AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Guide du photographe de sets et mocs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Guide du photographe de sets et mocs   Mer 27 Oct 2010 - 18:32

Bienvenue à tous dans ce nouveau guide exclusif à Bionicle Legends.

Cette fois-ci nous nous intéresserons à une activité importante qui se retrouve étroitement liée avec celle du "Moccing": la photographie . En effet, trop de fois j'ai vu des mocs qui semblaient bons mais qui étaient gâchés, voir ruinés à cause de photos prises dans la hâte, n'importe comment et sans vraiment réfléchir. Je me propose donc avec ce guide de vous apprendre les bases de la photographie qui vous seront utiles pour prendre en photos vos mocs ou sets. De la création d'un "studio photo" rudimentaire à la prises de photos originales en passant par le réglage de l'appareil en lui même, je m'efforcerais d'être le plus complet et précis possible pour vous faciliter la tâche. Et pour se faire je serais accompagné de Berix qui servira de modèle tout au long de ce tutoriel, alors elle est pas belle la vie ?

Il convient néanmoins de noter que le mieux dans l'apprentissage de la photographie n'est pas d'appliquer tout ce que vous aurez appris dans ce tutoriel en même temps, mais de façon progressive afin de vous améliorer au fur et à mesure.

PARTIE I: Les préparatifs

Tout a un début, et dans notre cas cela passe par une préparation rapide mais essentielle afin d'être sûr de pouvoir prendre ses photos dans de bonnes conditions sans être dérangé par des facteurs extérieurs.

1/ La mise en place du "studio" photo

Un des points primordiaux dans la prise de photos et qui est souvent laissé de côté est l'endroit où l'on prendra ses photos. En effet, le choix du lieu est déterminant dans le rendu des photos. Il y a deux points essentiels qu'il vous faut au moins respecter si vous voulez prendre des photos correctes: l'éclairage et le fond.

a) L'éclairage

Pour l'éclairage, il y a deux alternatives toutes simples à connaître: l'éclairage naturel de jour et l'éclairage électrique que vous utiliserez logiquement de nuit. Je favorise personnellement l'éclairage naturel et c'est aussi celui que j'utiliserais tout au long de ce guide, néanmoins vous trouverez plus bas des exemples utilisant un éclairage électrique. Quel que soit l'éclairage que vous choisirez, l'idée importante à retenir de cette partie est de ne PAS utiliser le flash de votre appareil photo et d'utiliser seulement une source de lumière naturelle ou artificielle. L'éclairage naturel étant logiquement lié à la position du soleil au cours de la journée, il est important de savoir dans quel lieu de votre maison ou appartement vous serez en mesure d'avoir le plus de lumière et aussi à quelle moment de la journée. Il est inutile par exemple de se mettre à faire des photos dans votre chambre vers 17H si le soleil est déjà couché. Néanmoins la lumière peut aussi être trompeuse de temps à autre, par exemple un temps un peu grisâtre d'hiver permet de faire des photos d'une très bonne clarté malgré ce que l'on pourrait penser. Il en va de même avec un temps trop ensoleillé qui pourrait faire apparaître l'ombre de votre fenêtre de manière disgracieuse sur votre espace photo. Une fois que vous aurez trouvé un endroit avec assez de lumière et qui ne nécessite pas de déplacer tout les meubles de la pièce vous pourrez commencer à établir votre "studio photo".

b) Le "studio photo"

En fait, il ne s'agit pas vraiment d'un studio photo mais plus d'un fond neutre pour prendre vos photos et ainsi mettre en avant vos personnages. Tout comme le flash de l'appareil qui est à proscrire pour ce qui est de la lumière, un fond rempli d'objets divers et inutiles à la compréhension du moc est aussi à éviter impérativement. Le pire dans ce domaine est de prendre directement vos photos sur votre bureau alors encombré de stylos, feuilles, pièces, et autres objets. Il faut bien comprendre que l'important quand vous prenez votre moc en photo, aussi évident que cela puisse paraître, c'est votre moc et rien d'autre. Or, en prenant des photos dans ce type d'environnement, vous pouvez être sûr que l'œil du spectateur (ceux qui regarderont votre moc) s'arrêtera sur tout ces objets qui entourent votre moc et qui nont aucun rapport avec lui, rendant ainsi plus dur la concentration du spectateur vis à vis de votre moc. Le fond neutre permet d'éviter ce problème de concentration en dirigeant tout de suite l'œil du spectateur vers votre création et rien d'autre, permettant ainsi de l'étudier plus facilement. Une fois cette idée acquise, il ne vous reste plus qu'à choisir le fond que vous emploierez. Plusieurs solutions sont envisageables: une grande feuille blanche, plusieurs feuilles collées ensemble ou encore un drap de couleur uniforme. En effet, même si personnellement j'utilise deux grandes feuilles blanches, un drap ou même une feuille de couleur unie (bleu, gris, etc) peut très bien faire l'affaire tant que la couleur choisie n'entre pas en conflit avec le moc. Par exemple,un drap noir peut être très intéressant pour photographier un moc blanc et ainsi jouer sur le contraste de couleur entre clair et foncé mais son utilisation se révèle peu judicieuse pour photographier un moc noir. Veuillez noter, néanmoins que si vous utilisez un drap, il faudra faire en sorte qu'il ne possède pas de plis afin de pouvoir "travailler" sur une surface lisse.

c) Vous savez désormais que pour prendre vos photos, il faut être positionné près d'une source de lumière et aussi posséder de quoi faire un fond neutre, néanmoins il se peut que même avec ces deux éléments en tête vous ne sachiez pas comment procéder afin d'établir un "studio photo" agréable à utiliser. Voici donc ci-dessous trois exemples concrets qui vous permettront de mieux visualiser des espaces photo qui ont fait leur "preuves".

-Mon installation photo


J'ai la chance d'avoir une grande pochette à dessin ce qui permet ainsi de former un angle droit à l'aide d'une caisse posée derrière la pochette. L'angle droit est un élément assez déterminant d'une installation photo, étant donné qu'il permettra de placer le "fond" sur le mur et aussi sur le sol. L'intérêt d'avoir un fond se propageant sur le mur et le sol en même temps permet ainsi de ne pas avoir de cassure au niveau de la liaison sol/mur. Mon fond se compose comme vous pouvez le voir de deux feuilles format "raisins" (50x65cm), l'une étant accrochée verticalement à la pochette à l'aide de patafix, même si du scotch fait aussi l'affaire. Vous remarquerez que la feuille placée au sol "chevauche" la feuille placée verticalement, cela me permettant ainsi de former une surface lisse entre les deux feuille et ainsi simuler le fait qu'il ne s'agit que d'une seule feuille. Voilà pour le fond en lui même, maintenant parlons de la source de lumière. J'utilise une source de lumière naturelle venant directement de la fenêtre placée sur le côté de mon fond ce qui me permet d'obtenir une bonne luminosité. Le principal inconvénient de mon installation vient au final de la position de la fenêtre par rapport à mon plan. En effet, étant positionné de côté mais surtout à la même hauteur que mon plan, la fenêtre éclaire mieux le côté gauche du moc selon certaines poses. Le problème pourrait être corrigé si la fenêtre était situé plus en hauteur par rapport à mon plan en fait. Néanmoins mise à part ce détail cette installation est tout à fait correcte.

-L'installation photo de Shaddow


Il s'agit plus ou moins du même style d'installation que la mienne mais avec quelques variables intéressantes à noter. Il y a tout d'abord deux variables qui rendent son installation plus simple à mettre en place que la mienne. En effet, Shaddow n'utilise qu'une feuille un peu moins grande que les miennes qu'il fixe sur le côté vertical de son lit tout en prenant soin à ce qu'une surface de la feuille touche le sol. Ceci permet d'avoir une liaison mur/sol harmonieuse étant donné qu'il s'agit d'une courbe parfaite tout en ne se compliquant pas la vie avec un nombre important de feuilles. Enfin, sa fenêtre est située en hauteur et en biais ce qui permet un éclairage plus complet de sa feuille. Les seuls défauts au final proviennent de la feuille qui se révèlera peut être plus fastidieuse à utiliser avec un Titan du fait de sa taille ainsi que le manque de confort du photographe qui devra se mettre à même le sol pour prendre certaines photos. Néanmoins cela reste une très bonne variante de mon installation qui se révèle plus simple à mettre en place et qui fonctionne aussi très bien avec une source de lumière artificielle.

-L'installation photo de Marek


Cette installation est différente des deux autres sur un point important qui est celui de la lumière. En effet, cette fois-ci il s'agit d'une installation se servant d'une lumière artificielle et non naturelle. Néanmoins comme l'a prouvé Marek avec les photos de ses mocs, il est tout à fait possible de faire des photos aussi bonnes, si ce n'est meilleures avec ce type d'éclairage. Cela demandera par contre une plus grande maîtrise des éclairages électriques mais permettra de ne pas dépendre du soleil. Pour ce qui est de l'installation en elle même, vous pouvez remarquer l'emploi de deux grandes feuilles, qui tout comme dans l'installation de Shaddow sont accrochées verticalement avec une surface qui occupe le sol, créant ainsi une courbe. Mais le plus important est ici la lumière qui provient d'une lampe munie de tubes fluorescents. Contrairement à une ampoule traditionnelle, il en sort une lumière sans "couleurs parasites" qui se révèle aussi être plus diffuse, limitant ainsi les ombres. Ce qu'il convient aussi de souligner c'est la direction d'où provient la lumière, dans ce cas-ci le "plafond" et non pas la gauche ou la droite. Cela permet de façon similaire à l'installation de Shaddow d'avoir une lumière qui se propage autour du personnage et non pas sur un seul côté de ce dernier. Marek utilise aussi un pied spécifique pour poser son appareil photo ce qui permet avant tout de stabiliser l'appareil et d'éviter les photos floues. Cela concerne néanmoins plus l'utilisation de l'appareil photo que l'installation en elle même.


Cette dernière installation conlue donc cette sous-partie concernant la mise en place de votre espace photo. Les choses importantes à retenir sont la présence d'une source lumineuse naturelle ou artificielle près de votre espace photo ainsi que l'emploi d'un fond de couleur neutre qui couvrira une partie du mur et du sol pour photographier votre personnage. Vous êtes donc prévenu, les photos prises avec un flash sur votre bureau non rangé sont à proscrire.

2/ Régler son appareil photo

Là encore, rien ne sert de se précipiter et de commencer à prendre des photos à peine l'appareil allumé. Je me concentre ici sur l'utilisation d'un appareil photo numérique et non d'une webcam ou d'un appareil photo reflex, le modèle que j'utilise étant le Pentax Optio M40. Néanmoins la quasi totalité des appareils photo numériques existant proposent les options dont je vais vous parler plus bas. Les réglages présentés ci-dessous se trouvent généralement dans le menu des options de votre appareil. Si l'appareil photo ne vous appartient pas directement, faites en sorte de régler l'appareil photo comme vous l'avez trouvé avant de le rendre, ceci vous évitera des problèmes si l'appareil sauvegarde vos modifications.

a) La qualité et la résolution des photos

J'ai la chance d'avoir un appareil photo qui me propose de choisir de façon indépendante la qualité de mes photos et leur résolutions. Néanmoins ce n'est pas tout le temps le cas, et le plus souvent vous pourrez juste changer la résolution de l'image. La résolution de l'image peut être traduite par le nombre de pixels en largeur et en longueur de votre image. Par exemple, un fond d'écran pourra avoir une résolution de 1024 pixels en longueur par 768 pixels en largeur. Bien évidemment une image faisant 600 pixels de longueur par 460 pixels de largeur sera plus petite. Plus petite aussi bien au niveau de la taille que du poids du fichier. Car en effet, le principal intérêt de modifier la résolution des photos prises par son appareil est d'avoir des photos possédant un rapport taille/poids/qualité intéressant.
Voilà le principal problème que je veux adresser avec ce chapitre car par trop de fois j'ai vu des photos d'une résolution énorme (du genre 5600 pixels par 3400 pixels) qui faisait 2 ou 3 Mo. Cela entraîne plusieurs problèmes:

-La qualité de la photo en elle même n'est pas spécialement meilleure. Une photo floue de 8 Mégapixels (nombre total de pixels dans l'image) ne sera pas moins floue qu'une de 2 Mégapixels.
-Le poids de la photo. Votre photo de 8 Mégapixels floue aura un poids de 3 Mo tandis que celle de 2 Méga en aura un de 300 Ko (ce sont des valeurs indicatives, cela ne correspond pas forcément au vraies valeurs). Il est vrai que les disques durs peuvent contenir de plus en plus de données mais ce n'est pas une raison.
-L'affichage de votre photo sur internet. Cela dépend des sites et des connexions internet mais une photo de 3 Mo prendra beaucoup plus de temps à charger qu'une photo de 300 Ko.
-L'upload sur internet. Idem que le point plus haut, transférer une photo de 3Mo sur internet vous prendra beaucoup plus de temps qu'une photo de 300Ko.
-Le nombre de photos que vous pourrez enregistrer sur la carte mémoire de votre appareil photo. Personnellement, j'ai une carte mémoire de 1Go qui me convient bien, mais pour ceux qui ont des cartes de 512 Mo ou inférieur à cela peuvent avoir des problèmes.

Cela donne des situations que j'ai vécu où je dois attendre 1 minute qu'une photo charge pour me rendre compte qu'elle est floue et n'a rien de spéciale et que surtout le résultat aurait été identique avec une photo d'une résolution moins importante qui se serait chargée en 5 secondes.


D'un côté une photo de 8Méga de l'autre la même mais de 2Méga

Personnellement, je ne vais pas mentir, je laisse toujours la résolution des photos au maximum de ce que propose mon appareil (8 Mégapixels) quand je prends les photos MAIS je les redimensionne ensuite pour qu'elles soient plus petites (environ 2Megapixels) et un poids entre 200 et 400ko au lieu des 2Mo habituels.


Ma photo de 8Méga après compression sur photoshop

Or, redimensionner ses photos quand l'on ne possède pas d'éditeur d'image pour le faire automatiquement, cela prend un temps fou. Un temps que l'on peut facilement gagner en changeant directement la résolution des photos prises par son appareil avant de commencer à prendre ses photos.
Tout est une question de juste milieu, autant il est inutile de prendre des photos de 10 000 Mégapixels, autant il serait bête de prendre toutes ses photos en 640 pixels par 480 pixels. En effet, malgré les défauts cités précédemment, une résolution un tant soit peu elevée permettra plusieurs niveau de zoom sur votre photo sans que celle-ci ne devienne trop flou ce qui permettra bien sûr de mieux discerner les petits détails de vos mocs si ils en ont. Il ne faut pas oublier aussi qu'une photo avec une résolution élevée pourra être utilisée de façon plus aisée dans un montage photo.
Enfin, il est à noter que la résolution est des fois indiquée en nombre de pixels en tout et non en terme de largeur/longueur. Par exemple sur mon appareil, voilà ce que ça donne: 640 (x480) / 1024(x768) / 2M / 3M / 4M / 5M / 8M... avec "M" voulant dire "Mégapixels". Donc la prochaine fois que vous vous apprêterez à faire des photos, demandez vous si c'est vraiment utile de les faire en 8Megapixels alors que 2 ou 3 Mégapixels sont tout à fait suffisants pour ce type de photos.

b) La balance des blancs

La balance des blancs permet à votre appareil photo de s'adapter au type de lumière environnante. De base votre appareil se réglera automatiquement mais là aussi vous pouvez régler tout ça. Les réglages de base permettent de choisir selon des luminosités prédéfinies (lumière du jour, ombre, tungstène pour les lumières électriques, etc...) mais vous pouvez régler vous même la balance des blancs, histoire de coller vraiment à la luminosité de votre espace photo. Pour cela rien de plus simple, choisissez l'option manuelle dans le sous menu des balance des blancs, faites en sorte de trouver un mur blanc ou autre de couleur blanche (si vous utilisez des feuilles blanches, pointez votre appareil vers elles) et selon les appareils photos vous devrez appuyer sur le déclencheur pour valider votre balance des blancs. Votre "photo" ne doit inclure que du blanc donc n'allez pas prendre un bout de mur blanc avec à côté une étagère en bois. Attention, si votre appareil sauvegarde le réglage de balances des blancs que vous avez effectué une après-midi et que la nuit tombée vous voulez refaire des photos, pensez bien à re-régler la balance ou à la remettre en automatique histoire de ne pas vous retrouver avec des photos aux couleurs toutes bizarres.


Balance des blancs en mode Auto, Soleil et Manuel

c) Correction IL ou indice de luminosité

Encore une autre option qui de base n'est pas "activée" dans l'appareil photo. Pour vulgariser, la correction IL permet d'éclaircir ou d'assombrir vos photos sans avoir à repasser derrière avec un éditeur d'image. J'utilise toujours la correction IL personnellement pour rendre mes images plus claires et effacer la transition entre les deux feuilles que j'utilise. Pour changer la valeur de la correction, réglée de base sur 0, allez sur l'option de correction puis réglez selon votre envie. Mon appareil permet de régler la correction IL entre -2 et +2 avec deux paliers entre chaque nombre et personnellement je règle mon appareil sur +0.7. Après j'ai l'impression que pour certaines couleurs comme le noir, changer la correction IL entrave la qualité si je puis dire de la couleur. Il en va de même si il fait un temps magnifique et que votre moc est blanc, en augmentant la correction, vous augmentez les chances que le blanc "brûle", en clair que la pièce perde toutes ses ombres et donc se cache dans le fond blanc.


Correction IL à 0 puis à +0.7

d) Régler les problèmes de flou

Ici il ne sagit pas d'une option mais juste de conseils. En effet, le flou vient majoritairement de l'utilisateur de l'appareil et non pas de l'appareil en lui même (malgré certaines problèmes liés à la mise au point sur lesquels nous reviendront plus tard). Les appareils numériques sont assez perfectionnés et la plupart offrent une aide pour corriger les mouvements qui entraînent le flou, mais néanmoins cela ne suffit pas des fois. Il n'y pas des tonnes de solutions, la principale étant de ne pas bouger ou de trembler lors de la photo, vous pouvez aussi retenir votre respiration ou vous adosser à une surface pour vous maintenir droit. Vous pouvez aussi mitrailler le déclencheur de votre appareil photo pour prendre un max de photos à la suite en espérant en avoir une qui n'est pas floue, néanmoins ce n'est pas spécialement la meilleure solution. Enfin, vous pouvez aussi vous servir d'un pied pour poser votre appareil comme vu précédemment avec Marek, néanmoins il faudra faire en sorte d'en acheter un compatible avec votre appareil, à moins de pousser le vice jusqu'à en faire un en Lego mais là c'est à vous de voir. Je pense aussi que le fait de prendre couramment des photos permet de s'habituer au maniement de l'appareil. Enfin, ne vous fiez jamais trop à ce que vous montre l'appareil une fois la photo prise, il ne faut pas hésitez à aller la voir en détail dans la "galerie" de votre appareil et zoomer dessus pour voir si vous observez du flou sur les rebords des pièces. Une miniature étant logiquement plus petite il est normal de ne pas apercevoir de flou sur ses photos quand l'appareil vous la montre.

e) Les batteries

Cela dépend bien sûr des appareils photos mais dans tout les cas vous aurez besoin d'un moyen pour faire marcher votre appareil. Si il s'agit de piles, préconiser l'utilisation de piles rechargeables avec le chargeur qui va avec quitte à faire, cela vous permettra d'économiser pas mal d'argent je pense. Si il s'agit d'une batterie (au lithium par exemple), normalement pas de problèmes, étant donné que le chargeur est souvent vendu avec, sinon vous savez ce qu'il vous reste à faire. Les batteries sont plus pratiques même si au bout d'un certain temps d'utilisation (au moins un an et plus) il est possible qu'elle dure de moins en moins longtemps. C'est le cas de ma batterie qui avant pouvait tenir une après-midi sans avoir besoin d'être rechargée et qui maintenant tient 15/20 min au mieux. Dans ce cas là, à moins d'aller voir un revendeur spécialisé pour en racheter une ou d'aller vous renseigner là où vous avez acheter l'appareil en premier lieu, je ne vois pas beaucoup de solutions. Enfin, le dernier cas et aussi celui dont je me sers en ce moment c'est l'adaptateur secteur. Vous savez ce gros bloc noir avec une grosse prise d'un côté et une petite prise ronde de l'autre? Je ne pourrais pas vous dire si l'adaptateur est vendu avec l'appareil même si je pense que oui, personnellement j'ai remarqué que l'adaptateur secteur de mon baladeur cd marchait parfaitement. C'est une bonne solution je pense étant donné que vous n'avez aucune limite de temps et que comme de toute façon vous ne bougerez pas de devant votre espace photo, pas besoin de transporter l'appareil.


Batterie au lithium avec son chargeur d'un côté et adaptateur secteur de l'autre

Voilà qui conclut cette sous-partie, un poil plus technique que la première et que celles qui vont suivre. J'ai tenté de faire de mon mieux pour rendre le tout compréhensible mais si vous avez des questions, n'hésitez pas. Maintenant que votre appareil et votre espace photo sont fin prêts, on va pouvoir passer aux photos en elles mêmes.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.


Dernière édition par Loserkiller le Mer 17 Nov 2010 - 20:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Mer 27 Oct 2010 - 18:34

PARTIE II: Prendre des photos

Un nom de partie bien simple, mais c'est avant tout pour ça qu'on est là. Allez prenez votre plus beau moc, il est temps de lui donner vie à travers vos photos.

1/ Les bases d'une galerie photo

Cette sous-partie va servir avant tout à cerner ce qui fait les bases d'une galerie photo de moc complète et comment y parvenir.

a) La mise au point

Ce chapitre de la mise au point aurait peut être plus eu sa place dans la sous-partie précédente néanmoins comme elle entre en compte au moment de faire la photo avec le personnage posé sur l'espace photo, j'ai pensé plus utile de la mettre dans cette sous-partie.

La mise au point pour vulgariser, c'est "l'élément" que va choisir de mettre en avant votre appareil photo. La mise au point est faite automatiquement par l'appareil (c'est ce qu'on appelle l'auto focus) même si certains appareils proposent de la faire manuellement néanmoins je n'aborderais pas ce point ici. Un exemple concret, si vous faites que votre personnage brandit son épée et que vous prenez une photo avec votre appareil assez proche de l'épée, votre appareil fera la mise au point sur l'épée, rendant un peu flou le reste du personnage qui se trouve derrière.


Mise au point sur la lame dorée

C'est tout à fait normal et cela donne un aspect sympa à vos photos, néanmoins il arrive que l'appareil fasse une mise au point bidon. Un exemple classique, votre moc est de face, vous prenez une photo et votre appareil à fait la mise au point sur le mur derrière lui, rendant ainsi tout votre personnage flou. Je suis assez incapable de vous expliquer pourquoi certains appareils font ça n'ayant jamais eu ce type de problème. Je pense aussi qu'un fond de couleur neutre doit déjà améliorer les choses. Néanmoins si ce n'est pas le cas voici quelques conseils pour éviter ce genre de désagrément avec un personnage flou et un mur qui ressort clair comme de l'eau de source:

-Assurez vous que votre appareil soit bien réglé sur la mise au point automatique.
-Si c'est le cas, avant de prendre votre photo appuyez doucement sur le déclencheur, sans prendre de photo. Sur mon appareil, cela permet de faire la mise au point, celle-ci est alors représentée par un rectangle qui se positionne sur l'image que vous pointez. Assurez vous bien sûr que le rectangle est sur votre moc et prenez votre photo.
-Si cela ne marche pas vous pouvez changer la mise au point pour le mode Macro.

Le mode macro (représenté par une icône de fleur, regardez sur les boutons de votre appareil ou à côté pour l'activer) permet de faire une mise au point "plus près" de l'objet. Par exemple, il est utilisé couramment pour faire des photos très nettes et précises d'insectes de très petites tailles. Si je reprends l'exemple du personnage qui brandit son épée, mais que je le prends en mode macro, la différence entre l'épée claire et nette et le reste du personnage flou aurait été encore plus présente. Je pense donc qu'en passant directement en mode macro, tout en conservant une photo d'ensemble du personnage vous arriverez à le prendre en photo sans qu'il soit flou contrairement au fond. Le mode macro a sinon, comme je vous l'ai dit, d'autres utilisations, je m'en sers par exemple pour prendre de très près les têtes de mes personnages.


D'un côté, une mise au point macro de tout le personnage et de l'autre seulement sur l'épée

b) Bien encadrer ses photos

C'est une idée toute simple et pourtant souvent mise de côté: quelque soit le type de photos ou l'angle que vous prenez d'un personnage, faites en sorte que ce dernier "entre" entièrement dans la photo. Il s'agit vraiment de la première règle que j'ai à donner quand aux photos en elles même et ce n'est franchement pas la plus compliqué. Faire des photos rapprochées de vos personnages n'a pas grand intérêt, tout d'abord car bien évidemment cela coupe une partie du personnage et que deuxièmement, si l'on veut voir une partie de façon plus précise, il suffit de zoomer sur la photo pour la voir. A moins de mettre en avant des poses dynamiques, et encore, il n'y a vraiment pas d'intérêt à charcuter vos mocs avec ce type de photos.


Dans le même registre, la position du moc sur votre espace photo est importante. Le cas le plus courant est celui des mocs de type Titan. En effet, si vous mettez votre moc très proche du rebord de votre espace, vous serez beaucoup plus limité quand vous voudrez le prendre entièrement en photo, étant même obligé de prendre de qui entoure votre espace photo. Pour remédier à cela, le mieux c'est de caser le moc au fond de votre espace photo, le plus près de la courbe de transition mur-sol. Ce conseil est surtout utile quand vous désirez prendre des personnages de taille importante et dans des angles un peu spéciaux.


Sur la première photo, le moc est à l'extrémité de mon espace photo tandis que sur l'autre il est tout au fond


c) Comment organiser sa prise de photos

Ce chapitre va vous apprendre à vous organiser pour mener à bien votre session photo et ainsi obtenir un résultat proche de ce qui sera posté sur le forum. Tout d'abord assurez vous que votre moc est complet, positionnez le bien droit sur votre espace photo ou alors dans une pose un tant soit peu décontractée mais néanmoins "neutre". Les premières photos que vous ferez feront parties du "turn-around".
Un turn-around est un ensemble de photos qui présentent le modèle à 360°. C'est à dire pour simplifier: une photo de devant, de 3/4 droit, coté droit, 3/4 arrière droit, dos, 3/4 arrière gauche, coté gauche et enfin 3/4 gauche, soit un total de huit photos que vous pourrez retrouver au début de la galerie de Berix ici par exemple. Bien sûr vous n'êtes pas obligé de faire autant de photos, néanmoins un minimum d'une photo de face, de 3/4, de coté et de dos est plus que requis. Après c'est à vous de voir selon l'aspect du moc aussi, mais au final quelque soit son design le turn-around est un élément essentiel d'une galerie photo. Cela pour la bonne raison qu'il permet d'observer le moc dans une posture neutre sous différents angles et ainsi de pouvoir observer les détails de la construction. Le turn-around permet donc d'analyser le moc en lui même sans aucun artifices qui pourrait troubler le jugement du spectateur (par exemples l'emploi d'angles avantageux qui cachent des failles dans le design). Je n'ai pas de conseils précis à donner pour le turn-around étant donné qu'il s'agit de photos somme toutes simples à faire, arranger vous néanmoins pour prendre des photos bien droites de vos mocs.


Quelques photos faisant parti d'un turn-around

Après le turn-around, personnellement je prends en photo les mécanismes si le moc ou le set en a, histoire d'être débarrassé pour la suite de la galerie. Mais mécanismes ou pas, le plus important après le turn-around, c'est que vous pouvez enfin exprimez votre créativité avec votre personnage en lui donnant les poses que vous voulez. Je ne vais pas vous donner des conseils sur les poses en elles mêmes qui au final constituent un travail très personnel entre le mocceur et son personnage mais plus sur la manière de prendre en photo ces poses. Comme on l'a vu plus haut dans le turn-around, au final l'action du photographe consistait juste à tourner le moc pour prendre en photo les différents angles. Ce sera encore le cas pour les poses, étant donné qu'en effet il est plus facile de tourner le moc pour prendre en photo un angle voulu, plutôt que de tourner soi même autour du moc ce qui est en fait totalement bête étant donné que votre fond neutre lui ne bouge pas. Néanmoins n'allais pas imaginer que le photographe doit agir tel une statue inflexible. Vous devrez en effet donner un peu de votre personne si je puis dire pour des fois prendre des photos vue de haut (plongée) ou de bas (contre plongée) de votre moc ou encore d'autre photos qui requièrent de bouger votre appareil photo un peu autour du moc. C'est dans ces cas là qu'avoir un pied peut se révéler gênant. Une fois ça acquis c'est à vous de jouer en posant votre moc de diverses façon et en variant les angles. Tout comme le turn-around il est en effet intéressant d'avoir deux photos par poses, chacune sous un angle différent histoire de mieux visualiser le moc.


Quelques photos de poses

On approfondira ce point par la suite mais au final les photos doivent aussi refléter ce que vous voulez montrer du moc. Ce n'est par exemple pas très judicieux de baser toutes ses poses autour des bras si ceux-ci sont mal articulés ou vides. Néanmoins il faut garder à l'esprit que vos photos et plus particulièrement les poses que vous ferez avec vos mocs ne doivent pas faire office de cache misère mais plutôt montrer votre création de la meilleure façon qu'il soit. Enfin, n'ayez jamais peur de trop en faire quand vous poser votre modèle, les poses doivent vraiment se démarquer du turn-around, il serait bête d'avoir des poses qui n'ont aucun dynamisme avec un moc aussi droit qu'un bâton. Le nombre de poses que vous ferez dépend entièrement de vous, de l'inspiration que vous avez, du temps que vous aurez à consacrer au moc ou enfin du moc en lui même. Effectivement, si le moc est peu articulé il y aura sûrement peu de poses intéressantes à faire ce qui d'ailleurs est à rapprocher des mocs de types véhicules, comme par exemple une moto qui au final est virtuellement impossible à poser.

Après le turn-around et les poses, je prend généralement une photo du masque de mon moc en gros plan mais cela reste un choix assez personnel. Vous pouvez considérer que votre session photo est finie dès que vous avez fini de prendre en photos les poses de votre moc.

d) Les petits riens qui gâchent une session photo

Le titre de ce chapitre peut sembler bizarre mais il n'en est rien. En effet, il y a des choses à prendre en compte qui passent facilement inaperçu lorsque l'on est très concentré derrière son appareil.

-Le syndrome de la tête trop haute: Il arrive que sur les photos de face de vos mocs, ces derniers aient la tête qui regarde légèrement en l'air malgré que face à vous ils semblent regarder droit devant eux. Cela peut être gênant mais n'est pas très compliqué à régler, il suffit simplement de baisser légèrement la tête de votre moc est le tour est joué.


-Le syndrome de la pièce mal enfoncé: C'est un classique qui n'en reste pas moins très agaçant, celui de la pièce mal enfoncée où qui dépasse un peu et que vous ne remarquez que dix poses plus tard ou pire, une fois la session photo terminé. Sur Berix, rien de très grave mais sur un moc essentiellement composé d'éléments custom, cela peut se révéler particulièrement gênant et encore plus frustrant si l'on décide de refaire les photos avec les pièces bien en place par la suite. Une grosse perte de temps pour quelques pièces mal enfoncée, dans ce cas là pas de solutions miracles, c'est à vous d'être vigilant. D'autant plus vigilant si vous savez que certaines parties/pièces de votre moc ne tiennent pas bien.


-Le syndrome de la chute: Cas assez précis qui se remarque essentiellement lors du turn-around et sur les photos de profil du moc. Faites bien attention à ce que votre moc se tienne bien droit comme un "i" sinon il se pourrait qu'il soit légèrement incliné vers l'avant donnant l'impression qu'il est en train de tomber. Là encore, c'est souvent quelque chose que l'on remarque après coup et qui peut dès fois se retrouver sur des poses hors turn-around.


-Le syndrome de la partie qui rend mal: Il s'agit d'un cas assez différent des autres étant donné qu'il concerne avant tout les angles que vous choisirez pour prendre en photo vos mocs. Il arrive en effet très souvent qu'une pose rende super bien dans un angle précis mais que dans un autre angle, un élément du moc rende mal. Un exemple assez répandu, un bras qui rendait parfaitement bien dans un angle mais qui dans l'autre semble être tout droit ou juste trop éloigné du corps. En soit ce n'est pas un gros problème, puisqu'il vous suffira de changer la position de la partie qui pose problème pour que l'ensemble de la photo soit plus agréable à regarder.


La pose dans un premier angle, puis dans un second avec le bras droit qui rend mal et avec le bras modifié

e) Portrait ou paysage

Ce chapitre portera sur l'usage des deux types de formats en photo, d'un côté le portrait vertical et de l'autre le paysage horizontal. C'est avant tout une question de sens mais la question qui peut se poser c'est celle de savoir quel format utiliser pour ses photos. Et bien, cela dépend de plusieurs facteurs comme tout d'abord le moc que vous allez prendre en photo. Si le moc est long il faudra utiliser le format paysage pour les photos de côtés et certaines de 3/4 mais si le moc est en longueur (ce qui est le cas de la majorité des mocs bipèdes) alors le format portrait conviendra très bien. Globalement, le format portrait est celui que vous utiliserez le plus souvent mais pour certaines poses il faudra y réfléchir à deux fois. En effet, pour des poses dynamiques plus dans la longueur il faudra opter pour un format paysage. Bien évidemment, rien ne vous empêche de prendre une photo en mode portrait mais vous risquez de devoir vous éloigner pour prendre le moc entièrement en photo, ce qui va résulter en deux grand espaces vides au dessous et en dessous du moc. Ce qui au final n'est pas spécialement conseillé, le but étant que votre moc soit le plus présent sur la photo.


Un exemple de pose qui rend mieux en mode Paysage plutôt qu'en mode Portrait

D'ailleurs, sur ce point n'allez pas non plus faire des photos super rapprochées du moc, un peu d'espace autour de votre création permet "d'aérer" cette dernière et permet au yeux de mieux la discerner. Pour continuer sur ce qui a été dit plus haut, il en va de même avec des photos de type portrait que vous pouvez prendre format paysage, cette fois-ci vous aurez deux grands espaces vides sur les côtés du moc et vous aurez aussi l'impression que ce dernier est écrasé, le tout perdant en dynamisme.


Un exemple de pose qui rend mieux en mode Portrait plutôt qu'en mode Paysage

Au final le choix du sens de la photo est primordial, même si la majorité du temps le format portrait conviendra très bien, il est bon de se poser des questions pour savoir quel format sera le plus adapté à certaines de vos poses.

Voilà pour les bases d'une galerie photo, si l'on excepte la mise au point qui reste un aspect assez "technique" l'important à retenir est que votre galerie devra contenir un turn-around ainsi que diverses poses prises sous différents angles.

2/ Raconter une histoire à l'aide de l'image

Nous avons déjà vu quelques façons de diversifier vos photos en changeant les poses et les angles (de profil, de 3/4, etc). Nous allons continuer dans cette voie là avec d'autres astuces et prises de vues.

a) Angles de vues

-La plongée: Cet angle de vue consiste à prendre en photo votre personnage vu de dessus et de façon inclinée afin que la tête de votre personnage paraisse plus grosse que le reste de son corps. Avec la plongée, le spectateur se retrouve au final au dessus du personnage, le surplombant, un peu comme si vous regardiez un enfant de 3 ans debout.


-La contre plongée: L'inverse de la plongée, cette fois-ci la photo sera faite de "dessous" tout en étant incliné rendant les pieds de votre personnage plus gros que la tête. A l'inverse de la plongée, la contre-plongée à pour effet de mettre le spectateur dans une position où c'est lui qui est surplombé par le moc et donc se retrouve en dessous. Idem que de se retrouver nez à nez avec une personne de 2 m dans la rue.


-L'angle incliné: Je pense qu'il n'y a pas besoin de beaucoup d'explications pour celui-ci. Cela consiste à incliner légèrement votre appareil vers la droite ou la gauche puis à prendre la photo. Cela permet au personnage d'être lui même incliné conférant une impression de dynamisme à la pose. Cela est aussi bien utile si vous avez du mal à ce que votre moc rende bien dans un des deux formats portrait ou paysage, l'angle incliné s'inscrivant alors comme une alternative intéressante.


b) Le sens des photos

Vous avez vu plus haut trois types d'angles de vues un peu plus spéciaux que les habituels angles autour de votre personnage, néanmoins il faut savoir que ces angles peuvent être interprété par l'œil et le cerveau humain d'une façon bien précise. Ces angles peuvent ainsi définir facilement la mentalité ou le caractère de votre personnage. C'est un jeu à double tranchant comme vous allez le voir dans ce chapitre et donc c'est pour ça qu'il faut utiliser avec parcimonie de ces angles.

-La plongée: Comme vu précédemment, la plongée permet de placer le spectateur au dessus du moc, le surplombant. Cela à pour effet de rendre le moc moins impressionnant, étant donné qu'il est vu de haut. Cela donne aussi un air un peu pitoyable voir pathétique au moc étant donné qu'il est vu de haut, un peu comme si tout les malheurs du monde lui tombait dessus et qu'il n'avait aucun moyen de s'en échapper. Si vous couplez la plongée avec une pose adéquate, du genre au sol en train de se tenir les mains, c'est effet garanti. C'est pour cela qu'il ne faut pas abuser de la plongée car même si elle permet de diversifier vos angles de vues, si vous prenez toutes vos photos en plongée au final votre moc n'inspirera pas du tout le respect et au final sera vu comme un être malchanceux voir inférieur. Cela et le fait bien sûr qu'une plongée ne permet pas de discerner de façon détaillé tout les éléments du moc.


-La contre plongée: Ici c'est l'inverse qui se produit, en prenant en photo votre moc ainsi vous lui donner une très forte importance, étant donné qu'au final le moc "regarde de haut" le spectateur. Cela à pour effet de donner de l'importance au moc et de montrer que ce n'est pas un rigolo, et que visiblement il faut s'en méfier, voire tout simplement le respecter. La contre plongée est particulièrement utile pour mettre en avant ses moc de type Titan et renforcer leur carrure. Cette fois-ci bien sûr, pas de chance que le spectateur prenne votre moc pour un pauvre malheureux mais néanmoins prendre toutes vos photos en contre plongée n'est pas spécialement plus intéressant. En effet, si toutes vos photos sont comme ça, le spectateur va vite se lasser de votre moc que vous aurez au final rendu un tant soit peu "prétentieux" à grand renforts de contre plongée. Et là encore, cet angle de vue n'aide pas au discernement des formes du moc.


-L'angle incliné: Il n'y a pas spécialement d'interprétation ici (ou tout du moins pas à ma connaissance), néanmoins il s'agit aussi d'éviter les abus. Tout d'abord faites attention à ne pas trop incliner vos photos, cela les rendra vite incompréhensible et obligera celui qui regarde vos photos à tourner sa tête pour essayer de comprendre quelque chose. De façon plus générale, les angles inclinés trop brusques donneront surtout l'impression que votre personnage est en train de tomber vers la gauche ou la droite, donnant à votre image un sentiment foutraque, peu solide et "casse-gueule".


-La direction du regard: Il ne s'agit pas d'un angle à proprement parlé mais direction où regarde votre personnage peut être intéressante à analyser. Si il regarde vers la gauche, cela signifie qu'il regarde vers le futur, l'avenir, cela signifiera que c'est un personnage toujours prêt à foncer ou tout du moins à avancer. Au contraire si il regarde vers la droite, c'est alors le passé qu'il observe, et cela peut impliquer beaucoup de choses. Le personnage est il nostalgique ou mélancolique d'une époque révolue ? Est t'il faible ou a t'il peur d'avancer vers l'inconnu ? A t'il quelque chose à se reprocher par rapport à ses actions passées ? Encore une fois, il ne faut pas abuser d'une de ces directions mais globalement cela n'a pas beaucoup d'importance. En effet, autant avec une plongée, le cerveau humain va vite interpréter le fait d'être dominant par rapport à votre moc autant dans le cas de la direction du regard, peu de gens le remarqueront, à moins que les poses ne complètent le regard.


Bien sûr, le pire étant de cumuler les angles tel une combinaison mêlant une plongée extrême ainsi qu'une inclinaison très forte le tout résultant en des photos incompréhensibles.

Voilà qui conclut ces deux chapitres portés sur les angles ainsi que leur sens. Personnellement, j'utilise plus ces angles pour diversifier mes photos que pour leur donner un sens profond. Mais néanmoins cela peut être très utile quand vous avez vraiment envie de faire ressortir un aspect, un caractère de votre personnage.

c) Raconter une histoire avec ses photos

On a vu plus haut comment définir les traits de caractères de son personnage à l'aide des angles mais au final cela peut très bien être fait à l'aide des poses en elle même. En effet, la plupart des poses que les mocceurs font sont souvent des poses guerrières montrant le moc en train d'attaquer ou autre.


Un exemple typique

Mais vous pouvez aussi faire des poses plus spéciales qui définissent un trait de caractère de votre moc. Pour citer quelques exemple, le Matoran qui se tient le ventre avec le dos légèrement incliné peut sous entendre que c'est un Matoran gourmand, au contraire d'un Toa qui accroupi, la main sur le bas de son masque analyse la scène et fait ainsi part de ses talents d'observateur. On peut aussi penser, à un personnage plutôt lâche qui accroupi se tient les mains afin de se faire épargner ou encore un Matoran qui effraie un de ses amis en levant très haut ses bras. Il s'agit avant tout de jouer avec le langage du corps ici, étant donné qu'avec la majorité des mocs portant un Kanohi vous ne pourrez pas jouer sur le langage du visage si propre à l'être humain. Je n'ai donc pas spécialement de conseils à donner, c'est avant tout à vous de connaître le caractère de votre personnage et de faire selon afin de diversifier vos galeries photos. En conclusion, n'hésitez pas à faire des poses qui sorte de l'ordinaire!


Plusieurs photos décrivant une scène avec l'utilisation d'angles et de poses diverses en rapport avec l'action et le personnage


Vous l'avez compris, les angles et les poses sont entièrement liés et c'est cela qui fera la force de vos photos, votre façon de montrer votre mocs au yeux des autres, de lui donner vie à travers l'image. Vous savez ce qu'il vous reste à faire maintenant.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.


Dernière édition par Loserkiller le Mer 27 Oct 2010 - 18:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Mer 27 Oct 2010 - 18:34

PARTIE III: Post-Traitement

Le post-traitement c'est tout ce qui concerne l'étape entre le moment où vous transférez vos photos sur votre ordinateur et où vous les poster sur le forum.

a) Redimensionner ses photos

C'est une étape qui peut être utile pour ceux qui auraient enregistré leur photos en 8Megapixels par exemple et voudrait les redimensionner pour les rendre plus petite. Ici, je n'aborderais que le redimensionnement via le programme Paint qui est fournit d'office avec tout les ordinateurs équipés de Windows.

-La première chose à faire c'est de trouver l'image que vous voulez redimensionner, faire un clic-droit dessus et choisir "ouvrir avec" et cliquer sur Paint.
-Vous pouvez aussi ouvrir Paint d'abord puis ensuite choisir votre images en cliquant sur "Fichier" puis "Ouvrir" dans le menu de Paint.
-Ensuite, cliquez sur "Image" dans le menu puis sur "Étirer/Incliner".
-Dans la section "Étirement" tu peux changer les dimensions en largeur et longueur de l'image en pourcentages. Par exemple, si vous entrez 50 dans les deux espaces, vous redimensionnerez l'image de moitié.
-Toujours faire attention à entrer la même valeur dans largeur et longueur au risque de se retrouver avec un étirement tout moche.
-Une fois que c'est fait, clique sur "Ok" puis sur "Fichier" et "Enregistrer".
-De base ton fichier va être enregistré en .jpg, si tu veux conserver une qualité supérieure, fais "enregistrer sous", change ou non le nom de ton fichier et change le "type" en .png.

Ce mini-tuto Paint a été fait sur Windows XP mais je pense que la majorité de ces fonctionnalités peuvent se retrouver facilement sur la version Paint de Windows Vista ou Seven. A noter que si vous voulez des illustrations pour ces étapes, je vous renvoie à la section "Insérer une image dans son message" du guide de l'utilisateur du forum.

b) Pivoter ses photos

Il arrive que les photos prises verticalement ne sois pas pivoté automatiquement par votre appareil. Pour se faire, une fois que vous avez transféré vos photos, double cliquez sur l'une d'entre elle, cela ouvrira "l'aperçu et télécopie des images" de Windows. Cliquez sur l'une des deux icônes avec les deux triangles et la petite flèche pour faire pivoter votre image dans le sens que vous voulez. Et c'est tout, votre image sera enregistrée automatiquement.


c) Uploader ses photos

Je recommande personnellement de se créer un compte Brickshelf et d'aller uploader ses photos là bas, ceci permettra de crée des dossiers et des sous-dossiers afin de mieux organiser ses galeries de photos et surtout de ne pas uploader ses photos une par une. Vous pouvez retrouver le guide de l'utilisateur de Brickshelf ici.
Si vous uploadez sur Brickshelf je vous conseillerai néanmoins de bien choisir la première photo de votre galerie photo. En effet, comme on l'a vu plus haut, votre première photo est censé être la première photo du turn-around, celle de face or cela n'encourage pas vraiment à aller visiter votre galerie quand celle-ci se retrouve au milieu de toutes les galeries récentes de Brickshelf. Le conseil que je donne donc, c'est que avant d'uploader, faites un petit tour dans votre galerie photo et choisissez l'image que vous préférez dans les poses que vous avez faites, la photo qui en jete le plus pour vous.
Renommez cette photo de "0" (par exemple mon appareil nomme mes photos ainsi 'IMGPXXXX" avec X étant des chiffres, je renomme donc la première photo de ma galerie en "IMGP0000" pour qu'elle soit placée en première). A noter que vous pouvez aussi renommer vos photos mais dans ce cas là faites bien attention à mettre des nombres à trois chiffres tel "001". En effet, si vous écrivez simplement "1, 2, 3,..." une fois arrivé à 10 vous remarquerez que les photos s'embrouillent et sur Brickshelf cela donnera " 1, 10, 11, 12, 2, 3", soit une galerie photo dans le désordre.
Une fois ça fait vous aurez une première photo de galerie qui donne envie et qui donc sera la photo utilisée en miniature sur la page principale de brickshelf, de quoi attirer plus de monde.

Nous allons maintenant voir comment uploader une image sur un hébergeur d'image. Il en existe des tonnes, pour mon exemple je vais choisir Xooimage puisqu'il est très simple d'utilisation.


-Rendez vous sur xooimage.com/fr/
-Entrez le code qui s'affiche dans le petit rectangle blanc.
-Cliquez sur parcourir, une fenêtre affichant les fichiers et dossiers de votre ordinateur s'ouvre.
-Choisissez le fichier que vous voulez uploader et clique sur "Ouvrir".
-Cliquer sur Envoyer et attendez que la page charge.
-Double cliquez sur le lien de la "case" Lien direct pour le sélectionner.
-Faites clic-droit sur votre souris "copier" ou la combinaison de touches "ctrl+c" pour copier le lien
-Faites clic-droit "coller" ou "ctrl+v" pour coller le lien dans votre message.


Voilà qui conclut cette partie, je suppose que vous savez poster un message sur le forum, et si ce n'est pas le cas suivez le guide, mais bon vous devriez pouvoir vous débrouiller seul maintenant.

PARTIE IV: Prendre en photo les instructions de son moc (Bonus!)

En fait, prendre des instruction est beaucoup moins compliqué qu'il n'y parait.

-Démontez votre moc par parties (corps, bras, jambes, tête,...).
-Prenez une de ces parties et prenez une ou deux photos de l'ensemble
-Démontez une pièce et reprenez une photo
-Démontez une autre pièce et reprenez une photo
-Et ainsi de suite
-...
-Une fois une partie terminée, prenez en une autre et recommencez l'opération. Pour les parties types bras/jambes, vous pouvez encore diviser les parties en trois (ex: cuisses, jambes, pieds). Si vos bras/jambes sont symétriques, il suffit de prendre en photo les instructions d'un seul bras/jambes.
-...
-Fini !

Et oui, rien de très compliqué comme convenu, pas de réglages spéciaux pour l'appareil ou quoi que ce soit. En fait, l'idée c'est bel et bien de démonter le moc au fur et à mesure et prendre différentes photos tout du long. En effet, il ne vous restera plus alors, qu'a regarder la galerie dans le sens inverse (de la fin vers le début) pour voir le moc se construire petit à petit, un peu comme, et bien des instructions! C'est sûr, c'est une technique un peu archaïque et il y a sûrement moyen de faire quelque chose de plus fin ou recherché mais personnellement cela permet aussi de gagner du temps sans trop se prendre la tête. Et si vos photos sont assez claires, vous n'aurez aucun mal à remonter vos mocs par la suite.


Bon et bien, quelques pavés plus tard nous y voici, la fin de ce tutoriel photo. J'espère que vous l'aurez appréciez et bien évidemment si vous avez des questions, n'hésitez pas. Et je me permet aussi de rappeler une seconde fois que l'idée n'est pas d'appliquer tout ce que vous avez lu ici en même temps mais plutôt d'appliquer les conseils donnés dans ce tutoriel de façon progressive tout comme la lecture de ce guide qui au final peut se faire en plusieurs fois, au rythme des parties.

Et maintenant il ne me reste plus qu'à espérer que dans un futur proche toutes les galeries photos soient dignes des mocs qu'elles représentent !

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Mer 27 Oct 2010 - 19:41

Ouah j'ai mal au yeux avec ces trois gros pavé x.x
Mais je trouve que ce guide m'a été très utile, et j’espère qu'il le sera autant pour les autres mocceur, car il est très bien rempli, très détaillé, du bon, très bon boulot en somme, et pas en vain je pense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
john_ee
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 22
Localisation : Corus Magna

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Mer 27 Oct 2010 - 20:48

Tutoriel très intéressants. J'ai lu un peu vite-fait, même si je reprends déjà certains de ces conseils, c'était pas de refus. M'enfin pour studio photo est un peu petit, faudrait que j'en refasse un (pourquoi j'ai jeté l'immense feuill blanche qui était avec le Tahu est carton >.<)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thebionicle57
Vétéran récompensé
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 20
Localisation : Errant dans l'Univers

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Jeu 28 Oct 2010 - 9:09

merci pour les infos, certaines je l'ai connaissait mais d'autres non
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john_ee
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 22
Localisation : Corus Magna

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Jeu 28 Oct 2010 - 18:47

J'aimerai connaître votre avis sur quelques choses. Est-ce que vous pensez qu'on éclairage comme celui juste après suffit pour prendre de bonne photos ?


Et j'aimerai savoir, quel est le défaut du flash, pourquoi ne pas l'utilisez ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Jeu 28 Oct 2010 - 18:54

Pour l'éclairage, c'est peut-être un chouïa sombre ...
Pour le flash, ça fait des reflets tout moches sur les pièces, et on ne vois presque plus rien ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
_shaddow_
Équipier de Lhikan
avatar

Nombre de messages : 2411
Age : 27
Localisation : Aux côtés de Lhikan, combattant le Kanohi Dragon

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Jeu 28 Oct 2010 - 19:00

Le flash possède la mauvaise tendance de modifier les couleurs et les rendre un peu différentes. une photo naturelle sans flash est beaucoup plus agréable à l'oeil qu'avec, la plupart du temps du moins.

_________________
Servers are Chaos, Chaos is power, power is enriched by the heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blop
Recrue en fin de formation
avatar

Nombre de messages : 82

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Ven 29 Oct 2010 - 10:35

C'est un très bon guide^^.
Perso si j'ai le temps(et si vous voulez)je rajouterai un catégorie de retouche en photoshop^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thebionicle57
Vétéran récompensé
avatar

Nombre de messages : 1742
Age : 20
Localisation : Errant dans l'Univers

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Ven 29 Oct 2010 - 15:15

pourquoi pas... et pis c'est pas obliger photoshop quand meme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Loserkiller
Esprit Divin
avatar

Nombre de messages : 5682
Age : 28
Localisation : Autour de Mata-nui.

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Sam 30 Oct 2010 - 15:13

Le mieux John-ee est encore de faire des essais et de voir le rendu de tes photos, et en fonction changer l'inclinaison de la lumière ou en rajouter. Après le flash selon sa puissance à tendance à "brûler" les couleurs et à surtout donner un aspect non-naturel très peu agréable au photos.

_________________
~Administrateur de Bionicle Legends, Galidor Legacy, du Frost Fan Club et concept designer de Bionicle BOLT.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john_ee
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 22
Localisation : Corus Magna

MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   Sam 30 Oct 2010 - 16:05

Ok, merci de vos réponses les gars Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Guide du photographe de sets et mocs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Guide du photographe de sets et mocs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le guide des sets PVE pour Transmogrification
» Les Sets Druide : Évolution des Skins
» [RP] Guide de l'Eglise
» Le guide du Vagabond (Niveaux 0)
» Le Guide du Receleur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Mocs :: Guides et Techniques du mocceur-
Sauter vers: