AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 24 Juin 2012 - 18:02

Mes amis, le temp est venu de vous présenter ce que nous avons nommer la guerre pour le Krysholil… cette guerre a marquer des Générations de matoran est j’estime qu’il est de mon devoir de MOCceur de vous faire part de cette guerre , de vous la conter même. Voici donc comment trois toa vont mettre fin as une catastrophe et retablirent la paie dans le cœur des toa de l’archipel de Scobramh-Shâ….

Pô d’attout


La Guerre Pour Le Krysholil
Chapitre 0 – introdution



Cette fan-fiction se déroule dans la période fin Neverscape/début Futurescape, sur un archipel du nom de Scobramh-Shâ, grande réunion de trois îles en forme de triangle. Sur ces îles, trois grandes nations se partage le pouvoir : le clan Minier de Slütrimmh-kâ, les Agricoles-Médecin du clan Rhol-Shö-kâ et le clan des Architectes les Aôrh-Rui-Kâ.

-le clan minier possède le monopôle du transport et de l’importation entre les trois îles : ce sont eux qui décident si tel ou tel nations avaient droit a une tonne de fer ou à importer un certain nombre de « travailleurs », soit des matorans prêt a trouver un job dans les mines et carrieres. C’est un peu ce clan qui gère le nombre d’habitants au mettre carré. Ce clan est former des Toa de la terre et de la pierre. Les matoran, eux, sont tres diversifié.

-Le clan des Médecins-Agricoles, composer des toa de l’air et de l’eau, dirige la production des médicament et de la gestion des ressources naturelles biologique (Pétrole et autres produits miniers exclus) C’est Ici que ce situe les Universitée dans la recherche : dans l’île du Sud, la plus tropicale.

-Le clan des « Architectes », basé sur l’île de l’ouest, habitée par les hauts fonctionnaires ; des Ta/ko-matoran et des Ta/ko-toa, est le repère de toute les industries et se sont eux qui ont le contrôle de la disposition de maison, d’imeuble et de l’amenagement des quartiers : ils ont crée les ville si on veut.

Ces trois clans, disposés entre les trois île ont signé un contrat où ils doivent partager leurs pouvoirs entre eux et n’ont pas le droit de priver un pays de ressources et, de toute façon, aucun pays ne peut se passer des deux autres. C’est ce qui a générer un sentiment de paie au sein de cet archipel.

Les trois communautées sont très differentes : des personnes fortes et puissantes pour les miniers (Il faut avoir ces qualiter pour être minier et exportateur), des personnes prévoyantes et ayant des aptitudes dans le domaine des science et de la biologie pour les Agriculteurs-Médecins , et des personnes ayant l’esprit créatif et dirigeant pour ceux des « Architectes ».

Dans cette démocratie, les habitants avait un niveau de vie égale entre eu, en harmonie avec chacun. Mais personne dans les civils ne rendait compte que le système politique était largement corrompu par un groupe de terroristes apeller la Korpannh…
Beaucoup de toa impliqué dans la politique était en fait sous le contrôle de ce groupe de mafieux et il y avait pas mal d’agent-double. C’est a dire des personne ayant une vrai identitée politique mais, au sein de la korpannh avait un autre nom de code.

Puis, pendant une periode calme de leur vie, un évenenement d’un nouveau genre ce produisit : la découverte du Krysholil…

Chronologie de la guerre pour le Krysholil


(-10 000 ans avant le début de l’histoire)
-Vie paisible pour les trois peuples de Lôcubrîta. Essaye de nouvelles armes enrichie au Krysholil Synchroniser : mort donc destruction des ces outil
(-9 999 ans)
-Signature du traité visant l’interdiction de l’utilisation des Forges Sombres pour la création d'outil de la mort.
-Enfants des trois peuples mécontents, ils vont continuer ces expériences en cachette
(-9 000 ans)
-Création du Masque de la Nécromancie
(-5 000 ans environ)
Les adultes apprennent que leurs fils et filles font toujours des créations diaboliques : ils décident de les punir et une guerre entre les génération éclate
(-4 000 ans environ)
-Jeune Sheulû, Jorlarkh et Irrnolh sont tous Mort et l’ile de Lôcubrîta avec.
-Immigration des adultes pour d’autres terres : Scobramh-Shâ la première seras envahit par bateau (souvenir de Gôbromerh, chapitre 9)
-Le seigneur des Ombres, alors simple toa, seras zombifié par le Masque de La Nécromancie et voudras prendre le contrôle de l’archipel.
-Il prend sous son aile de brumes Toledanorh, un toa du métal au pouvoir surprenant
(-3 000 ans)
-La guerre entre les Toa et matoran du Scobramh-Shâ et les trois peuples s’engage et ce finis aussitôt car les être meurent par un mal alors mal définie : leurs corps se voit aspiré leur énergie à cause de la trop forte présence de Krysholil brut, élément peut présent à Lôcubrîta qui les affaiblit et les tue
-les grands noms de leur peuple crée des cristaux dans lesquelles ils vont enfermer les âmes des nobles pour préserver leur culture en avance. Certain deviendront même des cristaux par la force des choses…
-Le Jorlarkh Loomah est tué d’une flèche par le seigneur des Ombres alors qu’il avait enlevé une matoran du nom de Laridshâ. Le Seigneur lui propose alors de le suivre mais elle refuse… Il lui fait un lavage de cerveau et laisse tomber Toledanorh car il pense avoir trouvé une des trois montagnes de la prophétie.
(-2900 ans environ)
-Le seigneur des Ombres, avec Laridshâ sous son aile, devenue toa, crée l’organisation Korpannh et celle-ci devient, par la suite, le second gouvernement de l’ile : cela lui permet de découvrir le Krysholil énergisé ; le cœur Kryo-Bionique. Il ne sais pas encore quoi en faire mais le garde précieusement.
-Lors d’un attentat, Laridshâ est touchée dans les organes vitaux… Le Seigneur lui implante alors le cœur Kryo-Bionique. Elle réussi a survivre mais, depuis, entend la voix sifflante d’un Jorlarkh du passé.
-Elle en devient folle et manque de se faire internée…
(Début de l’histoire)


Dernière édition par pô d'attout le Dim 10 Fév 2013 - 17:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 24 Juin 2012 - 18:33

La Guerre Pour Le Krysholil
Chapitre 1 – Une découverte



C’était un matin comme pleins d’autres : un train-train quotidien qui était plus que normal, lever a 5h du mat’ pour être a l’heure au boulot. Kopkorh tenait sa tasse de d’huile pour se remettre a neuf quant il se dit qu’il pourrais profiter du temps pour regarder les infos de la nuit. Le toa de la terre se réjouissait de cette journée : il devait avoir une augmentation pour le travaille fourni a la mine, sauf si un évènement particulier ne se produisait pas… c’était toujours lui qui devait être présent pour chaque besogne de son « deuxième boulot » un boulot des plus … contraignant.
Il chercha la télécommande et se souvint qu’ont lui avait installer un écran a reconnaissance vocal. Il se dit qu’il était bête et s’exclama :
- information locale du matin sur TVouest !
Et l’écran s’alluma aussitôt. Il y eu un temps d’attente puis la chaine apparu. Un Toa que Kopkorh connaissait bien était devant la camera : un des politique les plus connu dans le domaine de la mine ; le gérant de la société ou il bossait Mr. Kraofh… il avait l’aire ravie mais en même temps inquiet.
- …Comment avez-vous fait pour surmonter le problème ? Interroge le présentateur qui questionnait Mr. Kraofh
- J’ai demander a mon contremaître de vérifier la raison de cette explosion et il ma dit que c’était dû as une poche de gaz, ce que nous appelons le coup de grisous. Apres moults investigations sur place, nous avons remarqué que le taux de radiation dans cette zone était très important…
- Aviez-vous réussi à trouver le problème ?
- Oui mais je n’ai pas le droit de le divulguer a l’heure qu’il est mais j’espère que la nouvelle vous réjouiras…
- vous ne voulez rien dire ? Maintenant que vous en avez dit autant … vous êtes sur ?
- Certain ! Et maintenant, je précise que je suis totalement navrer pour la perte de mes hommes et que j’adresse mes sincères condoléances à toute les familles des victime : cet évènement va marquer l’histoire mais également le cœur de beaucoup de personnes…
L’image revint vers le présentateur, un ko-matoran a l’aire joviale. L’information concernait l’arrêt d’un malfaiteur qui avait braquer un Lekiron*. Kopkorh éteignît l’écran… Il était intrigué… Que voulait dire son patron ? Les événements de la semaine dernière étaient si importants ? Et cela avait l’aire de toucher aussi bien les mineurs que les autres communautés. Il regarda sa montre : il n’avait plus le temps de réfléchir : le boulot le réclamait…

Kopkorh alla chercher son lekiron qui se révélait indispensable à cause des grandes étendues désertiques qui façonnait le paysage de l’île minière de l’ouest…
Pendant qu’il sillonnait sur la route en beton dépourvue de marques au sol et de panneaux de signalisation, il se prit à observer les dunes… Elles se ressemblaient toutes, percée pour la plupart par un pique de métal agrémenter d’une petite loupiotte rouge à son sommet. Elles indiquaient chacune un ancien point de forage aujourd’hui épuiser ; cette zone a été particulièrement exploitée pour une immense réserve de fer et ces dérivés. Le payasage était très endommager et est devenu une décharge publique à présents… et dire que Kopkorh avait travailler là pendant longtemps… il regrettait de voir finir ces terrains comme ça… Et personnes ne vas faire quelque chose pour réparer l’erreur fatale.

Soudain, trois Lekiron arrivèrent derrière lui : ils portait le signe de la sécurité minière : une pioche retournée dans un triangle rouge isocèle. Ils firent des appels de phares et kopkorh se rangea sur le bas coter.
Deux véhicules sur les trois s’arrêtèrent, le dernier parti devant et stoppa à cent mètre environ.
Kopkorh connaissait bien le caractère des hommes de la brigade vu qu’il y avait travaillé il y avait dix ans a peu prêt
Le meneur de l’équipe se rapprocha…
- Papier ! Dit-il en tendant la main
- Mais je…
- Papier !! Ajouta-il en levant un peu plus le bras.
Kopkorh s’exécuta. Le toa examina attentivement le petit bout de métal que lui avait donné notre amis…
- C’est bon… Vous êtes mineure dans les galléries, c’est bien ça ?
- Tout a fait : dans la zone 71/72 en tant que conducteur de foreuse monoplace…
- 71/72 ? Vous n’êtes pas au courant des évènements de mardi ?
- J’était en convalescence … je reprend aujourd’hui. Et oui, j’ai un peu entendu parler de ces évènements.
Il mentait un peu : il n’avait pas été du tout en convalescence mais il avait intérêt a mentir…
- Alors vous devez savoir que la zone où vous forez est désormais interdite aux mineurs…
- Interdite… Murmura-t-il
De plus en plus étrange… Qu’est ce que ces collègues ont découvert. Il ne lui restait plus qu’a se renseigner au près de son contremaître.
Il salua les gendarmes et s’en alla, filant droit comme une flèche en direction de sa zone de travaille.
Au loin, il aperçu un essaim d’hélicoptères. Juste au dessus d’une sphère bleu qui devait faire la taille d’un stade de foot…
Une sphère de confinement pour matériaux toxique et radioactif…

Dans la zone 71/72…


*Lekiron = véhicule similaire a un petit avion qui flotte a environ un mètre du sol et qui sers de moyen de transport pour les civils de l’ile du Sud.

HHHHHHHHH

Gallerie photo des personnage inclus dans ce chapitre
-Kopkorh : Gallerie BS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 26 Juin 2012 - 21:14

Bon chapitre d'introduction qui donne envie de lire la suite. Plusieurs questions et remarques par contre:

-Une raison particulière à ce que l'île du clan minier soit composé de deux mots au lieu de trois contrairement aux deux autres ?
-Le fait de boire de l'huile pour un robot me semble un poil stéréotypé tout de même. Je suis pourtant partisan d'individus plus mécanique qu'organique mais quitte à faire autant imaginer une ressource alimentaire originale ou rien que son nom si tu n'as pas d'idées quand à son apparence et texture.
-Avoir des télés fin Neverscape pourquoi pas mais la reconnaissance vocale c'est peut être un peu trop je pense.
-Le speech du patron manque un peu de crédibilité je trouve, sa façon de dire que la découverte est un secret manque un peu de sérieux d'autant plus quand il fait directement une transition sur les victimes sans vraiment y croire.

Bonne description du paysage sinon et le reste est bien aussi.

Par contre attention à l'orthographe avec les "er/é" et les "a/à" surtout qui sont un peu gênants.

Je pense que c'est tout, je peux sembler un peu critique mais il faut se dire qu'au final tout ce que je ne mentionne pas est bon, je ne me penche que sur ce qui ne va pas ou me semble bizarre afin que tu puisses corriger cela pour améliorer ta fic.

En ésperant pouvoir voir la suite prochainement.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 30 Juin 2012 - 13:49

-Pour les nom des clans ; oui, il y a une raison : le nom de chaque clans n’a pas de signification : c’est sont les noms de dieux pour les noms composés plus le préfixe kâ (famille dans le langage locale ) et pour le solo, c’est le nom d’un des dirigeant qui as voulus que son nom reste dans les mémoires mais a l’origine, ce clan minier s’appelait Dramh-Rîh-Shâ mais le nouveaux nom de cette nation est rester et le toa qui portait ce nom devrait être heureux de là où il est ^^.
-Pour le stéréotype, j’ai bien rigoler en te lisant : mon but n’était de dire qu’il allait le boire mais ce huiler les articulations après avoir sécher pendant la nuit. J’aurai du dire autre choses que « tasse » cela rend la phrase à double sens… ( C’est toi qui fait des stéréotypes donc)
-Pour la télé, j’aurai plus crus que ce serait la sphère de confinement qui allait te gêner mais pas la télé. La télé à reconnaissance vocale est d’ailleurs un objet introuvable pour les matoran ou toa de cette contrée mais kopkorh n’est pas un toa ordinaire : il a accès aux prouesses technologiques de l’époque encore inconnu du publique grâce à son deuxième boulot qui lui fournis les prototypes de choses … disons futuristescape.
-Pour le speech, c’est voulu mais vous comprendrez dans un bon moment : 6ème chapitre environ. Ce n’est pas pour rien que kopkorh trouve cela bizarre : entendre son patron parler ainsi… Vous verrez.
Et pour l’hortographe : j’ai de sérieuses difficulté en français alors j’estime déjà faire un méga effort alors désolé : je fait de mon mieux
Et sur ce, le deuxième chapitre de cette saga :

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 2 – Zone interdite

Le bâtiment qui faisait la jonction entre la zone de forage et les hangars /vestiaires / laboratoires était faite en béton et s’enfonçait dans la roche. Une passerelle rejoignait le bâtiment principal aux labos qui était construit dans la roche.
Arrivé devant l’entrée principale, gardée par deux Toa, on lui demanda de nouveau ces papiers.
- Encore ? S’insurgea notre ami
- Mais c’est à cause des évènement dernier : nouvelle mesures de sécurité… je suis désolé, nous n’avons pas le droit de laisser passer n’importe qui…
Il Ressortit ses papiers et rentra dans le bâtiment de stockage des machines et instruments de forage…
Il retrouva avec plaisir sa foreuse monoplace qu’il avait du refaire maintes et maintes fois, tellement il l’utilisait, avec sa belle peinture rouge et noire, elle se distinguait des autres qui était neuve mais où on ne sentait pas le vécu…
Kopkorh aperçu une paire de jambes sortant du block moteur. Les jambes d’un toa du feu agrémenté d’éléments bleus ciel qui caractérisaient un fidèle ami de kopkorh : Juy-Rimanh, un de ces toa qui aurait voulu rester matoran toute sa vie et cela le rendait très en retrait envers les autres toa. Kopkorh était surement son seul ami Toa.
Il sortit la tête du moteur et aperçu son ami
- Ah mon ami, cela faisait un moment que nous ne sommes vue. S’exclama le mécano tout chétif et couvert d’huile, qui gâchait la couleur bleu ciel de sa teinte naturelle
- Salut mon vieux. La vieille à des ratés ? dit il en pointant l’appareille.
- Et pas qu’un peu : j’ai l’impression que la batterie de contrôle ne veut plus fonctionner et sans batterie, pas de contrôle visuel et de tableau de bord…
Il partit dans de grandes explications pour finalement retourner le nez dans l’engin. Apres plusieurs minutes, des pieds et des mains, il ressortit ravie : il tenait la cause du problème. Il s’agissait d’un caillou… D’un vulgaire caillou. Le toa du feu le donna à son compère.
- Voilà le souci : une pierre, surement radioactive qui brouille les transmissions et donc, plus de jus pour les ordi de bord… Ta bécane aurait mis du temps à démarrer.
La pierre était pleine d’huile, kopkorh la nettoya et vit qu’il s’agissait d’un Crystal jaune fluo avec un cœur rouge … un rouge… ressemblant à de la fumée. Des petits éclaires traversaient cette curieuse gemme.
- Je devrai peu être la donnée au laboratoire… Il pourrait surement me dire de quoi il s’agit.
- Oui, d’autant qu’elle a une belle forme, tu en tireras un bon prix. Je te relaye en attendant, si tu veux ?
C’était bien Juy-Rimanh : toujours prêt a aider en cas de besoin.
- Merci, et que Dramh-Rîh veille sur toi !
Dramh-Rîh était le protecteur des mineurs sur cet archipel et c’était lui qui empêchait les éboulements.
Il emprunta la passerelle en verre qui conduisait dans un bâtiment construit dans la roche qui avait vue sur le puits de forage à ciel ouvert de la zone 71/72. Les volet étaient fermer et impossible de les ouvrirent … étrange : qui avait il pour le cacher comme ça… le laboratoire était juste au bout du couloir et il fallait un passe pour y entrer Heureusement que son deuxième job lui permettait plein de choses…
Il sortit un passe et le lecteur de carte s’exclama :
- Toa Kopkorh, foreur 4x4 monoplace de classe A : chef de chantier.
Les personnes qui lui avaient fait ce passe ne devaient pas se rendre compte qu’il n’était pas chef de chantier mais qu’importe…La porte s’ouvrit et un laborantin l’accueillit.
- Kopkorh !!! Que puis-je pour toi ?
- Et bien, ma foreuse a eu quelques pépins. Oh, rien de grave... mais je voudrait en parler à kikû
- Il est dans son bureau… mais je ne vois pas en quoi il peut être utile…
Il lui montra la porte et kopkorh entra. Un curieux Le-matoran l’accueillit : son masque avait subi une cassure et maintenant cela lui donnait un tête d’ahurit.
- Kopkorh… Que vient tu faire ici ? M’apporter un échantillon nouveau ?
- C’est plus ou moins ça …
A cet instant, son rictus était approprié. Le toa sortit sa gemme et la posa sur le bureau. Kikû se leva et l’examina…
- …Voilà donc ce que l’on m’a interdit d’analyser …
- Pardon ?
Le matoran le regarda… les yeux brillants.
- As tu idée de ce qui ce cache sous la coupole ? Simplement deus tonnes de cette même pierre… Et le gouvernement m’a interdit de procéder à des échantillons. Le dossier est surement classé « secret défense »… La zone 71/72 renferme un trésor qui vaudrait la peine de tuer pour le posséder : C’est le produit de l’avenir dont la « prophétie » parle : le Krysholil…


Dernière édition par pô d'attout le Dim 9 Sep 2012 - 9:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 24 Juil 2012 - 11:36

Me revoila de retour de vacances et pour bien commencer la semaine, voici le troisième chapitre : bonne lecture !!

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 3 – La Prophétie

« Dans une contrée où le matoran n’est plus en sur-nombre, où les toa dominent et où les turaga meurent très vite, dans ce climat où l’être ne se tourne plus vers la nature qui l’a crée, mais vers ce qu’il a crée, un fléau apparaitra, semant la jalousie et la perfidie dans la contrée, suivit du reste du monde. Seul la réunion de trois montagnes pourras chasser le mal. Cette menace porte un nom divin : KRYSHOLIL »

Kopkorh repensa à cette prophétie hurlée par un religieux qui avait dû se transférer on ne sais quel substance hallucinogène… Ce caillou ne pouvais être Le « fléau »…
Et si c’était cela…. Au fond, personne ne savaient ce que cache la zone 71/72, pourquoi pas ça.
Le le-matoran tremblait en tennant cette pierre.
-Un fragement de Krysholil, mon rêve de chimiste… je vais pouvoir l’analyser et peu être… le recrée…
-Est ce bien raisonnable … ?
-Certainement !!! Pourquoi l’état m’a interdit de l’analyser ? C’est que cette roche est l’élément divin, le Krysholil, l’élément ULTIME !!!
Ces yeux avait une lueur qui faisit peur à voire, et le toa se demanda si il avait eu une bonne idée de montrer cela à son ami. Le matoran se précipita sur un bocale remplit d’un liquide bleu-vert. Il mit le caillou dedans et attendit… Des fils étaient relié à ce bocale : ils mennait a un Ordinateur. Un signal sonor fit comprendre que l’opération était terminée… Kikû prit la gemme et voulu continuer de la tripatouiller quand Kopkorh lui prit le bras…
-Que compte tu faire ? La synthetiser et la vendre à n’importe qui ?
-Si cela me donne la gloire, je le ferais tout de suite, mais avant, je doit l’étudier !!!!
Le matoran voulut s’echapper, mais le toa devant la folie apparante de son ami le retint mais celui-ci était très agile et réussi à s’enfuire…
Kopkorh lui courrut après , mais il était trop tard, le matoran avait du se cacher : nul traces de lui. Frustrer et inquiet, Kopkorh repartit en direction de la passerelle, pour aller en parler à Juy-Rimanh… Lui seul le croirait. Qu’elles était les intentions de Kikû… ? Et où comptait-il aller ? Quelles seront les risque pour le pays ? Et si Kikû allait se rendre sur l’ile voisine, au fond, c’est là qu’il a étudier. Toute ces questions se bousculait dans la tete de notre ami.
Le premier d’une longue serie de fou était né….

Arriver au hangar, Il apperçu le toa du feu au commande de sa forreuse monoplace bleu et du véhicule de kopkorh bien positionner à coter : prêt au départ dans les galleries.
-Te voilà ! on nous a déléguer la zone 69/70, ta forreuse est prête. Dit-il en faisant démarrer le moteur.
Il sourit, puis fronça les sourcils devant la mine de Kopkorh. Il coupa les gaz et ouvrit le cockpit.
-Qu’est ce qu’il y a ? cette pierre… t’as causé du souci ?
-Et pas qu’un peu : cette pierre… A déjà provoquer la folie d’une personne.
-Quoi ?! Qui ça ? Et qu’est ce qu’elle a de si particulier ?
-Kikû… Et il c’est mis a délirer puis est partit avec se caillou comme un voleur.
-Il t’as dit ce qu’il voulait en faire ?
-Il pensait qu’il s’agissait du Krysholil… le « fléau » de la prophecie
-Hein, quoi ? Le Krysholil ?!!?
Il était bouche beas et petrifier
-Mais, si il la recrée, on vas droit a la catastrophe !!
-Et il disait que le gouvernement l’a empecher d’examiner… ce qui se cache dans la zone 71/72 : un gisement de Krysholil pure selon ces dires.
Juy-Rimanh balbutia :
-In… Imposible… c’est impossible que le Krysholil existe… Cela ne se peut pas… Et si c’etait vrai, qu-quelles seraient les trois « montagnes » ?
-Mh… Chaque îles de l’archipel porte l’ideogramme Rôh signifiant « amas de roche », non ? C’est surement ça ! Et cela voudrait dire que notre archipel est prédestiné à habiter le mal… Je ne… Je n’ose pas l’imaginer.
A cette instant, la porte de 10 metre de haut s’ouvrit et Kopkorh dû s’introduire dans sa forreuse si il ne voulait pas être enfermé dans le hangar.
Ils s’engoufrèrent dans le boyau qui conduisait à la gallerie principale. Ils partirent en direction de la zone 69/70 mais tournerent un arret plus loin : la zone 71/72, mais elle était bloquée… Par un champ de force…
Leurs vehicules se trouverent coller par magnetisme ensemble et les toa n’etaient pas libre de leur mouvement : il bougeait par sacades…


Petite précision : les iles se nomment : Rokh-shî-Rôh pour l’ile minière de l’Est, Grünn-Rah-Rôh pour l’ile agricoles du sud et Aorûh-shû-Rôh pour l’ile industrielle de l’Ouest.


Dernière édition par pô d'attout le Dim 9 Sep 2012 - 9:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 24 Juil 2012 - 18:58

Bons chapitres, l’histoire avance calmement mais avance bien c'est ce qui compte.

Je dois avouer être un peu choqué par l'utilisation des mot "Monsieur" et "shooter". Pour le premier ce n'est pas spécialement incorrect mais il ne me semble pas avoir entendu ce mot être prononcé dans l'univers Bionicle de base et à vrai dire même si on parle d'être bio-mécanique, je vois mal ce mot les définir je dois avouer.

Quand à "shooter" je n'ai rien contre le sous entendu de la drogue mais je me dit que du fait leur état d'être bio-mécaniques une nouvelle fois, tu aurais pu trouver quelque chose de plus original. Je ne sais pas, par exemple en utilisant le terme " se transférer quelque chose" ce genre de choses.

Pour le reste je n'ai rien à redire si ce n'est le changement à 180° du Matoran qui me semble un poil brutal tout de même en 5 min, d'autant plus qu'étant censé être l'ami de Kopkorh je m'attendais à un poil plus de discussions entre les deux mais si cela se trouve ce n'est pas vraiment un ami cher mais plus un bon compagnon de travail.

Les descriptions des décors sont sympas sinon, cela permet de bien s'immerger dans cette carrière de mineurs.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 1 Sep 2012 - 14:18

Me Revoici pour un chapitre qui a tardé a venir mais qui est enfin là. Je m’excuse d’avoir fait attendre mais avec mon apprentissage, je n’ai plus le temps d’écrire et je n’ai accès à mon ordi que le week-end donc bon…
Loserkiller, j’aurai en effet put être plus original pour le terme shooter… quand à monsieur, bas je ne me suis même pas rendu compte que j’avais écris cela … Du moins, je n’avais même pas réaliser que cela n’était pas bionicle mais bien humain… mais comme on comprend bas voilà … dit moi si tu veux que j’édite mon texte : je le ferais, pour ma part, cela ne me gène pas.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 4 – 71/72


Le nez de la foreuse de Kopkorh heurta quelque chose… Mais il n’y avait rien… Pourtant, les roues de l’engin tournaient dans le vide.
-Qu’est ce qui se passe ? Beugla kopkorh
-Flute !!!C’est un champ de force… Tu crois que c’est une bonne idée d’aller voire nous même ?
-Certainement : il faut aller voire ce qui se cache derrière cette barrière !!! Et ce n’est pas un champ de force aussi puissant soit il, qui va nous arrêter !!! Hurla kopkorh, pour se faire entendre à cause du bruit de la foreuse.
Ils coupèrent les moteurs et sortirent. Kopkorh se mit à fouiller les parois à la recherche d’un émetteur ou d’un générateur pour annuler ce champ de force. Il ne vit rien… avec une vision normal du moins. Il sortit de son sac une paire de lunette infrarouge et repliable sur le coté de la tête. Juy-Rimanh fit de gros yeux devant ce matos de très grande qualité.
-T’as acheté ça où ? C’est du matérielle de professionnelle d’espionnage, tout ça !!
-Mmh… un second boulot peu servirent à avoir plus de revenus mais aussi a avoir des privilèges…
Le toa du feu sourit : il voyait très bien de quoi son ami voulait parler… un boulot très… lucratif mais où il risquait sa vie professionnelle à tout instant…

Après une séries de tests, ils trouvèrent un boitier camoufler dans la roche, il l’ouvrirent et virent une centaine de fils…
-Jorûtsha ! S’écria Juy-Rimanh en langage local qui pourrait se traduire par une insulte envers le ciel... Des fils de toute les couleurs… comment faire ? Juy-rimanh tirait une tête d’ahurit devant la masse de fils. Des rouges, des jaunes, des verts : les couleurs était en plusieurs exemplaires…
-Comment faire ? Si on les coupe tous, il y aura une alarme surement…
-C’est vrai, mais il ne seras pas nécessaire de tous les couper…
-Mais comment pourrais tu savoir ce qu’il faut couper ou non ? Ne me dit pas que…
-Oui !!!! S’exclama Kopkorh le sourire aux lèvres, caché par ces lunettes
Il pointa du doigt ces binocles et Juy-Rimanh compris : Il savait quel fils était le bon grâce à ces lunettes. Elles étaient munies d’une technologie de grand niveau et comme beaucoup de choses avec kopkorh, en avance sur son temps… Il devait tant à son job : mais alors tellement de choses…
-Mon analyser m’indique qu’il s’agit de celui-ci !
il pointa un fil blanc… Juy-Rimanh sortit une pince de sa ceinture de méchano et le coupa sans hésiter. Il ne se passa rien, mais alors, rien du tout… Les deux compères ne firent aucun bruit, en attente d’un grésillement mais rien…
Kopkorh s’avança vers l’endroit ou il n’avaient pas pu passer et eu l’impression qu’il traversait une piscine a la nage : on aurai dit qu’il avait trempé sa main dans de l’eau… elle lui semblait légère…
-Eh bien… j’espere que je ne vais pas rouiller …
-De quoi ? S’exclama le toa du feu qui était resté derrière…
-Vient mais ne t’étonne pas : tu vas faire un plongeon.
Le toa avança et fit la même expérience que son camarade. On pouvait presque traverser à la brasse. Le terrain continuait comme cela pendant une dizaine de mètres puis le sol était de nouveau normal est les toa se sentirent assez lourds après un passage en légèreté a flotter comme des oiseaux…
-On remet ça !!!?? s’écria Juy-Rimanh
Kopkorh leva les yeux au plafond devant le coter gamin de son ami… Ils marchèrent un bout et arrivèrent à la sortit du tunnel.

La lumière était très forte et nos deux compères en furent éblouit. Des panneaux de protections étaient suspendues sur les bords du puits de forage et allaient jusqu'à une trentaine de mètres de haut. Cela formait une sorte de coupole qui était transparente mais qui se voyait quand même... l’ambiance était oppressante et froide. Ils virent deux foreuses abandonnées là, à l’envers sur le dos. L’une d’elle était éventré et on y apercevait une lueur étrange…
Nos deux compères se rapprochèrent de celle-ci. Dans le creux ils virent un immense trou qui allait sous terre. Nos deux amis se regardèrent… pensif… Fallait-il entrer ? Oui surement : cela leur permettrais de savoir le plus de choses de la zone 71/72…
Ils descendirent dans le boyau juste à la bonne taille pour qu’un toa puisse passer. Les parois avaient été taillé par un outil qui devait être extrêmement chaud : les roches étaient fondues. Arriver a une certaine distance, ils tombèrent dans une caverne où ils virent un immense Crystal … De Krysholil…

Jaune fluo avec cette fumée rouge au centre : la même pierre que celle trouvée dans le moteur de Kopkorh. Le Crystal mesurait plus de 10 mètre de haut et était très pointu, de forme scalénoèdrique ditrigonal (vous ne connaissez pas ?). L’ambiance était encore plus lourde que dehors…
Un fin murmure provenait du Crystal. Il en ressortait comme une aura, une aura chaude, qui inspirait la confiance. En observant se minerai, ils remarquèrent des écrit sur une de ces face… Un langage ancien mais encore lisible… Cela voudrait dire que des êtres l’avaient déjà découvert ?… Ou même crée.
L’aura bienfaisante qui semblait venir du Crystal se mit soudain en mouvement, passant derrière le minerais et voyageant jusque dans le dos de nos compère… ils se retournèrent, affolé, et sentirent comme la présence d’un être puissant devant eux mais il ne virent rien…
-Qu-que, qui êtes-vous, montrez vous !!! Hurla Juy-Rimanh qui commençait à perdre son sang froid…
-Qui suis-je ? Je suis le néant et le concret, les ténèbres et la lumière, bref, je suis tout et je ne suis rien…
La voix qui avait prononcé ces mots ressemblait à une brise de printemps et on avait l’impression qu’elle venait de nul part.
-Tout ça ? Questionna Juy-Rimanh
-Oui… je suis celui qui n’est pas : je me nomme Folhtrishiann… et je suis le gardien de ces lieux et des 9 autres cristaux de Krysholil que votre archipel à fait naître.


Enjoy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inika
Recrue mal réglée
avatar

Nombre de messages : 11
Age : 15
Localisation : france

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 1 Sep 2012 - 18:57

Très bonne Fic Pô d'attout(nom marrant Very Happy ),j'ai hâte de voir la suite santa
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 2 Sep 2012 - 16:12

Bon chapitre même si il est vrai que la technologie employée me semble un peu trop en effet pour fin Neverscape et ce même en disant que ceux qui fournissent Kopkorh sont en avance sur leur temps. Il y a des limites à tout je pense.

Sinon je me demandais cela a peut être était dit mais comment cela se fait qu'il y avait du Krysholil sous la machine de Kopkorh alors que visiblement elle n'avait pas été utilisée avant dans le secteur 71/72 ?

Pour les corrections je pense que ce serait bien en effet histoire que ce soit fait et pas oublié après quelques jours ce qui arrive assez généralement.

En tout cas j'attends de voir la suite pour voir un peu comment tout ça va évolué aussi bien du point de vue de nos persos que de l'archipel en général.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 9 Sep 2012 - 10:38

Pour la technologie, je me rend bien compte que c’est trop avancé mais je crois que je n’ai pas été claire : cela se passe entre neverscape et futurescape, certe, mais les évenements conté, eux, ce passe pour le moment dans les tout debut de futurescape mais après, je revienderais sur des faites datant de neverscape voire même à la toute fin de Livescape…
Pour la machine, Kopkorh travaille habituellement dans la zone 71/72 c’est mensionné sur son passe, mais à cause des ces évenements, il doit changer de secteur. Et le morceaux de krysholil est un crystal naturelle qu’il a dû dénicher en creusant…
Avec le contenu de ce chapitre vous en apprenderais beaucoup et j’espère qu’il n’est pas chargé en trop d’informations, si c’est le cas, je peut facilement faire un resumé de ce qu’il faut comprendre…

PS : Corrections effectuée

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 5 – Un secret ancestral

“Depuis que les premiers matorans sont apparus, des créatures fantomatiques ont également vu le jours tel les Jholarkh*, les Irrnolh* et les Sheûlu*… Parmi elles, une se distinguait : les sheûlu… ce furent les maitres des rêves : les êtres qui fondaient les espoirs mais qui ne les réalisaient jamais. Puis l’un d’entre eux voulu realiser le rêve d’un toa mais cela ne fut pas sans consequence… car briser la Règle etait un acte irreparable pour le créatures des songes et le toa n’eut d’autre idée que de prendre le contrôle des morts pour faire renaitre son meilleur ami… le Sheûlu qui lui a accorder cette faveure du perdre ces pouvoir et éré pour l’éternitée et le vœux du toa ne fut jamais exocé… le damné ère surement encore sous la forme d’un feu follet“

Conte vieux de 9800 ans d’un conteur d’un autre temps…

- Celui qui n’est pas ?? F-Folhtrishiann ? Mais alors vous êtes celui qui à exocé un vœux ?
- Oui, je suis le dernier des Sheûlu : je suis le feu follet damné, la créature des rêves…
- Mais ce ne sont que des legendes, vous ne pouvez exister ; vous êtes le fruit de l’imagination de conteur, vous n’êtes pas…
- Les conteur etaient des visionnaires : il n’y en a plus de nos jours, mais ils percevaient notre presence. Nous ne sommes pas des créatures magiques ou maléfiques : nous sommes les restes d’une civilisation qui a perit mais qui a réussi a enfermé les âmes de ces dirigeants et des noble de l’époque dans un element rare qui étonnament est tres present dans cette parti de la planete : le krysholil. Nous étions des êtres bien plus noble que les toa ou meme des turaga : nous étions la représentation de la beautée sur cette planete mais un mal nous a vaincu : nous même !! Nos plus grand savant venait de decouvrir un minerais qui avait des propriétées d’emmagasiné de l’energie et de lui faire suivre un flux : le flux de la vie bionique. Les technologies de l’époque ne permettaient pas de l’utiliser mais nous pensames qu’il serais bien que nous en aillons un maximum et nous decouvrimes votre archipel, Scobramh-Shâ, il avait les élements nessaissaire pour abriter loin sous terre des filon naturelle de krysholil… mon peuple a envahit votre île …
- Quand cela ? Nos écris ne retracent pas la présence d’êtres venus d’ailleurs !! S’exclama Juy-Rimanh
- Parce qu’ils sont confidencielles…
C’etait Kopkorh qui avait parler. Il avait la mine sombre et visiblement il savait quelque chose.
- De quoi ? confidencielle ? Des documents prouvent la venue d’être sur notre archipel ?
- Ils ont été caché pour que on ne recherche pas notre histoire : c’est le principale but de la korpannh….
- Pardon ?
Il n’en revennais pas : kopkorh lui avait cacher un secret aussi important…
- La korpannh… ils m’ont pris ma vie contre celle du Secret : le secret que cette organisation qui est plus qu’une secte garde depuis près de 10 000 ans qui n’est révélé qu’a des élus… j’en fait parti…
- Je crois qu’il est bon que l’on sache de quel secret tu parle jeune toa ! Annonça la voix de Folhtrishiannh
Il beça la tete et ne dit rien… Un long silence suivit.
- …Que les clans n’ont été crée que pour un seul but : cacher la venu de ces envahiseurs du passé qui sont les Jholark, les Irrnolh et les Sheûlu. Ces derniers sont sencé êtres tous mort mais visiblement il en reste un… les dirigeant ont ainsi pris le pouvoir et ont dementis la venu de ces peuples pour eviter toute panique… mais j’ai cru comprendre qu’il se prépare encore quelque chose…
- Je n’en suis plus un : je suis une sorte de fantome, mon âme est enfermée dans le krysholil qui ce trouve derrière vous.
Nos deux compères se tournèrent vers le crystal et virent qu’une ligne de cet ancien texte était iluminée. Ils s’en approchèrent mais ne purent déchifrer se qui était écris.
- Qu’est il marqué sur cette face ?
- “celui qui n’aurai pas dû“ c’est écris dans le language de mon peuple les sheûlu… les autre prhase sont le nom des autres personne cohabitant dans ce crystal : nous sommes une centaines d’âmes mais je suis le seul a pouvoir me faire comprendre …
- Comment cela ? Questionnna Juy-Rimanh
- Je ne suis pas totalement dans ce crystal : mon corps repose pas loin est il y a un lien entre ma depouille et mon âme enfermé : vous vous trouvez en plein dans ce lien : vous percevez mes pensée en verité..
- Ou ce trouve votre corps ? demanda Kopkorh
- Oh : tu tien à voir la tête des envahiseurs de ton peuple : tu tien tant que ça à ton histoire ? dit-il, ironique
kopkorh se gratta la gorge et s’exclama
- Priver un peuple de son histoire est un acte horrible : je ne pardonnerais jamais a la korpannh de m’avoir fait cela et voir le visage d’un être venu d’ailleur dont vous avez dit être la beautée incarnée serais un grand pas dans mon histoire… dans notre histoire…
Il regardait Juy-Rimanh en disans cela. Son compagnon hocha la tete en signe d'acquiescement.
- Très bien mais vous ne pourrez revenir en arrière ce que vous aurez vu serras vu : ne le regrettez pas …
- Certainement pas !! Dirent en cœur nos deux toa
- Alors dirigez-vous au fond de la pièce et chercher l’endroit ou l’odeur de pourriture est la plus forte : vous me decouvrirez…
Nos amis s’exécutèrent, fouillèrent et buttèrent contre un objet métallique.
- On n’y voit rien ici, juste une barre en metal… attend… mais c’est …
Juy-Rimanh se rendit compte que la barre était un verin de, au moin, la taille de sa jambe…
Il sorti une lampe torche pour s’éclairer et poussa un cris.
Une jambe qui faisait sa taille puis un buste musclé et enfin une tête ideuse triangulaire munie de deux cornes déscendante à la manière d’un bouc se présenta devant eux … ce corps faisait deux foix la taille d’un toa normal.
- Mais vous étiez gigantesque et … et répugnant.
- Notre constitution organique est nettement superieure à la votre : notre armur n’est que superficiel : quand nous mourront et pourrissons il ne reste qu’une carcasse creuse et hideuse comme tu dit : je ne suis plus la magnificence que j’etait avant…
- Et votre âme est dans ce crystal ?
- C’est plus complexe que cela mais oui c’est a peu près cela. Dison que jai enfermé les mémoirs d’une centaine de mes compatriotes et que, avec mes dernière force jai enfermé mon essence psychique dans ce crystal et que mon corp lui est rester au coter du joyaux : cette caverne a été mon tombeaux pendant des millénaires, jusqu’a son arrivée …
- Qui ? Un certain matoran du nom de Kikû ?
- Non : un toa qui a des projets sombres que je n’ai put cerner mais il a dit une chose : “enfin nos anciens ennemie vont nous offrirent leurs connaissances passées : 10 000 ans après la guerre de la vallée de la chute, ils vont revenir et nous aider a prendre le contrôle de cette planete : plus grand choses ne me retient, il ne reste que a trouver les 6 autres ….“ je pense qu’il parlait des 6 autres crystaux de krysholil que mon peuple et les autre clans passée ont utiliser pour sauver notre nation d’un mal inconnu : il ne reste de nous que ces crystaux qui renferme nos mémoirs, notre histoire et …Votre histoire…

* Jolarkh : ancien peuple envahisseur qui faisait parti des trois peuples qui ont essayé d’envahir l’archipel Scobramh-Shâ : Ils sont representé comme des etres minuscules, volant et insectoide, leur venin était un de leur atout, la malice était leur plus grande force…
*Irrnolh : ancien peuple envahisseur qui faisait parti des trois peuples qui ont essayé d’envahir l’archipel Scobramh-Shâ : Ils sont representé comme des être sournois et surtout puissant : une carrure proche de celle d’un toa mais avec la force d’une montagne…
*Sheûlu (Sheu-U-Lou) : ancien peuple envahisseur qui faisait parti des trois peuples qui ont essayé d’envahir l’archipel Scobramh-Shâ : Ils sont representé comme les dirigeant de toute ces armées de part leur intelligence. Ce furent des stratèges sans failles et des dirigeant dont on inspirait au respect. Leur plus grand faiblesse était qui soit majoritairement composer de matière organique mais cela était compenser par leur taille des plus surprenantes…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 11 Sep 2012 - 19:57

Je ne comprend pas bien la chronologie. On dirait que les trois peuples (qui avant avaient une forme matérielle et sont maintenant fantomatiques et enfermés dans des cristaux si j'ai bien compris) sont arrivés sur l'archipel avant l'arrivée des Matoran ce qui voudrait dire qu'ils sont là depuis très longtemps . Néanmoins juste après on nous parle d'un Toa dont le vœux aurait été exaucé.

Je dois avouer ne pas tout saisir quand à l'ordre des choses et leur déroulement donc si tu pouvais clarifier cela pour moi (non pas dans la fic on s'entend mais en réponse à mon post). Pour le reste le chapitre laisse entrevoir plusieurs choses importante. Après là encore n'est ce pas un bizarre qu'il reste encore des traces d'un corps organique quelque millénaires après sa mort ? A moins que sa bio-dégradation ne soit très lente ?

Sinon Kopkorh doit avoir très confiance en son ami si il décide de révéler un secret aussi important et qui cache l'existence d'une sorte de culte/organisation secrète.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Ven 14 Sep 2012 - 19:59

Il faut bien s’imaginer que le conte du début du chapitre est bien un conte : il y a des éléments qui ne sont pas vrai …
Et pour la chronologie je vais m’expliquer : sur l’archipel du Scobramh-Shâ vivent deja depuis des lustres des matoran est des toa, même. Les technologies sont tres simple mais ils disposent déjà d’un savoir faire pour la création d’arme de poingt (épée, hache bouclier) ou même des chariots en bois… l’équivalant du moyen age pour nous si on veut. Sur une contrée éloignée que je ne mensionnerais pas vivent d’autres êtres pensants, qui n’étaient pas en avance sur leur temps mais qui disposent de pouvoirs héréditaires importants pour l’époque. Il se rendent compte que les trois tribus dit “peuples“, si ils s’allient, peuvent conquérirent des territoires et la soif de pouvoir les attirent vers l’archipel du Scobramh-Shâ : Ils accostent et les matoran de l’ile de l’est doivent défendre leur pays… la sombre guerre de la vallée de la chute commence et ce finis presque aussitôt (vous comprenderez pourquoi dans un bon moment mais je tiens mes promesses ) Sachez juste que les peuples ne voulaient pas mourir et que un des pouvoir héréditaire était le transfère ou dumoins, l’envoye de l’energie vers un autre corp et de s’imposer a l’esprit de l’autre ( la transposition de l’âme quoi) les crystaux sont ainsi “crée“ et cacher par 9 gardien dont Folhtrishiannh. Comme tu la dit il devienne des “fantome“. Des Rumeur se transmettent d’iles en iles, c’est a ce moment que les matoran se doute de quelque chose (ceux qui on combattu sont tous mort vous comprenderez aussi plus tard )la korpannh se crée et ceci est une autre partie de l’histoire…
Pour la depouille, j’ai ésperé être claire : le corps est principalement organique mais dipose d’une carcasse metalique : ce qui fait que les organe vitaux, les chaires et tout cela pourrit mais qu’il reste cette enveloppe ( à la maniere d’une fourmi en somme : carapace exterieur et corps a l’interieur ) ce qu’ils ont devant les yeux est en faite une carcasse creuse et qui sent la pouriture car dans ce lieu, il n’y avait plus d’oxygène jusqu'à l’ouverture par ce toa mysterieux dont je parlerais dans le prochain chapitre qui se passeras dans un tout autre coin de l’archipel….

Pour Kopkorh, il s’en veut depuis des année de cacher tout cela a son meilleur ami qu’il considère comme un frère. Cela lui fait du bien de se confier mais va comprendre des choses tout au long de ce périple : le secret en entier n’a dailleur pas été reveler …

Sur ce, je pense bien que ce dernier chapitre est plein d’informations qui sont encore dans le vague mais ça devrait être plus claire dans la continuitée : je ne veux pas m’arreter en si bon chemin et je vous dit à demain ou dimanche pour le prochain chapitre qui se passeras ailleurs avec des personnages très differents
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 16 Sep 2012 - 10:38

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 6 – un projet machiavélique


Tour de la Unirakh Factory
40ème étage – Secteur gestion financière
Bureau de toa Lirorhr – Gestionnaire

Dans ce bureau ce trouvaient les membres de la gestion de la mine de l’Ouest : dont le directeur… Une douzaine de personnes discutaient d’un sujet animé : les mesures de précautions pour travaillé en zone 71/72.
-Nous ne pouvons laisser les mineurs non expérimenté travailler dans des conditions d’exposition aux radiations de ce minerais inconnu, s’exclama une toa du vent parée d’une étoffe en tissu bleu des plus luxueux.
-En effet : ils risquent des mutations ou je ne sais quoi, sans qu’on ai put définir de quelle minerais il s’agit !! S’écria un toa de la glace à l’armure massive.
Le débat durait depuis une bonne heure et personne ne pouvais se mettre d’accord. Le directeur de la mine n’avait pas encore donné son opinion. Lorseque ce fut son tour, il se leva et se gratta la gorge.
-Mes amis… Un des jours les plus attendu est arriver : la venu de ce minerais … il a été présenter comme un élément radioactif mais je crois que le moment est venu d’enlever les masques : vos masques… Que chacun ici présent dise qui il est et cela sans briser les règles ou devrais-je dire, nos règles…
Un silence profond s’établit. La toa à l’étoffe dit dans un murmure.
-Ainsi, nous le sommes tous…
-Oui, s’ecria le drecteur, et je crois que dire qui vous êtes serais un très bon début. Je commence : je suis le directeur de la mine mais mon nom est Ornilark : je suis un de vos confrères : je suis de la Korpannh. Maintenant, dévoilez vos masques, allez !!
Les differents protagonistes dévoilèrent un à un leur nom et le vrai debat commença…
-Ceci ne peut être le Krysholil !! s’écria la toa du vent
-Et pourtant, nos analyses le prouvent : seul bémol : il n’est pas aussi puissant que le dit la légende : ou dumoins, il n’est pas vraiment comme le décrivent les dossiers de l’époque : et il y a cette fumée, elle est décrite comme étant bleu… mais une question c’est posée : il y aurait des crystaux en rapport avec les éléments ?!? Ce serais tout a fait possible, non ? Vu que nous avons decouvert un crystal rouge…
Le directeur se leva :
-Ce qu’il faut en savoir n’est qu’il n’est pas seul malgré les apparances … Que ceux qui savent se que veux dire cette phrase reste et que les autres partent : sinon, ils le regretteront…
Toute l’assemblée se tut et le regardèrent… la moitiée des invité partirent et prirent la porte du couloir… Six personnes restèrent. Le directeur hocha la tête et dit :
-“ Que le seigneur des ombre jaillisse “ tell est votre volonté, Maitre !!
Un des placard qui couvrait tout le mur du fond s’ouvrit et l’ambiance devint sombre et lugubre… une jambe noir et rouge sortit puis tout un corp envelopper de brume, la tête cachée par une cagoule du même effet… Un frisson général parcourrut l’assemblée. La créature se tint droite comme un I, scruta les toa encore présent et pointa du doigt l’un d’eux.
-TOI !!! Tu n’est pas censée connaître le secret, tu vas donc mourir pour avoir éssayer de voir la vérité !
Les yeux du toa s’emplirent de peur.
-S’il vous plait !! je ferais tout pour expier ma faute !! Hurla-t-il à genoux.
Le bras à l’armure d’une extrême finesse de la créature s’allongea et s’enroula autour du cou du toa qui avait frauder… On entendit un gargouillis et des tentacules sortirent de la bouche et des yeux du toa. Il tomba à terre, visiblement mort.
Soudain, une voix sifflante et bourdonnante venant de nul part s’écria “je peux le manger maitre ?“. La créature approuva et un autre monstre sortit du placard mais, cette fois-ci, c’etait une vision de l’horreure ; un être insectoïde ressemblant à un moustique aillant une serie de mandibule devant la bouche et pourvut d’un dard au bout de l’abdomen. Il avait quatres pattes de longueurs normale et deux pourvut de pinces visiblement métalliques…
L’insecte se jeta sur le toa mort et le dévora avec d’immonde bruits de succion. La créature voilée s’écria :
-Voici, mes chères amis, un revenant du passée : Un Jorlarkh ! Oui, un des fameux envahiseurs du passé qui est mort sur le champ de bataille mais qui, par les bienfaits combinés du Krysholil, d’une carcasse de Jorlarkh et du savoir de mes savants, a put être recréé et même prendre le contrôle de son esprit !! Avec cette créature et les centaines d’autres qui sont désormais fossilisé dans la Plaine de la Chute, C’est à dire sous les fondations de notre capital : Shul-Rîh-Sheh, nous pourront concretiser le projet qui nous tien a cœur…
Il marqua une pause avant de continuer.
-Les diverses entreprises de deterrer des corps ont toutes été vaines et ce depuis des centaines d’année, jusqu’au jour ou une équipe d’explorateurs à mis à jours un reste de ce monstre qui était enfermé dans la glace des montagnes Koshiyoh, il a été confié à un naturaliste de rahi : il s’est rendu compte qu’il était devant les restes d’un rahi qui ne venait pas de notre contrée et a pensé à une créature qui n’existe plus ou qui a mutter. Mais il a fait la demande de fouiller les archives et nous nous sommes douter de quelque chose et nous avons decouvert sa trouvaille : nous l’avons volé et mes scientifiques m’ont sertiffié qu’il s’agissait des restes d’un Jorlarkh… Je doit vous avouez que je fremissais de plaisir à l’idée d’avoir une parti de notre rêve sous les yeux… mais vous avez devant les votres une sorte de zombie si on veut bien…
L’assemblée était stupefaite devant une telle prouesse.
-Vous voulez dire que vous fait renaître un mort ?? s’exclama un toa de la terre couvert de parrure en or et autres métaux précieux qui le rendait tout brillant
-Disons que nous avons donner vie à ce corps : il n’a pas la personnalitée d’antan mais possède les mêmes capacitées physiques … Quoique, vu que nous n’avons put recréé les ailes dont il était pourvut. Mais en manipulant son ADN, nous pourrons surement y arriver !
Les bras du toa s’ouvrirent et il s’exclama :
-Nous ne sommes à plus grand choses de la réalisation de la premieres phases de mon projet “essaim sanglant“ il ne reste plus qu’a trouver les 6 cristaux manquants sur les 7 de la légende. Je vous demande, mes amis et compatriotes de garder cette info secrète ou mon “secret“ viendras vous dévorez !! Et je ne plaisante pas, vous le savez…
Un second frisson parcouru la salle…
Le monstre repu rentra dans son placard et l’être s’avança vers la toa de l’air…
-Ma chère Laridshâ : ta présence est des plus indispensable pour la réalisation du projet, alors ne vient pas tout gacher avec tes etats d’âmes : tes facultés me sont des plus indispensable alors, supporte sa présence… Et n’hesite pas à allez le voir…
La majeur partie de l’assemblée ne comprit pas ces mots mais visiblement, ils se sont compris. Il reculla d’un pas et examina les autres… la toa du nom de Laridshâ tremblait et visiblement , elle n’était pas dans son assiette…
-Je vous dit donc, à notre prochaine réunion qui auras lieu, cette fois-ci, à la crypte de notre premier crystal de Krysholil. Et sur ce, la réunion est terminer !!!
Tout les membres partirent avec Laridshâ à la fin, elle se retourna pour regarder une derniere fois ce placard qui l’intriguait tant : elle savait que le labo de celui qu’on appellait “seigneur de l’ombre“ se trouvait là, enfouit dans ces murs….
Il ne lui restait plus qu’une chose a faire : aller voir ce crystal de plus près pour mettre a bien les projets de son “maitre“…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 16 Sep 2012 - 10:49

Merci pour les précisions, cela m'a permis de tout bien comprendre. Quand au nouveau chapitre, il a le mérite de dévoiler de nouveaux personnages et de clarifier certaines choses. Comme d'hab, je ne peux qu'attendre la suite.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 30 Sep 2012 - 13:34

Désolé de ne pas avoir put envoyer de chapitre la semaine passée : je l’ai dédiée a la création d’une maquette qui n’a rien a voire avec Universcape… voici donc le 7ème chapitre :

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 7 – Deux vies, Deux âmes, Un corps


Laridshâ sortit de la tour et se dirigea vers sa place de parking où stationnait son Lekiron… en enfourchant l’engin, elle se demandais si elle devais attendre le couché du soleil pour aller dans la “chambre“. Ne valais-il pas mieux d’y aller tout de suite… elle réfléchît cinq minutes, ce qu’elle n’aurais jamais dû faire… “il“ commençais a prendre le dessus. Une présence prit de l’ampleur autour d’elle ou du moins, à travers elle… l’auras malfaisante se fit entendre… mais cela était insupportable : une voix sifflante et bourdonnante.
- Laisse moi sortir… je t’aiderais à avoir ce que tu veux et en échange, je récupère mon corps et ma jeunesse d’antan… ce marcher te convient-il ?
- Comment pourrais-je savoir si tu est capable de faire ce que je veux et arrête de me bourdonner dans la tête : je n’arrive plus a réfléchir…
Elle était fatiguée de sa présence qui était des plus irritable de part le bruit constant de sa voix qui ressemblait à un vrombissement d’avion avec le temps… cela faisait des année que cela durait : elle a même été placée en asile pour trouble de la personnalité. Des années qu’elle supportait cette âme d’un autre temps, certes, mais dont l’essence était plus que mauvaise… c’était bien une âme de Jorlarkh qui se trouvait dans son corps : après avoir découvert le premier fragment de Krysholil de son époque…
-Je suis sur, reprit-il, que nous allons trouver quelque chose d’intéressant dans la chambre : il ne reste plus qu’a y aller et… Peut être négocier…
Elle n’avait plus le choix : elle devait le faire taire si elle voulait penser : elle avait une solution toute simple… Elle empoigna les bords de son étoffe en tissu et dégagea les barre métallique qui protégeait les partie organique de sa poitrine… on y voyait juste à coter du cœur un Crystal minuscule de Krysholil … il battait comme son cœur et elle fourra sa main dans les chaires pour serrer se Crystal qui lui permettait de vivre mais qui lui nuisait extrêmement à l’esprit. Le bourdonnement cessa et elle put s’entendre respirer mais elle savait que cela ne durait que quelques heures.
-Il faut vraiment que je trouve un moyen de faire le vide pour que son âme ne m’envahisse pas… qui serrait capable de m’aider ?? Murmura elle
La tête libre, elle enfourcha son Lekiron et partit a tout allure en direction du pont du grand Mhôl : la plus grande construction métallique jamais conçu de main de toa depuis des décennies, la fierté des trois îles, qui joignait l’ile de l’Ouest minière à celle de l’Est la citadine…Laridshâ devait traversé la totalité de l’île de l’Est, Aorûh-Shû-Rôh, et était bon pour traversé une sacrée distance juste pour parcourir le pont, qui faisait plusieurs centaine de Kilomètres au dessus de la mer.

Sur l’accès au pont, il fallait avoir un avis comme quoi, vous pouviez traverser ou bien payer de votre poche la traversée… Et le prix variait souvent, mais Laridshâ ne se laissa pas faire.
- Passe ? Ou alors, tu paye… S’exclama un des gardes de l’entrée au pont
- Sais tu a qui tu t’adresse, Mécréant ? Rugit-elle, agacé. Je suis la sous secrétaire du gouverneur de la capitale de l’Est : laisse moi donc passé !
- Mh … avez vous un papier prouvant qui vous êtes ?
- En effet…
Elle sortit des plis de son étoffe un collier et une bague. Le garde l’examina et sourit…
- Bon, je vais me permettre une petite entorse au règlement mais que cela ne se produisent pas trop souvent… Madame la sous secrétaire…
Il pesa son doigt sur un bouton et la barrière qui gênait le passage s’ouvrit laissant la route interminable à elle toute seule…
- Merci, mon brave ! Et elle lui lança un sourire charmeur que le toa fit mine d’ignorer…
Il savait que les gouverneurs n’avaient pas le droit de passage vers la mine sans une autorisation mais entre confrère, cela n’avait plus d’importance… au diable le protocole si on sait que cela ne se saura pas…

Le paysage que l’ont apercevait depuis les bord du pont était des plus spectaculaires : un régale d’immensité que la rumeur des flot sur les pilonne accentuait. Les odeurs d’embruns étaient douces et fines mais elle pensait à autres choses, quelque chose qui durait depuis trop longtemps : comment ce débarrasser de l’âme du Jorlarkh ! Elle se dit que sa présence devait être des plus précieuse aux yeux du seigneur des ombres mais elle, ne voulait plus entendre cette âme lui pourrir les oreilles…
D’ailleurs, un deuxième bourdonnement se fit sentir par dessus celui du moteur du Lekiron : ce satané Rahi envahisseur… Elle voulut hurler mais ne put même pas le faire tellement ce serais inutiles. Car lutter était vain : elle avait deux solution : ou bien, refaire le coup de débrancher le Crystal, mais elle courrait des risques si elle le faisait, ou bien commencer une discussion interne avec lui : ce qu’il désirait manifestement…
- Que veut-tu encore ?? Rugit-elle à l’intérieur d’elle même
- Mais… je ne veux que ton bien : notre bien… mais toi, tu ne suis que ce “seigneur “ … Que t’a-t-il fait pour que tu le suivent comme cela ?
-tu le sais aussi bien que moi…
-Peut être… mais je ne l’ai pas compris ; tu sais, même si j’entend tes pensée et que tu entends les miennes, je ne peux pas toujours t’entendre… Et je te rappelle que ma culture est vieille de plus 10000 ans… tout à évoluer maintenant : seul la nature des matoran et des toa n’as pas changer !
- Que veut tu dire ?
Le bruit de bourdonnement était cette fois si complètement neutre et ne lui prenait pas la tête. Visiblement il y avait une touche de sympathie dans ce monstre… ou peut être veut-il simplement mieux se faire comprendre.
- Les matoran… Les Toa… et même les Turaga n’ont qu’un but actuellement : agrandir, améliorer, construire, innover, en un terme : s’accroitre. Ils ne se suffisent pas de ce qu’il ont… Nous autres, les trois clans du passé nous avons fuit notre île parce qu’elle mourrait : nous voulions survivre. Et vous, cela ne vous suffit pas : vous voulez plus et encore plus. Pourquoi avez vous crée cette mine ? Simplement parce que vous vouliez du fer et des pierres précieuse juste pour vous et vous “agrandir“. J’appelle cela de l’égoïsme. Et lorsque je suis arrivé sur votre archipel, il y avait déjà cette même mentalité…les temps n’ont pas changer, je te dit !
Au fond, il n’avait pas tort et elle se surprit à remettre ces convictions envers le seigneur des ombres en doute… Il voulait faire renaître le passée mais d’une certaine façon, il allait vers l’avant sans se soucier de ce qui allait s’ensuivre… Une tonne de question se bousculait dans ça tête et elle ne se rendait même plus compte que le bourdonnement avait cessé…

Les nuage viraient au rouge : c’était le soir et le soleil se couchait : il fallait arriver à temps a la fin du pont si elle ne voulait pas passé une nuit dessus et elle mit les gaz en repensant a tout cela…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 30 Sep 2012 - 18:07

Chapitre intéressant qui met en lumière quelques zones d'ombres sur le personnage. J'aime bien l'idée du pont, après néanmoins le garde s'est fait corrompre ou alors les bijoux étaient juste là pour prouver son statut de secrétaire ?

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 6 Oct 2012 - 7:32

Il c’est, en effet, fait corrompre puisque énormément de gens de la sécurité sont les chiens de la Korpannh : et il avait devant lui la preuve qu’il s’agissait d’un des membres les plus important de celle-ci… mais j’en parlerais plus tard…

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 8 – les Chemins se Croisent

La chambre n’était autre que la salle ou se trouvaient nos deux Toa du feu et Laridshâ n’avait pas d’autre but que de voir ce Crystal de plus près… elle ne se rendait pas compte que cette découverte n’était plus un secret au yeux de tous : d’autres personnes que les membres dirigeants de la Korpannh l’avaient découvert notamment un matoran des plus mal intentionné… les deux êtres ne se trouvaient pas loin l’un de l’autre d’ailleurs…

Laridshâ, en train de prendre une pause à une station à carburant géothermique, remarqua un matoran a l’aire étrange : il avait un masques des plus bizarres : il y avait une fissure sur le haut du crane qui lui donnait une tête d’ahurit. Sa teinte vert pomme le rendais très remarquable mais visiblement il voulait rester cacher… il jetait des regards farouches à quiconque l’approchait et semblait méfiant … Elle se leva et se dirigea vers cet étrange matoran.
-Et bien, mon ami, vous semblez bien inquiet, quelque chose vous traquasse ?
Il la regarda mais ne dit rien… il semblait explorer l’âme des gens… après un moment il dit :
-Que me voulez vous ?
-Vous avez l’aire d’être fortement inquiet et je me demandais si je pouvais vous aider…
Le matoran sourit.
-M’aider ? oh, comme c’est touchant… mais non, désolé vous ne pouvez m’aider a oublier ce que j’ai vue et surtout à m’enlever cette envie de tout savoir sur … sur ce que j’ai découvert…
Elle fut surprit par l’aire fou qu’affichait ce type qui, visiblement n’avait plus toute sa tête. La voix du Jorlark, totalement filtrée de parasite s’écria “ ce type ne me dit rien qui vaille, retourne vers ta place !! “ Mais Laridshâ ne l’écouta pas. Elle voulait savoir si il parlait de quelque chose en rapport avec le Krysholil…
-Mais… qu’avez vous découvert ? le secret de fabrication d’un quelconque produit ?
les yeux du matoran brillèrent.
-Oui… c’est tout à fait ça !! Un produit d’avenir qui revête la forme d’un dieu !!
Cette fois ci : plus de doute : il parlait du Krysholil et Laridshâ, affollée, ne vit le coup pas venir…
-La forme d’un dieu ? L’élément divin ? Ne me dites pas que…
Elle avait posée sa main sur une table assez haute et son étoffe n’était plus bien en place. Le matoran aperçut le Crystal de Krysholil dans le torse de la toa du vent et se jeta sur elle, en hurlant de rage. Elle sentit un main avide essayer de lui dérober ce Crystal et n’eu qu’un reflexe : envoyer d’un coup de pied dans l’estomac le matoran à bonne distance … La pierre était toujours en place et la présence du Jolarkh ne fut plus un auras de mal mais finalement une auras protectrice : Il voulait survivre. Le matoran traversa la vitre du fond et, se relevant, se jeta de nouveaux vers la toa… de nombreux passant le retinrent et le matoran s’écria :
-Comment as-tu put t’en procurer !! Je suis le seul à avoir réussi a le Synchroniser avec un être vivant !! Qui te la implanter !?
Laridshâ s’exclama :
-Qu’ont le capture c’est un terroriste a l’états de l’Est qui compte s’en prendre a l’Ouest : ne le laissez pas s’échapper !!
Les yeux bleu du Matoran devinrent Rouge et sont corps se métamorphosa, il grandit de manière fulgurante en une créature plus grande qu’un toa de forme hideuse qui inspirait la peur. De grande corne avait poussé et tout son corps était la force même… Les tao et matoran qui le retenaient s’enfuirent sans demander leur reste quand le rugissement de cette créature se fit entendre … un hurlement de plus terrifiants ! Un mot résonna dans la tête de Laridshâ : Irrnolh… c’était bien une des trois envahisseurs du passée de la légendes, celui que l’ont symbolise par une vison mêlée de la force et de la sournoiserie. C’était à n’y rien comprendre. Comment un matoran avait put arriver à un tel résultat …
Il avait carrément transformer sa structure génétique pour pouvoir se métamorphoser en se monstre ?! Cela ne ce pouvait pas… il devait y avoir une explication.
Le monstre hurla de nouveau et couru s’abriter derrière une des dunes en bordure de route, des matoran le suivirent mais en vain. Laridshâ se dit qu’il serait mieux de partir, mais ne se rendit pas compte qu’il lui manquait quelque chose…
-Ce que tu as vue, Laridshâ, était le deuxième clan : les Irnnolh et je peux te garantir que ce n’est pas l’œuvre de ton “Maître“… Il y en as d’autre qui ont découvert du Krysholil et par je ne sais quelle moyen ont crée ceci …
C’était la voix du Jorlarkh qui avait parlé. Il semblait ne pas être le même quand il était en danger…
Lorsqu’elle reprit la route, Laridshâ jetait des coups d’œil alentour pour voir si ce monstre ne revenait pas… Arrivée dans la zone 34/35 qui était a ciel ouvert comme la zone 71/72 elle aperçut la coupole qui protégeait cette dernière. Les agents de la sécurité avaient très bien fait leur boulot en un temps record : monter ce genre de station de défense prenait beaucoup de temps et surtout des individus spécialisés dans ce domaine. Seul l’influence de la Korpannh pouvait engendrer cela.

***


Pendant ce temps, Kopkorh et Juy-Rimanh discutait mentalement avec Folhtrishiann qui apparemment voulait leur faire partager ce qu’il savait pour quelque chose qui se préparait.
-… Vous voyez certainement ce qu’est que cette “vallée de la chute“ ? Questionna-t-il
Kopkorh hocha la tête.
-Oui : il s’agit de la vallée où à été construite Shûl-Rîh-Sheh, la capitale de l’iles de l’Est. La Korpannh m’a dit que les trois peuples sont arrivés par l’extrême Est, c’est bien ça ?
-Nous nous dirigions en effet de plein Ouest, donc ce doit être cela… Tu veux dire qu’une ville a été construite sur ce terrain ?
-Oui, Shûl-Rîh-Sheh signifie Terre de la Fin ; c’est ici que vos peuples sont morts selon les écrits cachés…
La bouche de Kopkorh tremblait dans un mouvement nerveux et un long silence s’établît. Puis Folhtrashiann pausa une question saugrenue.
-Avez-vous envie de voir ce qui c’est passé il y a 10 000 ans ?
Les deux toa tiraient des têtes d’ahurit.
-Heu… Voire ? Comment pourrions nous voire ce qui c’est passé ? Demanda Juy-Rymanh
-Regardez le Crystal et vous comprendrez…
Ils se retournèrent et virent que, cette fois-ci, une dizaine de lignes de ce texte ancien étaient illuminer et scintillait plus que le Crystal lui même…
-Fermez les yeux et voyez les mémoires des 9 Sheulû qui ont combattu pour sauver leurs peuples menacé par un mal inconnu lors de la guerre de la chute : vous allez vivre cette fameuse semaine où tout a commencer et finis presque aussitôt.
La voix de Folhtrishiann devint lointaine et les toa se sentirent aspiré par une force et se synchronisèrent avec le Crystal ou du moins, avec les âmes de celui-ci.

“Sheulû du magma Gôbrohmerh, créateur du Crystal de la terre et ancien dirigeant de l’unité 3 : infiltration“
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 7 Oct 2012 - 16:53

Je n'ai pas trop compris de quelle chambre tu parles au début, étant donné que juste après on se retrouve à une station. Est-ce que le paragraphe du début était une sorte de prologue servant un peu de rappel avant le début du chapitre ou autre chose ?

En tout cas pour ce qui est du chapitre en lui même, j'ai trouvé cela plutôt bien, je me demande juste si le Matoran est le même qu'on a vu au début et qui est devenu fou quand Kopkorh a commencé à lui montrer le Krysholil et si oui, ce qu'il fait sur le pont. L'histoire des différentes races commence à se complexifier et je suppose qu'il en me reste plus qu'à attendre la suite pour voir un peu comment tout ce petit monde va interagir.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 13 Oct 2012 - 16:22

Heu… oui, si on veut, c’est un prologue pour que vous sachiez de quoi je parle quand je parle de la chambre… vue que cela faisait parti d’une des phrases mystérieuse du seigneur des Ombres…
Pour le matoran, tout juste, c’est bien le matoran qui est devenu fou devant l’échantillon de Krysholil : Kikû… tu doit te dire qu’il a fait très vite pour arriver a un tel résultat mais tu vas comprendre lors du prochain chapitre : le 10… pour te donner une piste, c’est un décalage temporaire…
D’ailleurs. Si tu n’as pas compris la situation de ce chapitre, je te fait un résumé si nécessaire.

La Guerre pour le Krysholil
Chapitre 9 – Gôbrohmerh, le mystérieux


Les deux toa ouvrirent les yeux et eurent une impression de mal de mer… Ils réalisèrent qu’ils se trouvaient réellement sur la mer, sur une grande embarcation à 4 mats… Ils apercevaient des êtres à l’aspect brutal et massif qui inspiraient le respect et la peur à la fois. Trois géants se tenaient sur la proue du bateau ; des Sheulû certainement, car nos deux compères reconnurent la forme de l’exosquelette qu’ils avaient vu dans la chambre… Ils se trouvaient sur les bord de se qui devait être la cabine du commandant, il y avait juste assez de place pour laissez passer deux toa ou sinon, le grand plongeon les attendaient.
Soudain, une voix s’éleva du haut du mât.
-Par Lôcubrîta, notre terre : Terre inconnu en vue !!!
Une grande agitation traversa le pont et la cabine du commandant, derrière nos toa, haute d’une dizaine de mettre de haut s’ouvrit, laissant apparaître un Sheulû musclé et puissant : il hurla.
-Tout le monde à son poste et plus vite que ça, j’en connais qui ne se réjouissent pas de se bâtirent un foyer, ma parole !!
Tout le monde s’activait et courrait dans tout les sens. Un groupe d’Irnnolh arriva en courant derrière eux, et les toa crurent qu’ils allaient se faire écraser, pas de moyen de leur laisser le passage : trop tard, la collision était imminente. Comme de rien, les monstres les traversèrent comme si ils étaient des fantômes. Les toa n’en revenaient pas.
-Bienvenu, êtres du futur. Vous vous trouvez dans mes souvenirs : Ceux de la chute de notre empire… Cela fait des jours que notre flamboyant vaisseau parcourt les mers à la recherche d’une terre accueillante qui pourrait nous permettre de vivre a nouveau…
C’était un sheulû à l’armure brune et à la chaire rouge vif qui avait parlé, assit près d’un baril qui devait surement contenir de la poudre. Il regardait nos amis avec un regard plein de gaieté et un coté pétillant qui inspirait la confiance.
-Je me nomme Gôbrohmerh et je suis nommer commandant de l’unité 3 qui se chargeras de la découverte des terrains et ce, a l’insu des indigènes de cette îles, les fameux matoran dont parle les vieilles légendes de nos peuples… Dit il avec une joie et un entrain apparent
D’énormes moustiques extrêmement bruyants survolèrent le bateau et le Sheulû la tête tournée vers ces insectes s’exclama :
-Ce qu’ils font du bruit ces Jorlarkh. Quand on pense que nous les redoutions plus que tout mais depuis la destruction de notre île, ce n’est plus comme ça. Ce sont nos frères de terre et nous les respectons autant que les Irnnohl qui furent nos ennemis de toujours que nous respections pour leur courage et leur force… pourquoi devions nous finir ainsi ??
-Qu’entendez vous par finir ainsi ? Interrogea Kopkorh
-Oh, ça, vous le verrez par vous-même tout au long de votre périple dans mes souvenirs et ceux de mes frères d’armes. Vous allez faire connaissance avec… 8 autres grands noms de notre peuple, des noms qui resterons gravé dans les mémoires ou devrais-je dire… dans les 9 cristaux de Krysholil que mon peuples a crée dans le but que notre nation perdure jusqu'à la fin de cette univers : nous avons légué ces mémoires, ces souvenirs a des générations de personnes digne de confiance, des toa comme vous, qui le mérite…Nous allons prendre une chaloupe et voyager jusqu'à vos côtes : venez avec moi !!!
Il leur tendit la main et les accompagna jusqu'à une très grande chaloupe qui contenait déjà trois Irnnolh… Ils aiguisaient leurs lames qui étaient très impressionnante, de véritables sabres de guerrier avec des formes qui rappelaient une corne… Les toa réalisèrent que c’était belle et bien des cornes et remarquèrent qu’il s’agissait des mêmes formes de corne que celles pourvues sur le cranes de chaque créatures… Ils les perdaient surement à une période de l’année et s’en servaient comme d’une arme.
-Voici mes fidèles camarades de l’unité 3 : trois Irnnolh dont je ne citerais pas les noms : vous n’arriverez pas à les prononcer. Leurs mémoires ne sont pas dans ce crystal mais dans celui de la terre de feu dont je vous révélerais l’emplacement surement dans quelque temps…
Il disait cela avec un sourire des plus étranges. Comme si cela était drôle. Kopkorh voulut lui demander ce qu’il voulait dire mais il y eu un craquement et la chaloupe descendit a toute vitesse le long des flan du bateau, ils tombèrent à l’eau. Aussitôt, les Irnnolh se mirent a ramé et le grand Sheulû les regardais.
-Vous ne ramez pas ? S’etonna Juy-Rimanh
-Héhé, J’ai déjà ramé de part le passé mais nous sommes dans mes souvenirs : je peux les changer à volonté tant que je me trouve dans le lieu au j’étais à la même heure du même jour de la même année… je peux même avancer dans mes souvenirs comme ça, vous n’aurez pas à devoirs attendre, des heures, les meilleurs moments de mon arrivé sur votre Archipel…
Et tout ce passa comme dans un film en accélérer : les Irnnolh semblaient avoir un surplus d’adrénaline et ressemblaient à une machine folle : cela en était presque comique. Le rivage fut atteint en à peine une dizaine de secondes. Et tout ce passa extrêmement vite : les guerriers coururent droit dans une cabane sur ce qui ressemblait à un des pans de montagnes qui entourait jadis Shûl-Rîh-Sheh. Le Sheulû et nos toa étaient toujours dans l’embarcation. On entendit des hurlements et un des guerriers sortit de la baraque, un matoran dans la main. Gôbrhômerh descendit de la barque et se mit à genoux devant l’Irnnolh, le poing levé vers le géant, pour pouvoir examiner cet être qu’ils n’avaient surement encore jamais vu… Le matoran, balbutiant de peur s’exclama
-M-Mais qui êtes vous ? Pourquoi… que me voulez vous ?
Le Sheulû le regardait droit dans les yeux et sa voix eu l’aire étonnamment plus jeune.
-Je veux… vivre : sais-tu si nous aurions une terre ou nous pourrions dormir pour la nuit sans risquer quelque chose ? Une terre qui puisse accueillir plus 5000 êtres ?
Le matoran tremblait de peur et craignait pour sa vie.
-Heu… Je… Il y a bien la grande vallée derrière ces montagnes… Elle est vaste et il y a pas mal d’ombre de part la forme des montagnes… mais s’il vous plait, laissez moi la vie sauf !!
Le géant brun se leva et s’exclama :
-La vie sauf ? Je te la laisserais volontiers, mais ce n’est pas moi qui te tien : à lui seul de décider…
L’Irnnolh sourit et broya avec un plaisir fou le cou du matoran qui retomba la tête roulant comme une balle… Nos deux toa étaient choqué de ce qui était arrivé…
-Comment vous permettez vous ces horreurs ?
Le Sheulû leva la main.
-Stop ! Ce que vous avez vu c’est réellement passé autrefois, j’ai promis de révéler ce qui c’est passé, il y a longtemps de cela, alors, je le fait ! Maintenant, je me dis que vous en avez assez vu pour le moment : voici mes dernières paroles que j’adreserait à vous deux : le crystal de la terre de feu, une fois arriver au lac pierreux, laisseras éclater tout son éclat de part les souvenirs d’une âme naïve qui se joindras à vous… au revoir, Toa…
Tout son corp se transforma en poussière et même le paysage devint du sable, puis, tout diparut : ils etaient dans la chambre du crystal de Krysholil allonger par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Mar 16 Oct 2012 - 13:06

Je pense que c'est un des meilleurs chapitres de la fic. Cela peut paraître un peu bizarre étant donné qu'il est moins complexe que les certains postés avant mais c'est justement ce côté simple, droit au but que j'apprécie.

Autre chose aussi que j'apprécie beaucoup c'est ce côté aventure et retour dans le temps si je puis dire qui permet de bien s’immerger dans l'histoire autrement qu'en ayant un perso racontant tout au présent.

Au final je regrette juste que le chapitre n'ait pas été plus long, mais cela risque d'être intéressant de voir nos deux Toa partir à l'aventure pour chercher les autres cristaux et ainsi révéler d'autres pans de l'histoire ancienne.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 20 Oct 2012 - 19:12

Ravie de ne pas avoir a expliquer quelque choses ^^. Et je suis également ravit que ce chapitre te plaise particulièrement sachant que je n’y ai pas mis des soins immences…

La guerre Pour le Krysholil
Chapitre 10 – Les galeries des Songes


-Tu as compris quelque chose ? Demanda Juy-Rimanh
-Mh… pas vraiment. Il a dit … que nous allions trouver un second crystal à un lac pierreux… je me demande bien de quel lac il parlait … tu as déjà entendu parler de ce lac ?
-Non : mais peut être qu’il n’existe plus : avec l’avancée urbaine, nous avons exploité les meilleurs terrains…
Kopkorh se remémora les différents lacs de l’Archipel…
Il y a … Le lac givré du sud… celui à trois kilomètres de Shûl-Rîh-Sheh…et celui du village koro-ma-ha : je n’en vois pas d’autres.
-Et il s’agit d’un lac pierreux… qu’est ce que ca peut être …
Kopkorh eu une révélation :
-Mais bien sure : un lac souterrain ! Voila le sens de lac pierreux !! Le plus connu est celui de cette ile : le lac des galeries des Songes !!
-Hein ?! Les galeries des songes ?
Kopkorh fit de grands yeux devant la tête de son ami.
-Tu connais pas ??! Mais voyons, c’est là où on dit que les parois entendent tes pensées et où tu peux parler aux ancêtres : c’est un lieu de pèlerinages pour tout ceux qui veulent dire des choses qu’ils n’ont put dire à des gens décéder. Je n’y suis jamais allé mais j’en ai beaucoup entendu parler, il y a même eu un reportage à la télé.
-Oui, mais toi, tu as la télé… tout le monde n’a pas cette chance…
Le toa semblait perdu dans ses pensées et Kopkorh l’entendit murmurer : " Un lieu où on entend les morts…".Pensait-il à un être chère ?
-Tu as l’air soucieux. Quelque chose ne va pas ?
-Oui : je voulais dire une chose à ma sœur avant qu’elle ne meurt : je pense pouvoir le faire si on entend vraiment les morts…
Kokporh lui mit la main sur l’épaule de façon amicale. Juy-Rimanh, visiblement perturber s’exclama :
-C’est décidé, je veux aller voir ces galeries !!
La mine de Juy-Rimanh devint sévère et convaincu : il voulait y aller ! Ca, pas un doute.
-On dit que d’y aller peut rendre fou… veut-tu vraiment aller voir cet endroit ? Essaya de raisonner son ami
-Certain !! Dit-il, le regard franc.

***

A proximité de la zone 71/72, Laridshâ regardait si elle pouvait passer par les parois de protections et accéder à la chambre, mais aucune solution apparente. La korpannh n’avait pas fait les choses à moitié : aucun moyen standard pour franchir ses murs. Elle prit un petit boitier dans la boite à gant de son Lekiron. Il contenait un petit appareille munit d’un micro. Elle pianota dessus et commença une conversation avec un des ses collègues des bureau nationaux.
-Salut mon chère, je voudrais te demander un service : pourrais tu désactiver le système de fermeture de la zone 71/72 de la mine central de L’ouest ? Merci !
-Heu… je ne sais pas si je pourrais…
On entendit un Poc sonore, il avait du mettre sa main sur le micro et murmura :
-C’est un mur de nos services spéciaux ?
-Tout a fait : il est en Pergonite renforcer au Megirilium certainement.
-Costaud tout sa… donc pas de champ de force ?
-Aucun…
-Il n’y a pas trente-six moyen : il faut le faire fondre ou le démonter…
-Oui, mais il envoie des décharges électriques assez violentes, je ne peux donc pas le démonter… et tout ça fond à combien ?
-Oh, je dirais à plus de 1300 degré donc on oubli aussi… tu dois vraiment passer par là ?
-Je dois passer inaperçu : donc je n’ai pas d’autres choix…
-Mh… c’est juste un mur de la forme d’une coupole… tu peux, peut être, creuser un trou sous celle-ci et passer par la gallérie ? C’est une idée…
Passé sous terre… Intéressant… Mais, comment ? Comment pouvait-elle passé sous une roche aussi dure ? Alors qu’elle ne devait faire aucun bruit… Le Jorlarkh lui dit “j’ai bien une solution… mais il faudra te montrer coopérante et me laisser utiliser ta voix pour arriver à traverser ce mur…“
Elle n’avait pas le choix et le Jorlarkh émit un son indéfinissable qui aurai fait hurler un toa si il se trouvait a proximité. Le matoran au bout du fil se bouchait les oreilles derrière son casque, d’ailleurs. Le silence revint et quelques secondes plus tard, un autre appelle fit écho. La terre se mit à vibrer. Une bosse se profila devant La toa et prit la forme d’une bulle… le sable qui recouvrait cela tomba de l’objet ainsi déterrer et une immense sphère transparente, lévitant, se trouvait devant ces yeux… Une sphère qui contenait en son centre, un être baignant dans un liquide… Un être puissant et massif dans une position fœtale… Un Irnnolh… Non ! Impossible !
-Qu’est ce que c’est ? Hurla Laridshâ
“Un vestige du passé… Il a beau être parfaitement conserver, notre essai ne fut pas concluant … Il ne vit plus et c’est bien dommage, mais tu as là un corps complet d’Irnnolh à l’âge adulte, soit 3000 ans. Nous avons essayer de crée ces capsules de survit mais elle n’ont fait tenir que quelque année en léthargie quelque être… voilà une des sphère : elle est faite dans un matériaux importer de notre iles qui est, je pense plus résistant aux choques que votre alliage : je me permet de faire un essai…“
La bouche de Laridshâ sortit un son sur aigue et la sphère lévita droit sur la coupole mais laridshâ s’y opposa.
-J’ai dit en silence !!! Je ne veux pas qu’on sache que je suis ici, même si c’est une zone interdite au public et aux mineurs, je ne veux pas prendre de risque !
La sphère s’arrêta et un son strident en sorti… l’enveloppe bleu qui enveloppait la créature s’altéras et le liquide tomba à terre laissant le corps reposer sur le sol, sans protection… “Que Lôcubrîta survive… Qu’est ce qui se passe ? “. C’était le Jorlatrkh qui avait parlé. Un ricanement s’éleva et un étrange matoran apparu, escaladant la pente qui menait au dôme de protection, derrière la carcasse morte. Il s’emblait bizarre, le regard avide de quelque chose : il inspirait la folie. Il se pencha devant le corps de l’Irnnolh et dit :
-Je n’arrivais pas a le déterrer : merci pour cette aide !
-Je te reconnais ! Tu est le matoran qui m’a agresser à la station : que veux tu ?
Il sourit. Il avait l’aire de bien s’amuser.
-Ce que je veux ? Je l’ai devant moi : un corps complet pour lui insuffler la vie grâce au Krysholil et faire renaître l’un des guerriers les plus dangereux de l’histoire… car le corps d’un Irnnolh est tout ce qu’il y a de plus dangereux : il peut se synchroniser avec tout les êtres vivant par son ossature naturellement enrichie au Krysholil. Cela fait des année que j’ai découvert les écris de la venue de ces créatures. J’ai découvert la raison de leur mort après qu’il soit venu sur notre Archipel… La raison est simple, le Krysholil présent dans leurs ossatures les as tué… Nous autres matoran de cet archipel, sommes construit sur une structure bien spécifique, mais le krysholil ne vibrent pas en nous. Par contre, pour ces êtres basés sur la structure du Krysholil qui est un élément beaucoup plus instable, ils soufraient d’un affaiblissement dû a la trop forte présence de Krysholil… Leur propre corps a causé leur perte, quelle ironie quand on imagine qu’il pensait devenir plus fort avec ce minerais, mais il les a conduit à leur mort !!! Maintenant, c’est au tour des matoran et des toa de profiter des pouvoirs du Krysholil : mes frère y veille !!!

Si vous avez du mal à imaginer cela, c’est une peu la comparaison à l’eau pour l’être humain : si nous somme dans un environnement où il n’y a pas d’eau, on souffre, on s’assèche et il nous faut de l’eau. Mais là, c’est un manque… Pour eux, il ont un corps majoritairement composer de Krysholil, élément minéral radioactif qui se synchronise avec la structure bio-méchanique des être d’Universcape. Il est présent naturellement dans cet archipel, se qui est rare, et il ne nuit pas a la santé des matoran. Mais pour ces être venu d’une autre contrée, cela les détruit parce que leur énergie va dans le sol et ne remonte plus : ils sont mort de fatigue en somme… Une overdose si on veut bien…
J’espère être claire…


Dernière édition par pô d'attout le Dim 21 Oct 2012 - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 21 Oct 2012 - 13:51

Aller, vu que je suis généreux et que j’ai prit de l’avance, je vous envoie déjà le chapitre 11. Juste pour vous, alors, bonne lecture.

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 11 – Souvenirs effacés


Laridshâ commençait à manquer d’aire… l’environnement devenait oppressant.
-Tes frères ? Vous êtes plusieurs à avoir découvert le Krysholil ?
-Oui : nous sommes quatre… Mes frères : ils me ressemblent comme trois gouttes d’eau… Et nous avons trouvé, à nous quatre, le secret du Krysholil. Et maintenant, si cela ne vous dérange pas, je m’empare de ce corps !
Le Jorlarkh dans la tête de Laridshâ prit subitement le contrôle du système musculaire de sa “protégée“ et lui imposa le combat… Elle ne contrôlait tout simplement plus son corps : et un combat au corps à corps s’engagea. Les capacités physiques d’une toa de sa trempe devaient être un des domaines totalement inconnu de ces êtres, mais le Jorlarkh ne manquait pas de ressources. Le combat se joua des pieds et des mains, Laridshâ effectuant des mouvements amples et fluides alors que le matoran se contentait d’esquiver. Elle réussi à l’envoyer en l’aire d’un grand coup de pied élancé, il atterrit près du corps de l’Irnnolh et se précipita dessus. Il sorti un flacon d’une ceinture cachée sous ce qui devait être une sorte de pagne...
-Enfin !!! hurla-t-il
Il arracha un bout de matière organique et l’ingurgita. Il avala ensuite le contenu vert de la fiole. Son corps se mit à trembler et ses yeux bruns prirent une teinte rouge flamboyant. Un rire, inhumain s’éleva, la folie même s’en ressentait. Des cornes sortirent du haut de son crane, et son corps se mit à s’agrandir, prenant peu a peu la forme hideuse d’un Irnnolh… Laridshâ remarqua que son corps ne se composait presque plus que de matière organique, fibreuse et d’une teinte vert émeraude. Les cornes, blanches et reluisante avaient un aspect long et fin, et devait avoir la taille d’un bras de toa environ. Le monstre la regarda. La voix qui sortit de sa gueule à ce moment là, ne ressemblait à rien d’autres qu’à celles d’un sifflement de serpent Gachôrh (serpent bleu, inoffensif qui comprend le langage matoran mais qui s’exprime avec un sifflement ondulé qui fait des hauts et des bas. EX. SSssaluUT TOOoi )
-Commment me trouve-TU ??
Il sauta de là ou il était et, en un bond, effectua les 4 mètres qui les séparait, l’écrasant de tout son poids… Il était lourd et Laridshâ ne pensait pas tenir longtemps. La créature plaqua sa main sur l’épaule de la toa et elle vit les chaires se détacher en fibres, et s’enfoncer sous son armure. Un grouillement se fit sentir dans tout son corps et elle avait la sensation qu’ils se dirigeaient vers le crystal qui remplaçait son cœur. Elle entendit au fin fond de son esprit le Jorlarkh hurler : « NON !! Il veut prendre l’énergie de notre crystal !!! Ne le laisse pas faire !!! » Mais Laridshâ ne pouvait bouger. Elle sentit, comme si on lui arrachait le cœur, les fibres essayer de s’emparer du Crystal… Elle sentit ses yeux se fermer, elle n’avait plus de forces. Elle allait mourir, par les mains d’un être dont elle ne savait rien, elle qui à toujours voulut savoir et diriger. Elle ne voulait pas finir ainsi… « Tien, se dit elle, je n’ai même pas put savoir le nom de celui qui hantait mes penser… »

Elle avait l’impression de flotter et était étrangement sereine. Etait-ce cela, la mort ? Elle ne se trouvait plus sur ce sable brulant avec cette créature, elle était seulement dans un des moments les plus calmes de sa vie… Elle ouvrit les yeux. Elle se trouvait flottant sur le dos dans une pièce blanche ou on ne voyait pas un grain de poussière. Aucune porte, aucune fenêtre… Où était-elle ? Elle voulut poser les pieds sur le sol, mais aucun moyen, elle devait restée allongé dans cet étrange endroit… Elle ferma les yeux et ressentit une présence familière. Celle d’un être, qui lui avait sauvé la vie.
-Qui est tu en faite ? demanda elle les yeux toujours clos
-Je suis un souvenir, une âme vieille de 3000ans qui à recouvert sa conscience, 3000ans après être transférer dans ce crystal de Krysholil. Mais je suis surtout un ami, un frère de corps, qui ne veut que notre bien… Je suis aussi triste que je n’ai vue les choses qu’avec un rêve égoïste : retrouver mon corps et vivre libre… Avec toi, j’ai découvert le monde de maintenant, il a bien changé…
Elle ouvrit les yeux, une créature deux fois plus grande qu’elle était là, droit devant. Un Jorlarkh, elle n’en avait jamais vu et ne savait donc pas la tête de son parasite mental… Elle fut étonnée par la beauté de ses yeux pourtant si affreux, mais il avait au fond d’eux la douceur d’une caresse… une trompe, telle celle d’un papillon se déroula vers elle et lui caressa la nuque. Cette sensation était bizarre. Elle lui rappelait quelque chose… Mais quoi ?
-Tu as changé toi aussi… Tu n’as pas l’aire de t’en souvenir mais, de mon vivant, nous nous sommes croisé…
-Comment cela ? s’écria Laridshâ, surprise.
-Il y a longtemps, tu n’étais alors que matoran, j’ai envahit ton village avec l’aide de deux Irnnolh : Je voulais te tuer mais en voyant ton fort caractère, je ne pouvais laisser mourir pareille être alors que tu refusais de te battre, je t’ai alors capturé. Je me suis résolut à t’amener vers nos seigneur de guerre, les Sheulû et j’ai entreprit de faire le voyage par les aires jusqu'à nos navires… D’autres matoran m’avaient remarqué et ils voulurent me prendre en chasse. Tu étais trop lourde pour mes ailes, alors, j’ai dû pendre le chemin de terre…
Des flashes back se succédèrent dans la tête de Laridshâ. Elle vit son village en feu, le Jorlarkh tuer ses frères et sœurs, la prendre par les pieds et essayer de s’envoler, et réatterrir sur le sol. Il rampait, se sauvant et les coursant malgré son poids… elle eut l’impression que ses souvenirs là lui avaient été effacés… Par quoi ou par qui ?
-Oui, je suis celui qui a tué tes frères d’armes et je m’en excuse. Je vois à présent, que mon erreur a été si grande. Mais il est trop tard… Après t’avoir relâchée, je me suis enfuit par les airs mais un matoran des plus doué a réussi à me planté un flèche dans l’abdomen. Il contient un poison des plus violents qui peut même me tuer s’il sort en trop grande quantité… Je suis mort de mon propre corps, quand je pense que c’était la même chose pour mes frères…
Un rire suave sortit de la trompe de l’espèce de moustique. Laridshâ était heureuse : elle connaissait un bout de son histoire oubliée. Elle se souvint aussi qui lui avait effacé ces souvenirs : Le Seigneur des Ombres… Elle était en faite son esclave depuis qu’elle l’avait rencontré après que le Jorlarkh l’ai relâché… c’était même lui qui avait du tuer l’être qu’elle avait devant les yeux… Elle fut animée d’une profonde haine envers son « maître » qu’elle ne voyait plus que comme un ennemi… Elle se dit qu’il n’aurait jamais du lui supprimer cette partie de son âme…
-Où sommes nous ?
-Dans le Crystal de Krysholil… se monstre matoran l’a arracher de ton corps et ton âme a rejoint la mienne… Dans la pierre.
-Et où est il ?
-Aucune idée : je ne voit pas a travers ma prison… Notre prison si on veut bien : mais ça va me permettre de t’expliquer deux trois choses à connaître sur mon passé…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 3 Nov 2012 - 16:34

Chapitres plutôt sympa, j'ai bien aimé le rapport entre Laridshâ et son "parasite" Jorlakh qui se dévoile au fur et à mesure des lignes. Par contre un truc que je n'ai pas vraiment compris (oui encore), le Jorlakh parle de la force de caractère de Laridshâ quand elle était Matoran mais il est précisé juste après qu'elle n'avait pas envie de se battre. La force de caractère ne devrait pas justement être représentée par l'envie de se battre même face à des adversaires qui font deux fois sa taille plutôt que l'inverse ?

Enfin mis à part cela, l'ensemble avance plutôt bien je trouve et des nœuds dans l'intrigue commence à se défaire donc c'est plutôt agréable à lire. Me reste plus qu'à attendre la suite maintenant.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
pô d'attout
Première mission
avatar

Nombre de messages : 130
Age : 22
Localisation : Là où ce trouve mon ordi (logique) ^^

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Dim 11 Nov 2012 - 10:29

Ah, oui, je n’ai pas précisé : Elle refusait de partir de chez elle, faisait face à son ennemie, déterminée, elle ne veut pas laisser ses frère et est presque d’accord de mourir avec eux. Le Jorlarkh en fut en quelque sorte attendrît et essaya de l’enlever. Mais cette scène seras décrit dans le chapitre prochain (en cour d’écriture) ou nos prisonnier du crystal vont “revivre“ leur passé…
Ce chapitre n’est pas super passionnant au début mais une des dernières “zones d’ombres“ s’éclaircit : j’ai placé le jeu, les préparatif de la “guerre“ en elle même vont pouvoir commencer…

La guerre pour le Krysholil
Chapitre 12 – Le cœur Kryo-bionique


Nos deux toa ne se rendaient pas compte de ce qui se passait dehors. Ils avaient quand même entendu une sorte de sifflement strident et le sol s’était mis à trembler…
-Que se passe t’il ? Interrogea Kopkorh
-Une sphère de confinement a été déterrée, certainement…
C’était Foltrishiann qui avait parlé. Les toa virent un visage se profiler à travers le Crystal… C’était un visage de Sheulû : un aspect principalement organique avec une couche métallique à certains endroits… Ils constatèrent qu’il était munit de tentacules au niveau de la bouche.
-Une quoi ? S’exclama Juy-Rimanh
-Une sphère de confinement : une création en avance sur l’époque, crée dans un matériaux endémique à notre île : il est extrêmement résistant, une fois refondu, impossible à casser sans l’aide du son des Jorlarkh. Ils peuvent émettre des sons suraigüe qui, à eux seul, pouvait fissurer ses sphères. Elles servaient à permettre une longue vie à n’importe quelles types d’êtres… Mais le system ne fut certainement pas au point : aucun êtres n’est venu nous rechercher, c’est certainement pour cela que c’est seulement maintenant que l’on nous découvre. Et visiblement, ce ne sont pas les plus bien intentionnés qui nous découvrent…
-A qui pensez-vous ?
-Mais, à ce toa qui n’a pas l’aire d’avoir de bonne intention avec le Krysholil… J’espère qu’il n’a pas trouvé la manière de crée du krysholil “synchroniser“ : ce serais une catastrophe !!!
-Qu’est ce que c’est exactement ? Demanda Kopkorh
-Il faut que vous sachiez une chose : le Krysholil n’est pas qu’un élément minéral… C’est également un élément présent dans le corps de… Nous, être d’une autre île, qui est très important pour notre survit. Mais il faut savoir que cet élément existe aussi en version liquide : Le Krysholil Synchronisé. Il a la particularité de servir de “fils conducteur“ à la vie. C’est de ce type de minerai qu’est fait le sang de mes anciens camarades… Si ce toa trouve ne serais-ce que une infime gouttelette, il pourrait certainement crée des créatures horribles…
-A quoi cela ressemble ?
-Oh, à un liquide jaunâtre, visqueux et brillant : il est même fluorescent dès qu’un Crystal se trouve a proximité…

Nos deux toa, regardait la sortie : à plus de 6 mètres de hauteur… Cela risquait de devenir vite problématique pour sortir…
-Vous avez une solution pour gagner la sortie ? S’exclama Kopkorh
-Il y en a une … mais elle n’est pas des plus simple.
-Ah oui ? Laquelle ?
Un sourire étrange parut dans le Crystal…
-Vous avez, à votre disposition, un exosquelette de Sheulû. Ce n’est pas donné à tout le monde, héhé…
Les toa se retournèrent et regardèrent la dépouille cachée dans l’ombre. Ils se scrutèrent du regard et se dirent que, au fond, c’était lui-même qui leur avait posé cette solution… Ils s’approchèrent et prirent une a une les plus grosses plaques de métal. Ils essayèrent de faire une tour avec cela, mais les plaques, de part leurs formes, furent presque in-emboîtable. De plus, les quelques restes de chaire encore présent n’aidaient pas. Ils réfléchirent longtemps mais ne trouvèrent pas de solutions.
-Comment arrivé a quelque chose avec pareille matérielle : cette armure est bizarre et étrangement souple !
-HéHé : c’est ainsi que mon peuple a été conçut : il vous faudra faire avec…
Les toa se regardèrent, pensif. Comment arrivé à escalader ? Kopkorh posa sa main contre une paroi. Il sentit sous ces doigts des griffures régulières. Il essaya de voire ce dont il s’agissait et se rendit compte que c’était des écrits. Juy-Rimanh, ayant remarqué que son amis triturait la roche s’approcha et s’exclama
-Mais, c’est la même écriture que celles sur le crystal !!
Les symboles, de forme courbe avec beaucoup de petits traits agrémentant l’idéogramme, avaient été gravés dans la roche avec un objet pointu. Il y avait trois lignes. Trois Vers, en somme, car ils remarquèrent que le même signe apparaissait à chaque terminaison. Un symbole composé de deux cercle avec la forme d’une spirale partant de l’intersection des cercles et qui se terminait dans du vide. Cela était, de toute évidence, la tête d’un moustique…
-Qu’est ce que c’est ? demanda tout bas kopkorh
-C’est un poème que nous appelons un mônh : il faut que cela fasse office de remercîment et un moyen d’éprouver une gratitude envers autrui, celui-ci remercie le peuple des Jorlarkh lors de la guerre et a été écrit par Gôbromerh dont vous avez fait la connaissance, il y a peut… Je ne sais pas pourquoi ce texte c’est retrouvé ici, dans l’humidité et l’obscurité…
Kopkorh effleura soudain une fente de laquelle sortit une multitude de petits scarabées. Ils brillaient de milles feu, scintillants de partout. Ils formèrent un tas devant nos amis et prirent la forme d’une colonne. Leur lumière devint un flash et nos deux camarades en furent éblouit. Quand leurs visions se rétablirent, Ils avaient devant les yeux un matoran du vent que kokporh reconnu.
-Toi !!! Qu’as-tu fait de la pierre que tu as dérobée ?
-Je ne suis pas Kikû mais son frère Hûki et je le félicite d’avoir réussi à « t’emprunter » ce dont nous attendions tous la venue : le Krysholil !! Vous avez réussi a me trouvé un petit échantillon qui nous à été très utile mes frères et moi.
Il sortit de la besace qu’il avait en bandoulière une capsule contenant un crystal avec des vis et des restes de câbles implanter dans ce dernier…
-J’ai même obtenu le secret de nos ennemis : le cœur artificiel de Krysholil implanter dans le corps d’un des matoran de la région des montagnes, après la venu des trois peuples. Le cœur kryo-bionique dont beaucoup de personne serais prêt à me tuer pour l’obtenir car il permet de rendre une personne immortelle et surtout : de lui permettre de lui changer de cœur. Il ne manque plus que le Krysholil synchroniser et nous aurons la recette pour crée des nouvelle créatures qui contrôlerais le monde !!!
Juy-Rimanh se jeta sur le matoran et essaya de lui soutirer la fiole. Kopkorh se joint à la partie et une lutte s’engagea. Le matoran perdit cet affront d’un coup porté à la tête et s’évanouit. Nos deux toa essoufflé regardèrent le corps gisant. Ils lui prirent la fiole et Kopkorh mis le Crystal à son oreille. Des battements se faisaient entendre et un lointain écho qui murmurait : « Laridshâ »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   Sam 17 Nov 2012 - 12:28

Il s'agit du même Matoran qui a attaqué Laridhsâ au chapitre d'avant ? Car bon il avait l'air assez puissant et là j'ai l'impression, qu'il a retrouvé son apparence normale d'une et qu'il se fait mettre au tapis assez rapidement au final même si bien sûr ce n'est plus du un contre un mais du deux contre un cette fois.

J'ai toujours un peu de mal à tout cerner et discerner mais je suis content de voir que l'histoire avance et que d'autre regroupements de personnages avance.

Sinon tu m'avais demandé cela il y a un certain temps donc autant en profiter pour te répondre ici, le liquide similaire au sang et qui coule dans le corps des Matoran/Toa/Turaga et d'autres races sûrement s'appelle l'aegis {é-gisse} et est de couleur noir. Il y a sûrement d'autres liquides qui circulent dans leur corps comme de l'eau et autre mais je n'ai pas plus creusé que cela.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] La Guerre Pour le Krysholil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 6Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» L'Effroyable Guerre pour les Terres du Nord
» [Appel] Norfendre : guerre pour la maitrise des territoires!
» un chariot de guerre pour mon pote
» [Fan-Fiction] Une guerre sans fin...
» [2500] ES contre O&G, qui sera le plus vert ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: