AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 18
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3   Lun 2 Jan 2012 - 18:35

Et oui, c'est le nouvel an ! (d'ailleurs bonne année à tous).

Cela signifie de nouveaux évènements pour perturber votre vie obsolète (sourire sadique).

Mais ça signifie aussi...Un nouveau tome de Bionicle Arena Battle ! (Qui dure depuis le 1er Mai 2011 quand même, c'est-à-dire 6 mois !)

Petit résumé pour les nouveaux lecteurs:

Dans un futur proche de Bionicle, des tyrans sans pitié appelés les Neuf Déchus ont renversés les anciens dirigeants et se sont auto-proclamés Empereurs de Spherus Magna après la sanglante bataille de Xia. Les Toas, à part Takanuva (mort à Xia) et les Matas (Tahu tué par son protégé), disparaissent mystérieusement. De nouvelles races apparaissent (citons les sankojus, peuple homme animal du protagoniste, et les kamas, habités par une puissante entités). Mais le réveil du terrible Seigneur des Ténèbres Teridax approche...Tiniko, notre héros, n'a pas beaucoup de tant pour sauver sa compagne et amie, Antoki, d'une malédiction qui pourrait accélérer le retour de Teridax. Les voilà désormais en route pour Voya Nui, où se trouveraient un mystérieux Puits capable de les aider.

Et au programme:

-Le Tome 4 bien sûr (et la bataille finale)

-Une refonte des quatre tomes: plus longs, mieux écrits...

-Peut-être une version PDF comme l'ont faits Antoinenuva et Flenus de Bionifigs.

-Une grosse grosse surprise (j'en dis pas plus, mais moi même j'ai hâte).

-Et...c'est tout T.T (bon, c'est quand même pas mal je trouve)

Par contre, pour la refonte...Je ne vous la montrerai pas. Tout simplement parce que comme indiqué sur le topic du Tome 2, Bionicle Arena Battle n'est en vérité par une fic' Bionicle (là, c'est une adaptation disons). Et la refonte ne sera pas Bionicle. PS: Besoin d'un éditeur, si quelqu'un en connaît, MP-moi.

Bon, quand il faut y aller, il faut y aller !

Dernière note: Le chapitre 3 fera plus de chapitres que 21, c'est sûr (je trouve de plus l'idée de la limitation de chapitres mauvaises...)

...

Chapitre Un: Combat de titan.

Eladrushk se précipita vers Salazar.

Le Prophète Obscur savait la haine profonde qui lui vouait l'ancien serviteur d'Annonna, alors il s'était préparé à l'avance au coup. Il brandit son sceptre et bloqua l'attaque. Cependant, il recula d'un pas. Son ennemi était plus puissant que ce qu'il croyait.

Ils croisèrent le fer pendant un instant, l'un attaquant, l'autre parant puis contre-attaquant. Skull profita de la mêlée générale pour viser Eladu et Salazar. Il allait appuyer sur la gachette (et donc les tués) si Amka n'était pas intervenue et ne s'était jetée sur lui. Skull tira, et la balle passa juste au dessus de la tête de Salazar pour se planter dans un arbre derrière lui.

Skull ragea, bouscula violemment Amka (il faisait presque deux fois sa taille) et chargea son pistolet. Amka tenta une nouvelle attaque, mais le sparnan génétiquement modifié lui donna un nouveau coup de poing dévastateur. Du sang coula.

Eladrushk chargea une nouvelle fois Salazar et le fit percuter l'arbre derrière lui. L'épée gigantesque d'Eladu n'était plus qu'à quelques centimètres du visage de Salazar, qui tentait de bloquer l'attaque avec son sceptre. Eladu sourit.

-Cette fois, tu n'auras pas la chance de la dernière fois !

-Ferme-là !

Salazar lui donna un coup de pied dans les parties génitales. Son adversaire hurla de douleur et tituba. Salazar reprit son souffle, brandit son sceptre et l'abattit. Eladu esquiva in extremis. Il y eut une espèce de temps mort. Eladrushk réfléchit un instant.

"Le combat dure trop à mon goût. Je suis sûr qu'il rassemble son énergie pour utiliser Nerezon. Il ne faut pas qu'il utilise son ultime, ou je suis mort. C'est cette même attaque qui m'a vaincu la dernière fois."

Il eut un sourire.

"Mais j'ai développé un atout que je n'avais pas avant, un atout qui me donnera l'avantage sur lui. A la moindre présence de Nerezon, j'utiliserai ce pouvoir."

Salazar n'en revenait pas. Son adversaire était toujours aussi puissant, voir plus. Si il aurait été comme la dernière fois, il serait mort. Mais un bon nombre de combats avait endurci Salazar: son combat contre les autres chasseurs de primes, puis le duel à Iconox. Il était plus puissant, c'est sûr.

Avec un grand sourire, Salazar invoqua Nerezon.

Son pouvoir grimpa énormèment, et passa directement à la barre orange. Un tel changement de pouvoir était très dangereux, et de la fumée émana de Salazar. Signe du pouvoir de Nerezon, 1000 fois supérieur à celui de Sarek et plus fort encore que celui de Tiorix, étant pourtant un des Neuf Fils.

Eladu, voyant un tel changement, décida lui aussi de libérer son pouvoir.

Eladu n'était pas quelqu'un de normal. Annonna s'en doutait. Si son serviteur n'était pas un sankoju, un ikomi ou un kama, c'était un moon. Un démon. Comme Santerô, l'un des maîtres de Wuga.

Et les moon possédaient un pouvoir ancien leur permettant d'augmenter leur pouvoir et leur taille. Eladu était en train d'utiliser cette technique. En quelques minutes, il prit 2 mètres et surpassa Salazar/Nerezon en puissance.

-Ah ah ah ah, alors, fit-il d'une voix plus grave que d'habitude, tu aimes ma nouvelle forme ?

"Putain, ce qu'il a pris !"

"C'est un moon, Salazar, lui répondit Nerezon. Ils sont très puissants et sont une création faites par mes frères. C'est Tiorix, Toros et Kajderu qui ont eut l'idée de créer des êtres ayant une partie mortelle et l'autre divine. Azimuth a approuvé leur idée, et 777 moons très exactement ont étaient crées. Beaucoup ont fini dhemos et sont morts à la bataille de Xia."

Salazar grogna. Tiorix. Toros. Kajderu. Azimuth. Tous des Fils du Ténébreux. Il avait eut affaire à eux: Tiorix était le kama d'un de ses ennemis, Imako. Toros était le Fils le plus grand et presque le plus puissant. Un ancien ennemi de Salazar, Ghemer (encore en vie), était son kama. Et enfin Kajderu. Salazar l'avait rencontré en personne dans un temple, sans kama. Kajderu lui avait posé une énigme, et si Salazar ne réussissait pas, il mourrait. Mais Salazar tricha grâce à Nerezon et découvrit la réponse dans l'esprit de Kajderu.

Eladu chargea.

Skull s'interposa.

Amka cria.

Salazar ne comprit pas grand chose à la scène: l'épée d'Eladu allait s'abattre sur lui quand Skull avait jailli et avait paré le coup. Sa grande taille lui permettait d'égaliser un peu les scores avec Eladu. Amka courût rejoindre Salazar en renfort. Il la regarda. Elle se débrouillait bien. Survivre à Skull n'était pas à la portée de tout le monde.

Les sourcils d'Eladu s'écarquillèrent. Skull eut un ricanement de défi.

-Tu t'attendais pas à ce qu'on puisse contrer ton coup, hein ? Si tu crois être invincible, tu te trompes mon gars !

-Pourquoi être intervenu, lança Salazar.

Skull se retourna.

-Je n'aime pas qu'on fasse le boulot à ma place.

-Ah. Génial. "Non mais je rêve, ils se disputent pour savoir qui me tuera -_-"

Et le combat repris, mais cette fois, c'était un Eladu vs Skull. Et c'était du fort.

Eladu était furieux que Skull est pu résister à son coup et frappa, frappa, frappa et frappa de nouveau. Skull était une forteresse défensive. Aucun coup ne l'atteint. C'était une véritable égalité.

Mais la montée de pouvoir d'Eladrushk n'était pas fini. A chaque minute, il devenait plus puissant, et la fatigue prenait Skull. Le fait d'être dans cet état moon appelé Berserk faisait qu'on ne sentait ni fatigue, ni douleur.

Salazar décida d'intervenir. Bon, après tout, Skull l'avait sauvé. Salazar détestait avoir des dettes.

Le Prophète Obscur utilisa la puissance de Nerezon et chargea dans un cri de guerre à en glacer le sang.

...

Le bateau était parti.

Chacun était à sa place: Zumio en train de crier des autres, Izume à la vigie, Kariya utilisant son étrange technologie pour faire avancer le bateau et Kojun aux côtés de Zumio.

Antoki était sur le devant, respirant l'air du large. Tiniko, lui, essayer de se détendre, sans grand succès. Cependant, il sourit en voyant Antoki folle de joie à la vue des Rahis colombes survolant le Démon des mers.

Antoki se retourna alors vers le sankoju. Elle souriait jusqu'au oreilles. Malgré cette joie, l'ombre de la tristesse planait encore elle, cependant, elle semblait la cacher. Tiniko ne prenait pas cette peine.

Il la regarda et lui adressa un sourire.

-Tu as l'air heureuse.

-Je n'ai jamais vu la mer.

Les yeux de Tiniko s'écarquillèrent au point où on pourrait croire qu'ils sortent de leurs orbites.

-QUOI ?!

-C'est vrai. Tu ne sembles pas prendre conscience que je n'avais même pas un an quand des dhemos ont tué ma famille et m'ont enlevés.

-Euh...tu nous l'as jamais dit. Ton histoire ressemble à celle de Katoshi, sauvée par Takanuva.

-Oui, mais je suis tombée sur la mauvaise personne. Les dhemos m'ont apportée à Dalamar. Il m'a alors fait la Marque du Seigneur des Ténèbres. Je n'avais pas le droit de sortir, de peur que les forces de la lumières ne me tuent, et Teridax avec.

-Mais...mais...

-Pourtant, des rebelles m'ont attrapé. Ils ont voulu me tuer en découvrant qui j'étais. Mais un homme les en a empêché. Un homme...

-Takanuva ?

-Non...Attends que je me rappelle...C'était...C'était...un sankoju.

Tiniko tomba en arrière de stupeur. Pourquoi ? Parce qu'à l'époque, Antoki avait 6 ans. Et donc, Tiniko, 8 (ils ont deux ans de différente: Antoki a 16 ans, Tiniko en a 18). Et le massacre des sankoju avait eut lieu alors que Tiniko n'était qu'un bébé. Ce qui signifiait...qu'ils étaient deux. Deux sankoju.

-C'est...c'est impossible...Comment s'appelait-il ?

-Danzou.

-Il est possible qu'il soit mort entre temps...

-Non. Tu te rappelles, dans l'arène ?

-Euh...non.

-Livre page 37 ?

Ah oui. C'est vrai. Tiniko s'en souvenait: le fameux jour qui avait bouleversé sa vie. Le jour où il avait appris qu'il était un sankoju. A la fois le meilleur et la pire journée de sa vie. Meilleure parce qu'il avait désormais un but. Mauvais, parce qu'on cherchait à le tuer et qu'il était lui-même destiné à mourir.

Sur la page, il avait lu le nom de Danzou. Mais surtout, une ligne: Vivant. Il n'avait pas compris que c'était un sankoju.

"Je comprends pourquoi les Turagas ont mis du temps à savoir qui j'étais vraiment: ils devaient prendre Danzou pour l'élu de la Prophétie".

-Se pourrait-il qu'il soit celui qui a gardé Kadeya ?

Kadeya était l'épée d'or de Tiniko, ayant appartenu à chaque roi sankoju. Elle avait disparu et aurait été gardé par un sankoju. Mais Tiniko l'avait crut mort depuis longtemps...

-Je ne pense pas. En tout cas, c'est lui qui m'a implanté la Créature et m'a sauvée. Puis, il est disparu aussi vite qu'il est venu.

-Il faut que je le rencontre.

-Comment tu veut que je sache où il est ? C'était il y a 10 ans...

-Eh bien, je le trouverai...Mais pas maintenant. Nous devons enlever ta Marque, Antoki...

-Mais alors...quand ?

Tiniko s'assombrit. Il était vrai. Si ils arrivaient à enlever la Marque des Ténèbres à Antoki, il resterait Wuga, Annonna, les Turagas...Tant d'ennemis. Et comme il ne pourrait pas tous les tuer, Tiniko devrait, comme l'annoncé la Prophétie, se sacrifier. Il n'aurait pas de répits, pas de repos.

-Je redoute ce moment.

Tiniko se tourna vers Antoki. Devant son regard un peu incrédule, elle lui expliqua.

-Le moment...où ça sera fini. Ou tu mourra. Bogka le redoutait lui aussi. Imako aussi. Katoshi aussi. Egyio aussi. Dodkei aussi, et bien d'autres. Tu sais, tu es peut-être le dernier sankoju, mais il n'empêche que tu as beaucoup d'amis. Et pour chacun d'eux, le moment de ta mort est sans doute le pire.

-Ils ont déjà vu des amis mourir devant eux...

-Oui, mais soudainement. Alors qu'ils savent que tu vas mourir. C'est une cruelle torture, n'est-ce pas ? En ce sens, je plains Salazar.

Tiniko fronça les sourcils. Salazar. Le Prophète. Son plus vieil ennemi...Tiniko se remémora alors un peu la bataille de la Tour de Ga-metru. Bataille où lui et Bogka étaient devenus amis. Bataille où Shashuki avait été libéré. Bataille où Gaytu avait été tué. Bataille qui allait changé le monde...

Puis, il se rappela un évènement bien plus récent, bien qu'aussi marquant: la bataille d'Iconox. Bataille où Bogka était mort, mais également celle où Raykûru était mort. Tiniko serra les poings. "Ne pense pas à cet enfoiré, il est mort".

-Tu pleins SALAZAR ?! Cet ordure ? Il a tué Dalamar dans le dos !

-Erreur. Dalamar a été mortellement blessé, à l'agonie, par Takanuva, et c'est Makoro qui l'a achevé.

-Sous le complot de Salazar !

-Oui mais...La sombre prophétie de son frère Guluk, alors qu'il l'achevait, est la pire des punitions. Il sait tout à l'avance. Il sait quels seront ses bonheurs. Quand ces derniers arriveront, il s'en fichera, sachant déjà ce qu'ils sont. Et pour ces malheurs, comme sa mort, il doit les redouter, mais il sait que ça lui arrivera, qu'il ne peut rien faire. Je crois que Salazar, le vrai, est mort à l'instant où Guluk lui a annoncé sa destinée. Peut-être a-t-il voulu se venger de l'être qui l'a forcé à tuer son frère, quand il a comploté contre Dalamar.

-Grumpf.

Tiniko mit fin à la discutions par ce simple mot, puis se tourna de nouveau vers l'océan qui s'annonçait. Antoki se résigna et repartit voir Zumio.

...

Il faisait nuit.

Dalamar concoctait de terribles plans avec son Toa de l'Ombre Huro et Haku, l'associé de celui-ci, un Agori des Roches.

Zumio et son équipage se rapprochait toujours de Voya Nui.

Et donc, Katoshi et Kyoshi passaient à l'action.

Dodkei lui, ruminait ses pensées. Loin de se doutait qu'on allait le libérer, il pensait à Dakuma, Dakuma, Dakuma. Il ne pouvait s'empêcher de penser que peut-être en ce moment-même, elle était torturée par ce sadique d'Huro. La vue du Toa de l'Ombre fit que Dodkei ne sert tellement le poing qu'il en saigne. Si seulement on lui donnait une dernière faveur...Ce serait libérer Dakuma, et si c'était impossible, tuer Huro.

C'est alors que l'ombre de Katoshi apparut devant Dodkei. Elle lui sourit.

-Coucou !

-Katoshi, ma libératrice, dit-il, en pensant à la veille où seul l'arrivée de la Reine Vortixx l'avait sauvé. Il se rappela alors que les visites de nuits étaient interdites, et fronça les sourcils. Que vient-tu faire ici ?

-On va te faire évader.

Sous le regard dur de Dodkei, elle fit mine de s'excuser.

-Eh, me regarde pas comme ça ! C'est une idée de Kyoshi.

Dodkei soupira. Kyoshi. Il aurait du se douter qu'elle n'abandonnerait pas si facilement...

-Bon, je te fais évader ou pas ?

-Je dis pas non !

Katoshi s'approcha alors de la cage. Elle ferma les yeux et se concentra. Un flux d'énergie apparut, et entoura les barres de fer. Katoshi serra la main, et les barreaux s'écartèrent. Dodkei haussa les sourcils.

-Je vois que j'ai manqué un épisode...Depuis quand tu sais faire ça ?

-Il y a plus urgent.

Kyoshi venait de parler. Dodkei soupira. Il n'avait pas oublié leur troublante discutions de la veille. Katoshi remarqua le froid et la distance instaurée entre les deux guerriers. Elle y mit fin.

-Bon, Dodkei, d'après ce que j'ai compris, tu nous as trahis à cause de ta soeur Dakuma ? Enfin, je veut dire, à cause d'Huro ?

-Oui. Il détient Dakuma et me menace de la tuer si je ne lui révèle pas les secrets de la Résistance.

-Eh bien, on va se faire la malle. Tu connais la base d'Huro ?

-Non. Je sais que c'est un temple situé vers l'Ouest, mais rien de plus...Par contre, je possède quelque chose qui peut nous y mener.

Il fouilla ses poches puis brandit un genre d'amulette sous les yeux de Katoshi et Kyoshi. Au centre, un cristal luisantatai faiblement.

-C'est un bracelet de vie, expliqua Dodkei. Cela lie deux êtres. Je l'ai lité à ma soeur, et tant que ce cristal luisera, cela voudra dire qu'elle est en vie.

Justement. Le cristal luisait faiblement. Très faiblement. Dakuma était à l'agonie, attendant la mort proche, c'était sûr. Si elle mourrait, Dodkei ne s'en remettrait pas. Sa famille entière était déjà morte.

Dodkei ferma les yeux pour ne pas penser à ça...

Et quand il les rouvrit, il se trouvait sur le champ de batailles, il y a des années.

...

Si la bataille de Xia est la seule véritable bataille opposant serviteurs de Teridax et Armées Matorans, ce ne fut pas le seul conflit.

Il y en a eut beaucoup d'autres. Pas aussi grand que Xia, mais il y en a eut d'autres quand même.

Dodkei est né peu avant l'une de ces batailles. Ses parents étaient dragonniers. Il vivait avec sa tante et sa cousine, Dakuma (qu'il considéra comme sa soeur après des années passées ensemble). Il pensait souvent à ses parents, sur le champ de bataille, lutant contre des hordes de dhemos. Il en était fier.

Mais les parents de Dodkei allaient, comme Gomi, connaître un destin tragique.

Lors d'un affrontement particulièrement violent, ils ont étaient opposés à deux autres dragonniers du camp adverse. Le premier se nommait Yohran, et était connu, comme Kumiki, pour sa puissance légendaire. Le second était moins connu à l'époque. C'était Huro, alors apprenti de Yohran.

Un violent affrontement a commencé. Huro a été facilement vaincu, mais Yohran fut beaucoup plus coriace. Au bout d'un moment, profitant de l'épuisement d'un de ses adversaires, il frappa. La mère de Dodkei mourût alors.

Son conjoint fut tellement enragé qu'il utilisa ses dernières forces en un dernier assaut surpuissant. Yohran fut dépassé et mourût à son tour, tentant d'entraîner son rival avec lui en lançant plusieurs attaques. Mais il ne toucha pas son rival. Celui-ci fut tué par un lâche coup dans le dos. Un coup porté par Huro, profitant de la situation.

La mort de Yohran fut une véritable victoire pour la Lumière, mais la mort de leurs deux meilleurs dragonniers les attristaient.

Huro s'attendait à être féliciter, mais les Neuf Turagas ainsi qu'Azimuth, maître des Fils de Teridax, le destituèrent de son titre de dragonnier, convaincu que c'était de sa faute si Yohran était mort. Ainsi, le dragon d'Huro mourût (le choc fut tel pour lui qu'il devint fou). Ce dernier éclata de rage et quitta l'armée des Neuf, pour finalement rejoindre Dalamar quelques années plus tard.

Dodkei apprit assez tard la mort de ses parents, les nouvelles n'allant pas très vite. Il se promis de tuer Huro, mais la guerre s'acheva quelques mois plus tard, sans laisser l'occasion à Dodkei d'accomplir sa vengeance.

Et il ne l'a pas oublié.

Autrefois, il était sous la pression de Dakuma. Mais maintenant, il était libre. Il la délivrerait. Quoi qu'il arrive. Et il tuerai Huro. D'une mort lente et douloureuse, comme ce qu'il avait ressenti durant la mort de ses parents.

...

-Dodkei ? Dodkei ? Dodkei ! DODKEI !!

-...Euh...Ah, désolé Katoshi...j'étais dans mes pensées...

C'est alors qu'il se rendit compte qu'il allait entraîner celle qu'il aimait et la reine Vortixx avec lui dans un voyage dangereux. Peut-être même n'arriverait-il jamais à retrouver Dakuma. Et même si c'était le cas, réussirait-il a tuer Huro ?

-Katoshi...Kyoshi...Le voyage qui s'annonce est terriblement dangereux et...

-On s'en fous !

Dodkei haussa les sourcils. Katoshi lui lança un grand sourire, rajoutant du "délire" à sa phrase.

-Pardon ?

-J'ai dit qu'on s'en foutais ! Tu es notre ami, et on t'aidera, même si pour cela, on doit sauter en enfer.

...

Une étrange pièce, petite, et peu éclairée.

Un être se tient là. Il regarde sa création avec un grand sourire.

-Je t'ai enfin crée.

Aucune réponse. C'est un pantin, après tout. Une figurine morte, sans pensées, qui n'a pour but que celui que lui donne son maître. Un pantin parmis tant d'autre.

D'un seul coup, ses yeux s'allument. Ils sont rouge. D'un rouge brûlant.

Le maître regarde la création.

-Le Craqueleur. Voilà ce que sera ton nom. Le Craqueleur.

-Oui maître.

-Tu n'auras pas d'autre but que de me servir loyalement. Si je t'ordonne de tuer, tu tues. Si je t'ordonne de créer, tu crées. Si je t'ordonne de torturer, tu torture. Et si je te demandes de sauter dans le vide, tu sautes dans le vide. Est-ce clair ? Tu es le serviteur, et moi le maître. Il est possible que dans ton ancienne vie tu es été quelqu'un d'important, mais cela n'a plus d'importances. Quel que soit ton ancien nom, tu es pour moi et tu restera le Craqueleur.

-Oui maître.

-Très bien. Maintenant...

Le maître se tourna vers sa gauche. Il eut un sourire.

-Les enfants, veuillez saluer votre nouveau camarade.

Des vingtaines d'yeux rouges s'allumèrent.

...

-L'heure est grave.

Kajderu. Tia. Toros. Tiorix. Nerezon. Morzan. Kakuzu. Konan.

Et Azimuth, leur maître, leur frère. Le plus grand des Neuf.

Les Neuf Fils du Ténébreux étaient pour tout le monde un véritable mystère. Ils changer de camp n'importe quand, faisaient ce qu'ils voulaient....Ils jouaient, comme des enfants. Pourtant, leur but ne devrait-il pas être de libérer leur père ?

Que nenni. Au contraire, les Neuf aimaient leur liberté. Plus que tout.

Tia la Fourbe prit la parole.

-Ne perds pas de temps, Azimuth.

-Oui, approuva Toros. J'ai d'autres choses à faire qu'assister à tes discours !

-Il suffit, répliqua froidement Azimuth.

Les Neuf ne s'aimaient pas vraiment entre eux. Mais ils craignaient tous Azimuth, bien qu'ils ne le montraient pas.

-Lirion continue de détruire peu à peu la Chaîne. Si notre Père revient, nous sommes condamnés à n'être qu'une partie de lui.

-C'est hors de question, siffla Kakuzu. Je tiens à ma liberté !

-Moi de même, approuva Kajderu.

Morzan et Tiorix, les deux des Neuf les plus silencieux et calmes, ne dirent rien. Morzan pencha la tête, comme si il était absent. Tiorix se contenta de sourire. L'un était, après Azimuth, le Neuf le plus puissant et l'autre sans doute le plus fourbe.

-Morzan ? Tiorix ?

-Quoi ? répondit Morzan, en grognant. Laisse-moi, Azimuth. Tu sais très bien que je suis de votre avis pour ce qui est de laisser les choses telles qu'elles sont...

-C'était notre sujet de réunion il y a 15 ans, imbécile ! Tonna Tia.

Silence de mort. Tout le monde regarda Morzan. Sauf Tiorix. Il se détendait, se balançant sur sa chaise, insouciant. Le monde pouvait bien être à deux doigts de disparaître, Tiorix garderait cet irritant sourire et cet attitude de je-m’en-foutisme.

-Peut-être, mais elle nous concerne également actuellement, répondit après un temps Morzan. Nous devons faire un choix: sois nous continuons comme avant, avec une chance que le sankoju réussisse, ou nous impliquer dans la guerre...

-Personnellement, je préfère ça, dit Toros, vivement approuvé par Kakuzu.

Les deux étaient des guerriers. Ils voulaient se battre, avec qui, ils s'en fichaient.

-D'accord, mais il reste une question: avec qui ?

-Si tu permets Morzan, c'est MON boulot de poser ce genre de question, fit Azimuth.

Alors que les Neuf réfléchissaient, Tiorix prit la parole (ce qui est très inhabituel).

-Moi, je vais continuer à partager ma suite avec Skrogungh dans l'esprit de ce gamin là...Imako. Je l'aime bien. Il est en peu comme toi, Toros, mais avec plus de Q.I.

-TU OSES ME TRAITER D'IDIOT, SALE PETIT...

Toros s'était déjà à moitié levé, mais Tia et Kajderu, à ses côtés, le firent rassoir.

-Au fait, je crois savoir que Skrogungh va intervenir dans la guerre, continua, sans faire attention à Toros, Tiorix. Il parle en ce moment même avec ses généraux, les ours de l'Outremonde.

-Mais bordel, comment tu sais ça ? fit soudainement Kakuzu.

-Tu n'as pas entendu peut-être ? répliqua Nerezon, agressif comme à son habitude. Il partage l'esprit du gamin. A part parler avec un mortel, t'a rien à foutre dans une âme ! Je t’envie, Tiorix...J'ai toujours voulu en savoir plus sur les ours de l'Outremonde. Et je me sens seul.

-Bref, les coupa Azimuth. Morzan a raison: nous devons choisir notre camp. Personnellement, je vais rester neutre. Disons que je veut équilibrer les chances pour les deux camps. Que tout ceux qui veulent rejoindre les gamins lèvent la main !

Tiorix, Tia, Morzan et finalement Toros levèrent la main.

-Même chose pour le camp adverse.

Les mains de Nerezon et Kakuzu se levèrent.

Konan ne vota pas. Elle ne parlait jamais, étant muette. Généralement, on l'oubliait très rapidement.

...

-Je le sens.

L'Être Suprême sourit.

-Il sera bientôt de retour. Plus puissant qu'avant. Et toute cette mascarade prendra fin. Tout se déroule comme je l'avais prévu. Les mortels sont préoccupés par Teridax. Ils se battent tous entre eux et ne voient pas le danger qui arrive lentement. Quelle ironie...leur "héros" causera leur perte.

-Et le retour des Destructeurs pourra se faire.

Benezia avait parlée.

-Ils nous récompenseront comme il se doit. Alors, une nouvelle ère se lèvera. Une ère de gloire. Notre gloire. Ils auront leurs revanches oui, contre Ceux-qui-viennent-d'ailleurs. Les Exterminés. Ceux qui les Ont chassés.

-Une guerre approche. Deux, mêmes. La première ne sera rien, celle contre le Seigneur Noir. Mais l'autre...l'autre sera celle que nous attendons tous: la Dernière Guerre.

L'Être Suprême fronça les sourcils.

-Le Seigneur Noir. Il est bien là le problème. Car je sais ce qu'il fait...Il se prépare. A son retour. Avec ses généraux.

-Les Makuta.

L'Être Suprême sourit.

-Mais il le détruira. Et il libérera notre frère.

...

-L'heure approche, Teridax.

Le Seigneur des Ténèbres ouvrit les yeux, en souriant.

-Je le sais.

-L'heure de notre réveil. L'heure de notre victoire. L'heure de notre vengeance.

Teridax regarda son interlocuteur.

-Tu as raisons, Athwan. Le gamin approche. Je le sens.

-C'est un adversaire de taille.

-L'Autre est plus dangereux. Danzou. Car il connaît sa nature. Pas Tiniko. De plus, ses véritables pouvoirs sont bloqués...par quelqu'un. Sa puissance est gigantesque. Cependant, je peut le battre. Car ce que les Spherusiens ignorent, c'est que je suis bien plus puissant qu'avant. Grâce au Corbeau.

-Nous avons beaucoup d'ennemis, Teridax. Et beaucoup d'entre eux sont puissants.

Teridax ne répondit pas, perdu dans ses rêves de gloire.

...

Flits était un Léviathan.

Sa race prospérait, bien avant la Guerre du Noyau, environ 50 000 ans avant le Cataclysme. Cependant, sa race faiblit peu à peu, à cause de son faible nombre. Il n'en restait qu'une petite poignée.

Flits savait, comme sa race, parler par télépathie. C'est ainsi qu'il avait commencé sa carrière de chasseur de primes, capable de se transformer en genre d'homme-poisson et donc traquer ses proies autant sur terre que sur mer.

Mais ce milieu l'avantageait, et c'est pourquoi Flits fut le premier des chasseurs de primes de Wuga à rattraper le Blood Angel. Et c'est ainsi qu'il se préparait, attendant le moment où ses forces seraient au point culminant.

Sur le pont, tout le monde s'agitait.

Tiniko n'avait toujours pas bougé, réfléchissant aux révélations d'Antoki. Ils étaient deux. Deux sankoju. Et si...et si Tiniko n'était pas l'élu ? Et si c'était en vérité Danzou ? Qu'importe, pensa Tiniko, Antoki doit être soignée, que je sois l'élu ou pas.

C'est alors qu'il sentit une présence. Au départ faible et petite, plus de plus en plus grosse et puissante. D'instinct, il commença sa transformation en lycan: ses crocs s'élargirent ainsi que ses ongles, se transformant en griffes. Il ressemblait désormais à un tigre.

Le pouvoir de Tiniko grandissait peu à peu. Du stade d'homme chien dans son combat contre Bogka, il était devenu un homme tigre de presque deux mètres, un féroce colosse.

Brutaka remarqua le changement et fronça les sourcils.

-Qui a-t-il ?

-Je sens une...

Flits percuta le Blood Angel de toutes ses forces, mettant avec ce coup toute sa haine pour ceux qui avaient exterminés son peuple. Le bateau de Zumio sembla faire un bond et résista in extremis.

Flits remonta à la surface. C'était un géant d'environ 6 mètres de haut qui regardait le bateau en salivant. C'est alors que le chasseur de prime Léviathan ouvrit sa gigantesque gueule et mordit le Blood Angel.

Brutaka et Kojun (qui maniait deux cimeterres) se jetèrent sur la gueule du monstre, harcelant de coups rapides et puissants. Mais la peau du Léviathan était aussi dure que du roc, et Brutaka et Kojun ne firent que quelques blessures mineures ressemblant à des picotements pour Flits.

Celui-ci se recula et lâcha le bateau. Il donna un formidable coup de tête dans celui-ci, projetant Brutaka et Kojun en arrière. Kariya jaillit alors avec Zumio. Le pirate maniait deux pistolets et Kariya, un genre de lance-roquette.

Zumio attaqua le monstre, sans beaucoup plus d'effets que Brutaka et Kojun. Kariya chargea son lance-roquette et l'activa. Un missile fusa vers le Léviathan, qui se le reçut.

-Bingo !

Mais le réjouisse ment de Zumio ne fut que de courtes durées. Bien que le lance-roquette est blessé Flits, celui-ci était toujours debout. Kariya retira. Cette fois, Flits plongea dans l'eau et le missile explosa en l'air.

-Où est-t-il passé ?

-Il a fuis ! Se réjouis Kojun.

-Non, rétorqua Tiniko. Je sens sa présence...il est passé de l'autre côté !

Antoki entra en action, avec son épée. Elle esquiva les coups meurtriers de Flits et grimpa sur le monstre. Celui-ci ne la sentit même pas. Kariya rechargea une troisième fois. C'était son dernier missile. Il tira. Le missile fut esquivé par Flits et frôla Antoki. Tiniko, rouge de colère, poussa un rugissement bestial et chargea Kariya.

De peur, ce dernier lâcha son lance-roquette inutilisable. Tiniko le prit par le col et le secoua.

-TU CHERCHES A LA TUER OU QUOI, BORDEL !!

-Lâche-le Tiniko, ordonna Zumio.

Le sankoju le fit, au prix d'un grognement. Kariya se releva, tremblant encore.

Brutaka et Kojun revire à la charge, épaulés par Izune. Celui-ci avait un gigantesque marteau. Les trois fracasseurs donnèrent de multiples coups à Flits. Suite à un coup meurtrier de Izune, une plaie s'ouvrit. Brutaka la visa et y enfonça sa double-lame. Quand il la ressortit, il n'y en avait plus qu'un bout.

-Eh merde...

Pourtant, le coup était bon (malgré la résistance de Flits, avec une grosse épée dans le corps n'aide pas à survivre, bien que la grosse épée ressemble à une aiguille pour le Léviathan). Le monstre marin hurla.

Antoki bataillait pour agripper. Flits l'avait senti, et se secouait violemment pour se débarrasser d'elle. Mais la Porteuse s'agrippait toujours. C'est alors que Flits eut une idée. Si il ne pouvait pas la faire lâcher...il pourrait toujours la noyée. Le Léviathan plongea donc dans l'eau profonde, entraînant Antoki avec lui. Tiniko hurla.

Antoki retint sa respiration, tandis que Flits continuait de l'entraîner vers le fond. Mais peu à peu, sa respiration s’atténua. Elle n'en pouvait plus...Elle allait succomber quand Flits se rappela que Wuga la voulait vivante. Le Léviathan eut un grognement, puis remonta à la surface avec violence, espérant enfin projetait Antoki.

La Porteuse glissa le long du corps de la bête. Elle eut alors une idée: elle saisit ses deux longues dagues et, sourire au lèvres, les planta dans la peau du Léviathan. Flits poussa un hurlement de rage et de douleur. Antoki continua de glisser, mais les dagues toujours enfoncées, faisant une longue plaie tout le long du corps de la bête. Elle sauta finalement sur le bateau.

Du sang jaillit.

Flits n'en pouvait plus. De sa bouche ne jaillissait plus que du sang.

Avec un bruit sourd, le Léviathan disparut sous l'eau.

...

Eladrushk eut à peine le temps de pousser un cri quand une puissance ténébreuse phénoménale le percuta. Du sang jaillit.

Le moon percuta le sol avec douleur. Salazar lui avait foncé dessus. Les deux rivaux se relevèrent. Si Eladrushk avait souffert, les attaques de Salazar ne l'avait pas réellement affectées. Nerezon fit un sifflement.

"Eh bah ! C'est un coriace c'lui-là."

"Amène toute la puissance."

Nerezon s'exécuta. Salazar gagnait en puissance, contrairement à Eladrushk. Son état sous le contrôle total de Nerezon lui donnerait peut-être une chance de rivaliser avec le Berserk redoutable d'Eladrushk.

Eladrushk tenta d'attaquer, mais une nouvelle charge plus puissante le percuta. Mais de Skull cette fois.

"Je vois, pensa Eladrushk. Ils ont décidés de s'allier."

Le moon eut un sourire. Sa taille augmentait encore. Il ressemblait à un genre de minotaure surpuissant. Dans un rugissement, Eladu cogna le sol de toute ses forces avec ses poings, projetant Salazar, Skull et Amka en l'air.

Salazar passa directement en mode rouge foncé. Il serait en plus bientôt prêt pour son ultime.

Skull chargea lui tout son pouvoir. Les marteaux de guerre sparnans étaient des armes redoutables, ayant trois niveaux de puissance. Skull passa au deuxième. Il n'avait jamais utilisé le troisième.

Amka resta en arrière. Ce combat la dépassait. Salazar la regarda d'un coup d'oeil. Bientôt, elle serait sa reine, et lui comme elle deviendraient beaucoup, beaucoup plus puissants.

Skull se tourna vers Salazar. Les deux eurent un sourire. Oui, ils avaient eut la même idée.

-ENSEMBLE ! Hurla Skull.

Salazar et le guerrier sparnan chargèrent en même temps Eladu. Le monstre, ne s'attendant pas à ça, fut projeté en arrière. Son nez était cassé, et beaucoup de sang coulait sur lui. Skull était épuisé.

Salazar devenait de plus en plus puissant en mode rouge. Une cape de ténèbres (comme Vezon) tombait dans son dos, et ses yeux bleus s'étaient changés en rouge. Le corps du Prophète était brûlant de puissance. Le toucher pourrait être aussi dangereux que de mettre un doigt dans de la lave.

C'est alors que les doigts de Salazar s'emplirent électricité.

"Bientôt. Bientôt, il utilisera la Foudre des Ténèbres."

Comme son ennemi, Eladrushk était horriblement puissant. Gigantesque, très musclés, de longues cornes sur son front. Skull tenta une nouvelle charge. Mais la puissance d'Eladu avait augmentée: alors que le coup aurait pu être mortel quelques minutes auparavant, le moon le bloqua avec facilité et propulsa son adversaire à sa place.

-Foudre des Ténèbres !

-Qu...

Eladu eut un grognement. Une diversion. Skull avait fait diversion. Ils l'avaient piégés.

Salazar poussa un hurlement alors que la puissance de Nerezon le foudroyait. Des éclairs apparurent autour de lui, ses yeux devinrent d'un bleu illuminant. La folie le prit. Salazar chargea alors un rayon d'énergie électrique dans sa main. Un rayon bleuté percuta Eladrushk dans le ventre, le transperçant.

-Merde.

Eladu hurla de douleur alors que du sang s'écoulait de lui. C'est alors qu'il s'écrasa sur le sol, un énorme trou dans le ventre. Du sang ne cessait ne coulait de sa blessure. Il était mortellement blessé.

Salazar s'approcha de lui et, sourire de folie et de triomphe, lui dit:

-C'est tout ?

Aucune réponse. Salazar éclata de rire.

-C'est tout ?

-Non.

-Quoi ?

-NON !!

Eladu se redressa, surprenant Salazar, qui haussa un sourcil. Un coup de poing meurtrier l'accueillit alors, le propulsant en arrière. Le Prophète termina sa route dans le sol, ensanglanté. Il se releva, toujours souriant.

-Eh bah ! T'a un sacré punch, mon vieux...

-T'en veux encore ?

Amka s'interposa alors, dagues en main. Eladu s'en fichait complétement. Elle voulait faire gagner un peu de temps à Salazar ? Soit. Cela n'avait aucune importance. Alors que le géant s'apprêtait à la tuer, il croisa le regard d'un Salazar furieux, qui lui donna à son tour un coup de poing rendu trois fois plus puissant que d'habitude grâce à Nerezon.

Le géant encaissa le coup avec difficulté.

-Ne la touche pas. C'est un combat entre toi et moi.

-Tu es vraiment imbécile. Déjà qu'à trois contre un, vous n'auriez pas eut beaucoup de chances de me tuer, à un contre un, tu es condamné.

-C'est ce que tu crois.

Il plaqua ses deux mains paumes contre paumes, et souffla.

Un jet d'énergie brûlante frappa le moon en pleine poitrine. Eladu poussa un hurlement de rage et tomba en arrière (pour les fans de Fairy Tail, c'est le souffle du dragon...mais avec de l'énergie pure à part de flammes).

Eladu se releva. Il poussa un hurlement, brandit sa hache et l'abattit avec violence sur Salazar. Le Prophète Obscur fut néanmoins sauvé par Amka, le plaquant à terre. Eladrushk fit tournoyer sa hache une nouvelle fois, mais un violent coup de boule de Skull le projeta en arrière. Le moon se tordit de douleur.

Eladu se releva, plein de rage.

-Bon. Il est temps d'en finir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 18
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3   Ven 29 Mar 2013 - 22:24

Chapitre Deux:

Wuga était pensif.

Il avait envoyé vingt des meilleurs assassins de Spherus Magna pour tuer Tiniko, Antoki et Bogka. Un certain nombre était déjà hors piste: Oromechi, tué par Uziwa, Imora, tuée par l'alliance formée par Mendigo, Galia, Goderoh, Mahama, Monroe et Variar, eux même tués par Skull avec une effroyable simplicité. Rien n'y personne ne pouvait arrêter le sparnan, et Wuga craignait que Skull ne commence à échapper à son contrôle. Ce serait mauvais pour ses affaires, au vu de la monstrueuse puissance du chasseur de primes. Flits lui aussi était hors-jeu, gravement blessé. Il ne restait plus que Kenomi, le mystérieux chasseurs de monstres de Bota Magna, Keloor, le Changeforme ou yart comme on appelait son espèce, Ula la Soeur Skrall aux redoutables pouvoirs mentaux et les Cinq Feonans...Aaaah...Les Cinq Feonans. Des êtres venus d'ailleurs, aux grands pouvoirs.

Wuga plaçait en eux ses plus grands espoirs. Ils étaient des tueurs implacables. Autrefois six, un d'entre eux avait péri face à Skull au cours d'une précédente confrontation. Le sparnan en avait gardé un très mauvais souvenirs et d'atroces cicatrices sur le torse. Et encore, il n'avait affronté que l'un d'entre eux. Tout les six réunis, les Feonans devaient facilement égaler le niveau de Salazar, voir même celui de Wuga.

Raji s'approcha de son maître, en s'inclinant.

-Maître Wuga, l'Oeil de Santerô dit avoir faim, et son peuple aussi. Leur soif de sang est incontrôlable.

-Je le sais, Raji. Mais le sang arrive. Si nos ennemis arrivent sur Voya-Nui, alors ce sera la fin. Beaucoup convoitent la Pierre du Néant, la pierre qui permet d'ouvrir le Puits des Âmes. Mais je ne suis pas le seul. Annonna aussi, et les partisans du Maudit la recherchent activement pour pouvoir libérer leur maître de sa prison. Mais ils ne sont que les plus puissants de ceux qui convoitent la pierre, beaucoup d'autres seraient prêt à décimer des villes entières pour l'avoir, comme le scientifique fou Uram, le yart Keragi, la Secte des Kamas dirigée par Dumra ou encore ne serait-ce que les Turagas déchus. Oui, nos petits héros ont encore bien des épreuves à parcourir avant de mettre la main sur la pierre.

-Et Salazar ? Il a survécu. Amka, l'assassine de ce monstre d'Annonna, s'est apparemment alliée à lui. Que recherche-t-il, au juste ?

-Accomplir le destin qui lui est promis. Mais nous l'en empêcherons. Non, notre priorité maximale, c'est Annonna. La Chaîne est grignotée par son jouet. Nous devons intervenir au plus vite. Et je sais comment faire...

Wuga se leva.

-Santerô recherche du sang ? Eh bien il en aura ! Qu'il prépare ses gendam, car dans quelques jours, nous attaquerons Annonna de front. Le Seigneur des Rêves périra face à nos assauts, car telle est la volonté de Rua.

-Il en sera fait selon vos désirs, maître.

...

[A EDITER]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3   Sam 15 Juin 2013 - 15:20

Que de bons souvenirs cette fic'. Je la relirai bien, tellement cela fait longtemps. Un véritable plaisir à lire. J'espère te revoir un peu plus souvent ici, histoire d'avoir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 18
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3   Sam 21 Sep 2013 - 21:12

J'ai essayé de m'y remettre, mais je n'ai pas trouvé la motivation.
Après, j'ai déjà la suite et la fin en tête, alors bon, je pense au moins clore ce troisième tome.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle Tome 3
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] La Civilisation Xalean: Tome 1
» [Fans-Arts] Projet animation : Bionicle battle
» [Blog] BIONICLE UNIVERSE BATTLE, le blog officiel !
» [Fan-Fiction] Bionicle Origins: Nuhrii
» [Fan-Fiction] L'Héritage: Tome 1, Sokar

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Fan-Fics, Fan-Arts & Stop Motion-
Sauter vers: