AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Jeu 11 Nov 2010 - 14:37

L'histoire se passe dans un univers parallèle de Bionicle.

Chapitre Un: Le Réveil

Tinoko ouvrit les yeux. Enfin, le grand jour ! Son premier jour d'entraînement, son premier combat dans la minuscule arène de Ga Metru. Il était au anges. Tinoko se demanda qui était son maître, et quel adversaire il devrait affronter.

Il entra dans le coin des combattants de Ga Metru, là où tout nouveau combattant devait se rendre. C'était grand, très grand, et très peupler. Tinoko s'inclina devant les personnes hauts gradés. Il vit aussi l'aéroport vers la prochaine arène, celle de Po Metru. Tinoko marcha donc, émerveillés. Puis, il se dirigea vers l'arène de combat. Ah, l'arène ! Combattre dans l'arène était un de ses souhaits les plus chers. Tiens, il y avait un combat dans l'arène.

Il ne faisait que débuter. Tinoko se précipita pour y assister. C'était un combat fulgurant ! Des explosions élémentaires parcouraient l'arène. Il y avait des cris, des bruits d'armes s'entrechoquant. Tinoko s'approcha pour mieux voir.

Les combattants étaient en mauvais états, mais chacun étaient déchainés, prêt à tout pour gagner. Il n'y avait que la rage de combattre qui arrivait à les faire tenir. Les cris du commentateur résonnaient. Ils étaient masqués par ceux des combattants.

Tinoko sortit un petit ordinateur spécialisé dans l'art des combats d'arènes et décida de se renseigner sur les combattants. Il tapa "Arène de Ga Metru". Toutes les arènes de Ga Metru furent affichés. Il cliqua sur "Arène de Ga Metru: Novices".

Il y avait tout les combats en cours, et cela faisait plus de cinq mille résultats ! Après d'autres recherches plus détaillés, Tinoko fut satisfait. Le Av-Matoran de gauche était Egyio, et les Onu-Matoran de droite, Haryu. Egyio menait pour l'instant le combat.

Tinoko regarda leur rang, leur titre et leur victoire/défaite. Egyio était du rang 8, et il portait le titre "Maître élémentaire". Il avait 21 victoires et 16 défaites. Haryu était du rang 5, et il portait le titre "Combattant acharné". Il avait 18 victoire et 10 défaites.

De bon combattants, en somme. Haryu avait un petit Rahi avec lui, un Fikou géant. Le Fikou géant avait des griffes de combats et une armure en protodermis énergisé. Haryu avait aussi des griffes, mais pas de protodermis. Des griffes en exidian, un métal bien plus résistant que le protodermis.

Il portait aussi une armure de métal. Egyio était seul, mais il avait une armure de protodermis énergisé de lumière, d'égal avec l'exidian, peut être un peu moins résistant. Il avait deux sabres métalliques, et un minuscule couteau à sa ceinture.

Tinoko vit un des deux sabres de Egyio parait un coup de griffes de Haryu. Le Fikou géant suivit son maître, et mordit Egyio. Tinoko vit que les dents du Fikou géant étaient en exidian renforcée. Quel fortune il fallait avoir pour ce payer ça !

Les dents du Fikou géant transpercèrent un petit morceau d'armure de protodermis énergisé de lumière, et atteignirent la chair de la jambe de Egyio. Le Av-Matoran rétorqua dans coup de pied et envoya une vague de lumière sur Haryu, qui créa une barrière de pierre pour se protéger.

Haryu détruisit sa barrière et envoya les pierres sur Egyio, qui fut écraser au fond de l'arène. Egyio voulut se relever, mais des pierres lui tombèrent dessus. Haryu s'approcha de Egyio, et, comme le voulait la tradition, lui arracha son masque et le montre à la foule, signe de victoire. Des hurlements de joies jaillirent. Le chef de l'arène, le Turaga Gaytu, se leva. Il sourit.

-Haryu est déclarer vainqueur du combat ! Selon les règles de l'arène, il choisit le supplice qu'il doit faire endurer au vaincu, Egyio.

Nouveaux cris de joie. Haryu continua de montrer le masque à la foule, criant lui aussi. Puis, il se tourna vers Egyio, toujours coincer sous un tas de pierre. Il utilisa son pouvoir pour décoincer l'Av-Matoran. Ils se serrèrent la main.

-Je veut que tout les Makokis de Egyio me revienne !

Ainsi, Egyio montra sa carte de Makoki. Tinoko fut un peu intrigué, et décida de regarder sur son ordinateur. Il tapa "Carte Makoki". Il cliqua sur "Description de la Carte Makoki".

Tinoko apprit que dans la carte Makoki était stocker tout les Makokis du combattant. Haryu sortit sa carte Makoki. Les Makokis de la carte de Egyio étaient aspirés par la carte de Haryu. Gaytu parla.

-Bien. Egyio, en échange, vous aurez droit à un objet de votre choix gratuit, et à prendre des soins gratuits à l'infirmerie.

Egyio s'inclina devant Gaytu et le remercia. Puis, il tourna le dos à l'arène et se dirigea vers l'infirmerie. Haryu lui prit l'épaule et lui rendit son masque. Egyio le remercia et partit. Tinoko, lui, quitta l'arène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Jeu 11 Nov 2010 - 15:00

J'aime bien. Continue comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 12 Nov 2010 - 18:46

Chapitre Deux: L'entraînement

Tinoko marcha jusqu'à la salle d'entraînement, l'air joyeux. Il se demandait quelle genre de maître il aurait, et si il aurait des compagnons. Tinoko poussa la porte de la salle d'entraînement.

Son nouveau maître était déjà là. C'était un Matoran, et il était de l'eau. Tinoko le dévisagea quelques secondes. Il portait une vieille armure d'antidermis. L'antidermis ! Un métal rare et cher, et surtout très résistant. Il devait égaler l'exidian.

Il avait deux canon lasers aux deux bras, et avait un air plutôt généreux, sans être "gentil" a vrai dire. Il n'était pas seul. Il y avait une mince et jolie fille, à côté de lui, et un gros balourd. Tinoko compris que c'était ses compagnons.

-Nom, rang, titre, victoires, défaites.

La voix du maître était glaciale. Tinoko s'empressa de répondre.

-Tinoko, rang 0, titre "Nouvel élève", 0 victoire, 0 défaite.

Le maître hocha lentement la tête, et décocha enfin un sourire.

-Tu es le nouvel élève dont j'ai entendu parler ? Enchanté. Je m'appelle Hûga, rang 11, titre "Maître", 28 victoires et 14 défaites.

-Salut ! Moi c'est Imako, rang 4, titre "Nouvelle recrue active", 11 victoires et 5 défaites.

C'était le gros, et sûrement le plus amical. Imako était impressionnant. Il n'était pas si gros que ça, en fait, mais plutôt petit. Il arriva au nombril de Tiniko et aux jambes de la fille, qui se présenta à son tour.

-Bonjours. Je m'appelle Katoshi, rang 6, titre "Combattante médaille de bronze", 20 victoires et 13 défaites.

Katoshi n'était guère plus grande que Tinoko. Sans le leur demander, Tinoko analysa facilement leur âge. Katoshi devait avoir 15 ans, comme lui, Imako devait en avoirs 13, tandis que leur maître Hûga devait avoir dans les environs de 30 ans.

-Bien. Finis les présentations. Tout le monde est là, on commence ! Katoshi, tu as le rang le plus élevé après moi, tu t'occupes de Imako. Tout deux, allez chercher votre équipement d'entraînement.

L'équipement d'entraînement était une copie des vraies armes achetés ou gagnés par les combattants. On choisisais les même dans la salle d'entraînement, mais ce n'était pas des vrais.

-Toi Tinoko, tu viens avec moi.

Tinoko hocha la tête et suivis docilement Hûga. Ils arrivèrent dans une espèce de grand cercle. Hûga enleva son armure, jusqu'à qu'il n'est plus que ses vêtements.

-Bien. Pour ton premier jour d'entraînement, on va laisser tout l'équipement de côté et se concentrai sur le combat au corps-a-corps, et surtout à main nues. Tu vois ce cercle ? Tu dois imaginer qu'il n'y a rien autour. Absolument rien. C'est le vide, le néant, il n'y a rien, a part toi et moi, et ce cercle. Si tu sors du cercle, tu as perdu. Tu dois me faire sortir du cercle. Au fil du temps, le cercle deviendra plus petit, et il sera donc plus difficile de résister. Maintenant, attaque-moi. De n'importe quelle façon.

Tinoko hocha la tête. Il donna deux violents coups de poings en directions du coeur. Hûga lui prit ses poings et lui donna un gros coup de pied, qui envoya Tinoko directement hors du cercle.

-C'est tout, Tinoko ? Ce n'est que ça ? Allez, vas-y ! Ne va pas doucement, imagine que tu es dans l'arène et que tu te bats. Frappe, frappe, frappe encore et encore sans répit !

Tinoko grogna et revenu dans le cercle. Il donna un coup de poing vers la tête de Hûga. Celui-ci lui tordit le bras, mais Tinoko libéra son bras et tenta un second coup. Hûga esquiva le coup et déclencha une myriade de coup de poing dans l'estomac.

Tinoko poussa un gémissement de douleur et se mit à étrangler son adversaire, qui lui repris les bras et lui donna un coup de pied. Tinoko lui attrapa la jambe, mais Hûga rétorqua avec un autre coup de pied, puis un deuxième, puis Tinoko lui saisit la jambe de libre. Hûga roula sur le sol avec tellement de puissance que Tinoko ne put éviter de sortir du cercle.

-Deux échecs pour toi ! Réveille-toi !

Tinoko se releva une nouvelle fois et se jeta sur Hûga, qui lui fit un croche-pied. Tinoko roula et donna un coup de poing à Hûga. Celui-ci lui prit le poing et lui boxa la tête.

Tinoko lui prit le poing à son tour et lui fit craquer le poignet. Hûga se tordit de douleur et lâcha le poing de Tinoko. Le nouvel élève lui donna un coup de pied dans le ventre, et lui donna une foulée de coup de poing, avant de le prendre et le jeter hors du cercle.

Le nouvel élève leva son poing au ciel en signe de victoire, sans quitter Hûga des yeux néanmoins. Le maître se releva en poussant encore un peu de gémissement avant de se remettre debout.

-Je suis désolé, maître.

Hûga éclata de rire.

-Premio: n'est pas à être désolé. J'en ai vu des mieux, tu sais. Et puis, devenir un combattant n'est pas sans risque. Deuxio: Appelle-moi par mon nom, s'il te plait, et tutoies-moi.

Tinoko hocha la tête. Puis, il contempla les armes de ses compagnons. Imako avait une armure de protodermis moyenne, et une gigantesque hache de métal, tandis que Katoshi avait trois poignards. Ils s'arrêtèrent et déposèrent leurs armes.

-On continue, maî...euh, Hûga ?

-Non les jeunes. Là, c'est le moment de manger. Vous pouvez en profitez pour mieux vous connaitre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 21
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 12 Nov 2010 - 19:43

Pas mal, vivement la suite ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 12 Nov 2010 - 21:46

C'est du bon boulot!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 13 Nov 2010 - 10:16

Chapitre Trois: Compagnons

Tinoko, Imako et Katoshi saluèrent leur maître et partirent en direction de la cantine de l'arène, où ils s'installèrent à la même table. En entrée, il y avait un énorme poulet. Imako se jeta dessus la bouche grande ouverte, ne laissant que de maigres restes à Tinoko.

Celui-ci accepta une cuisse un peu rongée qui lui tendait Imako. Tinoko goûta à la chair, et fut ravi. Ce poulet était divin. Il ne laissa rien, et lorsqu'il n'y avait plus qu'un os blanc, il décida de l'ouvrir. Imako lui confia qu'il avait déjà essayer, mais que c'était incassable, pire que de l'exidian.

Tinoko ne se découragea qu'après une lutte sans pitié. Il finit par abandonner, puis se tourna vers Katoshi. Elle refusait les restes que lui proposait Imako. Celui-ci haussai les épaules et les dégustaient. Tinoko se risqua à une question.

-Tu ne manges pas, Katoshi ?

Elle tourna à peine son regard vers Tinoko. Elle lui répondit cependant.

-C'est une épreuve pour la médaille d'argent de combattant. Il faut que je ne mange rien pendant une semaine. Tout bon guerrier doit apprendre à refouler la faim.

Imako secoua la tête de gauche à droite et répondit, toujours une grosse bouchée de poulet dans la bouche.

-Bah ! Chest des bétiches, tout cha. La viande donne des protéines, et chest bon pour le guerrier. Chest shtupide chet épreuve.

-Tu parles ! Et si tu as vraiment très faim dans un combat d'arène ? Vu comment tu te gaves, je crois que tu aurai un gros mal au ventre, ce qui pourrait te dévantager.

Imako haussa les épaules. Sous un long silence, Tinoko décida de lancer la conversation.

-Et si on parlait de...nous ? De notre passé je veut dire ? Par exemple, Katoshi, d'où vient-tu ? Et...quel est votre passé ?

Katoshi répondit la première.

-Lorsque j'était gamine, j'était fascinée par les Vortixx. Je maitrisai les poignards, comme elle, et je rêvai de les représenter dans le combat, dans leur art de la guerre. Je suis venu ici pour ça.

-Tu es la seule fille ici ?

-Non. Il y en a quatre autre, dans cette arène, et cinq dans une autre arène. Mais ce sont des idiotes, et elles disent que comme ça elles sont respectées. Elle frime avec leur épée gigantesque, mais elle ne les tienne même pas. Faut dire, c'est encombrant une épée.

-Bah, encore des sotises. Moi, j'ai une hache, et en métal pur. Un jour, je l'aurai en métal des étoiles.

-Hum ? Métal des étoiles...

Tinoko nota sur son ordinateur. Hélas, il n'y avait rien sur le métal des étoiles, seulement un site de musique sans intêrét.

-Euh...Imako, tu sais ce qu'est le métal des étoiles ?

Imako hocha la tête.

-Quand j'avais 10 ans, j'accompagnai mon père à la forge. Je voulais devenir un apprenti forgeron, et je le deviendrai un jour. Il m'a parler du métal des étoiles. C'est du métal pur, qui est accrocher à une étoile. Quand une étoile tombe du ciel, tout autour il y a forcement du métal des étoiles. C'est le plus beau des métaux, le plus résistant aussi. L'exidian est comme un simple t-sheert à côté.

-Si tu voulais devenir forgeron, pourquoi es-tu venu ici ?

-Parce que mon père est mort. Je suis trop jeune pour le remplacer, alors je dois gagner des Makokis pour ma famille, jusqu'à que j'ai l'âge pour devenir forgeron, 16 ans...

Tinoko sourit et sortit une petite bourse remplie de Makoki.

-Tiens, comme ça, tu auras quelque chose à donner à ta famille.

-Mais...je ne peut pas...

-Si, tu peut l'accepter.

Imako prit la bourse et remercia Tinoko. Il compta les Makokis.

-Il y en a 180.

-C'est beaucoup. Avec, ma famille pourra avoir un festin de roi pendant quatre jours.

-Hum...tu ne m'avais jamais dis que tu avais des problèmes familials. Tiens, voici 40 Makokis. C'est tout ce que j'ai dans ma poche.

Katoshi donna une toute petite bourse à Imako, qui la remercia à son tour. Après l'entrée, le plat, un gros serpent et quelques légumes. Imako crut que coeur allait jaillir de sa poitrine.

-UN SERPENT !

Il repoussa le plat vers Tinoko. La nouvelle recrue écarquilla les yeux. Katoshi soupira.

-Il a une peur bleue des serpents. C'est sûrement la seule chose qui lui fait peur. Moi par contre, j'adore ça.

Elle pris jalousement le serpent et se mit à le dévorer sous les yeux horrifiés de Imako, qui vira au blanc.

-Euh...Katoshi, tu devais pas ne rien manger pendant une semaine ?

-Qu'importe ! Le serpent est vraiment délicieux ! Trop pour l'ignorer !

Tiniko éclata de rire et prit une grosse pomme. Il la mangea aussitôt. Imako se releva enfin, voyant qu'il ne restait rien du serpent. Katoshi sourit. Il n'y avait pas de dessert. Tiniko, Imako et Katoshi se levèrent.

Ils se dirigèrent vers la ruelle, tout en se racontant de bonne blagues. Katoshi demanda alors à Imako et Tiniko de s'arrêter et de se taire. Elle secoua la tête dans un soupir.

-On est dans le quartier de Bogka.

-C'est qui Bogka ?

-C'est moi.

Un combattant était là, quelques "amis" à côté. Il souriait.

-Oh, Katoshi, quel mauvaise rencontre. Et ce gros balourd de Imako. Ah ! Un nouveau, enfin.

-Dégage de notre chemin Bogka, à moins que tu ne veuilles une raclée.

-Je ne dégagerai pas. Vous par contre...allez-y, plaquez-les au sol et prenez-leur les armes et armures sur eux. Tout ce qui a de la valeurs.

Les "amis" approchèrent, souriant et ricanant. Katoshi saisit deux poignards, l'air féroce.

-Prêt au combat !



Dernière édition par Dark Agora le Sam 13 Nov 2010 - 10:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 13 Nov 2010 - 10:40

C'est très bien mais par conrtre, il y a un passage contradictoire: Katoshi ne doit rien manger pourtant elle mange le serpent.
La suiiite!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toa Hardor
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 198
Localisation : Sur Mata Nui

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 14 Nov 2010 - 8:30

C'est normal, elle adore les serpent et elle dit un truc du genre "c'est trop bon pour l'ignorer !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsmashbros.1fr1.net
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 14 Nov 2010 - 8:58

Chapitre Quatre: Duel

Trois adversaires foncèrent vers Tiniko. Katoshi et Imako bondirent. La jeune fille sortit ses poignards, et en un dixième de seconde, frappa aussi vite que le vent. Un adversaire tomba au sol, une longue trainée de sang s'échappant de son torse.

De son côté, Imako se servait simplement de ses mains. Il brisa la nuque de son adversaire. Imako était petit, mais il avait la force d'un ours ! Le deuxième ennemi de Katoshi fonça vers Tiniko, décider à lui trancher la gorge.

Katoshi bondit et Tiniko vit le sang gicler et un autre adversaire tomber sur le sol. En poussant des gémissements. Katoshi avait l'agilité d'un félin et elle arriva rapidement à la hauteur de Bogka, qui dégaina un bâton tranchant. Un de ses "amis" arriva à côté de lui.

L'ennemi avait un gigantesque fléau. Il frappa Katoshi de toute ses forces. La jeune fille roula au sol et lança un de ses poignards dans la jambe son adversaire. Celui-ci s'écroula. Elle lui écrasa la poitrine avec son pied et repris son poignard.

De son côté, de plus en plus d'ennemis bondissaient sur Imako, qui les affrontaient tous. Il avait désormais besoin de sa hache. Mais ses adversaires l'avaient fait voler, et il devait les affrontaient à main nue.

Tiniko aurait volontiers aider Imako à reprendre sa hache si il n'y avait pas eu quatre combattants armes en mains qui lui fonçaient dessus. Imako arriva à se dégager de ses adversaires et cria.

-Tiniko ! Prend l'épée !

A côté d'eux, pendait une épée d'un des bandits agonisant. Tiniko l'a pris et contra un féroce coup adverse in extremis. Il contra d'un violent coup dans la jambe. Son adversaire ne se dégonfla pas.

-Derrière-toi !

Un autre bandit s'apprêtait à transpercer le crâne de Tiniko avec une hache. C'était du sérieux. Tiniko esquiva le coup et lança sa nouvel épée dans le ventre de cet adversaire. Puis, il tordit la main à celui au sabre. C'était un combat à mains nues.

Tiniko décida d'écouter ce que lui avait enseigner Hûga, quelques heures auparavant. Le bandit attaquait sans savoir, donnant plein de coups au hasard. Tiniko imagina le cercle de combat, et frappa.

Il donna une dizaine de petits coups rapide dans le ventre du bandit, avant de lui donner un violent coup de pied, suivit d'un coup de poing dans la mâchoire. Enfin, Tiniko fit un croche-patte.

Le bandit tomba à terre, et il poussa un cri déchirant quand le pied de Tiniko lui écrasait la partie du coeur. Tiniko le prit par la gorge et l'envoya percutai une caisse. Deux autres bandits arrivèrent sur lui.

Tiniko prit quelques shuriken au sol. Il sourit et en lança deux sur chacun des bandits. Cela suffi. Puis, il accouru vers Imako, le libérant de ses assaillants. Imako reprit sa hache. Tiniko eut un air de dégoût en voyant un crâne se briser et un tête se fendre, le tout accompagnés d'un bruit d'os qui craquent.

Si Imako était un ours sans hache, c'était un véritable dragon avec sa hache. Nul coup ne l'atteignait, et il chantait avec le rythme des crânes fracassés. Tiniko était le peigne fin, et achever les ennemis.

C'est alors qu'ils virent Katoshi. Elle percuta un mur, et le brisa. Elle glissa sur le sol. Tiniko et Imako accoururent. Elle était pleine de blessures sérieuses. Apparemment, Katoshi avait perdu connaissance. La voix de Bogka résonna.

-Hey, toi !

Tiniko se retourna.

-Oui, toi, le nouveau ! Viens, faisons un petit duel ensemble !

Imako retenu le bras de Tiniko.

-Non ! Tu as vu ce qu'il a fait à Katoshi ! Elle est de rang 6 et toi de rang 0 !

-C'est ça ! Écoute ton ami, morveux !

Bogka ricana et leur tourna le dos. Alors, Tiniko hurla.

-Bogka !

Bogka s'arrêta, mais ne se retourna pas. Tiniko sut qu'il avait capter son attention.

-Bogka, je te défie ! Tu sera mon premier adversaire dans l'arène ! Je te lance un pari: si tu gagnes le duel, je viendrai te rejoindre. Si je gagne, tu devras arrêter de faire tout ce mal dans cette ruelle.

Bogka sembla réfléchir.

-J'accepte. Dans six jours, je serais ton premier adversaire.

-Attend ! Je mise quelque chose d'autre: en plus de Tiniko en tant que serviteur, tu m'aura moi aussi !

C'était Imako, qui défier Bogka.

-Très bien. Si Tiniko perd, tu viendra le rejoindre pour me servir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 14 Nov 2010 - 9:17

Bien, vraiment bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 14 Nov 2010 - 18:14

Chapitre Cinq: Le premier combat

Ainsi, les jours s'écoulèrent. Katoshi se remit vite en forme, et le lendemain de son duel avec Bogka, elle alla rejoindre ses amis à l'entraînement. Pour cette première semaine, Hûga souhaiter être concentrer sur le combat à mains nues avec Tiniko.

Tiniko, Imako et Katoshi devenaient de plus en plus proches, et ils étaient un bon trio. Lorsque Imako ou Katoshi avait un combat à disputer dans l'arène, Tiniko était toujours au premier rang. Il les regardaient d'un air envieux.

Les jours s'écoulèrent. Après une première semaine d'entraînement intensif, Tiniko deviendrait rang 1, et pour son premier combat, pour voir si il méritait le rang 1, il devait choisir un adversaire. Et là, ce serai Bogka.

Lorsqu'il s'entraînait sur le punchig-ball, il s'imaginer que c'était Bogka. Cela redoublait son énergie et sa force, et il frappait alors deux fois plus fort et avec une rage incroyable. Tiniko était étrange cependant. Lorsqu'il s'énerver trop, ses yeux étaient alimentés par une espèce de flamme. Des dents plus pointues poussaient dans sa bouche.

De plus, ses ongles se transformaient en griffes. Ainsi, après avoir bien taper le punching-ball, on voyait des marques de griffures. Cette transformation intriguer Imako et Katoshi, et ils avaient des inquiétudes sur ça, surtout Katoshi, mais il n'en disaient rien à Tiniko.

Enfin, le grand jour arriva. Tiniko se leva à l'heure, pour une fois. Il accouru vers la salle d'entraînement, où Imako et Hûga souriait. Katoshi elle, feuilletait quelques livres. Elle était inquiète. Le phénomène chez Tiniko ressemblait à quelque chose. Ceux avec les mêmes symptômes étaient rares.

Elle décida d'ignorer tout ça pour l'instant. Après tout, c'était un grand bonheur pour Tiniko aujourd'hui que de combattre Bogka. Hûga s'approcha de Tiniko. Il désigna de l'index l'arène.

-Tu entends, tout ces cris ? Ces hurlements ? Ils hurlent ton nom. Ils veulent du sang pur, du combat, de l'affrontement ! Mais fait attention. Certains sont avec toi, d'autres avec Bogka.

-Pourquoi sont-ils si déterminés à ce que je gagne ? Je m'attendais à qu'ils soit tous avec Bogka.

-Tu sais, l'incident qu'il y a eu n'est pas passer inaperçu. Tu es l'un des premiers à t'être ainsi lever devant un adversaire si puissant.

-Mais...alors, vous savez pour...?

Hûga hocha la tête. Il désigna l'armurerie.

-Prend une arme.

Enfin ! Une arme. Tiniko regarda. Hum, pas une épée, trop lourd, pas un fléau ou une hache, trop barbare...autant être à égalité avec Bogka. Son arme est un bâton tranchant. Tiniko haussa les épaules et en prit un.

Puis, il remercia son maître et alla voir ses compagnons. Imako et Tiniko se serrèrent la main, et l'"ours" lui donna une tape amicale au dos avec une incroyable force.

Katoshi fit tout son possible pour pouvoir sourire. Elle prit un air charmeur, qui fit rougir Tiniko et éclater de rire Imako.

-Prend soin de toi, hein, pas l'intention de te revoir en petits morceaux.

Elle l'embrassa sur la joue, ce qui fit doublement rougir Tiniko et doubla aussi les rires de Imako. Puis, Tiniko se dirigea vers l'arène. Il fut quelques temps vulnérables au soleil, puis il le vit.

Bogka.

Musique d'ambiance: http://www.youtube.com/watch?v=QOb03HBMkNw

Bogka avait un sourire sur les lèvres. Sa voix moqueuse traversa toute l'arène.

-Alors, Tiniko. Tu as eu le courage d'aller ici ? Oh, tu es plus courageux que je le pensais. Dommage que je dois t'écraser comme un moucheron !

Bogka se précipita vers Tiniko, roulant sur le sable dur de l'arène. Tiniko serra son bâton tranchant. Il arrivait. Bogka fonçait vers lui à une vitesse vertigineuse. Tiniko le vit bondir, et le vit abattre un coup d'une rare violence sur lui.

Le désormais rang 1 poussa un hurlement et cracha du sang. Bogka ricana en le voyant s'effondrer sur le sable.

-Relève-toi !

Tiniko rugit et donna un puissant coup de bâton à Bogka, qui contra le coup. Le bandit repoussa Tiniko dans un rire. Celui-ci glissa sur le sable de l'arène et se reprit. Il se précipita vers Bogka.

Le bandit effectua un nouveau coup. Tiniko se baissa juste à temps. Le coup qui aurait pu le décapiter rafla l'air. Tiniko se glissa sous son adversaire et lui déchira le dos. Bogka se retourna et déchira le frond de Tiniko, avant de lui donner un coup de pied dans le ventre, qui propulsa Tiniko à l'autre bout de l'arène.

-Vas-y Tiniko !

C'était Imako, qui levait son poing vers le ciel. Les spectateurs qui étaient pour la victoire de Tiniko imitèrent le geste. Tiniko se releva en grognant. Le pied de Bogka dans la figure l'accueillis.

-Tu vas crever, morveux !

Tiniko lui agrippa la jambe et l'envoya embrasser un autre mur. Bogka gémit alors que son dos percutait le mur. Tiniko se remit sur pied. Il fonça vers Bogka, qui se releva et lui déchira la poitrine de son bâton.

Katoshi vit Tiniko s'écraser contre le sol. Il se battait bien, mais il n'allait pas gagner. Katoshi se souvenu de la technique de Bogka pour la vaincre. Il laissait son adversaire le ruer de coups, pour lui donner de l'espoir, puis il utilisait une violente technique qui l'achever.

Ceux qui étaient pour Bogka le savaient, et riaient déjà de sa victoire. De plus, c'était impossible que Tiniko gagne. Il était de rang 1, et Bogka de rang 7. La lutte était veine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 14 Nov 2010 - 18:28

Bien, la musique est très bien. J'aime l'ambiance que ça donne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mer 17 Nov 2010 - 21:01

Chapitre Six: Le premier combat - Deuxième partie

Bogka ricana. Il martelait à présent Tiniko de coups, et celui-ci encaissait sans crier. Il décida de mettre un terme rapide au coups adverses. Brusquement, il se releva et donna un gros coup de bâton tranchant au niveau du coeur.

Un mince filet de sang gicla, et Bogka poussa un petit gémissement de douleur, suivit par des grognements de rages. Bogka se rua sur Tiniko et donna un violent coup de bâton.

Tiniko esquiva facilement, et c'est alors que Katoshi remarqua qu'il commençait à se transformer. Elle pouvait voir les ongles de Tiniko devenirent plus pointus, jusqu'à que ce soit des griffes.

A ce moment, il n'y avait que Katoshi qui savait que Tiniko se transformait, même si Bogka se rendait compte d'un changement. Une demi-seconde de réfléction furent punis par un coup de bâton dans le ventre.

Bogka hurla de douleur. Ce coup était plus puissant que les précédent. Même ceux qui supportaient Bogka frémirent. La peur commença à les gagner, mais elle fut passagère. Maintenant, ils levaient le poing en l'air.

-Vas-y Bogka ! Utilise ta technique !

Imako écarquilla les yeux et se tourna vers Katoshi.

-Eh, Katoshi ? Tu sais ce que c'est cette fameuse technique ?

La jeune fille était trop occupée pour lui répondre. Elle regardait avec inquiétude le style de combat de Tiniko de plus en plus bestial, et rapidement, même les spectateurs remarquèrent un changement.

Imako et Katoshi virent ensuite Gaytu lui-même se penchait pour mieux voir ce qu'il advenait de Tiniko. En bas, Bogka avait lui aussi remarquait le changement de Tiniko. Il se contenta de rigoler.

-Ha...ha...ha ! Alors, t'es qu'un sale Rahi bouffeur, hein ?

-Ne...Grrr...m...Grrr...e tr...Grrr...aite...Grrr...pas...Grrr...com...Grrr...me ça !

Bogka se contenta de rigolait. Tiniko bondit et lâcha son bâton. Il mordit Bogka, qui hurla et l'envoya voler. Bogka se précipita vers le bâton de Tiniko, désormais à terre, et le ramassa.

-Je vais te tuer. Bah, un Rahi en moins c'est toujours mieux.

Katoshi avait réussi a entendre les paroles de Bogka, paroles qui la dégoûtèrent. Tiniko n'était pas un Rahi ! Seulement...seulement...quelque chose d'anormal. Katoshi regarda alors Bogka. Il allait utiliser sa technique.

La voix de Imako la sortit de ses pensées.

-Katoshi ? C'est quoi la technique de Bogka ? Celle que ces supporters attendent avec impatience ?

-Une technique élémentaire. Celle qui m'a fait traverser la vitre. Il...il va la faire.

Katoshi semblait triste. Elle avait survécu de peu à son affrontement contre Bogka. Elle était restée trois jours à l'hôpital, et elle était très faible. Tiniko ne survivrait sans doute pas de l'affrontement.

Imako ne connaissait pas la technique, mais une technique élémentaire était très puissante, n'importe laquelle. Si Katoshi était preque au stade de verser une larme, Imako éclatait en pleurs.

-Il...il...va s'en sortir, hein ? Tu t'en ai bien sortis après tout...

-Imako, il faut voir la réalité en face. Je suis de rang 6. Tiniko de rang 1. Il va se faire tuer. Je sais, tu es triste, et moi aussi. Le seul avec toi à ne pas se moquer de moi parce que je suis une fille. On est devenu de bon amis durant la semaine passée, mais c'est fini.

Dans l'arène, Tiniko était désormais à la merci de Bogka.

-Le feu, Tiniko. Le feu est tout. Le feu a était la fin de mes adversaires. Et il sera ta fin !

Enfin, la technique arrivait. Les supporters de Bogka se levèrent en signe de victoire. Ceux de Tiniko ne parlaient pas, mais ils attendaient. Bogka prononça quelques paroles, quelques petites flammes arrivèrent sur ses doigts.

Bientôt, Bogka était entièrement recouvert de flammes. Il ricana. Tout son feu se réunis. Il forma alors quelque chose de gigantesque, d'énorme et de menaçant. Une créature entièrement faites en flammes.

Un serpent de feu, qui attenait presque le toit de l'arène.

Katoshi ne put se retenir que d'ouvrir la bouche ouverte. Elle allait presque se ruer sur la bête gigantesque pour la manger quand elle se rappella que le serpent était entièrement fait en feu.

Imako lui, était terorrisé. Imaginez une seconde. Quelques jours auparavant, à la cantine, il avait eu peur d'un minuscule serpent. Imaginez maintenant Imako devant un serpent qui devait faire près de 20 mètres de haut !

Tiniko ouvrit enfin les yeux...pour voir un serpent de feu fonçer vers lui, gueule ouverte. Tiniko hurla et roula au sol. Celui-ci vola quand la gueule du serpent le heurte de toute sa force.

Bogka était en hauteur, les paumes ouvertes chargés de feu. Il maîtrisait le serpent comme bon lui semblait. Il s'amusait de voir Tiniko tentait de fuir et retombait lourdement au sol une grande douleur lui parcourant tout le corps.

Tiniko était maintenant presque entièrement rouge de sang. Il se dit que cela ne servirait à rien de fuir. Au bout d'un moment, il serait épuiser et le serpent le dévorerait.

Bogka parla enfin. Tiniko compris, malgré le rugissement du serpent et le bruit des flammes crépitantes.

-Allons, pourquoi fuis-tu ? Après tout, ce serpent est comme un frère...Ha ha ha ha !

Tiniko repris donc so bâton. En effet, en utilisant sa technique, les bâtons étaient tombés. Mais Tiniko n'en prit qu'un. Désormais, ils étaient face à face. Pendant un instant, il eut un silence général.

C'était quelque chose à couper le souffle. La tête du serpent et celle de Tiniko n'étaient qu'à quelques centimètres seulement. A ce moment, le serpent ouvrit sa gueule et s'avança vers Tiniko, décidait à le dévorer.

Tiniko ne bougea pas. Au dernier moment, celui où Imako détourna la tête, préférant ne pas voir son ami se faire dévorait, et où Katoshi pleura enfin, Tiniko bondit. Il lâcha son bâton.

En direction de la gueule du serpent.

D'abord, Bogka ria. Il ria aux éclats.

-C'est stupide. Mon serpent n'est pas fait en matière organique. Do...hein ? Mais ce n'est pas possible !

Surprise générale. Le serpent faisait à présent n'importe quoi. L'emprise de Bogka disparaissait. Il ne maîtrisait plus la créature. La bête de flamme gesticula partout. Elle faiblissait. Dans quelques instant, elle ne serait qu'un petite flamme.

C'était un espoir...vite anéanti. Bogka repris le contrôle, et alimenta de nouveau le serpent de flammes, le rendant plus fort. Les cris de joie de supporters de Tiniko furent transmis à ceux de Bogka.

-Pas mal, petite larve. Mais ce ne sera qu'un petit retard de ce qui t'attend...

Le serpent de flammes retourna vers Tiniko, l'air toujours aussi menaçant. Bogka ria aux éclats, rire repris par ses supporters.

-LA MORT !

Le serpent et Tiniko hurlèrent en même temps. La bête de feu se précipita vers Tiniko. Imako ferma à nouveau les yeux, et Katoshi les baissa tristement. Il eut un grand silence. Celui de la mort.

Quatre bonnes minutes s'écoulèrent avant que Katoshi ne relève la tête. Elle écarquilla les yeux, et un grand sourire apparaissait sur ses lèvres. Elle donna une tape amicale sur l'épaule de Imako.

-C'est fini ? Il a était...?

-Idiot ! Si tu regarderais, tu saurais bien que...!

Imako ouvrit les yeux. Ce qui vit le surpris: Tiniko était vivant. Il souriait, et de ces mains s'échappait un flux d'énergie. Flux qui venait du corps entier du dragon. Tous ne comprenait rien. Surtout Bogka.

-Non mais...mais...mais...j'hallucine ! MAIS QUAND VA TU ENFIN MOURIR, SALE GOSSE ?

-Jamais. En tout cas, pas dans cet arène, ni tant que tu seras vivant.

Le combat avait pris une tournure différente. Les paris avaient étaient laissés tomber. Les combattants luttaient pour leur survie. Ce combat ne s'achèverait que sur la mort de l'un d'eux.

Bogka ou Tiniko.

Le destin choisis Bogka.

Le serpent disparut. Le flux aussi. Alors, tout le monde compris: Tiniko avait littéralement absorper l'énergie du serpent, et de Bogka sur la même occasion. Bogka était désormais sans énergie.

Enfin, il restait l'énergie qu'il produisait, les flammes qui sortaient de sa main. Il perdit tout contrôle. Les flammes sur sa main les lui brûlèrent, et tout autour de lui, la cage de feu l'engloutissa.

Bogka était mort par sa propre technique, par son propre élément.

Cris de joie général du côté de Tiniko. Air incompréhensif de celui de Bogka. Imako poussa un terrible hurlement de joie, qui égalait à lui tout seuls ceux poussaient par les deux côtés lors du combat.

Katoshi criait, elle aussi, tandis que Tiniko levait son poing comme victoire.

Il avait gagner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 19 Nov 2010 - 17:52

Chapitre Sept: De nouveaux amis

Les jours qui suivirent, Imako et Tiniko firent la fête. Ils avaient étaient, avec Katoshi, dispensés quelques jours d'entraînement, pour fêter la première victoire de leur ami.

Ainsi, tout les soirs, Imako insisté pour que Tiniko et lui aillent dans un bar. Là-bas, ils faisaient tout ce qu'ils voulaient. Il y a avait de tout, et à volonté. Généralement, à la fin, Imako et son ami étaient saoul.

Katoshi ne se joignait que rarement avec eux. Elle prenait soin de ne pas trop boire. Pourtant, six jours après la victoire de Tiniko, elle se lâcha et devint presque aussi saoul que Imako et Tiniko.

Mais la journée, elle étudiait le cas de Tiniko. Elle persévérait. Et si c'était grave ? Cela influencerai sur la durée de vie de son ami ? Katoshi voulait savoir. Elle feuilleta les livres.

Hélas, elle ne trouvait rien.

Sept jours étaient passés, et aujourd'hui, la fête était finie. L'entraînement reprenait. Tiniko et Imako, titubant encore un peu, se dirigèrent vers la salle d'entraînement, où Hûga les attendaient.

Katoshi était déjà là. A côté d'elle, une autre fille, aussi jolie que Katoshi. Un peu plus loin, deux hommes qui discutaient avec Hûga, et une foule d'autre combattant, qui désignait Tiniko du doigt avec des yeux remplis d'admiration, ce qui le fit rougir.

A vrai dire, Imako ne savait pas si il rougissait à cause de tout ces combattants admiratif ou parce que la fille lui faisait un sourire. Katoshi n'avait pas l'air d'aimer ça, et elle la foudroya du regard.

Imako dut se retenir de rire, et Katoshi, au fur et à mesure que la fille ne cessait que de faire des sourires, dut se retenir de la taper. La parole de Hûga résonna, ce qui les fit sursauter.

-Imako, Tiniko, Katoshi, je vous présente vos nouveaux compagnons, et vos trois autres entraîneurs: Kotaki, Nanungo et Izdoki.

Les professeurs saluèrent le trio, qui les saluèrent également. Puis, Hûga présenta à Imako, Katoshi et Tiniko les noms de leurs compagnons. Lorsqu'il évoqua celui de la fille, Katoshi serra les poings, et Imako pouffa de rire.

-Voici Antoki, rang 7, "Griffes d'acier".

Elle fit un clin d'œil à Tiniko, qui rougit à nouveau. Imako se précipita vers Katoshi et décida de rester à côté, au cas où elle voudrait étrangler Antoki. Les présentations finis, l'entraînement commença.

Tiniko s'était lié d'amitié avec le bâton tranchant, lors de son combat contre Bogka, mais Nanungo refusa de lui laisser prendre cette arme.

-Tu n'auras pas toujours le bâton tranchant en possibilité. Essaye avec une autre arme.

Tiniko hocha la tête et prit une faux en métal et une armure lourde en protodermis. Son adversaire s'appeler Dodkei, rang 5, "Dresseur de fauves". Il méritait bien son titre. Tiniko vit à ses côtés trois loups de fer.

Il n'avait aucune arme, et se battait donc à mains nues. En revanche, il portait une armure moyenne en exidian. C'était Izdoki qui surveillait le combat. Il donna le feu vert.

Dodkei envoya un des loups de fer à l'attaque. La bête planta ses crocs dans l'armure lourde en protodermis. L'armure tenu bon. Le loup de fer esquiva un coup de faux qui aurait pu le décapiter et attaqua vers l'épaule, un endroit peu protéger par l'armure de protodermis.

Ses crocs s'enfoncèrent dans la chair de Tiniko. Le combattant hurla de douleurs. Il frappa le loup de fer au côtes. Le sang gicla alors que la faux s'enfonçait dans le ventre de sa victime, quelle transperça sans problème.

Mais les loups de fers étaient des adversaires hargneux et difficile à vaincre. Le loup ne fut que peu affectée par l'attaque, malgré le sang qui coulait. Apparemment, Dodkei avait bien entrainés ses animaux.

Les deux autres loups de fers bondirent sur Tiniko. L'un d'eux se rua sur l'épaule blessée, d'où il n'y avait plus d'armure ni de tunique, rien que du sang et de la peau. Il la lacéra de toute ses forces.

L'instinct bestial de Tiniko prenait petit à petit le dessus. Dodkei ne s'en inquiéter pas, du moins, pour l'instant. Le second loup de fer planta ses dents dans la jambe de Tiniko. Le combattant lui fit une marque de sang au niveau de son bras droit, avec ses nouvelles griffes.

L'épaule droite de Tiniko presque entièrement déchirée, le loup de fer s'attaqua au cou. Tiniko le transperça comme le précédent avec sa faux. Le "précédent" se remettait debout et se ruait sur Tiniko.

Ses crocs taillèrent en pièces la jambe que son compagnon avait commençer à broyer. Les deux autres se remirent debout et s'en prirent au cou. Tiniko n'eut aucune pitié. Il les transperça tout les deux en un seul coup. Puis, il mordit le "précédent" avec toute ses forces.

Dodkei fut un peu terrifié par cette violence bestial. Il décida d'enfin intervenir. Dodkei bondit sur Tiniko et lui donna une foulée de coup de poings. Tiniko rétorqua par un coup de pied et envoya Dodkei percutai un mur.

Dodkei se remit rapidement debout. Il envoya ses trois loups de fer à l'attaque. Tiniko donna un coup de pied à l'un, griffa l'autre et acheva le dernier avec sa faux. Dodkai se précipita et se mit à étrangler Tiniko.

Tiniko lui donna un coup de faux, sans pitié, qui lui transperça le bras. L'époque où les armes étaient en bois était résolu. C'était de vrai armes qu'ils avaient. Dodkei poussa un gémissement et lui pris et tordit le poignet.

Izdoki sourit et leva la main.

-Fini ! Je vous rappele que vous êtes dans une salle d'entaînement. Ce sera donc fini pour aujourd'hui.

Tiniko et Dodkei se saluèrent et se serrèrent la main. Puis, Tiniko rejoignit Imako et Katoshi. Il fut aussitôt suivis par Antoki, qui avait toujours le même charme envers Tiniko. Katoshi n'aimait pas ça.

-Tu nous veux quoi ?

-Pourquoi es-tu si agressive ? Tu devrais être contente, non ? Tu n'es pas la seule fille de l'arène, tu vois ?

-Je suis agressive parce que...parce que...parce que...

Imako s'incrusta dans la conversation.

-Parce que tu ne supportes pas qu'une autre fille tourne autour de ton Tiniko chéri !

Comme toute réponse, il reçu une gifle d'une rare violence. La remarque de Imako fit rire Katoshi. Tiniko lui, trouvait que la conversation avait un drôle de tournant. Il n'osa pas s'incrustait comme Imako.

-Il a raison, tu sais. Allez, dis-le. Tu es amoureuse de Tiniko, c'est ça ?

-Rétorque-toi ça ! Tu n'arrête pas de tourner autour de lui et de lui faire des sourires !

-N'importe quoi ! Je l'aime bien, et ce que tu appeles sourire, c'est comme ça ! Ce n'est pas ma faute si il rougit.

A chaque réplique, les rires de Imako doublaient et le teint rouge de Tiniko aussi. Il rougissait pour deux choses: d'abord, cela était gênant que Katoshi soit jalouse de Antoki, et en plus, les autres élèves les regardaient en pouffant de rire.

-Les filles, si vous pourriez baisser d'un ton...

Mais elles ne l'écoutaient pas et se disputaient de plus en plus fort, se traitant d'insulte.

-Sale petit rongeur, va ! Imako a raison, et tu le sais, Katoshi. C'est ton petit Tiniko, c'est ça ? Sache que ce n'est pas le tien !

-Ni le tien !

-De toute façon, il me préfère. Tu as vu son teint rouge ?

-Ca ne veut rien dire ! C'est parce qu'il est assez embarraser de la situation. Bah, il me connait plus que toi.

Tiniko explosa.

-BON, LES FILLES ! KATOSHI, TU ES MON AMIE, RIEN D'AUTRE ! ANTOKI, JE TE CONNAIS A PEINE ! ALORS, MAINTENANT, J'AIMERAIS METTRE UN POINT FINAL A LA DISCUTION !

Il eut un long instant de silence. Imako le brisa.

-Bon...euh...c'est le moment d'aller manger.

-Je viens avec vous.

C'était Katoshi.

-Moi aussi !

Et maintenant Antoki. Tiniko s'arrêta mais ne se retourna pas. Il secoua la tête.

-Non. Imako et moi, on va...discuter d'affaire de...de...de garçons.

Tiniko fit signe à Imako de le suivre. Ils se dirigèrent vers la cantine.

...

Là-bas, lorsque Tiniko vit Antoki et Katoshi se dirigeaient loin de sa table et de celle de Imako, il décida d'engager la discution.

-Imako, tu es au courant pour ça ?

-Pour quoi ?

-Ne feind pas l'innocence. Pour tout ce qui s'est passer.

Imako secoua longuement la tête.

-Non. C'est juste que c'est presque sûr que Katoshi est amoureuse de toi. Et l'autre, comment elle s'appelle déjà ? Ah oui, Antoki, bah elle aussi peut-être.

-Tsss...bon, ce n'est pas pour ça je veux te parler. C'est pour quelque chose d'autre...De bien plus grave.

-Quoi ? Tu peux tout me dire, tu sais.

-Bien. Alors...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joss-Jaden
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 19
Localisation : Sur Reach en train de dégommer des Convenants

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 20 Nov 2010 - 9:41

C'est extra trop bien de la mort qui tue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 20 Nov 2010 - 10:10

Merci.

Je vais réaliser quatre tomes, dont celui-ci est le premier. Il fera un total de 20 chapitres?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joss-Jaden
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 19
Localisation : Sur Reach en train de dégommer des Convenants

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 20 Nov 2010 - 13:19

De rien et super idée. D'ailleurs moi aussi je vais faire une Fan-Fiction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Dim 21 Nov 2010 - 14:47

Chapitre Huit: Les sankujo

-...sais-tu comment j'ai pu absorber le serpent de feu de Bogka ?

Imako frissonna en repensant au serpent géant que Tiniko avait affronter dans l'arène.

-Aucune idée, Tiniko. A vrai dire, personne ne le sais. Katoshi devait fouiller dans la bibliothèque à ce sujet, mais vu son état actuel, je crois qu'on peut dire adieu à la réponse...surtout lorsqu'elle passera à l'état suivant.

-Euh...l'état suivant ?

-Je connais bien Katoshi. Tout d'abord, durant les jours qui vont suivre, elle ne voudra plus entendre parler de toi, et elle haïras Antoki plus que tout, surtout si Katoshi est amoureuse de toi. Ensuite, elle va tomber dans une face de déprime et on la verra plus pendant un bon moment.

Tiniko se contenta de hocher la tête.

-Et bah, on va faire le travail à sa place. Cet après-midi, on va aller dans la bibliothèque et on va fouiller dans les vieux bouquins.

-Ça m'étonnerai. La bibliothèque est fermée.

-Pourquoi ?

Imako haussa les épaules.

-Aucune idée. Ah, si, une idée. Il y a deux jours, moi et un vieil ami on voulait se rendre à la bibliothèque. Il avait un livre en retard et il fallait absolument qu'il le rende. Et tu sais quoi ? En a entendu des types, et Gaytu aussi. Ils parlaient de toi, et poussait des "Impossible ! Il ont tous disparu" ou "Il représente un danger". Et ils ont parler d'un livre, d'un livre qui recelait des secrets sur une espèce appelée...sankoju.

-"Les Épées de la Nuit" en vieux Matoran. Il faut que l'on trouve ce livre et qu'on regarde ce qu'est qu'un sankoju, ça pourrait être intéressant. On va s'infiltrer en douce dans la bibliothèque.

-Tu oublies les gardes. Ils n'hésiteront pas à utiliser leur pouvoirs pour bien te sonner, et ça fait mal.

-On trouvera un moyen de les contourner. Alors ? Marché conclu ?

-Marché conclu !

Tiniko et Imako se serrèrent la main et sourirent. Mais ils ne savaient pas que quelqu'un les espionnaient. Il ou elle savait désormais où il trouverait nos amis: la bibliothèque.

...

Tiniko et Imako allèrent à la bibliothèque juste après le dîner. Ils se faufilèrent un chemin à travers les livres. Imako avait griffonner une carte expliquant où se trouvaient les gardes, et comment les évitaient.

Ainsi, les deux amis, suivis par l'espion/l'espionne, fouiller partout, dans tout les rayons, sans de décourager. Plus d'une fois, les gardes faillirent les remarquer, mais Imako et Tiniko s'en sortaient.

Des heures plus tard, ils avaient fouillés toute la bibliothèque, sauf un rayon. Tout deux étaient épuisés, et ils se demandaient si il n'était pas temps de rentrer. Le dernier rayon était "Contes et Légendes".

C'est là qu'ils virent quelqu'un. L'espion/espionne, tenant un livre à la main. Elle sourire.

-Vous cherchez quelque chose ?

-Salut Antoki.

Antoki leur donna le livre.

-Comment a-tu su...?

-Je vous ais écoutés à la cantine. Tiens. Ça parle des sankujo.

-Merci. Et...je suppose que tu veux quelque chose en échange ?

-Hum...bah à l'origine non, mais puisque tu me proposes, je vais réfléchir.

Imako semblait inquiet tout à coup.

-Euh...je crois qu'on devrais s'en aller. Les gardes sont pas loin.

-Tu as raisons. On y va.

Imako, Tiniko et Antoki firent demi-tour. Mais Imako trébucha accidentellement. Il se redressa mais glissa et percuta un rayon de livres. Les livres tombèrent avec l'étagère dans un vacarme terrifiant.

Ce fut largement suffisant pour que les gardes n'accourent. Le premier repéra Tiniko.

-Ils sont là !

Ses cinq compagnons accoururent vers le sixième. Le garde pointa son canon, accrocher à son bras, sur Tiniko. Le combattant vu que le laser était réglé sur "assomment/blessures légères."

Tiniko se retourna et courut. Le garde tira. Tiniko tomba. Le garde courut jusqu'à lui. Tiniko se sentit changer. Il se transformait. Ses ongles devenu griffes, Tiniko griffa le garde puis le frappa avec sa faux d'entraînement.

Le sang gicla. Le garde tomba au sol, baignant dans son sang, et risquant l'hémorragie. Son compagnon accourut le soigner, tandis que les quatre autres gardes s'élançaient vers la sortie.

La jambe de Tiniko le faisait atrocement souffrir. Le tir, bien que non-douloureux, avait réveiller une blessure infligée par Bogka. Tiniko masqua sa douleur et courut rejoindre ses amis.

Imako et Antoki ralentirent le pas. Tiniko accéléra. La sortie était si proche...Imako était très fort en informatique. Il bloquerait la porte, et les gardes seraient prisonnier jusqu'à qu'ils soient libérés.

Et de toute façon, ils auraient oubliés le visage de Tiniko, Imako et Antoki. Celle-ci aida Tiniko à se dépêcher. Ça y est ! Ils étaient passés. Imako bloqua la porte et brisa le système d'ouverture des portes.

-Quelle aventure !

-Tu l'as dit, mon vieux.

-Bien. J'ai réfléchi, pour ce que je veut en échange...

Il eut un lourd silence. Tiniko le brisa.

-Eh bien, parle !

-Je veut...ça.

Antoki embrassa Tiniko, qui ne put rien faire. Si Imako n'était pas si occuper à imaginer une version de l'histoire qu'ils venaient de vivre pour se vantait, il aurait éclater de rire.

Il eut une dizaine de minutes avant que les lèvres de Tiniko et Antoki ne se séparèrent. Antoki prit le chemin de droite, et Imako et Tiniko celui de gauche. Ils regagnèrent leurs cellules.

Tiniko, après s'être remis de toutes ces émotions, regarda le livre. Il lut. Il lut attentivement et découvrit quelque chose de vital. Les sankujo étaient des Matorans ayant une partie animale qui pouvait s'activer. De plus, ils maitrisaient dès leur naissance un élément à volonté.

Les ressemblances furent frappante. Alors Tiniko compris. Il compris la peur de Gaytu et des autres. Les sankujo avaient tous étaient exterminés. Mais une ancienne prophétie parle d'un sauveur, d'un sankujo qui vengerait son peuple.

Et le pire, c'est que Tiniko sut qui il était.

Tiniko était le dernier sankujo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mar 23 Nov 2010 - 20:26

Chapitre Neuf: Vieil ennemi...

Loin de la cantine, où Tiniko expliquait la révélation qu'il avait eu hier, une foule de personnage se rassemblaient. Le premier, assis sur un trône, était très étrange: c'était quelqu'un de robotique. Il portait une tunique, des griffes en acier et en masque. Un masque de terreur. Il se leva, et montra son poing en l'air.

-Cela fait près de deux semaines que j'ai était vaincu. Je réclame vengeance ! J'ai survécu, et ceux qui m'ont infligés ce châtiment périront ! Surtout lui...oui, je me chargerais de lui. Il souffrira, soyez-en sûr !

Des hurlements d'encouragements et des acclamations retentirent. Un personnage masqué arriva. Il s'inclina devant le cyborg et lui chuchota quelque chose à l'oreille.

-Hum...bien. Tous, partez ! Apportez-le moi vivant. Et faites attention à Gaytu et à tout les autres. Ils vont chercher à le tuer, et ceux à n'importe quelle prix. Je le veut vivant ! Et n'échouez pas Si j'apprends qu'il est mort, je vous tuerai tous !

Il eut des frissons. Tous savaient qu'à présent, leur chef était capable d'une telle action. Ainsi, ils partirent, se lançant à la recherche de ce "lui".

-Bien. Nous sommes seuls maintenant. De quoi veux-tu me parler ?

-Vos soupçons étaient justes, maître. Il est celui de la Prophétie des sankujo...il est le dernier. Il est celui qui vous a infliger ce sort, maître.

-Appelle-moi par mon vrai nom. Et ce vrai nom est...Bogka.

Bogka retira son masque, et on aurait pu le reconnaître. Son apprenti n'osa pas regarder le vrai visage de Bogka. Il était brûlé, incendié. Tout ça par la faute de Tiniko.

Bogka rêvait de le tuer, de lui infliger la souffrance qu'il avait vécu. De le brûler vif. Bogka sourit en essayant de s'imaginer la tête de Tiniko éberlué en voyant son vieil ennemi vivant, et plus que près à l'achever. Tandis qu'à cette apprenti...elle accomplissait son travail à merveille.

-C'est celui de la Prophétie. Il est le dernier sankujo, donc. Intéressant. C'est donc pour ça qu'il a absorber et renvoyais mon attaque vers moi. Et cette forme de...lycanthrope. C'est donc un mi-matoran, mi-loup. Et son élément qu'il peut maîtriser est le feu.

-Comme vous, maître. Ne le sous-estimez pas. Il est très puissant. Ne vous faites pas avoir comme la dernière fois.

-Je ne ferais plus avoir, même si je le pouvais. Ces parties robotiques ont des avantages, mais on ne peut plus maîtriser des éléments avec. C'est désolant. Mais bon, je sacrifierai tout pour voir Tiniko souffrir. Tout. Absolument tout.

L'apprenti se contenta de hocher la tête. Elle se retourna et marcha jusqu'à la porte. Immédiatement après, un autre personnage surgit.

-Ah, c'est toi. Tu soignes tes entrées.

-Vous avez confiance ? Je veut dire...en cet apprenti ? Nous savons tous pourquoi il vous a rejoins.

-Non. Tu l'achèveras, après la mort de Tiniko. Il ne servira plus à rien. As-tu des informations sur ce que fabrique Gaytu et les membres du Conseil ?

-Ils veulent tuer Tiniko. Après tout, il est celui de la Prophétie, il pourrait contrarier leur plan. Avant de l'inviter ici, nous devons éliminer les membres du Conseil un par un.

-Trop lent. Mon apprenti se chargera d'escorter Tiniko jusqu'à moi. Tandis qu'au Conseil...demain. Ce soir, ils auront une agréable surprise. N'ais-je pas raison, Yamato ?

-Si. Il faut que je me prépare pour l'opération de cette nuit.

Ainsi, Bogka se retrouva une nouvelle fois seul. Il poussa un ricanement effroyable et murmura tout bas.

-Soit patient, Tiniko. J'arrive.

...

Alors que Bogka préparait de sombres plans, l'heure de l'entraînement de l'après-midi sonnait. Tiniko et Imako quittèrent la cantine. Ce dernier regarda Katoshi, furieuse, marcher devant eux, évitant Tiniko.

-Eh bah, si elle savait que tu as embrassés Antoki.

-Il faut qu'elle comprenne qu'elle n'est qu'une amie, c'est tout.

-Et que tu es amoureux de Antoki, et visiblement, c'est réciproque.

Tiniko se contenta de pousser un genre de soupir. Imako poussa la porte de la salle d'entraînement, où se trouvait Hûga, les autres professeurs, ainsi que Antoki. Celle-ci fit un clin d'œil complice à Tiniko.

Durant les heures qui suivirent, l'atmosphère fut un peu tendu. Les professeurs n'étaient pas très bavards, et regardaient Tiniko d'un air inquiet, autant pour eux que pour lui.

Les autres élèves voyaient bien la tension des professeurs, mais surtout de la complicité entre Antoki et Tiniko. Celui-ci ne le savait pas encore, mais l'évènement de la nuit dernière n'était pas passer inaperçu. Les amis de Tiniko ne savaient pas qu'il était un sankujo. D'ailleurs, ils étaient trop occupés pour parler du baiser de Antoki.

Mais un évènement aller gâcher cette journée: six soldats, armés jusqu'au dents, déboulèrent dans la salle d'entraînement.

-Il est là !

Tiniko compris immédiatement que les soldats voulaient le tuer. Son sang ne fit qu'un tour, et il bondit, sachant que seul ses pouvoirs sankujo pourraient le sauver. Hors, il ne savait pas les contrôler.

Tiniko se jura que si il sortait vivant, il apprendrait à les maitrisaient. Ce serait même la première chose qu'il ferait. Un tir toucha Tiniko au dos. Il s'écroula au sol, se tortillant de douleur.

Les soldats se précipitèrent tous vers lui. Quelque chose le sauva: Hûga. Le professeur sauta et tua deux soldats d'un coup de fléau dévastateur. Le deuxième lança son saï avant de mourir. Hûga se le reçu.

Il ne fit pourtant pas attention au saï, et, Tiniko dans les bras, continua sa course folle, suivis par les autres professeurs. Puis, il eut un tir. Imako, alors en prise avec un soldat, voulut faire quelque chose. Mais il ne put rien faire.

Un tir, suivis d'un deuxième, atteignit Hûga. Le professeur tomba sur le sol. Tous comprirent.

Il était mort.

Tiniko roula au sol, à demi-conscient. Imako se débarrassa du soldat en lui tranchant le cou et se précipita vers la sortie de secours. Il s'arrêta, voyant Tiniko regardai impuissant le cadavre de Hûga.

-Tiniko, ramène-toi ! C'est trop tard, tu ne peut plus rien pour lui.

Tiniko laissa verser quelques larmes, puis laissa le corps de Hûga étendu sur le sol. D'autres soldats surgirent. Très nombreux. Ils se précipitèrent. Imako portait Tiniko, ce qui le ralentissait. La faible voix de Tiniko retentit.

-Laisse-moi. Ils n'en veulent qu'à moi.

-Jamais, mon vieux. Si tu meurs, je meurs, si tu vie, je vie. Point !

Puis, Imako s'effondra. Il n'en pouvait plus de porter Tiniko.

-Cours, Imako !

-Non !

Tiniko était paralysé. Il ne bougea pas d'un poil, comme si il attendait que les soldats ne l'atteignent. Tiniko rassembla ses dernières forces pour se lever. Exactement ce qu'attendais un soldat, près à tirer et a le tuer.

Le soldat tira.

Tiniko entendit le tir jaillirent de l'arme, et se heurtait de plein fouet. C'était fini.

Vraiment ?

Tiniko n'avait rien. La balle ne l'avait pas atteint. Elle avait atteint et transperçait quelque chose d'autre. Quelque chose de vivant, quelque chose qui tenait beaucoup à Tiniko. Quelque chose qui adorait les serpents.

Katoshi.

-Non !

Mais c'était trop tard, évidemment. Katoshi retomba au sol. Tiniko n'en pouvait plus. Des larmes de colères et de tristesse jaillirent. Que ces soldats soit maudits ! Ils avaient tués Hûga et blessés Katoshi.

Tiniko releva la tête, sentant sa forme bestiale arrivait. Mais c'était différent. Très différent. Tiniko sentit ses mains brûlaient. Comme quand il avait absorber le serpent de Bogka. Il poussa un hurlement déchirant.

Tiniko et les autres ne comprirent pas tout de suite, quand ils virent les soldats se déplaçaient très lentement. Tiniko n'attendit pas et lança des boules de feu sur ses adversaires.

Pour conclure et tous les achevaient, Tiniko lança un éclair sur les derniers survivants. Il comprenait désormais. Non seulement, il maîtrisait le feu, mais il maîtrisait aussi le temps.

Tiniko porta Katoshi jusqu'à la sortie. Imako l'aida. Argh ! Encore des soldats. La forme bestiale de Tiniko disparu. Apparemment, elle s'activer d'elle-même que lorsque Tiniko était triste ou en colère.

Alors que les soldats allaient tous tués Tiniko, Antoki surgit de nulle part. Elle en abattit froidement deux. Sachant qu'ils n'auraient plus aucune chance, les soldats se replièrent.

Antoki se hâta de se diriger vers la sortie. Il n'y avait plus personne désormais. A part...quelqu'un. L'apprenti. Il sortit un communicateur.

-Alpha 67 à Delta 84. Les choses se corsent. Le Conseil et Gaytu n'ont pas beaucoup de patience. Ils ont déjà tentés d'éliminer Tiniko. C'est intéressant. Il ne maîtrisent pas encore son pouvoir de sankujo, ce qui fait de lui une proie facile. Mais attention: son pouvoir s'active de lui-même qu'en Tiniko est triste ou en colère.


Dernière édition par Dark Agora le Mer 24 Nov 2010 - 18:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Mer 24 Nov 2010 - 16:53

Bien, très bien. Je me disais bien que c'était un peu cour mais si c'est un extrait, ça passe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Toa Hardor
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 198
Localisation : Sur Mata Nui

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Jeu 25 Nov 2010 - 6:49

J'aime plus trop, on sort de Bionicle là
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofsmashbros.1fr1.net
Joss-Jaden
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 19
Localisation : Sur Reach en train de dégommer des Convenants

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Jeu 25 Nov 2010 - 19:13

C'est pas obligé que des Fans-Fictions ressemble forcement à Bionicle regarde par exemple Tucky.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Jeu 25 Nov 2010 - 21:19

Chapitre Dix: Une visite dans la chambre du Conseil

Ils étaient quatorze.

Quatorze fier guerrier, que maîtrisait totalement l'espion. L'apprenti n'était pas là. Il allait mettre les choses plus en avant, vérifier si le plan de Bogka marcherait bien. Car la souffrance et la mort de Tiniko reposait beaucoup sur ce plan.

La mission que Bogka avait confier à l'espion était simple: s'introduire en douce dans la chambre du Conseil, et avoir une petite audience avec ses membres. L'attentat de l'après-midi ne devait plus avoir à se reconstituer.

Si Katoshi n'avait pas encaissée le coup à la place de Tiniko, tout le plan de Bogka s'effondrerait et il n'aurai plus de vengeance. Cela le mettrai fou de rage. Non, non, une seule personne au monde devait tuer Tiniko: lui.

Ainsi, l'espion, suivis des quatorze guerriers, avançèrent dans les couloirs. Il y avait beaucoup de gardes, mais ils n'étaient rien face aux dangereux chasseurs de primes que Bogka avait spécialement engager.

Il n'eut aucune bagarre. Avant même qu'un garde ayant reperé un chasseurs eut le temps de sonner l'alarme ou de tirer, il était déjà mort. La mission devait se passer vite. Avant que d'autres gardes découvrent des confrères tués.

La porte de la chambre.

Elle était gigantesque, et même l'espion en fut impressioner. Lorsqu'il demanda aux quatorze chasseurs de primes de la défonçer, ils s'écrasèrent violemment dans un élan de douleur.

*Oh...je vois. Porte magique.*

L'espion demanda à ses alliés de s'écarter. Il prit un sceptre de magie et pointa la porte. Il y avait un ingénieux mécanisme. Un code de coffre, avec quatre chiffres, et ne bougeant pas.

L'espion utilisa la magie pour le faire bouger. Quatre éléments. Il y avait comme choix les quatre éléments: eau, feu, terre et air. Alors, subitemment, l'espion compris.

*Très bien. Alors, ça doit être dans l'ordre de la puissance magique. Alors, le feu l'emporte sur la terre, la terre l'emporte sur l'air, l'air l'emporte sur l'eau, et l'eau l'emporte sur le feu. Simple comme bonjours.*

L'espion installa donc tout en place. Les voilà, les quatres chiffres. Il sourit, satisfait, en voyant la porte s'ouvrir, laissant voir les douze membres du Conseil de l'Arène de Ga Koro.

Et à tout les recoins, il y avait des soldats. Kubato, grand chef du Conseil, sourit.

-Nous vous attendions, messieurs.

-Nous aurions du nous en douter. Très ingénieux, le mécanisme pour ouvrir la porte. Mais enfantin quand on contrôle la magie. Ah, mes chers soldats ! Vous ne devez pas être bien payaient, je me trompe ? Oh, mais je vous ais promis une belle récompense...

Les canons des soldats se retournèrent vers Kubato et les autres membres du Conseil. L'espion éclata de rire.

-J'ai toujours une longueur d'avance !

-Que voulez-vous, "espion" ? Oh, suis-je bête, votre maître vous envoie ici, comme vous êtes son petit chien. Nous empêcher de faire du mal au dernier sankujo, n'est-ce pas ? Ignorez-vous qu'il est celui de la Prophétie ?

-Oh, nous le savions depuis longtemps. Du moins, Bogka s'en doutait. Et vous, vous voulez le tuer parce que celui de la Prophétie doit libérer le peuple de votre emprise tyrannique...

-Tyrannique, mais quelle tyrannie ? Souvenez-vous du Makutaverse, espion.

-Le Makutaverse ? Pourquoi me "souvenir", puisqu'il existe encore ? Mais qu'au lieu de Teridax, c'est vous qui le contrôlait ? Sinon, parlons de tyrannie...Teridax était un idiot. C'était une tyrannie ouverte, et les rébellions s'enchenaient. Vous, tout est masqués. Mais en vérité, c'est ça. Vous avez inventer les Arena pour vous enrichir et contrôler le monde.

-Et, si c'était vrai, qu'est-ce que vous pourriez faire contre ça ?

-Vous anéantir. Nous savons tous pour qui Bogka a travailler il y a longtemps. Vous savez, celui qui porte le Kanohi K...

-ASSEZ ! Il a était vaincu. Il ne représente plus une menace pour nous. Le Kanohi maudit l'a rendu très puissant, mais nous l'avons vaincu. Et, si il s'échappe, nous le battrons une nouvelle fois.

-Sauf que "Il" a de grands projets vous savez.

-Il est mort.

-Nan nan nan, il n'est pas mort. Il est prisonnier dans les couloirs du temps. Mais il est vivant et ses serviteurs sont avec lui. Et le Maléfique l'a suivi. Vous savez...celui qui a pour mission de tuer celui de la Prophétie et qui doit préparer le retour de "Il". Sa...

-Assez ! Tout cela, c'est du passé. S...le Maléfique est mort, et bientôt, celui de la Prophétie aussi.

-Peut-être, mais par la main de Bogka.

-Mais pourquoi ? Bogka se fiche de lui.

L'espion poussa un terrifiant ricanement. Kubato blémit.

-Non...non...non...

-Si Kubato ! Bogka s'en fiche, mais pas moi ! Je vais me servir de l'énergie de celui de la Prophétie pour assumer le rôle du Maléfique, et alors, les ténèbres s'abattront sur le monde, et les Sanguinaires reviendront eux aussi, avec leur nouveau maître, "Il", qui, invoquer par ma nouvelle puissance, se libérera du couloir du temps.

-Tu es un de ses serviteurs.

-Exact. Mes plans sont en marche. Mais qui peut me m'arrêter maintenant ?

-La Créature.

L'espion grogna. Puis, il poussa un nouveau ricanement.

-La Créature est enfermée dans l'apprenti. Et nous allons tuer l'apprenti, et la Créature du même coup. Et tant que j'y suis, je m'occuperais de Bogka aussi, et de tout ses compagnons.

Les chasseurs de primes commençèrent à s'éloigner, effrayer. L'espion les sentit. Son ricanement traversa Ga Koro tout entier, passant par les chambres des guerriers où le mal était en place.

-Tremblez, tremblez. Makoro, fidèle serviteur du Tout-Puissant est de retour !

Et un éclair déchira le ciel...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Joss-Jaden
Première arrestation
avatar

Nombre de messages : 181
Age : 19
Localisation : Sur Reach en train de dégommer des Convenants

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Ven 26 Nov 2010 - 16:07

J'adord ton chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    Sam 27 Nov 2010 - 13:48

Chapitre Onze: Imako VS Hayato

Le lendemain, Imako semblait inquiet. En effet, il disputait un combat aujourd'hui, son douzième. Tiniko vint s'asseoir à côté de lui.

-Tu vas bien ?

Imako releva la tête. Il y avait un énorme poulet, mais il ne le mangea pas. Signe de son stress. Tiniko le mangea à sa place.

-Non, je vais pas très bien. Je vais devoir aller combattre un homme...on le surnomme l'Homme de Sable, mais son vrai nom est Hayato. Il...il maîtrise le sable. Je suis fichu ! Il y a du sable PARTOUT dans l'arène. Chaque grain de sable va devenir un ennemi.

-Hum...n'est-il pas interdit que quelqu'un qui maîtrise un élément défie quelqu'un qui ne maîtrise pas d'élément ?

-Je te rappelle que Bogka t'a affronter, et Bogka maîtrise le feu.

-Tu veux dire, maîtrisait. Bogka est mort, je te rappelle. Sinon, oui, mais il ne le maîtrisait pas à la perfection...

-De toute façon, je m'entraîne pour maîtriser la terre. Le pire, c'est que Hayato maîtrise le sable à la perfection, alors qu'il est au même niveau que moi...non, je t'arrête tout de suite, ce n'est pas un sankoju.

-Oh, mais je ne l'ai jamais cru. Il n'y a qu'un seul sankoju, et c'est moi.

Imako se contenta de hocher la tête. Il semblait réellement inquiet. Tiniko décida d'engager la conversation.

-Tu t'es fais attaquer, après les événements de hier soir ?

Imako secoua la tête.

-Ce n'est pas moi qu'ils veulent. C'est toi.

-Mais tu m'a aidé. Toi et Antoki, vous êtes en danger.

-Pourquoi on voudrait nous capturer ?

-Pour me faire souffrir par exemple. Après tout, ces types pourraient carrément refaire un Makutaverse.

-Peut-être. Hier soir, après ce qu'il y a eu, je suis aller dans ma cellule. J'ai dormi comme un bébé. Ce n'est que ce matin que j'ai appris que mon adversaire serait l'Homme de Sable. Et c'est mieux ainsi, sinon je n'aurais pas dormi de la nuit. Et toi ?

-Pareil. Je suis aller dans ma cellule. Par contre, j'ai mis beaucoup de temps à m'endormir.

Tiniko sembla prendre un teint plus foncé. Cela réussi à arracher un petit sourire à Imako, qui décida d'oublier un instant Hayato.

-Pourquoi ? Tu as repenser au baiser de Antoki ?

-Non. Laisse tomber, c'est sans importance.

-Rooh ! Juste au moment ou je commençai à oublier l'Homme de Sable...

Tiniko éclata de rire. Le rire de Imako retentit également. Un autre rire surgit, mais ni de Imako, ni de Tiniko, de personne d'autre d'ailleurs. A part d'un gamin assez petit, dont on ne voyait que la tête, le reste du corps cacher, des marques sur le visage.

Hayato, l'Homme de Sable.

-Alors c'est toi, Imako ? Celui que je vais devoir affronter ? Et toi, tu es Tiniko, le sankujo ? Ravi de te connaître. Il faudra que je combatte un jour contre toi, pour voir jusqu'à où vont tes capacités, mon ami.

Tiniko eu un petit sourire en voyant Hayato, qui était d'une tête plus petit que lui. Tiniko murmura à l'oreille de Imako:

-Sérieux, tu as peur d'un combattant qui fais la taille d'un Bohrok ?!

-Ne plaisante pas. Sa taille est trompeuse. Il est très très puissant. Et d'ailleurs, il a horreur qu'on se moque de sa petite taille.

Tiniko remballa son sourire. Hayato secoua doucement la tête et fit demi-tour. Avant de retourner à sa cellule, il dit une seul petite chose:

-Nous nous reverrons...dans l'arène bien sûr.

...

Bogka restait pensif. Toujours sur son trône, il attendait l'apprenti.

-Mon seigneur, l'apprenti est là.

-Je sais, je l'ai senti.

L'apprenti entra. Elle marcha jusqu'à Bogka, et s'inclina devant lui.

-J'ai accompli ma mission, seigneur. Il est à moi. Je vous faire en sorte de vous l'apportai. Mais d'abord...remplissez votre partie du contrat.

-Tant que Tiniko vivra, je ne remplirai pas ma partie du contrat. Lorsqu'il le sera, je vous enlèverai la Marque.

L'apprenti s'inclina de nouveau. A ce moment, la porte s'ouvrit et Makoro entra. Bogka sourit.

-Alors ?

-La petite discussion c'est bien passer dois-je dire. Hélas, les quatorze chasseurs de primes sont mort.

En vérité, Makoro les avaient tués pour ne pas qu'ils répètent tout ce qu'il avait révélés à Kubato la nuit dernière.

-Mais j'ai d'autres nouvelles, mon seigneur. Alarmante.

-Sur Tiniko ?

-Non. Sur son ami, Imako. Ne prenait pas ça à la légère, car Imako est presque aussi puissant que Tiniko.

-Ah bon ?

-Oui, et voici pourquoi...

Makoro s'approcha de Bogka et lui murmura quelque chose à l'oreille. Après cela, Bogka était blanc comme un linge. Ce que venait de lui dire Makoro était terrible, horrible, sans nom pour le qualifier.

...
http://www.youtube.com/watch?v=0zze-Th21x4

Enfin, l'après-midi arriva. L'heure du combat opposant Imako à l'Homme de Sable aller commencer ! Tiniko s'installa dans les gradins, fixant Imako entrer dans l'arène, reçu par quelques acclamations.

Tiniko fut surpris en voyant Katoshi. Elle était quelques sièges plus loin, et elle discutait avec une autre guerrière. Pendant ce temps, Hayato apparut à son tour dans l'arène. Il eu des acclamations, plus que pour Imako.

-Imako...

-Hayato...

Les deux combattants se fixèrent yeux dans les yeux. Ils étaient déterminés à gagner, cela se lisait sur leur regards. Imako essaya de paraître sûr de lui, mais ce n'était pas le cas. Le hurlement de Gaytu résonna.

-COMBATTEZ !

Hayato ricana et brusquement, quelque chose de gros, de résistant et de terrifiant apparut: une queue. Une queue en fer, où il y avait un dard (pour ceux qui connaissent Naruto, c'est la queue de Hiruko). Les yeux de Imako s'agrandirent.

Comment vaincre quelqu'un, ou quelque chose comme ça ? Et...est-ce qu'on pouvait seulement le vaincre ?

Tiniko vit Katoshi se mordre la lèvre. Son amie regarda le combat quand elle tourna la tête à droite: elle avait remarquée Tiniko à vrai dire. Elle secoua l'épaule de Katoshi et désigna du doigt Tiniko.

C'était la première fois depuis deux jours que Katoshi osait seulement regarder Tiniko. Apparemment, les choses s'était calmer. Katoshi sourit à Tiniko et désigna une place vide à côté de son amie. Tiniko compris que Katoshi voulait qu'il vienne.

Tiniko se leva et laissa sa place pour s'asseoir à côté de l'amie de Katoshi. Celle-ci fit les présentations.

-Tiniko, voici Kyoshi, Kyoshi, voici Tiniko.

-Alors comme ça c'est toi, le dernier sankujo ?

Tiniko se contenta de hocher la tête, et il serra la main de Kyoshi. En bas, dans l'arène, les gladiateurs n'avaient toujours pas bouger. Imako était toujours aussi impressionné, et il avait la bouche ouverte. Hayato souriait.

Et puis, enfin, il se décida à attaquer. La queue de Hayato fouetta l'air et manqua de briser les côtes de Imako. Celui-ci sauta juste à temps pour éviter ce terrible coup.

Imako retomba au sol. Il dégaina sa hache et se rua sur Hayato et sa queue faite en protodermis. Hayato ricana, alors que Imako se précipitait vers lui. La hache heurta...la queue de Hayato. La queue sauva l'Homme de Sable et repoussa violemment Imako.

-C'est tout ? Je suis déçu...tu ferais mieux d'appeler Tiniko, ce serait plus amusant ! Je suis sûr que je pourrais vous vaincre tout les deux...

-Cela reste à prouver, Hayato ! Ce n'est pas en repoussant toute mes attaques que tu gagneras le combat.

-En effet.

La queue de Hayato percuta la poitrine de Imako de plein fouet, arrachant un cri de douleur à celui-ci. En haut, Tiniko et Katoshi étaient très inquiets pour leur ami. Tiniko se risqua à une question.

-Kyoshi, Katoshi, savez-vous ce qu'est Hayato exactement ? Je n'ai jamais vu un Matoran avec une queue, et encore moins en protodermis...

Katoshi voulut répondre, mais Kyoshi le fit à sa place.

-Votre ami est franchement dans de sales draps, on peux dire. Hayato fut autrefois un Matoran, mais il a était chasser et s'est retrouvé dans le désert, dans le désert de Bara Magna. Il a était élevé par les Vorox, et pour mieux ressembler à ceux-ci, ils s'est fabriqué une queue et se l'est greffée.

-Hum...c'est pour ça qu'il contrôle le sable, c'est parce qu'il fut élevé par des Vorox ?

-Sûrement.

Dans l'arène, Imako se releva difficilement. Hayato poussa un genre de petit ricanement avant de faire danser sa queue. Celle-ci fonça une nouvelle fois vers Imako, qui prit le soin d'éviter le coup. Imako se réfugia derrière une pierre de l'arène.

-Montre-toi Imako !

Oh non, Imako n'avait pas l'intention de se montrer. A moins que...oui ! Le dos de Hayato s'ouvrait à lui. Imako bondit, et, un sourire sur ses lèvres, repris sa hache et la lança dans le dos de Hayato.

Le gladiateur poussa un horrible cri de douleur, qui se transforma en cri de rage, puis se retourna vers Imako.

-Tu va payer !

La queue de Hayato fonça de nouveau sur Imako. Il voulut courir, mais le sable se déroba sous ses pieds: Hayato faisait en sorte qu'il glisse, pour qu'il se reçoivent le coup de queue.

Et Hayato l'emporta. Imako glissa et ne put que regarder, impuissant, la queue qui fonçait vers lui. Il eu un genre d'explosion, et le sable masqua la suite. Quand le nuage de sable disparut, on pouvait voir le dard de la queue de Hayato enfoncée dans la poitrine de Imako.

-Tu es fini, Imako. Le poison de ce dard s'introduis dans ton corps. Bientôt, ta vue se troublera, tu titubera, puis tu tombera devant moi. Et le mieux c'est que chacun des tes gestes ne feront que rependre un peu plus le poison dans ton corps.

Hayato se pencha vers Imako. Mauvais choix. Imako agrippa son épée, tombée de son fourreau, et l'enfonça dans le ventre Hayato. Le sang gicla. Hayato trébucha et poussa des cris de rages. Il se releva et fixa Imako avec des yeux emplis de haine.

-Toi, t'es mort.



Dernière édition par Dark Agora le Sam 27 Nov 2010 - 18:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan-Fiction] Bionicle Arena Battle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Blog] Nouveautés: Bionicle 6, en fan-fiction?
» [Fan-Fiction] Bionicle Show
» arena battle (en cours)
» [fan-fiction]BIONICLE les Titan de Lumière
» [Fan Fiction] BIONICLE 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Fan-Fics, Fan-Arts & Stop Motion-
Sauter vers: