AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Mar 23 Juil 2013 - 10:05


#1 /#2 / #3

Revianh
{ré-VIANNE}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Revianh utilse une base de Futurtoran toute simple avec une tête Olda non articulée et une tête de Rahkshi en guise de ventre.

Storyline:

Revianh n'est pas ce qu'on pourrait appeler un employé modèle. Travaillant comme ouvrier en travaux publiques histoire de toucher un salaire on peut bien dire que tant qu'il peut se la couler douce sur son lieu de travail il le fera sans hésiter. Néanmoins son attitude passive à l'égard de l'effort commença à se faire voir par ses supérieurs qui entreprirent plus que sérieusement de le mettre à la porte. Ayant plus ou moins aperçu ce qui se tramait, Revianh commença en douce à chercher un travail ailleurs. Grand habitué des bars et toujours ouvert à la discussion, il apprit que l'île de Toa-Nui cherchait des gens ayant ses qualifications afin de mettre en place le réseau routier et d'autres structures. Là encore loin d'être bête le Matoran fit en sorte de postuler tout en se préparant à en faire le moins possible. En effet, il fut engagé pile au moment où il était viré mais surtout quand il finit par arriver sur Toa-Nui, tout avait déjà été mis en place. Il ne lui restait alors plus qu'à rester sur l'île pour faire de l'entretien de structures et routes flambantes neuves ce qui ne représentait pas une masse folle de travail. Avant de partir ses amis se moquèrent même du fait que l'île de Toa-Nui qui se voulait être le lieu de vie et de travail des grands Matoran du monde moderne venait tout juste d'engager le plus fainéants des travailleurs de son espèce.
Et une fois sur l'île en elle même on peut effectivement dire que Revianh ne changea pas trop ses habitudes, le côté laxiste de l'île et de ses supérieurs n'aidant pas spécialement sa cause. Là bas il fit la rencontre de Aheyla, rencontre somme toute visuelle étant donné que celle-ci lui adresse peu la parole mais suffisante pour le Matoran de pierre qui est tombée sous son charme. Mis à part ce petit côté romantique qu'il a de façon éparse et sa paresse légendaire, Revianh est un Matoran qui aime communiquer et s'amuser avec les autres parlant longuement autour d'un verre en refaisant le monde, un monde meilleur... et sûrement dénué de tout travail.  

Époque:

Futurscape


Barrière (Ver. Chantier)

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

Composé de onze pièces dont quatre pièces en "L", trois pièces d'inter-connexions et quatre barres de 2 rouges, la barrière dans sa version chantier est somme toute simple à comprendre et à réaliser. J'ai opté pour les pièces en "L" car grâce à elles l'ensemble peut facilement tenir sans le sol sans autre ajouts.

Storyline:

Ces barrières sont utilisées principalement pour barrer le chemin et marquer l'emplacement de travaux en cours qu'il soit au niveau de la route ou d'un bâtiment. D'un rouge marquant on peut la voir de loin et certaines versions plus modernes possèdent même une peinture qui réfléchit la nuit.

Époque:

Livescape-Chaoscape

Barrière Urbaine (Ver. Vagues)

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

L'idée derrière ce Moc était de créer une barrière fixée au béton. Forcément j'avais envie d'avoir une forme bien spécifique et intéressante et même si mon idée de base se portait sur des lames afin de créer des courbes je me suis rendu compte que si je voulais facilement réaliser des formes qui se répètent je n'avais pas beaucoup d'options. Car en effet les formes doivent se répéter d'une part, les pièces doivent être fixée de l'autre et enfin le tout ne doit pas être trop épais. Avec tout ces facteurs en tête j'ai fini par manipuler des pièces de lanceur Thornax et j'ai pu me rendre compte qu'en les tournant j'arrivais à avoir une sorte de trou avec une forme bien caractéristique. Qui plus est je pouvais fixer ces pièces simplement et enfin avoir quelque chose de fin. Après avoir étudié plus la forme des pièces et leur dimensions je suis arrivé à ce résultat, qui même si encore un peu perfectible avec certaines pièces qui ne peuvent être fixées complétement du fait de la forme particulière des moitié de lanceurs, est selon moi pas trop mal et assez proche de mon envie de base.

Storyline:

Ces barrières faites dans un métal léger ont été créés avant tout pour se fondre dans le décor d'une ville en bord de mer du fait de ses formes ouvertes représentant des petites vagues. Elles ne sont pas à hauteur suffisante pour que les Matoran puissent reposer leur coudes dessus néanmoins on en a vu plusieurs s'asseoir dessus afin de profiter de la mer à l'horizon et ce même si leur usage principal est avant tout de délimiter différentes zones. Le choix de ces barrières pour Toa-Nui fut une évidence après qu'un des architectes de l'île ne les découvrit lors d'un de ses repérages sur d'autres îles à l'environnement similaire.

Époque:

Neverscape-Chaoscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.


Dernière édition par Loserkiller le Mer 24 Juil 2013 - 10:02, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Mer 24 Juil 2013 - 8:50


#1 / #2 / #3

Soes Ialn
{sot-ES / IAL-ne}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Soes Ialn utilise une base de Futurtoran blanche et verte foncée avec une tête Metru lui offrant une articulation en plus.

Storyline:

Soes Ialn est un écrivain reconnu pour ses ouvrages biographiques sur les Toa qu'ils aient fait parti d'une équipe ou non. Ses livres remportent tous un grand succès public et ce même si ce n'est pas spécialement le cas des critiques et plus particulièrement les historiens. En effet, ces derniers lui reproche par trop souvent de romancer les récits voir d'y ajouter des détails superflus et pire contradictoires avec la véritable Histoire. Soes Ialn n'a jamais répondu qu'avec du dédain envers ces critiques qu'il juge venir de personnes totalement dépassées et trop académique. En effet le public aime ces éléments ajoutés de romance, alors à quoi bon écouter des Matoran qui n'ont jamais essayer de vendre des livres à la même échelle que lui. Et les critiques envers lui ne s'arrêtent pas là étant donné que Soes Ialn est un pseudonyme ce qui tel quel n'aurait pas été un problème si cela n'avait pas été un nom composé. En effet ces derniers sont plus que rares chez les Matoran et à raison : ceux les portant sont et surtout étaient issus de la noblesse et autres classes supérieures. Et bien évidemment après recherches il fut révélé que Soes Ialn n'avait aucun antécédent dans son héritage chez la noblesse ou quoi que ce soit du genre. De ce fait, ses critiques le considèrent comme vraiment narcissique et imbu de lui même si il en était à se faire passer pour quelqu'un qu'il n'était pas et surtout un quelqu'un représentant de telles valeurs.
Néanmoins ces choses n'eurent aucun impact quand le comité chargé de sélectionner l'élite Matoran qui viendrait habiter sur Toa-Nui le choisirent pour son lien évident avec les Toa et son ascension fulgurante depuis la sortie de son premier ouvrage qui avait entrainé succès et renommée auprès du grand public. Soes Ialn en fut ravi et accepta l'offre, le tout fut médiatisé et l’écrivain assura même que le fait d'aller habiter dans une telle île chargée d'histoire l'inspirait pour écrire son nouvel ouvrage et que c'était là une très belle opportunité. Les critiques se dirent que la situation était adaptée, Toa-Nui étant aussi fausse que ne l'était l'écrivain et allèrent même jusqu'à lui offrir une canne à pêche pour qu'il aille ferrer le talent qu'il n'avais jamais eu. Passablement agacé lorsqu'il reçu l'objet dans une retransmission en direct, il accepta néanmoins le cadeau en répondant de façon humoristique à la pique en pointant qu'il allait en effet en avoir besoin vu qu'il comptait rester sur l'île un bon bout de temps et que Toa-Nui était encore déserte quand aux niveau des activités proposées. Cette intervention lui permis à nouveau de bien se faire voir du grand public, et après réussi à retourner la situation gênante à son avantage il parti enfin pour Toa-Nui.
Hélas une fois arrivé sur les lieux et face à sa page blanche, le vide total, quelque chose qui ne lui était jamais vraiment arrivé. Il avait beau essayer, Soes Ialn n'arrivait pas à sortir une seule ligne de texte potable et toutes les statues et musées de l'île n'aidaient absolument pas. Pire même, au bout de deux semaines enfermé dans sa suite il ne pouvait plus voir l'île en pâture et avait juste envie de la quitter au plus vite convaincu qu'elle jouait un rôle dans son flagrant manque d'inspiration. Et puis énervé alors que ses yeux faisait le tour de sa pièce il aperçut la maudite canne à pêche que ses détracteurs lui avait offert avant son départ. La haine qu'il leur portait alors était incommensurable et cet objet en étant la représentation visuel. Ni une ni deux il la saisit et sortit bien décidé à la jeter à la mer et puis chemin faisant, la brise aidant il se calma et il finit par arriver sur un ponton. De là il pouvait voir l'océan s'étendre à perte de vue, ce dernier qui séparait la petite île de tout le reste. Dans un pur moment d'abandon à regarder les vagues se former, Soes Ialn reprit ses esprits et remarqua la canne à pêche toujours dans sa main. Il avança vers le bord du ponton et mis alors sa ligne à l'eau sans trop réfléchir et commença à attendre. Alors que la pluie commençai à se faire sentir de plus en plus et qu'il n'avait fait aucune prise, un Matoran s'approcha par derrière et lui fit remarquer qu'avec un temps pareil les Rahi ne sortiraient pas vers la surface. Soes Ialn acquiesça simplement sans trop savoir à qui il avait à faire avant que ce dernier ne reparte dans une autre direction. L'écrivain resta là absent encore un moment puis se leva avec sa canne à pêche et reparti vers les zones d'habitation de l'île dans le silence. Il ne revit pas le mystérieux Matoran de tout son séjour sur l'île mais continua étrangement à aller à la pêche chaque jour. Dans le calme il observait ce qu'il se passait autour de lui pendant qu'il attendait une prise qui certains jours ne venaient jamais ce qui importait peu au Matoran qui appréciait cet état de détente qu'il n'avait jamais connu les années passées du fait de son activité intense.
Et puis un jour à force d'observer le monde environnant ce fut la révélation : pourquoi ne pas écrire un livre sur les Matoran ? Il ne l'avait jamais fait auparavant et aussi étrange que cela puisse paraître même si les Toa étaient directement issus de ces derniers à chaque fois il passait rapidement sur cette période de leur vie voir n'en parlait pas du tout dans ses ouvrages. Il y avait tant à raconter et les idées ne se faisant plus attendre, Soes Ialn retourna immédiatement travailler pour mettre à l'écrit les grandes lignes de son nouveau livre qui il en était sûr prendrait tout le monde par surprise.

Époque:

Futurscape


Miur (Ver. Blanc)
{MI-uhr}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Le Miur (Ver. Blanc) est une re-coloration du Miur, un Rahi aquatique que j'avais fait en 2009. La structure n'a pas changé juste le choix des couleurs utilisées. On retrouvera donc les pieds de Slizer à l'avant, rattachés par des pièces Technic qui serviront à raccrocher un petit tube suivi d'une hélice et des petites 1x1 bleu transparentes à l'avant pour les yeux. Pour les couleurs on est passé du tout argenté à de l'argenté à l'arrière et du blanc à l'avant pour créer une sorte de pseudo dégradé.

Storyline:

Les Miur blancs sont avant tout présents dans l'océan où l'eau y est plus froide. On dit même que cette dernière serait à l'origine du changement de couleur des Miur vers le blanc, changement qui aurait été opéré sur plusieurs années avant de prendre réellement effet sur des groupes d'individus entier. Les Miur nagent en banc et sont généralement assez répandus, souvent le plus près des côtes où ils peuvent trouver du plancton assez facilement. De ce fait, l'acte d'en pêcher un ne relève pas vraiment de l'exploit ce qui en fait un poisson peu cher sur les marchés.

Époque:

Ruinscape-Futurscape


Ponton (Ver. B)

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

La construction n'est pas spécialement compliqué à comprendre, il faut juste faire en sorte quand on le construit que toutes les poutres Technic soient bien rattachées à divers endroits afin d'avoir quelque chose de solide et qui ne se "tord" pas si on manipule la partie plate du ponton. Mise à part cela et comme dit précédemment c'est avant tout de la poutre Technic, droite pour la partie plate et à angle pour les supports qui sont embellis par l'usage de lame de Takanuva afin de rendre l'ensemble un peu moins austère et un peu Bionicle-esque si je puis dire.

Storyline:

Ce type de ponton a été conçu à la toute fin de Livescape et se voulait particulièrement solide d'où l’appellation "B" pour Bloc. Fait dans un matériel lourd, certaines îles doteront leur pontons de décorations sur les parties latérales afin d'enjoliver l'ensemble lorsqu'il est placé dans des zones peuplées. Néanmoins cela ne l'empêche pas de servir son rôle premier qui est le débarquement et l'amarrage de bateaux en tout genre. Bien évidemment le Ponton dans sa version B est construit sur mesure dans une certaine limite selon les demandes du commanditaire.
Ce type de Ponton à été sélectionné pour Toa-Nui du fait de son côté reconnu, testé et prouvé. Après, plus que pour être utilisé à des fins de débarquements de petites embarcations ils sont utilisées sur l'île avant tout pour permettre au Matoran de regarder l'horizon et de pêcher.

Époque:

Livescape-Chaoscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Jeu 25 Juil 2013 - 16:19


#1 / #2 / #3

Caelipsya
{ka-eli-psi-AH}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Caelipsya est une Matoran au schéma de couleur violet et Keetorange sur une base Futurtoran avec une tête Metru et par conséquent un cou articulé monté sur ball-joint. L'emploi d'une tête Metru n'avait pas pour vocation d'être utilisée afin d'améliorer l'articulation au niveau de la tête mais plutôt d'amener un trou cruciforme à l'aide d'un cerveau/yeux de Kongu Mahri. Ce trou me permettant en effet de caser une chevelure que je voulais être l'élément majeur de la Matoran. A ce propos je ne me souviens d'ailleurs plus si j'ai eu l'idée de la storyline de princesse en premier ou celle du Moc. Quoiqu'il en soit ce que je voulais c'était faire de beaux et longs cheveux si je puis dire et en doré étant donné que c'est la couleur avec laquelle j'avais le plus de tuyaux à part l'argenté. Et pour quelque chose de hors du commun il vaut toujours mieux partir sur du doré que de l'argenté je pense. Pour accrocher toutes ces mèches-tuyaux j'ai usé d'une pièce Tehcnic circulaire avec six trous circulaires justement et un cruciforme au milieu. Ce dernier se casant sur mon cerveau et les trous circulaires eux étant donc utilisés pour nos tuyaux donc certains casés vers l'avant au dessus de la tête pour créer une sorte de lien avec Kanohi. Une fois l'ensemble en place la Matoran est finalisée.

Storyline:

A Ruinscape un village de Matoran décida un jour de faire de leur plus belle et plus pure semblable la princesse de leur communauté. Son rôle se résumait à bien-veiller sur ses sujets si l'on peu dire à l'aide d'écoute et de conseils et de présider certaines grandes fêtes et autres cérémonies. Le reste du temps elle pouvait le passer à se faire servir et idolâtrer par tout le reste des Matoran de son village. Bien que limité à une seule communauté, l'idée fit du chemin quand un chroniqueur Matoran découvrit le concept et le partagea au grès de ses visites dans d'autres villages. De ce fait, plusieurs communautés Matoran se dotèrent tour à tour de leur princesse avec à la clé des résultats plus ou moins variables. Avec le temps et l'apport de la religion les princesses en devinrent presque sacralisées, des récits relatant leur miracles et autres faits extra-ordinaires furent écrits et partagés avec le plus grand nombre. Les Toa des origines avaient toujours vu ce rôle social de princesse comme quelque chose venant typiquement des Matoran et n'avaient jamais vraiment cherché à le comprendre, se contentant de l'accepter et vivre avec. Néanmoins les choses changèrent du tout au tout quand la nouvelle génération de Toa issue de ces même villages à princesse fit son apparition, prenant alors beaucoup plus au sérieux celles qui les avaient guidé dans leur vie de Matoran les respectant tout autant que leur semblables qui n'étaient pas destinés à devenir Toa. De ce fait le phénomène des princesses amplifié par le culte autour et la prise de conscience des Toa batti son plein lors de Livescape avant de chuter progressivement.
A Neverscape avec l'arrivée soudaine des nouvelles technologies, les princesses avaient encore une certaine autorité étant issues d'une idée qui avait germé lors de temps plus anciens et plus sûrs. Elles rappellaient par leur existence des temps meilleurs et avaient donc ce rôle de rassurer leur semblables Matoran, de les éloigner un peu de la réalité qui évoluait trop vite pendant quelques instants.
A Futurscape néanmoins la nouvelle génération de Matoran était en rupture avec ce qui s'était fait avant. Croire en un être supérieur n'était plus une nécessité tout comme les princesses étaient une choses du passé. Après tout elles étaient certes jolies et un brin envoutantes mais il était loin le temps où elles avaient eu des responsabilités et des pouvoirs un tant soit peu importants.
On peut donc dire que Caelipsya n'avait pas choisi le meilleur moment pour être une princesse. Enfin bien sûr elle n'avait pas vraiment choisi, elle faisait parti d'une lignée pas si reconnue de Matoran qui avaient été princesse bien avant elle. Comme prévu elle était avant tout là pour faire jolie et partager sa prétendue sagesse qu'elle n'avait jamais vraiment pu acquérir étant cloitré dans son village du fait de son statut. De ce fait elle se contentait d'apprendre et répéter ce qu'avait inscrit les anciennes princesses dans des ouvrages servant pour les générations futures. Caelipsya n'avait jamais vraiment voulu devenir princesse, à vrai dire elle n'avait jamais vraiment su ce qu'elle voulait faire mais quand des anciens du villages très proches des traditions virent en elle la renaissance d'une princesse elle ne put qu'accepter sa destinée pré-établi. Destinée bien peu reluisante en ces temps où même si une partie du village, qui était resté particulièrement renfermé sur lui même, avait encore une trace de respect et d'adoration pour elle, l'autre partie plus jeune était déjà parti vers les grandes villes en n'ayant que faire d'elle et de ce qu'il pouvait lui advenir.

Tout semblait donc gravé dans la roche pour Caelipsya jusqu'à ce que des responsables de Toa-Nui ne viennent la voir lui proposant d'aller vivre sur l'île. En effet, cette dernière avait pour but d'honorer les héros Toa certes mais de façon plus générale le cycle qui permettait à un Matoran de devenir Toa puis Turaga. De ce fait ils étaient particulièrement intéressés par le fait d'avoir une vrai princesse qui rappellerait ces temps anciens et ce qu'ils avaient signifié pour les Matoran de l'époque. Les portes paroles ne s'entre-tirent même pas avec elle directement quand à sa décision préférant demander aux sages du village. Ces derniers réticents acceptèrent néanmoins quand on leur proposa de les aider de manière alimentaire alors que leur récolte récente avait été plus que désastreuse. A l'époque une princesse aurait pu soutenir efficacement les Matoran dans ce type de crises et les aider à prier pour des récoltes meilleures la saison prochaine. En l'état Caelipsya n'avait pas du tout la même influence sur les Matoran de son village et donc la garder contre des ressources qui elles parlaient d'elle même ne fut pas bien difficile.
C'est donc seule et désemparée que la Matoran quitta son village, un village qu'elle n'avait au final jamais vraiment pu connaitre restant isolé dans sa demeure à l’abri des conversations extérieures et des amitiés qu'elle aurait pu former. En se disant cela Caelipsya commença a espérer que peut être Toa-Nui serait différente pour elle, qu'elle serait plus libre et réellement vivre sa vie maintenant qu'elle n'était plus lié à son petit village perdu. Et plus libre elle le fut, ou tout du moins un liberté somme toute contrôlée car en effet à peine arrivé on lui administra un garde du corps Matoran qu'elle n'avait bien évidemment jamais vu auparavant. Ce dernier n'était pas un grand parleur et Caelipsya réservée comme elle l'était n'arrangeait pas les choses ce qui donnait lieu à des situations particulièrement bizarres où les deux ne se parlaient pas de la journée alors qu'ils l'avaient passés ensemble. Journées qu'elle passait donc accompagné certes mais plus ou libre d'aller où elle le souhaitaient, les guide la montrant du doigt si par hasard leur groupe de visiteur venait à l'apercevoir. Certains jours elles devaient elle même recevoir des visiteurs dans une cabane répliquant les cases à princesses des temps anciens dans laquelle elle répandait sa pseudo sagesse là encore écrite de toute pièce par d'autres personnes. Caelipsya réalisa alors qu'elle n'était ni plus ni moins qu'une attraction du passé, un passé qu'elle n'était même pas en mesure de représenter fidèlement étant donné qu'elle ne l'avait jamais vécu. Elle était une Matoran anachronique bloquée entre deux époques qui ne l'acceptaient pas, l'une car elle ne l'avait jamais connu et se contentait  de la pasticher de façon superficielle à la demande et de l'autre une qui ne lui avait jamais ouvert les portes tout simplement car des personnes extérieures les avaient fermés devant elle la condamnant par la même façon. Mais même en ayant réalisé cela, notre jeune princesse n'était pas spécialement prête à changer, elle ne sentait pas spécialement l'envie de se rebeller contre ce système qui se servait d'elle pour attirer des touristes en manque de nostalgie.
Elle se contenta d'accepter ce qu'on lui avait donné en se disant que peut être un jour elle pourrait apprendre et chercher qui elle était vraiment, tout sauf une princesse.

Époque:

Futurscape


Sufaaio
{SU-feille-oh}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Pour le Sufaaio, je voulais concevoir un petit Rahi volant à l'échelle 1:1 ce qui avec les pièces Bionicle qui sont généralement grosses n'est pas spécialement aisé. Pour la base j'ai pris cette pièce un peu particulière du fait de sa courbure qui contribuait assez bien à l'aspect volatile que je cherchais. J'ai utilisé le trou cruciforme en trois temps. Le premier pour caser une barre à angle qui m'a permit de créer une tête à l'aide d'un œil de Bohrok et des pattes à base d'une pièce en T System raccrochée à des bras de bot. Pour maintenir la barre à angle mentionnée précédemment j'ai utilisée une barre de 4 qui m'a permis de caser mes ailes. Ailes qui peuvent se bloquer dans les trous circulaire quand elles sont dépliées d'ailleurs afin d'être bien droite. Et voilà comment on obtient le Sufaaio, toujours un peu grossier selon moi du fait de ce contraste entre petite taille et grosses pièces Bionicle mais qui fonctionne relativement bien je pense, je ne pourrais pas trop le dire moi même c'est à vous de juger après. Pour ceux qui sinon se demanderait pourquoi ce schéma de couleur je dois avouer que je ne m'en souviens pas, sûrement l'envie de faire quelque chose de clair en jouant avec la disponibilité de telles pièces dans telles couleurs.

Storyline:

Les Sufaaio sont une espèce d'oiseaux Rahi vivant principalement dans les climats un peu chaud. On les trouve souvent dans les jungles qui leur permettent du fait de leur végétation luxuriante de construire leur nids en hauteur et aussi d'avoir à disposition un garde manger plutôt fourni. Malgré leur taille assez considérable par rapport à d'autres oiseaux, les Sufaaio n'en reste pas moins agiles et surtout plutôt rapides quand il s'agit de tomber sur une proie même si la plupart du temps ils observent leur alentours depuis une branche placée en hauteur. Quand il s'agit de nourrir toute une portée, les Sufaaio partent alors en reconnaissance effectuant de petits cercles dans les cieux pour essayer de trouver toute une colonie de petits Rahi à embarquer d'un coup. Malgré cela, l'environnement de la jungle reste dangereux du fait des nombreux prédateurs qui s'y glissent et souvent moins de la moitié d'une portée ne survit résultant en une population de Sufaaio assez restreinte quand à son nombre vis à vis d'autres Rahi se propageant plus vite.

Époque:

Livescape-Futurscape


Caegiax
{KE-gui-hax}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Pour le Caegiax que je voulais être une sorte de crabe j'avais forcément en tête les Ussal Crab de MNOLG. Je ne me souviens hélas plus trop du processus de création mais je suis arrivé à faire quelque chose de fort simple et somme toute efficace. L'idée est de prendre deux griffes d'Onua puis les rattaché ensemble à l'aide d'une barre à angle de 2 avec le trou pointant à l'avant et non pas vers le sol. Ensuite on fait le même type d'assemblage sauf que l'on opte pour des pinces de Mantax au lieu des griffes précédemment citées. On assemble les deux ensemble à l'aide des trous circulaires des griffes et des pinces. On utilise ensuite les deux trous de nos barres à angles pour rattacher des pièces avec deux trous cruciformes, ces derniers nous serviront à accrocher de façon solide et stable la tête. Cette dernière est faite à base d'une pièce en T avec sur les côtés des pièces avec deux trous cruciformes. Ces derniers nous permettent à l'avant de caser une coque de Bohrok et à l'arrière des yeux de ces derniers pour faire ceux de notre nouveau Rahi. Il n'y a plus qu'a refermer la coque de Bohrok vers l'arrière pour cacher l'armature du corps et voilà. Après selon les angles de vue on peut toujours voir clairement à travers le Rahi ce qui n'est pas spécialement la meilleure des choses je dois avouer. Néanmoins malgré ce problème, le Rahi reste compacte et avec une forme facilement compréhensible donc je peux dire que j'en suis assez satisfait.

Storyline:

Les Caegiax sont des Rahi crabes vivant presque uniquement dans des cavernes souterraines. Ils sont connu pour être assez méfiant vis à vis d'une quelconque présence extérieure qui ne serait pas un autre Caegiax et de ce fait ils ne se font pas attendre pour s'éclipser à peine ont il entendu un son ou ressenti une vibration ne cherchant pas spécialement à voir si il s'agissait d'une créature plus petite ou inoffensive qu'eux. Plus important les Caegiax sont aussi reconnus en bien ou en mal pour leur manie de collecter des cristaux lumineux de toute sortes. Les scientifiques Matoran n'ont jamais vraiment compris ce phénomène étant donné que les Rahi semblent uniquement collecter ces biens précieux sans jamais en faire quoi que ce soit. Le problème étant bien évidemment que certains mineurs sont en concurrence direct avec des colonies de Caegiax, les deux cherchant pour des raisons différentes les fameux cristaux. Et quand une pioche touche et ouvre une caverne de Caegiax quoiqu'il arrive ce n'est jamais bon. Soit la caverne est pleine et les Rahi partent dans tout les sens envahissant et détruisant le matériel présent dans la cave des mineurs ou soit ces derniers se retrouvent avec face à eux un énorme labyrinthe de galeries à creuser et détruire. Dans ce cas de figure une décision est souvent prise par l'autorité des mineurs pour savoir si cela vaut la peine de creuser pour espérer trouver la caverne principale dans laquelle les Caegiax ont caché leur butin. Mais là encore les Rahi ne sont pas bêtes et il arrive régulièrement que les Caegiax cherchent à creuser ailleurs tout en emmenant avec eux leur cristaux pour les déplacer dans leur nouvelles galeries.
Avec l'expansion des villes et des sous-terrains urbains, il arrive que des colonies de Caegiax se forment dans ces galeries Matoran oubliées de tous. Ceci expliquant la présence Caegiax plus téméraires que les autres pointant le bout de leur nez à la surface.

Époque:

Ruinscape-Chaoscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Ven 26 Juil 2013 - 13:38


#1 / #2 / #3

Onak
{OH-nak}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Onak possède une base Futurtoran avec en prime un double-connecteur long au lieu d'un court pour les épaules. Afin d'accrocher au mieux ce dernier pour qu'il ne bouge pas j'ai utilisé une cage thoracique de Toa Metru qui grâce à ses trois trous me permet d'assembler mon double connecteur à mon bassin Metru en plusieurs points permettant la stabilisation recherchée. Mis à part cela, Onak possède une tête de Toa Olda et reste somme toute assez simple avec son schéma de couleur noir et vert pomme.

Storyline:

Onak est un Matoran devenu garde du corps par le hasard des choses et aussi grâce à sa musculature importante qui elle n'était pas dû au hasard mais à un entraînement permanent. Sculpter son corps pour s'améliorer était une de ses priorités depuis très tôt dans la vie contrairement au fait de trouver du travail qu'il négligeait assez. Il dû se faire une raison et trouva finalement des emplois de manutention puis croyant qu'il avait trouvé sa voie s'engagea dans une force armée. Il participa même à une guerre mais de façon passive et assez loin de là où se déroulait véritablement l'action. Découvrant qu'il était au final assez peu intéressé par cet avenir, il décida de quitter son poste une fois rentré de guerre.
Ce n'est que par accident qu'il arrêté dans la rue un Matoran qui venait de le bousculer. Il se révéla être un voleur qui venait juste de piquer un objet important à un Matoran reconnu qui passait par là. Ce dernier remercia Onak et décida d'en faire son garde du corps malgré son manque d’expérience même si pour l'autre Matoran le fait d'avoir en face de lui un ancien soldat d'un tel gabarit lui suffisait amplement. C'est ainsi qu'Onak de nature plutôt silencieuse de base commença sa nouvelle vie, voyageant dans beaucoup d'endroits qu'il n'avait jamais vu auparavant avec son nouveau patron. Il resta quelques temps avec lui et sa réputation grandissante fit qu'il fut engagée par d'autre Matoran du même calibre voir même par des individus d'autres races qui pensait que la petite taille du Matoran pourrait leur être utile pour déjouer les pièges et autres attaques leur étant attentes.
Ce type d’expériences qui sortaient du cadre de son travail habituel déboussolèrent un peu Onak qui décida par la suite de faire partie d'une agence de garde du corps qui s'assurait de le sélectionner selon le type de clients plus calmes qu'il recherchait. C'est cette agence qui fit d'ailleurs le lien entre Toa-Nui et Onak, les responsables de l'île feuilletant les différents portfolios des différentes agences afin de trouver le Matoran qui conviendrait le mieux pour surveiller Caelipsya ou tout du moins donner l'impression que cette dernière courait un quelconque danger du fait de son statut. Autant dire qu'ils ne cherchèrent pas spécialement longtemps et l'agence fut plus que contente de leur envoyer Onak qui avait bien travailler avec eux par le passé et donc méritait ce poste plus proche de vacances payées que d'un véritable emploi.
Onak lu rapidement le dossier et accepta sans trop se poser de question avant finalement d'embarquer pour se rendre sur Toa-Nui. Là bas il rencontra Caelipsya et commença alors son travail comme il l'avait toujours fait et donc en ne cherchant pas spécialement à s'adapter à son client. Sachant qu'il avait escorté assez peu de femmes par le passé la relation entre les deux individus était pour le moins embarrassante, lui comme elle ne s'adressant presque pas la parole du fait de leur caractère réservé. Néanmoins si il y a bien une chose qui fit réagir Onak c'était le statut de princesse de la Matoran, n'ayant jamais entendu parler d'une telle chose et étant étrangement fasciné par cet aspect de Caelipsya qu'il adressait toujours par son statut. De ce fait et du côté générationnel des princesses il avait un certain respect pour elle somme toute assez différent de ce ce qu'il avait pu avoir pour d'autre de ses clients par le passé. Nul ne sait comment évoluera la relation entre les deux Matoran ou même si Onak décidera de rester son garde du corps quoiqu'il arrive.

Époque:

Futurscape


Pagaie Serghan
{serre-GAH-ne}

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par un Matoran)
Instructions

Construction:

Pour la pagaie j'avais eu tout de suite l'idée d'utiliser cette fameuse pièce "nageoire" que l'on peut trouver au bout. Il ne me restait plus qu'à savoir comment l'assembler étant donné qu'elle possédait une accroche circulaire et qu'il n'existe pas de pièce d'inter-connexion pour relier une barre cruciforme à une circulaire. J'ai contourné le problème en utilisant un tuyau que j'ai fait passer sur une barre cruciforme, cette dernière étant moins longue que le tuyau en lui même me permettant alors d'avoir un espace vide à l'intérieur de celui-ci. Et comme les tuyaux ont un diamètre qui convient parfaitement aux accroches Technic circulaires il ne me restait plus alors qu'à enfoncer ma pièce nageoire dedans. La barre cruciforme citée précédemment me servant bien évidemment à solidifier le tuyau pour qu'il reste bien droit et aussi à amener une accroche pour la main du Matoran.

Storyline:

La pagaie Serghan est un modèle assez robuste et un poil lourd qui demande un certain temps d'apprentissage avant d'être utilisée à escient du fait de sa longueur somme toute importante. Néanmoins sa particularité est avant tout sa pale possédant une forme bien particulière qui permet de naviguer très facilement dans des petits courants en suivant ses formes. Et même si elle n'a pas été conçu dans cet objectif, elle supporte assez bien les courants plus forts du fait de son poids. Malgré son utilisation un peu difficile de prime abord la pagaie Serghan se trouve donc être un vrai plaisir à utiliser pour tout ceux y mettant le temps et la force nécessaire.

Époque:

Futurscape


Canot Edenschian
{AI-deun-chi-ANH}

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

Le plancher du canot est fait à base de poutres Technic et de pièces d'inter-connexions. J'ai choisi ces dernières pour boucher les trous qui ne pouvaient l'être par des poutres traditionnelles ou que je n'avais pas (par exemple une poutre Tehcnic à quatre trous ou une de deux). Le banc est d'ailleurs raccordé grâce à des poutres Technic en "L" et est quand à lui aussi composé de pièces d'inter-connexions. L'armature sur le contour est faite avec des pièces d'inter-connexion à angle divers l'idée étant d'avoir une forme pointue à l'avant pour représenter la coque du bateau. Les pièces à angle de 2 me permettant aussi d'avoir un trou circulaire vers le haut, plutôt pratique pour ce qui est d'accrocher la partie supérieure du véhicule. Enfin pour ce qui est du corps du bateau en lui même justement, j'ai opté pour des nouvelle pâles Technic si je puis dire à l'arrière et des plus vieilles à l'avant, ces dernières étant forcément inspirées du bateau que l'on peut voir dans MNOLG. Comme dit précédemment ces pâles quelque soient leur type sont raccordées sur l'armature de façon plus ou moins directe si je puis dire. Enfin en guise de décoration j'ai rajouté des tuyaux sur les côtés pour jouer sur l'aspect un flottant de l'ensemble si je puis dire un peu comme pour représenter des bouées.

Storyline:

Le canot Edenschian est fabriqué dans des régions nordiques ce qui pourrait expliquer sa couleur rouge assez marquante afin de le discerner des environnements aux couleurs claires et froides tout comme le fait qu'il est basé sur des matériaux plus que solide lui permettant de passer outre les bout de glaces flottants et autres mers un tant soit peu habitée. Assez étroit, le canot Edenschian ne peut accueillir que deux Matoran voir trois si ces derniers se serrent suffisamment dans l'embarcation qui pourrait posséder un peu plus de place si elle n'avait pas un banc à l'arrière. Se dernier permet de se poser bien évidemment mais peut aussi servir à faciliter la pêche depuis le canot. Il faut bien dire que ce dernier a au final assez peu d'utilisations mise à part la pêche justement et aussi les petits trajets. Ces derniers étant bien tranquilles étant donné que le canot ne peut pas accueillir de moteur mais doit être navigué uniquement à l'aide de la force de ses occupants.
Tout ces points réunis font du canot Edenschian un petit bateau un peu en dehors de son temps. Utilisant des matériaux assez anciens et disposant de peu de fonctions, il se contente d’exécuter simplement son rôle de véhicule nautique sans trop en faire. C'est sûrement ce côté simplet et "à l'essentiel" qui a plus aux préposés en équipement de Toa-Nui quand ils durent choisir des petites embarcations afin que les Matoran habitant sur l'île puissent se changer les idées. En effet, les visiteurs quand à eux sont amenés à faire le tour de l'île en groupe et forcément dans des bateaux beaucoup plus grands et modernes.

Époque:

Neverscape-Futurscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Sam 27 Juil 2013 - 15:45


#1 / #2 / #3

Lesdiavh
{laisse-di-AV}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Lesdiavh est construit sur une base Futurtoran avec une tête Metru articulée et bien fixée dans le dos. Il me semble que pour ce Matoran je suis parti d'abord du schéma de couleur bleu er rouge foncé que je voulais utiliser depuis quelque temps du fait de son efficacité dû à son contraste. Mis à part cela il reste très classique, comme un Matoran utilisant une base de Futuscape quoi.

Storyline:

Lesdiavh est un sportif professionnel qui excelle dans l'art de la course. Son domaine de prédilection est le marathon mais on l'a aussi vu dans toute sortes de courses d'endurance. Confiant et sûr de lui il a gagné l'amour du public et celui des sponsors lui assurant une bonne popularité et surtout un avenir plutôt confortable du fait de ses richesses amassées. Richesses dont il ne pensait jamais voir la couleur un jour quand il était jeune. En effet Lesdiavh vient d'une région dans le nord assez isolée du reste du monde. De ce fait, y vivre n'était pas facile et il fallait souvent faire des trajets entre le village et un autre assez loin pour avoir toutes les ressources nécessaires afin de survivre. Ces trajets se faisaient souvent à l'aide de charriot ou luge menées par des Rahi. Le Matoran faisait parti d'un de ces trajets lorsque d'autre Rahi attaquèrent ceux du village avec une grande férocité. Lesdiavh parti se cacher et quand il revint tout avait été détruit et les Rahi, aussi bien les siens que les autres, avaient disparu. Seul et alors que son village avait besoin des provisions de toute urgence, il décida de partir à pied vers sa destination initiale. Il finit par y arriver sans trop de problèmes ce qui était déjà un exploit en soit et reparti vers son village à pied du fait d'un manque de moyen de transport dans l'autre village. Et malgré qu'il était chargé il arriva à avancer vite et à délivrer sa cargaison. Même si le village était impressionné, les Rahi manquaient toujours à l'appel et comme ils n'avaient pas prévus l'éventualité d'une attaque il se retrouvèrent donc sans remplaçants apprivoisés. Lesdiavh pris sur lui et décida que si il était arrivé à faire le trajet à pied une fois il pourrait le faire une seconde et ainsi de suite. Et il le fit, améliorant son temps à chaque fois ce qui commença à devenir un jeu. Un jeu qui finit par lui rapporter gros quand un Matoran manageur passa dans le village à provisions et entendit parler des prouesses du Matoran. Intrigué et sentant le bon filon, il s'entretint avec Lesdiavh et lui proposa de quitter son village pour aller s'entraîner afin de concourir à de véritables épreuves sportives. Le jeune Matoran hésita mais son manageur lui promis de lui offrir des Rahi qui pourrait faire ce qu'il avait fait jusqu'à présent. Après réflexion et avec l'accord du reste du village il suivit son manageur qui le confia à un entraîneur et ensemble ils purent commencer à travailler en vu de s'adapter aux compétitions. La suite, elle est connue et malgré un petit temps d'adaptation Lesdiavh se révéla être le poulain gagnant pour son manageur qui ne pouvait qu'être content face aux victoires du jeune Matoran.
Et c'est justement bien des années après alors qu'il venait de finir un marathon et qu'il allait commencer à s'entraîner pour le prochain, que son manager toujours en quête de plans pouvant rapporter gros pour lui et l'image de son client eut l'idée de déplacer les sessions d'entraînement à Toa-Nui. L'île allait ouvrir prochainement au public et ils avaient déjà démarché de nombreux Matoran célèbres pour y venir séjourner afin de donner de la crédibilité à l'ensemble. De ce fait cela faisait d'une pierre deux coups, Lesdiavh pouvait se servir des routes toute neuves pour s'entraîner à la course dans un environnement bordé de statues et autres décorations, le tout au calme lui permettant de s'éloigner un peu de la compétition et autres évènements lui étant lié et de l'autre Toa-Nui pouvait ajouter une autre célébrité à sa liste espérant montrer l'importance de l'île.
Le Matoran concerné trouva l'idée bonne et parti ainsi en direction de Toa-Nui où il pourrait changer d'air tout en gardant la forme en préparation de sa prochaine course.

Époque:

Futurscape


Statue de Toa Arhkantha
{arre-khan-TAH}

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

Rien de très compliqué étant donné que j'ai repris le Toa crée par Shaddow en 2007 pour faire ma statue. Et comme vous pouvez le voir j'ai même repris une des poses qu'il avait faite et qui ma foi convient très bien à ce type de Toa. Je me suis donc contenté de reconstruire le modèle mais en gris foncé et argenté. A noter qu'il dispose des deux teintes de gris foncé étant donné que certaines pièces sont uniquement disponibles dans la vieille teinte (le masque pour commencer, plutôt important) et vice-versa ; j'ai donc fait en sorte de les répartir au mieux pour qu'elle se complète, chose que habituellement je ne fais pas préférant utiliser une seule teinte de gris foncé sur mes Mocs mais dans le cas présent je n'avais pas vraiment le choix. Pour le reste, la seule chose qu'il m'était impossible de reconstruire en gris ou argenté, mis à part une petite loupiote sur le torse, c'est bien évidemment l'épée du personnage. J'ai essayé plusieurs choses avant de prendre l'épée de Jaller Mahri qui du fait de sa simplicité allait droit à l'essentiel quand à la forme que je voulais donner à l'ensemble de ma statue.
Pour finaliser cette dernière il ne me manquait plus qu'un socle fait à base d'une grosse pièce rocher trouvée dans un playset Bionicle, de plaque pour faire tenir le tout et enfin de quelques briques à l'avant histoire de faire une sorte de présentoir et d'embellir l'ensemble tout en restant simple.

Storyline:

Une des idées principales derrière Toa-Nui était bien sûr le fait d'honorer les générations de Toa passées, présentes et futures et hormis les musées, la meilleure solution restait encore d'ériger des statues à l’effigie des Toa les plus emblématiques ayant marché sur la planète. C'est ainsi que Toa Arhkantha, mort depuis très longtemps, fut choisi comme des dizaines et dizaines d'autre Toa pour avoir son double de roche sculpté par les plus grands artisans Matoran.
Pour ceux qui ne se rappelleraient pas, lors de Livescape Toa Arhkantha faisait parti des six Toa qui mirent fin à la Grande Guerre d'Ora-Nui en se sacrifiant. Et même si tout le monde à l'époque avait cherché à oublier l'île et la guerre en elle même, elle réapparue plus tard au cœur des discussions étant une grosse partie de l'histoire des Toa qui ne devait être oublié du fait des nombreux sacrifices de ces derniers. C'était donc tout naturel qu'au moins un des six Toa-Ora comme on les appelait soit intronisé. Néanmoins ce choix ne fut pas le plus judicieux quand on se rendit compte qu'il ne restait aucune trace de l'arme qu'il avait eu à l'époque, arme importante si il en est mais qui avait visiblement disparue de la surface de la planète. Les discussions internes commencèrent alors à avoir lieu et on se demandait si il ne fallait pas changer le Toa, ou le sortir dans l'état sans arme ou lui en faire une différente. La construction de la statue ayant déjà été approuvée et commencée depuis quelques temps, chose étrange étant donné que visiblement personne n'avait remarquer qu'il lui manquait une arme, il fut décidé pour réduire les coûts de garder la statue telle quelle mais de lui donner tout de même une arme.
On ne sait pas trop qui a eu l'idée de cette épée en particulier, certains disent que c'était l'épée qu'avait eu Toa Arhkantha avant sa transformation en Toa-Ora mais cela semble peu probable. Malgré les polémiques qu'une telle décision enclenchèrent, la statue du Toa fut bien amenée sur Toa-Nui et placée avec ses semblables tout autour de l'île. Hormis ce problème d'épée, la statue est semblable dans sa composition aux autres que l'on peut trouver sur l'île. Elle est donc faite de pierre et d'un acier particulier pour les morceaux d'armures afin de vraiment ressortir par rapport à l'environnement aux alentours et est posée sur un socle avec en guise d'inscription un numéro.
Ce numéro prend tout son sens avec le mini-ordinateur donné à tout les visiteurs avant la visite qui contient de nombreuses informations sur l'histoire des Toa et une biographie abrégée de chacune des personnalités représentées par une statue. Pour y accéder il suffit d'entrer le nombre indiqué sur la statue dans le mini-ordinateur et la fiche correspondant au Toa s'affiche tout de suite, pouvant même être lu à haute voix par la machine.

Époque:

Futurscape


Banc Simpvia
{simpe-VIAH}

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

Mon premier essai à un banc publique à l'échelle Matoran. Il peut se décomposer en trois parties distinctes somme toutes importantes pour un banc : les pieds, la partie plate et enfin le dossier qui peut être optionnel selon les bancs mais qui dans mon cas était voulu. Pour les pieds j'ai pris des pièces en "A" que j'ai accroché l'une la pointe en haut et inversement pour l'autre. Cela me permettait d'avoir un pied stable pour le sol mais aussi une largeur suffisante pour ma partie plate. Cette dernière est réalisée à coup de pièces d'interconnexions. Pourquoi ce choix ? Je dois avouer que je ne m'en souviens plus, soit parce qu'il n'existe pas de poutres technic à quatre trous à proprement parlé ce qui est la largeur de ma partie plate ou alors il s'agit d'un un choix de design pour ne pas avoir quelque chose de trop carré et plein si je puis dire. Enfin le dossier est réalisé à l'aide de poutres Technic avec inclinaison et d'une simple barre à l'aide de pièces d'inter-connexion pour faire un rappel avec la partie plate et avoir un ensemble cohérent et uni. Là encore je suppose que si il n'y a qu'une seule "barre" si je puis dire au lieu de trois pour bien remplir le dossier c'est du fait d'un manque de pièces même si selon moi le résultat est cohérent et fonctionne plutôt bien.

Storyline:

Les banc Simpvia sont des bancs publiques bon marché et solides. Optant pour un style simple assez proche de ce qui se faisait fin Livescape ils peuvent être placés de façon discrète dans n'importe quel milieu urbain ou autre s'intégrant sans problème dans l'atmosphère générale du lieu et ne dénotant pas avec le reste des structures. Ce banc peut accueillir deux Matoran assis et du fait de sa taille réduite et se structure simple peut facilement être acheté en plusieurs exemplaires afin d'être placé en ligne ou autre disposition se prêtant au mieux à l'architecture déjà en place.
Si le modèle Simpvia a été choisi pour Toa-Nui c'est tout simplement du fait d'une question d'espace, de prix et de design passe-partout, les Statues de Toa étant souvent placées à l'étroit entre roches et arbres, il fallait pouvoir caser des banc pour pouvoir les observer dans cet espace déjà réduit et ce banc était parfait pour cela. De plus ces bancs sont avant tout réservés pour les habitants de l'île et non pas pour les groupes de visite qui ralentiraient la visite justement si ils avaient à disposition des grands bancs pour se poser en dehors des arrêts prévus. D'autant plus que ces bancs sont bien évidemment ajustée pour les Matoran et autres races faisant la même taille ce qui est plus que rare.

Époque:

Neverscape-Chaoscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Dim 28 Juil 2013 - 15:36


Les côtes de Toa-Nui / Aux abords de Toa-Nui

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions
Review Vidéo 1 / Review Vidéo 2

Construction:

Spoiler:
 

Storyline:

L'idée avaient germé dans la tête de quelques Toa de l'Alliance : Et si on mettait en place un musée retraçant les victoires, défaites et plus généralement la vie de nos frères tombés au cours des millénaires ? L'idée fit son petit bonhomme de chemin dans les couloirs de l'organisation, jusqu'à arriver aux récepteurs sonores de personnes suffisamment responsables ou tout du moins placées dans des rôles à responsabilité. Et justement, plus qu'un simple musée l'idée évolua, s’amplifient même pour devenir une île toute entière dédiée aux Toa et par extension aux Matoran et Turaga. A l'intérieur de l'Alliance les réactions ne furent pas toutes unanimes quand au changement de cap du projet. Le coût forcément était au centre des préoccupations, bien loin de celui d'un musée on parlait là de ré-aménager toute une île et pour un résultat au final qui laissait perplexe. Dans la situation dans laquelle était l'Alliance avec ses divisions émergentes et autres fissures internes, était il vraiment utile de se consacrer au passé même si important des Toa alors que c'était leur présent et par conséquent leur futur qui était en jeu dans l'immédiat ? Néanmoins les responsables balayèrent les oppositions, l'île au contraire d'après eux allait permettre de réunir les Toa à nouveau au sein de l'organisation et serait même la capitale culturelle de l'Alliance tandis que la tour qui était en travaux depuis quelques temps déjà et coutait elle aussi une somme non négligeable allait être sa capitale gouvernementale.
Si la nouvelle fut prise avec plus ou moins de succès à l'intérieur de l'organisation il en était de même a l’extérieur avec les partenaires des Toa et autres qui prenait la nouvelle de façon révoltée en critiquant le "patriotisme extrême et affligeant des Toa", "une autocélébration qui n'avais pas lieu d'être" ou encore de façon moqueur certains comparant l'île à la construction de la tour précédemment citée dont la construction s'était arrêtée sans explications et enfin d'autres pensant que les Toa se dispersaient beaucoup trop. L'Alliance ne répondit pas aux critiques mais fit en sorte de mettre en œuvre beaucoup de moyen pour faire en sorte que l'île soit une réalité et cela au plus vite afin de faire taire les mauvaises langues.
Ils trouvèrent une île abandonnée de taille restreinte mais suffisante pour ce qu'ils comptaient en faire et qui correspondait à la quantité de travail qu'ils voulaient y fournir. Des Toa bien sûr mais aussi des Matoran et même d'autres espèces furent engagés en masse afin de rendre l'île habitable. Il fallut créer des routes, aménager les bords de mer et concevoir des habitations elles même ayant accès aux sources d'énergie et autres choses indispensables. En effet les plans évoluèrent et il était maintenant question d'avoir un nombre restreint mais somme toute conséquent d'habitations pour des Toa et de façon plus conséquente des Matoran. Bien sûr dans ces derniers il y avaient ceux qui allaient travailler directement sur l'île comme les guides touristique, ingénieurs, ouvriers ou encore restaurateurs mais surtout et c'était ce sur quoi l'Alliance comptait le plus pour donner de la crédibilité à son île, des Matoran célèbres et reconnus dans leur domaine sélectionnés avec prudence et le plus souvent en promettant une compensation financière. Et ce n'était pas là les seules dépenses importantes de l'île qui allait alors s’appeler tout simplement Toa-Nui (un nom qui la encore créa une certaine polémique) car en effet, une grosse quantité d'argent parti aussi dans les sculptures de Toa qui allaient joncher tout le contour de l'île et qui avait été commandées aux plus grands sculpteurs Matoran connus. Les musées eux aussi se voulaient complets et exhaustif et de nombreuses pièces uniques et autres runes anciennes furent importés sur le petit bout de terre qui était perdu dans l'océan allongeant encore un peu plus la note.
Il y avait aussi la question de la sécurité de l'île qui du fait de son symbolisme même si teintée de superficialité était un lieu d'attaque idéal pour les ennemis des Toa. Et c'est logiquement les Toa eux même qui allaient protéger l'île mais là encore histoire de gagner un peu de crédibilité et de faire parler, il fut annoncé fièrement que l'équipe chargée de la défense de l'île allait être composée des meilleurs éléments et des Toa les plus charismatique et connus. Et "l'équipe" en question fut bien présente lors du jour de l'inauguration mais à peine une voire deux semaines plus tard tous avaient quittés l'île pour prendre part à des missions plus importantes ailleurs et avaient été remplacés par de jeunes Toa inconnus de tous tout juste sortis de l'école et qui feraient amplement l'affaire en tant que simple "gardes de sécurité".
Il en fut de même pour les visiteurs, qui même si curieux et abondants de prime abord commencèrent à se faire de plus en plus rares au fur et à mesure que les choses avançaient.
Et puis il y avait les départs plus importants, comme les Matoran qui travaillaient directement sur l'île et encore pire les différents responsables de l'île qui se succédaient des fois à un rythme effarant, personne ne voulant avoir la direction de la petite île au sein de l'Alliance qui s'en désintéressait progressivement et ce depuis son inauguration ou presque. De ce fait les fonds alloués à l'île étaient de plus en plus maigre, l'organisation ayant du mal aussi bien au niveau financier que interne ou les différents camps de positions commençaient à se déchirer prédisant la fin proche de l'Alliance. Dans cette ambiance, le peu qui restait sur l'île travaillaient il faut bien le dire de façon très laxiste étant donné qu'il n'y avais presque plus de visiteurs ni de paye.
Toa-Nui fut finalement prise d'assaut et pillée quelques années plus tard peu de temps après l'implosion de l'Alliance, alors que presque tout le monde l'avait oubliée sauf quelques historiens qui avaient imploré des organismes de venir transférer les pièces de collection vers une autre île plus sûre. Le nombre et le noms de certains des Matoran et Toa y résidant encore tués lors de l'attaque reste toujours un mystère d'ailleurs.
L'île de Toa-Nui de son vivant représentait donc tout ce qui n'allait pas au sein de l'Alliance à l'époque : des décisions incongrues prises à la hâte par des responsables peu à l'écoute, une division importante au sein de l'organisation, des dépenses absolument énormes et peu justifiées, de l'argent utilisé afin de faire pression de la façon la plus crasse qui soit et bien sûr un manque d’honnêteté et d'unité flagrante qui provoquaient un manque de respect assez flagrant venant de l’extérieur. Respect que les Toa avaient toujours cherché depuis les début d'Universcape et qu'ils avaient finalement penser avoir trouvé avec l'Alliance qui leur avait fait entrevoir un futur meilleur.

Époque:

Futurscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kardakutax
Grand Gagnant du Concours Continu.
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 20
Localisation : Perdu dans mes boîtes de Lego

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Lun 29 Juil 2013 - 14:51

Je pense qu'il faut vraiment que je prenne le temps de commenter tous ces MOCs...

Superbe scène, tes MOCs ne laissaient pas présager tout un diorama ^^, elle est très bien réalisée, j'adore Very Happy.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abg3414
Héros valeureux
avatar

Nombre de messages : 236
Age : 18
Localisation : dans un désert de Bara Magna, entouré de 3 vorox affamés...

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Lun 29 Juil 2013 - 17:11

C´est ... Wouah ! C´est cool meme si j´aime pas trop Revianh et Onak, mais j´adore la cote de Toa-nui
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Mer 31 Juil 2013 - 14:58


Yashi-MX II

Galerie Photos (Pensez à cliquer sur Utilisation pour voir le modèle utilisée par plusieurs Matoran)
Instructions

Construction:

J'ai fait ce Moc juste avant de partir exposer au Fetsi'Briques 2011. Je ne sais plus si l'idée est venue car je savais que j'allais amener Kiloa avec moi et que quitte à faire autant l'inclure dans mon diorama de façon originale ou alors si au contraire l'idée de base était de diversifier un peu plus les côtes de Toa-Nui pour l'exposition et de façon non-canonique. Quoiqu'il en soit j'ai repris ce que j'avais fait avec les premiers Yashi-MX en changeant la couleur des roues/ball-joints 2006 et ce tout simplement car tout mes noirs étaient déjà utilisés dans d'autres mocs. Forcé d'utiliser des rouges j'ai donc du adapter la couleur des barres sur le côté. Par rapport au modèle initial j'ai aussi remarqué qu'une des barres était à l'air libre si je puis dire et j'ai donc rajouté une petite pièce afin de combler ce vide. L'utilisation de cette pièce en particulier du fait de sa forme me permet d'avoir une roue qui roule vraiment et n'est pas bloquée par la pièce qui la touche presque.

Storyline:

Les premiers MX de l'entreprise Yashi avait été on peu le dire un très franc succès aussi bien auprès des utilisateurs occasionnels de rollers que des professionnels. Le modèle du fait de sa légèreté et de sa simplicité d'utilisation avait vraiment réussi à unifier tout les types d'utilisateurs et avait été reçu avec bon nombre d'éloges. Dans de telles conditions, il était dur d'imaginer comment Yashi pourrait faire mieux avec un nouveau modèle portant l'emblème aux deux lettres. Et eux aussi durent se poser la question étant donné que par la suite ils se contentèrent de sortir quelques variations du MX pour la plupart cosmétiques tout en se consacrant à leur autres gammes de rollers.
Et puis un jour sorti de nul part ils annoncèrent finalement que le second vrai modèle MX allait être disponible sous peu dans les boutiques spécialisées. L'attente qui s'était déjà installé depuis quelques années chez les connaisseurs et autres fans de la marque ne fit que s’amplifier atteignant presque un stade critique jusqu'à l'arrivée du jour J. Et puis les premiers modèles furent distribués et les avis suivirent naturellement.
Contrairement au premier modèle qui avait été crée alors que l'entreprise était encore toute jeune et petite, son petit frère lui avait été crée dans un climat moins familiale mais aussi avec plus de moyen. Et même si l'on pouvait justement parler de "petit frère", l'entreprise quand à elle voyait le modèle II plus comme un grand frère, un modèle plus raffiné et beaucoup plus sérieux si l'on peut dire. Oublié le beige caractéristique et qui donnait de la légèreté au premier modèle, le second se veut beaucoup plus agressif et rentre dedans presque dominateur exhibant de façon sobre mais pas trop un schéma de couleur rouge et noir. Rouge aussi utilisé pour les roues et ce non pas à des fins cosmétiques mais tout simplement car c'est la couleur bien particulière d'un tout nouveau matériel utilisé par la firme et introduit en grande pompe avec le modèle. On peut même dire que ces nouvelles roues plus légères et possédant moins de friction définissent ce nouveau produit. Et cela va de pair avec le poids qui a été rajouté à l'arrière des rollers.
Ces deux modifications de taille étaient bien sûr ce qui différenciait le premier modèle du second et qui entrainaient avec elles nombre d'opinions diverses et opposés. En effet, les MX II étaient maintenant moins souples à utiliser du fait d'une adhérence au sol différente ce qui demandait une prise de main un peu plus longue qu'avec les MX originaux. Certains pensaient que cette philosophie était totalement contraire à ce qui avait fait le succès du premier modèle et en effet du fait d'une courbe d'apprentissage plus ardue il était plus dur à appréhender. D'autres au contraire trouvaient l'équilibre entre les roues et le poids à l'arrière vraiment intéressant et cela particulièrement pour les courses en descente où visiblement cette nouvelle version prenait tout son sens.
De ce fait certains franchirent le pas entre la première et seconde itération tandis que d'autres restèrent définitivement sur la première. Il en fut de même pour le public sur lequel le MX II n'eut pas un effet relativement important contrairement à son ainé et ce malgré les innovations qu'il apportait au niveau de sa conception et des nouveaux matériaux utilisés.

Époque:

Futurscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Sam 3 Aoû 2013 - 9:43


Evildarh
{é-vile-DAH-re}

Galerie Photos
Instructions
Review Vidéo

Construction:

Evildarh a été construit lors d'un MOC Challenge où le challenge en question était justement d'utiliser obligatoirement des pièces de corps de Bohrok ainsi que des pièces typiquement Hero Factory de type os et armures. Et je dois dire que j'ai abordé ces deux contraintes d'une façon assez minimaliste étant donné que je n'ai pas spécialement cherché à créer une nouveau corps ou autre à l'aide des pièces de Bohrok mais que ces dernières ont directement été utilisées pour créer le corps tel quel sans grosses modifications. En effet, j'aimais plutôt bien la forme courbée de la pièce qui me rappelait un ventre rond et partant de cela j'ai brodé autour.
J'ai donc casé des ball-joints pour raccorder directement mes jambes, puis j'ai utilisé l'intermédiaire d'un bassin Vahki pour l'accroche de mes épaules/bras que j'ai accroché à "l'arrière" de mes pièces. Bassin qui sera par la suite caché à l'aide d'un pied Inika pour rajouter du noir, boucher les vides et rajouter des pointes pour l'allure générale de mon personnage. En parlant de boucher des trous j'ai aussi casé une poutre Techni à l'intérieur de mon corps à "l'avant" cette fois-ci afin une nouvelle fois de ne pas laisser un espace vide au milieu entre les deux pièces de corps. Entre ces deux même pièces je caserai un cou Glatorian qui me permettra d'assembler ma tête de Rahkshi.
Pour les membres c'est tout aussi direct si je puis dire avec l'utilisation des fameuses pièces Hero Factory qui font leur apparition aussi bien au niveau des bras finalisées par des mains de Glatorian qu'au niveau des jambes où elles seront complétées par des pieds de Bohrok retournées pour mettre en avant des yeux de Bohrok utilisés en tant que pointes. Ces dernières me permettant de compléter l'apparence de mon personnage qui sera finalisé par son arme possédant elle aussi quelques piques si je puis dire. En effet, j'ai choisit la masse de Stronius qui correspondait selon moi bien au caractère de mon personnage et amenait un contraste assez amusant entre la taille du personnage et celle de son arme.
Et c'est à peu près tout pour la conception d'Evildarh qui s'est fait en deux temps. Le premier lors du MOC Challenge en lui de même de trente minutes et puis le second où j'ai pu finaliser certaines choses même si on est d'accord l'ensemble reste plutôt simple.

Storyline:

Les Evildarh sont une sous espèce des "Evilseed", sortes de petits Rahi diablotins possédant un cerveau plus développé que d'autres et au caractère indéniablement moqueur et mauvais. Vivant en groupe ils s'attaquent principalement au cible de leur taille ou plus petites ce qui fait que pendant longtemps ils s'en prenaient régulièrement au Matoran attaquant comme par d'habitude en groupe pour cerner des individus seuls. Les camps d'Evilseed sont divisés en différentes castes ayant toutes un rôle bien précis et dans ces dernières ils en aient qui ne quitte pas les cavernes où habitent principalement la race. Ce sont des sortes de gardien et c'est le cas des Evildarh justement qui du fait de leur masse et puissance sont utilisés pour cette fonction. Et contrairement à d'autres espèces qui sont particulièrement visibles au côté de l'endroit qu'elles doivent protéger, les Evildarh quand à eux sont plus d'une nature joueuse ou tout du moins préfèrent ne pas être vus et se cachent derrière des recoins et autres coins d'obscurité peu identifiables de prime abord. Et la raison à cela c'est tout simplement car du fait de leur poids et celui de leur masse ils sont particulièrement lent et donc ne peuvent suivre si leur adversaire attaque de loin ou se trouve être particulièrement rapide. Alors certes avec l'aide des autres sous-espèces qui se chargent d'encercler leur ennemi ils peuvent ensuite profiter du chaos ambiant pour frapper la cible quand celle-ci ne s'y attend pas trop occupé à faire face aux hordes d'Evilseed. Néanmoins ce type de stratégie reste assez peu utilisée, les Evildarh préférant donc leur cachette en hauteur pour pouvoir tomber directement sur leur opposant avec leur massue leur décrochant par la même occasion un coup brutal et sec à la tête qui est souvent irréversible et cause la mort presque immédiatement. L'idée est donc le plus souvent d'utiliser les autres sous-espèces pour courser la menace et faire en sorte que celle-ci cherche un refuge dans le dédale de cavernes sans se rendre compte d'un Evildarh posté en hauteur prêt à lui sauter dessus.
A force d'agir de la sorte et de sortir peu si ce n'est lors de chasses de gros Rahi, les Evildarh ont pu développé des capacité auditives et visuelles accrues dans l'obscurité des cavernes où ils se terrent prêt à piéger de pauvre individus qui n'auront pas eu le temps de voir ce qui aura causé leur perte.

Époque:

Ruinscape-Neverscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Jeu 8 Aoû 2013 - 9:43


Avedjian
{av-dji-ANH}

Galerie Photos
Instructions
Review Vidéo

Construction:

Cette création est aussi issue d'un MOC Challenge où le défi était d'utiliser une pièce Hero Factory somme toute assez spécifique en tant que bassin. La pièce semblait en effet bien se prêter à ce type d'utilisation avec ses trois balljoints casés sur un même axe. Seul problème, les accroches cylindriques qui elles pointaient vers le haut et donc rendaient selon moi une connexion plutôt compliquée à achever avec le reste du corps.
De ce fait je suis parti sur une structure un peu bizarre après avoir connecté deux pièces avec trou cruciforme perpendiculaire à celui circulaire. Ayant maintenant accès à deux trous cruciformes pointant sur les côtés et non plus vers le haut, j'ai pu raccorder ces derniers à un pied Olda me permettant l'ajout d'un connecteur. Raccordé à un cou Glatorian lui même attaché à une épaulette Inika me permettant d'avoir une base pour le haut de mon corps, il ne me reste en suite plus qu'à attacher un bassin Vahki à l'armure en question à l'aide de ces deux trous circulaires horizontaux.
Les différentes accroches circulaires du bassin Vakhi me permettront ensuite d'accrocher solidement le connecteur pour relier ma tête Olda pivoté et son Kaukau vert transparent. Encore plus simple, j'utilise les ball-joints de la pièce pour ajouter mes bras mi-Hero Factory/mi-Bionicle. Les pieds Metru sur les bras me permettront de mettre des yeux de Bohrok vert trans me permettant un rappel avec la couleur du Kanohi cité précédemment.
Les jambes en "Z" partent du même principe avec le combo HF/Bio pour les pieds qui sont issues des Olda mais retournés pour amener un rappel de formes avec celui utilisé en tout début de construction pour former mon bassin.
Voilà à peu près comment le moc est fait, assez peu de choses à ajouter si ce n'est que le MOC a évoluer entre sa version MOC Challenge et sa version photo étant donné que pas mal de petites choses me dérangeaient sur le modèle initial. Je vous Invite d'ailleurs à zappé sur la vidéo mise ne lien plus haut pour voir un peu tout ça mais rapidement je peux vous citer les pieds Rahkshi remplacés par des pieds Metru les premiers étant trop gros. Et encore maintenant je ne suis pas tout à fait entièrement convaincu par cette création je dois vous avouer que ce soit au niveau de sa forme ou autre.. A vous de me dire ce que vous en pensez.

Storyline:

Avedjian est issu de l'espèce des Seejyanth {scie-YANH-çe} ou tout du moins de la forme la plus avancée de cette dernière. En effet par le passé les individus étaient très différents physiquement comme le montre Seriadkj qui est lui aussi un Seejyanth. Néanmoins comme on peut le voir les deux n'ont que très peu de similarités au niveau de leur organisme si ce n'est leur tête, sorte de casque contenant une brume presque opaque. Et c'est cette espèce de gaz qui est à l'origine du changement d'apparence de cette espèce au cours du temps. En effet si l'on devait établir une comparaison ce gaz est une sorte de drogue qui de base n'était pas présente derrière leur casque et encore moins dans leur organisme. Néanmoins après sa découverte et son inhalation, les Seejyanth se rendirent compte qu'elle leur permettait d'accroître leur réflexe ou encore leur compréhension de l'environnement les entourant les aidant dans leur études scientifiques et autres. Tout les individus décidèrent alors d'en prendre pour s'élever et devenir meilleur dans leur domaine ce qui de prime abord leur donna les résultats attendus. Puis les effets de la drogue qui avaient été uniquement positifs jusqu'à là commencèrent à montrer leur autre côté, plus nocif pour les Avedjian. En plus de la dépendance, le gaz avait depuis bien longtemps dépassé les frontières du complexe cérébrale pour se répartir dans tout le corps. En conséquence certains créèrent des filtres afin de se purifier mais au fur et à mesure ces derniers ne suffirent plus, les dommages ayant été portés de générations en générations devenant irréversibles et entraînant avec eux des conséquences fatales. Les naissances s'en retrouvèrent aussi touchées, n'aboutissant que bien trop souvent sur la mort du fœtus et sa porteuse mettant alors toute la survie de l'espèce en danger.
Au pied du mur et complétement parasités les Seejyanth prirent alors la décision radicale de se reconstruire en réduisant au minimum voir au néant la présence d'éléments organiques en eux, ces derniers  étaient les premiers touchés et détruits par le gaz entraînant par la suite leur mort.
Utilisant leur connaissances accrues et après de nombreux essais ils arrivèrent finalement à leur objectif, conservant leur cerveau et par extension leur drogue monté sur un corps entièrement mécanique. Autant dire que les Seejyanth qui étaient déjà mal perçus du fait de leur usage intensif de drogue furent encore plus mal vu par les autres espèces quand ces dernières eurent en face d'elles cette sorte d'hybride presque entièrement mécanique. Après tout cette nouvelle bouffée qu'ils avaient fourni à leur espèce était en soit contre nature car conçu de toute pièce afin de contrer ce qui aurait dû être inévitable. La drogue aurait du mettre fin à leur espèce mais les Seejyanth dans leur instinct de survie étaient passés outre et contre toute attente avaient trouvés un moyen. Avaient ils alors encore besoin de porteuses pour donner la vie étant donné qu'ils étaient presque entièrement fait de métal et d'acier ? Pouvaient t-ils même mourir, après tout leur cerveau était peut être transférable d'une carcasse à une autre toute nouvelle ? Autant de questions d'éthiques et autres venaient de s'ouvrir aux autres espèce et les Seejyanth jouèrent avec grand plaisir sur le malaise des autres et le mystère qu'ils dispersaient autour d'eux telle la brume dans leur casque.
Certains autres individus virent le potentiel dans l'espèce et sa façon de concevoir des corps et devinrent alors leur premier clients, permettant aux Seejyanth de s'ouvrir à un nouveau marché pour le moins lucratif assurant alors leur avenir d'un point de vue d'influence.
Avedjian est issue d'une cuve comme nombre de ses confrères et peu de choses sont connus sur lui. Il serait visiblement un ingénieur possédant un entraînement dans quelques art-martiaux mais difficile d'en savoir plus sur lui et de façon plus générale sur cette espèce qui garde constamment un voile sur ses agissements et ses véritables desseins...

Époque:

Futurescape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Jeu 15 Aoû 2013 - 9:42


Kuugiaern
{KU-gui-eh-rnne}

Galerie Photos
Instructions
Review Vidéo

Construction:

Spoiler:
 

Storyline:

Les Kuugiaern sont une sous-espèce des insectoïdes Kaa. Et comme toute colonie qui se respecte ils ont un rôle bien particulier en son sein. En effet et au vu de leur apparence ils sont avant tout considérés comme des gardes lourdement armés conçus avant tout pour protéger les différentes installations permettant la survie de leur espèce que ce soit les chambres de fertilisation ou encore la salle de la reine qui possède une escouade spécialisée en tant que garde rapprochée. Les Kuugiaern peuvent se battre mains nues et font preuve d'une certaine rapidité ou tout du moins d'une agressivité sans pareil à l'égard des ennemis de la colonie en venant à les battre jusqu'à ce que l'aegis couvre leur poings fermés et la cible lâche son dernier signe de vie. Néanmoins ils sont équipés la plupart du temps de gros canons à acide directement liés avec leur structure étant donné que l'acide ou tout du moins le liquide à son origine passe à travers tout le corps avant qu'une certaine quantité ne soit gardée dans leur épaules massives afin d'être suffisamment fermentée dans le but de pouvoir faire fondre tout ce qu'elle touche en un éclair de temps après être sorti de l’embout du canon. Les armes peuvent aussi être utilisées pour frapper directement un adversaire du fait de leur masse assez importante. Les petits bras ou excroissances à l'arrière des Kuugiaern sont visiblement utilisées en tant que radar afin de détecter des déplacements et de façon plus minime en tant qu'arme pour atteindre une cible assez proche d'eux.
Du fait de leur position de garde les Kuugiaern sont amenés à rester au même endroit pendant de longues périodes de temps et ce sans bouger ou presque. Cet état qui pourrait semblait ennuyeux pour la plupart des créatures pensantes est interprété différemment par les Kaa. En effet, plus que d'attendre les Kuugiaern ne font alors plus qu'un avec l'ensemble de leur colonie ayant leur pieds fixement posés sur le sol et permettant ainsi de créer un lien extra-sensoriel avec tout le reste de leur semblable. Cet état de concentration intense est presque similaire à un état de stase/transe et ne peut être perturbé que par l'arrivée d'une source étrangère à la colonie ou l'ordre de leur reine.
Kaa signifie "colonie" ou "l'ensemble de toute choses", tout choses définissant ici le monde fermé de l'espèce dans leur langage fait de bruits et autres cliquetis discrets. Giaern est synonyme de l'être et ainsi la Kaagiaern est le nom donné à la reine étant donné qu'elle représente l'être englobant l'ensemble des choses du fait de sa capacité à donner naissance au futur de la colonie. Les préfixes Kee, Kii, Koo et bien sûr Kuu sont utilisés pour d'autres sous-espèces ayant chacune un rôle bien précis au sein de la colonie. Enfin les Kaa semblent être de lointains descendants des Ihrzien.

Époque:

Futurescape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Mer 21 Aoû 2013 - 8:39


Ahyõ
{AH-hi-ho}

Galerie Photos
Instructions

Construction:

Malgré qu'elle apparaisse dans cette treizième vague dite personnelle, Ahyõ n'as pas été créée par moi (après tout j'avais déjà fait le coup avec les Toa Jima à l'époque) mais par Toa Leewan et Toa Ignika. Et oui encore eux et encore lors de l'atelier construction ayant pris place au Festi'briques 2012 tout comme pour Saeph posté récemment. Je me suis donc contenté une nouvelle fois des photos et de la storyline étant donné que pour ce tout qui est de la construction en elle même tout vient d'eux. Et pour cette dernière même si les souvenirs sont assez flous j'ai pu en retiré quelque petites choses. Par exemple l'usage des armures de Takadox avec leur aspect insecte/crustacé à servi de base pour créer les mains/griffes semblables à celles d'une mante religieuse. Il en est de même pour la sorte de queue fait à l'aide d'une griffe de Toa Pohatu Nuva à l'arrière. Et pour revenir sur les mains elles auraient visiblement dû être argenté de base mais un manque de pièce en a décidé ainsi et Toa Ignika a dû faire avec du gris.

Storyline:

Ahyõ était une Toa de la pierre assez jeune et sans prétention jusqu'au jour où elle fut enlevée pour servir de cobaye au sein du laboratoire S09 où avait lieu de multiples expérimentations assez peu éthiques sur des sujets qui étaient tout aussi peu volontaires. Derrière l'enlèvement de Ahyõ se cachait l'idée de voir si l'on pouvait rendre un Toa de la pierre entièrement à l'aise dans l'eau, élément qu'ils avaient pourtant habituellement en horreur. Mais le projet n'était pas juste de prendre un Toa de la pierre et d'en faire une sorte de Toa de l'eau car en effet plus que des Toa, les êtres les plus proches de l'eau restaient avant tout les Rahi vivant dedans. De ce fait l'envie était plus de muter un Toa avec un Rahi aquatique pour ainsi profiter de la force et de l'instinct bestial de ce dernier afin de créer un guerrier plus puissant et à l'aise aussi bien sur le sol que sur la mer. Et c'est dans cet état d'esprit que les expérimentations évoluèrent jusqu'à ajouter aux mutations quelques gènes de Rahi insectes afin que l'être nouvellement formé puisse bondir plus haut et ainsi améliorer ses performances sur la terre ferme.
Étant une Toa de pierre, la structure plus solide de Ahyõ lui permit de survivre aux différentes expérimentations ce qui souvent hélas n'était pas le cas de bien des cobayes au sein du projet. Malgré cela quand elle sortit finalement de la cuve l'ancienne Toa était tout de même bien changée. D'une elle avait forcément une apparence très différente de ce qu'elle avait été jadis. Son corps démuni d'armures bleutées était désormais recouvert de parties plus ou moins organiques de couleur azur tout comme son corps penchait désormais en avant lui donnant un air bossu et c'était sans mentionner l'ablation de ses doigts transformées en griffes. De deux elle avait presque perdu la faculté de parler, son complexe cérébral ayant été visiblement bien touchée par la succession de mutations qu'elle avait subit. Elle pouvait tout au plus articuler quelques mots et bouts de phrases ayant bien du mal à se faire comprendre alors qu'elle savait pourtant clairement ce qu'elle voulait exprimer la rendant plus seule que tout. Droguée, elle fut tout de même testée à de nombreuses reprises dans les salles de combat internes et à la grande surprise des premiers concernés, en plus d'avoir survécu aux expérimentations elle était comme ils l'avaient prévu, une combattante hors pair maîtrisant combat et déplacement dans différents milieux et ceux malgré quelques tics récurrents qui intervenaient lors des phases de test.
Enfermée dans sa cuve quand elle n'était pas testée au combat, elle appris à connaître les autres mutés à distance si l'on peut dire étant donné que leur pseudo-cellules étaient insonorisées mais pas opaque. De ce fait ce fut sans surprises que lorsque le laboratoire S09 subit des coupures électriques qui provoquèrent l'ouverture des cuves et le chaos total qu'elle décida de suivre un des groupes de mutés. C'est avec Tevrak et d'autres qu'elle partie afin d’équilibrer leur forces au lieu de suivre son ami Jima qui avait était pourtant le plus a même de la comprendre du fait de leur origine commune, ce qui fut une déception de plus pour elle. Le groupe nouvellement formé pû alors sortir de cet endroit horrible et essayer d'avoir une nouvelle vie ensemble tout en essayant d'échapper à ceux voulant les faire disparaitre. Et après tout c'était sûrement bien là son unique choix, trop différente par rapport à ce qu'elle était elle ne pouvait plus prétendre et porter le nom de Toa tout comme elle ne pouvait plus revenir pour défendre les Matoran dont elle s'était jadis occupé. Tout aussi bouleversant pour elle et malgré ses améliorations au fil du temps, Ahyõ n'arrivait plus à chanter comme elle le faisait avant avec sa voix douce du fait de ses nouveaux problèmes d'articulations et autres tics de langage qui la ramenait à chaque fois à sa situation actuelle et à tout ce qu'elle avait perdu. Et pour elle, elle n'avait rien à gagner de cette nouvelle situation de paria, elle ne cherchait pas spécialement à se venger de ceux lui ayant fait du mal tout comme elle ne voulait pas servir de porte parole pour critiquer ce type de pratiques. C'est uniquement grâce au soutien des autres mutés qu'elle est encore en vie ayant par souvent penser à se donner la mort pour échapper à l'horreur de ce qu'elle était et retrouver la simplicité et le calme des chants qu'elle entonnait lors des jours anciens devant un groupe de Matoran qui captaient ses intonations dans un silence teinté d'admiration.

Époque:

Neverscape

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mayer 4012
Tout juste sorti de la chaîne
avatar

Nombre de messages : 3
Age : 17
Localisation : Lorraine

MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   Lun 2 Sep 2013 - 8:14

Tous ces MOCs sont extra,le mélange entre bionicle et hero factory leur vont à ravir !
Je trouve que les derniers sont les meilleurs surtout Ahyo entre bleu et marron, c'est magnifique !!!!!!
:-)))))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http:// www.bionifigs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"   

Revenir en haut Aller en bas
 
[MOC] Moc de Loserkiller: Wave 13 "All Around"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Sets] 2009 wave 2 : Choix difficile
» samsung wave II vers bada 2
» [Culture] Les spots publicitaires breakout wave 2, enfin sur youtube !
» [Vidéo] Construction des Hero Factory 2013 Wave 1 (2/2)
» [V6] Wave Serpent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: