dans le même endroit juste après ce fameux timing ? En plus, je te signal que la guerre qui a précéder Shul-Rîh-Sheh est vieille d’environ 3000 ans… il a donc été crée il y a moins de 3000 ans. Et puis, le masque voudrait vraiment la fin de notre Archipel ?
Kopkorh croisa les bras, visiblement vexé d’avoir dit une bêtise. Mais ne répondit pas à la question… Il ne dit plus rien. Elle entendit un rire au fin fond de sa tête, le Jorlarkh devait bien s’amuser à observer la scène de la où il se trouvait…
-Le mien à bien subit un sort du genre sauf que le mal, c’est nous qui l’avons crée …
-OH, mais au lieu de rire, explique moi ! Comment ton Archipel est il mort ? Qu’avez vous crée de si terrible hormis ces objets surnaturels !
-Cela, je doit le dire devant tous. Pas seulement a toi. Tes compagnons d’armes doivent le savoir…
Ils inversèrent leurs rôles de conscience pour leur parler. Car, oui, maintenant, ils pouvaient inverser les rôles au sein de Laridshâ pour décider qui contrôle le corps et qui cause par l’unique bouche et outil à la parole à leur disposition. Ces changements semblaient tout naturels pour Laridshâ, alors qu’ils étaient possibles seulement depuis 10 minutes, à peine… Comme si elle y était prédestinée…
-Mes nouveau amis, dit-il a tout le monde, incluant Toledanorh du regard, je ne suis pas celle que vous connaissez, je suis un être du passé. Un Jorlarkh, dans ce corps avec mon âme, vieille de plus de 5000 ans, si on compte ma vie de mortelle… Je viens d’une région sombre et qui doit vous être inconnu qui s’appelait Locûbrita… On l’appelle aussi la terre de la chaire car les être qui ont vu le jour dans cet contrée ont évoluer d’une manière totalement différente de la votre : En résumé, notre corps n’a pas votre carapace et votre corps avec un tel maigre pourcentage de partie Organique. Notre corps est a 10% composer de matière métallisée pour les Jorlarkh, 15% pour les Irnnolh et 30% pour les Sheulû mais eux reste des cas à part, tout de même. Ce qui fait que nous nous sommes développé d’une façon totalement différente et nous avons également développé, grâce aux Sheulû, nos maitres penseurs, une technologie de pointe extrême pour la période de la planète… Nous avions un objectif, allé plus loin dans la science, toujours plus haut. Nous sommes allé jusqu'à rompre la frontière de la vie pour l’immortalité, grâce à notre propre sang : le Krysholil Synchronisé ! … Le monstre présent tout a l’heure en est la preuve.
Kopkorh bondit en entendant ces mots.
-Quoi ?? Ce sont vos anciens peuples qui ont créent cet horreur ! Ne me dites pas que le masque dont il a parler viens de vous aussi !
-Seulement le masque, mais ce ne fut pas la volonté de nos chefs gouverneurs, Cela a été fait clandestinement par les rebelles de l’époque qui ne voyait que le monde qui les entourait : VOUS les tentiez, ils voulait vous possédez. Ils voulaient le pouvoir sur les êtres sous-évolués que vous formiez. Ces rebelles étaient nos enfants malheureusement. Ils vivaient dans un monde très évolué, trop certainement pour eux et la folie c’est emparer d’eux. Il créèrent dans les anciens ateliers de métallurgie des objets qui ont du être commandé par des toa qui, par je ne sais quels moyens, ont pris contact avec eux… Ils ont ainsi crée le masque du nécromancien et plein d’autre chimère qui ont été détruite par la suite. Très peu de choses ont survécu, dès que nous, les adultes avons découvert ce qu’ils mijotaient… Mais des marchandises ont été importée dans les contrée voisines tell la votre. Un des objets qui court toujours est certainement ce masque qui a prit une conscience… Le plus horrible est que cela a fait une guerre civile au sein même des peuples entre nos deux générations : la guerre entre nous et nos fils et filles, par leurs armes, firent la destructions de notre belle Ile. Ils périrent tous, des mains de leurs propres pères… L’iles, est devenu terre de Mort. Sans une seule progéniture, nous avons décidé d’aller vivre dans une autre ile et avons finalement fait le choix de le faire par la force, en mémoire pour nos enfants dont vous étiez, à nos yeux la raison de leur folie. Mais bon, nous sommes aussi mort peu de temps après notre première conquête. Mort par notre propre corps : principalement à cause de la trop grosse charge de Krysholil présente au sein de votre archipel ; Le Scobramh-Shâ fut notre cimetière. Et maintenant, la création de nos propres enfants à crée un mal qui vise de nous faire renaitre : ce monstre de déchet qui se fait appeler le Seigneur des Ombres… J’espère que ces Ombres dont il parle ne sont pas les âmes de mes frères… L’avenir nous le dira…
Un profond silence suivit… Tout le monde s’imaginait ce passé qui a poussé ces peuples à venir ici.

-Cela fait parti maintenant de notre passé, à nous tous. A nous de le préserver : il faut ce battre !
C’était Juy-Rimanh qui avait parlé. Cela ne lui ressemblait pas de dire ça et Kopkorh sourit que son ami s’implique de cet façon dans une histoire qui, s’emblait-il, mêlait le passé et le présent pour que les deux ne fasse plus qu’un. La Korpannh avait bien fait le boulot que ce monstre de déchet lui avait voué : Effacé la mémoire des habitants pour que seule une poigné d’eux ne sache la vérité. Et de toute évidence, il voulait surement être le seul à tirer les ficelles de ces pantins. Le plan machiavélique de ce monstre commençais a devenir claire dans la tête de Kokpkorh et des ces compagnon notamment dans celle de “Laridhsâ aux deux âmes“ comme il allait plus tard la surnommer.
Cet Phrase prononcer par Juy-Rimanh suffit à consolider un lien rapide entre Laridshâ, Kopkorh, Le Jorlarkh et Juy-Rimanh. Seul Toledanorh semblait rester en retrait. Au fond, tout le monde l’avait inclut dans ce simple moment de partage a s’échangé des sourires, alors qu’il restait un ennemie pour eux. Conscient de sa position non prise au sérieux, il se gratta la gorge et leur dit.
-Je ne sais pas si vous réaliser que je fait partit du groupe des Frères de Kikû… je suis donc votre ennemi ! Mais sachant que Laridshâ m’a succédé comme disciple du Seigneur des Ombres, Je vois en elle ma supérieure, aillant moi même échouer envers la tâche qu’il ma donné, de le protéger de tout les danger.
-Tu crois toujours à ces inepties ??? Hurla Laridshâ. Mais tu est plus bête que tu en as l’aire ma parole. Il t’a surement fait un lavage de cerveaux, j’imagine. J’ai retrouver mes souvenir du passé juste après être “morte“ des mains de ton nouveau maitre. Il est d’ailleurs monstrueux !
Le Toa, baissa la tête et lui dit :
-Ce n’est pas “J’y crois“, C’est “Je le lui doit“. Il m’a sauvé la vie, il y a de cela un temps quand même assez conséquent. Je ne vous diras pas comment, mais sachez simplement que je fait partie des Sacrifié… Mon nom véritable est Toledanorh mais maintenant que je porte la technologie DARK au bras, mon nom de code au sein des Toa-Armes des Frères est DARK-Blaster 01 car je suis le premier d’une future série de Cobaye portant cet technologie mortelle au bras. DARK est le diminutif de Démolition par Armes Renforcé/Raffiner au Krysholil : Mise au point Grâce à la découverte tant anticipée d’un Crystal de Krysholil par un de nos Chefs Des Frères : Kikû, le chimiste. Hikû, la bête me l’a implanté…
-Mais cette arme m’a juste secoué un peu, c’est tout !
-Ne sous-estime pas ça puissance : Je pense que ces pouvoirs que je ne connais pas dans touts les moindres détailles sont vraiment destructeurs…
-Je le pense aussi : J’en suis d’ailleurs la preuve !
Tout le monde ce tourna vers Laridshâ qui venait de dire ces mots et ils acquiescèrent tous, conscient que cela avait du la changer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 12 Jan 2013 - 18:12

Je vois que le chapitre 18 n'a aucune critique ou commentaires positifs... Alors ce seras deux pour le prix d'un !! bonne lecture !

La Guerre Pour Le Krysholil
Chapitre 19 – Prochaine destination ; Les galeries des Songes



Kopkorh se tourna, en dernier, face à elle. Stoïque, il lui dit :
-Mais dites moi, madame la sous-secrétaire d’états, que vous est-il réellement arrivé quand ce rayon vous a frappé de plein fouet ?
Elle fit une tête étonné devant la manière, assez ironique, dont Kopkorh avait prononcé ces mots. Ces camarades aussi, furent étonné devant ce visible changement d’attitude…
-Passez les formules de politesses et autres barbaries de la haute société, s’il vous plait ! Nous sommes dans la même galère et je commençais à en avoir assez de vivre dans cet univers de gens coincé : ma place m’a été donné je le rappelle, je n’ai jamais voulu faire partie de tout ce chichi !!
Kopkorh sourit, il avait entendu ce qu’il voulait entendre.
-Ainsi, une personne aussi illustre que vous n’a jamais voulu faire partie de l’élite de la société de Shul-Rîh-Sheh ? Qui vous as donné cette place ??
Juy-Rimanh ne comprenait rien a ce que cherchait Kopkorh. Il se demanda même si c’était vraiment lui… Laridshâ sourit et éclata de rire, visiblement elle voyait où il voulait en venir.
-Oui, en effet, je n’ai pas choisi cet place, elle m’a été donné par celui qui viens de partir, mon ancien maitre ! Mais je n’ai même plus envie de parler de lui de cette façon : Appelons le “le Seigneur des Ombres“, comme il le veux.
-C’est un nom de la peur, il veut régner sur nous, mais allons-nous nous laissez faire ?
Laridshâ sourit, puis éclata de rire. Un brin de folie devait encore être en elle, où était-ce son cote cacher qui se révélait ? Elle le regardait maintenant avec un sourire aguicheur
-J’ai comme l’impression que tu as toi même été manipuler par cet chose ! Tu dois donc être de la Korpannh ? Prouve ton statut ! Fit elle, un sourire de démence au coin de la bouche.
Tous eurent un peu peur en la voyant ainsi.
-Vous n’avez aucun droit sur moi, même avec votre pendentif anneau qui prouve votre rang. Repliqua le toa de la terre, fière tel un coq.
-C’est ce que l’on va voire !
Elle mit les mains à son cou et réalisa enfin que depuis un moment elle ne sentait plus le pendentif.
-Mais ! Où est il ??
Kopkorh, baissa la tete, d’un aire de défit.
-Vous ne l’avez pas ? Comme c’est dommage… Il nous aurait permis de connaître beaucoup de choses sur notre ennemie à tous ! Savez-vous où il pourrait se trouver ?
Véxée de ne pas avoir remarqué cela, elle réfléchît où il aurai pu disparaître mais n’en avait aucune idée… Le Jorlarkh lui donna la réponse.
-Aurais-tu oublié ton affronter dans le bar avec la créature à l’apparence d’Irhnnolh? A ce moment là, je ne pouvais pas tout te dire : alors sache que cet Irhnnolh en as peut être pris possession à ce moment. Il est tombé près d’une table ou le monstre la pris en essayant de t’arracher le cœur Kryobionique… Mais en as-tu réellement besoin ??
-Mince ! fit-elle, Cela veut dire que je suis une simple citoyenne au yeux des membres de la Korpannh…
-Donc, vous tenez quand même à ce statut ? Demanda Ironiquement Kopkorh
-Arretez de vous moquez de moi, Rugit-elle, Que cherchez vous à la fin ?
-Bon, finis les plaisanteries, je voulais juste tester un peu une personne aussi illustre de l’entourage du Seigneur des Ombres. Le pendentif que tu porte en temps normal, nous permettrait de passé inaperçu au sein des bâtiments de la Korpannh…
-Tu compte allez voire toi-même ? Le questionna Juy-Rimanh
-ET comment ! Mais Il faudrait juste que vous sachiez une chose, Toi, Juy-Rimanh tu le sais déjà… Il n’y a pas qu’un seul Crystal du genre que vous avez vu et que le Seigneur des Ombres veut… Et Un des souvenir du passé, un Sheulû, nous a donné, il y a peu, un indice pour en trouvé un… Il nous a dit “Le Crystal de la terre de feu, une fois arrivé au loin du Lac Pierreux, Laisseras éclater tout son éclat de part les souvenirs d’une âme naïve qui se joindras à vous…“
Dans la tête de Laridshâ, le Jorlarkh s’exclama “Par Locubrîta : Je reconnaitrait une énigme posée de cette façon entre milles : Le style typique de Gôbromerh, le Bienheureux ! Un ancien Chef des Sheulû ! Excuse moi, je prends le relai. “
Kopkorh remarqua le changement de présence dans le corps de Laridshâ, la translation devenait palpable, et il arrivait maintenant, plutôt facilement à savoir à qui il avait affaire.
-Jeune toa, ce que tu viens de dire est le style caractéristique de Gôbromerh, Le Bienheureux. Un illustre poète de mon époque… Je peux vous aider à le déchiffrer si vous le voulez, il nous aidera à savoir où aller maintenant !
Kopkorh, ravit de pouvoir y voir plus claire sur cette énigme, lui redit la Phrase prononcé juste après le meurtre passé de ce pauvre pécheur matoran…
-C’est très simple mais j’aurais besoin de votre aide.
Ils hochèrent tous la tête.
-Bon, ok, alors pour la première partie, “Le Crystal de la terre de Feu, une fois arrivé au lac pierreux“ Cela indique le Crystal du feu crée par un des chefs illustres : Mihlocûlthaa (se dit Milocoultaa si jamais, avec un accent tonique sur le Û) Ce Sheulû est connu pour être surnommer, le Puissant depuis le jour où, seul, il a empêcher le volcan de notre ile d’entrer en éruption. Je sais qu’il est allé vers une des iles de votre archipel où le sol était parsemé de galeries souterraines naturelles.
-Les Galerie des Songes !!! S’exclama Kopkorh. Je te l’avais dit, Juy-Rimanh, Le Crystal se trouve sur cette iles, dans la zone du Sud, qui n’est pas une zone minière !
-Cette île a des galeries souterraines ? Demanda le Jorlarkh
Laridshâ, dans ça tête, lui dit “mon pauvre, notre archipel est plus riche que tu le pense, mais il faut savoir où allé… Les galléries des songes sont dans une falaise pas trop loin de L’accès au pont qui mène à l’ile opposée. Je trouve que ce serait bien d’aller voir de nous même si il y a ou non une pièce avec un Crystal caché… Ce qui m’étonne, c’est que la Korpannh ne l’ai pas trouvé…
Ils discutèrent un moment pour décider si ils allaient, ou non, voir de plus près ces galléries. Et ce, malgré les rumeurs connues sur les personnes qui ont été là-bas et sont revenu fou. A la fin, la décision fut prise :
-C’est décidé, je pense, alors, allons voir de plus près ces galléries ! S’exclama Laridshâ qui avait reprit le contrôle général de son corps.
Juy-Rimanh afficha une mine sombre mais acquiesça. Kopkorh, qui était le seul à savoir pourquoi il tirait une tête pareille, lui fit un clin d’œil pour le soutenir. Le souvenir de sa sœur toa le hantait a chaque fois que l’ont parlait de ces galeries…
Ils se retournèrent en direction du Sud et firent quelques pas dans cette direction quand Toledanorh, resté en retrait, leur dit :
-Je peux venir ? Je pense que venir avec vous ne me sera pas inutile pour combattre le Seigneur des Ombres, je précise que je ne suis pas de votre coté, je suis toujours du coté des Frères. Mais, je vais aussi vous aider, au fond, nous avons un ennemi en commun, Le Seigneur !
Tous se tournèrent vers lui, étonné de ce retournement de vestes. Ils étaient conscients qu’il faisait parti de l’autre camp mais ils feraient surement avec.
-Alors, Vient faire un bout de chemin avec nous ! Lui dit gentiment Kopkorh, qui avait remarquer, lorsqu’ils avait affronté le Seigneur des Ombres que ce Toa du métal ne leur voulait aucun mal directement : il suivait juste les idéaux de ces soit disant Frères !
Un sourire jovial apparu sur le masque transparent de Toledanorh et ils partirent en direction du Sud de l’île.


Dernière édition par pô d'attout le Dim 20 Jan 2013 - 13:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 13 Jan 2013 - 17:47

Je dois avouer que tons tyle d'écriture est somme toute confus des fois et oblige à relier plusieurs fois ce qui n'aide pas vraiment en comptant ton intrigue compliquée.

D'ailleurs une question que je me pose mais le premier esprit enfermé dans un cristal qui communiqua l'énigme à nos deux Toa, il est passé où ? Encore enfermé dans le cristal qui s'est fait chopper par un hélico ?

Cela m'étonne aussi qu'elle mette autant de temps à se rendre compte pour le pendentif manquant alors que ça date des premiers chapitres si je ne dis pas de bêtises. Enfin ça m'a fait me demander, Kopkorh n'a pas un grade/des autorisations suffisantes au sein de la Korpannh qu'il demande à Laridshâ. Et d'ailleurs je sais que le Seigneur des Ombres fait les trucs dans son coin mais ne peut il pas lancé un avis de "recherche" au sein de toute la Korpannh afin d'empêcher les deux de revenir proche d'une des installations du groupe ?

Quoiqu'il en soit les deux chapitres étaient assez sympas et permettaient de lever le voiles sur différentes zones d'ombres donc c'est plutôt pas mal. Par contre je pensais que DARK-Blaster 01 était parti avec les autres hélicos et je dois avouer que sa soudaine liaison avec les autres est un peu bizarre mais peut être que ça amènera quelques rebondissements dans l'intrigue.

Sinon un conseil mais je pense que mettre des repères temporels et de lieu aiderait à clarifier le récit et à savoir où on en est.

En tout cas hey, j'attends la suite.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 19 Jan 2013 - 15:27

Pour le Style, je suis d'accord que je ne suis pas toujours claire, ça oui... Après, j'ai relu le chapitre 19 que j'ai envoyé : je me suis trompé dans mes dossier : c'était la version criblée de faute... Je changerais cela demain surement...

Pour le premier esprit, Folhtrishiann, ou celui qui a communiqué l'énigme, Gobrômerh, ils sont les deux dans le crystal qui c'est fait chopper par les hélico, tout a fait. ils sont un peu comme quand Laridshâ a été arrachée de son coeur : elle vivait toujours, son âmes enfermée dans le Crystal... Pareille pour eux.

Pour les grades, en effet, Kopkorh a des droit de passages conséquents... j'expliquerais ces raisons d'agir ainsi une prochaine fois et elle ne s'en est juste pas rendu compte parce qu'elle ne le porte pas tout les jours, elle l'a plutôt dans sa poche ... (je vérifierai, mais je crois avoir dit cela lorsqu'elle a passé le pont... )

Pour les sécurités, j'en souffle une réponse dans ce chapitre... Tu comprendras et si jamais, dit le moi si ce n'est toujours pas claire...

Et pour finir, les repères de lieux, de temps ne sont, pour les chapitre précédents, pas tellement nécessaires... Vues que cela se passe entre la zone 71/72 et le desert environnant... Maintenant, pour la suite, je n'ai plus le choix, vu que l'ont approche de la fin de soirée et que l'on change d'endroit...
Après cette mise en bouche, bonne lecture !!

(EDIT : Chapitre 19 mis a jours, surement plus claire a certains endroit...)

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 20 – Un loup de mer de plus !

Le groupe fraichement formé se dirigea, à pied, hors de la zone 71/72.Ils traversèrent les dunes de sables et les différents puits de forage, jusqu'aux hangars à véhicule où Juy-Rimanh dû être un maximum discret pour assommer le garde de surveillance lors du changement de tour de garde. Un seul gardien par heure, c’était bien évidement trop léger et il se doutait d’une surveillance vidéo : il accéléra la cadence !
Il y avait là un certain nombre de Lekiron. Ils étaient rechargeables, par énergie solaire (une autonomie plus fiable mais pas garantie : il fallait une demi journée de charge pour évité de faire un plein). C’était une solution sûre. Mais il restait un problème : la sécurité d’allumage : chaque véhicules ne s’activaient qu’en contact direct avec une petite plaque métallique… Il dû ouvrir les boitiers de contrôle et tripatouiller dedans pour les déverrouiller, un par un. Il n’avait surement pas le temps de tous les déverrouiller et appela Laridshâ pour que le rayonnement, maintenant naturelle, qu’elle dégageait l’aide à tous les débloquer. En effet, comme escompter, son rayonnement fit tomber en panne les systèmes de sécurités. Mais, heureusement, pas les guidages : Quelle chance ! Elle appela ces amis et ils enfourchèrent leurs véhicules fraichement prêts. Une alarme retentie au moment où ils sortirent par la porte principale. Mais aucun agent de sécurité ne vint, certainement trop occupé à comprendre ce qui c’était passé en zone 71/72…

Ils prirent la route du désert et Kopkorh leur montra les anciens puits de forage laissé à l’abandon… Seul le Jorlarkh se montra intéresser : certainement parce que cela lui faisait pensé aux anciens ateliers où leurs fils et filles avait crée ces objets de la peur.
Lors du trajet, ils se dirent que cet prise de véhicules était bien trop simple… On voulait surement qu’il puissent arrivé a destination… Mais dans quelle but ? Les suivre ?

Le soleil était couchée, et Ils arrivèrent devant une ville portuaire : Sluth-Mâha. Une ville marchande qui importait, grâce au port qui ne menait vers aucune ile voisine, toutes les ressources métalliques des mines du Nord. Il passait donc le long des Cotes, pour importer les marchandises par bateaux puis, par le Grand Pont qui menait à L’ile de Shul-Rîh-Sheh… Kopkorh connaissait un matoran qui allait les aider et ce n’était pas n’importe qui…
Ils arrivèrent au port, Laridshâ le masque caché sous son étoffe déchirée qu’elle avait pu récupérée pour ne pas ce faire reconnaître…
Kopkorh toqua à la porte d’une maison de pécheur ridiculement petite… Un Matoran à l’aire bourrue leur ouvrit.
-Qu’est c’qu’ont m’veut ? Dit il avec un accent très prononcer à coupé au couteau.
Il fit de grands yeux devant Kopkorh.
-M… Mon p’tit kop’hor ? C’est toi ?
-Bonjour Maroûh. Comment ce passe ton “commerce“ ?
Il ricana et lui sourit. Un air fatigué se dessinait sur son visage, mais il était visiblement ravi de retrouver notre ami.
-Très bien, mon p’tit, très bien… Héhé… heu, Puis-j’t’offrir une tasse d’Mon cru ? T’ m’en diras des n’velles ! Oh et j’vois qu’t’as des amis av’c toi… Entré mes chers, entré !
Il se retourna et grimaça en faisant ce mouvement. Kopkorh lui pris le bras et lui demanda se qui se passait et le matoran lui répondit que ce n’était pas grave… Il continua à marcher en direction du fond de la cabane. Kopkorh invita ces amis à entrer. Mais, Ils hésitèrent à cause de l’aspect louche du petit matoran qui donnait l’impression d’être plus vieux qu’il en avait l’aire… un drôle de type que leur avait fait découvrir le toa de la pierre… Mais celui-ci, sans hésiter, entra par la petite porte qui menait directement à un petit escalier qui s’enfonçait loin dans le sol… Il se trouvait pourtant à, à peine, deux mètres au dessus du niveau de la mer…
En bas de l’escalier, ils arrivèrent dans une immense pièce qui ressemblait à une caverne d’Ali Baba : des tonnes d’objets hétéroclites entassé les un sur les autres… Des armes comme des restes de Cordes, des bouts de métal, et les meubles était fait dans du bois assez moisit… Dans ce foutoir, ce trouvait une grande table où deux autres matoran semblaient négocier quelque chose.
-je te l’offre contre cette belle pièce travaillée en bois !
-J’ai mieux, vieux loup de mer, j’ai une épée de temps ancien que je n’ai pas réussi à vendre, mais qui selon certains, vaut beaucoup !
-Tas même pas réussi à la vendre ?? Mais c’est rien alors ! S’exclama le premier
Ils commencèrent à ce tapé dessus et le vieux matoran les empoigna comme des marmots.
-dit’s les Gars ! C’pas le moment de c’taper d’ssus : j’ai des inv’té alors : du vent !
-Mais j’allais te proposer mieux que ca !! Regarde !
-DU VENT ! Hurla-t-il en pointa son escalier
Les deux matoran ne se firent pas prié et coururent vers la sortie. Les toa se poussèrent pour laisser passer les deux matoran au galop. Maroûh rit un coup et pria ces nouveaux invités de s’asseoir. Tout le monde en place, il leur servit une tasse, à chacun, d’un liquide vert à l’aspect répugnant mais qui embaumait un parfum suave et mielleux.
-Du jus de Mar-mar : vous m’en d’rait du bon, s’allez vouère !
-Merci Maroûh, Dit Kopkorh en humant le liquide dans sa tasse, Je suis venu avec mes amis car nous somme devenu, en quelque sortes, hors la loi et que j’aurai besoin de tes services, si tu veux bien…
-T’jours, mon p’tit, t’jours… Hors la loi ? longt’mps qu’j’attendais ça ! Qu’pui-je pour toi ?
Il se pencha vers la face du matoran qui était en train de préparer une sorte de pipe à clapet vers le bas pour remplir et avec une toute petite écoutille pour aspirer.
-J’aurai besoin de trois choses : la première, que tu utilise ton savoir pour enfin me parler des Galléries des Songes ! Et cela devant tous ces gens !
Il venait de tirer un coup sur sa pipe et toussa en entendant ces mots. Il le regarda droit dans les yeux et sourit.
-T’voudrait… tout s’voir sur les galléries ? HéHé, C’est comm’ si c’tait fait ! On dit qu’lle conti’nnent les âmes des d’funts : balivernes ! Par contr’, elles conti’nnent bien une âme, celles d’un d’mon du passé ! C’monstre est vieux, très vieux… Mais il est mort en f’te ! C’long a expliqué mais sache juste qu’il n’vient pas d’ci !
-Un des trois peuples du passé ?
Il fit de gros yeux devant ce que venait de lui dire Kopkorh. Il laissa tomber la pipe dans son autre main complètement surprit que ce toa en sache déjà long sur le sujet.
-Comm’nt … qui t’en a parler ?
-Un des ces êtres lui-même… Il m’a donné une énigme et avec mes amis, nous l’avons a moitié résolut et pour savoir la suite, il nous faut arrivé dans ces galléries ! Et tu es, à ma connaissance, le seul être à en être revenu indemne, sans subir la folie des ses gallérie !
-C’qu’jai vu ne te r’garde pas !
-Non, mais je voudrais que tu me dises quand même de quoi il s’agit… Je vais poser une question, une seule et la réponse ne peut être que oui ou non ! Veut tu bien te prêté a ce jeux que nous faisions avant ?
Le vieux matoran se cala dans son fauteuil, sourit et hochant la tête.
-Va-y… Mais une seul’ !
-Ok… Alors : as tu vu un Crystal de Krysholil géant dans une chambre dans ces galléries ?
Le matoran fit de gros yeux, le sourire apparent. Il éclata d’un rire franc et lui dit :
-Tu commenc’ sur un t’rrain qui t’es inconnu mais tu t’y jeté a c’rps perdu ! Héhé, J’aime ça ! Et bien la r’ponse est : oui ! Un Crystal v’rt fluo avec une fumée brune ! J’peux m’me t’y conduire ! Sa me ferais du bien d’allé lui pa’ler !

Tout les toa se regardèrent, ravie, ils avaient leur guide dans les galléries !!! Ils discutèrent encore un petit moment avec Ce vieux loup de mer. Ils apprirent, qu’il avait recueillît Kopkorh quand il n’avait plus le sou pendant un période, le considérait comme son fils d’ailleurs ! Il allait leur être d’une aide sans aucune mesure sur la découverte du second Crystal !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 26 Jan 2013 - 13:27

Comment ça se fait que le Matoran connaissent le mot Krysholil, ne s'agissait il pas d'une ressource connue que par certains déjà bien renseigné sur la question ?

En tout cas le chapitre est sympa dans le sens où on commence enfin à voyager un peu ce qui n'est pas trop mal étant donné que les descriptions sont somme toute convaincantes. Voir un nouveau personnage peut aussi s'avérer intéressant et donc j'attends un peu de voir la suite. En tout cas il s'agit d'un bon chapitre plaisant à lire je trouve.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 26 Jan 2013 - 17:41

Intrigue en plus mon chère ^^. C’est sous entendu et presque expliqué dans ce chapitre : je te laisse le soin de lire. Ravi que ce chapitre te plaise et apporte peu de questions ! rien de spéciale a rajouté donc, sur ce peu, bonne lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 21 – La Porte Hors du Temps 1/2

Le matoran invita ces nouveau amis à le suivre alors qu’ils n’avait même pas finis leurs tasses qu’ils avait enfin daigné gouter et dont la réserve n’allait surement pas tenir vu l’entrain auquel ils comptaient la finir ! Ce succès fit un grand plaisir au loup de mer. Ils sortirent par une petite porte de derrière et arrivèrent à un quai où une grande embarcation se trouvait. Le matoran la leur montra alors que Kopkorh, qui la connaissait bien, se mis a caressé les flan de la proue. Une très grande barque où une bonnes dizaines de toa bien séré pouvait surement tenir. Ils avaient donc toute la place !
Ils montèrent et partirent en direction du Sud, vers une région parsemée de Falaise. Là-Bas se trouvait l’entré cachée et non officielle des Galeries des Songes. Pendant la traversée qui se faisait à la rame (ils ramèrent tous à tours de rôles pour le coût) Maroûh demanda quels étaient les deux autres services à rendre a son ami. Kopkorh lui répondit qu’il aurait bien voulu savoir ce qui c’était passé après son départ précipité de cette maison ou plutôt cette cabane… Le vieux loup de mer lui expliqua qu’il avait faillit tomber dans les dettes mais qu’il a pu s’en sortir… Son meilleur ami était mort à cause d’une tempête fatale… Et plein de petites choses et de déboire. Il insista bien sur le faite que cet retrouvaille lui faisait un bien fou : il se sentait rajeunit ! Ces amis comprirent qu’il s’agissait bien d’un toa devenu turaga mais, par une raison inconnue était revenu à son aspect matoran plutôt qu’un aspect Turaga… Ils ne comprenaient pas pourquoi une telle chose c’était passé. Lui non plus d’ailleurs, du moins, c’est ce qu’il leur dit...
-C’la vie ! Leur dit-il
Mais cela restait bizarre. Voire même anormal (si jamais ça c’est déjà vu, Loserkiller, Dans leur tête, cela reste du jamais vu sur l’ile).
Le vieux loup de mer regardait Laridshâ et lui dit :
-Vous m’semblé dégagé une aura bien Sp’ciale… Kop’orh sait bien s’entourer héhé !
Tous frémir devant le faite que ce matoran/Turaga avait remarqué que Laridshâ dégageait quelque choses… lui non plus ne devait pas être très normal…
Ils arrivèrent sur un pans de sables près d’un énormes Roché. La barque échouée, il s’approcha de l’énorme block de granite. Il mit les mains dessus et chercha un trou. Il en trouva finalement un et y mit un simple couteau. Un couteau en bois avec le manche sculpté à la forme d’un lézard…celui-ci frémit et prit vit ! Il quitta le manche où il devait se trouver normalement et s’enfila dans un coin de la roche. Il n’en ressorti pas, mais le roché se mit a vibré jusqu’à ce que nos compagnons croient qu’il s’agisse d’un tremblement de terre. La roche se décala d’environ 5 mètres, laissant un espace assez conséquent pour laisser passé un toa dans cet entré de gallérie.
Maroûh tendit le bras vers l’entrée et dit :
-N’ay’z pas pe’r : c’ juste l’entr’ rapid’. Je veux pas v’us tué a la m’rche, héhé.
Il éclata de rire devant leurs têtes d’ahurit et il entra. Ils passèrent tous, chacun son tour, le matoran et Kopkorh devant, Juy-Rimanh et Toledanorh au milieu, Laridshâ fermant la marche. Ils traversèrent ainsi un cinquantaine de mètre de gallérie droite puis un croisement se présenta devant eux, ils tournèrent a gauche. Et un nombre énorme de chemins s’offrit à eux… Se Perdre était évident…
Gentiment, Laridshâ sentait une présence familière… Qui devint au fil du temps une présence lourde qui lui faisait mal au crane… Le Jorlarkh lui dit que c’était normal et elle comprit qu’ils étaient entourés de Krysholil. Son corps transférait son énergie dans la roche qui les entourait, elle faiblissait déjà… Elle prévint ces amis, et le vieux loup de mer compris.
-Ma P’role ! C’est b’en c’que j’pensais : Une Toa d’ Krysholil ! Oh bas ma b’lle, tu d’vrait plutôt sortir ou allé plus vite !
Il la soutenait du regard et lui dit :
-T’inqui’te, c’tait pareille pour moué au d’but, et après on s’y fait… Il s’ffit de faire le vide dans son esprit et de pas causé à l’autre beta ! Sa va passé !
Ils le regardèrent d’un aire bizarre. Que voulait il dire par “C’était pareille pour moi au début“… Il avait un être de Krysholil en lui ? Laridshâ le regarda, bouche beat et vit le vieux lui faire un clin d’œil en se tapant le torse, couvert d’un bout de cuire. Elle vit une lueur verte en sortir.
Laridshâ comprit aussitôt ce qu’il était et essaya de faire le vide en elle pour ne pas laisser le Jorlarkh prendre le contrôle et lui dit de se la coincé pendant un bout, il en allait de leurs survie. Le Jorlarkh obéit et ils purent avancé sans trop d’efforts.
Ils arrivèrent enfin dans une immense salle avec une sculpture défiant l’architecture actuelle : Une immense porte hexagonale avec sur chaque coté une série de lettre biscornu, les même que celles du poème dans l’autre chambre… Sauf que celle-ci n’avait juste rien a voire. Deux colonnes en pierre avec, à leurs sommets, une statue. D’un coté un matoran étranglé et de l’autre, un bouclier avec un logo indéfinissable.
-Où sommes-nous ? demanda Juy-Rimanh
Le matoran allait leur répondre quand une voix grave s’exclama :
-Depuis quand autant de monde ne m’a pas rendu visite ?? Certainement plus de 200 ans : cela fait plaisir… Qui m’amène tu, comme ça, Maroûh ?
-Des amis à mon presque fils et lui même : ils veulent voire ton Cœur !
Un rire sombre éclata autours d’eux.
-mouhaha, Mais non ! ils doivent comme toi, passé un test ! Vu comme ils sont nombreux, je n’ai pas envie de trop me fatigué : choisissez votre chef !
Le Jorlarkh dans Laridshâ prit le contrôle et dit :
-Milocoûlthaa ! Seigneur, Je vous prit de m’excusé mais votre voix est tout même reconnaissable : je suis Loomâh, Le Jorlarkh chef du 7ème bataillons !
Une longue inspiration se fit entendre et la voix fit :
-Mais… j’aimerais bien que ce soit toi… Mais je ne peux te croire ! Si c’est bien toi, dans ce corps si spéciale, lit moi la traduction des cinq vers sur le dessus de ma porte !
-C’est comme si c’était fait !
Il regarda les cinq séries de runes et dit
-Au fond du Lac pierreux, Par delà les temps précieux, Le crystal enfouit sous terre, réveillé par une âme naïve, Milocoûlthaa le puissant rennaitra !
-Seul Un vrai Jorlarkh aurai put traduire cela… Je te dit donc bravo, Mon frère, d’avoir réussit à vivre dans le corps d’un… toa !
Le mot toa semblait lui couter à prononcer. Il y eu un tremblement dans le sol et La porte qui bouchait l’entrée vers le Crystal, tout en pierre, se brisa. Laissant apparaître la Chambre…
Ils gravirent les marches et entrèrent dans cette pièce…

Il n’y avait là un immense Lac souterrain et de profonds murmures se faisaient entendre… Ils se trouvait sur un promontoire et tendirent l’oreille sur les murmures qui seraient ceux des rumeurs des anciens proches morts…ils les écoutèrent un a un et crurent entendre des phrases qui ne leur étaient pas inconnu : des phrases prononcé par des défunt : des morts ! Juy-Rimanh reconnu la voix de sa Sœur, Maroûh celle de son ami, Toledanorh de son meilleur amis de la révolution de l’ile du Sud, Kopkorh, celle de son père, celui qui l’avait élevé lors des début de sa vie, et Laridshâ, elle, n’entendit personne à part la voix du Jorlarkh… Elle savait où se trouvait le Crystal par contre… Au fond du lac, elle vit un agrégeas géant de Krysholil avec des dizaine de pointe monoclinique sous l’eau… Un splendide Crystal de Krysholil avec, en son centre, les restes du Corps du Sheulû qui l’avait crée… Le liquide qui se trouvait là, cela était évident, était belle et bien du Krysholil Synchroniser… C’était d’ailleurs la raison de son mal de tête… Seulement elle, pouvait voir au travers de cette mare visqueuse… Car ces amis n’avait sans doute pas repéré le Crystal caché et le corps enfouit sous cette pierre… Elle regarda ses compagnons et vit que chacun pleurait et elle sentit qu’il y avait danger !!
Maroûh redressa la tête et lui dit :
-ce seras peut être la dernière fois que je viens là, alors, je profité de discuté avec mon ami, une dernière fois avant la fin ! Va, chère collègue, va vers cette substance miraculeuse : elle t’apporteras un bien fou !
Elle le regarda, étonnée de sa voix plus que normal, sans accent, qui venait de sortir de la bouche du matoran. Il lui fit un geste, indiquant le lac et elle devina sur ces lèvres (je sais, il en as pas mais vous avez compris) « va »

Milocoûlthaa : Sheulû du feu meneur de la guerre pour la conquête du Scobramh-Shâ. Empereur par delà les mers du royaume de Locûbrita terre de la chaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 1 Fév 2013 - 17:37

DP pour : Double poste, PL pour Plus de Lecture et PDF pour Plus De Fun (je suis a la masse, je sais. Bonne lecture a tous)

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 22 – La Porte Hors du Temps 2/2


Elle se retourna et vit un escalier qui menait, du promontoire où elle se trouvait, au lac en lui même… Arrivée au bas de l’escalier elle se retourna et vit Maroûh pleurer a chaude larmes.
Elle se retourna vers le lac : il fallait qu’elle sache ce dont il s’agissait. Maroûh lui avait dit de ne pas se retourné : elle devait y allé. Elle n’alla pas le réconforter. Alors qu’au plus profond de son âme, il fallait le faire. Mais, il lui avait dit « va » ! Ce qui, dans cette contrée, veut clairement dire d’y aller sans faire d’histoire.
Elle descendit les marches et vit le liquide scintiller de plus belle… Elle mit sa main dedans et ne ressenti rien… son mal de tête était même suspendu au contact de cette substance… elle demanda au Jorlarkh si cela était dangereux de plonger ces pieds dedans… Le Jorlarkh fit un petit ricanement et dit “ne t’inquiète pas, une baignade de sang n’a tué personne…“. Etonnée devant de telle parole et surtout intriguée, elle posa le pied dans le liquide et y ressentît une tranquillité qui lui rappela sa vision avec le Jorlarkh… Elle décida finalement d’y tremper au moi la moitié des jambes… La sensation de bien-être était évidente… mais tellement plaisante que la toa se prit l’envie de s’y baigner toute entière…
N’écoutant plus ces craintes mais une pulsion venu du plus profonds de son âme, elle y plongea et se laissa flotter dans ce liquide et remarqua une chose étrange : lorsqu’elle était encore normal, elle ne pouvait pas se baigné, sinon elle coulait… Cette substance était vraiment étrange…
Le bien-être était à son zénith… une sensation de paix plus forte que la fois où elle avait discuté face à face avec son Frère de corps…
Elle plongea la tête et regarda sous la surface. La vision à peine troublée, juste vertée, du Corps d’où le Crystal avait grandit était assez étrange… Elle regarda la tête de cet être qui dégageait pas mal de noblesse dans une position de souffrances morbides. Elle crut voire un semblant de sourire se dessiner sur les plis des restes du crane… Les chaires était toujours là, ce liquide avait du les conservé intact et seul le flux et le reflux de ce lac avait put l’altéré.
-“le flux et le Reflux… est-ce que cet endroit suit les mêmes principes qu’un lac standard ? Il y a peu être une source…“
Une voix claire et profonde lui parvient à travers la substance :
-En aucun cas, ma chère : le liquide, dans lequel tu te baigne, est le mélange de mon sang et de notre ancienne réserve de Krysholil Synchronisé pure.
Elle se tourna vers la créature morte et la vie bougée… Elle n’était pas morte ?
-Qui êtes-vous ? Demanda-elle
-Je suis le corps mais pas l’âme, je suis le passé encore vivant et le futur mort… Je suis là mais je n’existe pas… mon nom est Mihlocoûlthaa !
-Comment ce fait il que vous puissiez bouger ?
Le corps se mit en mouvement et les Cristaux tintèrent en se cognant… il se ne se leva pas mais ce mis en tailleur tout en gardant une position sous la surface de l’eau… Son dos contenait la majeure partie de ces pierres d’un vert fluo magnifique avec en leur centre, de la fumée brune…
-Je suis mort, certes, mais le Krysholil présent autour de moi me permet de me maintenir en mouvement et mon corps n’a pas été altéré par le temps… Nous sommes d’ailleurs hors du temps, dans une chambre où j’ai pu me Synchroniser avec votre terre… Une bien belle terre si l’ont y regarde de plus près, bien riche… Même trop riche…
-Pourquoi dites-vous ça ?
-Je vois que tu ne connais pas le sort qui t’attend… Ton corps est fraîchement enrichit je vois, aussi. Et cela est une bonne chose que tu te sois trempée entièrement dans cette mare… Sais-tu le sort que cette ile te réserve ?
Laridshâ, étonné de ce savoir menacé par cet ile le regarda, hébétée… Ne sachant que répondre…
-héhé, et bien sache que la trop forte présence de Krysholil non Synchronisé est fatale à une créature endémique à Lôcubrîta… tu n’es pas endémique, certes, mais maintenant, ton corps appartient à cette terre du passé. La malédiction du Krysholil a été fatale à tous mes frères : tu ne feras surement pas exception… mais c’est intéressant de savoir que des êtres comme moi soient toujours en vie grâce à ce simple liquide. Tu as peut être un espoir…
-Que voulez vous dire par là ?
Elle commençait vraiment à avoir peur… Ce dire que vivre sur cette contrée, qui a été sa patrie pendant toute sa vie, devenait mortelle pour elle était insoutenable…
-Je veux dire simplement que ton corps qui est fait maintenant de Krysholil va plus tard donné le même résultât que ce que se que tu as devant toi… un être qui avec le temps est passé à l’état minéral…
Tremblante de peur et d’effroi devant la créature qui la regardait sous ce liquide visqueux, elle ne savait que dire…
-Mais, tu as des chances de changer cela ! Comment, je ne sais pas. Mais je sais que c’est possible…
Elle sortit la tête de l’eau (Krysholil, je sais) et se dirigea vers le bord du lac. Elle monta les marches pour expliquer ce qu’elle avait vu à ces amis et tremblante, se trouva devant un spectacle infernal.
Les différents compagnons étaient là, autours d’une seule personne qui, visiblement, disait ces derniers mots : Le vieux matoran Maroûh… Il était là, en tailleurs, et avait des hoquets de sanglots… Elle remarqua dans son dos et sur son bras un tapis de Cristaux de Krysholil qui commençaient à pousser, se dirigeant vers le plafond… Il la vit et lui dit :
-Et b’en, ma chère, vous m’voyez dans un b’en mauvaise ‘tats… J’me suis abandonné au souffr’nces passé de mon anc’en ami… Maint’nant, le Krysholil d’mon corps prend le d’ssus dans c’lieu qu’a été mon lieu d’recueille… C’est ton tour prochain’ment, faut vivre av’c…
Les cristaux grandissaient à vue d’œil… Laridshâ, se pencha sur lui et, comprenant qu’il n’’y avait plus espoirs, Lui demanda :
-Seulement une question, mon brave, Quelle être abritiez-vous et surtout comment l’avez vous eue ?
-Ah ma belle, ce fut un b’en beau, Irhnnolh qu’j’ai abrité… mon tout doux… pis, un jour, un p’tit matoran vert d’nom d’Kikû me l’a enlevé ! C’était il y a trois jours… Le salaud !! Il m’a privé d’mon tout doux…
Ces yeux regardaient le plafond et les Cristaux grandissait jusqu’à ce que l’un d’être eux touche le mur derrière lui et tout s’arrêta… Son corps devint transparent et vert fluo… Puis ne bougea plus… C’était fini… le matoran/turaga avait finis sa vie dans ces gallérie avec un être bien plus vieux que lui… toujours en vie d’ailleurs…
Laridshâ pensa à ce que Mihlocoûlthaa lui avait dit, mais elle était occupée a se chargé de consolé Kopkorh qui pleurait la perte de son père adoptif… Elle parlerait de sa rencontre avec la bête au fond du lac plus tard, pour le moment, il fallait consoler Kopkorh qui était recroquevillé sur les restes de son père adoptif…

Après un bon moment pour qu’il reprenne son souffle, elle lui adressa ces condoléances et lui parla de ce que Maroûh avait en lui et que Kikû lui avait enlevé…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 3 Fév 2013 - 10:56

Je vais sûrement encore paraître pour un gros lourd mais j'aimerais bien comprendre la différence entre les êtres dont l’esprit a été enfermé dans un cristal de Krysholil (et dont le corps à pourrit je suppose) et ceux qui ont des cristaux poussant directement depuis leur corps. Je veux dire les deux êtres ont du Krysholil en eux alors comment cela se fait que certains n'ait pas eu ce problème de cristaux qui poussent. Les conditions de leur morts ou de leur contact avec le Krysholil environnant étaient différentes ou bien quoi ?
Et alors de plus cela veut il dire qu'un être qui se transforme en cristal abrite en lui même des esprits ?

Je n'ai pas aussi trop compris pourquoi en temps normal la Toa "coulait" dans l'eau, cela sous entend qu'elle ne sait pas nager ou quoi ? Cela me semble bizarre. Aussi aura t-on une explication sur ce poignard-lézard-magique sorti un peu de nul part ou pas ?

Je dois avouer être un peu surpris par la perte prématuré du Matoran-Turaga (première fois d'ailleurs que c'est le cas en réponse à ta question) alors qu'au final on le découvrait à peine et qu'il laisse beaucoup de mystères derrière lui.

Les deux chapitres sont sommes toute plaisants pour l'aspect mythologie de la chose mais encore une fois je crois bien que mon cerveau à fait un double salto arrière sur place. J'attends donc quelques confirmations et la suite des aventures pour d'autres révélations.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Lun 4 Fév 2013 - 11:45

(J'ai l'habitude, à force. Mais je comprend, c'est subtile on est daccord)Donc, pour le cas de Mhilocoûlthaa,, il le sous-entend : "J'ai pu me synchroniser avec votre terre, une très belle terre d'ailleurs" et "mais c'est interressant de savoir que des étres comme moi ont survecu grace a ce simple liquide".
Il faut donc bien saisir l'importance de la difference entre le Krysholil brut et synchroniser : brut = minerale donc naturelle, present dans tout l'archipel. Et synchroniser = du krysholil energisé, utiliser comme sang dans les créatures de Lôcubrîta et qui sert a leur survie.

Donc, krysholil brut = danger
Krysholil synchroniser = survie

EDIT : Me revoila, donc, le krysholil exicte sous la forme brut dans l'archipel du Scobramh-Shâ et le Krysholil synchroniser surtout dans l'ile de Lôcubrîta.
La différence entre les deux être : Folhtrishiann, a crée un cristale grace à de la matière brute pour ébergé les mémoires et les âmes de leur civilisation, grace à des défuns...Il est dedans à présent. Et Mhilocoûlthaa, lui, a caché du Krysholil synchroniser dans ces gallerie naturelle mais le cocktail du minerale present naturellement dans ces galleries et du krysholil synchroniser a tué et Krysholisé, si on veut, ce pauvre Sheulû renommé.

Pour la toa, je pensait que les être d'Universcape, dumoin, certain d'entre eux, ne flottait pas. Et, oui, je pensait que elle, ne saurai pas très bien nager... a changer si jamais...

Pour la perte de Maroûh, c'est planifié et on decouvrira le personnage sous une autre "forme" plus tard... Laisse le temps faire son boulot... J'ai pas mal de chapitre en reserve ^^. Et sache déja, histoire de te mettre l'eau à la bouche, que le chapitre 24 et 25 seront des souvenirs comme celui du 9 que tu avais apprécier.

Merci de suivre cette fan-fic et surtout de la commenté : je fait de mon mieux pour que se soit lisible et compréensible surtout ! A la porochaine !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 9 Fév 2013 - 8:33

Désolé du DP mais, c’est pour la bonne cause. J’ai peur de ne pas avoir été claire encore un fois lors de mon explication en deux temps sur L’IPhone de mon amie : hésite pas à me redire si ce n’est (encore) pas claire.

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 23 – Un Corps Minéral


Kopkorh comprit se qu’elle lui expliqua quand elle lui parla de l’Irnnolh dans le corps de son père adoptif, et du Jorlarkh dans le sien… Elle compara les deux cas et lui expliqua aussi ce qui c’était passé en bas dans la cuvette de Krysholil… Mais il écoutait sans vraiment écouter… Hanté par les pensées de son père décédé, il ne dit qu’une chose après que Laridshâ eue daignée remarquée qu’il ne suivait plus :
-Tu te rends compte ? C’est la faute de Kikû… Ce… Ce traître !
Laridshâ, se doutant que l’octroi de la créature de son hôte n’était pas la raison de sa mort, pensa que c’était plutôt cette salle même qui provoquait cela…

Un bruit de Raz-de-marée retentit. Le géant, sous le liquide se releva, sortant le buste de l’eau. Il brillait grâce à toutes les facettes des cristaux dans son dos… Kopkorh leva la tête devant le géant à la carrure imposante…
-Mes chères amis, tonna la voix du géant, je suis Mihlocoûlthaa, un des souverain de Lôcubrîta. Et ce que je vois me navre : un ami est mort, chez moi ! Sous les yeux de celui qu’il considérait comme son Fils.
Il se sortit entier du liquide et claudiqua vers les bords de la corniche où se trouvaient les toa. Tous, surprit de voir ce géant de Crystal sortir de nul part et venir vers eux, reculèrent et lui laissèrent le passage pour regarder Maroûh… Il se pencha vers lui, baissa la tête, et ne dit rien.
Un silence s’installa. Tous, regardais cet être de pierre cristallin, se demandant ce qu’il allait faire. Kopkorh, le plus proche du géant, le regarda, fasciné. On le voyait bougé régulièrement, au rythme de sa respiration. Toutes les parties organiques avaient pris un aspect translucide et le reste était une couche minérale faite de cristaux… Il remarqua que l’ont discernait un semblant de squelette, semblable à celui, en morceau, de la première fois où il avait discuté avec un Sheulû. Il devinait la silhouette qu’il devait avoir eu de son vivant… Il reconnu le Sheulû qui était sortit de la cabine de commandement dans la vision du passé vécu avec Juy-Rimanh, c’était donc lui !! Kopkorh pouvais maintenant ce l’imaginé vivant !
Et, Soudain, il remarqua une larme coulé dans les creux de l’œil droit du titan. Une larme de tristesse qui coula le long de ces joues minérales et tomba sur le genou du rocher Maroûh. Le genou remua, et le souffle de Kopkorh s’interrompit. Il vivait !!?!
Le titan s’empara de lui et, le soulevant comme si c’était son nourrisson, l’amena vers le Lac de Krysholil. Il mit un genou de pierre à terre et déposa le matoran de Crystal dans le liquide… Celui-ci flotta pendant 10 secondes et s’enfonça dans les profondeurs du liquide visqueux. Laridshâ regarda Maroûh coulé comme une pierre dans l’eau. C’était ce qu’il était devenu d’ailleurs, une pierre… Et ce sort l’attendait, à elle aussi.
Mihlocoûlthaa, se relevant, lui adressa un sourire et regarda les toa derrière lui. Tous, c’était approché, confiant en aillant vu le geste de fraternité envers le presque père de Kopkorh. Celui-ci s’effondra en larme dans les bras du géant, la tête dans l’estomac de Roche. Les bras du géant, malgré son aspect bourru, vinrent dans le dos du toa brisé qui pleurait à chaude larme la perte de son ami et père adoptif. Quelque minute s’écoulèrent pendant lesquelles Kopkorh se vidait de ses larmes et où le regard de Mihlocoûlthaa passait sur chaque individu présenté devant lui. Il fit de gros yeux en voyant l’arme au bras de Toledanorh et sourit en devinant le pouvoir de son masque… Kopkorh, détendu et plus serein s’éloigna du corps de pierre du géant et alla au bord de l’eau… Il dit, en sanglotant et avec des hoquets :
-Père !!! Vous m’avez sauvé quand la pauvreté ma serré dans ces bras. Vous m’en avez sortit, et c’est maintenant les griffes de la mort qui vous ont prise… pour toujours…
Je ferais tout pour vous vengé de ce que vous a fait Kikû, j’en fais le serment !
Mihlocoûlthaa posa une main sur l’épaule de Kopkorh et lui dit :
-Ce n’est pas ce matoran qui a tué votre père, jeune toa. Mais plutôt la malédiction de Lôcubrîta !
Kopkorh, se raidit et éjecta la main amicale du géant d’un mouvement violant.
-La malédiction ?!? Qui êtes vous pour dire cela ?! Mais non !! C’est Kikû, quand il a enlevé l’être du passé dans son corps qui l’a tué !!! C’est évident ! Ce traitre a juste envie de posséder ce fameux Krysholil !! Et par conséquent, les êtres du passé que vous êtes ! Il veut juste le pouvoir et… Il a tué mon père à petit feu ! Je l’ai vu, il avait bien faiblit, depuis la dernière fois que je l’ai vu ! C’est Kikû !!!
La rage et la colère c’étaient emparées de son âme, c’était évident.
Milocoûlthaa revit dans ces yeux de feu la colère dans ceux de ses fils, à Lôcubrîta. Ce souvenir lui fit coulé une larme et il reposa sa main sur l’épaule du toa. Celui-ci voulut se dégager mais le géant le regarda droit dans les yeux et lui dit :
-Jeune toa ! Je comprends ta colère, elle est justifiée. Mais ce n’est pas une raison pour ne penser qu’à le venger. Il est mort à cause du Krysholil présent dans ces murs et dans ce liquide ! Met toi bien ce détail dans le crane, ou la folie pourrait bien s’emparé de toi et la guerre qui se profil a l’horizon prendrait une tournure désastreuse ! Sache aussi que je suis Milocoûlthaa, confident de ton père et qu’il savait que ce sort allait lui arrivé, tout comme il m’est arrivé.
Le toa le regarda, hébété. Mais il se calma assez vite, le cœur noué.
-Je pense qu’un nouveau souvenir du passé s’impose, dit-il avec un sourire discret, Mon frère vous a montré notre arrivée par bateau. C’est un très bon élément. Mais je pense que ce qui c’est passé avant compte pour beaucoup ! Vous allez donc, vous tous, avoir droit à une vision du passé sur mon ile natale : Lôcubrîta. Une vision de 2 jours avant le déchirement entre mes fils et filles et les adultes de toute l’ile.
Chacun, excepté ceux qui avaient eue droit au souvenir, ne comprenant pas de quoi il parlait, le regardèrent, surpris. Il leurs expliqua le souvenir vu par Kopkorh et Juy-Rimanh.

A la fin de son explication, il demanda à chaque membre présent de se tenir en cercle, une main sur l’épaule du voisin et l’autre sur son propre visage, les yeux fermé. Tous s’exécutèrent et Mihlocoûlthaa, au milieu du cercle les enveloppa d’une aura verte, aura du Krysholil.

(Pour répondre a ta question qui va surgir, il mettent leurs mains sur le visage pour évité que leurs masque ne s’abime a cause du Rayonnement de Krysholil, et leurs main sur l’épaule du voisin pour faire une chaine de pensée et vivre en même temps ce souvenir, il ne feront que le voir et pas le vivre comme le 9, ça, c’est dit.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 10 Fév 2013 - 12:08

Je pense avoir compris oui pour les explications, c'est juste que j'avais un peu zappé les différents types de Krysholil mais c'est somme toute plus clair maintenant, je suppose. Avec moi tu n'es jamais à l'abri d'un oubli et de questions.

Le chapitre est plutôt sympa même si je dois avouer qu'on ne partage pas spécialement la tristesse du personnage (tout comme un être bio-mécanique qui pleure me fait un peu bizarre mais bon ce n'est pas un gros problème, tout est question d'image) étant donné qu'au final on a découvert Maroûh il y a peu et qu'on en sait pas tellement sur lui ni son rapport avec Kopkorh (comment un Toa avec des pouvoirs fait il pour devenir "pauvre" ou abandonné de tous par exemple).

Comme d'habitude l'idée n'est pas d'avoir toutes ces infos dès ce chapitre ou les précédents et je suis suffisamment patient pour voir l'histoire évoluée, c'est juste somme toute bizarre pour le moment. Sinon je dois avouer que la plupart des créatures du passé me semblent bien respectueuses et digne ce qui ne semblait pas être spécialement le cas quand elles sont arrivées sur l'archipel pour l'envahir tout en tuant des Matoran ici et là. Je suppose que les millénaires aident à devenir plus sage et à prendre du recul sur ses actions passées.

En tout cas je suis impatient de voir la suite. Sinon petite idée et j'arrête, je sais que tu n'as pas spécialement beaucoup de temps devant toi, mais je me dis que faire une petite "timeline" de ta fic jusqu'à présent pourrait être intéressant pour ceux qui débarquent ou les gens comme moi qui ont tendances à oublié des choses. Ceci permettrait de lister "rapidement" tout les événements majeurs afin de voir la progression et les découvertes du passé de nos personnages.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 16 Fév 2013 - 16:01

Merci pour la proposition, je ferais de mon mieux pour tenir une petite chronologie du tout… Pour les larmes, comme tu l’as dit, c’est une image donc, a interpréter comme on veut en somme.
Mais sache que ce sont justement des créatures nobles et sages. Mais la perte de leurs fils et filles par leurs mains a été un déchirement qui les a rendu si cruelle. Je parle du moins des Sheulû et des Jorlarkh, les Irnnolh sont des êtres sournois et mauvais de nature, ils sont cruels de nature, eux. Après êtres mort, ils ont eue le temps de réfléchir et de pardonner… Mais les plans du Seigneur des Ombres et ceux des Frères sont en train de se mettre en place et ce sont eux le principale ingrédient…
Les 4 prochains chapitres seront des souvenirs comme promis mais nos amis ne les voit pas vraiment, il est plutôt implanté dans leur tête si on veut. Bonne lecture !

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 24 – Un conflit Sanglant 1/4

10 000 ans plus tôt
Jour de la fête du renouveau : 10h30 du matin
Maison du Mont abrupte
Cour du seigneur Mihlocoûlthaa


Dans la cour de la Maison du Mont Abrupte, palais de résidence du seigneur Mihlocoûlthaa se trouvait le souverain lui-même, sa femme, et leur fils, assit sur un banc. Des Rahi volant criant un son strident au dessus de leurs têtes. Ils les écoutaient avec admiration. La femme du seigneur s’exclama, enjouée.
-Ah ! C’est le signe de jour du renouveau ! C’est d’ailleurs pour ça que ce jour s’appelle ainsi : C’est le début d’une saison, d’un renouveau. (L’équivalent du printemps mais comme je ne sais pas si ça existe ici…) Mon fils, n’oubli pas de crée un renouveau aujourd’hui, c’est l’occasion de faire une bonne action comme n’importe quel fils de seigneur Sheulû peut en adressé à nos confrères Jorlarkh !
Le fils, visiblement pas du tout emballé par les propos de sa mère hocha de la tête, sans conviction. Les Jorlarkh… Il les haïssait presque tous : le bruit incessant de leurs ailes l’agaçait ! Un seul avait réussi à gagner sa confiance. Ils se voyaient de temps à autre mais il ne voulait pas que ses parents ne sachent qu’il en appréciait un. Il le taquinait à ce sujet et c’était mieux ainsi.
Le regard insistant de sa mère le força à sortir de la cour et à aller à l’extérieur du bâtiment. C’est là que ce trouvait un nid de Jorlarkh, dans le vieux puits derrière la maison du Mont Abrupte. Un nid fait de finss filament ressemblant à de la paille qui provenait directement de l’abdomen de ces créatures. Il se pencha et remarqua qu’il était vide. Une sortie de chasse ou bien autre chose ? Il entendit un bourdonnement au loin et reconnu celui de son ami : Miroû. Un Jorlarkh, jeune, ambitieux et téméraire qui ne demandait qu’une chose : l’aventure. Le fils du seigneur appréciait sa présence parce qu’il dégageait un coté pétillant qui manquait a sa vie : un être libre ! Lui, en avait marre de sa vie de « prince » cela lui faisait horriblement souffrir que de savoir son voisin de pallier libre comme l’aire.
Il regarda les arbres que le moustique survolait avec leur forme originale : leurs sommets étaient au même niveau tel un plateau : cela formait des niveaux naturels et des pistes d’atterrissage hors du commun ! En les regardant, il remarqua que le Mont Sombre, montagne en totale opposition à celle qui se trouvait derrière lui, était plus visible aujourd’hui que d’ordinaire… Un bon présage vu que cette montagne baignait normalement dans le brouillard. C’était là que les anciennes Forges ont été bâties, dans la montagne elle-même. Elles ont du être fermées a cause du traité interdisant la création d’outil crées à base de Krysholil Synchroniser, dont une source se trouvait à proximité. Ce liquide, élément locale, permettait au gens de vivre en pleine forme vu qu’ils en sont composés à plus de 80% en moyenne. C’était un liquide mystérieux mais ils avaient réussi a trouvé le moyen de l’exploiter. Par les Forges Sombres, comme on les appelait, ils ont fabriqué des armes dangereuses alors que ce pays était voué à la paix.

Le prince, voyant son ami arrivé, lui fit un signe de la main. Celui-ci arriva et lui tendit sa trompe sur la joue, signe d’amitié chez ce peuple insectoïde. Le Sheulû, deux fois plus grand que le moustique, lui tendit sa main et un serrage de main/trompe eue lieu. L’être volant lui dit, soudain affolé :
-Je reviens des Monts Sombres : les vapeurs de la lave ont cessé ! Elle ne coule plus dans le Lac. Ni la rivière de Krysholil, ni le fleuve de lave ne coule ! C’est très étrange, voire même inquiétant !
Le Sheulû, surprit par les propos de son compagnon, rétorqua :
-Disparu ? Mais c’est impossible !
Le Jorlarkh pointa le mont avec une de ces pinces.
-Mais je t’assure ! Il faut qu’on y aille, et vite ! Va dire à tes parents que c’est urgent et viens au plus vite, s’il-te-plait.
Le prince, intrigué lui répondit en se dirigeant vers l’entrée secondaire qu’il allait faire le nécessaire pour venir.
Ces parents riraient s’il leur parlait de ce que son ami avait dit. Alors, il décida de leur dire qu’il partait faire sa « bonne action » en l’occasion du jour du renouveau aux Monts Sombres.
Sa mère, ravie, donna tout de suite son accord. Le père, lui, réfléchit un moment…
Finalement, il lui donna son accord, mais visiblement, il se méfiait. Celui-ci le regarda l’aire de dire « toi, mon petit, tu fais attention à toi, je tien à mon seul fils » Le fils connaissait ce regard car se père le protégeait, même trop selon les autres jeunes. Il avait des cours du soir totalement inutile. Malgré ses protestations, son père l’avait forcé… Et le professeur, un Sheulû du nom de Gôbrohmerh, poète à la noix, lui cassait les pieds avec ces théories. Il en avait simplement marre de cette vie où il était prédestiné à servir la cause du peuple alors que lui, ne le voulait pas. Il avait un rêve. Un seul. Celui qui le faisait ce lever le matin… Volé…
Le Sheulû, un doux rêveur, ne pensait qu’à rejoindre les autres Jorlarkh dans le ciel. Et c’est ce désire qui faisait qu’il avait tant de haine envers ces insectes volant. Il avait essayé, à plusieurs reprises, de se crée des ailes ou n’importe quels moyens que ce soit pour arrivé à planer au dessus des arbres de l’île. Ces arbres le fascinaient également. Cette forme en plateau le faisait rêver. Mais la nouvelle concernant les monts Sombres l’inquiétait aussi.

Il sortit vers le puits pour retrouver son ami le Jorlarkh. Celui-ci lui proposa de l’amener par les aires. Le prince sautait déjà de joie en entendant cette proposition. Il allait voler ! Les Jorlarkh accordaient rarement cette faveur aux autres créatures. D’autant plus que les Sheulû pesait plus du double du poids des Jorlarkh. Mais le prince était une personne d’exception aux yeux du moustique. Celui-ci s’échauffa les ailes et agrippa les épaules du géant pour partir en direction du ciel et des Monts Sombres. Ils s’envolèrent et le Sheulû émit un cri de joie des plus convaincant.

Le paysage des plateaux naturels des arbres de l’ile était un spectacle magique ; des dizaines de cercles vert indiquant chaque arbre de la forêt. De plus, ils étaient tous au même niveau et cela faisait en fait, un seul plateau végétal. Le prince ce prit à rêver de voler seul une fois.
Ils arrivaient dans la zone des premières brumes causée par un volcan et son lac de lave. Ils remarquèrent que celui-ci était à sec et n’avait plus de lave en fusion dans sa cuve.
Etrange… et aussi, pourquoi tout ces Makuruih* semblent tant se réjouir du spectacle ?
Cela n’était pas un jour du renouveau normal en tout cas…

*Makuruih = petit lézard vivant dans la lave et qui se nourrit des diamants crée par les bulles de carbones coincées dans la lave en fusion refroidie. C’est leur principale nourriture mais ils savent se nourrir d’autres minéraux. Future Moc certainement …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 23 Fév 2013 - 13:05

Chapitre plutôt sympathique (encore des nouveaux persos à retenir !), la situation de base du prince est somme toute classique mais assez intéressante à suivre tout comme sa relation vis à vis des Jorlarkh. Un bon début donc, j'attends de voir où va nous amener ce début d'élément perturbateur.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» [Appel] Norfendre : guerre pour la maitrise des territoires!
» un chariot de guerre pour mon pote
» [Fan-Fiction] Une guerre sans fin...
» [2500] ES contre O&G, qui sera le plus vert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: