AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mar 20 Déc 2011 - 22:54

20 Décembre: Resdiar et ses machines compliquées


Resdiar est ce qu'on pourrait appeler un ingénieur, voir un informaticien mais surtout un grand bricoleur un peu avant-gardiste. Fasciné par tout ce qu'il ne comprend pas et qui se rapproche de près comme de loin au machines et autres circuits imprimés, il a crée de nombreuses inventions dans sa demeure. Toujours aimable et à l'écoute bien qu'un peu la tête dans les étoiles de temps à autre, il devient presque impossible à déranger quand il se lance dans un nouveau projet. Avec des milliers d'idées et de questions qui lui parcourt l'esprit, Resdiar est impressionnant à observer lorsqu'il travaille.
D'ailleurs le Matoran est considéré comme précurseur par ses pairs depuis qu'il à réussi à crée des circuits imprimés somme toute très complexe. Au fur et à mesure de ses inventions et avec l'aide d'autres de ses congénères, Resdiar a participé au début de l'informatique Matoran et pourtant on peut dire qu'il a commencé avec peu. Seul sa table, son tabouret ainsi que son fer à souder avec une bonne dose d'idées et de matériaux lui ont permis de créer des merveilles de technologie pour l'époque. Par la suite et afin de pouvoir tester quand il le souhaitait ses créations, Resdiar s'est confectionné une vraie machine assez similaire à un ordinateur.
Plutôt imposante, cette dernière lui permet de tester jusqu'à trois circuits imprimés en même temps et a été modifiée à de nombreuses reprises. La plus grosse amélioration concerne le clavier qu'il a conçu avec l'aide d'autre races et qui se base sur un système de lumières assez compliqué à comprendre pour un novice. Tout ses appareils sont connectés à une sorte de multiprise qu'il à nouveau conçu lui même. Cette dernière lui permet de concentrer toute l'électricité en un point avant de le redistribuer aux différentes machines. Il n'est pas rare qu'après une longue journée de travail, la multiprise soit bouillante voir dans certains cas extrême qu'elle provoque une coupure de courant.
Le reste de son atelier est du même niveau, avec beaucoup d'objets crée par lui ainsi que divers composants et autres objets envoyés par d'autre professionnels pour qu'il puisse les étudier comme par exemple cette sorte de grosses disquette qui semble assez novatrice quand à l'utilisation qu'on puisse en faire.


Resdiar est conçu sur la base de Vaktarr créée par moi même en 2008. J'ai modifié assez peu de choses au final si ce n'est le placement des ball-joints pour les épaules. En effet, sur Vakatrr ainsi que Ahnia créée par la suite, ils pointent vers le bas, tandis que là comme je voulais utiliser les bras de Solek qui sont plus massifs et longs que ceux à 90°, j'ai décidé de les faire pointer vers le haut et ainsi avoir des proportions plus correctes. Pour le reste à part un changement d'épaulettes c'est du pareil au même.
La table m'a pris plus de temps que prévu surtout du fait que je n'avais pas suffisamment de poutres Technic de la même longueur et aussi car j'avais assez de mal à faire des pieds corrects selon moi. Puis bon après pas mal de temps passé dessus j'ai réussi à trouver le juste équilibre afin d'avoir quelque chose de simple et qui marche. De base je voulais faire une chaise puis au vu de la structure de Resdiar, je me suis dit que cela aller encore me prendre longtemps et beaucoup de poutres Technic et ça ne me tentait pa svraiment. J'ai donc changé mon fusil d'épaule pour un tabouret qui me semblait plus simple à faire et surtout original. Il faut dire aussi que de base je voulais avant tout un objet sur lequel le Matoran pouvait s'asseoir pour le différencier des autres fois où j'ai fait des tables sans faire de chaises.
La plupart des autres éléments sont fait à partir de pièces System étant donné que c'était la seul façon dont je les avait imaginé et que cela me semblait plus simple ainsi. Pas grand chose à ajouter là dessus je pense, c'est assez simple à comprendre et tout souvent a été fait d'une traite, sans changer de direction entre le concept et le moc final.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mer 21 Déc 2011 - 19:37

21 Décembre: Kalyps et son coin de garage


Kalyps est un jeune mécanicien faisant partie d'un gros garage assez reconnu dans le milieu pour son côté polyvalent. Le jeune Matoran peut y voir défiler toute sortes de véhicules à toute heures du jour et de la nuit, que ce soit des voitures, des motos ou encore d'énormes engins motorisés. Kalyps a commencé à s'intéresser à la mécanique assez rapidement après son l'apparition de cette dernière. En effet, contrairement aux autres il ne voulait pas avoir à faire un travail dit "millénaire", il voulait de la nouveauté et il la voulait assez rapidement.
Il commença donc à étudier avec certains ingénieurs et autres créateurs de machines et de moteurs pour mieux comprendre comment tout cela marchait. Il continua ainsi pendant un certain nombre d'années, s'impliquant des fois plus que d'habitude, tout en continuant à voyager de village en village. Puis il finit par arriver dans une capitale où par besoin d'argent il se proposa pour un travail dans un garage. Étonné par la rapidité à laquelle il passa l'exercice d'embauche, Kalyps fut engagé sur le champ. Bien qu'il possède des compétences techniques assez poussées, le Matoran a tout de même eu du mal à se faire au travail d'équipe présent dans le garage malgré le fait que par la passé il avait souvent coopéré avec d'autres Matoran. Néanmoins, cela permis à Kalyps d'apprendre de nouvelles choses et ce qui au départ n'était censé être qu'un simple petit boulot finit par devenir son emploi sur le long terme. En effet, il se rendit compte du nombre de véhicules divers et variés qui passait la grande porte d'entrée des garages et de ce qu'il pouvait en apprendre sans avoir à se déplacer en permanence comme il le faisait avant.
Récemment Kalyps a été assigné à la réparation et autres travaux concernant les pneus, roues et tout ce qui s'en rapproche. Plus précisément il travaille sur un énorme véhicule qui a été amené en urgence au garage. Au vu de l'ampleur de ce dernier tous les Matoran ont été requis afin de travailler séparément sur des parties bien précises. Pour mener à bien sa tâche, le Matoran pourra compter sur sa sorte de cric ainsi que sa caisse à outil personnelle qu'il adapte en fonction de son activité du moment. Il possède aussi un tabouret qu'il a lui même fait à l'aide d'une vieille jante ainsi que d'autres outils comme une plaque avec des roues qui dans le cas présent l'aide à déplacer sa caisse à outils sans encombre. Enfin, il pourra se servir de la machine à air afin de regonfler le pneu à la bonne pression avant de le remettre sur la partie du châssis qu'il possède à l'aide de sa machine à écrous avant d'ajouter l'enjoliveur si spécial du véhicule.


Kalyps est basé sur la structure de Purku créée en par Piruk en 2009. Je n'ai rien modifié sur ce coup là, si ce n'est les pieds que j'ai voulu Olda au lieu de Inika car je les trouvais trop gros pour l'utilisation que je voulais en faire, mais même Piruk a déjà fait des Matoran sur cette base en utilisant ce type de pieds donc rien d'incroyable.
La sorte de cric m'a été inspiré par "l'arme" sorti dans les playsets Bionicle 2006. Avec son allure de piston je me suis dit qu'il conviendrait bien même si au final c'est plus une réinvention de l'outil qu'une reproduction fidèle, néanmoins je pense que cela fait l'affaire. La partie du châssis m'a fait hésiter entre l'utilisation de pièces toute faites venant d'une Ferrari Technic et utilisant la roue dont je voulais me servir ou alors se la jouer custom comme je l'avais aussi imaginé. Au final, les pièces toutes faites étant difficile d'accès, je me suis dit que du custom serait mieux et me permettrait d'ajouter à ma guise divers bricoles "mécaniques". L'utilisation de la pièce trident ou des disques étaient déjà dans ma tête mais la structure à tout de même évoluée, notamment sur la longueur que j'ai raccourci par rapport à ma construction initiale. J'ai aussi rajouté une poutre Technic pour solidifié l'ensemble, ainsi qu'une suspension pour donner du détail tout comme l'espèce de frein que je voulais placer même si au final assez peu réaliste.
De base je pensais utiliser le pneu comme tabouret pour donner un aspect mignon à l'ensemble mais je me suis dit que tout de même, le Matoran était un professionnel et donc il devait avoir un vrai tabouret. Et c'est là que j'ai pu utiliser une des pièces toute faite de ma Ferrari mentionnée précédemment tout en gardant l'aspect roue initial avec l'utilisation d'une jante. La caisse à outil m'a pris un certain temps à faire pour bien comprendre comment faire marcher le système d'ouverture ainsi que de savoir quelle barres utiliser pour quelles longueurs à couvrir. J'ai néanmoins réussi et je dois avouer que j'en suis plutôt satisfait, car hormis les doutes des début, une fois la construction bien planifiée je n'ai pas eu de problème sauf un. En effet, la caisse était un peu trop volumineuse pour ajouter des poignées que le Matoran vu sa taille ne pourrait saisir. J'ai donc eu l'idée pour combler ce problème de faire une plaque avec des roues afin de créer un autre objet propre à l'univers des garages tout en me permettant de caser la caisse dessus afin de la déplacer facilement.
Enfin, la machine pour regonfler les pneus a été assez simple. J'avais déjà en tête l'envie d'utiliser la vraie pompe Technic jaune, puis par la suite l'idée de crée un espace pour caser le pneu sans qu'il ne roule. Après quelques essais et un peu de glande je sus finalement arrivé à faire le tuyau ainsi que l'arrière que je ne voulais de toute façon pas trop compliqué. L'enjoliveur quand à lui a connu quelques retouches afin de le rendre plus imposant en utilisant un plus gros disque mais mis à part cela il est resté somme toute simple à faire.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 22 Déc 2011 - 3:10

D'abords, Heniia;
J'aime beaucoup la base présentée ici, l'ensemble est cohérent, le schéma de couleur fait bien se mélanger les deux bleus, surmonté du trans du Kaukau. L'ensemble fait très robuste, mais ce qui devrait être une qualité en devient un défaut, car oui, Heniia n'as pas vraiment une base adapté à cette catégorie je pense, le corps étant trop massif et pas assez dynamique à mon goût. L'épaule Ignika et les épaulettes Nuva font trop "armure", et elle passe plus pour une une guerrière que pour une fille qui fait du skateboard.
Le design du skate est impeccable, après dommage que les pièces ne permettent de ne pas caser plus de bleu clair. Sinon il fonctionne bien, les barres son pas spécialement attachées mais elles tiennes et c'est le principal.
Quant au surf qui à première vue me paraissait étrange marche assez bien en fait malgré son aspect un poil compliqué qui disparaît vite à l'oeil.
C'est tout pour elle et c'est triste car autant les accessoires étaient très bons et la base de même, autant je trouve que les deux ne collent pas.

Resdiar ensuite utilise une base agréable à l'oeil, et même si les balls joint pointé vers le haut m'ont fait un peu peur quand tu l'as annoncé il, n'y a aucun problème de ce coté là finalement car le coté bossu qui en ressort est vraiment correcte et même sympathique je dois dire Les deux trous au niveau du torse me dérangent pas plus que ça, ça passe assez bien je trouve.
Pour la table, très similaire aux précédentes, les pièces aux pieds me paraissent assez étrange telles quelles,je te propose de relier les deux pieds qui s'opposent sur la largeur avec une poutre Technic, surtout que la disposition des pièces le permet, et si ça permet au tout d'être un peu plus stable.
Le tabouret est très réaliste, j'aime bien le détail du piston qui permet de baisser/monter le siège de manière fictive, c'est vraiment chouette.
Le fer à souder, malgré le fait qu'il soit difficilement fonctionnel représente néanmoins l'engin à merveille jusqu'au détail près, c'est vraiment bien foutu tout ça.
pour ce qui est de la prise, de l'ordinateur, des circuits et du reste, j'ai assez sourit car on se croirait en face de ces prototype d'ordinateurs énormes, après l'idée des trois compartiments pour les plaquettes est bien conçue, comme le reste. Le tout fonctionne très bien, c'est vraiment très jouable.
Un très bon ensemble, et personnellement l'utilisation des pièces System ne me gène pas du tout, du moment que ça reste du Lego (Et pas comme cette pièce Mégablock dans la disquette, hérétique !)

Kalyps, lui, réutilise bien la base "T-Shirt" de Piruk avec un schéma de couleur cohérent.
La partie mécanique de roue est intéressante, je pense ne pas être seul si j'avoue que j'aimerait bien voir le reste du véhicule, car étant donné la taille de cette partie là, héhé ...
Le fait que toutes parties s'assemble me plait bien, ça rajoute une part de réalisme au tout.
Le coup de s’asseoir sur la vielle jante est vraiment classique mais marche si bien, surtout avec cette base, ça fait partie à part entière de la scène
J'aime bien la pompe à air avec le "bloque roue" qui va avec, c'est un bon accessoire je trouve, tout comme le cric, qui à défaut d'être fonctionnel est très réaliste grâce au choix de la pièce du playset.
La boite à outils s'ouvre bien et les outils qui sont à l'intérieur contribuent au charme et à l'ensemble. L'utilisation de la plaque roulante pour déplacer la caisse est bien trouvé aussi.
Je doit avouer que j'aime beaucoup cette scénette là, car avec l'engin, les outils et tout le reste on se croirait vraiment dans son garage, c'est vraiment un ensemble sympathique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
thebionicle57
Vétéran récompensé
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 20
Localisation : Errant dans l'Univers

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 22 Déc 2011 - 12:58

mais c'est énorme ces trucs, si ce Calendrier de l'Avent existait, tout le monde l'achèterait
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kardakutax
Grand Gagnant du Concours Continu.
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 20
Localisation : Perdu dans mes boîtes de Lego

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 22 Déc 2011 - 13:21

Ce que tu as fait est très sympa et c'est dommage que cela se termine dans 2 jours.

L'équipement du mécanicien est sympa et réaliste (j'ai fait mon stage de 3ème dans une entreprise de transport, j'ai vu un vrai monteur de pneu). Par contre, je plains ton garagiste qui doit sûrement porter les pneus (80kg pour un bus) pour les enfiler à cette hauteur^^

Je ne commente pas tout, j'en aurai pour l'après-midi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 22 Déc 2011 - 21:09

22 Décembre: Sulirann et son équipement d'aventurier


Sulirann est un aventurier même si on peut aussi le considérer comme chroniqueur. En fait, il est un peu les deux à la fois mais reste surtout un grand vadrouilleur qui aime découvrir le monde aux alentours. Néanmoins le Matoran ne prends pas ce genre de choses à la légère et fait toujours en sorte de s'entraîner intensément avant un voyage, quelque soit sa durée.
Au départ, Sulirann n'était habitué qu'à voyager au sein de son île où il était chroniqueur. De ce fait, en plus de noter les différentes évènements liés aux différents village il servait aussi de messager et transmettait les nouvelles entre personnalités importantes de l'île. Mais cela n'était pas assez pour le Matoran qui trouvait son île un peu trop modeste niveau taille et pensait avoir tout vu. Il décida donc de s'embarquer sur de plus longs voyages où il pourrait aller découvrir les autres îles et habitants.
En plus de son entraînement physique important et son gabarit fait pour supporter divers chocs, le Matoran part aussi à chaque fois bien équipé. Son équipement ayant évolué au fil du temps et des aventures bien évidemment. Sa boussole est le seul objet qu'il ait gardé depuis le début de ses déplacements sur son île natale et définitivement sa meilleure alliée. Sa boîte en acier fait aussi partie de ces objets qu'il possède depuis longtemps, cette dernière ayant été confectionnée par lui même et lui permettant de ranger cartes, papiers, cahiers et moyen d'écrire à l'abri du climat naturel comme la pluie qui pourrait endommager son précieux contenu.
Au début, il se limitait donc uniquement à sa boîte puis le temps passant il acquit un sac à dos lui permettant de ranger plus facilement d'autres objets. Il changea de sac de nombreuses fois mais le dernier en date est un sac qu'il à acheté lors d'une de ses expéditions à un Matoran l'ayant lui même acquis d'une autre race. Le sac est léger et spacieux ce qui est une belle prouesse et lui permet donc de ranger diverses choses comme une loupe afin d'étudier de plus près certains formations rocheuses ou encore les éventuels minerais précieux qu'il pourrait débusquer. On pourra aussi noter ces sorttes de grosses allumettes qu'il a lui même confectionné et qui permettent par simple pression sèche sur une roche de s'embrasser permettant ainsi de s'en servir comme lumière ou pour effrayer des Rahi. Son sac peut être tenu à une main ou dans le dos, même si Sulirann ne sent jamais la fatigue du fait de le porter des heures durant.
Une autre de ses acquisitions les plus récentes est une machine à capturer le temps ou plus simplement un appareil photo. Véritablement stupéfait par ce que la machine pouvait faire, le Matoran a réussi à s'en procurer une après avoir troqué quelques pierres précieuses qu'il avait récupéré. Néanmoins il mit un peu de temps à apprendre à s'en servir correctement en essayant d'éviter les clichés flous. Pour l'aider dans sa tâche il confectionnera par la suite un pied qui souffrira aussi pas mal au cours du temps et des voyages.
Enfin, il possède une lame qu'il a aussi trouvé lors d'une de ses expéditions et qui a l'avantage de pouvoir être utilisée en tant qu'objet tranchant afin de menacer les Rahi ou de couper les feuillages encombrants mais aussi en tant que pince pour grimper certaines pentes.
Avec tout ça, Sulirann est un aventurier chevronné même si il lui arrive souvent de revenir sur son île natale afin de retrouver ses proches.


Sulirann utilise la base de Ryormi créée par Piruk en 2010. J'ai choisi cette base car elle me permettait de caser pas mal de choses du fait de sa stature et aussi car je n'avais pas encore trouvé d'activité appropriée pour elle. Néanmoins j'ai tout de même modifié pas mal de petites choses afin de la faire correspondre à mes envies. La première a été de remplacer les pieds qui auraient été bien trop gros sur mon Matoran étant donné qu'il n'aurait pas eu d'épées de Brutaka pour contrebalancer les proportions. J'ai opté pour un combo connecteur + pied Olda afin d'avoir des jambes un peu longues et mieux proportionnés tout en jouant sur la silhouette de la jambe. Forme que j'ai peu affiné avec l'ajout d'un pied de Slizer qui suit selon moi très bien la forme du pied Olda et permet donc une transition en toute souplesse. En cherchant un peu quoi mettre pour l'armure du corps, je me suis rendu compte que la Nuva marchait assez bien, puis cela a été au tour des épaulettes. Après quelques réflexions et le fait d'hésiter entre rouge et argenté pour les épaulettes, je suis donc parti sur un combo d'armures Nuva pour mon Matoran. J'avais encore un pied Stars a côté de moi que je pensais utiliser en tant que pied de prime abord avant que mon choix ne se porte vers le Olda. J'ai décidé de prendre cette pièce finalement pour faire un pagne à mon Matoran et ainsi boucher le trou entre l'armure et la base Kardatoran. A part pour le rajout d'une barre servant à accrocher l'amure qui sera ensuite adaptée pour accrocher le sac à dos, rien à ajouter de plus sur la construction du Matoran en elle même.
J'avais l'idée de la boîte en tête depuis un certain temps, je l'ai faite en grise car je savais que j'étais sûr d'avoir certaines pièces System dans cette couleur là. J'ai un peu hésité entre le fait d'utiliser une corde ou un élastique pour la lanière puis quand j'ai vu le grand élastique que je possédais, j'ai choisi ce dernier. Je savais que je voulais faire un sac mais je ne savais pas comment si ce n'est que je ne voulais pas faire le même genre que celui du ramasseur de champignons. C'est en fouillant dans mes pièces rouges pour le Matoran en lui même que j'ai flashé sur la tête de Vakama Hordika et me suis dit que cela ferait amplement l'affaire du fait de la profondeur de la pièce et de son look générale. L'accrocher était plutôt simple et j'ai pu facilement mettre des objets System tout fait dedans comme par exemple la boussole que j'avais repéré lors d'un précédent moc.
L'appareil photo m'est venu pendant que je réfléchissais à quel objet faire pour le Matoran. J'ai décidé par la suite de le faire en System car cela me semblait plus simple et au final, il n'y a rien eu de compliqué quand à sa réalisation à laquelle j'ai juste ajouté le fait de pouvoir mettre/retirer des plaques à photos. Le pied est tout aussi simple.
Enfin la lame a mis un peu de temps à être trouvé étant donné que je ne voulais pas partir dans la classique lame de Mahritoran. Après m'être posé sur le katana de Lewa Nuva, j'ai finalement opter en tombant par hasard dessus sur la lame de Tahu Mistika qui semblait intéressante du fait de la double utilisation qu'on pouvait en faire. Après avoir ajusté sa position sur la jambe du Matoran pour qu'elle rende bien le moc était fini.

Merci à tous pour vos commentaires et suggestions.
Bio-Mata: C'est une bonne remarque pour Heniia auquel je n'avais pas pensé même si au final pour moi quelque soit leur base, les Matoran sont libres de faire l'activité qu'ils souhaitent. Après si j'ai choisi cette base en particulier c'était avant tout du fait qu'elle était assez grande et costaude et donc me permettrait de caser beaucoup de choses dans son dos, ce qui était prévu à la base, vu que le Matoran devait représenter plus de sport. Au final même si leur nombre a été divisé par deux, je pense tout de même qu'elle convient encore bien pour cette utilisation. Après je peux comprendre amplement le décalage qui peut se produire en effet.
Pour la table, je ne sais pas si je dispose des bonnes poutres Technic étant donné que la plupart ont déjà utilisées, il faudra que je vois ça. Sinon cela s'écrit "Mega Bloks", un peu de respect tout de même.

Thebionicle57: Au vu de certains accessoires un peu surdimensionnés, je ne veux même pas essayer de penser au prix auquel il serait vendu hélas.

Kardakutax: Je suppose que quand il doit accrocher le pneu au reste, il baisse d'abord son cric afin de le mettre presque au même niveau que le sol comme cela il n'a plus qu'a faire rouler le pneu dans sa direction. Merci tout de même pour les précisions.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Ven 23 Déc 2011 - 20:25

23 Décembre: Phila et ses peintures


Phila est une Matoran qui n'est pas spécialement concernée par les problèmes de la vie de tout les jours. Toujours un peu distante quand il s'agit de fournir un effort pour certains travaux, on ne peut pas dire que l'idée de travailler dans une mine ou de vendre des poissons la tente guère. La seule chose qu'elle aime plus que tout en fait c'est la peinture.
Et là par contre on peut dire qu'elle est toujours motivée à l'idée de commencer une nouvelle toile. Son côté timide cache en effet une inspiration débordante, car où qu'elle passe elle observe tout ce qui bouge ou non et s'imagine quasi instantanément la peinture qu'elle pourrait en tirer. Néanmoins la Matoran peint souvent chez elle donc en "studio" et pour garder la trace de tout ce qu'elle voit, elle a souvent recours à son carnet de croquis où elle peut facilement poser ses idées et ce qui l'entour sur la feuille pour ainsi réutiliser tout ça plus tard une fois devant sa toile. Une fois qu'elle est rentrée elle peut ainsi commencer immédiatement à peindre en choisissant d'abord sur quelle toile peindre puis ensuite en la plaçant sur son chevalet solide et stable. Si la toile qu'elle a choisi est un peu trop grande, cela ne lui pose de problème car elle peut toujours utiliser le tabouret que lui a fait un de ses amis pour ainsi être au même niveau que la zone dont elle doit s'occuper.
Pour le reste elle dispose de nombreux pinceaux de tailles et formes variées qui lui permettent de réaliser tout ce qui lui passe par la tête sans trop de problèmes. Afin de se faciliter la tâche Phila s'est munie d'un meuble qui lui permet de concentrer en un seul lieu tout ce dont elle a besoin. De l'endroit pour laisser sécher ses pinceaux ou simplement les poser jusqu'à son bol d'eau afin d'y nettoyer ses précieux outils en passant par son bol afin d'écraser les pigments. En effet, la Matoran se sert de pigments et liquide liants afin de créer ses peintures de diverses couleurs et doit donc faire toute la préparation qu'il convient avant de pouvoir les utiliser dans les meilleurs conditions.
Avec tout ça elle est sûre de ne pas avoir à rejeter la faute sur son matériel si sa peinture est ratée. Néanmoins Phila a eu tout le temps de s'entraîner depuis des années et est donc devenue particulièrement bonne dans sa pratique de la peinture. Assez bonne pour recevoir des compliments des autres Matoran qui lui ont donné assez confiance en elle pour vendre ses toiles afin de se faire un peu d'argent sans avoir à travailler ailleurs. Il n'est donc pas rare de voir la Matoran marcher sans but dans le village pendant que ses compagnons travaillent étant donné qu'elle est toujours en recherche d'inspiration. Elle réussie même à vaincre sa timidité de temps en temps afin de demander à des créatures étranges venant d'autres races afin qu'ils prennent la pose pour elle et son carnet à croquis avant d'être immortalisés dans une de ses nouvelles peintures.


Phila utilise la base de Johx créée par Piruk en 2010. Je n'ai rien modifié de particulier et je suis parti après de longues minutes de réflexion sur un schéma de couleur rouge foncé/blanc. Au départ, au vu des pièces utilisées je pensais que le rouge serait dominant par rapport au blanc mais une fois le Matoran fini c'est plus l'inverse qui s'est produit ce qui en soit n'est pas spécialement grave.
Pour les objets j'avais juste en tête les toiles donc j'ai commencé par cela en les faisant à l'aide de pièces System. Par le passé j'avais pensé à prendre de simples feuilles de papier puis je me suis dit qu'en utilisant des pièces je pourrais donner la forme du cadre plus facilement. J'ai fait deux toiles afin que la Matoran puisse au moins en transporter une facilement sous un bras. Je n'avais pas spécialement d'idées pour le chevalet au départ si ce n'est l'image que je m'en faisais dans la tête. Puis en réfléchissant à la manière dont ajuster les différents éléments les idées me sont venues assez rapidement et j'ai pu tout assembler sans gros problèmes tout en conservant une forme qui selon moi est proche du chevalet. Seul bémol, le côté non transportable de mon objet hélas.
Pour les pinceaux le mieux aurait été de prendre le pinceau sorti dans la minifig d'une des séries à collectionné sorties récemment. Seul problème, je n'ai pas la figurine du peintre en question et c'est donc en cherchant une brosse de cheval pour minifig (que d'ailleurs je n'ai pas retrouvé) que j'ai eu plusieurs idées. Quatre pinceaux on été fait à l'aide de pièces System, soit en utilisant directement l'objet tel quel comme par exemple les deux balais soit en bricolant un peu avec divers pièces pour leur donner l'apparence voulue.
Ensuite comme je voulais caser plusieurs éléments, j'ai décidé de les regrouper sur une seule sorte de table où j'ai donc pu caser mon bac à eau, mon bol à pigment et mon endroit pour sécher les pinceaux.
J'ai repris mon modèle de livre car je voulais absolument que la Matoran ait un carnet à croquis et même si je ne l'ai pas précisé, j'ai fait un tabouret juste après les toiles afin que la Matoran puisse accéder à chacune de ses parties.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Ven 23 Déc 2011 - 23:45

Sulirann est un Matoran correcte,le faitt qu'il reprenne tel quel une base de Kardatoran est assez dommage quand même.
Les bras son assez étranges à êtres tout droits comme des "I", encore ça passe assez bien grâce aux épaulettes Nuva mais le tout reste assez rigide.
L'armure au corps est bonne, avec le torse Nuva et le pied Stars qui se combinent à merveille.
Le boitier fait assez massif quand même, mais le plus impressionnant reste l'appareil photo qui est vraiment énorme, je pense que la pièce 2 x 1 avec le trou au milieu aurait pus suffire si tu ajoute une lunette, et en utilisant deux plaques 1 x 3 tu pourrait y coincer une pièce 1 x 1 cylindrique pour faire une sorte de "pellicule". Après, si c'est vraiment un appareil d'une époque assez primitive je peut comprendre.

J'aime bien plus Phila et ses éléments pour peindre.
Pendant la construction de la Matoran j'avait un peu peur car du noir on voyait arriver du gris, du rouge, du blanc, au final le tout s'harmonise et s'équilibre ce qui rend très bien à l'oeil. Elle a une storyline que j'aime bien avec le coté "Je prend confiance en moi avec ma passion", j'ai trouvé ça sympathique.
Même si le chevalet a un troisième pied un peu bizarre l'ensemble reste très bien, j'aime pas mal l'idée d'utiliser du beige pour symboliser le bois.
Les toiles sont simples et efficaces, comme il faut. Pour les pinceaux, le meuble est adéquate et très utile. Les pinceaux en eux-mêmes sont très variés, du gros rouleaux à celui qui doit peindre des traits très fins. Elle sort bien armée pour peindre, l'attirail est bon, efficace, c'est encore une fois du bon travail.

Continu comme ça, et pour aujourd’hui (Post après-minuit oblige) je crois avoir ma p'tite idée derrière la tête, même si je garde un doute je pense savoir ce que c'est.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Sam 24 Déc 2011 - 23:29

24 Décembre: Vae Faerian et la musique


Tout a commencé quand Kemsa, joueur de Pahgio, une sorte d'instrument mêlant une multitude de touches et quelques cordes a fait la rencontre de Terdian, joueur de percussions. Même si Kemsa est d'un naturel joyeux, dynamique et nomade et que Terdian est plus casanier et renfermé, les deux Matoran se sont trouvés suffisamment de points communs dont la musique afin de faire un petit bout de chemin ensemble tout en fondant leur duo jouant sur les contrastes de leur deux instruments.
Puis ils ont rencontrés Sephian et sa flûte qui tout comme Kemsa n'avait pas vraiment de but dans la vie si ce n'est se faire plaisir en jouant de son instrument. Au début Terdian était peu convaincu par l'instrument du Matoran qu'il jugeait peut être un peu trop simple. Il changea néanmoins complétement d'avis quand Sephian lui fit une démonstration de ses compétences qu'il avait amélioré au fil des années avec l'aide de professeur. En effet, contrairement à ses deux comparses, le Matoran possède une vraie éducation musicale après avoir été admis dans un conservatoire. Hélas cette vie un peu stricte et le fait de jouer en orchestre ne lui tentait pas plus que ça, il n'a donc gardé que ce qui l'intéressait de ce qu'il avait appris là bas et a quitté l'établissement. Il rejoignit donc le groupe après les avoir convaincu avec sa culture ainsi que sa pratique.
C'est d'ailleurs par la suite Sephian qui conseilla au deux autres Matoran d'engager un de ses amis du conservatoire qui jouait d'une sorte contrebasse. Selon lui le groupe aurait gagné a avoir un véritable instrument à cordes en son sein. Kemsa et Terdian, connaissant le passé du Matoran acceptèrent d'autant plus que le groupe était avant tout une façon de s'amuser et d'expérimenter sans trop se prendre la tête. Néanmoins, Ragh le fameux Matoran en question n'était pas spécialement intéressé par l'offre. Contrairement à Sephian il était tout de même plus "classique" dans sa façon de jouer et de voir la musique. Alors quand il vit les trois Matoran débarquer avec leur instruments que rien ne semblant rapprocher il déclina la proposition. Néanmoins le temps passant, Ragh se rendit compte qu'il n'avait rien de spécial à faire avant son prochain concert en orchestre qui aurait lieu dans quelques mois. Malgré tout, du fait de son caractère il ne demanda pas tout de suite à intégrer le groupe mais leur fit plus comprendre qu'ils devraient répéter ensemble afin de voir si cela pourrait marcher. Comme les trois autres Matoran n'étaient pas spécialement pressés, ils acquiescèrent aux demandes de Ragh. Ce n'est donc qu'après un certain nombre de sessions plus ou moins sérieuses du fait du "commandement" du quatrième Matoran que ce dernier accepta de prendre à son tour la route avec ses nouveaux comparses histoire de faire quelques chose sortant un peu de son ordinaire en attenant son prochain concert.
Flea fut la suivante a rejoindre le groupe même si son admission fut assez controversée. En effet, cette Matoran pleine de peps et d'énergie à revendre n'avait pas grand chose pour elle. La première et sûrement la plus importante, le fait qu'elle n'ai jamais joué d'un seul instrument de toute sa vie. C'est bien simple à part parler très fort et embêter son monde, la Matoran n'est pas reconnue pour ses capacités à aider les autres Matoran de son village. Pire encore ces derniers seraient bien content si elle finissait juste par quitter le village tout court. Néanmoins, et c'est difficile à comprendre Terdian tomba sous son charme. Non pas qu'il ne se rendait pas compte que la Matoran avait plus l'air d'être une épine dans le pied qu'une aide précieuse, mais il voyait en elle une énergie tellement débordante qu'elle était faite pour la musique. Il pensait que si elle arrivait à canaliser tout ses forces dans un instrument elle pourrait devenir une musicienne très intéressante, non pas au sens classique du terme mais plus dans le sens de l'émotion et des sentiments qu'elle amènerait avec elle. Malgré cette explication, Kemsa doutait tout de même et Sephian et Ragh quand à eux faisait bloc commun du fait de leur enseignement classique en disant qu'il n'y aurait rien de bon à en tirer. Terdian quant à lui ne voulait pas quitter la Matoran car il était sûr de son potentiel, néanmoins au bout de quelques semaines et zéro améliorations plus tard, le reste du groupe décida de poser un ultimatum au batteur. Ce dernier ne pu le tenir et décidant coûte que coûte de rester avec Flea fut contraint de quitter le groupe qui quant à lui voulait continuer sa route.
Kemsa, Sephian et Ragh étaient donc repartis de leur côté laissant Terdian derrière. C'est au cours d'une de leur visite dans un village de l'eau qu'ils découvrirent Soelian dont ils avaient entendu parler auparavant. En effet, la Matoran était l'une des seuls qu'ils connaissaient à maîtriser parfaitement selon le dire de certains son instrument, le Onnq une sorte de harpe assez complexe a utiliser. Dans son cas, la Matoran avait été l'élève élue pour apprendre à se servir de cet instrument ancestral qui naviguait de génération en génération et n'était appris qu'à une seule personne à la fois. Les trois Matoran étant restés sans voix après qu'elle leur ait fait écouter une de ses compositions, ils s’empressèrent de lui proposer de rejoindre leur groupe. Néanmoins la Matoran étant assez timide et surtout l'instrument étant lié à sa communauté et n'ayant jamais quitté le sol du village elle dû décliner leur offre. Les Matoran finirent par quitter le village déçus, tout comme Soelian qui pour une fois dans sa vie aurait bien aimé quitter son lieu de naissance afin d'explorer le monde au lieu de rester seule avec son instrument. En voyant ça, la Turaga locale pourtant farouche adepte des anciennes croyances lui laisse la chance de quitter le village. Après tout, ne sachant pas combien de temps il lui restait à vivre, elle pouvait au moins faire un "don" à la nouvelle génération. Néanmoins l'instrument ne devant pas quitter le village, Soelian dû se débrouiller avec toute sa communauté afin de recréer un autre Onnq en parfait état de marche ce qui fut plus dur à faire qu'à dire étant donné que les plans étaient depuis bien longtemps perdus. Après quelques péripéties elle arriva finalement à en construire un second et pu partir à la recherche du groupe qui avait quitté le village quelques semaines plus tôt.
Heureusement pour elle, elle le retrouva assez vite te non loin de là. Malheureusement pour elle, le groupe était sur le point de se séparer. Ragh en avait marre de ne pas voir de plan sur le long terme avec le groupe, Sephian pensait continuer seul de son côté et Kemsa vivait tout ça en spectateur déjà déçu d'avoir perdu Terdian plus tôt. Les choses ne semblaient donc pas spécialement bien parties, mais Soelian pris sur elle et tenta de convaincre les différents partis tout en mettant bien au clair que si elle restait avec eux, ils pourraient apprendre en jouant avec elle. La Matoran eu finalement raison d'eux et le groupe se "reforma" et continua donc un peu sa route.
Néanmoins après quelques temps il devenait certain que quelque chose manquait à l'ensemble: des percussions. Pour Kemsa, cela semblait facile, il voulait aller retrouver Terdian. Néanmoins Sephian et Ragh n'étaient pas convaincu et pensaient qu'il serait beaucoup plus simple d'en engager un nouveau qui avait autant si ce n'est plus de compétences que l'ancien membre du groupe. Kemsa arriva tout de même à les convaincre de lui laisser une chance afin qu'il retourne seul au village où ils avaient quitté Terdian et Flea afin de le ramener dans le groupe.
Les deux Matoran s'étaient néanmoins déplacés depuis et après quelques recherches Kemsa finit par les retrouver. Il fut surpris de voir que Terdian avait eu raison au final. Ce dernier avait bien réussi, il ne savait comment, à "transformer" la jeune Flea. Celle-ci savait en effet jouer d'un instrument et même si ce dernier semblait plutôt simple en apparence, une sorte de grosse cymbale creuse, le moins que l'on puisse dire c'est qu'elles y mettaient l'énergie nécessaire. Terdian rejeta néanmoins la proposition de son ancien ami en partant du principe qu'ils l'avait abandonné. Kemsa dû donc jouer avec ses arguments afin de convaincre son ami. Il y arriva au final, en disant que si eux avaient besoin d'instruments à percussion, il en était de même pour Terdian et Flea qui ne pourrait continuer à jouer sans instruments à cordes et à vents.
Les six Matoran se trouvèrent donc au complet au sein d'un groupe uni quelques temps après. Avec les nombreuses frasques qu'ils avaient déjà vécues, le groupe se munit d'un nom définitif: Vae Faerian qui pourrait se traduire par "Ainsi va la vie" où "Au cours de l'existence" si l'on veut être plus sérieux.
Depuis le groupe continue de tourner dans les villages, ayant acquis un style très particulier emprunt de moment mélodiques comme de moment forts et jouant sur un grand nombre de registres permettant à l'auditeur un tant soit peu concentré de se laisser emporter dans cette musique qui même sans parole arrive à réveiller les sentiments.


Les six Matoran sont basés sur la structure de Takoa créée par Shaddow en 2008. J'ai modifié assez peu de choses si ce n'est les bras sur deux Matoran afin de leur permettre de mieux tenir leur instruments et aussi pour éviter d'utiliser trop de bras Metru qui pourraient m'être utile pour des futurs Matoran. J'ai aussi changé un poil la base sur Terdian étant donné que je ne pouvais ni caser un pied de Slizer noir ou en vieux gris foncé. J'ai donc casé un connecteur et relié ce dernier directement à la base Moltoran avec un ball-joint.
Pour les instruments j'ai eu l'idée du Onnq il y a déjà un certain temps quand j'avais commencé à penser à la probabilité d'un Matoran musicien. J'ai donc utiliser un pied de Piraka que j'avais aussi vu auparavant et puis ensuite j'ai fait en sorte d'avoir une forme de de demi cercle à l'aide des pièces à angles que j'avais. J'ai ensuite sélectionné des pièces avec beaucoup de trous Technic afin de me permettre de caser un maximum de fil pour faire les cordes. Les tambour si je puis dire avaient aussi été visualisés il y a quelques temps avec la pièces turbine ainsi que la pièce en forme de coupelle. Puis me rendant compte que je n'avais que deux pièces à turbines j'ai du chercher autre chose. J'ai fini par prendre des jantes puis en conservant l'idée des turbines j'ai ajouté un disque de Roboriders et fait un dernier instrument à l'aide de roue Znap et disques Technic.
La flûte aussi était déjà pensée dans ma tête même si j'ai essayé de la modifier un peu en la faisant continuer sur le sol puis en la faisant remonter. Sûr c'était original mais le résultat me semblait trop imparfait ou peu adapté, je suis donc revenu à un classique.
L'idée du Pahgio avait aussi murit quelques temps auparavant. Là il a juste s'agit de savoir quelles dimensions prendre, quelles pièces choisir et comment les agencer. Par la suite j'ai rajouté deux lignes de pièces noires avec deux trous cruciformes et un trou circulaire afin de donner un peu de masse à mon instrument et pour donner le sentiment que toute la machinerie de l'appareil était située à ce niveau.
Je pensais au début faire une sorte de guitare aussi mais du fait des infâmes bras Metru utilisés pour la base j'ai dû revoir mes plans. Après un certain temps de réflexion j'en suis venu à l'idée de la contrebasse que j'ai réalisé avec des pieds Inika et autres poutres Technic. Idem pour le dernier instrument qui au vu des limitations des bras m'a demandé du fil à retordre. Au final, j'ai fait quelque chose de simple en visualisant une grosse roue à côté d'un petit Matoran. La différence d'échelle me plaisait et après avoir réduit la largeur du pneu afin de l'avoir dans la bonne couleur j'ai pu finaliser l'instrument en lui donnant un explication dans la storyline. Au début je pensais faire une scène en guise de bonus étant donné que dans la storyline je préférais que le groupe joue au même niveau que le public mais au vu de la place que prenne les six Matoran et leur instrument j'ai renoncé.

Ah et enfin avant que je n'arrête de taper sur mon clavier car même moi je suis à bout de force, je vous souhaite à tous un joyeux noël et d'agréables fêtes.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.


Dernière édition par Loserkiller le Dim 25 Déc 2011 - 17:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Dim 25 Déc 2011 - 16:58

25 Décembre: Vhangr et son évolution mystique


Vhangr est un Matoran Chaman. Néanmoins il est difficile de définir Vhangr comme un Matoran traditionnel tant il a changé au cours du temps. En effet, contrairement à d'autres de ses comparses Chaman, Vhangr n'a pas appris les rites et cérémonies d'un ancien Matoran mais d'un individu venant d'une autre race. Ce n'était pourtant pas spécialement bien parti à la base, l'individu rejetant les demandes du Matoran. Ce dernier ne voulait néanmoins pas lâcher l'affaire convaincu qu'il en apprendrait plus d'une race extérieure que de l'un de ses semblable. Ou tout du moins c'est ce qu'il avait vu lors d'une vision quand il était gravement malade, et donc convaincu d'avoir vu l'avenir il ne pouvait en être autrement pour lui.
Finalement, au bout d'un certain temps l'individu accepta tout en le mettant en garde des sacrifices que le Matoran à faire si il voulait être à la hauteur. Vhangr ne broncha pas et accepta même si il savait que ce qui allait l'attendre n'allait pas être de tout repos. Il appris et s'entraîna en compagnie de l'ancien Chaman pendant presque un an, ce dernier repoussant sans cesse l'épreuve finale, jugeant le Matoran encore trop jeune. Après de longues séances de méditation, de spiritisme et autres consultation auprès d'individus, pu enfin passer l'épreuve finale qui allait faire de lui un Chaman respecté par ses pairs.
L'énoncé était simple, se libérer de son apparence matériel et transcender son âme qui fait de lui ce qu'il est vraiment. Casser la barrière entre le corps et l'esprit semble plutôt simple à l'écrit mais moins en pratique quand l'idée est au final de frôler la mort. En effet, la seule façon pour le Matoran de rejeter ce qu'il est vraiment est de retirer son Kanohi, or en faisant ça il s'expose avec le temps qui passe à une mort certaine.
Inhalant certaines fumées et gaz, le Matoran entra en transe et alla chercher le conseil des esprits, des siens ayant vécus avant lui et étant morts. Le combat fut rude, Vhangr devant les convaincre qu'il devait casser une tradition remontant à des millénaires qui faisait le lien entre Matoran, Toa et Turaga et était à l'origine de leur identité propre. Mais le Matoran ne lâcha rien, reniant ses origines, reniant son avenir, la futur possibilité de devenir un Toa et fini par gagner son duel avec les anciens.
Quand il se réveilla, un jour entier avait passé et chose surprenante, le Matoran n'était pas mort même en ayant retirer son masque la vieille. Il pouvait respirer et voir au loin sans problème. Mais l'épreuve n'était pas finie et le chaman qui était resté à ses côtés pendant tout ce temps lui ordonna d'aller directement chasser un Rahi afin de lui faire définitivement prendre conscience de la relation entre la vie et la mort et la transformation constante de toute chose. Vhangr encore dépassé par les évènements fut conduit vers la forêt la plus proche où il du faire face à un Rahi sanglier extrêmement bien armuré. Mettant une nouvelle fois sa vie en jeu le Matoran combattit tant bien que mal le Rahi. Avec l'aide de branches et autres cailloux il mit finalement fin à la vie de l'animal. Remerciant son esprit vaincu, il arracha l'armure de la tête et la posa sur la sienne. Sentant la pluie battante qui s'était intensifié durant son duel, le jeune chaman regarda en direction du ciel et cria. Vhangr n'était plus et ne serais plus jamais un Matoran.
L'individu qui l'avait entraîné pendant tout ses longs mois était parti pendant le combat, connaissant l'issue. L'ancien Matoran ne le revit plus jamais et reparti en direction de son village d'origine. Une fois là bas il commença à utiliser ses compétences pour soigner les Matoran malades et participer à la vie sociale de la communauté. Néanmoins certains anciens du villages et les Turaga n'appréciait pas trop le nouveau Vhangr qui n'était au final plus des leurs. Sentant l'hostilité à son égard, il parti alors du village dans la nuit afin de ne causer aucun éventuel futur conflit et décida d'aller de village en village pour offrir ses compétences.
Vhangr possède une pipe qu'il s'est confectionnée et est presque continuellement dans sa bouche fumant diverses épices et autres produits étranges qui l'aide vraisemblablement à mieux à s’accoutumer à la vie sans Kanohi et à intensifier ses sens. Pour ses consultations, il se sert de son sceptre afin de dessiner des formes dans l'air tout en jouant sur de la fumée qu'il laisse s'échapper de sa "lanterne". Il possède le plus souvent tout ce dont i la besoin pour soigner les Matoran avec des herbes et autres branches dans son sac ainsi que quelques formules bien précises inscrites sur une sorte de parchemin qu'il a réalisé pendant qu'il s'entraînait avec l'ancien chaman.
Vhangr n'est néanmoins pas inconnu au danger du monde extérieur et c'est ce pourquoi il possède une petite dague cachée dans sa main dont il peut se servir en cas d'attaque.


Vhangr utilise la base de Kiron créée par Piruk en 2010. Je n'ai pas modifié grand chose sur la base en elle même si ce n'est la suppression des détails caractéristiques au Matoran de base comme par exemple les épaulettes. Pour le reste j'ai adapté les jambes à mes envies afin de faire ressortir le schéma de couleur Keetorange et noir. J'ai rajouté d'autres pièces pour contribuer à l'aspect un peu chaotique du Matoran comme des barres ou les yeux de Bohrok. J'ai aussi mis une pièce dans le dos pour lui donner une forme courbée ainsi qu'une pièce à l'avant pour servir d'armure.
Pour la plupart des objets on peut dire que j'avais déjà en tête leur conception et qu'au final cela n'a pas spécialement changé lors de leur réalisation. C'est le cas de la lanterne par exemple. Pour le sceptre je ne savais pas trop quoi utilise de base, pensant me servir d'une épaulette de Gali Mistika pour avoir un beau cercle ou encore utiliser de simples lames. Au final, j'ai jouer sur la tête de Rahskhi et rajouter des dents suspendues à des fils après avoir vu quelques photos de référence de chamans.
Le parchemin a s'est fait assez facilement même si de base je prévoyais d'utiliser de vraies feuilles que j'aurais enroulé et attaché à l'aide d'élastiques autour de mon cylindre fait de pièces System. Seul problème, avec l'utilisation d'un bras de bot pour maintenir le parchemin au personnage, cela aurait voulu dire que la feuille allait être percer à chaque fois qu'elle passait sur le bras de bot. C'était réalisable mais au final peu intéressant donc je me suis contenté des éléments System.
La pipe a été crée car je ne savais pas quoi caser sur la bouche apparente du personnage. L'idée aurait été de caser des pièces pour faire comme un masque de plongée sous marine mais n'ayant pas vraiment les pièces de disponibles pour ça j'ai opté pour la solution de la pipe qui est d'ailleurs plus original. Enfin le sac que je pensais au début faire simplement avec une visière de Slizer a finalement été fait avec une tête de Roborider car mon premier essai en la matière m'avait laissé peu convaincu.
Et pour ceux qui se demanderait, l'idée de la cape est venue assez rapidement pour ajouter une touche de mystère au personnage ce qui convenait bien à son rôle et à ses fameuses facultés de Shaman.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Dim 25 Déc 2011 - 17:49

Ah, à coté alors, je dois avouer que j'avait vu un autre ensemble de taille bien plus conséquent que tu as déjà reviewé ... Pour le 31 peut-être ?

Bon on a un groupe et je dois avouer que je très agréablement surprit. On a 6 Matoran, tous avec des instruments différents, très bon choix au niveau du nombre, je pense qu'avec 7 ou 8 cela aurait fait trop. La storyline pleine péripétie est vraiment intéressante à lire.
La base correspond bien du fait qu'elle soit assez polyvalente, elle n'est pas ancrée sur un style prédéfini.
Après évidemment, bras Metru obligent, pas mal de mouvements ou postures sont impossibles. Mais sinon c'est un bonne base.
Les instruments ensuite; La harpe, même si elle possède un design assez atypique possède vraiment un certain charme, il y a une recherche de forme que j'aime bien avec les pièces Technic à angle et le socle avec le pied Piraka. J'aime bien aussi le fait que les fils de coutres ne soient pas orientés dans le même sens pour la main droite et la main gauche, ça rajoute un peu de réalisme à l'ensemble. Bref, bon instrument, et je passe tout de suite au second; La contrebasse.
À vrai dire j'ai cru en la voyant que c'était un instrument plutôt proche de la cithare voire d'une lyre avec la poutre Technic qui part en diagonale, ce qui fait que la disposition des cordes est si particulière, après c'est qu'une question de termes, l'instrument rend bien, même si l'archet est relativement simple le tout est assez sympathique, j'aime bien aussi l'idée du pied pour tenir l'instrument.
Concernant le Pahgio, qui est très semblables aux instrument à claviers que l'on connait (Mais lequel précisément ? Orgue Hammond ? Synthétiseur ? On ne saura peut-être jamais ...) avec l'ajout de deux cordes qui font son originalité. Les touches noires surélevées par rapport aux blanches rajoutent au réalisme de l'instrument
Les percussions, même si les fûts ont une allure un peu de baril, on une forme simple et efficace avec les roues, même ci ça fait un peu vide, j'aurait bien vu une ou deux cymbales sur les coté histoire de combler une peu le vide.
Le genre de gong ensuite est assez simple, je l'aurait peut-être mieux vu "suspendu", ou avec un semblant de suspension, plutôt que tout droit sur un pied.
Pour finir, la flûte, avec laquelle j'aime bien l'idée des trous des écrous pour symboliser les trous de l'instruments et la forme du Kanohi qui donne l'impression qu'il poste vraiment la bouche au bout pour jouer.
Bref, un groupe bien sympathique, un joli cadeau de Noël qui marque un premier palier de ce calendrier avant le 31.

Vhangr ensuite est un Matoran assez original je trouve, l'aspect "animal" du Kanohi est bien retranscrit avec l'histoire du sanglier.
J'aime bien les accessoires avec le collier, le sceptre, la cape et tout, ça fait vraiment très complet, j'aime beaucoup les chamans à l'origine et je trouve de ce que tu en as fait est vraiment pas mal, tout est là, avec un un petit coté assez sombre en plus qui n'est vraiment pas déplaisant bien au contraire. L'histoire est bien agencée, c'est du bon boulot comme d'habitude.

D'ailleurs, et je suppose que c'est déjà prévu, ce serait sympa d'avoir une grande photo de famille avec tout les Matoran à la fin de ce calendrier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Lun 26 Déc 2011 - 21:29

26 Décembre: Aemne et le véhicule à escorter


Aemne fait partie d'une force paramilitaire de Matoran rejetant l'autorité des Toa. Ces derniers décidèrent alors au vu des nombreux problèmes qui occupaient déjà la planète de les laisser se débrouiller seuls comme ils l'avaient exigés. Sans la protection de l'Alliance, les attaques venant d'autres races ne se firent pas attendre et comme ils l'avaient annoncés, les Matoran prirent les armes pour défendre leur ville, quartier après quartier et si il le fallait, emmener le combat jusqu'à chez l'ennemi.
Aemne à été éduquée toute se vie en tant que patriote soutenant les idéaux de sa région. On peut donc plus facilement comprendre sa haine innée envers les Toa ainsi que toutes autres étrangers qui voudraient occuper sa ville. Impatiente et voulant toujours faire partie de l'action, elle rejoignit dès qu'elle le pu les forces qui se regroupèrent. Du fait de son agilité et de sa rapidité couplé à un courage presque suicidaire, elle fut placée dans l'infanterie où elle se vit recevoir une mitrailleuse automatique toute neuve aux origines donc assez obscures. La Matoran apprit rapidement à se servir de l'arme et au fur et à mesure des combats et de son utilisation, l'améliora en ajoutant une baïonnette ainsi qu'une visée laser qui même si très discutable quand à la nature de l'arme sur laquelle elle est montée permet de faire peur aux ennemis les plus froussard quand ils voient le point rouge naviguer dangereusement sur leur corps. On peut aussi ajouter que grâce à sa poignée et ses munitions facilement rechargeable, l'arme est très facile d'utilisation.
Pendant quelques semaines, Aemne était envoyée sur des missions de reconnaissance à risque élevé. Et même si la Matoran était loin d'être discrète, elle s'en sortait toujours en affaiblissant à chaque fois l'armée ennemie de façon notable. Elle fut donc déplacée à un autre poste possédant plus de responsabilités mais aussi en apparence plus de sécurité. En effet, elle fut chargée avec d'autres Matoran et sous le commandement d'un chef de protéger, maintenir et se déplacer avec un véhicule militaire de type EV-17 qui pourrait être comparable à une batterie de missiles montée sur chenilles.
Cette dernière peut lancer 35 missiles simultanément et est le plus souvent utilisée afin de faire sortir des ennemis rapidement d'un lieu précis étant donné que les missiles le plus couramment utilisés sont des missiles bons marchés à l'impact limité. Le véhicule utilise donc des chenilles pour se déplacer mais néanmoins du fait des armures rajoutés sur les côtés pour mieux le protéger, il est difficile de faire du tout terrains avec. Il existe des variations pour cela, se limitant le plus souvent à l'armature du véhicule afin d'améliorer sa mobilité. Pour le reste, la machine est souvent programmée avant son utilisation via un ordinateur pour la suite être simplement contrôler à l'aide de boutons pouvant modifier la vitesse ainsi que l'angle de tir. Une grosse partie de la machinerie est quant à elle cachée sous des coques épaisses permettant de la protéger au mieux des éventuels impacts. En guise de décoration, quelques lames sont placées à l'avant afin d'effrayer d'éventuels passant à qui il ne faudrait pas beaucoup de temps pour savoir à quoi ils ont à faire.
Et autant dire que quand ils s'en aperçoivent, les ennemis font tout pour détruire la machine au plus vite. C'est pour cela qu'au final Aemne n'y a pas vraiment gagné en changeant de grade. Néanmoins cela l'importe peu et malgré la lenteur du véhicule et le fait qu'il doive passer dans des allées larges souvent propices à des embuches ennemies, au moins elle voyage constamment, allant d'un point stratégique à un autre suivant les ordres de ses supérieurs. Elle dû bien sur apprendre à s'occuper du EV-17 mais elle en eu tout le temps durant ses pauses à l'abri derrière un bunker de la force paramilitaire. Ses derniers sont d'ailleurs sous traités à une autre race ce qui peut sembler bizarre vu la haine de l'étranger qui sembler hanter l'esprit de ces Matoran. Néanmoins on peut se dire qu'une fois de plus il s'agit "d'un poids, deux mesures" et que la plupart des Matoran faisant parti de l'armée ne le savent même pas.
De son côté Aemne s'enfiche et continuera à servir les siens tant qu'elle le pourra, soit pas avant de ne se faire tuer en plein combat ce qui la rendrait fier préférant mourir en guerrière qu'en simple civil.


Aemne est construite sur la base de Errel confectionnée par Biomaster en 2008. Sûrement la base la plus compliquée si je puis dire de toute celles que j'ai faite jusqu'à présent et celles encore à faire. J'ai choisi un schéma de couleur blanc, vieux gris foncé et nouveau afin d'avoir un aspect urbain que je voulais pour ma "guerrière du futur". Pour le reste j'ai modifié assez peu de choses si ce n'est un placement de couleur somme toute un poil différent de l'original avec quelques rajouts comme les yeux de Bohrok sur les jambes pour équilibrer mon schéma ainsi que d'autres petites pièces dans le dos ou à l'avant.
Le véhicule a mis un certain temps à se faire même si j'avais la plupart des idées déjà en tête. J'ai commencé par la batterie de missiles étant donné que je savais les pièces que je voulais utiliser et surtout que je voulais voir la taille de l'ensemble. Une fois l'assemblage fait, j'ai ensuite moccé les parties System avec l'avant et l'arrière. Ces dernières se réaliseront néanmoins au fur et à mesure de la construction. Il faut aussi préciser que c'était loin d'être évident du fait des dimensions impaires de l'ensemble. Quoiqu'il en soit par la suite je me suis attaqué à la structure pour à nouveau voir sa taille par rapport à ma batterie. J'ai d'abord fait les chenilles, puis le reste à l'aide de pièces spécifiques pour relier mes poutres Technic et avoir une base solide. Je ne pourrais pas être spécialement plus précis mais en cherchant un moyen de cacher les jantes des chenilles, j'ai trouvé les bouclier de Toa Hagah plus intéressant et possédant une meilleure forme qu'une éventuelle lame. Afin de couvrir la base et pour montrer qu'il y avait bien des mécanismes actionnant toute la machine, j'ai rajouté des dos de Rahkshi pour donner du relief. J'ai ajouté des pièces en L à l'arrière pour maintenir la batterie quand elle était levé. Par la suite j'ai rajouté un boitier de commandes avec un tuyaux pour ajouter du réalisme.
Le bunker a été fait assez simplement, sauf pour les bouclier de Nuparu Mahri qui de base devaient être casés à la vertical et un seul par côté. Mais au vu de la difficulté pour les incliner convenablement, préférant cette idée au fait de les laisser tout droit, j'ai finalement changer d'idée pour caser deux bouclier à l'horizontale et cette fois-ci arrivant à les incliner convenablement.
L'arme d ela Matoran devait de base posséder une crosse mais le résultats étant peu intéressants j'ai préféré me concentrer sur l'essentiel. L'idée de la poignée m'était venu plsu tôt dans la construction quand j'avais aperçu la pièce de Thornax dans ma caisse d'argenté pensant directement à cette utilisation. Pour le reste je n'ai eu aucun gros problème avant "d'achever" le moc.

Bio-Mata: Merci pour les commentaires, pour ce qui est du fameux moc en question, je pensais de base le poster ici en même temps que sur Youtube. Mais au final je préfère le poster quand j'aurais fait toutes les photos nécessaires afin de le mettre au mieux en avant et que vous ne deviez pas vous limiter qu'à la vidéo et à sa qualité variable. D'autant plus que le moc en question fait partie de la vague "All Around" étant donné qu'il a été fait pour le Festi'Briques et donc avant ce calendrier.
Une vidéo de groupe est prévue sinon en effet, après pour ce qui est d'une photo j'aimerais bien mais en plus de devoir parier sur le temps, je dois bien avouer qu'ils prennent une place assez démesurée quand on commence à les poser côté à côte. Pour l'instant c'est trois étagères de remplie et un bout de mon bureau qui pleure donc dans l'immédiat oui pour la vidéo, mais là encore plus tard pour la photo. Après pour sûr je la ferais, je suis perfectionniste après tout.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tangohor
Tout juste sorti de la chaîne
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mar 27 Déc 2011 - 13:59

tu peut fair un ingénieur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stringer31
Héros valeureux
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 19
Localisation : Pourquoi cette question ?

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mar 27 Déc 2011 - 14:11

Tangohor soit tu fais un effort au niveau de l'écriture et tu vas te présenter soit tu te fais viré jusqu'à ce que tu comprenne. Sinon Looserkiller le calendrier de l'avent c'est pas du 1er décembre au 24 décembre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mar 27 Déc 2011 - 16:28

Aemne a une base vraiment très intéressante de par sa complexité, le corps est bien fait et le "décalage" dans les bras, chose que je n'aime d'habitude vraiment pas, fait du cou Hordika juste posé sur le connecteur passe en fait très bien avec du blanc. Après avec du vert pomme ou du rouge Mata cela aurait sûrement bien moins rendu.
Les mains en pieds Slizer sont bien choisies pour ce Matoran.
Aussi je reconnait que le Huna me plait bien dans cette couleur.
L'arme en elle même est assez simple mais elle ne perd pas de son efficacité, même si je doute de la baïonnette sous l'arme, cela me semble assez étrange quand même, je veut dire que pour tenir l'arme à deux mains sans que sa gauche "bloque" le laser il faut que les deux mains soient assez rapprochées et ça perd un peur de réalisme, je sais si tu comprend ce que je veux dire, après c'est qu'un détail.
Le bunker est d'apparence assez simple même si empiler tant de poutre Technic sans que ce soit l'anarchie c'est pas toujours facile, tout comme la position des demi-boucliers de Nuparu Mahri comme tu l'as toi-même dit..
Le véhicule enfin est très sympathique, on s'imagine bien les salves de missiles qui en sortent. Le "corps" du véhicule me plait bien, les plaques Technic font un bon canon, tu as bien sût expliquer la fonction des dos de Rahkshi, les chenilles me semble on ne peut plus appropriées.
Un bon ensemble qui continu bien le guerrier médiéval avec sa catapulte, vivement le prochain comme toujours !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mar 27 Déc 2011 - 19:08

27 Décembre: Leyien et son stand de produits frais


Leyien est un Matoran qui n'a jamais vraiment cherché les embrouilles, tout ce qu'il a toujours voulu c'est mener une vie paisible selon les principes que lui avaient enseignés autrefois Toa et Turaga. Néanmoins au cours de sa jeunesse, Leyien était toujours embarqué avec ses amis qui eux étaient de véritables baroudeurs toujours en soif d’exploration. De ce fait, lors de ces nombreuses escapades, le Matoran découvrait plein de fruits, légumes et autres racines qu'il n'avait jamais vu auparavant. Et même si ces amis n'en avait pas grand chose à faire étant plus intéressés par l'idée de trouver un trésor abandonné, cela n'empêchait pas Leyien de ramener avec lui ces quelques aliments afin de les montrer à des Matoran plus qualifiés en cuisine et autre préparations du même genre. Puis les Matoran en question voyant le potentiel de ces nouveaux ingrédients commencèrent à en demander plus au jeune explorateur malgré lui tout en précisant la quantité pour chaque. Et alors qu'il n'y avait jamais vraiment pensé, ils commencèrent à lui donner un peu de monnaie en échange des services rendus.
C'est comme ça que Leyien eu l'idée de devenir maraîcher, étant donné qu'il était lui même intéressé par ces nouveaux produits et leu utilisation et qu'il pouvait facilement aller les chercher. Il opéra dans son village pendant encore un peu de temps, réalisant principalement les requêtes spécifiques qu'on lui demandait puis lorsque ses amis lui proposèrent de partir voyager un peu il accepta se disant que les contrées extérieures pourraient contenir plus de nouveau aliments. Et le Matoran ne s'y trompa pas en découvrant de nouveaux produits qu'ils pu vendre une fois de retour dans son village. Par la suite Leyien commença à sortir plus souvent et se permit même de vendre ses produits sur la route tel un marchant itinérant. Ce n'est que par la suite en arrivant dans un nouveau village qu'il pu se poser et ouvrir son propre étalage de produits au marché local. Depuis il continue d'alterner entre vente sur la route quand il part à la recherche de produits et vente sur le marché une fois rentré.
Au début il vendait majoritairement des fruits, légumes et racines tel des noix Caruss connues pour leur couleur rouge vive et leur contenu plus que satisfaisant ou encore différents types de champignons et légumes similaires à des radis ou carotte. Par la suite et du fait de la demande il commença à vendre des produits un peu plus frais comme des poissons qu'il achète directement à des marins. Il lui arrive aussi de faire appel à d'autres personnes pour d'autres types de produits quand ce ne sont pas ces dernières qui viennent à lui pour lui vendre de nouveaux produits quand il n'a pas le temps de se déplacer ou d'aller très loin. C'est par exemple le cas des champignons Ameas-Vel qu'il a pu récupérer d'une source lointaine et qui sont fortement apprécié du fait de leur consistance.
Au final, même si Leyien n'a pas eu la vie la plus calme possible on peut tout de même dire qu'il s'en est bien sortit par rapport à ses plans de départ, lui permettant par la même occasion de devenir un vrai pro quand à l'utilisation et la préparation des produits qu'il vend. Et même si il n'est pas le meilleur, il est tout de même devenu un très bon cuisinier.


Leyien a été crée sur la base de Jextan conçue par Shaddow en 2009. Je n'ai rien changé par rapport à la base. Je pensais faire un schéma de couleur marron Metru et vert pomme à la base mais du fait de mon manque de double-connecteur petit dans cette couleur là j'ai opté pour du bleu Metru. J'ai aussi été assez limité par le choix du Kanohi ayant déjà utilisé les deux moules dont je disposais étant donné que du fait de la tête Kardatoran, seuls certains Kanohi passent. J'ai finalement pris le masque de Nokama qui même si déjà choisi, convenait mieux que le Kanohi de Onewa Metru et celui de Hahli Mahri.
J'ai eu l'idée du stand assez rapidement dans ma tête. A vrai dire, je pensais de base en faire plusieurs avec plusieurs Matoran mais j'ai décidé de rester simple en fin de compte, d'autant plus que même si je l'avais zappé, je ne possède pas un nombre infini de caisses System, pièce que je voulais utiliser dès le départ pour caser mes produits. En fait, je n'en ai que quatre comme ça au moins je savais quelles dimensions devaient faire mon stand. Comme d’habitude avec ce genre de choses j'ai fait plusieurs essais avec différentes poutres Technic pour voir lesquels convenait le mieux puis je me suis exécuté. J'ai casé des poutres en "L" afin de pouvoir maintenir mes caisses puis une fois la base faite je me suis penché sur l'armature afin de maintenir le tout en place. Cela a été fait assez rapidement je dois avouer, j'ai juste du jouer sur la longueur des barres cruciformes afin de bien les caser étant donné que les dimensions de l'étalage sont imparfaites. Puis j'ai cherché un moyen de caser mes "cordes" de bateau System que j'avais entre aperçu lors d'une fouille dans ma caisse des noirs pour un autre Matoran. J'ai réfléchi à plusieurs agencements et à différentes accroches avant de faire le modèle final ou j'ai fait en sorte de caser les deux maillages dans le même sens afin de créer une sorte de forme légèrement arrondie néanmoins peu visible du fait du peu de pièces utilisées. J'ai par la suite rajouté des drapeaux afin d'ajouter une pointe de réalisme et de détails.
Pour les produits je pensais reprendre tel quel mes poissons et mes champignons que j'avais fait respectivement pour le troisième et second Matoran du calendrier. Seul problème, ces éléments étaient trop gros pour entrer dans mes caisses System. J'ai donc fait une noix dont l'idée me trottait depuis quelques temps dans la tête avec deux épaulettes Nuva, puis des champignons, des poissons modifiés et enfin une sorte de radis que là aussi j'avais en tête depuis un certain temps. Enfin, afin de caser des plus gros produits tout de même j'ai crée un petit ensemble et y ai casé mon champignon d'origine ainsi qu'une sorte de carotte.

Bio-Mata-135: Merci pour le commentaire, je vois plus ou moins ce que tu veux dire avec le laser, il me semble que j'y fait référence en début de vidéo. Sinon j'avais zappé mais je dois avouer que t'a sûrement plus de vocabulaire dans le monde des instruments de musique que moi.

Stringer31: Merci d'être un peu plus poli et gentil avec les nouveaux membres. Je n'ai jamais "viré" personne pour de telles raisons à ce que je sache aussi et par contre j'ai toujours voulu crée un bon climat sur le forum, donc un peu de calme merci.
Sinon mon pseudo ne prend qu'un seul "o" et je ne sais pas si tu as vu la vidéo du 24 mais dans cette dernière je dis que je vais continuer le calendrier jusqu'à la fin du mois. Du 25 au 31 c'est donc "l'extended edition" du calendrier mais je n'ai pas assez de place pour le rajouter dans le titre du topic.

Tangohor: J'ai déjà fait une sorte d'ingénieur que tu pourras retrouver ici. Après le terme ingénieur voulant définir beaucoup de choses différentes c'est assez dur d'en faire un précisément à moins que tu me donnes des détails. Après j'ai déjà tout de prévu jusqu'au 31, date où j'arrêterais le calendrier donc tu peux toujours me dire ce que tu veux mais je ne le ferais pas dans l'immédiat.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stringer31
Héros valeureux
avatar

Nombre de messages : 219
Age : 19
Localisation : Pourquoi cette question ?

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mer 28 Déc 2011 - 9:43

Excuse moi Loserkiller car c'est vrai que je me suis un peu emporté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mer 28 Déc 2011 - 21:44

28 Décembre: Hager le chef de village


Même quand il n'était encore qu'un jeune Matoran, Hager semblait déjà avoir acquis le sens des responsabilités. Quand les autres Matoran l'appelaient pour sortir s'amuser ou faire d'autre choses, il déclinait la proposition jugeant ce temps passé "à ne rien faire" inutile. Souvent considéré comme un rabat-joie par ses collègues Matoran, cela lui importait peu et surtout ce n'est pas ce qui l'empêchait de donner des directives ici et là.
Puis vint une Toa qui décida de protéger le village et ses occupants des éventuelles menaces. De ce fait c'est elle qui devint la "chef" de la petite communauté encore en pleine expansion. Hager se fit une joie de se porter volontaire en tant que bras droit même si la Toa n'avait rien demandé. Et force est d'avouer que le Matoran comme dit précédemment n'étant pas la personne la plus facile à vivre, la Toa fut souvent irritée par les remarques de ce dernier ce qui n'échappa pas à Hager qui commença à avoir un certain ressenti négatif envers la Toa qu'il jugeait dès fois peu investie. Néanmoins il était tout de même soulagé de la voir rentrer sain et sauf après un combat, le plus souvent mort d’inquiétude quand il savait la Toa partit pour aller livrer une bataille. Les points négatif que se reprochaient les deux individus étaient donc souvent effacés dans ces moments de retrouvailles.
Puis un jour la Toa partit et ne revint jamais. Son départ avait bel et bien était prévu quelques jours à l'avance mais le village ne connu jamais le sort réservé au Toa disparu. Les jours passèrent donc sans nouvelles, puis de peur que la Toa fut défait par des ennemis qui allait ensuite s'en prendre au village, les Matoran décidèrent qu'il fallait élire un chef afin d'organiser une éventuelle résistance. Hager fut choisi d'office par les Matoran du village étant donné que c'est lui qui avait passé le plus de temps avec la Toa et aussi car son caractère de petit chef était bien connu de tous. C'était l'occasion ou jamais qu'il montre si il était vraiment capable de diriger ou si il n'était qu'un simple "inspecteur des travaux finis".
Toujours touché par la perte de la Toa, Hager accepta donc la position même si il faut bien le dire, il n'avait pas pensé à l'éventualité de choisir un nouveau chef parmi les Matoran, lui inclus. Il organisa donc des défenses et autres afin de prévenir une éventuelle attaque. Afin de l'aider dans sa tâche étant donné que créer les défenses pour tout un village en partant de zéro n'était pas une mince affaire, Seeja lui proposa son aide voyant que le pauvre Hager allait sur surmener. Ce dernier accepta, après tout il connaissait plutôt bien la Matoran qui avait été pendant longtemps sa seule amie même si discrète. Puis quand il s'était auto-proclamé bras droit de la Toa, elle s'était un peu mise de côté pour il ne savait quelles raisons, mais à l'époque cela l'importait peu. Seeja devint donc son assistante et la mise en place des défenses pu se faire dans de bonnes conditions même si la peur de l'attaque était omniprésente.
Néanmoins, personne n'attaqua le petit village qui résidait en bord de mer. Les Matoran commencèrent donc à douter encore plus sur la disparition de la Toa. Hager aussi même si par la suite les affaires du village l'occupait plus. En effet, malgré que l'alerte soit passée, le Matoran continua son rôle de chef avec Seeja à ses côtés, les autres Matoran étant d'accord pour le garder à ce poste. Les deux Matoran s'occupèrent de nombreuses crises internes et externes au fur et à mesure des années, Seeja veillant toujours avec soin que tout se déroulait dans l'ordre développant une relation somme toute teintée de moqueries avec Hager. En effet, la Matoran on peut le dire a toujours été un poil imbue d'elle même ce qui est caractérisé par sa façon de s'habiller, toujours très classe même quand il s'agit de mettre les pieds dans la bout pour les affaires de terrains et autres propriétés. Et puis qui sait, peut être leur relation cache t-elle quelque chose de plus profond même si il semble qu'aucun des deux ne soit capable de faire le premier pas...
Hager depuis qu'il est chef à apporté quelques modifications au villages afin de se donner les moyens de se faire entendre. Avec l'aide de Seeja, il a ré-aménagé le centre ville en créant une plate-forme utilisable pour diverses activités comme des concert pour exemple mais aussi et surtout pour les speech qu'il pourrait donner à l'ensemble du village. Le temps passant, le Matoran a aussi fait sculpté une statue à l'effigie de la Toa disparue en son honneur. Statue qu'il voulait facilement déplaçable ce pourquoi il demanda aussi la création d'un objet afin de la porter à l'aide de plusieurs Matoran.
Son assistante quand à elle demanda la fabrication d'un petit stand afin que Hager puisse faire ses discours d'une façon professionnelle. On peut trouver accrocher dessus un coquillage Mako, symbole du village très répandu sur la plage aux alentour.
Enfin, Hager garde toujours avec lui la clé du village en guise de sceptre qu'avait confectionné leur ancienne Toa quand elle avait pris les commandes de la petit communauté de Matoran.


Hager est basé sur la structure de Borhiag créée par moi même en 2009. Je voulais faire un schéma de couleur rouge Metru et orange à la base pour correspondra au Kanohi de Jaller Mahri que j'ai eu en tête très rapidement du fait de son aspect qui correspondait bien à celui d'une chef un tant soit peu sage. Néanmoins du fait du manques de connecteurs simples rouges, la première version était majoritairement orange pour les bras et jambes. J'ai donc remédier à ça en ajoutant du rouge normal afin de faire une sorte de dégradé sur les membres du corps. Pour le reste pas grand chose à dire si ce n'est le rajout de quelques éléments ici et là par rapport à la base d'origine.
Seeja a été fait à la fin étant donné que j'avais eu l'idée de l'assistant pendant un petit moment. J'ai pris la base de Kamo fait par Arcanin Ex en 2006 qui n'est autre que la base du Matoran Piruk. Au départ j'avais enlevé cette base de la liste du fait de con côté officielle mais étant donné que c'est un Matoran "secondaire" autant l'utilise pour ajouter un peu de diversité. J'ai néanmoins changé pas mal de petites choses ici et là afin de la customiser et la différencier le plus possible du Piruk de base avec par exemple l'ajout de la pâle Technic pour faire une sorte de robe ou encore les mains et autres yeux de Bohrok.
Je pensais faire le stand avec des pièces System de base puis comme je voulais le faire incliné, en voyant les poutres Technic je me suis dit que je pouvais utiliser ces dernière quitte à faire afin de rester plus dans le "Bionicle". Assez simple à faire j'ai juste pris un peu de temps pour voir quelle pièce serait la plus intéressant pour couvrir l'avant. Dans le même temps j'ai eu l'idée de l'armure de Hewkii en guise de coquillage et j'ai fait en sorte que mon stand soit maintenu à l'aide de petites pièces.
La statue a été faite rapidement avec des pièces systèmes grises, pas grand choses à ajouter là dessus. J'ai par la suite repris mon idée du porteur que j'avais voulu faire pour le symbole religieux d'un précédent Matoran. Là encore plutôt simple à faire. Pour la plateforme je pensais de base faire une forme hexagonale à l'aide de poutres Technic inclinées. Hélas pour moi ces dernières ont un angle qui ne permet pas ce genre de structure. Je me suis donc rabattu sur des poutres simples mais ensuite le problème était de recouvrir le dessus. En effet, de base je pensais prendre des plaques System mais du fait de la nature Hexagonale de l'ensemble, cela aurait été dur d'avoir un bon rendu en peu de temps et surtout qui représente bien la forme voulue. J'ai donc tenté une forme carré ce qui était déjà beaucoup plus simple en ajoutant du gris afin de diversifier un peu le sol.
La clé a été faite rapidement malgré quelques questions sur son design générale et le fait de pouvoir la faire tenir dans la main du Matoran facilement.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikaru
Recrue en fin de formation
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Mer 28 Déc 2011 - 22:19

Ouais !!! J'ai été cité dans une review de loserkiller ! la classe ultime
mais a l'avenir prononce le u "ou" x)
mais bon demande a antoinenuva, comme il avait galérer pour prononcer mon pseudo a l'époque du vieux BUmag, parce-que je suis pointilleux monsieur, moi, c'est aï-ké-rou ^^

En tout cas je suis touché, ça fait vraiment plaisir de voir ses idée proposer reprise ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
tangohor
Tout juste sorti de la chaîne
avatar

Nombre de messages : 6

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 29 Déc 2011 - 9:30

Merci loserkiller.Sinon ces vrais Stringer31 je suis nul en écriture
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 29 Déc 2011 - 21:18

29 Décembre: Jegha le garçon sans peur


Jegha est un jeune Matoran dynamique qui n'a néanmoins pas oublié de rester serviable envers sa communauté. Servant souvent de coursier pour aller chercher des objets bien spécifiques pour les Matoran dans les grandes villes aux alentours il s'est fait une bonne réputation étant toujours rapide. Et si il est aussi rapide c'est surtout car Jegha est plus intéressé par le temps libre qui lui est consacré une fois sa tâche finie. En effet, totalement libres de contraintes il peut s'adonner à ses sports favoris.
Le premier c'est le deltaplane qu'il peut pratiquer sur les quelques collines assez hautes bordants la plage qui abrite son village. On ne peut pourtant pas dire que les Matoran de sa communauté pratiquait cette activité avant. En effet, Jegha l'a découverte de lui même lors d'un de ses nombreux voyages dans la grande ville. Intrigué par cet objet, il le mémorisa rapidement dans sa tête puis une fois rentré le mis au propre sur une feuille de papier qu'il montra à différents Matoran afin de savoir si ils pouvaient lui en concevoir un. Ces derniers se grattèrent quelques peu la tête mais au final après un peu de persuasions il arriva à titiller leur curiosité et leur goût pour le challenge afin qu'ils s'intéressent sérieusement à son projet un peu bizarre. Avec l'aide d'autres matériaux qu'il alla à nouveau récupérer en ville comme la toile pour les ailes il pu finir son deltaplane avec l'aide des autres.
Malgré son courage on peut tout de même dire que le Matoran essaya pour la première fois son deltaplane avec un peu d'appréhension. Il se lança d'abord d'une faible hauteur en prenant beaucoup d'élan et fut couronné de succès à la grande surprise des autres Matoran qui étaient là pour le regarder, ceux ayant travaillé avec lui tout comme des curieux amusés par le nouvel engin. En effet, même ceux ayant travaillé sur le projet pensaient qu'il faudrait peut être quelques ajustements car même si il étaient doués dans leur domaine c'était tout de même la première fois qu'ils faisaient cela. Mais Jegha était clair là dessus, il ne fallait rien changer tout était parfait selon lui. De ce fait, les autres Matoran le laissèrent à ses occupations voyant qu'ils avaient réussis leur mission si l'on peut dire.
Le Matoran quand à lui continua de s'entraîner avec lui, essayant de sauter de plus haut et surtout essayant de maîtriser au mieux atterrissage. Pouvant s'entraîner régulièrement, Jegha s'améliora de façon constante et pu bientôt survoler son village sans problème en s'aidant du vent qu'il avait là aussi appris à étudier avec l'aide d'autres Matoran. Il lui arriva même de donner des petits cours aux autres Matoran du village afin qu'ils puissent planer avec son deltaplane pendant quelques instants.
Mais même si le Matoran adore la sensation lieu au vol, ce n'est pas sa seule passion sportive. En effet, tout comme pour le deltaplane Jegha a aussi découvert en ville un objet bien particulier qui ne le laissa pas indifférent. Alors qu'il cherchait au hasard dans un dépôt un objet spécifique pour un Matoran du village il tomba sur une vieille paire de patins à roulettes. N'ayant jamais vu cet objet quelque peu bizarre il s'empressa de l'acheter à une somme dérisoire. Il faut dire aussi que aussi surprenant que cela paraisse, Jegha a acheté sa paire alors que les véhicules motorisés étaient déjà bien implémentés en ville et donc sa réaction vis à vis de l'objet peut paraître encore plus étrange.
Quoiqu'il en soit, cette fois-ci le Matoran ne perdit pas de temps pour essayer sa nouvelle acquisition en pleine ville essayant des fois tant bien que mal de garder son équilibre même si avec l'entraînement du deltaplane il avait tout de même appris à se stabiliser un minimum. Là encore, quelques semaines d'entraînement, un peu de nettoyage et quelque gouttes d'huiles plus tard Jegha finit par maîtriser plus que correctement ses patins ce qui lui permit de gagner du temps en ville quand il devait chercher certains objets et du temps gagné à ce niveau là voulait dire plus de temps passer à faire ce qu'il voulait.
Comme par exemple essayer ses patins sur les bancs du village quand Hager et Seeja ont le dos tourné ou encore flâner près des pots de plantes avant de se diriger vers les collines pour faire un peu de deltaplane. Il faut savoir que en effet, ce dernier peut être facilement démonté pour être plié et ainsi être plus facilement transportable ce qui est aussi le cas des patins à roulettes pour lesquelles Jegha s'est fabriqué un petit dispositif afin de les avoir dans le dos quand il ne s'en sert pas même si il faut le dire c'est plutôt rare.
Peut être d'ailleurs même plus rare que le Matoran utilisant son deltaplane et ses patins en même temps dans certaines parties descendantes de la ville qu'il à réussi à dénicher avec l'aide d'autres fanas de rollers. L'idée, somme toute fort dangereuse il faut l'avouer permet néanmoins au Matoran de faire le plein d'adrénaline et de se sentir vivant, ce qui au final est surtout ce que recherche Jegha quand il pratique les sports qu'il aime.


Jegha est conçu sur la base de Sujah créée par moi même en 2009. De base je n'avais rien changé sur le Matoran si ce n'est son schéma de couleur bien sûr et l'ajout de différentes pièces pour couvrir les éventuels trous. Néanmoins du fait de quelques problèmes que vous verrais plus tard j'ai modifié le Matoran à deux reprises. La première en lui ajoutant de longues jambes et une tête Olda en place de la Metru afin qu'elle soit plus haute et mieux articulée. Par la suite changeant mes plans, je suis revenu au jambes de bases tout en gardant la tête Olda mais en changeant le Kanohi qui était un Miru rouge pour un Pakrai bleu que je trouvais mieux adapté à mon schéma de couleur.
Les problèmes dont je parlais précédemment sont dus au fait que de base je voulais faire une trottinette. Hélas, j'ai beau avoir essayé pendant pas mal de temps je ne suis jamais arrivé à un résultat satisfait au niveau des proportions que ce soit la longueur, la hauteur, la largeur ou encore les articulations que je voulais réaliste mais qui faussaient ma base. Ajouté à ça une base de Matoran plutôt petite qui ne permet pas vraiment de travailler avec une grosse échelle et donc avec plus de pièces et vous obtenez un bel échec. J'ai essayé vite fait de convertir ma trottinette en moto mais on improvise pas un tel moc en si peu de temps.
Puis je ne sais comment (dites vous que le moc a été fait dans l'après-midi, ça en dit long sur ma mémoire) j'ai eu l'idée de faire un deltaplane au vu des voiles de bateaux System que j'avais. De base je n'en avais trouvé qu'une triangulaire et bleu et donc même si c'était irréaliste au niveau de la forme je me suis dit qu'au moins ce serait original. Mais force est de constater qu'en essayant de caser l'armature le côté peu équilibré de l'ensemble ressortait encore plus. J'ai donc trouvé une seconde voile, en rouge cette fois-ci et j'ai fait un "vrai" deltaplane en assez "peu de temps" si je puis dire malgré les ajustements habituels. Et quitte à faire j'ai vérifié que je pouvais facilement plié l'ensemble pour qu'il soit transportable. Ah et aussi j'ai pu trouver une seconde voile en rouge me permettant d'uniformiser tout ça, même si le côté bleu/rouge aurait pu être facilement justifié dans la storyline.
Je me suis ensuite mis aux rollers mais là encore problème, je n'avais plus les bonnes pièces que j'utilise habituellement pour faire des rollers en ligne. J'ai tenté diverses choses avec l'assemblage de plusieurs barres mais c'était trop long et au final peu adapté au Matoran et à ce que je voulais en faire. Puis je me suis dit que je pouvais toujours faire des patins à roulettes traditionnels au final. Et donc après à nouveaux quelques essais c'est ce à quoi j'ai abouti. Leur accroche sera conçue plus tard mais au vue de sa simplicité, pas la peine d'en faire des tonnes.
J'ai pu enfin me mettre aux structures de ville, commençant par les plantes que j'avais en tête depuis un certain moment. Comme d'habitudes quelques essais pour trouver les bonnes dimensions puis au final assez peu de problème étant donné que ces dernières convenait parfaitement à l'utilisation de simples poutres Technic de 5 et de 9. Le seul problème au final était le placement des armures Metru au centre des poutres qui s'est révélé un peu compliqué du fait du manque de certaines pièces en quantité suffisante même si au final j'ai réussi à m'y retrouver.
Enfin le banc que j'ai fait de façon direct et simple du fait que je voulais utiliser du gris foncé au lieu du traditionnel noir pour changer. De ce fait j'avais moins de pièces à ma disposition et donc du faire quelque chose de plus compact. Mais le final me plaît et en guise de détails j'ai rajouté des coquillages caractéristiques au village.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ikaru
Recrue en fin de formation
avatar

Nombre de messages : 72
Age : 19
Localisation : France

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Jeu 29 Déc 2011 - 23:50

Sympa ^^ j'aime bien cette base la, moi j'ai au moins 10 Ball joint en trop ^^
pour le guidon d'une trottinette on aurait pu opter pour la poignée du détonateur du mineur ... après le reste je sait pas hein ^^
très sympa le deltaplane, ça aura été cool de dire de quel set ces ailes vient car il existe beaucoup de type de voiles et il aurait été cool de savoir de quel voiles on parle histoire de pouvoir le refaire avec les même proportions Wink
dommage que ça s'arrête demain, mais on verra bien ce qui se passera par la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Ven 30 Déc 2011 - 0:10

Leyien a une bonne base et pour une fois les bras Metru ne sont pas trop contraignants pour son activité, ce qui est une bonne chose. Le schéma de couleur bleu et marron Metru est vraiment très original, on voit pas ça souvent et ça rend assez bien. Le corps, malgré qu'il ressemble beaucoup à celui de Kazi (À part les jambes et la tête tout est repris tel quel) reste assez agréable à l'oeil.
L'étalage est vraiment bien fait, bien remplit, avec des choses que l'on connait déjà tels que les champignons de Voskus ou les poissons de Meneas, c'est toujours sympa des petits clins d'oeil comme ça. J'aime beaucoup la toile au dessus du stand, avec les petits drapeau sur le coté c'est très chouette et ça rend le tout très présentable.

La paire Hager et Seeja est asksez intéressante.
Hager tout d'abord, malgré un Kanohi Arthron un petit peu trop grand, possède une bonne base avec une bonne idée; Le dégradé rouge Metru/rouge Mata/orange.
Ensuite Seeja avec une base qui se rapproche de celle de Piruk mais qui possède un détail que je trouve personnellement vraiment génial, à savoir la "robe chinoise", c'est vraiment sympathique et puis c'est quelque chose qui ne serait pas forcément évident sur un Moc taille Canister.
Les accessoires comme la statue de la Toa sont vraiment bien fait et de mon coté l'abondance de pièces System ne me gène pas, et tu équilibre bien avec la table de discours en poutres Technic.

Jegha, possède une base qui malgré le fait qu'elle soit très gourmande en ball joint (Même sin après c'est des rouges et que Witch Doctor en donne pas mal ...) est très articulée. J'aime bien l'association du bleu et du rouge dans le schéma de couleur
possède un moyen de locomotion très particulier, le deltaplane, et c'est encore une fois quelque chose de pas vraiment courant. Les voiles des navires sont utilisées à merveille, c'est vraiment bien, le design est nickel malgré sa simplicité.
Les patins à roulettes sont sympathiques eux aussi.
Pour ce qui est du banc et des bacs à fleurs, même si en soit c'est un principe "recyclé" de la Matoran Heniia, ça me fait plaisir de voir qu'avec la même infrastructure tu arrive à nous obtienir un design totalement différent, ce qui est un très bon point du Moc. L'ensemble est bien fait, après c'est vrai que les crochets qui dépassent ne font sûrement pas la joie des sportif les moins attentifs.

Allez, j'ai hâte de voir comment cet ensemble du "village" va se terminer et se qui va suivre !

Ikaru; Ce sont des voiles que l'on peut trouver dans des sets issues de séries tel que Lego Pirate je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Ven 30 Déc 2011 - 21:26

30 Décembre: Feian et sa machine à essorer ainsi que Gardrak et sa canne à pêche


Feian est une Matoran toujours prête pour servir sa communauté. Aimant tout particulièrement la mer et passer du temps sur la plage, elle s'est trouvée une occupation parfaite pour elle, le lavage de draps, toiles et autres tissus utilisées dans la vide tout les jours. Au tout début, Feian ne se prenait pas trop la tête, lavant les affaires dans la mer, les essorant elle même puis les étendait sur de grandes branches d'armes. Mais le temps passant, les moyens mis à disposition évoluèrent et elle commença elle même à fabriquer des objets afin de l'aider dans sa tâche quotidienne.
Sa première création fut une sorte de corde à linge qu'elle améliora au fil du temps afin de pouvoir accrocher plus de cordes et ainsi plus de linges. Somme toute simple cette dernière fait amplement l'affaire et les pinces à linges qui lui ont fait un forgeron local lui sont plus qu'utile pour accrocher les toiles.
Néanmoins l'objet dont elle est la plus fière est son essoreuse dont elle à eu l'idée elle même un soir en regardant la mer. Deux rouleaux, un moyen de les activer, cela semblait parfait. Elle alla chercher les conseils d'autres Matoran un peu plus bricoleur puis avec l'aide de Jegha qui alla récupérer certaines pièces spécifiques à la grande ville, ils purent tous ensemble mettre au point sa machine. Cette dernière comme indiquée plus haut est vraiment simple au niveau de son fonctionnement avec un levier qui sert à faire tourner un engrenage directement lié à un second. Ces deux roues permettent l'activation des rouleaux entre lesquels passe le linge. Même si il faut un peu de force pour faire fonctionner l'ensemble, Feian y arrive très bien s'étant habitué au poids de la machine.
Une fois que le linge est essoré, elle peut le laisser sécher sur sa corde à linge puis le mettre dans un tonneau en attendant que le Matoran vienne le chercher. Elle possède aussi un autre récipient en bois avec de l'eau douce et d'autres produits qu'elle range dans son sac à dos pour laver plus en profondeur certaines surfaces et taches.
Feian a été remerciée directement par Hager pour ses services rendus au villages et quand elle ne s'occupe pas de son linge ni de celui des autres, elle aiment bien passer du temps sur la plage à parler avec ses amis sans trop se préoccuper du futur.

Un de ces amis qu'elle aime bien taquiner sur un peu tout et n'importe quoi c'est Gardrak. Ce Po-Matoran plutôt réservé et timide est assez spécial du fait qu'il aime pêcher. On pourrait penser que vu son élément il serait allergique à tout ce qui se rapproche de l'eau de près comme de loin. Mais même si il n'aime en effet pas trop aller se baigner ou autre, il aime beaucoup pêcher du haut des récifs aux alentours. D'un naturel calme, il peut rester des heures sa canne à pêche à la main en attendant une prise. Cela ne le dérange pas au contraire il préfère le silence au bruit.
Tout comme son amie Feian, il a d"abord commencé en fabriquant lui même ses cannes à pêche de façon rudimentaire puis ses amis avec l'aide de Jegha lui ont offert une canne à pêche plus performante et sophistiquée. Cette dernière en plus d'être légère, est vraiment précise au niveau du moulinet et permet de bien sentir une prise. Ils utilise divers hameçons, certains étant feu avec des aliments bizarres et haut en couleur que ramène parfois Leyien. Il les range dans son panier à provisions qu'il a convertit pour ranger tout ses accessoires.
Gardrak garde quelques poissons qu'il pêche mais remet la majorité à l'eau, d'autant plus quand il s'agit de poissons qu'il trouve joli comme le Vedjas avec ses quatre nageoires qui est plutôt discret dans les eaux bordant les récifs. Le Matoran a tout de même réussi à en pêcher plusieurs et a ainsi pu les observer pendant quelques minutes avant de les renvoyer à la mer.
Quand il ne pêche pas, Gardrak fait des petites sculptures de pierre qu'il vend par la suite au village ou dans la grande ville grâce à des intermédiaires. Et même si il est vrai qu'il aime bien le calme et le silence, il aime aussi passer du temps avec ses amis comme Feian qu'il n'a jamais vraiment réussi à cerner ce qui en soit n'est pas spécialement un problème, cela aurait même un certain charme.


Feian est construit sur la base de Lykum créée par Piruk en 2010. J'ai eu un peu de mal à cerner la base que je pensais simple au début du fait des photos que j'avais du modèle originale. Mais après m'être assurer du placement des différentes couches de pièces j'ai pu me mettre à la construction. Enfin presque, le Matoran utilisant quatre pièces avec deux trous cruciformes à l'avant et voyant que j'en avais des bleu clairs, couleurs faisant partie de mon schéma, je pensais les utiliser. Seul problème j'en avais seulement trois sur les quatre nécessaires et même si de base j'avais prévu l'utilisation de pièces de ce type la en noir, c'était avant que je ne décide de choisir deux couleurs claires. Ne voulant donc pas rompre l'intégrité de mon schéma de couleur avec deux grosses taches de noir sorties de nul part j'ai décidé d'opter pour une seule pièce bleue par côté avec un écrou gris peu visible. Mis à part ça le reste est fidèle à la base d'origine si ce n'est pour les pièce que j'ai modifié à l'avant et à l'arrière pour couvrir mon Matoran comme la pièce de Roborider que je voulais pour remplir le dos. La pièce de Slizer à l'avant a un petit air de jupe du fait de son placement assez bas ce que j'aime plutôt bien.
J'ai commencé par faire l'essoreuse que j'avais déjà plus ou moins en tête comme l'utilisation des palets de Kolhii pour les rouleaux. Après tout était question de comment avoir un rendu propre et avec quelles dimensions. De base j'avais prévu huit palets mais avec les côtés en plus à prendre en compte mes barres cruciformes étaient vraiment justes. J'ai donc réduit l'ensemble à sept palets afin d'avoir un ensemble tenant un peu mieux. L'idée du mécanisme est venue assez rapidement pour rajouter une touche de réalisme même si au final du fait de l'accroche barre cruciforme/trou circulaire on ne peut pas dire que les rouleaux tournent vraiment bien si ce n'est en changeant l'angle de la machine et en desserrant quelques accroches. Mais comme cela tient plus de la magie je pense qu'on va juste dire que cela rajoute du détail tout comme l'élastique sur le côté et c'est déjà pas mal. Pour le reste les pieds sont assez simples et ont été finalisés après quelques essais.
Les cordes à linges ensuite qui de base devait être faite en utilisant des pièces avec trois barres cruciformes on été retravaillés un certain nombre de fois. En effet, les pièces trident donc que je pensais avoir vu la veille avait disparu de la caisse si je puis dire. Encore une œuvre magique je suppose, j'ai donc dû changer mon cheval de bataille pour faire d'autre pieds tout en gardant mon idée des bâtons de Ski Technic pour la corde. Plusieurs essais après et malgré une stabilité plus que discutable de l'ensemble du fait du peu de points d'accroches adaptés, l'ensemble était fait. J'ai complété avec deux tonneaux System et le tout était fini.
Gardrak est basée sur la structure de Nuka crée par mes soins en 2007. Au début avec la base de Kamo c'était censé être celle qui devait virer étant donné que j'en avais "trop". En effet, Nuka avec le recul ne m'inspirait pas spécialement l'envie de me complimenter. Mais bon vous me connaissez, j'aime être complet tout de même donc la voilà qui revient pour un hobby qui lui aussi de base était en trop. Sur un schéma de couleur gris foncé, marron et marron Metru, je n'ai pas effectué de gros changement. J'ai juste cherché à couvrir l'avant du double connecteur au départ avec une tête de Rahkshi puis voyant la limitation des articulations j'ai préféré rester sur du simple. Au final je dois avouer que même si j'étais peu enjoué à l'idée d'utiliser cette base, je trouve le rendu assez sympathique.
Pour la canne à pêche je comptais faire quelque chose de différent de mon premier modèle. Dès le départ je voulais intégrer deux roues dentées malgré le fait que logiquement ça n'apporte rien de plus par rapport à une seule. J'ai donc fait ça puis au lieu d'utiliser une simple barre cruciforme comme avant je me suis penché vers une barre flexible. Pour le reste il m'a suffit de coincer le fil entre les bonnes pièces pour obtenir le rendu final de ma canne.
Pour le poisson j'hésitais entre reprendre une base de MNOLG ou partie de la pièce de Kiina qui m'était venue en tête quelque temps avant. Trouvant la seconde option plus originale je suis partis la dessus. Je dois avouer que je voulais du simple et du rapide et donc au final la construction se fit très rapidement et sans accrocs. De base je pensais utiliser un gros tuyau à l'arrière mais au final le voyant déjà utilisé j'ai pris un tube plus fin et qui je pense correspond mieux à l'aspect élancé du Rahi tout en ne le rendant pas trop gros.
Enfin le panier que j'avais comme idée de faire en utilisant les pièces de Roboriders du fait de leur surface et points de connexions multiples fort utiles. Au départ je ne savais pas trop comment boucher les trous si je puis dire. Puis je me suis rendu compte que je pouvais caser des barres cruciformes dans des petits trous latéraux. Utilisant cette technique j'ai pu facilement faire le fond du panier puis par la suite le reste sans encombres en jouant sur le fait qu'on pouvait ouvrir/fermer certaine partie, cette idée ayant déjà germé dans ma tête au départ de la construction sauf que cela devait être coulissant. Quoiqu'il en soit le rendu est bon selon moi et c'est déjà pas mal.

Bio-Mata et Ikaru. Merci pour vos commentaires sinon pour les voiles, voilà dans quels sets on peut les trouver (en rouge tout du moins) et les autres types de voiles faisant les mêmes dimensions.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   Sam 31 Déc 2011 - 21:34

31 Décembre: Defian et Akiene, Matoran prédestinés


Defian a toujours voulu aller dans l'espace et après des millénaires à regarder vainement les étoiles à la nuit tombée, il put enfin se payer un voyage vers l'une des planètes annexes. Son vaisseau fit néanmoins une escale à la station spatiale Uneas-Iir auparavant.
Cette station spatiale avait été créée des suites de la vague d'Unity afin de solidifier l'unité nouvellement acquise entre l'Alliance et les différents peuples des planètes annexes. La station est énorme en tout point de vue, possédant de nombreux spatioports bien évidemment mais aussi des magasins et autres hôtels afin de se reposer. Sa construction avait pris des années mais son utilité était indéniable après des millénaires d'utilisations. Néanmoins le temps avait passé depuis la signature du contrat pour construire la station jusqu'au moment où Defian pu enfin mettre les pieds dedans. L'Alliance avait cessé d'exister il y a un certain nombre d'années des suites de la corruption et du commandement chaotique et contradictoire. Quand à la station en elle même, ses jours de gloire étaient passés et elle était somme toute délabrée ici et là du fait qu'il fallait l'entretenir en permanence.
Mais le Matoran se fichait de tout ça, depuis où il était il pouvait observer l'espace à travers une vitre géante et c'est tout ce qui l'intéressait. Néanmoins il se rendit compte avec d'autres Matoran faisant parti de son groupe qu'il y avait des explosions au loin. Certains Matoran pensaient qu'elles provenaient de la Cité d’Énergie mais rien de sûr. Ce qui était sûr néanmoins c'est que les Matoran avaient une certaine appréhension quand à ces explosions malgré les remarques de leur Toa accompagnateur.

Un autre Matoran, Vaqhn savait quant à lui ce qu'il devait faire et il était déterminé à mener son plan à bien. Évitant la foule aux alentours, il se dirigeait vers un endroit bien précis de la station spatiale. Du fait de la sécurité laxiste de la station depuis l'abandon de certains pactes et alliances entre les différents peuples de l'espace, le Matoran pu se faufiler facilement là où il devait aller. Et les quelques rares gardes qu'il croisa étaient souvent de son côté conscient de son plan. Plan qui lui avait d'ailleurs été envoyé par une personne externe l'ayant elle même reçue d'un autre intermédiaire.
Mais Vaqhn se fichait de qui lui avait donné tel ordre, tant que cela permettrait de changer à jamais le monde comme cela aurait du se passer il y a bien des millénaires avant la défaite des siens. Quand le Matoran arriva à l'endroit précis, il pris une grande inspiration, récita ce qui semblait être des versets et pris un objet dans son sac. Le tenant fermement dans sa main il cria un nom féminin et appuya sur la détente.

L'explosion se fit entendre dans une bonne partie des secteurs de la station. Le secteur où avait eu lieu l'explosion en elle même s'était isolé des autres afin que la fuite d'air provoquée par la détonation ne se répande pas au reste de la station. Mais c'était déjà trop tard, d'autres explosions se firent entendre dans le reste de la station et certains groupes armés venaient de se former commençant à tirer dans l'air pour effrayer les occupants de la station.

Brean n'avait rien à faire là. Enfin si, lui aussi était en transit afin de rejoindre sa compagne Matoran qui s'était installée au sein d'une petit communauté sur une planète annexe. Le Matoran connaissait bien la station spatiale puisqu'il y avait été garde des années passées mais tout cela était fini depuis longtemps du fait d'incidents divers et de la chute de l'Alliance. Il avait voulu devenir Toa pour mieux protéger les siens mais le destin en avait voulu autrement et il était resté Matoran. Maintenant marchant itinérant dans l'espace, on peut dire que ses rêves de pouvoirs étaient bien loin. Néanmoins l'envie était toujours là.
Quand il entendit les premières explosions, d'instinct il pris son arme qui avait été son arme de service pendant des années. Bien utile aussi quand on est un marchand perdu dans l'espace, il ne l'avait jamais quitté. Il avait réussi à rejoindre un groupe de Toa et autres gardes de la station spatiale qui discutaient de la façon à agir. Il avait proposé ses services rapidement même si dans sa tête il pensait à sa compagne. Il aurait dû partir quand il pouvait mais même après qu'il eut été rejeté par le groupe de défenseurs, il décida de prendre les choses en mains. Courant en direction d'un local de sécurité, il ne savait pas ce qui l'attendait dans les couloirs perdus de la station. Personne ne revu jamais Brean après cela.

Après la première explosion Defian avait compris que les choses était sérieuses. Leur Toa guide aussi qui avait immédiatement décidé de les emmener vers une navette afin de partir dans l'espace. Defian n'avait pas quitté sa combinaison spatiale afin d'être plus en sécurité et il suivait maintenant le groupe vers le spatioport le plus proche. Il était concentré sur le Toa qui les menaient en avant mais il ne pouvait empêcher les cris des occupants de la station de résonner dans ses capteurs audio. Les cris, les messages d'annonces internes de la station, les explosions, les tirs, tout ça se mêlait dans un chaos sonore qui ne faisait qu'augmenter le stress de chacun des occupants qui ne voulaient pas mourir.
Mais Defian n'avait pas le temps de penser à cela, ils étaient arrivés à destination et déjà il pouvait voir des navettes en train de décoller. Son Toa en trouva une et guida à nouveau le groupe puis en un instant un individu qui était resté derrière le groupe de Matoran les dépassa. Defian le vit marcher devant eux puis se jeter sur le côté en activant quelque chose. Le spatioport 35 venait de subir une explosion violente.

Ses yeux étaient clos, sa respiration forte et son cœur battait comme si il n'y avait pas de lendemain. Defian ouvrit les yeux, il était en train de flotter dans l'espace. Il ne savait pas combien de temps s'était écoulé depuis l'explosion mais il en était encore tout retourné. Il regarda autour de lui et vit des débris et des corps qui flottaient de façon inerte. Sa respiration s'intensifia et il commença à passer ses mains tout autour de sa combinaison pour s'assurer qu'elle était intacte. Il n'était pas expert en la matière mais elle semblait en état même si il n'était pas à l'abri d'une micro fuite d'air. Après tout, il avait perdu tout les visuels qui s'affichait normalement dans son casque et qui indiquaient l'état de la combinaison. Sans cela difficile de savoir avec précision. Mais au moins et contrairement à ses camarades, Defian était en vie.
Et même avec cela en tête il ne pouvait s'empêcher d'être terrifié tel qu'il l'était, seul dans l'espace et sans savoir ce qui l'attendait. L'explosion l'avait projeté assez loin de la station visiblement et il pouvait observer d'autres explosions et navettes voltigeant au alentours. Le Matoran était perdu au milieu de nul part et même si son réacteur arrière marchait, il ne savait pas où aller pour être en sécurité.
Puis il tourna la tête et vit un corps qui s'approchait de lui assez rapidement, un corps qui semblait vivant au vu des bras qui s'agitaient dans tout les sens pour s'arrêter. Defian le vit passer à côté de lui et tendis sa main rapidement afin d'attraper celle de l'individu en question. Elle se serra dans la sienne avec force et le Matoran pu voir celui qu'il avait attraper en face.
Le Matoran en question semblait être une femme et était étrangement semblable à Defian. Kanohi somme toute similaire et tout comme lui composé d'une seule couleur sur tout le corps. Les deux Matoran se fixèrent droit dans les yeux, Defian pu sentir la peur dans son regard se disant que lui même devait être en train de renvoyer ce sentiment. Visiblement la Matoran avait été moins chanceuse que lui étant donné que son réacteur arrière semblait cassé ce qui expliquerait le fait qu'elle ne puisse s'arrêter. Mais surtout le transmetteur/récepteur audio de la combinaison était HS tout comme celui de Defian, les deux Matoran ne pouvant donc pas communiquer ensemble.
Defian eut alors une idée et commença à écrire avec ses doigts dans le vide "comment t'appelles tu ?". La Matoran ne compris pas au premiers abords puis après l'avoir refait plusieurs fois et plus lentement, elle répondit à son tour: "Akiene". Le Matoran la regarda en souriant et la fille en fit de même.
Étrangement et même si ils semblaient totalement perdus dans l'espace, pour la première fois Defian et Akiene étaient sereins. Ils regardèrent autour d'eux et virent la beauté de l'espace qui s'étendait à l'infini entrainant avec lui nombre de phénomènes visuels hors du commun. Les deux Matoran continuèrent à se tenir la main, échangeant des regards entre eux et vers l'espace. Ils savaient que quoi qu'il arriverait, ils ne mourraient pas seuls.

Au loin, un individu flottant dans l'espace regardait. Il ne pouvait pas voir les deux Matoran au milieu des débris mais ce n'était pas là où se portait son regard. Il observait en effet la scène de la station spatiale. Tout avait été prévu, tout avait été planifié depuis longtemps, tout était réglé au millimètre. Depuis des millénaires il avait conçu son plan et devant lui il commençait à prendre forme.
Des milliards d'individus allaient mourir mais cela lui était égal, il n'avait ni haine ni pitié envers eux. Les choses devaient se faire ainsi, c'était la seule solution. Pour l'instant son plan se déroulait sans problèmes, et si il n'y avait pas de problèmes alors le plan continuerait. Si il devait y en avoir alors ils seraient réglés pour qu'il n'y en ai plus et que le plan continue de nouveau.
Plus rien ne l'arrêterait. La station spatiale commença à dévier légèrement pour se mettre en face de la plus grosse planète de l'univers. Une suite d'explosions résonna tout autour de la station et celle-ci commença étrangement à se diviser en deux. Aucuns problèmes à l'horizon, cela avait été prévu depuis le début. La station allait enfin retourner à sa forme originelle, celle pourquoi elle avait été créée en premier lieu.
Non, rien ne l'arrêterait. Un univers allait mourir pour en sauver des millions d'autres, tout cela était justifié, mais ils n'auraient pas compris.
L'être n'avait ni haine ni pitié envers eux, tout avait été prévu depuis le début. Si il n'y avait pas de problèmes le plan continuerait. Il s'envola alors en direction de la station pour le grand final.


Les quatre Matoran ont été crées sur la base de Kiloa conçue par moi même en 2007. Dès le départ l'idée était de faire des Matoran astronautes et plus précisément des civils. Je ne voulais pas m'encombrer d'objets et autres, je voulais rester simple. Dans ce même ordre d'idée je voulais deux Matoran similaires mais opposés par leur schéma de couleur. J'aime ce genre d'opposition simple et de coïncidences fortuites dans les storylines. C'est un peu bateau mais c'est un de mes péchés mignons je dois avouer. De base je pensais prendre les Kaukau trans-jaune et trans-bleu ciel mais au final j'ai vu que ceux correspondant aux couleurs de mon schéma correspondait mieux. Schéma que je voulais unicolore depuis le début aussi.
Pour ce qui est de la combinaison, j'ai donc crée mon Matoran tel quel puis j'ai ensuite décidé de quelles pièces conviendraient le mieux pour obtenir un rendu lourd et massif qui selon moi correspond bien à une combinaison spatial. La première chose que je voulais c'est une sorte de col qui force la tête à regarder légèrement en avant. C'est pour cela que j'ai choisi l'épaulette Inika qui s'enclenchait parfaitement sur mon corps vide + tête. Ensuite j'ai cherché les pièces principales pour l'arrière voulant caser un réacteur ainsi qu'un tuyau. J'ai opté pour un pied de Bohrok et un de Olda étant donné qu'il se complémentait bien, pouvaient être facilement approchables et correspondaient à mon idée de combinaison massive.
Une fois l'idée générale en place, j'ai cherché à relier tout cela de la meilleur façon possible pour que tout puisse s'enclencher au mieux et surtout tenir en place sans problèmes. Une fois cette étape en place, j'ai ajouté les différents détails et complémenter les parties avec d'autres pièces pour ajuster le design. J'ai fini en rendant les jambes plus massives et au final je peux dire que la construction était somme toute directe et sans grosses accroches ce qui fait du bien de temps en temps.
Akiene est un clone donc rien de spécial à dire là dessus. Pour les deux autres Matoran, je les ai crées car j'avais déjà en tête l'idée de raconter une histoire dans la vidéo et car je voulais expliquer le contexte. Ces deux personnages sont ceux qui me sont venus en priorité et j'ai donc décidé de les moccer. Rien à dire vraiment si ce n'est que j'ai joué sur des couleurs que je n'avais pas pu utiliser sur les Matoran précédents et j'ai fait en sorte de vraiment les rendre complet. Après leur structure n'est pas spécialement dur à comprendre, voilà.

Et surtout passez de bonnes fêtes et une bonne année à vous tous, on se retrouve demain pour notre final à nous cette fois-ci.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.


Dernière édition par Loserkiller le Dim 1 Jan 2012 - 0:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MOC] Calendrier de l'avent 2011: Matoran Madness.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» z:avent, le Calendrier de l'Avent
» Un calendrier de l'avent !
» Calendrier de l'avent
» [Officiel] Le Calendrier de l'Avent MLP d'Alice !
» Le calendrier de l'Avent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: