AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Jeu 25 Aoû 2011 - 21:09

Chapitre 13
Le réveil

Alors qu'il ne nous restait que quelques minutes, et que j'était complètement désespéré, une explosion retentit. Une personne volante arriva. Earnia se posa une ultime fois, elle avait l'air si fatiguée. Je me précipita vers elle pour la rattraper. Elle était couverte de suie, et très blessé sur le coté droit. Elle me dit
-C'est bon ... On peut repartir ...
-Tu as vu ton état ? Tu l'as croisé où ..?
-Oui. Mais ne perdons pas plus de temps, on va bientôt se crasher !

Je pris le petit dans mes bras, elle serra les siens autour de ma taille et nous partîmes enfin.
Alors que l'on avait à peine fait quelques centaines de mètres, fonçant droit vers Ela-nui, un fracas assourdissant retentit. Akrahen venait de s’effondrer dans l'eau d'Arrtohnia, et rejoindra bientôt les profondeurs, tel l'épave de mon navire. Des vagues immenses se lancèrent sur de longues distances. Le Draihn, quand à lui, semblait vouloir pleurer, mais n'avait pas la force de le faire. Il était le seul Draihn encore en vie.


Plusieurs heures plus tard, Riurk et moi, rentrés à Ela-nui et soignés de nos blessures, nous arrivâmes devant ce monstre de béton, de fer et de vie qu'est Etanma.
Mais nous ne sommes pas là pour nous amuser. Nous somme d'abord venu rendre visite à notre Draihn, qui, selon ce que dit la presse, reviens de loin et est passé à rien de passer de l'autre coté.
Ah oui, les médias, parlons-en ! J'ai jamais vu autant d'activité de tout ma vie ! On a l'impression que pour eux ce Draihn viens d'un autre monde. De nombreux scientifiques et journalistes veulent voir la curiosité, mais il se trouve au coeur d'Etanma, qui veille sagement sur lui. Quand à Akrahen et le massacre des Draihn, la population a l'air très affectée.
Nocturnia est vraiment horrible.
Nocturnia. Ce nom que j'ai réussis à lui arracher avant de lui échapper avant de la laisser toute seule dans le réacteur, et de le faire exploser grâce à l'essence qui s'en échappait. J'ai faillit y rester dans cette manœuvre, mais j'ai au moins eu son nom. Je pourrait aussi dire que j'ai obtenue sa mort et qu'elle doit dormir avec nos amis aquatique, mais c'est pas mon genre de crier victoire trop tôt. Elle est forte, elle a sûrement trouvé un moyen de s'en tirer.
On s’engouffra alors dans la tour dès qu'on entra, des dizaines et des dizaines de couloirs et de passages en tout genre s'ouvrèrent à nos yeux. On aurait dit une ville dans une tour. Dès notre arrivée, une Eladonienne nous accueillit.

-Oh, vous êtes les fameux Riurks et Earnia ?
-Comment vous connaissez nos noms ? Et puis, si vous êtes une journaliste, on as rien à vous dire, on ...
-Ne vous inquiétez pas, je suis une employée de cette tour Etanma. Suivez moi, je vais vous emmener où il faut.

Elle nous emmena à travers la foule jusqu'à une enfilade d’ascenseur aux portes gigantesques, où des groupes entiers de personnes sortaient. Le notre était plus loin, à part des autres. Deux colosses Eladonien gardaient l'entrée, qu'il ouvrèrent quand la fille leur montra un genre de passe.
On entra tous les trois dedans. Je voyais les étages défiler a grande vitesse; 10, 20, 30, ... Au bout de quelques minutes, on arriva enfin à l'étage 1200, tout juste.
On sortit. Nous débarquions ni plus ni moins que sur la plateforme supérieure, véritablement le "Coeur" d'Etanma, elle-même le "Coeur" d'Ela nui, "Coeur" d'Arrtohnia. Alors autant dire que nous somme à l'endroit le plus important de l'archipel. La femme nous emmena vers l'hôpital où se trouvait le Draihn. Les gens ici semblaient très occupés, certains étaient en conversation soit directement, soit par téléphone. D'autres couraient pour je-ne-sais-quelle raison, et parfois ils s'arrêtaient net pour regarder l'écran géant qui passait en boule les images de la créature et d'Akrahen qui s'effondre dans l'eau.
Nous arrivons ensuite très rapidement à l’Hôpital. L'Eladonienne nous indiqua le chemin
J'ouvrit la porte. Le Draihn était allongé, dans une machine. On pouvait le voir à travers le demi-cylindre en verre. Il était immergé dans un liquide bleue, des tuyaux lui rentrant dans la poitrine et par le nez. Il paraissait plus grand. En réalité, c'était dût aux pièces mécaniques. Une grande partie de son corps était mécanisé. Le travail n'était pas fini; Des bras-robot continuaient d'assembler des pièces au niveau de la jambe et du bras.


Un infirmière entra. Son air m’était familier. Maintenant que j'y repense, cette Eladonienne à du recevoir une promotion à être mutée ici. Son colosse Eladonien la suivait encore.
-Vous pouvez entrer.
Deux Matoran débarqua dans la pièce. Le premier était lui-même robotisé, le gris ressortant sur sa peau beige et doré. La seconde regardait vers le bas, intimidée, serrant son outil dans sa main.
-Je vous laisse avec mon colosse. Amusez-vous bien.
Elle fila. Le Matoran, lui s'approcha.
-Alors, c'est vous les deux sauveurs de ce ... "Draihn" ? Mon nom est Hartian, et voici Varna, mon assistante.
-Sa ... Lut.
-Oui, nous sommes allés sur la base et c'est, malheureusement, le seul spécimen vivant que l'on a rencontré. Cette créature est malheureusement arrivé bien avant nous, et elle ne semble pas s'être ennuyé. Mon nom est Riurk. Quant à elle, c'est Earnia.

Elle fit un geste de la tête pour les saluer.
L'assistante était en train de manipuler la machine. Le liquide était en train de se vider et de passer dans un conteneur voisin. Hartian parti l'aider. Il déplaçaient la plaque où se trouvait le corps pour le mettre debout

-Surtout ... Faire attention aux voix respiratoires.
-Les voies respiratoires ?
s'étonna Earnia.
-Leurs ... Heu, organes qui servent à, respirer, ils sont, euh, différent je crois.
-Elle a raison. Si nous pouvons respirer leur air pendant un moment, le nôtre est un véritable poison, il leur perce les poumons, dans tous les sens tu terme. Par contre, je n’aurait pas donné cher de votre état mental si vous étiez resté plusieurs heure sur ce qui était Akrahen. Maintenant, regardez, Erkahn peut être s'animer.
-Erkahn ?
-Pardonnez-moi ?

Un silence rempli la sale. Comment ce Matoran connaissait-il le nom de ce Draihn.
-Ahem ... C'est ... Une longue histoire. Oh ! Regardez, il bouge !
Le Draihn ouvrit les yeux. Il nous observait de façon étrange.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Jeu 25 Aoû 2011 - 22:52

Vraiment bien, tu t'améliore vraiment ! Continue sur cette magnifique voie qu'est l'écriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ryooo
Héros valeureux
avatar

Nombre de messages : 288

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 26 Aoû 2011 - 10:06

Darkness a écrit:
Vraiment bien, tu t'améliore vraiment ! Continue sur cette magnifique voie qu'est l'écriture.

cheers Même commentaire ! J'admire tes écrits ^^ En tout cas, je les apprécie bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Sam 27 Aoû 2011 - 21:04

Merci des commentaires ! Sans plus attendre, un autre chapitre !


Chapitre 14
L'espoir d'Arrtohnia

J'avait l'impression d'avoir dormi une éternité. J'éprouvait de la difficulté à ouvrir les yeux. Je voyait deux formes, deux autres plus grande, et une encore plus grande. C'était des êtres vivants. Deux Matoran, et les trois autres étaient des peuples d'Arrtohnia. Ils m'observaient. Je me mit à m'obsrever moi aussi. Je n'était plus le même. Ma jambe droite était robotique, tout comme mon bras droit ainsi qu'une partie de mon corps. Je releva la tête. J'articula péniblement.
-Où ... Suis ... Je ? Que ... M'est-il ... Arrivé ?
Il discutèrent entre eux. Un des êtres m'approcha. Sa main passa au dessus de mes épaules, d'un air rassurant. C'était une femme je crois. Ma supposition s'avéra juste quand elle se mit à me parler. Je ne comprit pas très bien ce qu'elle disait. Je me rappela que l'Arrtohnien, langue très éloignée de la langue principale de notre univers, était totalement différente du Draihn. Elle me parla de façon gentille. Sa peau était d'un gris clair légèrement argenté par endroit, et parsemée de noir. J'en déduisit que c'était une Eladonienne femelle.
Un autre être approcha. Un des Matoran. Hartian. Je le reconnu à sa voix. Cela faisait bien 800 ou 900 ans que je ne l'avait pas vu. C'était un tout jeune ingénieur. Il venait parfois sur notre base, comme par exemple pour nous aider avec les Hernaks. Le miens à d'ailleurs été crée par lui. Qu'il repose, où qu'il soit.
Il se lança après quelques raclements de gorge.

-Bonjour, Draihn, m'entend-tu ?
Je hocha la tête. L'autre Matoran, enfin, Matorane, monta sur une sorte de tabouret pour arriver à ma taille. Elle alluma elle lumière et me la mit dans les yeux. Elle testa aussi mes réflexes, autant de mes membres vivants que mécaniques. Après ses autres diverses observation, le Matoran conclu
-Tu est encore fatigué, mais tu devrait retrouver la forme rapidement.
Il avait raison, je voyait de mieux en mieux. Il s'approcha de moi, et prit une sorte de boitier. Il m'avertit
-Retient ton souffle !
J'inspira fortement. Il détacha de mon nez et de la machine les deux tuyaux qui me permettait de respirer à une sorte de boitier, qu'il mit au niveau de mon bassin.
Les tuyaux longeaient à présent mon corps. Je souffla. Respirer semblait soudainement plus facile.

-Nous t'avons opérer pour que tu puisse respirer le mieux possible dans notre monde. Ce filtreur t'aidera à respirer complètement ici. Tu n'as qu'une autonomie d'un jour, maus au bout de 26 heures les dégâts peuvent commencer à êtres sérieux. Si le moindre problème survient, cours te soigner.
-J'ai comprit.

Ils sortirent, un par un. L'Eladonienne me guidant, en me prenant par la main. Elle me traitait comme un tout jeune. J'ai surement 5 fois son âge.

Whaou, ça faisait si longtemps que j'avait pas parlé Draihn moi ! Cette langue est vraiment étrange, j'espère que j'aurait pas à la parler longtemps. Bon, c'est pas tout, mais il faut que parlons avec des représentant de je-sais-pas-quoi. Et va falloir qu'on se dépêche. Un Matoran du sud comme moi, un Draihn et deux personnes qui ont tenu tête à cette atrocité que l'Eladonienne appelle "Nocturnia", ça passe pas inaperçu.
On sortit de l'hôpital, et alla dans un autre bâtiment. J'était déjà venu ici auparavant, alors je montrait le chemins aux autres. Notre chemin s'arrêta dans une salle gardée par des Colosses Eladonien. D'ailleurs, le nôtre resta à l'extérieur.
Trois personnes se tenaient devant nous. Un Eladonien, Un Ykornien et une Ernotienne Blanche. Ils représentaient chacun trois des quatre peuples du centre d'Arrtohnia, le quatrième étant les Draihns. Le premier était debout, les deux autres assis.

-Ah, vous voilà ! Les curiosités du moment ! Asseyez vous.
Moi, mon assistante et le trio s'assied sur un canapé large, face aux deux autres êtres.
-Je suis le porte-parole du gouvernement Eladonien. Voici l'amiral Ykornien et l'impératrice Ernotienne.
Comme vous le savez, cette créature, qui pose problèmes à nos forces de l'ordre, qui s'en prend à la flotte Ykornienne et a supprimé les Draihn sans le moindre scrupule, n'a certes, pas donné signe de vie depuis plusieurs heures, mais n'ait pas assurément hors d'état de nuire. La plupart des îles ont été informées, elle se tiennent sur leurs gardes.
-La plupart ?
-Oui. Vous n'êtes pas sans savoir que nos relations avec les continents Nord et Sud, le premier pour des raisons d'accès, le second car il a décider d'un programme militaire et de devenir indépendant du reste d'Arrtohnia. Nous pensions que cet évènement pourrait nous permettre de nous réunir.
-Comment ?
réagit notre Ykornien Vous voulez que nous partions au Nord et au Sud, mais cela nous prendra un temps fou !
-L'archipel est avec vous. Et nous n'avons pas tellement le choix.
-Vous n'aurez qu'à commencer par l'île que je dirige.
Continua l'Ernotienne. J'y retourne cet après-midi.
-Parfait, vous partirez dans les heures qui viennent. Ce acte, signé de la main du président Eladonien, prouvera que votre périple est des plus officiels qui est. Qui fait donc partie de l'expédition ?

Earnia se leva la première et saisi l'acte et le rangea. Elle fut suivit de Riurk. Et à la surprise générale, le Draihn se leva aussi. Je lui fit comprendre dans sa langue
-Tu veux les accompagner ? Mais tu as besoin de repos ! Et puis, tu les reverra bientôt.
-Non. Je les accompagne. Cette femme m'a causé du tort. Je veut que justice soit faite.
-Soit, si c'est ton souhait.

Je hocha la tête au porte-parole Eladonien pour lui affirmer que le Draihn était bien sur de lui. Il conclu
-Bien. Earnia, Riruk et ...
-Erkahn !
répondit le Draihn de lui-même
-... Et Erkahn, vous êtes les messagers et défenseurs d'Arrtohnia.
Nous sortîmes tous de la pièce, après que Ernotienne leurs adressa un "Retrouvons-nous sur le quai à destination d'Ernotia !!" J'avait vu de ces trucs dans ma vie, mais cette journée fut vraiment spéciale ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Sam 27 Aoû 2011 - 21:18

L'intrigue comment à a se lancer, pas mal. même très bien. J'ai hate d'avoir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 4 Sep 2011 - 0:09

Chapitre 15
Marax, l'Ernotienne

On m'appelait de dehors. Je partie voir qui s'était. Un de mes amies me dit
-
Marax ! Viens voir, l'impératrice est de retour, et elle a des invités !
-J'arrive tout de suite !

Je sortit. Il y avait du monde au port pour accueillir l'impératrice. Elle était accompagné d'une Eladonienne, d'un Ykornien et d'un ... Euh, en fait, je savait pas vraiment ce que c'était.
-C'est quoi la créature noir et rouge, là bas ?
-Tu rigole ? C'est un Draihn ! Tout le monde ne fait qu'en parler ! Les autres ont été massacré par la "créature bleue" parait-il ...
-Quelle créature ?
-Toujours aussi peu futée, toi ...

Je haussa les épaules. Une des Aînée, les Ernotienne de rang supérieur qui dirigent le village, me dit.
-Tiens, l'impératrice veut que ce soit toi qui les accueillir.
-A vos ordres, Aînée !!

J'y courait. L'impératrice me dit.
-Ah, te voilà Marax.
-Vous vouliez me voir, cheffe ?
-Oui. Je tenait à ce que tu t'occupe d'eux. J'ai beaucoup à faire, tu ne m'en veux pas ?

Les trois êtres arrivèrent. Ils se présentèrent; Earnia, Riurk, Erkahn. Ils avaient sympathique. Je sourit, et partit leur présenter les alentours.

L'Ernotienne nous présentait son village. Les Ernotiennes étaient toutes des filles. Elles étaient belles, et aussi très grandes, surtout comparé à moi. Elles émettaient des fluides énergétiques ainsi que des poussé matérielles sur des objets et des procréation d'éléments naturels bruts mais contrôlés. Elle appelait ça "magie", mais je préfère mon explication. Elles possèdent dans leurs archives des preuves que la magie est explicable scientifiquement. J'aimerait bien y jeter un oeil. Car quand on y pense, on faisait un peu de la magie nous aussi, Draihn. On donne vie à des êtres qui à l'origine n'en sont pas dotés, nous arrivons à planer grâce à des différences magnétiques entre nos armures et le sol qui couvrait notre base ...
Une explosion retentit plus loin. Les gardiennes Ernotiennes sortirent leurs bâtons et leurs bouclier. Elle se tenaient en rang. Nocturnia était là. On pouvait voir son ombre à travers la fumée, ainsi que ses deux yeux orange, luisant comme des flammes. Sa silhouette se prend d'un teint bleu, et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elle projeta un faisceau d'énergie vers le groupe d'Ernotienne. Elle esquivèrent sans problèmes. Le faisceau faillit me toucher, mais je m'écarta au bon moment. Comme un réflexe, la lame que m'avait donné Hartian avant de partir sortit du bras mécanisé où elle était intégrée. C'était comme une troisième partie de mon membre robotique. C'est presque comme si je retentais les sensations à travers la lame. Je lança un regard vers Earnia. Elle était d'accord pour qu'on attaque. La dénommée Marax intervint
-Je suis désolée, mais restez en dehors de ça. C'est mon île, et c'est d'abord à moi de la protéger.
Elle sprinta vers Nocturnia en sortant ses armes. Quelle vitesse. Elle était arrivée à faire une distance large comme celle-là en un clin d'oeil. Elle sauta avec adresse dans les air et frappa Nocturnia au crâne. Arrivée derrière elle, l'Ernotienne la bombarda de divers sort. Nocturnia se retourna. Elle leva sa pince mais avant de pouvoir l'abaisser, l'Ernotienne lui donna un uppercut avec son bouclier. Elle était encouragée par ses semblables. Nocturnia regardait autour d'elle. Elle était ridicule. Elle avait l'impression de passer pour une bête de foire. Ses muscles gonflèrent. Elle était enragé. Elle prit l'Ernotienne et nous la lança. Earnia, allumant son Jetpack, la récupéra en vol. Nocturnia balaya les Ernotiennes qui se lancèrent sur elle. Je me déplaçait de toit en toit plutôt que de lui rentrer dedans. J'allais la prendre par revers.
J'arriva donc par derrière

-Coucou ?
-Mh ?

A peine elle se retourna que mon pied mécanique lui arriva en pleine figure. Elle était bien plus grande que moi.
Mais je n'avait pas peur. Du moins je n'avait plus peur. Je n'avait plus rien à perdre. Elle avait prit mon chez moi. Elle avait prit ma "famille". Elle a prit aussi la moitié de mon corps. Ce n'était pas vraiment un sentiment de vengeance que j'éprouvait. Je ne suis pas comme ça. Les Draihns ne sont pas comme ça. La rancune est un des sentiments que les Draihns reprouvent, tel que la colère. Des sentiments qui pourrissent votre être et vous pousse à devenir violent.
La violence que j'exprime n'est pas cette violence malsaine. C'est un sentiment de rétablir la justice. Cet être égaré à fauté, il faut qu'elle assume ses actes et retourne dans le droit chemin, même si cette option me paraît difficile. Les innocent ne doivent pas êtres blessés, qu'elle qu'en soit la raison. C'est mon point de vue, le point de vue des Draihns.
En cette simple pensée, je me sentait plus sage, alors que Nocturnia peinait à m'atteindre. Je ne faisait que la fatiguer, et quand l'occasion se présentait, je portait un coup là où il faut, comme il faut. Elle se releva, le coup que je lui avait portés au ventre à l'instant lui est resté dans la gorge.

-Tu t'en sort bien pour un Draihn. Vous qui parliez de paix, tu m'as l'air bien guerrier.
-Pense à ta guise, mais tu ne peut comprendre la vision Draihn les yeux bandés par ta folie.

Elle fut surprit. Comme la plupart du monde ici présent.
Bah oui, c'est bien gentil de s'amuser, mais moi j'essaye de rétablir les bases d'Arrtohnien que j'avait pendant ce temps ... C'est un peu rouillé, mais j'ai l'air de m'en sortir. Sur cette phrase, Nocturnia secoua la tête, s'envola et disparu dans le ciel. Il n'y avait eu que des blessées léger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
thebionicle57
Vétéran récompensé
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 20
Localisation : Errant dans l'Univers

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 4 Sep 2011 - 6:27

j'adore le "tes yeux bandés par ta folie", métaphore philosophique très inspirée (zavé vu koman jcoz XD )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 4 Sep 2011 - 8:23

Vraiment bien. j'ai beaucoup aimé l'explication de la magie ^^ Bon travail;, continue sur cette voie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Lun 5 Sep 2011 - 21:51

J'ai rattrapé mon retard et c'est franchement pas mal. Bon il y a toujours ces erreurs de relecture ici et là qui sont un peu agaçantes même si pas insurmontables mais dans l'ensemble c'était plutôt cool. Content de voir de nouveaux personnages arrivés donc certains esquissés précédemment en mocs. Je me demande juste si Nocturnia avait une raison précise ou si elle avait planifiée son attaque sur l'île de Marax car sinon elle est un peu comme "aimantée" par notre groupe de héros.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Mar 6 Sep 2011 - 5:07

Nocturnia planifie rarement, c'est surtout qu'elle attaque sur des coups de tête. Là, elle était juste au mauvais endroit au mauvais moment. Mais après tout ce que fait Nocturnia n'est pas forcément vu dans la fic', elle peut très bien faire un massacre pendant que nos Héros discutent. Ici leurs routes se sont juste croisés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 9 Sep 2011 - 11:59

Okay, merci pour les précisions.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Mer 14 Sep 2011 - 20:13

Chapitre 16
Partons à l'aventure !

L'Ernotienne avait rejoint notre groupe sans hésiter lorsque nous lui avons expliqué qui était Nocturnia. Moi je la trouvais sympathique, pas très maline, mais sympathique. Sa naïveté faisait d'elle quelqu'un de naturellement gentille. Mais elle nous a prouvé qu'elle était capable de se battre. Et surtout cette vitesse. En la voyant, ce n'est pas quelque chose que l'on devine. Pourtant je sais très bien qu'il ne faut pas se fier aux apparences. Elle était armée d'un bâton dont les deux bouts se finissaient en forme de "T", avec des masses en fer, et un bouclier qui rappelait sa couleur. Elle était d'un noir très sombre et parsemée de taches d'un vert clair. En fait, comme toutes les Ernotiennes, composée d'une couleur claire avec un noir foncé comme l'ombre. Seul son visage ressortait, blanc comme la neige avec un genre de maquillage qui montrait son appartenance à sa tribu. Ses tresses noires flottaient au vent.
Le bateau allait assez vite. Un marin Matoran nommé Taeos nous avait proposé de nous emmener à son île. Ca nous rapprochait déjà un peu plus du Nord, notre but. J'avait hâte de découvrir ces contrés nordique afin d’étancher ma soif de savoir. Ce voyage allait être quand même intéressant. Surtout pour moi. J'allait être le premier Draihn à fouler le sol du Nord depuis longtemps, voir pour la première fois !

-Dites, vous autres ... Pourquoi voulez vous partir vers le Nord ?
-On doit essayer de rétablir le contact avec Ela-nui
lui répondit Earnia
-Ah ... Intéressant. C'est bien ce que vous faites. C'est à cause de cette créature bleue ?
-Oui, malheureusement ...
-Ah, j'aimerait tellement pouvoir faire quelque chose moi aussi ... C'était prévisible aussi, Arrtohnia est trop vulnérable.
-Vous faites partit de ce groupe de Matorans qui manifestaient pour qu'Arrtohnia s'arme à des fins défensives ?
Intervint Riurk
-Oui ... Quand je le dit, j'ai honte. Les gens me regardent d'un mauvais oeil. Moi, tout ce que je voulait, c'était qu'Arrtohnia soit en sécurité. Mais notre chef, Xahorm, lui, est vraiment devenu fou. Il ne voulait plus s'armer pour se défendre, il voulait qu'Arrtohnia devienne la plus grosse machine militaire d'Universcape, ainsi plus personne n'oserait nous attaquer. Il a poussé la manifestation trop loin. Kramh, un gars qui faisait partie du groupe, lui a bien fait comprendre qu'il avait dépassé les bornes, et pas en douceur si vous voyez ce que je veut dire ... Depuis, Xahorm fut contraint à l'exil.
-Je vous comprend, vous n'avez pas bénéficier d'un chef apte à pourvoir votre groupe d'un bon commandement, qui obligea votre mouvement à se dissoudre suite au départ de ce "Xahorm", c'est bien dommage pour vous
, dit-je pour conclure l’anecdote du Matoran.
L'Ykornien me sourit.

-Tu t'en sort bien pour quelqu'un qui ne parle pas notre langue ...
-Oui. Je commence à m'habituer à votre langage qui est, sans vouloir vous offenser, fort simple. Nous autres, Draihn, prenons vite habitude de s’habituer à un dialecte, mais celui-ci et ma langue maternelle sont les seuls que je connais.
-Mmh ... Ca fait très appris, et t'a quand même un sacré accent ...
-De quel accent me parle tu donc ?
-C'est trop saccadé ! Tu force trop sur chaque syllabe, on dirait un robot. Et tu parle en beaucoup trop soutenu, on est tes amis, pas des chef de j'sais-pas-quoi ...
dit Earnia qui tentait de me relaxer
-Pardonne moi alors. Tel est la façon dont ta langue m'a été apprise. T'inquiète, j'suis sur que ça s'arrangera.
-Ah, ta dernière phrase est déjà mieux ! C'est plus naturel !
-Oui, je m'y suis forcé, ou devrait-je dire "Je l'ai fait exprès".

On ria tous ensemble. L'île n'était plus loin, et ils allaient découvrir un groupe soudé par ce sentiment que l'on appelle "l'amitié". L'Ernotienne nous arrêta
-Heu ... En fait j'ai pas comprit pourquoi on rit ...

L'île était habitée par des Matorans. Certaines maison étaient détruites ou brûlées, Nocturnia était passé par là avant nous. Mais déjà, les Matorans s'attaquaient à la reconstruction. Ils utilisaient des tas de neige pour faire de l'eau afin d'éteindre jusqu'a la dernière braise l'incendie. Nous étions pas totalement au Nord, mais on se rapprochait, on y était plus près que d'Ela nui, mais la bout de chemin fait était la partie "facile". La chemin allait vraiment se corser, ce n'était plus de la promenade. L'air était déjà beaucoup plus froid.
Le marin nous accompagnait. Il voulait nous montrer quelque chose qui pourrait nous être utile

-J'ai un Colosse chez moi. Pour votre voyage, il pourrait vous être très utile !
-Un Colosse Eladonien ?
répondit-je toute étonnée, Ils doivent être rares par ici !
-Oui, c'est une amie habitant Ela-Nui qui me l'a envoyé. Mais il vous sera plus utile à vous qu'à moi.

Il nous fit entrer dans sa maison après avoir salué et nous avoir présenté à quelques Matorans. Le Colosse était là, un balai de Matoran à la main, ridiculement petit pour lui, on aurait dit jouet. L'une des tête se tourna vers nous, l'autre continuait son travail. Il grogna pour nous saluer.
-Voilà. Il s'appelle Vhorm. Il vous sera très utile. Il est fort, même pour un Colosse.
Il se tourna vers l'intéressé.
-Alors ? Ca te dit ?
Le Colosse lança le balai derrière lui et nous écrasa tout les cinq en nous serrant dans ses bras. Erkahn me glissa
-Earnia, je crois que Riurk est à présent obsolète, il semblerait que nous ayons trouvé plus fort que lui.
-Quoi ?
intervint Marax, Pourquoi Riurk doit partir ?
-Je sais pas, mais j'espère que le Colosse fera de meilleure blagues que ce Draihn
... soupira l'Ykornien.
-Oh, ne le prend pas mal, Riurk, je tenait juste à plaisanter.
Et nous avions déjà un nouveau membre dans notre "famille" déjà bien complète. Membre qui était le bienvenu, aucune paire de bras, sur la sienne, n'était de refus face à Nocturnia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Jeu 15 Sep 2011 - 21:08

Bon chapitre. J'ai bien aimé le fait qu'on continue à voir des noms connus et ce, sans être forcement en pleine guerre Akktarienne. J'ai bien apprécié aussi tout ce qui concerne Erkahn dont sa façon de s'exprimer.
Après je dois avouer qu'il devient difficile de savoir qui parle étant donné le nombre de personnages. C'est vrai que le nom est souvent indiqué mais c'est souvent en fin de paragraphe de "pensée" donc au final on à un peu de mal a cerner qui parle des fois.
Après je ne comprends pas trop la phrase avec "On doit essayer de rétablir le contact avec Ela-nui" étant donné que les personnages viennent d'Ela-Nui (enfin ils ont fait escale avant sur l'île de Marax mais voilà ils venaient de là en premier lieu). Tu voulais peut être sous entendre "rétablir le contact avec le nord" je ne sais pas, à toi de me dire.
Enfin, il est très possible que les habitants d'Universcape ne définisse pas leur univers par ce nom justement. Enfin ça tu n'était pas censé le savoir et ça changera peut être, tant que le lecteur comprends ça va je pense.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Sam 17 Sep 2011 - 11:16

Oui, je comprend quand tu dit que ce n'est pas forcément facile de voir qui parle.
Pour la phrase "On doit essayer de rétablir le contact avec Ela-nui", c'est en effet le contact entre le Nord et la capitale dont je parle, le Nord étant coupé du reste par des raisons climatiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 23 Sep 2011 - 21:31

Un voici un nouveaux chapitre, j'avoue que depuis quelques-un il n'y a que peu d'action, mais je remercie ceux qui lisent. Les prochain vont devenir déjà plus intéressant.

Chapitre 17
Premiers pas sur le continent Nord

Un nouveaux bateau nous avait emmené sur la partie la plus au sud du continent Nord. Le Matoran nous accompagnait jusqu'au prochain village. On arriva sur une plage. Pas ce genre de plage de sable blanc où l'eau est d'un turquoise agréable et le ciel d'un bleu azur d'une pureté sans nom à vrai dire. La plage était parsemée de gros rochers bruns et de branchges que le vent amenait et que la mer bleue foncée emportait en grandes vagues , sous l'oeil attentif des nuages gris qui nous lançait un crachin qui menaçait de se transformer en averse.
On pouvait voir la Grande Montagne Lozriü au loin, rendue indistincte par le temps et la distance. Sa base devait déjà être très haute pour être visible de là où on était.

-Erkahn, tu viens où tu tiens à rester ici ?
Earnia me ramena sur terre. Le groupe était déjà plus loin et l'eau me gelait les pieds. Je courut rattraper le groupe. Je grimpa la dune en bondissant.
Le sol craquait sous nos pas, l'herbe, devenue toute blanche, était gelée. C'est fou comme il faisait froid. Bah, après tout, ce n'était pas le Nord pour rien. Cette plaine semblait dépourvut de vie. Semblait seulement. J'avait bien vu ces silhouettes tournoyer dans le ciel. C'était trop gros pour être des oiseaux. Mais ça ne nous attaquait pas, alors peu importe, ça n'était pas Nocturnia.
Le village se trouvait à quelques centaines de mètres d'ici. Des Ko-Matorans ne supportant pas assez le froid pour vivre avec leurs congénères selon Taeos. Espèrons pour eux que Nocturnia n'était pas déjà arrivée.
Nous arrivions assez rapidement sur place. Une Matorane nous fonça dessus

-Taeos ! J'suis contente de te revoir ! Ca fait un bail !
-Oui, c'est vrai que ça fait un moment. Vous cinq, je vous présente Gakua, elle était l’assistante de Kyer, un Maître Ingénieur connu dans le coin

Il nous présenta à la Ko-Matorane. Elle n'était pas vraiment de ce village. Elle vivait là où on devait aller, c'est à dire à Lozriü, la ville possédant le même nom que la montagne où elle se situe.
-Hé, ça tombe bien, j'était venue faire quelques affaires ici, maintenant que j'ai fait ce que j'avait à faire, je peut vous accompagner pour votre voyage, je vous montrerait le chemin !
-Je ne vois pas l'ombre d'un inconvénient à cette proposition,
ajoutai-je, nous avons à présent notre guide, Earnia.
Earnia accepta. Taeos sourit
-Bon, c'est pas tout, mais je doit repartir moi. Vous n'avez qu'à prendre des Gorrhga pour le voyage !
-Gorrhga ?
Répéta Riurk.
-Ah ! Vous ne savez pas ce qu'est un Gorrhga ? Venez, je vais vous montrer !
Elle nous invita à la suivre, pendant que Taeos repartait. Nous saluâmes une dernière fois le Matoran, qui repartait chez lui.

On arriva dans une sorte d'écurie. Des sortes de meuglements retentissaient. Quels genres d'animaux pouvaient bien se trouver ici ? Erkahn devait lui aussi se poser la question, vu la façon dont il observait les alentours. Marax, qui s'était apparemment liée d'amitié avec le Colosse, chantonnait gaiement. Riurk, lui, talonnait La Matorane, qui nous amena au fond du couloir, saisie une clé qu'une semblable lui avait donné et ouvrit un box. Un animal énorme arriva. Surprise, Gakua expliqua

-Oulà, j'avait oublié à quel point ceux de cette région étaient balaises, même pour des Gorrhga normaux ! Attentions vous autres !
Des sabots énormes frappèrent le sol. L'animal avança. Il nous regardait d'un air complètement niait. Il pencha la tête pour pouvoir laisser passer ses cornes immenses, et se dirigea vers moi. Il me renifla en tendant son long cou jaune, je ne bougeai plus. Je commençait à avoir peur. Il me donna un grand coup de langue sur le visage. Riurk éclata de rire, vite suivit par les autres.
-Voyez vous-ça ? Je crois qu'Earnia à un nouveau copain !
-Très drôle ... J'aimerait t'y voir Riurk, c'est absolument dé-goû-tant
!
Ca, pour être dégoûtant, c'était dégoûtant. J'enlevai la bave qui me recouvrait. Gakua me lança des cordages.
-Aller ! Il semblerait qu'il t'ai choisit, tu va devoir faire avec !

On sortit tous avec un Gorrhga, sauf le Colosse, trop lourd pour ces animaux, mais cela ne semblait pas le gêner. Celui d'Earnia était le grand mâle du troupeau, et quand bien même les nôtres étaient grands, le sien était plus grand encore ! Le Gorrhga d'Erkahn était un petit hargneux mais il ne bougeait pas d'un cil. Par contre, quand il s'agissait d'avancer, il bougeait brusquement et ça devenait autre chose. Il lui ressemblait en fait. Le miens, un animal bien nourrit et bien rond, s'allongeait tout le temps sur le sol pour manger. Un vrai feignant ! Mais son caractère me ressemblait un peu je trouve. Gakua avait prit un jeune petit, il n'avait pas encore ses grandes cornes, et suivait celle de Riurk, qui était une femelle qui semblait plus apprécier les caresses que la marche. Là j'ai pas trop comprit par contre.
Nos montures en main, on partit. Le Gorrhga d'Earnia poussa un grand meuglement. Celui d'Erkahn se cabra brusquement, grogna et partit à toutes pompe. On le suivit, même si Riurk semblait être à la ramasse avec le mauvais numéros qu'il à tiré

-Hé ! Ne me laissez pas comme ça ! Elle veut pas avancer !
-Voyons Riurk ! Je suis bien tomé sur le plus gourmand du groupe, et j'arrive à la faire avancer ...

On s'amusait bien, mais comme tout les autres membres du groupe, je préférait rester sur mes gardes. Nocturnia est imprévisible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Sam 24 Sep 2011 - 23:13

Chapitre 18
Les bons, la brute et les dragons


Les Gorrhga marchaient difficilement dans la neige. Le vent nous envoyait des rafales des plus terrible, on s'était fait coincés dans le blizzard. Par prévoyance, nous avions emporter des couvertures épaisses pour nous couvrir, mais cette protection, bien qu'indispensable, ne nous empêchait pas d'être aussi froid que des glaçons. On ne voyait que du blanc et nos propres ombres. Mon Gorrhga avançait tête baissée, ses cornes gigantesques me protégeaient du vent, et sa taille protégeait mes compagnons derrière moi. Seul Gakua, à mes cotés, tenait le coup. Elle devait être habitué à ce climat. Mais prudente, elle ne s'éloignait pas de moi. Son Gorrhga se blottissait contre le miens, beaucoup plus grand, tel que le faisait "Colosse", comme l'appelait si bien Riurk, sur l'autre coté, condamné à marcher car trop lourd. Dans le vacarme assourdissant du vent, le cri grave d'une de nos bête retentit. Suivit de sa cavalière, Marax. Erkahn me rejoint assez rapidement grâce à la vivacité de sa monture. Il dut hurler pour couvrir le vent

-Marax à été emporté telle une proie ! Je pense avoir aperçut une silhouette ailée fondre sur nous, puis elle disparût !
-Arrêtez vous !
hurla à son tour Riurk
On se rapprocha de lui. Il y avait Marax sur le sol. Elle n'était que légèrement blessée. "Colosse" la rammassa avec ses cornes et la posa derrière moi.

-Tu va bien ? Qu'est ce qu'il s'est passé ?!
-Ca va, ça va ... J'ai vu quelque chose foncer sur moi, ses griffes étaient grandes ouverte. C'est le Gorrhga qu'il visait, pas moi.

Gakua semblait surprise. Même terrifié. Elle dit quelque chose que je n'entendit pas.
-Qu'est-ce qu'il y a ?
-C'est un Hitrahnn ! Ces animaux profitent du blizzard pour surprendre et attaquer leur proies !
-Des animaux ailés je suppose ?
intervint Erkahn, Si je ne me trompe, ils sont en train de tourner au-dessus de nous depuis un moment déjà !
-"Ils sont" ?
reprit Gakua, Oh non, si il sont plusieurs, c'est la méga-cata ! Il faut trouver un endroit où s'abriter !
-Mais où ?
répondîmes Erkahn, Marax et moi-même
-Je sais pas, mais vaut mieux avancer aveuglément que de rester cloué ici !
On s’apprêtait à reprendre la route, mais quelque chose me vint à l'esprit
-Où ... Où est Riurk ?!
-Je part chercher notre Ykornien ! Partez, trouvez-vous un abri !
-Erkahn, non, il faut pas se séparer !

Il disparut dans la neige. J'entendit un bruit de métal, puis un grognement. Le Colosse se débattait avec quelque chose. Il tenait un dragon bleu et blanc dans ses grandes mains. C'était donc ça, un Hitrahnn ? On accourut. C'était un dragon de petite taille, mais très habile. Il éloigna une des tête du colosse en lui donnant des coups de pattes, griffant son visage, mais la tête disponible inspira et lança un laser d'énergie de couleur ambrée par la bouche, chose que les Colosse sont capable de faire quand ils sont très énervés. Le dragon réussis à s'en aller d'un envol maladroit, assommé par le coup, au moment où on arriva.
-Pas de casse ?
Il grogna; il allait bien, mais il aurait bien aimé lui arranger le portrait je crois.
Une masse ronde se dessinait à quelques mètres. Je cru à un dragon, mais par la forme arrondie, je pensait à un trou dans une parois. Une grotte ?

Riurk était en danger. Le Goorgha était sur le qui-vive. Je voyait plusieurs ombres foçait sur une seule; Riurk se faisait attaquer. Je fonça directement dans le groupe. Pas dans le but de les avoirs, seulement de les effrayer un maximum, et essayer de tirer notre Ykornien de cette mauvaise passe. Avant même d'arriver à une distance suffisante pour les voir, il déguerpirent. Ils ont dut m'entendre, et prendre peur comme je l'avait prévu. J'était assez content de mon coup. Riurk arriva jusqu'à moi, armure en lambeau mais en bon état. Je lui sourit, j'était arrivé à temps. Mais mon expression changea en le voyant. Il était terrifié, que pouvait bien lui arriver ?

-Fuyons Erkahn ! Il n'y a pas une seconde à perdre !
-Mais enfin, quel évènement peut-il ...

Je fut projeté sur le coté.
Ce n'était pas un Hitrahnn. C'était bien pire. Je comprenait pourquoi il avaient fuis. Seul un prédateur fait fuir un autre prédateur.
C'était Nocturnia. Elle nous avait suivit jusqu'ici.

-Surprit de me revoir ici ? Toi aussi tu m'as manqué je dois dire !
Elle sauta sur moi, son poids m'écrasant dans la neige. Elle plaqua mon visage sur la poudreuse. Riurk fonça sur elle et la plaqua dans la neige. S'en suivit un pugilat entre les deux adversaire. Des cris grave, comme de longs aboiement, retentissaient aux dessus du brouhaha du vent et du combat à main nues que se livraient Riurk et Nocturnia en se roulant sur le sol. Les Hitrahnns étaient de retour. Lorsqu'elle se releva, prit Riurk et le projeta sur moi, je ne put voir très bien ce qu'il se passait, mais il semblerait que les dragons foncèrent sur elle. C'était une grosse proie. Je me remit sur mes jambes. Elle avait un Hitrahnn qui se ruait sur elle alors qu'un autre, accroché à son dos, lui donnait des morsures impressionnante. Elle prit le second et envoya voler le premier. Débarrassé d'un des prédateur, elle plaqua l'autre au sol, qui couina. Elle lui arracha le cou. La neige, remuée dans tout les sens, s’imprégnait déjà de la mort du dragon. Nocturnia prit le cadavre par la queue et le projeta sur nous. J'esquiva le corps alors que Riurk se relevait. Nocturnia ne lui avait pas vraiment fait de cadeau, tout comme les Hitrahnns auparavant.
Un olifant, ces instruments fait de cornes, retentit, suivit pas des cris de Matorans. Les Hitrahnns, comme savant de ce qu'il s'agissaient, furent prit de panique et déguerpirent. Nocturnia, silhouette noire et yeux de feu, nous toisait.

-Les Matorans du Nord. Ils viennent pour vous. Encore une fois vous êtes sauvé par le gong. Mais c'est bien la dernière fois que l'on se voit. J'ai perdu assez de temps avec vous. Je vise plus grand à présent.
-De ... De quoi parle-tu donc ? Que cela signifie-t-il ?
-Cet archipel est minable. Je perd mon temps ici, les village n’opposent aucune résistance. Je vais sur un autre terrain de jeu ...
-Tu compte sortir de l'archipel Arrtohnien ? Aurait-tu oublié Akorrh, cet océan qui ...
-Crois-tu qu'un océan tout entier puisse m'arrêter ? Détrompe toi ..
.
Elle disparut, alors que le blizzard semblait faiblir. Alors qu'elle, au contraire, je la sentait ... De plus en plus forte. Sa puissance semblait dédoubler à chaque fois qu'on la rencontrait. Cette pensée me donnait la frousse ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Lun 26 Sep 2011 - 22:24

Bons chapitres, d'autant plus que les deux s'opposent à merveille. Le calme avant la tempête si je puis dire. Cela fait toujours autant plaisir de suivre ces personnages et d'en rencontrer d'autres qui pour l'instant n'étaient que moccés. A ce propos, il seraient peut être intéressant de mettre un lien incrusté dans le nom la première fois qu'une personnage est mentionné/nommé. On pourrait ainsi tout de suite le visualiser et savoir à qui on a à faire. C'est juste dommage par contre que tu fasses des fois des fautes d'orthographe sur le nom du Rahi, cela peut porter à confusion. Confusion qui part contre était assez bien traité lors des multiples attaques qu'a subit notre petit groupe.
Une fois n'est pas coutume, j'attends avec impatience la suite de leur aventures.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Mer 28 Sep 2011 - 20:03

Chapitre 19
Lozriü, la ville-montagne


Les Matorans avancèrent vers nous. Ils ressemblaient à Gakua, noirs et blancs. Il avait tous des lunettes semblables à la sienne. Tous ? Non, seul un n'en avait pas. Avec son air plus costaud que les autres, ses épaulettes et la respect dont les Matorans faisaient preuves, il était sans nul doute le chef. Il salua sa camarade et s'adressa à moi

-Je suis le Grand Chef de ces terres désertiques, Balkh. Mais appelez moi juste Balkh, et tutoyez-moi, je préfère ...
-Ah heu d'accord ... Balkh. Mais tu te trompe en pensant que je suis le chef de cette équipe. Celui-ci est Earnia.
dit-je en la désignant du doigt
-Autant pour moi, mais je dois avouer que cette créature avait l'air de vous en vouloir plus que les autres. Quoi qu'il en soit, il n'est commun d'avoir des visiteurs par ici, et j'imagine que vous n'êtes pas venus sans raison ?
-Non,
répondit Earnia, la raison de notre venue est bien simple: Cette créature que vous avez justement vu à l'instant est bien différente de tout les autres, elle est une mutante avec un grand pouvoir, elle a d'ailleurs répandu la mort sur son passage, la base Draihn Akrahen est par exemple tombé sous ses coups
-Akrahen ? Cet énorme engin de métal qui passait au dessus régulièrement au dessus de Lozriü ?
-C'est ça. Nous étions parti pour vous prévenir, mais vous avez put le constater par vous même.

Alors qu'Earnia parlait de rétablir une alliance entre le Nord et le Centre malgré les conditions climatiques, on franchissait une porte gigantesque posé à même la pierre. Les Matoran poussaient à plusieurs pour l'ouvrir. Colosse intervint et la poussa, ce qui leur facilita la tâche. On marcha dans un long tunnel, lui aussi très grand, même si le Colosse me portait je ne pourrait pas toucher le plafond. Par contre, je peut toucher de moi-même les stalactites de glace qui pointaient vers nous. Elles étaient énormes. Il y avait des stalagmites aussi, qui les rejoignaient et formaient une colonne de glace, mais les Matorans devaient les éliminer régulièrement. Le tunnel était vraiment long. Et froid. Il était coupé à intervalles réguliers par des portes couvertes de glaces. Le chemin se séparait en plusieurs embranchement. Certains étaient piégés et d'autres menaient à d'autres encore afin de semer les intrus dans ce dédale où seul un Ko-Matoran bien d'ici s'y retrouverait nous avoua Balkh. Lozriü était une véritable forteresse, qui aurait surement vendu chère sa peau face à Nocturnia.
Plus ça allait, et plus on croisait de Ko-Matorans, des simples mineurs aux scientifiques en passant par des groupes de gardes. L'air devenait de plus en plus chaud aussi. Enfin, chaud, disons qu'il n'était plus aussi glacial qu'à l'extérieur, il devenait supportable. Alors que mon pied gauche commençait à me faire souffrir, une lumière arriva au bout de la galerie. On sortit. Et quelle fut pas notre surprise.

Lozriü, ça c'était de la ville, et pourtant, venant d'Ela-nui, je n'avait rien à envier. On était à l'intérieure de la montable, qui s'avérait être un cône vidé pour laissé place à une ville à l'intérieure ! Tout en haut, par là où sortait la lave du volcan, s'était formé une plaque de glace immense, qui laissait s’échapper la lumière dans toute la ville nous expliqua Gakua. Ce qui pour moi était la plus impressionnant était ces villes, ces bâtiments, ces constructions pleines de vies qui était bâties à même la paroi, et retenus par des poutres immenses qui se rejoignait toutes au centre, et sur ces même poutre où était installés des routes à plusieurs voies. C'était époustouflant. Pas une parcelle de terrain n'était prise à l'abandon. Les bâtiment étaient fait avec la pierre volcanique d'une couleur noire comme l'encre, directement extraite du sol. Tout cela dans une harmonie parfaite.

-Kyer ... À défaut d'être le meilleur Maître Ingénieur de l'archipel, tu aura au moins formé la design de notre ville si particulière pour la mettre à l'abri des vents.
-Pardon Gakua ?
demanda Riurk ?
-Ha ? Rien, c'est que quand je ois cette ville, je ne peut m'empêcher de penser à mon ancien maître, il me manque ...
-Est-il ..?
gémit Marax
-Je ne sais pas. Il a disparut du jour au lendemain. Tout est de lui. Il y a un moment déjà, les vents ont redoublé et la neige s'est mise à tomber de plus en plus ssouvent, de plus en plus fort, de la même façon qu'il s'est mit à pleuvoir plus souvent au Centre et assaillir le Sud de températures à en casser les thermomètres. C'est ces histoires des gaz polluants sont arrivé il y a un moment dans l'archipel, vous connaissez certainement cette histoire ...
Bizarrement, Erkahn fit un drôle de tête à ce moment là. Il avait une mine endeuillée.
-Quelque chose ne va pas ?
-Nan, ça va, ça va ..
.
Il releva la tête et soupira longuement
-Tant que j'y pense ... Nocturnia à dit qu'elle partirait d'Arrtohnia. On n’opposait pas assez de résistance, il n'y avait que notre groupe qui la bloquait
Je plissai alors les yeux
-Où veut-tu en venir ?
-Je pense que je devrait allait pourchasser notre ennemie pendant que vous "réveillerez" Arrtohnia. Les évènements nous ont prouvé que notre Archipel était faible face à n'importe quel élément étranger. Organisez-vous pour former une Arrtohnia unie, moi je rattraperait Nocturnia et saurait faire justice.

Riruk, Marax et le Colosse se regardèrent. Il éclatèrent de rire. Riurk, entre deux rires, lança
-Tu ... Tu n'es pas sérieux ? Tu pense que tu pourra éliminer Nocturnia tout seul ? Mais elle t'écrasera comme un vulgaire moucheron ! Tu est un Draihn, tu n'es pas fait pour le combat !
-Rigole tant que tu le voudra. En attendent, capable ou pas capable, c'est à moi de l'affronter, et je le ferait, même si cela doit me coûter la vie.
-Pourquoi toi plus qu'un autre ? Elle a tué tes semblables c'est ça ? Elle à tué plus d'Ykornien en s'en prenant à mon navire que de Draihn en détruisant leur base ...
-Je le sais bien Riurk. Mais moi, de mon coté, je n'ai plus rien à perdre. Mes amis ? Ils sont morts. Mon "chez moi" ? Il a été détruit. Même mon propre corps à été à moitié arraché par les flammes.
-Arrête Erkahn, c'est plus drôle. Laisse moi au moins venir avec toi.
-Non, tu dois rester ici. Tu est la personne qui faut pour protéger cet archipel, tu as un physique d'athlète mais au fond tu as un coeur d'or. Je vais y aller, seul.

Je regarda Riurk, qui baissai les bras en soupirant. Je posa ma main sur l'épaule mécanique d'Erkahn.
-Quoique tu fasse, fait attention à toi. Perdre le dernier spécimen d'une espèce comme les Draihn d'une façon idiote me mettrait en colère.
-Earnia, j'ai 20 137 ans, je suis un grand garçon. Je aurait me débrouiller, quelque soit l'environnement, quelque soit l'ennemi.
-Pa ... Pardon ? 20 137 ANS ??!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 30 Sep 2011 - 12:31

J'ai bien aimé la description de la ville/montagne qui permet vraiment de bien cerner les lieux je trouve. Après je dois avouer que je ne m'attendais pas à voir Erkahn partir aussi "vite" à vrai dire pour continuer sa traque seule. Pourquoi pas après tout, j'espère qu'on aura quelques chouettes chapitres consacrés à la découverte du monde extérieur à travers les yeux du Draihn histoire de ne pas foncer trop tête baissée vers Unleashed. D'ailleurs n'hésite pas si tu as des questions en MP ou via MSN sur la compétition et son organisation quand tu en arriveras là avec ta fic.
J'attends plus que jamais la suite, continue !

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 7 Oct 2011 - 21:53

Voilà, à présent, comme me l'as recommandé Loserkiller un peu plus haut, je ferait des liens galeries/personnages, au cas où vous auriez sauté un passage de mon projet de moc Arrtohnia, mais de toutes façons, si vous avez un quelconque doute, vous pouvez toujours vous référer à ma galerie personnelle sur Arrtohnia ou dans la galerie officielle d'Universcape XI. Sans plus attendre, la suite !

Chapitre 20
Jour du départ

Je sortit, prêt, du bâtiment qui était construit à même la roche. Je portait un sac, que ces braves Ko-Matorans m'avaient donné pour mon voyage, sous le bras gauche. Je m'été occupé de mon sabre comme il le fallait, avec l'aide de Gakua. Elle me l'a rendu plus aiguisé, plus fin, sans affecter sa solidité. Il brillait, incrusté dans mon bras mécanique. Pourquoi autant de préparation ? Car je vais dans un monde que nous avons observé, étudier, essayé de comprendre ... Mais jamais un "vrai" contact à été établi. Alors je me prépare, j'éviterait le plus souvent possible le combat, mais il n'est pas impossible qu'il survient. Alors que je me dirigeait vers la résidence de Balkh, une voix me lança

-Alors Erkahn, tu part sans dire au revoir ?
-Hein ? Bien sûr que non, voyons ! J'allait juste ...
-Menteur, tu nous as oublié !

Earnia me tapa dans le dos
-Arf, tu vas me manquer, t'était sympa comme gars ...
-Euh ... Pourquoi parle-tu au passé ? Je suis encore en un seul morceaux à ma connaissance ...
-Peut-être plus pour longtemps, qui sait ?

-Très drôle Earnia ... Mais les mauvaises blagues sont ma spécialité.
Balkh arriva, il nous avait vu dehors.
-Ah, vous voilà ! Bien, viens chez moi.
Je le suivit alors. Il habitait dans une grande maison très imposante faite de cette pierre volcanique noire, puis polie. C'était à la fois sa demeure et son bureau.
Une fois arrivé à l'intérieur, je découvrit les grands couloirs, les troupes qui défilaient ... La vérité sur la taille de ce palais je le découvrit très rapidement. Alors qu'on se faufilait dans les couloirs, on arriva dans la salle centrale. Elle faisait bien la moitié du bâtiment. Elle était toute en acier d'une couleur foncé, le sol était si propre que je voyait mon reflet dedans. Totalement vide, cette salle n demi-dôme géant possédait des marquage au sol.

-Tu te trouve dans ma salle de décollage, qui est aussi la salle de décollage des troupes de défenses de Lozriü. Cette salle fonctionne par ... Non, en fait un démonstration vaut mieux que deux explications.
Il s'éloigna et ouvrit une armoire bourré de commandes incrustés dans le mur. Il en activa quelques-unes. Des écrans montrèrent une vison de dehors. Une antenne sortit de la neige. Elle émettait des ultrasons assez puissants à en croire l'écran. ne trappe ouvrit au plafond. Elle révéla un long couloir menant jusqu'à dehors. Les parois d'aciers étaient très épaisses, en réalité c'était bâtit comme une forteresse. Alors que la neige s’infiltrait en petits flocons dans la pièce, un cris lourd retentit. Je reconnut le cris d'un Hitrahnn. Mais celui-là devait être balèze, voire énorme. Le Rahi passa par le couloir en diagonale qui menait dehors et se posa sur les marques, qui étaient en fait un genre d'aérodrome. Les griffes sur ses ailes crissèrent au contact du sol. Balkh approcha.
-Voilà mon Hitrahnn personnel. Nous préférons ces animaux aux vaisseaux car ils sont plus perfectionné que n'importe quelle technologie contre le blizzard et leur durée de vie est grande, un Hitrahnn peut voler plusieurs heures d'affiler avec un cavalier sans se reposer. Tu pourra ainsi poursuivre Nocturnia.
L'animal me regardait des ses yeux bleus. Il était tout juste à la bonne taille pour me porter, quelqu'un comme Riurk n'aurait put le chevaucher. Le Matoran lui mit des rênes et me les donna.
-Voilà. Il ne te reste plus qu'à t'en aller.
Je monta sur le dragon. Je salua une dernière fois Balkh et fit claquer les rênes. Le Rahi se déplaça en bonds, fit un tour sur lui-même et reprit un peu d'élan encore avant de s'envoler. Le conduit paraissait encore plus grand vu de l'intérieur. Les ailes de la créatures tenaient, dépliées, toutes en longueur. J'entendait les portes se fermer derrière nous. On passa le rectangle de lumière et arrivâmes enfin dehors. Il neigeait, mais ce n'était rien comparé à hier. Je voyais des formes sombres dans la neige. C'était mes compagnons. Je les salua. Je ne risquait de ne pas les revoir avant un moment. Je ne pensait pas à que je ne pourrait plus jamais les revoir. Partir perdant me servirait à rien.

Le voyage était long, terriblement long. Pas la faute au Rahi, il voyageait vite et bien, d'îles en îles, en passant sur de longues distances sur l'eau d'Arrtohnia. Il se rapprochait des fois de l'eau pour y plonger son c ou et attraper les Rahi aquatiques qui avaient le malheur de se trouver à la surface à ce moment là. D'autres moments ils s'arrêtait deux minutes aux sol, puis repartait aussitôt.
L'Hitrahnn ne semblait pas fatiguer. L'eau passait à grande vitesse en dessous de nous. Une île arriva très vite à notre niveau, et alors que le Hitrahnn commençait à prendre de la hauteur pour éviter de finir dans les palmiers, je voyais des nuages sombres au loin. Un lieu apocalyptique, ce n'était plus de la pluie mais des nuages entiers qui tombait. De petits flash apparaissaient de temps en temps, noyés dans la tempête, c'était surement des éclairs, et de la où je suis, je me disait qu'ils devaient pas êtres petits. C'était celui qui était appelé "l'Infranchissable". Arkorrh. Cet "océan", qui n'en est pas vraiment un, est en fait des courant circulaires qui tournent autour de l'archipel, et le phénomène se produisant étant une mer déchaîné qui envoie fracasser n'importe quel bateau sur le premier rocher venu, si la tempête et les vagues scélérates ne l'ont pas emporté. Cet espace de mort délimite Arrtohnia du reste du monde. Rares sont les marins qui ont réussi à passer ce point, mais il paraît que certains Matorans y arrivent et y passent, comme si tout cela était une simple promenade de santé. Mais moi j'suis pas un de ces Matorans. Et puis j'ai Nocturnia à retrouver, donc je serait obliger de passer dedans. Ca risque d'être joyeux tout ça. Le Hitrahnn arriva au plus haut sommet de l'île, un plateau en haut d'un amas volcanique. Le Rahi se posa tant bien que mal. Je sauta de son dos. Je sait que le Hitrahnn est endurant, mais face à l'épreuve qu'il attend, même le meilleur Hitrahnn de Lozriü n'a pas le droit à l'erreur.
Nocturnia n'était surement pas loin et restait à attraper, Arkorrh était encore à traverser, et nous allons atterrir dans un monde bien différent du nôtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 9 Oct 2011 - 16:32

Bon chapitre, avec les quelques liens qui vont bien. Il ne se passait pas grand chose néanmoins la description des différentes lieux permettait de bien visualiser ces derniers. Le récit du voyage m'a juste donné envie de connaître la suite à vrai dire donc bon, surtout ne t'arrêtes pas.
Sinon une question comme ça, mais les yeux de l'Hitrahnn sur le moc en lui même tu les vois où ? Sur un des deux cercles situés sur les côtés du casque ou autre part ?

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 9 Oct 2011 - 17:16

Yeah, bon chapitre ! J'ai envie d'avoir la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Dim 9 Oct 2011 - 19:33

Citation :
Sinon une question comme ça, mais les yeux de l'Hitrahnn sur le moc en lui même tu les vois où ? Sur un des deux cercles situés sur les côtés du casque ou autre part ?
Grosso-modo oui, le cercle le plus large représentait les yeux pour moi, tels que les lames sur le haut du casque de Metus représentait des crocs. Enfin, j'avait cette vision des choses, donc ça peut que faire du bien de le préciser.

Merci de vos commentaires à vous deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Ven 11 Nov 2011 - 23:31

Chapitre 21
Au coeur de la tempête


Tôt le matin, je suis partit de mon endroit pour la suite du voyage. Cela m'aurait étonné que Nocturnia fasse un détour vers moi pour m'attaquer dans mon repos si elle m'avait vu, mais je préfère pas m'y risquer. Le vol reprit donc, et je me dirigeait vers l'océan d'Arkorrh. L'eau était calme, le ciel d'un grand bleu taché d'une poignée de nuage, et une fine brise soufflait. C'était un calme dont je devait profiter, car il risque de disparaître bientôt. Le Hitrahnn était plus tendu avant, comme si il savait ce qui allait lui arriver.
Ses ailes fendaient l'air. Je tirait doucement sur les rênes pour le faire prendre de l'altitude. Tout allait pour le mieux, mais au milieu de tout, alors qu'on se rapprochait d'Arkorrh, il se mit à pousser un long hurlement. Il avait repéré un ennemi. J'eu à peine le temps de tourner la tête qu'une brutale explosion me propulsa au loin, éjecté de l'Hitrahnn. Je percuta violemment la face de l'eau, avant de sombrer. J'était complètement sonné. Je nageai comme je put vers la surface, avant de reprendre mon souffle. Ma tête me faisait terriblement mal. Avec sa bouche, le dragon m'aida à me remettre sur son dos. La chose manqua de peu de nous rentrer dedans, l'Hitrahnn battant d'un seul coup en arrière pour esquiver. Nocturnia était là.

-Que fait-tu ici ? Tu aurait du rester avec les tiens, tu aurait échappé à bien des soucis !
-Hors de question, je t'empêcherait de t'en prendre à d'autres innocents !
-Tu compte jouer les justicier, mais tu n'en est pas capable, pire; tu refuse de te l'avouer ! Abandonne !

Elle plongea telle une fusée vers nous. Le dragon glissa sur le coté, mais ce ne fut pas suffisant; La pince Nocturnia attrapa une de ses jambes. Elle l'envoya voler plus loin, puis lança une salve de tirs d'énergie vers nous. Les coups touchèrent l'Hitrahnn, mais je fut épargné de justesse, et m'étant retenu à la sangle des rênes, je remonta rapidement sur la monture. Elle prit de l'altitude, encore et encore, alors que Nocturnia nous suivait.
-Non ! Tu ne m'échappera pas ! Pas encore !
Mais là n'était pas mon but. L'animal ailé s'arrêta à mon ordre. Il était lâche dans le vide, et plongea vers le bas. Il saisit Nocturnia au passage. Je donna des cous assassins à la créature, avant que nous fassions un rase-motte, au ras de l'eau. L'Hitrahnn n'avait même pas touché l'eau, mais Nocturnia elle, fut violemment plaqué dans la mer. Dans un mouvement ascendant, des colonnes d'eau foncèrent vers nous, dirigées par des rafales d'énergie. Nocturnia n'avait surement pas digéré cette action, et décide de nous attaquer sous l'eau. Je me rendit tout à coup compte qu'il se mettait à pleuvoir. Le vent devait nous envoyer dans la tempête. On s'approchait d'Arkorrh. Non, techniquement, on y était déjà. Une énorme vague nous engloutit d'un seul coup.

Je m'inquiétait pour Erkahn. Je ne devait pas être le seul. Les deux filles devaient vraiment penser à lui aussi. On était déjà rentré à Ela-nui, Earnia avait fait son rapport, avec Balkh, qui nous avait accompagné. Le Nord, c'est fait. Il nous restait plus que le Sud, était c'était certainement pas la chose la plus facile à faire. Notre compagnon doit être déjà dans Arkorrh. J'espère que les vagues ne l'auront pas. En tant que marin, je m’imagine bien la violence de cet océan. Et si Nocturnia s'en mêle, ça risque d'être joyeux ... J'espère que tu t'en sortira mon vieux.

Une énième vaque me projeta, cette fois contre un rocher. L'Hitrahnn était épuisé. Il était à bout. Nocturnia donnait tout ce qu'elle avait. Elle repoussait des vagues entières, voire les brisait. Elle était déchaînée. Des éclairs passaient de temps en temps, plus loin ou même très près de nous. Certains finissaient leur route sur Nocturnia, qui faiblissait pour repartir de plus belle. Nocturnia piqua sur moi. Je sauta en l'air, passant juste au dessus d'elle. Elle fit demi-tour, cette fois je sauta dessus, mon sabre déployé, bras en position d'élan, haut derrière moi. Il faillit s'abattre sur son crâne, mais il transperça une de ces excroissance sur ses épaules. Elle poussa un râle de douleur, et nous fit tomber dans l'eau. Je lui donnait des coups de genoux dans la figure, mais elle semblait ne même pas les sentir. Elle me fit par d'un revers de son énorme pince en pleine figure, ce qui me déstabilisa un instant. Instant sauvé par l'Hitrahnn, qui malgré pluie, vague et vents, balaya Nocturnia avec ses grandes pattes griffues postérieures. Nocturnia se propulsa hors de l'haut et se remit à flotter en l'air. Elle chargeait son énergie. Elle lança un faisceau qui semblait venir de son "coeur". Je plogea juste à temps. Le rayon passa juste à coté de moi, maquant d'emporter ma dernière main. Je restait accroché à la parois d'un pic rocheux sortant de l'eau. Elle s'approcha, à se moment je bondit et lui donna un violent uppercut. Le combat était acharné. Je commençait à me noyer sous l'assaut des vagues, et Nocturnia de m'aidait pas, trop occupée à charger de nouveau son énergie. L'Hitrahnn continuait à se battre comme il pouvait, mais la fatigue semblait prendre le dessus. L'averse l’empêchait de voler correctement. Et inexorablement, je coulait. Nocturnia avait soudainement disparue quand je la chercha du regard. Où était-elle ? Et comme un malheur n'arrive jamais seul, je remarqua enfin, que depuis tout à l'heure, j'était en train d'être emporté dans un siphon. Nocturnia était là. Elle était pleine d’énergie. Des éclairs émanaient de son corps. Elle relâcha tout. L'explosion était bien pire que la pire des bombes. Pendant un instant, je cru que c'était la fin, mais l'Hitrahnn piqua sur moi et monta le plus haut possible. Vu d'en haut, on se rendait vraiment compte que la décharge d'énergie était vraiment énorme, elle était encore aveuglante. Elle manqua peu de nous avoir. Comment avait-elle accomplit une telle chose ? Un terrible et gigantesque maëlstrom engloutissait tout autours de lui; De l'eau par un débit inimaginable, des Rahis aquatiques de toutes tailles, des pieux rocheux, grands comme les navires qu'ils coulaient, qui se brisaient en morceaux, et même des éclairs qui venaient se diriger tout droit vers le gouffre océanique ... Des nuages s'étaient dissipés en dessous de nous, mais la plupart avaient étaient attiré par la puissance d'attraction avant de finir en pluie des plus violentes. J'était époustouflé de ce qui venait de ce passer. Nous redescendions donc, alors que son corps, complètement vidé de sa force, tomba à l'eau. Sa silhouette, une ombre dans l'eau à présente claire comme celle d'une plage de sable blanc, fila à l'ouest. Elle nous avait échappée, une fois de plus, mais elle était quelque part la "gagnante" de cette bataille.
Nous reprîmes donc notre voyage. Arkorrh semblait avoir disparut là où nous étions. Alors que l'Hitrahnn planait au dessus de l'eau, je pensait au fait que je sortait d'Arrtohnia. Une île se dessinait bien loin d'ici. Combien vais-je en traverser avant de mettre une bonne fois pour toute Nocturnia hors d’état de nuire ? Si seulement je savait ... Il vaut mieux que je vive au jour le jour plutôt que me préoccuper de l'avenir, car il risque d'être difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   Sam 12 Nov 2011 - 12:39

Bon chapitre même si il est des fois un peu dur de s'y repérer avec tout ce qui s'y passe au sein du combat. Au moins cela à le mérite de nous montrer les puissances en jeu. Encore une fois j'attends la suite et je me demande si Nocturnia aura un peu de développement par la suite autre que "je suis une grand méchante qui ne cherche que la destruction" même si je peux faire avec.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan Fiction] Arrtohnia, Tome 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] L'histoire de skiro tome 2 :sanita
» [Fan-Fiction] L'Héritage: Tome 1, Sokar
» [Fan-Fiction] Vous devez inventer avec votre imagination !
» [Fan-Fiction] Le destin des mondes parallèles
» [Fan-Fiction] La légende de Denta-nui livre 1: Huit Makuta.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Universcape-
Sauter vers: