AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Fan-Fiction] Le dernier espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
AuteurMessage
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Dim 1 Mai 2011 - 21:16

Ok, maintenant je le saurais. car contraireùment à ce que certains croient, l'auteur n'écrit pas pour lui, il écrit pour les autres (et oui, c'est du bénévolat, sil fallait payer pour lire, ce serait autre chose ^^).
Merci de ton commentaire. on m'a dit plusieurs fois que cette fic' était très bien mais je ne comprend pas pourquoi "presque" personne ne la lit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Dim 1 Mai 2011 - 21:19

Attends attends. Regarde les "vues" pas les "post". Avec 1087 vues, tu crois qu'ils ne viennent que de toi ? Ils y en a bien qui lisent, mais qui postent pas, car ils savent pas quoi dire, à part.
"OUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIISSSSSSSSSSSSSSSSSSSSS TROP COOL !!!!!!"
Et encore, ça c'est les idiots médaille de bronze, y en a des pires -_-'
Mais je m'égare. Comme d'hab, j'attend la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Dim 1 Mai 2011 - 21:32

Y en a qui viennent juste pour que ça n'appairaisse plus comme non lu... Tu auras la suite demain.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Dim 1 Mai 2011 - 21:46

Bon, je vais profiter de la seconde semaines des vacances pour (re)lire ta fiction dont j'avait perdu le fil depuis un moment. J'ai jeté deux-trois coups d'oeil, et j'ai hâte d'entamer ça.
Inutile d'attendre que j'ai fini, je lis assez lentement, si je ne comprend rien à l'histoire que je lis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 12:34

Chapitre 20





Shaza était enfin arrivée en ville. Elle rencontra Scyllia et Enian. Ils avaient un air grave, très grave. Shaza s’approcha, ils s’arrêtèrent. Elle posa juste une question :
-Où est Ral ?
-Il est à l’hôpital de fortune, près des ruines du magasin du menuisier.
Elle ne dit rien de plus et partit en courant dans cette direction. Ell ne faisait pas attention à ce qui l’entourait. Elle ne faisait pas attention au ruines des bâtiments, au cadavres ennemis, au cadavres de matorans. Elle continua sa route, allant toujours plus vite. Dans sa précipitation, elle faillit renverser un convoi de matorans. Ils transportaient des débris. Elle ses aiderait après l’avoir vu. Elle finit par arriver devant une grande tente blanche. Elle entra. Devant elle se trouvait Turaga Karava. Il la regarda. On voyait dans son regard qu’il avait perdu tout courage. Elle s’agenouilla et lui dit :
-Ne vous inquiétez pas, nous gagnerons à la fin…
Elle disait ça mais elle le croyais qu’à moitié. Il ne répondit rien.
-Comment va-t-il ?
-Il est encore en vie mais il veut à tout prix aider à la reconstruction, malgré son état…
Shaza sentit qu’il était désespéré. Elle le quitta pour aller retrouver Ral. Elle voyait des blessés, certains à l’article de la mort. Il manquait des membres à certains. Elle le trouva enfin. Son armure était noircie ou déchirée à certains endroits. Il était aussi couvert de bandage. Il essayait de se mette assis. Plus vite que l’éclair, elle mit sa main sur son front et le força à se recoucher.
-Laisse moi Shaza, je dois aller les aider.
Elle répondit du tac au tac :
-Dans ton état, tu ne feras que les gêner. Repose toi, tu ira les aider après.
-Non, je…
Elle avait un air désolé. Cela l’empêcha de finir sa phrase.
-Pour moi…s’il te plait.
-D’a…d’accord.
Elle lui fit un sourire radieux et s’en alla. Au moment où elle sortit de l’hôpital de fortune, elle vit une véritable escadron de Ga-matoran. Ils étaient tous armé d’une trousse de secours. Elle sourit. Peut qu’il y aurait moins de mort qu’elle ne le pensait. Elle continua sa route, se demandant d’où venait tous ces Ga-matoran. Elle trouva vite de quoi s’occuper l’esprit et les bras. Elle participait au déblayage des décombre. Il y avait des matorans enfouit sous tous ces gravas.

Torahk trouva la masse sombre d’Ernax, étalée à terre. Il s’en approcha, aussi vite qu’il le put. Il prit son pouls. Il battait faiblement. Il n’avait aucune compétence en médecine. Il savait juste que s’il ne faisait rien, il allait perdre son ami.

Dans la nuit, un cercle violet, luminescent, couvert de runes, apparut autour de la ville de Po-nera. La ville fut comme avalée par le cercle. Elle disparaissait petit à petit. Night était au milieu. Elle ne paraissait pas affectée par ce sortilège.Si Orph n’était pas intervenu, tout ce village aurait put le ressusciter.Elle ouvrit un portail noir et disparut à l’intérieur. Lorsqu’il se ferma, la ville avait disparut. C’était comme si elle n’avait jamais existé. Il n’y avait aucune trace d’elle.

Dernia courait, seule, à travers la forêt, une trousse de secours à la main. Elle allait aussi vite que ses petites jambes le lui permettait. Elle était exténuée mais elle continuait sa course folle.

Scyllia et Enian discuttait encore :
-Donc tu penses qu’il faut que j’aille demander, à Kell, son aide.
-Oui.
-Pourquoi ? Tu sais très bien que je ne supporte pas ce type. Pourquoi toi tu n’y va pas ?
-J’en suis physiquement incapable…
Elle détestait l’avouer mais elle ‘était plus faible que Enian dans ce domaine.
-Il y a toujours Irla et Trenk. Je n’irais pas chercher Ouros. Je n’ai pas envie de jouer à cache-cache avec lui.
-Ils sont trop loin. Tu dois y aller.
-Mais…
-Il n’y a pas de mais.
Il soupira.
-J’irais mais je te demanderais une compensation.
-Je m’en doute.
Il s’envola, se dirigeant vers Ko-nera.

Un portail s’ouvrit devant Sarkan. Un être Orange, noir et argenté en jaillit.
-Que fais-tu là Medghath ?
-Et toi ? Tu as enfin décidé de te mettre en marche ? Enfin bref, le maître veut que nous le rejoignons pour un changement de plan. Sinon, saurais-tu où se trouve Orph ? Il ne manque plus que lui.
-Pas la peine d’aller le chercher, répondit le colosse, il n’en fait qu’à sa tête. Qu’il y ait un changement de plan ne changera rien pour lui. Il vaut mieux qu’il ne soit pas au courant.
-Effectivement, je n’y avait pas penser.
Il s’engouffrèrent tous deux dans le portail encore ouvert.

Frostal s’approchait petit à petit des mines. Bientôt, il tuerait bientôt celui qui avait commis ce massacre. Il le traquerait sans relâche. De plus, Frostal n’avait pas besoin de dormir. Il le traquerait nuit et jour, pour la justice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geek7434
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 20

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 12:44

je passais ici et j'avais vu que tu n'avais pas encore posté sur BU, alors je vais commenté ici:

toujours plaisant, et d'autre persos vont arriver? Sa m'intéresse beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 13:03

Oui, il y en aura d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 15:36

C'est bon, je viens de tout lire. Cette fic' est super ma parole ! J'ai presque honte de ne pas l'avoir lue plus tôt. Franchement, elle est plus que recommandable. Continue comme ça, même si des fois y'a des passages qui sont assez, voire trop gore ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 15:48

Merci. De quels passages parles-tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 15:48

Moi je dirais celui où Night découpe Orph ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 15:51

J'ai mêe pas raconter les détails. J'ai juste dit qu'il était démembré...Si ce mots vous choque, je mettrait un synonime ^^.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bio-mata-135
Héros légendaire
avatar

Nombre de messages : 4572
Age : 20
Localisation : Fait le ménage.

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 16:37

Entre autre, mais aussi le coup de je-sais-pas-combien de Bohrok coupés en deux. Tu me dira, c'est des êtres mécaniques mais bon xD
Bon fiction sinon hein, ça gâche en rien l'histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brickshelf.com/cgi-bin/gallery.cgi?f=401444
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 2 Mai 2011 - 16:39

Non, moi ça me choque pas perso, rien ne m'a choquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geek7434
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 20

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Mar 3 Mai 2011 - 10:15

moi aussi, dans les combats il y a se qu'on appelle les bobos, y a les petits et y a les gros^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Jeu 5 Mai 2011 - 21:22

Chapitre 21


Cela faisait trois jours que l’attaque était passée. Trois longs jours de travail intense. Un travail qui continuait encore. Les gravas avaient été dégagés. Mais la reconstruction prenait beaucoup de temps. Ral était de nouveaux sur pieds, grâce aux soins, prodigués par les Ga-matorans. Grâce à eux, beaucoup avaient évité la mort. Ils étaient arrivés au bon moment. Mais le village subissait maintenant une sorte de crise. Il y avait trop d’habitants. Les habitants de trois villages étaient présents. La cité ne pouvait nourrir autant d personnes. Et l’argent ne circulait plus. En ses temps, l’argent ne devait plus être utilisé. La nourriture se donnait. Chacun avait sa ration. Ral aider à la reconstruction, avec Shaza. Scyllia faisait pousser des arbres, aussi vite qu’elle le pouvait. Tous ces arbres donnaient des fruits, mais il fallait les entretenir. La ville ne survivrait pas à beaucoup d’attaques. Encore deux ou trois et ce serait la fin. Ral essayait de ne pas penser à ça. Reconstruire des bâtiments n’était pas facile. Ral avait toujours été un inventeur. Jamais il n’avait construit de murs. Ilm comprenait mieux pourquoi maintenant. Les Le-matorans faisaient comme ils le pouvaient. Leurs habitations étaient faites de plantes et non de pierre. Ils ne savaient pas vraiment comment construire. Ils apportaient donc leur pierre à l’édifice en apportant les matériaux demandés. Ce n’était pas une tâche facile. Personne de tâches facile lors d’une reconstruction. Ce pouvait être épuisant mentalement ou physiquement mais surtout physiquement. Les pauvres matorans travaillaient jour et nuit, pour reconstruire leur cité qui avait déjà subie trois assauts de grande envergure. Beaucoup étaient morts mais il y avait encore plus d’infirmes. Certains, pour survivre, avaient dut se résoudre à abandonner un membre. Il n’y avait rien pour remplacer un bras, un main , ou un doigt. Mais les jambes étaient remplacés. S’il en maquait une, une prothèse non articulé, ressemblant à une béquille était fixée. Pour ceux qui en avaient perdu deux, un nouveau système avait été inventé. Ils étaient attachés à un fauteuil à trois roues, munies de freins. Ils pouvaient se déplacer mais pas dans une montée. Les conséquences de la guerres étaient terribles. Tant de souffrance. Qui voulait vivre ça. Qui pouvait infliger autant de mal et s’en réjouir ? Tuer, ça ne se fait pas pour le plaisir, ça se fait par nécessitée. Et encore, certains préfèrent mourir que de tuer un autre être. Tout cela était horrible.


Enian était dans les montagnes de glaces. Il ne volait plus, il était dans un véritable blizzard. Il n’y voyait rien. La neige fondait sur son passage. Elle se transformait en eau. En eau qui essayait d’éteindre ses flammes. Mais il était fait de flammes. Il ne pouvait s’éteindre comme cela. Il avançait à l’aveuglette, espérant le trouver. Il était sûr que ce blizzard était de sa conception. Il soupira. C’est vrai qu’il ne s’entendait pas bien avec Kell. Il préférait la compagnie d’Irla. Elle le comprenait. Il était encore jeune et n’avais pas le sens des responsabilités. Ce qui l’énervait le plus au monde était ce qu’il était. Du feu. Il était une masse de feu. Et il y avait beaucoup de chose, dans ce monde, capables de brûler. Il ne pouvait toucher Kelle, n’y Scyllia. Et s’il touchait Irla, il lui ferait mal et il en mourrait. Il ne pouvait toucher que Trenk et Ouros. Enfin Trenk était une véritable montagne. Il soupira . Il n(aimait pas sa vie mais il ne voulais pas mourir. C’est pour cela qu’il avait finit par être farceur et blagueur, pour avoir une vie qui lui plaisait. Il voulut s’dosser à la paroi mais elle fondit instantanément. Il se retrouva coucher, à terre, sur u sol brun, sans vie. Il se releva et continua ses recherches. Le blizzard ne faiblissait pas. Il ne pouvait voler à cause du vent qu’il y avait. Il perdrait le contrôle et irait d’écraser un peu plus loin. Il soupira.
Qu’ai je fait pour avoir une vie comme celle là ?
Il avait beaucoup de pouvoirs mais il aurait préféré ne pas être en feu. Il soupira de nouveau. Il entendit un bruit. Un bruit de pas. Il se tourna vers la direction du bruit. Il ne vit qu’une ombre à travers le blizzard.
-Kell, c’est toi, demanda Enian.
Il n’eut aucune réponse. Il pensait reconnaitre Kell au fur et à mesure qu’il se rapprochait. Alors qu’il était très près, un formidable coup de poing l’accueillit. Il fut touché en plein visage et vola s’écrasait dans de la neige qui fondit.

Ils étaient tous présents. Tous sauf Orph. L’entité maléfique ne semblait pas s’en soucier. Il s’en réjouissait même. Il était en train d’exposer son plan à ses généraux. A la fin de son long monologue, il se mit à rire. D’un rire complètement machiavélique. Night n’attendit pas une seconde de plus. Elle ouvrit un portail et disparut alors que sa création se refermait derrière elle.

Frostal était aux mines. Cela lui rappelait beaucoup de souvenirs. Il ne s’attarda pas la dessus. Il avait un monstre à tuer. Il chercha cette petite clairière. Il la trouva assez vite. Il était au beu milieu de cette clairière. Il ne voyait pas son ennemi. Lui avait-elle menti ? Non, il savait qu’elle avait dit la vérité. Il entendit un petit peu de bruit et une onde invisible le toucha au plastron, lui enfonçant l’armure. Il fut surpris par une telle force. Il vit un être reptilien se lever. Celui-ci avait l’air décomposé, non, il était décomposé. Il avait une énorme épée. Elle était aussi longue que celle de Frostal et bien plus grosse. Il la tenait d’une main , elle trainait derrière lui. Il souriait d’un sourire dément. Son autre main était énorme et griffue, très griffue. Frostal méprisait cet être par le seul fait qu’il ne respectait pas ses armes. Il se mit ezn garde alors que son ennemi dit :
-Je comprend mieux maintenant pourquoi je suis resté ici. Juste pour pouvoir te tuer. J’espère que tu en vaux la chandelle.
Il fonça sur le chevalier.

Ral était finalement retourné dans son atelier. Les matorans avaient dit vouloir enfin pouvoir se défendre. Il devait les y aider. Il avait laissé Shaza à contrecœur. Elle l’avait forcé à créer ses armes à feux. Il soupira. Et se remit à la tâche. Il avait un petit sourire sur le visage.


Ce chapitre est assdez cout car il y avait deux combats que je ne voulais pas faire dans ce chapitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Mer 11 Mai 2011 - 8:05

Qui est ce mystérieux ennemi ? Je crois qu'il faudra attendre (avec impatience) le prochain chapitre pour le savoir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Jeu 12 Mai 2011 - 19:08

Petit chapitre un peu court mais plein d'actions.

Chapitre 22

Il se releva d’un bond. Il n’avait pas aimé. Il était en colère. La chaleur augmenta fortement autour de lui. La neige fondait à cinq mètres. Il rageait. Enian n’avait jamais aimé viser. Il se contentait de faire autrement. Son énergie flamboyante se concentra au niveau de ses mains. Elle augmentait encore et encore. Son adversaire le regardait faire. C’était une énorme bête à la musculature massive. Elle était pleine de poils blancs. Deux canines dépassaient de sa mâchoire inférieure. Il avait deux petits yeux jaunes. Il avait l’air malicieux. Se bras faisaient bien sa taille. Il se tenait courbé. C’était dans sa physionomie. Il ne pouvait se redresser. Il regardait faire son adversaire. Enian hurla et une véritable vague de flamme apparut. Un mur de glace s’éleva instantanément pour la contrer. Il y eu un grand fracas. Des goutes d’eux chaudes retombèrent. Enia avait déjà bondit jusqu’à son adversaire. Il lui un formidable coup de pied au niveau des côtes. Son adversaire ne broncha pas. Il lui prit le pied, ignorant les brûlures et l’envoya au loin. Enian utilisa ses flammes pour se stabiliser. Il ne voyait plus son adversaire. Il restait sur ses gardes. A cinq mètres, la bête sortit des neige pour lui tomber dessus. Enian envoya une boule de feu mais celle-ci rata sa cible. Un nouveau coup de poing l’éjecta. Il pesta en se relevant.
-Si j’étais dans mon élément, tu serais déjà mort Kell.
Celui-ci ne répondit rien. Un pieux de glace se matérialisa dans le main de Kell. Il fonça sur l’être de feu. Il lança son arme qu’une boule enflammée fit fondre. Enian lui mit un formidable coup de poing qui le fit tomber.
-Bas toi avec toute ta force.
Une brume glacée sortit du corps de la bête. Ses yeux perdirent leur couleur. La brume forma un corps. Un corps qui devint glace. Un magnifique corps fin, sculpté avec précision. Il avait des ailerons au niveau des épaules. Deux yeux jaunes apparurent sur le surface lisse qui lui servait de visage. Un long sabre fait de glace et de neige apparut dans sa mai droite. La bête quand à elle était « morte ». Enian recula d’un pas. Son adversaire bougea trop vite. Un pied le frappa sous le menton et il entendit :
-Comme tu veux.
La voix était glaciale. L’être enflammé ne savait pas ce qu’il avait mais il lui en voulait assez pour attenter à sa vie. De plus il se battait sérieusement. Il était surement le plus fort d’entre eux. Du moins sous cette forme. Il n’eut pas le temps de penser plus longtemps. Une main le frappa au niveau des tempes. Il ne savait plus où il était. Il sentait juste la douleur. Le sol se mit à brûler sur un raton de 5 mètres. Son adversaire recula. Cela lui permit de reprendre ses esprit. Il vit une lance lui foncer dessus. Il l’esquiva de justesse avant e contre attaquer avec un rayon de feu de trente centimètre de diamètre. Kell para avec un bouclier de glace qu’il fit apparaitre. Enian fit lui aussi apparaitre une arme. C’était un fléau. Kell rendit son bouclier pointu et l’envoya sur Enian. Son fléau cloua cette glace au sol. L’entité de glace bondit, lança une puissante attaque. Enian esquiva et n’attendit pas une seconde avant d’attaquer à son tour. Son féau décrivit une trajectoire horizontale et circulaire. Kell se baissa et planta sa lame là où il y avait eu le pied d’Enian quelques secondes auparavant. Il fit un bond en arrière, évitant le coup qui aurait du lui fendre le crâne.
-Minable, dit-il, je vais devoir passer à la vitesse supréieure.
Le blizzard s’arrêta.

Frostal para l’épée de son adversaire avec son bouclier. Il y eut un crissement métallique. Orph donna un deuxième coup. Frostal para une nouvelle fois. Une onde invisible percuta le pauvre bouclier qui fut déformé. Il se reforma tout seul pour redevenir lisse. Le combat continuait ainsi. Attaque après attaque, aucun des deux combattants n’avait l’avantage. Ils ne pouvaient pas se fatiguer. Frostal abandonna son bouclier. Le mort-vivant envoya une onde invisible. Le vieux chevalier se jeta de côté, roula et se releva. Il fonça sur son adversaire qui para nonchalamment. Frotal appuyait avec ses deux mains alors qu’Orph n’en utilisait qu’une. Il commençait à plier et utilisa sa deuxième et monstrueuse main pour envoyer une salve invisible. Frotal Déforma son épée pour qu’elle soit plate et large. Elle plia sous le choc mais se reforma. Il trancha le vent. Orph avait esquiver. Ils se mirent tout deux en garde, visiblement prêt à une découdre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dark Agora
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1182
Age : 19
Localisation : A ton avis ?

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Mer 8 Juin 2011 - 13:31

J'adore Orph, il a trop la classe !
Enian aussi est super-cool !
Moi, je veut la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Mer 8 Juin 2011 - 16:16

Tout de suite ça va être dur...j'aipas trop le temps, de plus c'est bientot le conseil de classe et je suis pas sur de passer en première s...faut que je redouble d'effort. ce sera pas pour tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Dim 26 Juin 2011 - 20:11

Voilà enfin le nouveau chapitre que vous attendez tant (ou pas).
Enjoy

Chapitre 23

Enian serra les dents. Son adversaire se déplaçait trop vite. Il prit un coup dans le ventre, un autre dans le bras. Un suivant sur la cuisse. Il laissa tomber son fléau, esquiva et contre attaqua avec une vague de feu que son adversaire gela. L’être de feu resta bouche bée. Des balles de glaces lui foncèrent dessus. Il n’eut pas le temps d’esquiver. Il tomba terre. Il avait mal. Il roula pour esquiver la lame qui avait faillit le décapiter. Kellne rigolait pas, il voulait vraiment le tuer. Enian s’arma lui aussi d’une épée, bien plus grosse. Les deeux adversaires menaient un combat de maître. Il ne se passait pas une seconde sans que leur lames ne se touchent. La lame de Kell rasa la tête d’Enian. Celui-ci attaqua horizontalement. L’être de glace se baissa et faucha les pieds d’Enian avec sa jambe. L’être de feu se propulsa vers l’arrière, fit un salto et retomba sur ses pieds pour immédiatement esquiver la lame blanche de Kell. Il soupira. Il n’aurait pas dut. Le pied de Kell le cueillit sous le menton. Il tomba à la renverse. Il avait mal. Il faucha à son tour les pieds de son adveraire. Les deux étaient à terre. Il lâchèrent leurs armes et se ruèrent l’un sur l’autres. Il roulait sur le sol. Tantôt Enian avait le dessus, tantôt c’était au tour de Kell. L’être flamboyant mit un magistral coup de tête à l’être maniant la glace. Il se releva, fit de nouveau apparaître sa lame flamboyante. Il frappa et fendit le sol. Kel avait disparut. Il se baissa, évitant la lame des neiges. Il se retourna et fit jaillir de son arme un torrent de flammes. Flammes qui furent étouffées par une abondance de neige et de glace. Il n’en revenait pas. Comment de la neige pouvait stopper des flammes. Il rugit de colère alors qui plantait son épée dans le sol. Celui-ci se mit à se craqueler. Des flammes en sortaient, léchant la neige qui était à terre, la faisant fondre. Kell ne broncha pas. Il fonça sur Enian. Celui-ci avait anticiper cette action et fit feu. Une véritable colonne de feu sortit de sa main. Kell fut touché de plein fouet. Il traversa la colonne alors que sa glace fondait. Kell avait des années et des années d’expérience en matière de combat. Il avait des techniques bien prédéfinies et suivait un schéma d’attaque. C’était tout le contraire pour Enian. Lui, il se laissait aller et improvisait. Il n’en restait pas moins très fort. Ils étaient des génies du combat, chacun à sa manière. Ils allaient encore devoir combattre pendant longtemps. Ils étaient du même niveau ou du moins à peu près. Kell était légèrement plus fort. Ils enchaînaient les attaques à une vitesse phénoménale. Parade, esquive, contre attaque. De nouveau esquive, puis contre attaque, parade. Les deux attaquaient sans relâche. Aucuns ne laissaient aucune opportunité à l’autre. Leur lames s’entrechoquaient à chaque seconde qui passait. Ils étaient vifs et forts. Aucuns ne voulaient finir en chair-à-pâté. Enian savait qu’à la moindre faute, à la moindre inattention, il mourrait. Il avait peur, très peur. Mais sa rage de vaincre lui faisait surmonter cette peur. Son arme changea. Il tenait maintenant un arc. Il tira une flèche, qui partit à grande vitessse et se planta dans le bouclier de glace de Kell. Celui-ci dit :
-Pas mal… Vraiment bien… Je ne m’attendait pas à cela de ta part. Il est temps d’en finir.
Un magnifique arc de glace apparut dans la min de Kell. Il tira une flèche. Enian fit de même. Les deux flèches se touchèrent et dévièrent. Alors que le seigneur du feu allait décocher sa deuxième flèche, une flèche de glace se planta dans sa poitrine. Il tomba à genoux, qui s’écroula et entendit :
-Trop lent.
Tout devint noir.

Scyllia sentit quelque chose. Elle ne savait pas quoi. Elle regarda le ciel. Le soleil brûlait toujours, flamboyant. Elle dût mettre sa main en visière pour ne pas être aveuglée par tant de clarté. La puissance de cette astre était énorme, pourtant, il était souvent considéré comme une petite boule de rien-du-tout. Elle soupira. Sans, soleil, il n’y aurait que les forces de l’ombre et rien d’autre. Elle remercia le soleil, intérieurement. Elle continua sa tâche : faire pousser des légumes dans les potagés et améliorer le rendement des cultures avoisinantes. Ce n’était pas difficile pour elle mais cela lui prenait du temps. Du temps et de l’énergie. Elle n’était que dans sa forme de voyage. Ce n’était pas son vrai corps.

Il visa. la cible était à une vingtaine de mètres. Il faisait noir ou plutôt, il n’y avait qu’une lampe qui éclairait, la grande pièce, de sa faible lueur. Son œil était au niveau du viseur. Il appuya sur la gâchette. La balle siffla et transperça la canette alors que le recule faisait tomber Ral de sa chaise. Il se releva en grognant et en marmonnant des paroles incompréhensible. La seule chose qu’il dit clairement fut : « Trop puissant ». Il se remit au travail, démontant le fusil, changeant quelques pièces.

Elle s’adossa contre un mur. Elle était exténuée. Elle avait enfin reconstruit cette maison. C’était en travail difficile. Bien plus difficile qu’elle ne l’aurait imaginé. Shaza se releva et alla chercher une gourde. Elle but quelques gorgés et reversa le reste sur son visage. Elle se dirigea vers l’« usine » de Ral.

Les deux lames de métal se touchèrent. Elle se séparèrent avant de se rencontrer de nouveau avec force. Les deux guerriers donnaient tout ce qu’ils avaient. Les lames dansaient. C’était un ballet mortel. Une vague d’énergie invisible fut lancée. Frostal esquiva. Sa lame s’allongea, blessant Orph à la jambes. Celui-ci ignora sa blessure. Et se jeta sur l’ancien toa. Les épées s’entrechoquèrent avec brutalité. Orph mit un uppercut à Frostal avec son énorme main. Le chevalier fut destabilisé et ne put esquiver l’épée qui lui trancha le flan gauche. Il ne cria pas. Il saisit la lame et la déforma. Orph tira son épée d’un coup sec. Il n’en restait que la moitié. L’armure de Frostal se referma au niveau du flan. Orps grogna et fonça sur Frostal, qui esquiva et contre attaqua. Son épée traversa Orph. Il la retira alors qu’Orps jetait ce qui restait de son épée sur l’ancien toa de métal. Celui-ci Fut surpris et ne vit pas l’énorme main se poser sur son torse. Orph utilisa son pouvoir. Il y eut le bruit d’une explosion. Les deux fuirent projeté. Seul Orph se releva. Frosztal avait un trou béant dans le torse. Orph s’approcha pour vérifier qu’il était bien mort.

Denia s’éfforçait de soigner Ernax. Il était dans un sal état. Il avait été battu à plat de couture. Il y avait Torahk qui montait la garde. Il voulait être sur que personne ne puisse le tuer. Il vivait mais sa vie ne tenait quu’à un fil. Un fil facilement cassable. Il était heureux d’avoir fait demi-tour. Au moins, Ernax ne sera pas tomber au combat. Il tripotait nerveusement son épée. Cela lui arrivait lorsqu’il était stressé. Il avait envie de se battre, de massacrer quelqu’un. La fureur et la rage montaient n lui. Il avait envie de tout détruire. Il fallait que cela cesse. Une ombre passa près de lui. Il n’eut pas le temps de saisir le manche de son arme qu’il fut lit à terre. Une femme reptilienne se pencha vers lui. Elle avait un doigt devant la bouche. Elle murmura :
-Je viens examiner ton ami. N’aie pas peur. Si je vous voulais du mal, je vous aurais déjà tuer.
Il hocha le tête. Elle relâche son étreinte sur lui. Elle s’approcha d’Ernax à pas feutrés.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geek7434
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 20

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 27 Juin 2011 - 10:16

heureusement que je suis venu faire un tour ici, sinon je n'aurais pas pu lire ses deux magnifiques chapitre: de superbes combats, que j'arrive très bien à visualiser.
j'ai beaucoup aimé le combat Frostal V.S Orph.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 27 Juin 2011 - 11:26

Pourquoi celui-là en particulier ?
Merci du commentaire. C'est toujours encourageant de voir des critiques positives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
geek7434
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 427
Age : 20

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 27 Juin 2011 - 17:20

Citation :
Pourquoi celui-là en particulier ?
Assez rapide, où les réflexes font toute la différence, j'aime beaucoup ce genre de combat^^
et aussi parce que j'ai bien aimé l'action éclair d'Orph qui tue apparament Frostal: il ce fis déconcentre et boum, Orph l'explose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Lun 27 Juin 2011 - 20:15

C'est comme ça un combat réaliste, une seconde de distraction et c'est la mort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Darkness
Héros inter-galactique
avatar

Nombre de messages : 2007
Age : 22
Localisation : Dans le Chaos

MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   Mar 28 Juin 2011 - 21:33

Il frais mon chapitre, il est frais!
Chapitre 24

Ral tirait une nouvelle fois alors que Shaza entrait. De son fusil, sortait une fumée noire. La balle était partie mais l’arme était cassée. Il soupira. Ce n’était pas la première fois. Il regarda Shaza et lui demanda :
-Qu’y a t-il ?
-Ral… Je ne pourrais pas me battre contre Medghath…
Il fut surpris. Sa bouche était béante.
-Pourquoi… ?
Elle détourna le regard, fit un pas en arrière et ferma la porte. Elle partit ensuite en courant. Ral lâcha sa dernière création, encore fumante, avant de s’élancer à sa poursuite. Il n’avait as bien compris ce qui venait de se passer. Pourquoi refusait-elle de combattre une créature de l’obscur ? Il avait été, certes, un toa, mais il ne l’était plus. Il ne comprenait vraiment pas. C’était une raison de plus pour la rattraper. Elle avait détourné les yeux, elle qui était normalement si fière, si forte. Elle qui était une véritable toa. Lui, ne l’était pas vraiment, même s’il jouait le même rôle. Elle courait vite. Il n’avait pas l’habitude de poursuivre quelqu’un. Il avait vécu beaucoup de combats en face à face. Il n’y avait jamais vraiment eu de « course-poursuite ». mais il ne la lâcherais pas. Il devait savoir, il voulait savoir. Pourquoi avait elle une mine si triste ? Il n’avait rien dit de vexant. Il n’en savait vraiment rien. Il commençait à gagner du terrain. Elle courait, sans regarder s’il la suivait. Il pensa qu’elle courait, non pas pour lui échapper, mais plutôt pour oublier. Il l’avait déjà fait. Une course folle, où l’on ne pense à rien d’autre qu’à aller toujours plus vite. Shaza l’impressionna, il commençait à perdre du terrain, elle avait accélérer. Il ne pouvait suivre le rythme de sa course. Il finit par abandonner, elle finirais bien par faire demi-tour. Il avait encore du temps devant lui. Il lui en restait peu, et il le savait. L’ombre pouvait surgir à tout moment, même après sa précédente défaite. Il rebroussa chemin en marchant. Il était exténué. Il regardait les pauvres matorans, qui s’affairaient à leurs propres occupations. Il avait encore du pain sur la planche. Créer une arme à feu en en ayant vu une seule était plutôt difficile. Surtout que cette arme avait faillit le tuer. Il évita d’y repenser. Cela lui avait valu un œil bionique. Il soupira. Il se demandait comment allait Ernax. Il ne l’avait pas vu depuis longtemps, très longtemps. Il fallait qu’il trouve une occupation, il y avait tant de problèmes à résoudre. Cette guerre était un véritable casse-tête. Il fallait éliminer les généraux mais personne ne savait où ils se terraient. Il avait peur. Au fond de lui, il voulait que tout cela soit finit, et vite. Il était encore le petit matoran craintif qui partait tous les mois sur la montagne pour observer les étoiles. Il aurait voulu ne jamais être choisit. Mais il n’avait pas vraiment eu le choix. Il devait maintenant se battre pour sa survie et celle des autres. Il se rappela une phrase. Une phrase d’un toa. La phrase du premier toa qu’il ait vu.
Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.
Il secoua négativement la tête. Il n’était pas seul à porter cette montagne de responsabilité. Il n’avait pas vu qu’il venait tout juste de passer son atelier. Il s’arrêta, l’ouvrit. Il la referma, plongeant dans l’obscurité. Il alluma la seule lampe. Elle éclairait faiblement son atelier. Il démonta ce qui restait du fusil. Il devait en créer un parfait pour les matorans. Il fallait qu’ils puissent se défendre. Ils ne pouvaient se battre contre ces créatures ténébreuses. Il inséra une nouvelle pièce dans le fusil.

Night était agenouillée près d’Ernax. Elle le soignait. Tohrak et Dernia ne savait pas comment elle faisait pour le guérir. Elle leur avait demandé d’attendre dehors et il s’était mis à pleuvoir. Le toa de pierre detestait ce temps. Il râla une fois de plus et Dernia le réprimanda encore une fois. Il soupira et dit :
-Tu es une Ga-matoran, l’eau ne te dérange pas, moi si. Je préfère les climats chauds et arides.
-Tu préfère le désert en fait.
-C’est à peu près ça.
Il entendirent un bruit ressemblant à celui d’os qui se brisent. Le craquement continua pendant quelques longues secondes. Ils avaient peur, très peur. Que ce passait il là bas. Que faisait elle à Ernax. Torhak faillit rompre l’interdiction. Il avait envie d’entrer. Mais il ne le fit pas, elle avait dit que la survie d’Ernax en dépendait. Il ne voulait pas tuer un ami. Un ami qui était d’une grande puissance face aux forces ennemis. Il trépignait d’impatience. Il faisait les cent pas. A peine avait-il fait cinq pas, qu’il partait dans le sens contraire. Cela agaçait Dernia.
-Mais tu vas arrêter à la fin ?! s’exclama-t-elle.
Il s’arrêta et marmonna. Dernia crut entendre : « sale caractère ». Il tripotait son épée, elle faisait de léger cliquetis contre son armure. Cela énervait encore plus la Ga-matoran.
-Mais c’est pas possible ! arrête de bouger et calme toi. T’es vraiment pire qu’un…
Elle ne put finir sa phrase, Night venait de surgir.
-Il est tiré d’affaire. Dans trois jours il pourra marcher mais il sera encore faible. Bon, maintenant j’ai une faveur vous demander. Où est Ral ?
Tohrak dégaina sa lame, prêt à en découdre alors que Dernia en restait bouche bée.
-Ne fais pas l’enfant, petit toa. Je te réduirais à néant en quelques secondes. Ne met pas ta vie en danger comme cela. Je ne ferai aucun mal à votre ami. Alors, où est il ?
-Qui êtes vous ? demanda le toa de pierre.
-Je suis votre ennemie mais aussi votre amie.
-Je ne comprend pas…dit la Ga-matoran.
-Il n’y a rien à comprendre, répondit Night.
Elle tapait du pied, attendant qu’on lui réponde. Elle prit la parole :
-Bon, soit vous me donner cette information gentiment, soit je viens la chercher et ce ne sera pas joli-joli.
Dernia se décida à lui répondre. Elle savait qu’elle ne plaisantait pas.
-Il se trouve à Ta-nera. Je ne peux pas dire où exactement.
Elle se mit accroupie. Dernia sursauta. Elle tapota la tête de la matoran et dit :
-Tu vois, c’est pas si difficile. Tout c’est bien passé. Elle parti en courant. Trop vite pour que l’on puisse la suivre. Tohrak savait qu’il n’aurait pas fait le poids contre elle. Il soupira de soulagement et rentra voir son ami. Il dormait paisiblement. Il prenait toute la grotte en largeur tant il était grand. Son énorme hache était posée à côté de lui. Ils n’avait plus aucune blessure. Elle avait accompli un véritable miracle. Le toa était soulagé. Ernax vivrait et c’était tout ce qui importait pour le moment.

Orph s’approcha de Frostal. Un étrange fumée bleutée sortait par le torse du chevalier. Celui-ci se releva et coupa la jambe d’Orph au niveau du genoux. Il tomba à terre. Frostal se releva et le frappait de toutes ses forces. Orph ne pouvais résister à un tel assaut. Frostal le découpait en morceau, tranchant toutes les parties de son corps. Il n’y avait pas de sang, Orph s’en était vidé depuis longtemps, depuis sa dernière mort. Il ne ressentait plus la douleur non plus. Frostal hachait les bouts restant, les transformant en petites carrés de chairs. Même les os y passait. Orph ne mourut pas. Il ne pouvait pas mourir. Le travail était terminé. Il s’en alla. Son armure se fissurait. Il prit son bouclier en chemin.

La porte s’ouvrit dans l’atelier de Ral. Il se retourna et ne vit personne. La porte se referma seule. Il prit son arme. Il était sur ses gardes. Devant lui apparut une femme reptilienne. Elle luit sourit et dit :
-Je viens en ami. Je ne te veux aucun mal.
Elle lâcha ses armes. Deux dagues tombèrent au sol.
-Je suis désarmée, je viens juste de parler. Baisse ton arme s’il te plait.
Il ne le fit pas :
-Dis ce que tu as à me dire, je ne lâcherais pas mon arme.
-Elle leva les mains et approcha son cou de la lame ;
-Ca te va comme ça, tu te sent en sécurité ? Tu sais, ce n’est pas tom arme qui va te sauver si que décidais de te tuer.
-Trêve de bavardage, viens en au fait, répondit-il d’une voix glaciale.
-Rejoins nous. Ton pouvoir pourrait nous être extrêmement utile. De plus tu pourrais gouver…
-Je ne veux en entendre plus ! Cette idée me répugne je vous détruirais !
-mais…
-J’ai dit stop !
Il avança sa lame pour la décapiter. Elle se courba évitant l’attaque. Sa jambe bougea trop vite pour qu’il puisse la suivre. Sa lance était en l’air. Night lui fonça dessus et le serra dans es bras.
-Je ne veux pas te tuer… mais je vais y être obligée…
Elle avait l’air triste.
-Je m’appelle Night. Préviens moi si tu change d’avis.
Elle disparut avant qu’il ne puisse répondre.
-Jamais, jamais je ne rallierais à votre cause !
Il se remit au travail pour oublier ce qu’il venait de voir. Pourquoi avait –elle l’air si triste. Il ne comprenait pas et ne voulait pas. Il finirais par devoir se battre contre elle. Il ne put s’empêcher de penser qu’elle était bien belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Fan-Fiction] Le dernier espoir   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Fan-Fiction] Le dernier espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant
 Sujets similaires
-
» Délios : Le dernier espoir
» Dernier Espoir.
» Avis d'armure pour GS
» [fan-fiction]l'espoir des toa.
» [Fan-Fiction] Dener, héros jusqu'au bout ! Chapitre 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Fan-Fics, Fan-Arts & Stop Motion-
Sauter vers: