AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 27 Nov 2010 - 17:12

yeah, la classe. J'aime beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 28 Nov 2010 - 14:37

Chapitre Douze: Imako, ou le Porteur de la Grande Ombre

-Allez Imako !

Tiniko s'écorchait les tympans à soutenir son ami, mais il s'en fichait. Katoshi et Kyoshi le suivaient, levant leurs poings en l'air. En vérité, Imako n'était pas près de vaincre Hayato. Car l'Homme de Sable était dans une colère noire.

Imako esquivait les coups de queues de Hayato et essayait ensuite de l'attaquer avec sa hache. Hayato se protéger avec sa queue. Il ne ricanait plus, il n'y avait que de la rage et de la haine en lui.

-Maintenant, ça suffit, Imako !

Hayato enleva son manteau. Des tatouages parcouraient son torse dépourvus d'habits. Les yeux de Hayato était d'un rouge foudroyant. Le terrible Homme de Sable hurla et le sable se souleva.

Imako tomba au sol. Il roula, roula puis lança sa hache sur Hayato. La queue de celui-ci tournoya puis percuta la hache, qui se brisa en deux. Imako se sentait fini. Il était désarmais, et sa vue se troublait.

-Tu sens le poison dans tes entrailles, Imako ? Tu le sens t'affaiblir ?

-Argh ! Humpf...Humpf...AAAH !

Avec la force du désespoir, Imako sortit et lança un poignard. Hayato, qui n'avait pas prévu ça, le prit dans le ventre. Le sang coula à flot. Hayato baissa la tête. Il eu un silence terrifiant.

Puis, Hayato poussa un rire et retira le poignard, ce qui lui arracha un cri de douleur. Le combattant brisa le poignard avec son poing. Hayato dirigea sa main vers Imako. Il eu un genre d'éclair. Imako hurla de douleur.

Puis, un genre d'énergie noir émana de son corps. Imako grogna et poussa quelques paroles. Les deux combattants avaient littéralement changés. Kyoshi prit une espèce d'écran et poussa un petit cri.

-Kyoshi, tu va bien ?

-Je...je...je...je le crois pas ! Des kamas !

Katoshi et Tiniko dévisagèrent Kyoshi bizarrement.

-C'est quoi, des kamas ?

-Bon, je vais vous expliquer. Il existe des entités supérieures, des genres de "dieux". Ces entités aiment se réincarnées dans des corps humains. Ceux qui ont la malchance de porter une entité en soi sont appeler les kamas. Hayato et Imako sont des kamas.

-Des entités sont en eux ?

-Exactement. Je crois que...que Hayato porte Sarek, divinité très ancienne de Vorox. Imako...je ne sais pas trop. L'entité qui l'habite est bien plus puissante que Sarek...elle est dangereuse. Là, l'entité de Imako et Sarek ont pris le contrôle sur Imako et Hayato. Ils leur offrent leur pouvoirs plus puissant. Attendez...je crois savoir qui est l'entité de Imako.

-De qui s'agit-il ?

-Par Mata Nui ! C'est impo...c'est impossible ! L'entité de Imako s'appelle Tiorix, et son surnom est "Grande Ombre". Tiorix est très puissant. On dit que par le passé, il l'a servi.

-De qui parle-tu ?

Cette fois, c'est Kyoshi et Katoshi qui dévisagèrent bizarrement Tiniko.

-Il ? Qui est Il ? Le Seigneur de l'Ombre. Ceux de l'ancienne génération l'appelle...Teridax. Il a était supposé mort, mais il s'est enfui. Il y a longtemps, il a explosé. En plusieurs parties, vivante. Des parties démoniaque. "Il" est une de ces parties. Et son vrai nom est Azimuth.

Tiniko frissonna. La cause de savoir qu'il existe des parties du Seigneur de l'Ombre l'inquiétait. Mais aussi, c'était de savoir que Imako n'était plus lui même. Il était posséder par Tiorix.

Désormais, Tiniko le savait, ce n'était plus Imako contre Hayato. C'était bien plus.

A travers leur kamas, Tiorix et Sarek se confrontaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 28 Nov 2010 - 15:44

J'aime beaucoup. Par contre, éclaire moi sur un point. Ce sont des matorans qui se battent ou des êtres de la taille de toas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ryooo
Héros valeureux
avatar

Nombre de messages : 288

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 28 Nov 2010 - 17:24

Très sympa à lire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 28 Nov 2010 - 18:17

Darkness a écrit:
J'aime beaucoup. Par contre, éclaire moi sur un point. Ce sont des matorans qui se battent ou des êtres de la taille de toas ?

Des Matorans. Dans cette dimension, tout les Toa ont disparus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joss-Jaden
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 19
Localisation : Sur Reach en train de dégommer des Convenants

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Lun 29 Nov 2010 - 17:51

J'adord les histoires avec des Matoran's.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mer 1 Déc 2010 - 18:12

Chapitre Treize: La Rage de l'Ombre et les Crocs du Sable

-MEURS ENTRE LES GRIFFES DE SAREK !

La queue de Hayato percuta Imako. Celui-ci ne broncha pas. Il roula au sol puis frappa Hayato à mort. Celui-ci réagit. Une tornade de sable s'éleva. A l'intérieur, il y avait Hayato et Imako, et à l'intérieur de ceux-ci, Sarek et Tiorix.

-Le combat devient de plus en plus violent.

Kysohi prit le petit ordinateur de Tiniko et le regarda. Elle se révéla être une génie de l'informatique. Kysohi analysa Hayato et Imako et laissa un petit cri de stupéfaction sortir.

-Regardez !

Katoshi et Tiniko s'approchèrent. Ils virent le nom de "Tiorix" et de "Sarek" au-dessus de larges barres, dont les couleurs étaient: blanc, vert, jaune, orange, rouge clair, rouge foncé. Sur la barre de "Tiorix", un curseur s'était déplacé jusqu'à la couleur orange, et sur celui de "Sarek", a jaune.

-C'est quoi ?

-Une barre de contrôle. Quand c'est sur blanc, Tiorix n'a aucun contrôle sur Imako. Sur vert, un contrôle léger. Jaune, toujours léger mais un peu plus fort. Orange, on vois que Imako n'est pas normal. Rouge clair, trois quart de l'esprit de Imako sont sous le contrôle de Tiorix. Et rouge foncé...

-Tiorix contrôle entièrement l'esprit de Imako !

Kyoshi hocha la tête. Katoshi se risqua à une question.

-Et...c'est quoi le truc au-dessus du rouge foncé ?

-Ça...c'est l'attaque suprême de l'entité. A ce moment, l'entité peu effectuer une attaque dévastatrice. Celle de Tiorix est la Rage de l'Ombre et celle de Sarek, les Crocs du Sable.

Tiniko eu un frisson à l'idée de tout ce pouvoir en action. Cela pouvait être dangereux, très dangereux.

...

En haut des gradins, caché, une cape sur les épaules et une capuche sur la tête, un étrange personnage pointa un détecteur vers Imako et Hayato.

-Oh...des kamas. Mais que fait Makoro ?

Makoro posa une main sur l'épaule de son compagnon. L'espion regarda quelques instants Hayato et Imako.

-Pas mal, comme combattant. Le plan est parfait ! L'apprenti va les amener jusqu'à Bogka. Alors, j'utiliserais mon pouvoir pour absorber la puissance de tout le monde ! Je pourrai alors invoquer Il...et le faire revenir.

-Fais attention, Makoro. Au dernières nouvelles, il parait que Salazar soit vivant. Il ne va pas aimer que tu utilise le pouvoir qui était sien.

-C'est trop tard. La dernière fois que j'ai vu Salazar vivant, c'était lors de la bataille de Xia. Même si il a survécu, il lui faudra du temps pour venir ici. Et nous frapperons ce soir-même ! A minuit pile, nos amis seront devant Bogka...

Makoro poussa un ricanement. Son compagnon se contenta de grogner.

-Tu es bien sûr de toi...

-Souris, amuse-toi, Haku. Nous avons gagné !

Haku n'était pas si enthousiaste au plan de Makoro. Après tout, Haku ne voulait pas que Il revienne. Il voulait surtout que Makoro est un accident, un grave accident et qu'il rejoigne son ami Salazar. Haku était il y a bien longtemps un guerrier du Soleil, un Agori de Vulcanus. Hélas, Vulcanus était en ruine après l'attaque de Salazar.

Mais qui était Makoro...?

...

La queue de Hayato écrasa Imako contre un des murs de l'arène. De plus, le sable qui semblait danser étouffait Imako. Le porteur de Tiorix hurla et utilisa toute sa force pour pouvoir se dégager.

Kyoshi regarda le curseur monter.

Imako sentait plus de pouvoir en lui. Sa rage permettait à Tiorix de mieux le contrôlait.

Le curseur arriva sur le rouge foncé. Une nouvelle barre apparu. La barre de chargement de l'attaque. Kyoshi se mordit la lèvre.

Hayato aussi, sentait le pouvoir du sable venir en lui. Il sentait la force de dix Vorox fusionnée en une seule.

L'attaque de Imako et celle de Hayato serait bientôt prête...

Hayato relâcha le pouvoir. Le sable de l'arène tout entier s'éleva dans l'air. Les Crocs du Sable. Le sable s'écrasa contre Imako, pour l'aspirer en lui, pour broyer Imako.

Imako relâcha à son tour le pouvoir. Ses mains s'entourèrent de ténèbres et deux rayons sombres on filés pour contrer le sable. Les deux attaques se fracassés de plein fouet.

Alors, les deux combattants cessèrent de lutter. Ils laissèrent l'attaque ennemi les percuter. L'attaque de Hayato était terrible. C'était comme des épées cachés, qui s'enfonçaient maintenant dans le ventre de Imako.

Son attaque était encore plus terrible. Hayato était paralysés par la douleur, une douleur de cauchemar terrible et avalait par l'obscurité de la Rage de l'Ombre. Les yeux de Imako crépitaient d'énergies.

-C'EST FINI ! VAINQUEUR: IMAKO ! PERDANT: HAYATO.

Imako poussa un rugissement de victoire, tandis que le curseur chutait à une vitesse incroyable.

...

Makoro applaudit.

-On voit tout de suite que Tiorix est l'un des enfants de Il. Tandis qu'à son porteur...il est très puissant. Mais il ne m'intéresse pas beaucoup. Ce qui m'intéresse, c'est le sankujo.

Haku fixa sombrement les deux kamas.

-Allez, viens Haku.

Makoro repartit. Haku pensait savoir ce qu'il était. Quelque chose de terrifiant, presque quelque chose comme un Makuta. Mais Makoro n'était pas comme Salazar. Makoro n'était pas un Makuta.

Makoro était un Skrall.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mer 8 Déc 2010 - 10:15

La suite est disponible !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Lun 13 Déc 2010 - 13:37

Chapitre Quatorze: Découvertes, Trahison, Action...et Renaissance.

Un être enveloppé de noir marchait sur Mata Nui. Bientôt, il arriverai à l'arène de Ga Koro. L'être sentait depuis sa position actuelle le pouvoir des sankoju...tout ce pouvoir à aspirer ! L'être, un Makuta, se dit que tant d'énergie serait largement suffisant pour son maître.

-Makoro...toi aussi je sais que tu es là. Je vais te trouver, et te faire payer !

Le Makuta marcha dans l'ombre, alors que le jour laissait place à la nuit. Il se dit que Makoro se souviendrait longtemps de lui. De sa vengeance. Oui, Salazar était impatient de voir ce sale Skrall dans la souffrance.

Salazar était là.

...

La soirée se fit dans la fête. Imako était le héros du jour, la star. Alors que Katoshi rigolaient elle aussi avec Kyoshi, Tiniko et son compagnon d'entraînement, Dodkei, marchaient tranquillement à l'extérieur.

L'apprenti, ou apprentie plutôt, les observaient attentivement, prête à effectuer le plan. Elle hésita. Puis, elle regarda son pauvre bras et se ressaisis. Elle sauta du toit, faisant face à Dodkei et Tiniko. D'instinct, ils dégainèrent leurs armes: Tiniko son bâton-tranchant et Dodkei son poignard.

-Qui es-tu ?

-Cela ne te regarde pas. Je suis...l'apprentie.

L'apprentie frappa saisit un fléau et frappa Dodkei de toute ses forces. Le pauvre combattant se prit le fléau dans la figure. Tiniko frappa l'apprentie avec son bâton-tranchant.

Elle poussa un hurlement de douleur puis frappa Tiniko avec son fléau. Plus agile, Tiniko esquiva le fléau et redonna un coup de bâton-tranchant. L'apprenti était folle de rage. Elle donna un coup de pied dans le tibia de Tiniko.

Tiniko s'écrasa au sol. L'apprentie leva son fléau...

...et un poignard se figea dans son épaule. Katoshi, Imako et Kyoshi accouraient, arme en main. Kyoshi, armée d'une étoile du matin, se précipita vers l'apprentie. Celle-ci rétorqua d'un coup de fléau qui projeta Kyoshi à terre.

Katoshi lança deux autres poignards. L'apprentie fit tournoyer son fléau. Katoshi bondit, l'apprentie sourit et la frappa dans le buste. Katoshi percuta le mur. Imako hurla, laissant l'énergie de Tiorix l'envahir.

L'apprentie hurla elle aussi et lança son fléau sur Imako, qui cria de douleur et tomba en arrière. Tiniko se releva difficilement, mais une douleur atroce le prit entre ses mains.

-Calme-toi, "Tiniko".

Makoro sauta de sa cachette, une mine sombre et grave, fixant l'apprentie.

-Qu'attend-tu ? Fais ce qu'on ta dit de faire !

L'apprentie hocha la tête et saisit Dodkei par la gorge. Le combattant poussa un gémissement de douleur et tomba au sol, des genres de menottes aux mains. L'apprentie effectua la même chose à Imako, Tiniko, Kyoshi et Katoshi.

Makoro sembla satisfait.

-Bien. Emmène-les voir "la vieille connaissance".

Makoro éclata de rire. L'apprentie hocha la tête et ordonna aux combattants de se lever et de suivre Makoro. Celui-ci marcha dans l'ombre, sentant quelque chose de familier. Il se rappela l'avertissement de Haku.

"Salazar est vivant."

Cela le terrifia. Il avait ri, pensant que Haku se moquait de lui, mais cet odeur familière était bien celle de Salazar. L'idée qu'il était à Mata Nui le fit paniquer. Lorsqu'il avait "tuer" Salazar, Makoro n'avait eu qu'un coup de chance. Si Salazar le retrouvait...il était mort.

*Ne t'inquiète pas Makoro. Dans quelques instants, tu auras la puissance de Bogka, de Tiniko, de Imako, de l'apprentie, de tout le monde ! Alors tu pourras cesser de t'inquiéter pour Salazar. *

Le problème, c'est que, cacher, l'œil vigilant et rouge de haine, Salazar observait Makoro, l'apprentie et leur prisonnier progressaient vers le repère de Bogka.

Tiniko était épuisé de la longue marche. Il aurait presque sourit quand Makoro s'arrêta enfin, fixant un lieu sombre et très peu éclairé. Makoro et les autres entrèrent.

La salle dans lequel ils étaient était magnifique. Un véritable palais. Au centre, un être-robot était sur un trône de cristal, des soldats à côté de lui. Makoro marcha jusqu'à lui et s'inclina.

-Tiniko est ici.

Bogka sourit et se pencha vers on vieil ennemi.

-Te souviens-tu de moi ?

-J'ai une petite idée sur votre identité.

Bogka eu un rire.

-Parle.

-C'est impossible, mais...mais...Bogka.

Bogka secoua la tête.

-Impossible ? Non. C'est bien moi, Tiniko.

Tiniko ne réagit pas tout de suite. Il eu un rire nerveux. Puis, quand Bogka enleva son masque, laissant voir un visage rempli de cicatrices et de brûlures, il paniqua.

-Mais...mais...mais comment ?

-J'ai eu de la chance. C'est tout. Mais c'est surtout grâce à toi que je suis vivant. Mon désir de vengeance était si grand que j'ai oublié ma douleur et que j'ai survécu. Rien que pour avoir le plaisir de te tuer.

-Charmant.

Bogka et Tiniko se défièrent du regard. L'apprentie intervenue.

-J'ai fait ce que vous vouliez, Bogka. Maintenant, remplissez votre part du contrat !

Tiniko se retourna vers l'apprentie.

-Pourquoi sers-tu Bogka ? Et qui es-tu ?

Bogka éclata de rire. L'apprentie, devinant ses intentions, recula de quelques pas. Mais Makoro la repoussa vers Bogka, qui lui prit sa capuche et l'abaissa, laissant voir le visage de la jeune fille.

Ce visage était terriblement familier. Tiniko recula de quelques pas, surprit, refusant de voir qui était l'apprentie. Et pourtant, c'était bien elle.

Antoki se tenait devant lui, la tête penchait vers le bas. Tiniko la fixa sans bouger. Bogka ricana.

-Eh oui ! Encore une autre surprise. Ta charmante "amie" travaillait pour moi depuis le début en tant qu'espionne. Et le mieux, c'est qu'elle n'a rien fait pour pouvoir nuire aux autres. En fait, tout ça, quand elle t'embrasser, et quand vous avez uni vos coeur en faisant "l'amour". Tout ça, c'était pour que tu tombes amoureux et pour que ce moment arrive. En clair, c'était pour te faire souffrir.

Imako ouvrit lui aussi la bouche.

-Vous êtes démoniaque. Vous pourriez sacrifier l'univers rien que pour voir Tiniko souffrir.

Bogka hocha la tête. Kyoshi et Dodkei se tournai vers Tiniko. Katoshi aussi, des larmes de rage et de colère envers son ami.

-Vous...vous...vous avez....avez...f...l'a...l'a...

Elle pleura de plus belle. Tiniko releva la tête. Sa forme bestiale commencer à apparaître. Makoro fixai un petit écran, regardant goulument l'énergie de Tiniko montait en trombe, sans savoir que Salazar attendait le bon moment pour lui sauter dessus.

-Pourquoi ?

Ce fut les seuls mots d'un Tiniko désespérer. Il fut à peine audible, vu le rire de Bogka.

-Chaque seconde qui se passe est un véritable plaisir ! Mwahahah !

-POURQUOI ?!

Tiniko se jeta sur Antoki. Imako le retenu de justesse. Antoki versa quelques larmes.

-Je suis désolé...mais...mais moi aussi...je suis...tombée...amoureuse de toi...mais malheureusement...

-Malheureusement, elle souhaitait s'enlever ça !

Bogka saisit le bras de Antoki et le montra à tout le monde. Deux marques s'entrelaçaient. Makoro porta la main à sa bouche. A chaque fois qu'il voyait cette marque, il avait ce tic. Plus haut, Salazar ne savait que dire. Tous, a part Makoro et Salazar, s'écrièrent:

-C'est une kamas !

Bogka hocha la tête.

-Voyaient, la première marque est celle de la Créature, un monstre antique, et la deuxième...celle du Seigneur des Ténèbres, TERIDAX ! La Créature retient le Seigneur des Ténèbres prisonnier. Si la Créature, et par conséquent Antoki, meure...Teridax est libérer !

Antoki pleura à chaudes larmes.

-Je suis vraiment désolée...mais je tenais vraiment à ce qu'on m'enlève la marque du Seigneur des Ténèbres...il me parle dans mes rêves...il me supplie de m'arracher la marque de la Créature...et je résiste, j'essaye de résister.

Tous, a part Bogka, Makoro et Salazar, eurent de la peine pour la jeune fille. Makoro poussa un hurlement et sauta sur l'apprentie.

-Je vais te tuer !

Au même moment, Salazar quitta son repère et prit Makoro par le cou, l'étranglant. Makoro voulut dire quelque chose, mais il était paralysé par la peur que lui inspirait Salazar. Celui-ci sourit.

-Non, c'est MOI qui vais te tuer !

Bogka réagit instantanément, comprenant la trahison. Fou de rage, il donna un coup de poing à Salazar, l'envoyant voler, et piétina Makoro, qui le fit tomber. Imako, qui s'était renseigné sur le Seigneur des Ténèbres, hurla.

-Faites tout ce que vous voulez mais ne laisser pas Salazar ou Makoro tuer Antoki !

Mais un troisième danger pour la Porteuse de Teridax apparut: Katoshi, folle de rage, qui cherchait à égorger Antoki. Dodkei, Kyoshi et Imako réagirent; chacun prit un adversaire et combattu.

Makoro et Salazar s'affrontaient, Tiniko et Bogka aussi, Dodkei et Kyoshi tentait de retenir les soldats de Bogka, tandis que Imako tentait de protéger Antoki de Katoshi.

-LAISSE-MOI LA TUER !

-Non ! Si tu la tue, Teridax sera de retour !

-Je suis désolé Imako, mais si je te tuer pour tuer Antoki, je le ferais !

A côté, le bâton tranchant de Tiniko et l'épée de Bogka s'entrechoquaient. Plus loin, Dodkei et Kyoshi tentaient de retenir les portes, usant de toute leur forces pour empêcher les soldats de Bogka. Les soldats de Bogka ?

-Euh...tu pense vraiment que ce sont les soldats de Bogka ? Ou alors c'est...

-GAYTU ! C'est Gaytu !

Kyoshi et Dodkei ne dirent rien d'autre, parce que la porte céda et que Gaytu, armée jusqu'au dent, cherchait Tiniko des yeux.

-Il est là ! Tuer le sankoju !

Une véritable bataille s'annonçait...et elle serait sans pitié !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 1 Jan 2011 - 13:20

Chapitre Quinze: P'tit combat...grosse baston !

Bogka serra les dents avec haine. Crachant vers Gaytu et ses hommes, il rengaina son épée et se concentra...il hurla. Un hurlement aigu, terrible, un son de torture. Les hommes de Gaytu tombèrent sur le sol, mains sur les oreilles.

A ce moment, les flammes ont rugis. Tiniko l'a reconnu. La créature. La chose qu'il avait affronté il y a, semblait-il, si longtemps. Les soldats de Gaytu étaient terrorisé. Le regard vide tellement ils avaient peur, ils fixèrent la créature.

Un serpent de feu, gigantesque et menaçant.

Le serpent a poussé un hurlement de rage en reconnaissant Tiniko. Son maître hésita, puis décida de le laisser régler le compte du jeune sankoju. Le serpent "miaula" de plaisir et fonça vers Tiniko.

Celui-ci avait la bouche encore ouverte quand le serpent arriva vers lui à une vitesse vertigineuse. Un cri sortit de sa bouche, et il se releva sans s'être rendu compte qu'il était tombé, puis détala le plus vite possible, poursuivi par un serpent de 30 mètres.

Tiniko s'arrêta alors. Il se remémora le combat dans l'arène. Il avait absorbé le serpent de feu. Comment pouvait-il être là, et le reconnaître ? Tiniko eu une idée: Bogka avait encore du "feu" en réserve. Et tout les serpents devaient être...le même, à l'origine.

Alors Tiniko le lâcha...le serpent de feu qu'il avait absorbé. Un serpent de feu de 30 mètres lui aussi. Les deux serpents se toisèrent. Ils rugirent et se battirent, l'un contre l'autre.

Bogka de son côté n'avait aucun mal a tuer de toutes les façons possibles les soldats de Gaytu, progressant dans cette masse morte. Gaytu se préparait au combat. Tout deux savait qu'ils allaient rencontrés à leur hauteur.

Gaytu s'est frayé un passage vers Bogka, deux canons accrochés au bras et une double-lame aiguisée. Ses boucliers activés, il était furieux. Gaytu le vit alors. Bogka. Tuant avec une facilité déconcertante, n'éprouvant aucune pitié, une épée et un marteau aux mains.

-Maudit sois-tu, Bogka !

Gaytu arriva devant lui. La majorité des soldats ayant affrontés Bogka avaient péris. Les autres avaient fuis vers un autre combattant. Bogka et Gaytu étaient seuls, face à face.

-Ton règne s'achève ici Gaytu.

-Non. Toi, tu vas crever ici, Bogka. Ou alors, joins-toi à moi. Nous tuerons le sankoju.

-An an, pas "nous". Moi, moi seul le tuerai ! Et je suis près à me battre pour ça...

-Dommage...

Gaytu attaqua le premier, faisant feu sur Bogka, qui évita les tirs, rapide comme un lynx. Il contre-attaqua avec son marteau, mais Gaytu avait un bouclier d'immortalité, un bouclier presque indestructible.

Le marteau s'écrasa contre le bouclier. Gaytu ricana et fit tourner sa double-lame. Il la lança sur Bogka, qui se la reçu. Bogka tomba au sol, alors que la double-lame revint aux mains de Gaytu, comme un boomerang.

Un peu plus loin, les derniers soldats de Gaytu se faisaient exploser par Kyoshi et Dodkei. Celui-ci avait lâché ses chiens, très agressif. Kyoshi s'était contentée d'un Bohrok totalement fou, avec des lames de Protodermis accrochés.

Et encore plus loin, Makoro et Salazar, rendu dingue à cause de leur sérieuses blessures, s'entre-tuait. Ils usaient de tout leur pouvoir. Heureusement pour Imako, qui, malgré ses pouvoirs de kamas, n'aurait pas pu faire face ni à l'un, ni à l'autre, les deux sorciers avaient totalement oubliés le but de leur venue: Antoki.

La Porteuse de la Créature et du Seigneur des Ténèbres était actuellement derrière Imako, échappant à tout les ennemis: Des soldats de Gaytu, qui, voyant la nullité de leur efforts face aux autres combattants, s'en prenaient à elle, mais aussi, et surtout le plus terrible, Katoshi.

Elle était déchainée, et ses pouvoirs se révéler terrible. Qu'était vraiment Katoshi ? Elle avait était élevée par les Vortixx, oui, mais ces pouvoirs ? Ces pouvoirs terrifiants, que même Tiorix avait du mal à contrer ?

*Si un jour je revois Tiniko, je lui dirais qu'il a trop d'amoureuses....*

Imako était en sang, et il était tellement en "mode Tiorix" que même le bidule de Kyoshi aurait explosé à essayer de la calculer. Néanmoins, et Imako le savait, quelque chose d'autre couler en lui. De moins puissants, mais de terribles.

Alors, à ce stade précis, le stade "presque mort", il se transforma sous les yeux horrifiés de l'espionne...Antoki, pour ceux qui oublie vite. Il se transforma en un animal d'une puissance inouïs.

Un ours blanc, dans une armure fait de métal des étoiles.

L'ours poussa un rugissement qui aurait pu égaler un dragon, et, d'un puissant coup de pattes, éventra un soldat de Gaytu, l'envie du sang sur son visage. L'envie de combattre et de tuer.

Gaytu voyait que la situation n'était pas brillante pour ses soldats. Lui qui croyait qu'il sortirait vainqueur, la bataille qu'il avait imaginé était en vérité une boucherie: les soldats étaient tous tués avant d'avoir pu faire grand chose. Les survivants, les derniers survivants sur les 700 soldats, couraient dans tout les sens, dénué de bon sens à force de voir des têtes sur le sol.

Bogka esquiva un autre coup de double-lame. Le combat était serré: le bouclier d'immortalité de Gaytu était presque détruit, mais de sérieuses blessures apparaissait sur le corps martelait de coups de Bogka. Celui-ci persévérait malgré la douleur qui le paralysait.

Mais, tout changea dans la soirée. Il eu une explosion, dans le milieu de la soirée, qui percuta tout. Tout le monde dans la salle vola, causant de légères blessures. Quand la fumée se dissipa, tout le monde les vit.

Six êtres. Six êtres qui berçaient les rêves des Matorans, six êtres légendaires, qui existaient dans toutes les légendes. L'un d'eux, à l'air farceur, décréta:

-Besoin d'un coup de main ?

Les six Toas Mata étaient là, armes à la main, prêt à en découdre avec leur deux vieux ennemis, Salazar et Makoro, qui étaient paralysés par la peur que leur inspirait les Toas.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 25 Fév 2011 - 11:00

Chapitre Seize: Shashuki, le Guerrier-Noir.

Salazar poussa un hurlement de rage à la vue des Toas Matas. La haine dans son coeur envers ces pitoyables Toas n'avait aucune limite. Makoro, à sa gauche, restait dans son coin, n'osant piper mot. Salazar cracha.

-Je me souviens de vous ! La dernière fois, c'était à Xia, je me trompe ?

-Oui...je m'en souviens...Salazar, je crois que Onua t'avait fracturer la mâchoire...il faut dire, tu es aussi résistant qu'un nouveau-né, ce n'était pas sa faute.

Goute qui fait déborder vase. Dans un hurlement de colère, Salazar et Makoro ont unis leur force et se sont jetés sur les Matas. Le sang a giclé. Les adversaires lançaient sorts et malédictions sur les Toas Matas, qui se contentaient d'en appeler à leur pouvoirs élémentaires.

Katoshi ne savait pas quoi faire. Il faut néanmoins la comprendre. Visage en pleurs, haine sur le visage, elle s'apprêtait à frappait à nouveau un ours blanc en armure quand les Toas avaient jaillis. Déconcentrée, elle ne vit pas Imako/l'ours se dressait devant elle et lui mettre une sanglante gifle.

Katoshi est partie à l'autre bout de la salle, laminée par la douleur. Antoki ne se réjouie pas: Imako était devenu complétement fou et se jeter maintenant sur elle, la rage sur lui. Ce n'était pas Tiorix en lui. C'était autre chose.

Skrogungh, le dieu ours.

Bogka frappa le premier. Ne sachant plus quoi faire, Gaytu sentit son bouclier se briser d'un seul coup. Le sang gicla sur sa poitrine ensanglantée, et il réalisa qu'il était condamné. Gaytu tomba à terre, armure brisée, armes en ruines, corps emplis de sang. Courageusement, Gaytu releva fièrement la tête et ricana.

-Tue-moi, Bogka. Mais oui, tue-moi. En me tuant, tu déclarera la guerre aux seigneurs Turaga. Et alors, ils viendront, avec une armée de plus de 5000 soldats. Alors, dans ma tombe, je sourirai quand il te trancheront la tête, t'écartèleront et mettrons tes membres aux bûcher !

Bogka haussa les épaules et le décapita d'un coup d'épée rapide. La tête de Gaytu s'envola, avec un grand sourire. Ainsi périt le Turaga de l'arène de Ga-Koro...Bogka se précipita vers Tiniko, un compte à régler avec lui.

Le gigantesque serpent de feu de Tiniko se battait ardemment contre celui de Bogka. Nul ne l'emportait. C'était une égalité parfaite. Rompu par l'arrivée de Bogka, triomphant de Gaytu, l'air furieux.

Tiniko s'attendit à un long discours de la part de Bogka, mais il fut très clair:

-Je vais te tuer.

Il hurla de rage et Tiniko para in extremis. Le maître du feu était d'une humeur massacrante, près à tout pour obtenir la peau de ce rejeton qu'était Tiniko. Le sankoju ne se laissa pas faire pour si peu. Répliquant, il passa dans son mode de bête et donna des griffes et des dents.

A droite, les serpents de feu tombèrent tout les deux. Ils s'étaient entretués, de force égale.

Tiniko et Bogka eu une perte de puissance par la disparition de leurs "toutous", mais ne cessèrent pas de se battre, donnant des hauts et des bas. Tiniko avait un léger avantage car Bogka était blessé.

Tahu esquiva une boule obscure de Salazar et répliqua avec son épée enflammée. Le combat faisait rage de ce côté. Makoro faiblissait à vue d'œil, mais Pohatu était déjà à terre, et Kopaka ne tarderait pas à le rejoindre.

Salazar était épuisé mais garder l'avantage.

-Que faites-vous ici, maudit Toa ?

-On a appris que vous aviez faire surface, alors on est venu vous faire un petit coucou !

Les derniers soldats de Gaytu se faisaient massacrés. Kyoshi et Dodkei ricanaient du sort de leurs adversaires mit en lambeaux par le Bohrok de Kyoshi et les animaux de compagnies de Dodkei.

Un des soldats glissa. Il se souvint des paroles de Gaytu.

"Si ça tourne mal, ouvre la porte et libère le Guerrier-Noir".

La situation tournait en effet très mal. Une dizaine seulement des soldats étaient en vie, et la situation leur échappaient. Le soldat se mordit la lèvre. Le Guerrier-Noir ? Le guerrier enfermé ? L'une de ces entités qui vivent dans les kamas ? Soit.

Le soldat hurla et utilisa toutes ses forces pour ouvrir la porte, brûlante suite à une malédiction. Au bout de longs et douloureux efforts, la porte céda. Et quelque chose en sortit. Les Toas Matas l'avaient déjà vu.

La chose était grosse, immense, et ressemblait à une momie. Son arme ? Un marteau gigantesque qui semblait avoir briser bien des os. Il était impressionnant, et très puissant. C'était ça, le Guerrier-Noir.

C'était ça, Shashuki, enfermer dans cette prison par ces confrères. Tiorix trembla. La Créature aussi sembla frémir. Teridax lui-même se renfrogna et baissa la tête. Skrogungh s'inclina de peur.

Shashuki, le Guerrier-Noir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Lun 21 Mar 2011 - 21:00

Chapitre Dix-Sept: Nouvelle amitié.

Shashuki, le Guerrier-Noir, était libre, et il avait faim.

Shasuki n'était pas son vrai nom. Son vrai nom fut autrefois Miserix. Mais depuis, brisé et agonisant, il en avait appeler à l'aide un jeune garçon, Shashuki, et avait bouleverser la vie de celui-ci.

Cela faisait déjà des siècles qu'on avaient enfermés Shashuki, vaincus par d'héroïques Matorans. Malgré cela, Miserix se souvenait encore de Teridax, et il sentait sa présence. C'était montrer du rouge à un taureau. Mais un taureau-tank. Un gros taureau-tank.

Skrogungh/Imako/l'ours se précipita vers Antoki, gueule ouverte, l'envie de manger présente. Elle décida de ne pas se laisser abattre et esquiva un violent coup de griffes qui aurait pu la tuer sur le coup.

Ce fut Makoro qui se précipita. Skrogungh était un dieu tellement pur que même s'il tuait Antoki, la Créature resterait en survie. Il n'y aurait alors plus aucun moyen de libérer Teridax.

Makoro hurla et envoya des maléfices sur son adversaire, dégainant deux sabres. Skrogungh ne fit plus attention à Antoki, aveuglé par le goût d'un sang frais et nouveau. Il voulait goûter au sang !

Tiniko sentit son fluide vital l'abandonner. Il loucha, regardant, sans comprendre, du sang jaillir de son abdomen où perlait une fontaine de sang. A deux mètres de lui, Bogka retira son épée. Tiniko bascula en avant.

Bogka le regarda, sans sourire.

-Je suis le meilleur. Tu ne pouvais pas me battre.

-Ah bon ? Tu crois ? Un Rahi ne trépasse pas avant d'avoir réclamer vengeance !

Tiniko saisit une épée ensanglantée au sol et l'enfonça à son tour dans le ventre du seigneur du feu. Il la retire brusquement, un sourire sur ses lèvres, alors que Bogka poussaient des cris de douleurs.

Il tomba au sol. Vivant, mais à la merci de son adversaire. Tiniko se releva difficilement. Il agrippa son épée. Il pouvait décapiter Bogka. D'un simple coup, aussi simple que le seigneur du feu avait tuer Gaytu.

Bogka ferma les yeux, et attendit le coup. Voyant qu'il ne venait pas, il ouvrit les yeux.

-Qu'attends-tu pour me tuer ? Que mon sang se vide lentement ?

-Je n'ai pas l'intention de te tuer. Mais de te sauver.

Tiniko jeta l'épée et tendit la main à Bogka. Celui-ci recula, étonné, mais méfiant.

-Je ne comprends pas, moustique.

-Soyons amis. Je n'aime pas achever un mourant. Si tu veut te battre, alors vas-y, je te tuerai. Si tu veut vivre, viens avec moi.

Bogka eut un petit rire.

-Venir où ? Dans l'antre de la mort ? Je vais mourir, Tiniko, ouvre les yeux. Et pas seulement. Je vais mourir, tu va mourir, nous allons tous mourir sans exception ! Sauf le Guerrier-Noir...

Tiniko adressa un large sourire à Bogka.

-Venir, justement, se battre. Oui, nous avons toutes les chances de mourir, et alors ? Battons-nous, Bogka ! Battons-nous de toutes nos forces et nos âmes ! Nous sommes libres, tu entends ?

-Libre ?

-Gaytu est mort et ses fidèles avec lui. Tu n'as jamais rêvé de vivre en liberté ? Sans avoir à te battre pour satisfaire tes maîtres ? Avoir des amis, des rivaux bien mérités, une femme et des enfants !

-Tout le monde à rêvé de ça, un jour. Mais ce n'est qu'un rêve.

-Tout les rêves peuvent devenir réalité...si on se bat pour eux !

Bogka détourna le regard, pensif. Il avait raison. Il y en avait assez de la tyrannie des Turagas félons ! Où était passée la paix ? Depuis que les descendants de Teridax avaient ouvrées pour le libérer, la paix n'était plus là.

Bogka pensa aux récits de son enfance: la mort de Teridax, la nouvelle ère de paix, mais aussi la guerre, la disparition de tout les Toas, a part les Matas, et puis, les neuf Turagas qui avaient pris le contrôle du monde et construis les arènes...

"Je comprends. La libération n'est qu'un rêve car personne ne veut la commencer. Aujourd'hui, nous l'a commençons en tuant Gaytu. Le temps de la révolution est venu !"

-Union, devoir, destinée. Les paroles sacrées de nos ancêtres.

-Alors, levons-nous !

Bogka se releva, malgré sa blessure. Il serra la main que Tiniko lui tendait. Ils étaient du même camp, maintenant. Celui de la liberté.

-Dépêchons-nous, Tiniko. Nous devons empêcher la mort de Antoki, et vite...quel monstre j'ai été, Tiniko...je...regrette...

-Ce n'est pas l'heure des regrets, mais de la bataille ! Charges-toi de Makoro, je me charge de Imako ! J'espère lui redonner la raison...

Bogka fit un geste qui l'étonna: il posa sa main sur l'épaule de Tiniko.

-Nous y arriverons, car nous avons la foi.

Tiniko sourit, et tout deux, dans un rugissement, se jetèrent dans le combat, unissant leur pouvoirs de feu, sachant qu'une nouvelle amitié naissaient entre eux, et que l'ère des tyrans prenait fin aujourd'hui...

...

Loin, très loin, dans un lieu reculé, un être ouvrit les yeux. Un bienfaiteur d'antan, un héros légendaire qui avait disparu, comme beaucoup d'autres.

Son nom ?

Mata-Nui.



Dernière édition par Dark Agora le Lun 18 Avr 2011 - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 17 Avr 2011 - 18:58

J'ai tout lu en deux jours, et malgré le côté des fois ultra-violent un peu abusé (par exemple pendant un entraînement) et certains mots manquants ou verbes mal orthographiés ici et là c'était très agréable à lire.

L'histoire est un bon compromis entre simplicité et "complexité" avec l'évolution des personnages et les quelques intrigues. D'autant plus qu'il n'y a pas vraiment de temps mort ce qui permet d'avoir une suite de combats et de révélations s'enchaînant plutôt bien.

Non franchement bravo, j'ai lu que tu comptais boucler l'histoire en une vingtaine de chapitre, j'espère que tu le feras et que ça n'en restera pas là.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Lun 18 Avr 2011 - 11:23

Merci ! Non, franchement, ce genre de post' est vraiment très encourageant et je trouve ça très gentil à l'administrateur principal de prendre le temps de lire cette fiction en entier ! Sinon je compte faire une trilogie. Le 1 et le 2 auront 21 chapitres, et le 3, 36.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mar 19 Avr 2011 - 9:14

Chapitre Dix-Huit: Sur Voya Nui...

-Azako, je l'ai entendu !

Azako était le nouveau partenaire de Axonn depuis que Brutaka était parti pour Karda Nui. Azako était un géant et Axonn ne l'atteignait qu'à moitié. Azako saisit son étoile du matin, les yeux écarquillés.

-Impossible !

-Et pourtant, si ! Je pourrais sentir l'aura lumineuse de Mata Nui parmi des milliers d'autres. Azako, notre maître s'est levé ! Quelqu'un, par un quelconque acte, l'a réveillé de son sommeil !

Longtemps, très longtemps, les Gardiens de la Lumière, comme ont avaient renommés les derniers membres de l'Ordre de Mata Nui, avaient espérés le retour de Mata Nui et la chute des Turagas félons. Aujourd'hui, leur rêve se réaliser.

Car, l'histoire remonte à des années: après avoir purifier le monde, Mata Nui fut épuisé par un tel acte. Des Makutas avaient survécus, dans l'ombre, et s'étaient alliés momentanément aux Skralls. Leur rêve ? Endormir Mata Nui et pouvoir reprendre le monde qui leur été du. Mais comment ?

Ils s'allièrent à des Turagas ayant perdus toute sagesse, et dont les cœurs étaient remplis de noirceur: Kubato, Meiza, Gaytu, Gorogan, Odeku, Malaki, Unaki, Golgei et Agoki. Les Turagas félons.

Menés par Dalamar l'Obscur, les Makutas endormirent Mata Nui avec l'aide des Skralls. Une nouvelle loi était né: désormais, il existait le Prophète Obscur, l'homme qui recevait les pouvoirs du néant.

Hors, Dalamar, qui était le premier Prophète Obscur et qui avait le pouvoir de redonner vie aux âmes, s'empara de l'âme de Teridax et la scella dans le corps d'une jeune fille: Antoki. Pendant un an, Teridax était le maître d'Antoki. La volonté de la jeune fille était morte.

Puis, ce fut la grande disparition: tout les Toas, mis à part les Matas et Takanuva, disparurent. Les Matas, avec l'aide de quelques Gardiens de Lumière, affrontèrent les Makuta lors de la fameuse bataille de Xia, où Katoshi naquit dans les flammes.

Au terme d'un duel épique, Dalamar fut tué par le Toa de Lumière, Takanuva, mais celui-ci péri également, ne pouvant survivre à cause des blessures de Dalamar. Salazar, l'apprenti de Dalamar, remplaça son maître au rang de Prophète Obscur.

La bataille de Xia fut une réussite des Matas, véritable généraux. Les armées ennemies furent vaincus, et Salazar, blessé. Puis, il fut trahi par le général Skrall Makoro, qui usurpa la place de Prophète Obscur, croyant avoir tué Salazar.

Les armées Skrall et Makutas étaient néanmoins affaiblies. Les Turagas félons, craignant de perdre la situation, on trahis les Makutas et les ont chassés, voir exterminés, apparaissant comme sauveur de l'humanité face aux Matorans. Ils créèrent les diaboliques arènes, et anéantirent la race des sankoju, qui s'opposait à eux.

Ainsi, depuis bien longtemps, régnaient les diaboliques Turagas. Mais les Gardiens de la Lumière finirent par comprendre les faux propos des Turagas. Ces derniers rallièrent la Tornade de l'Ombre, Antoki, à eux. Lors d'un combat, un monstre, la Créature, fut créée pour empêcher Teridax de prendre le contrôle d'Antoki.

Aujourd'hui, le règne des Turagas prenaient fin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 22 Avr 2011 - 19:12

Chapitre Dix-Neuf: Souvenirs...

Dans les ténèbres de la terre, un être jubilait. Mais son inquiétude grandissait aussi.

"Tiniko, notre rencontre sera inévitable. Tu dois mourir pour que mes plans n'échouent pas.

...

-Il sera bientôt libre, Illiar. Et il sera à l'apothéose de ses pouvoirs.

Illiar le Grand Être grogna. Il ne pouvait admettre qu'un de ces stupides pions que ses confrères avaient nommés Bionicle soit aussi puissant que lui. Et pourtant, Teridax, le Seigneur des Ténèbres comme on l'appelait aujourd'hui, l'était.

-Il faut convaincre Vanu de détruire Spherus Magna. Ce serait horrible si Teridax libérait la Chaîne qui relit notre monde à celui des Bionicle. Il pourrait grimper ici et nous détruire, nous, les Grands Êtres !

-Lirion, je sais très bien que c'est folie de laisser Teridax grandir en puissance. Bientôt, il sera trop puissant, Créature ou pas. Il brisera sa gardienne et partira. Mais Vanu n'acceptera jamais de détruire Spherus Magna. Il est trop fier de sa création.

Lirion poussa un soupir.

-Alors, nous allons devoir le détruire, Illiar. Je sais que c'est irréel, mais pour notre survie, nous devons renverser Vanu et prendre sa place. En lui volant ses pouvoirs, toi et moi arriveront peut-être à détruire Teridax avant que ce ne soit trop tard.

Illiar eut un sursaut de surprise.

-Lirion, serais-tu fou ? Si Vanu l'apprend, tu deviendras un Exilé, comme tout les Grands Êtres qui se sont laissés corrompre !

Lirion s'approcha à grand pas d'Illiar, sceptre en main. Un sourire était au coin de ses lèvres.

-Alors je te détruirais.

...

Bogka et Tiniko étaient ensanglantés. Shashuki aussi. Égalité. Le Guerrier-Noir ne semblait pourtant ne pas vouloir faiblir. Les deux guerriers adverse poussèrent de longs soupirs.

-Tiniko, on n'y arrivera pas. Shashuki est trop puissant.

-Ne perds pas courage, Bogka. Il faiblit, je le sais...je le sens...

-Non...on n'y arrivera pas je te dis...il va nous mettre en pièce...c'est trop tard.

-Nous ne pouvons pas permettre que Antoki meure, ou se sera l'apocalypse ! Nous devons au moins le retarder assez longtemps pour qu'elle soit en sécurité.

Bogka hocha la tête. Il était d'accord pour le plan.

De l'autre côté, Kyoshi et Dodkei faisaient face, avec Makoro, à Skrogungh. Katoshi était toujours ensanglantée, pas loin de là. Antoki la regardait. Katoshi ouvrit les yeux. Antoki lui sourit. Apprendraient-elles peut-être à devenir amies...

Katoshi détourna la tête et se rappela sa jeunesse. Née en pleine bataille. Ses parents morts. Elle se revit alors, à Xia, après la mort de ses parents...

"Je me rappelle..."

*Katoshi était en pleurs. Elle était jeune, une petite fille. La bataille de Xia. Trois jours qu'elle avait durée. La jeune fille serra le corps sans vie de sa mère encore vivante. Cette dernière caressa tendrement sa fille, puis mourut, tout comme le père de la jeune fille.

Katoshi hurla de douleur et de tristesse. Elle se colla à sa mère et ferma les yeux, n'entendant plus les explosions, ni le sang...

-Ouvre les yeux, petite...

Un être lumineux était devant lui. L'éclat de son armure persistait, même si elle était vielle et rouillée, et pleine de sang. L'être, un Toa, tendit la main à Katoshi. Elle regarda le Toa, un peu inquiète, mais celui-ci lui fit un sourire rassurant.

-Je suis Takanuva, le Toa de Lumière. Tu as un nom ?

-Ka...Kato...Katoshi...

Puis le Toa de Lumière regarda les dépouilles des deux Matorans et les pleurs de Katoshi. Il poussa un soupir. Maudits soient ces Makutas, ces Skrall, et ces Turagas félons. Takanuva s'agenouilla. Katoshi éclata en pleurs et enlaça Takanuva. Quand ils eurent fini, le Toa de Lumière se releva.

-Viens avec moi. Il n'y a plus rien qui te retient ici.

La jeune fille prit la main de Takanuva. Rapidement, elle dut se cacher et se faufiler, pendant que le Toa de Lumière affrontait tout les adversaires sur sa route. Katoshi fut surprise de le voir triste dès que quelqu'un d'autre, allié ou ennemi, mourrait.

-La mort n'est jamais une bonne chose. J'ai vécu beaucoup trop de guerres, tu sais. Et j'ai cru pouvoir défendre le monde...empêcher une nouvelle guerre...j'ai faillit à mon destin.

Puis, Katoshi avança et se tourna. Il était là. Rien qu'en croisant le regard de l'être noir, elle sentit une peur glaciale lui prendre le ventre. Et à côté de lui...un Skrall, sourire aux lèvres. Si le premier était encapuchonné, le deuxième semblait être robuste.

Et, plus terrible que tout, s'amusait à voir ses victimes souffrir et mourir. C'était cet être qui avait tuer les parents de Katoshi. Même, ce Skrall, ce puissant Skrall assassin, n'avait rien d'autre pour nom que...Makoro.*

Katoshi poussa un cri de surprise. La ressemblance était frappante. Le voilà, ce Skrall qu'elle avait cherchait durant toute sa vie pour le faire souffrir comme il l'avait fait souffrir...elle replongea dans ses pensées.

*Takanuva avait serrait les dents. Il parla. Un mot. Un seul, mais un mot terrible.

-Dalamar.

Dalamar, car c'était bien lui, et Makoro se tournèrent alors vers Takanuva. Makoro partit, avec un clin d'œil à Katoshi. Il l'avait reconnu...c'était une promesse de mort.

Dalamar s'avança jusqu'à Takanuva. Deux êtres du même niveau s'affrontaient. Alors, comme si il connaissait déjà l'issue du combat, il se tourna vers Katoshi.

-Cours. Cours et ne te retourne pas.

Katoshi ne voulut pas. Il était la seule famille qui lui restait, maintenant. Mais elle finit par fuir, laissant Dalamar contre Takanuva. Elle pleura. Elle se cacha, ferma les yeux et attendit...

Quand Katoshi rouvrit les yeux, la bataille était terminée. Où était Takanuva ? Elle se précipita et fouilla. Elle le trouva enfin. Agonisant à côté de la dépouille de Dalamar. Elle se pencha vers Takanuva.

Il lui fit un sourire, et avec difficulté, se leva. Il chancela, puis porta la jeune fille. Il marcha, marcha longtemps, perdant beaucoup de sang. Le salut lui vient: des Vortixx. Comme toute bataille, le peuple naturel de Xia était venu pour dépouiller les morts.

Leur chef, la jeune Aruxa, aperçut Takanuva et marcha jusqu'à lui. Elle vit la jeune fille. Takanuva la lui tendit. Aruxa la prit, étonnée. Takanuva se baissa et murmure ses paroles:

-Garde-là, Vortixx. Occupe-toi d'elle comme si elle était ta fille. Sache que l'Esprit de la Lumière est en elle.

Alors, Takanuva posa ses mains sur Katoshi, et incanta. Il sacrifiait ses dernières forces pour sauver la jeune fille, blessée lors de la bataille, et lui permettre d'assurer la mission de Mata Nui: garder un Toa de Lumière pour sauver le monde.

Katoshi devrait devenir la nouvelle Toa de Lumière.

Enfin, Takanuva expira, tombant sur le sol. Aruxa regarda le Toa une dernière fois, puis elle se détourna. Katoshi allait finalement rester des années avec les Vortixx, sans jamais savoir qu'elle avait un don...*

La haine était sur Katoshi. Plus pour Antoki. Mais pour Makoro. Elle se releva, malgré ses blessures. Elle fut aidée par Antoki. Elles se serrèrent la main.

-Soyons amies, Katoshi.

-Entendu.

Et, dans un cri de rage, Katoshi fonça sur Makoro. Imako lui, était assommé, blessé par Shashuki, l'esprit de Skrogungh le quittant pour un bon moment, du même que celui de Tiorix.

Makoro se retourna. Une seconde trop tard.

-Pour Takanuva !

-Non !

Makoro n'eut pas le temps de réaliser que la personne devant lui était la jeune fille dont il avait massacré les parents. Katoshi venait de lui planter une épée dans le coeur. Le Skrall chancela.

-Tu...ne peut pas...me battre...

-Tu va payer pour tes crimes !

Elle retira l'épée du ventre de Makoro et le décapita fermement. Le Skrall tomba en arrière et mourut sans un cri. Katoshi tomba à genoux, ne sachant pas quoi faire. Sa vengeance était accomplie...


Dernière édition par Dark Agora le Ven 29 Avr 2011 - 16:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 29 Avr 2011 - 13:17

Le chapitre dix-huit permettait de mieux comprendre un peu les origines de tout ce petit monde et comment on en était arrivé là. Ce qui n'est pas si mal vu le nombre important (peut être trop) de noms différents qui apparaissent.

Enfin, avec le chapitre 19 ça m'a l'air d'être reparti de plus belle, passant au niveau supérieur.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 15:14

Chapitre Vingt: La Mort du Guerrier-Noir

Bogka poussa un gémissement. Tiniko se battait de toute ses forces. La force bestiale de son peuple prenait maintenant entièrement le contrôle. Il ne s'était jamais senti si puissant si...enragé.

Il donnait bon nombres de coups, mais son adversaire, Shashuki, était bien trop puissant. Ainsi, même avec tant de pouvoir, Tiniko ne pouvait le vaincre. Et Bogka était blessé, écrasé, ensanglanté...

Dans un éclat de sang, Shashuki et Tiniko se heurtèrent pour une énième fois. Et Bogka ne pouvait rien faire. Il ferma les yeux. Concentra sa puissance. Sentit le feu en lui, le prit, l'avala.

Il se releva tant bien que mal. Pour la première fois depuis le début du combat, il souriait. Bogka laissa le feu l'entourait. Cette énergie...Bogka rigola. Il leva un poing en l'air. Et alors, un poing géant et en feu se créa aussi de lui. Un poing de plus de 5 mètres.

Le poing ne cessait de grossir, encore et encore...puis, après ce qui semblait être une éternité, Bogka cria et abattit son poing. Le poing de feu en fit de même, s'écrasant sur Shashuki. Le coup était d'une violence inimaginable.

Le Guerrier-Noir manqua de finir en bouillie. Il résista, criant de rage. Tiniko quand à lui, se jetait sur Shashuki.

-Tuer !

Le Guerrier-Noir lui donna une violente gifle qui l'envoya à l'autre bout de la salle, près du cadavre de Gaytu. Bogka lui, ne cessait d'abattre son poing de flammes encore et encore pour écraser Shashuki.

Mais il n'y arrivait pas. Le Guerrier-Noir repoussa le poing de toute ses forces et le prit. Il renvoya le poing sur Bogka qui esquiva le coup, laissant le poing défoncer le mur.

Shashuki prit son épée et s'avança vers le corps inanimé de Bogka, épuisé par l'attaque. Le Guerrier-Noir leva son arme. Bogka ferma les yeux et se résigna à la mort.

Un autre bruit déconcentra brusquement Shashuki. Il regarda derrière lui. Une forme se lever. C'était Tiniko. Mais différent. En effet, ses yeux étaient rouges de haine. Et en plus, deux ailes rouges sang étaient sur son dos. Ses crocs grossirent encore et encore.

Il ressemblait à un démon très en colère.

Sans un bruit, Tiniko se jeta sur son ennemi, à la vitesse du son. On ne voyait plus qu'un trait de lumière qui ne cessait d'attaquer Shashuki, lui donnant de mortels coups au ventre. Le sang coula sur le géant.

Puis, les coups devinrent plus rapides, plus terrifiant, ne cessant de rendre Shashuki dans un état horrible. Le géant chancela. Bogka au contraire se releva. Prit ses deux sabres. Tournoya.

Il ne put tuer Shashuki. Car Tiniko l'avait fait avant.

Le sankujo qui ressemblait plus à un démon qu'à un animal, avait planter son épée déjà rouge dans le dos de Shashuki. Il la retira et la replanta pour être sûr qu'il avait terrassé le géant.

Le corps de la créature tomba à terre.

Peu-à-peu, Tiniko reprit sa forme normale. Il tomba à genoux, épuisé. Il n'en pouvait plus.

...

Tout se terminait enfin. Blessé, Imako était assommé. Makoro mort, Katoshi l'air vide, Antoki en forme, et Dodkei et Kyoshi heureux de la fin de la bataille. Salazar était parti après avoir vu que son compagnon était mort. Enfin, les Toas Matas se remettaient de leur blessure.

Antoki questionna Tahu.

-Devons-nous enterrer les morts ?

-Il y a trop de soldats pour ça. Et Gaytu, Makoro et Shashuki, ils ne le méritent pas.

-Mais, Tahu, si Shashuki est mort, quand est-il du Makuta Miserix qui était en lui ?

-Il a du quitter le corps de Shashuki pour aller trouver quelqu'un d'autres.

Puis, les Toas Matas s'adressèrent aux vainqueurs de la bataille: Dodkei, Kyoshi, Katoshi, Antoki, Bogka, Tiniko, Imako. Ce dernier n'était plus assommé, mais il dormait.

-Vous ne devriez pas rester ici. C'est trop dangereux. Vous avez tuer Gaytu. Quand les autres Turagas le sauront, ils tenteront de vous tuer.

Kyoshi intervient.

-Oui, quand ils le sauront. Je crois que moi, Imako, Katoshi et Dodkei nous allons rester ici. Gaytu mort, nous sommes libres. Il est grand temps qu'il y ai une révolution, maîtres Toas. Quand les autres apprendront la nouvelle, nous ferons de l'arène notre QG.

-Nous vous aiderons contre les Turagas. Vous avez raison, nobles Matorans, nous sommes trop longtemps restés sans rien faire. Je crains que pour obtenir la paix, nous devons passer par le sang.

Antoki intervient.

-Et nous ? Si je vais à l'arène, ce serais trop risquer, je risquerais de mourir lors d'une bataille. Tiniko aussi, il est recherché car il est le seul assez puissant pour vaincre les Turagas félons. Bogka sera le plus recherché de nous car il a tuer Gaytu. Alors que devons-nous faire ? Existe-il un moyen de me débarrasser de Teridax ?

Gali hocha la tête.

-Oui: le Puits des Âmes.

-Gali voyons, ce sont des Matorans !

-Je sais Onua, mais c'est le moyen le plus sûr d'après moi.

Elle se retourna vers la troupe.

-Le Puits des Âmes. Un puits sacré. Voyez-vous, l'âme de Teridax, comme celle de tout les morts, est dans ce puits, crée par les Grands Êtres. Pour vous débarrasser du Seigneur des Ténèbres, vous devrez voyager jusqu'au puits, où son âme permet de te contrôler, et détruire cette dernière, ce qui te libérerai. Mais le Puits est loin, au bout du monde, lors de la frontière entre les Grands Êtres et nous. Et un monstre terrifiant y vie.

Elle continua la suite en chuchotant.

-Méfiez-vous de lui. C'est un monstre maléfique. On l'appelle le Seigneur des Rêves. Ou...Annonna.

-Annonna ! Celui qui a provoqué la maladie de la tribu du Fer, sur Bara Magna !

Gali hocha la tête.

-Lui-même. Les Grands-Êtres l'ont vaincus et l'ont condamnés à garder la Chaîne entre les Deux Mondes. Mais il continue de mettre au point des manigances et des plans terrifiant. De plus, les rêves sont son domaine. Je crains qu'il n'essaye de vous tromper par les rêves. Alors souvenez-vous: nul sentiments ne doit interférer dans votre mission. Ni vengeance, ni amour, ni quête à accomplir, ni promesse. Votre but est d'empêcher le plus grand mal que cette terre est connu de revenir ici. Faites attention, il y a bien des créatures maléfiques qui tenteront de vous tuer. Annonna a sûrement quelque chose derrière la tête. Après Teridax, c'est l'être le plus fourbe de cette terre.

-Et ensuite ? Après avoir détruit l'âme de Teridax ?

-Vous devrez mourir.

Tiniko montra les dents, agressif.

-Et pourquoi donc ?

-Tiniko, tu es l'Elu de la Prophétie des sankujo. Je sais que ce que je vais te dire est horrible, mais c'est vrai: tu es né pour cela. Tu as été mis au monde pour détruire la Grande Renaissance. Ou plus précisément, tu as été mis au monde pour mettre le processus en route.

-Je ne comprends pas.

-Un grand mal menace notre monde, bien plus grave encore que les Turagas. La Chaîne faiblit. On soupçonne Annonna d'utiliser ses pouvoirs pour tromper un Grand Être et le ramener dans le mal. Sous le contrôle du Seigneur des Rêves, ce Grand Être détruit peu à peu la Chaîne. La Chaîne détruite, Annonna montera chez les Grands Êtres et absorbera leur pouvoir. Alors, il utilisera toute cette énergie pour rendre son pouvoir de rêve plus puissant que jamais, et tous nous transformer en séides. Avec la puissances des Grands Êtres, il peut tous nous contrôler en même temps, mais en plus peut nous rendre esclave pendant une éternité ! Mais pis encore, si Antoki est tuée, Teridax s'invitera à la fête ! Il est trois fois plus puissant que Annonna, mais cela ne changera rien: Annonna détruit, il sera trop tard, la Chaîne sera détruite et ce sera Teridax qui remettra en place le Makutaverse...

-Donc, je dois mettre en place un mécanisme ?

-Oui, qui conduira à l'anéantissement du mal. En te sacrifiant, tu as le pouvoir de transformer en pierre tout être maléfique, ce qui arrivera à retarder Annonna et Teridax qui jamais ce dernier est libéré.

-Et Mata nui ?

-Il a son rôle. Il est dit que Mata nui a choisi quelqu'un pour le réveiller. Ce quelqu'un a pour mission de le réveiller on ne sait comment quand tu te sacrifieras pour retarder les adversaires. Ainsi, Mata nui pourra détruire le mal.

Tiniko baissa la tête. Antoki éclata en larme. Quel...quel tristesse ! Celui qu'elle aimait, condamné à se sacrifier ! Mais elle comprenait. Tiniko pouvait sauver des milliards de vie et de générations. Le prix à payer n'était pas élever. Juste la vie de deux personnages...Tiniko intervint.

-Je ne peut pas échapper à mon destin ?

-Je crains que non. Je vais te raconter une histoire, Tiniko. La tienne. Comment tu es devenu l'Elu mais aussi comment ton peuple est mort.

Et Gali raconta...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: kuta d'un simple coup de poing   Dim 1 Mai 2011 - 15:23

Bon, il faut que je rattrappe mon retrard... Ca fait longtemps que je n'ai pas lu ta fic'. Je lis tout et je te dit ce que j'en pense.
J'ai lu jsqu'au chapitre quinze mais quelque chose ma choqué:
-Un matoran e sait pas reconaitrze un skrall...Pourtant c'est une créature bien plus grande.
-Bogka, qui est u matoran envoie voler un makuta d'un simple coup de poing.
-Le type maniant le sable est aussi petit qu'un bohrok mais les bohrok font la taille d'un matoran...


Dernière édition par Darkness le Dim 1 Mai 2011 - 15:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 15:42

Ok, c'est gentil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 16:02

-Haku n'est pas un Skrall. C'est un Agori.
-Ah oui dsl, pas précisé: d'après vous, pourquoi les Matorans se révoltent contre les Turagas ? C'est pas la belle vie, les gladiateurs doivent s'entraîner jour et nuit, au contraire des Makutas qui se font rare. Alors voilà Et puis, le coup de poing est quand même enflammé, fait 5 mètres, et enfin n'écrase pas du tout Shashuki.
-Il a la taille d'un petit Vorox. Un Zesk en un peu plus grand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 16:13

Très belle histoire. je suis tellement sentimental que j'en avais les larmes au yeux lorsque Takanuva est mort... Franchement, continue sur cette lanvée et ne t'arrêtes pas avznt d'avoir finit cette fic'!
Nan, je parle de Bogka qsui frappe normalement le makuta pas le guerrier noir. et je parlais de Matoko (enfin je crois). Et haku qui ne sait pas que c'est un skrall ça fait bizard. franchment, j'ai tendance à voir tes matorans de la taille d'un toa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 16:17

C'est normal. Tu n'es pas habitué. Disons que quand tu passes une dizaine d'années dans un cachot avec seulement du pain sec et de l'eau et où tu risques ta vie tout les jours, je pense que ça endurcie ^^
Merci sinon. Le chapitre 21, c'est pour ce soir, et le tome 2, pour mercredi ! Voir même mardi soir, je verrais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 16:37

Ok, j'attend avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 1 Mai 2011 - 18:45

Chapitre 21: La Jeunesse de Tiniko et la Fuite

"L'enfant est né. Sa mère est morte. C'est terrible. Une nouvelle perte pour les sankoju. Mais c'est ce qui doit arriver: l'anéantissement d'un peuple pour que l'enfant vive. Le prêtre l'a dit. Ce dernier s'avance vers le nouveau né en pleur. C'est un mâle, et il porte les tatouages des Grands Êtres. Le père s'approche, prend son fils, s'agenouille et le montre au prêtre.

-Ocochi, grand prêtre des sankoju, que la chair de ma chair soit l'Elu de la Prophétie, et que par notre sacrifice, la Grande Renaissance purifie le monde.

-Il en sera fait ainsi, Alu. L'enfant est né. La Grande Renaissance commence. Il est maintenant temps pour nous de nous en aller, ailleurs, dans l'Autre Monde. Notre sacrifice, et notre sang sur le corps de ton fils fera sa survie. Qu'il soit béni par mon sang.

Le prêtre prend un couteau. Sans un pleur, il s'enfonce le couteau dans l'épaule. De sa main valable, il touche la blessure. Il pose sa main imbibée de sang sur le corps du nouveau né.

-Son nom sera Tiniko, la Renaissance dans nos anciennes langues.

Ocochi s'agenouille. Il incante.

-Dieux de ce mondes, oh Grands Êtres de Lumière, recevez ma prière. Que cette enfant soit l'élu de notre peuple, qu'il le guide jusqu'à la Grande Renaissance, que notre sacrifice lui offre nos âmes éperdues, et que son sacrifice permettent d'empêcher le mal dévorant de s'emparer de ce monde que nous chérissons tant.

Il se releva. Il claqua des doigts, et d'autre sankoju arrivèrent.

-Garde Kaneya, l'Épée d'Or, symbole de puissance de notre peuple. Qu'avec cette lame purifier tu décapite les félons, que tu transperces le mal, que tu ramène la lumière sur ce monde !

Les acolytes du prêtre posèrent Kaneya à côté du nouveau né, Tiniko.

-Tiniko fils d'Alu, Élu de la Prophétie du Peuple, reçois les pouvoirs de la Lumière ! Que la Protection Divine t'embrasse !

Et enfin, il acheva sa prière.

-Gardons les paroles sacrées de nos antan: Union, Devoir, Destinée !

Les autres sankoju psalmodièrent. Alu prit son fils, Tiniko, et partit, comme tout les autres, laissant le prêtre seul..."

Gali acheva son récit.

-Ton père, Alu, t'a donné à une noble famille de Matoran. Hélas, ta famille a été massacrée par les esclavagistes des Turagas félons qui t'ont revendus ici, à l'arène de Ga Metru. Le prêtre, comme tout les autres, est mort. Enfin, Kaneya, l'Épée d'Or, a été volée par un homme nommé Ushumaru.

-Et...elle a quoi de spécial, cette épée ?

-Kaneya est l'âme, l'esprit des Grands Êtres. Selon la légende, les Grands Êtres on combattus les créatures maléfiques qui vivaient autrefois ici avec Kaneya, et les ont tuées grâce à Kaneya. Et selon la Prophétie, tu ne pourras vaincre le mal qu'avec cette épée.

-Ce qui signifie que...

-Après avoir purifié Antoki, le plus sage à faire serait de se mettre en quête de Ushumaru et donc, de Kaneya.

Tiniko hocha la tête. Puis, Pohatu intervint.

-Il est temps, mes frères. Nous avons une révolution à faire, et nous ne devons pas tarder. C'est le temps des adieux, je crois.

Tiniko se tourna vers Imako. Les deux amis se sourirent. Ils s'aimaient comme des frères. Les deux guerriers se serrèrent la main.

-On se revoie à l'arène, alors ? En pleine guerre ?

-Tu te trompes Tiniko, quand tu reviendras, ces pourritures de Turagas seront déjà mort depuis longtemps !

Et ils éclatèrent de rire. Puis, Tiniko dit au revoir à Dodkei et Kyoshi, qui promirent de protéger Imako. Et enfin, Katoshi...Tiniko et la jeune Matoran ne savait pas quoi dire.

-Tu seras toujours comme une soeur pour moi, Katoshi.

Et ils s'enlacèrent. Puis, Tiniko dis au revoir aux Toas Matas, ces héros qui avaient bercés son enfance. Et enfin, il rejoignit Bogka et Antoki. Ils s'éloignèrent et saluèrent leur amis, en route pour une nouvelle aventure...

FIN DU PREMIER TOME.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blog] Nouveautés: Bionicle 6, en fan-fiction?
» [Fan-Fiction] Bionicle Show
» arena battle (en cours)
» [fan-fiction]BIONICLE les Titan de Lumière
» [Fan Fiction] BIONICLE 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Fan-Fics, Fan-Arts & Stop Motion-
Sauter vers: