AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maxilos147
Vétéran à armure type 2.0


Nombre de messages : 1279
Age : 24
Localisation : Quelque part .....

MessageSujet: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Ven 20 Fév 2009 - 18:59

Citation :
Axonn had been running for many days and nights. After being teleported from Metru Nui by the power of Makuta, he had found himself in a vast, barren landscape. At first, there was no sign of any life at all, Matoran or Rahi, or any habitation. That changed when he began to hear the screams. They were cries of agony and they were coming from Brutaka, though his old friend was nowhere to be seen.

The warrior had raced off in the direction of the screams. That had been – how long ago? A week ago? A month? He had crossed the wasteland that never seemed to end, but had been unable to find Brutaka. Strangely, he had felt neither hunger nor thirst on the journey, just an overpowering need to keep searching.

A few things had begun nagging at him, though, like the buzz of a fireflyer in his ear. The landscape never changed. He could swear he had seen the same rock formations time and time again, as if he were running in a circle. And Brutaka – not even he could endure what he seemed to be for weeks at a time. His screams should have died out long ago.

Then the crack appeared in the sky. It was only a small one, but bright light flowed through it from somewhere outside. That, too, made no sense. No sooner had Axonn said that to himself then the crack got bigger. Then more cracks started to appear, in the sky, in the ground, all around him.

This can’t be happening, Axonn thought. This can’t be real. This... isn’t real!

The next instant, Axonn was sitting on a beach. Water lapped against the shore in front of him, and behind, a gentle breeze stirred jungle trees. Flying Rahi circled in the sky overhead, now and then diving down to steal a fish from the sea. There was no sign of the endless waste had been in before.

Of course not, he thought. I was never there. With his powers increased by being in Mata Nui’s body, Makuta can pierce even an Order member’s mental shields. My days and nights of running, Brutaka’s screams … all an illusion.

Axonn rose. He still had his armor, his mask, and his axe. He wondered if perhaps his mask, which could see through any deception, had been the difference between his escaping Makuta’s trap and being lost in the fantasy forever.

He didn’t know for certain where he was, nor did he care at the moment. All that mattered to him was where Makuta was, and he knew that answer. Somehow, some way, he was going to make it back to Metru Nui – and Makuta was going to pay for what he had done, even if it cost Axonn his life.




--------------------------------------------------------------------------------

Far away from Axonn’s island, Tahu and his ragtag team were facing the potential end of their own lives. The group was confronted by a squad of heavily armed Exo-Toa, prepared to imprison or execute them. Tahu doubted the machines much cared which option they pursued.

He calculated the odds. Lariska, Krahka, Johmak and he could take out four Exo-Toa, maybe even eight if they caught a break. That would still leave four of the machines free to cut them down. In the past, he would have just accepted the situation and vowed to go down fighting. Now he was trying to use his brain as much as his brawn, because the fight against Makuta could not afford to lose warriors to needless sacrifice.

He had settled on a plan – a mock surrender, followed by an escape attempt before they reached Metru Nui -- when the ground began to shake. At first, he thought it was another attack by Makuta. Then the tremors became more violent and some of the Exo-Toa lost their footing. They didn’t have to bother getting up again. A chasm opened up directly under the machines and swallowed them up. Tahu ran to the edge of it, and saw nothing but darkness. At least, at first...

“Brother! Can you give me a hand?”

Tahu smiled. Onua Nuva was clinging to the rocky wall of the crevice. The Exo-Toa had not been so lucky, having tumbled down into what looked like a bottomless pit.

The Toa of Fire helped the Toa of Earth back to solid ground. He nodded toward the chasm, saying, “You still do good work.”

“I have been keeping in practice,” said Onua.

“We were just about to head south to find those Order agents you mentioned, the ones looking for weapons,” said Tahu.

Onua shook his head. “Don’t bother. Rahkshi got them, and the supplies.”

“Then we pick another direction,” said Tahu, “and we keep moving.”

Lariska walked over, sheathing her dagger. “So. Any bright ideas? There are more Exo-Toa where those came from.”

“And more Rahkshi,” agreed Tahu.

“Onu-Matoran,” said Onua, smiling.

“What are you talking about?” asked Lariska.

“Onu-Matoran live underground most of their lives,” explained the Toa of Earth. “The first time they come to the surface, the bright light overwhelms them. Most are blinded for a short time, until they get used to the environment That’s how Teridax is now. He’s not used to all this new power yet, or trying to see in every direction at once. He needs other eyes and ears within the universe – the Rahkshi and the Exo-Toa.”

“What do you have in mind, and does it include explosions?” asked Tahu, hoping it did.

“Oh, it does,” Onua assured him. “A Toa of Earth learns to … excuse the pun … keep his ear to the ground. Makuta may be all-powerful, but he still needs to make Rahkshi the same old way – by making worm-like kraata who then turn into his warriors. And I think I may know just where those kraata are coming into being.”

“We strike there,” said Tahu. “Maybe we can cut off his supply of Rahkshi, temporarily. It’s a start.”

“How far?” asked Lariska.

“We’ll get there,” said Onua. “Makuta picked the one source of energized protodermis the Order of Mata Nui wouldn’t think to try and shut down – the one on their own island of Daxia. He leveled their fortress and seized control of the island. That’s where we have to go.”

“Guarded?” asked the Dark Hunter.

“Like it’s the treasure of the Great Beings,” said Onua. “Bring an extra dagger.”


--------------------------------------------------------------------------------

Lewa’s mission was simple and straightforward. With the help of information from a surviving Order agent, he was headed for the island of Artakha. Somehow, the powerful ruler of that land had to be convinced to do more than sit back and make armor and weapons. They needed him in the fight.

As he came within sight of the island, he could tell he was already too late. Shattered Rahkshi littered the coastline, but more were advancing on the fortress. Artakha’s Matoran workers were fighting a desperate holding action, but it was a lost cause. The only hope was to somehow pull off a rescue of Artakha himself before Makuta’s forces overcame him.

Lewa was about to launch himself into a power dive when a voice echoed in his head. Do not, it said. It is too late. But there is another who can aid you, if I have fallen. Go to him. Persuade him to join your fight.

“Who are you talking about? And where do I find him?” said Lewa.

There is still time, said the voice of Artakha. I will send you to him. The rest is up to you.

The world spun, and then Lewa was no longer in the air above Artakha. Instead, he was standing in a dark cave, facing a blank wall of stone. He could feel something behind him, the way one could feel a bog leech crawling up the back of the neck. Lewa wanted to turn around and see what was there – and at the same time, he knew he really didn’t want to see.

Turn. This voice was also in Lewa’s mind only, but it had none of the comfort and assurance that could be found in Artakha’s. If it was possible for a voice to have a scent, this one reeked of death and decay.

“Who are you? Where am I?” said Lewa, staying right where he was.

You are at the end of your journey … the end of all journeys, Toa. And my name is Tren Krom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bionicledufutur
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Si on te demande, tu diras que t'en sais rien !

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Ven 20 Fév 2009 - 19:08

Et en français, ça donne quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
Snapdragon
Justicier incorruptible du forum
avatar

Nombre de messages : 1029
Age : 22
Localisation : Striga Isle

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Ven 20 Fév 2009 - 19:22

Très intense. J'ai bien aimé la partie avec l'équipe de Tahu, ainsi que l'apparition d'Onua. La partie concernant Lewa nous laisse sur notre faim. Vivement la suite !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scania247
Première mission
avatar

Nombre de messages : 118
Age : 20
Localisation : belgique

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Sam 28 Fév 2009 - 15:45

je lais en français

Le voici :
Merci a Zeubosse de[url] http://bionicle-universe.forumpro.fr/[/url]

Citation:
Citation :
Chapitre 2

Axonn courait depuis des jours et des nuits. Après avoir été téléporté de Metru Nui par le pouvoir de Makuta, il s’était retrouvé dans un paysage vaste et stérile. Au début, il n’y avait pas le moindre signe de vie du tout, de Matoran ou de Rahi, ni une seule habitation. Cela changea quand il commença à entendre des cris. C’étaient des cris d’agonie et ils venaient de Brutaka, même si son ami n’était visible nulle part.

Le guerrier avait accouru en direction des cris. Cela faisait – combien de temps ? Une semaine ? Un mois ? Il avait traversé le désert qui semblait ne jamais s’arrêter, mais il avait été incapable de trouver Brutaka. Étrangement, il n’avait ressenti ni fin ni soif au cours de son voyage, juste un besoin grandissant de continuer de chercher.

Certaines choses avaient commencé à le gêner, cependant, comme le bourdonnement d’un bourdon de feu à son oreille. Le paysage ne changeait jamais. Il pouvait jurer qu’il avait vu la même formation de roches à plusieurs moments, comme s’il courait dans un cercle. Et Brutaka – même lui ne pouvait pas endurer ce qu’il semblait avoir endurer pendant des semaines alors. Ses cris auraient dû se taire depuis longtemps.

Puis une fissure apparut dans le ciel. C’était simplement une petite, mais de la lumière vive s’en échappait de quelque part à l’extérieur. Cela non plus n’avait de sens. A peine Axonn y avait pensé que la fissure s’agrandit. Puis d’autres fissures commencèrent à apparaître, dans le ciel, sur le sol, tout autour de lui.

Ca n’a pas de sens, pensa Axonn. Ca ne peut pas être réel. Ce… n’est pas réel !

L’instant suivant, Axonn était assis sur une plage. Les vagues se frottaient contre le bord devant lui, et derrière, une douce brise remuait les arbres de la jungle. Des Rahi volants tournaient dans le ciel au-dessus de sa tête, plongeant à certains moments pour pêcher un poisson dans la mer. Il n’y avait pas un signe du désert sans fin présent juste avant.

Bien sûr que non, pensa-t-il. Je n’ai jamais été ici. Avec ses pouvoirs augmentés par le corps de Mata Nui, Makuta peut percer même les boucliers mentaux d’un membre de l’Ordre. Les nuits et jours que j’ai passés à courir, les cris de Brutaka… ce n’était qu’une illusion.

Axonn se leva. Il avait toujours son armure, son masque, sa hache. Il se demandait si son masque, qui pouvait voir à travers n’importe quelle tromperie, était ce qui lui avait permis d’échapper au piège de Makuta au lieu d’être piégé dans ses fantaisies pour toujours.

Il n’était pas sûr de savoir où il était, et il ne s’en inquiétait pas à ce moment. Tout ce qui l’intéressait était où se trouvait Makuta, et il connaissait la réponse. D’une certaine façon, par un moyen quelconque, il allait retourner à Metru Nui – et Makuta allait payer pour ce qu’il avait fait, même si cela coûterait sa vie à Axonn.

***

Très loin de l’île d’Axonn, Tahu et son équipe provisoire affrontaient la fin potentielle de leurs propres vies. Le groupe était confronté à un groupe d’Exo-Toa lourdement armés, prêts à les emprisonner ou les exécuter. Tahu doutait que ces machines s’inquiètent de l’option qu’elles choisiraient.

Il calcula ses chances. Lariska, Krahka, Johmak et lui pourraient abattre quatre Exo-Toa, peut-être même huit s’ils avaient une ouverture. Cela laisserait cependant quatre machines libres pour les affronter. Dans le passé, il aurait juste accepté la situation et souhaité descendre au combat. Maintenant il essayait d’utiliser son cerveau autant que ses muscles, car le combat contre Makuta ne pouvait pas leur permettre de perdre des guerriers dans des sacrifices inutiles.

Il avait prévu un plan – faire semblant de se rendre, puis une tentative de fuite jusqu’à ce qu’ils atteignent Metru Nui – quand le sol commença à se remuer. D’abord, il pensa que c’était une autre attaque de Makuta. Puis les secousses devinrent plus violentes et quelques Exo-Toa perdirent l’équilibre. Ils n’eurent pas à se relever. Une crevasse s’ouvrit directement sous les machines et les avala. Tahu s’approcha jusqu’au bord, et ne vit que de l’ombre. Du moins, en premier…

« Mon frère ! Peux-tu me donner un coup de main ? »
Tahu sourit. Onua Nuva était accroché au mur de la crevasse. Les Exo-Toa n’avaient pas été aussi chanceux, et étaient tombés dans ce qui semblait être un puit sans fond.

Le Toa du Feu aida le Toa de la Terre à retourner au sol. Il acquiesça devant le chasme, en disant, « Tu fais toujours du bon travail. »

« Je n’ai pas arrêté de pratiquer, » dit Onua.

« Nous allions juste au sud pour trouver ces agents de l’Ordre que tu as mentionné, ceux qui cherchent des armes, » dit Tahu.

Onua remua la tête. « Ne t’en occupe pas. Les Rahkshi les ont eus, ainsi que les ravitaillements. »

« Alors nous prenons une autre direction, » dit Tahu, « Et nous continuons d’avancer. »

Lariska s’approcha, en jouant avec son poignard. « Alors, une idée lumineuse ? Il y a d’autres Exo-Toa à l’endroit d’où viennent ceux-ci. »

« Et d’autres Rahkshi, » acquiesça Tahu.

« Les Onu-Matoran, » dit Onua, en souriant.

« De quoi parles-tu ? » demanda Lariska.

« Les Onu-Matoran vivent sous le sol la plupart de leur vie, » expliqua le Toa de la Terre. « Dès qu’ils arrivent à la surface, la lumière vive les éblouit. La plupart d’entre eux sont aveuglés pendant un court instant, jusqu’à ce qu’ils y soient habitués. C’est ce qu’est Teridax maintenant. Il n’est pas habitué à tous ses pouvoirs pour l’instant, et n’essaie pas de voir dans toutes les directions à la fois. Il a besoin d’autres yeux et oreilles à l’intérieur de l’univers – les Rahkshi et les Exo-Toa. »

« Qu’as-tu en tête, et est-ce que ça nécessite des explosions ? » demanda Tahu, avec espoir.

« Oh, bien sûr, » lui assura Onua. « Un Toa de la Terre apprends à… garder l’oreille au sol. Makuta est peut-être tout-puissant, mais il aura toujours besoin de créer des Rahkshi de la même manière – en créant des larves Kraata qui se transforment ensuite en ses guerriers. Et je pense savoir justement d’où ces Kraata sont créés. »

« Nous attaquerons là, » dit Tahu. « Peut-être que nous pourrons couper ses suppléments de Rahkshi, temporairement. C’est un début. »

« Jusqu’à où ? » demanda Lariska.

« Nous irons là-bas, » dit Onua. « Makuta a pris la seule source de Protodermis énergisé que l’Ordre de Mata Nui n’aurait pas pensé à essayer d’abattre – celle sur leur propre île de Daxia. Il a assiégé leur forteresse et pris le contrôle de l’île. C’est là où nous devons aller. »

« Gardé ? » demanda la Chasseuse de l’Ombre.

« Comme si c’était le trésor des Grands Êtres, » dit Onua. « Apporte une dague en plus. »

***

La mission de Lewa était simple et directe. A l’aide d’une information d’un agent de l’Ordre survivant, il s’était dirigé vers l’île d’Artakha. D’une certaine façon, le puissant dirigeant de cette contrée devait être convaincu de faire plus que de s’asseoir et de créer des armes et des armures. Ils avaient besoin de lui pour le combat.

En s’approchant assez pour voir l’île, il pouvait constater qu’il était déjà trop tard. Des Rahkshi brisés salissaient la côte, mais d’autres s’avançaient vers la forteresse. Les Matoran artisans d’Artakha combattaient désespérément, mais c’était une cause perdue. Le seul espoir était d’obtenir d’une certaine façon une aide d’Artakha lui-même avant que les forces de Makuta ne le surpassent.

Lewa s’apprêta à se lancer dans un plongeon quand une voix résonna dans sa tête. Ne le fais pas, dit-elle. C’est trop tard. Mais il y a un autre qui peut t’aider, si je tombe. Vas vers lui. Persuade-le de rejoindre le combat.

« De qui parles-tu ? Et où pourrai-je le trouver ? » Dit Lewa.

Il reste encore du temps, dit la voix d’Artakha. Je t’enverrai à lui. Le reste dépend de toi.

Le monde tourna, puis Lewa vit qu’il n’était plus dans les airs au-dessus d’Artakha. Au lieu de cela, il était debout dans une caverne sombre, face à un mur de pierre vide. Il pouvait sentir quelque chose derrière lui, de la même manière qu’on pouvait sentir une sangsue de marécages ramper dans le dos jusqu’au cou. Lewa voulait se retourner et voir ce qui s’y trouvait – et, en même temps, il savait qu’il ne voulait vraiment pas voir.

Retourne-toi. Cette voix était également dans l’esprit de Lewa, mais n’avait en aucun cas le confort et l’assurance que l’on pouvait trouver dans celle d’Artakha. Si une voix pouvait avoir une odeur, celle-ci sentait la mort et la moisissure.

« Qui êtes-vous ? Où suis-je ? » Dit Lewa, en restant là où il était.

Tu es à la fin de ton voyage… la fin de tous les voyages, Toa. Et mon nom est Tren Krom.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.Lexus247.skyrock.com
Dave
Ga-matoran groupie de Goldenvs
avatar

Nombre de messages : 1021
Age : 25
Localisation : Belgique

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Sam 28 Fév 2009 - 16:41

J'ai bien envie de lire ce chapitre 2, mais j'aimerais bien commencer par le 1 que je n'ai pas trouvé sur BL, je suis peut-être aveugle s'entend...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bionicledufutur
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Si on te demande, tu diras que t'en sais rien !

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Sam 28 Fév 2009 - 17:22

Regarde quelques topics en-dessous sûr ce forum.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
zeuboss
Porteur du masque suprême de la mort
avatar

Nombre de messages : 1076
Age : 23

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Sam 28 Fév 2009 - 17:53

Citation :
Vezon marchait entre les mondes.

Du moins, c’est ainsi qu’il le voyait. Depuis peu, il lui semblait que chaque pas qu’il faisait l’emmenait vers un endroit totalement différent. A un moment, il était dehors sous le soleil, en voyant des Matoran et des Chasseurs de l’Ombre travailler ensemble en parfaite harmonie (d’accord, ils construisaient un canon géant, mais ils se tenaient quand même très bien ensemble). L’instant d’après, tout avait changé et il était dans un endroit assez différent. Ici, un groupe nommé les Grands Êtres avaient construits un être biomécanique de 12 000 kilomètres de haut qu’ils avaient appelé Makuta. Malheureusement, son frère, Mata Nui, planifiait une rébellion contre lui.

Comment tout cela avait-il commencé ? Il essaya de se souvenir, jamais la chose la plus facile à faire pour Vezon. Il avait utilisé un Kanohi Olmak, le Masque des Portes Dimensionnelles, qu’il avait trouvé sur Destral. Un portail s’était alors ouvert devant lui. Impatient de quitter l’île, il marcha dedans – seulement pour se retrouver devant un raz-de-marée. Il l’aspergea, mais il ne mourut pas. Au lieu de cela, il tomba à travers un autre portail, atterrissant au milieu d’un marais. Puis un autre, puis un autre…

Cela lui prit du temps avant de comprendre ce qui lui était arrivé – son corps, son essence, avaient fusionné à ceux de l’Olmak. Il était maintenant, pour toutes les intentions et demandes, un passage dimensionnel marchant.

Il y avait encore beaucoup à apprendre, bien sûr. L’effet était-il permanent ? Pourrait-il jamais apprendre à utiliser son pouvoir, afin de choisir lui-même où aller ? S’il se tenait à quelque chose ou quelqu’un, voyageraient-ils avec lui ?

Ne serait-ce pas intéressant ? pensa-t-il. La première chose que je ferais serait de trouver Makuta Teridax et de lui donner un grand… gros… câlin.

***

Tahu utilisa son pouvoir élémentaire pour éclairer un petit feu de camp. C’était de la folie, il le savait. Il y avait des Exo-Toa dans l’aire et ils se rapprocheraient de la chaleur. Quoiqu’il en soit, étant un Toa du Feu, ils ne pourraient sûrement pas le manquer.

Il regarda autour du camp vers son ‘équipe’. Ce n’était pas une vue qui inspirait la confiance. Depuis les quelques jours depuis la prise de pouvoir de Teridax, les Toa Nuva s’étaient séparés (ils étaient trop faciles à vaincre s’ils restaient ensemble). En se ralliant à d’autres fugitifs sur leurs chemins, ils allaient vers des endroits de sécurité relative afin de se regrouper et de planifier.

Cela expliquait pourquoi Tahu était assis dans les ruines dévastées de Karzahni avec un Ko-Matoran, Kopeke ; Johmak, une femme membre de l’Ordre de Mata Nui capable de diviser et rassembler son corps ; Krahka, un Rahi femelle mutante ; et deux Chasseurs de l’Ombre, Guardian et Lariska.

Pas tout à fait comme Gali, Lewa et Kopaka, pensa Tahu. Mais ils feront l’affaire.

« Nous resterons ici quelques heures de plus, puis nous nous déplacerons, » dit-il. « Onua a dit qu’il y avait quelques membres de l’Ordre de Mata Nui quelque part au Sud d’ici, à la recherche d’un dépôt d’armes et de provisions. Nous nous rallierons à eux. »

« Et que ferons-nous ensuite ? » grincha Guardian. « Lancer des pierres dans le ciel ? Défier le vent avec des lanceurs de Cordak ? Tout ce que nous faisons est retarder l’inévitable – et nous le savons tous. »

« Et l’alternative ? » demanda Johmak. « S’incliner et s’agenouiller devant Makuta, en mendiant un moment de plus dans la vie pour le servir ? Laissez-moi mourir, alors, tant que je le fait en être libre. »

« Tahu… qu’allons-nous faire ? » demanda Kopeke, presque soupirant dans sa voix. « Guardian a raison. Non essayons de combattre l’univers lui-même. »

« Non, ce n’est pas ça, » dit Tahu. « Nous combattons un allumé qui contrôle le pouvoir d’un univers. Et ce n’est pas comme apprendre le fonctionnement d’une nouvelle machine dans une forge de Ta-Metru – cela prend du temps et de la pratique pour maîtriser un système aussi complexe. Et nous ne lui en donnerons pas le temps… nous ferons un Pohatu dessus. »

« Un Pohatu ? »

Tahu sourit. « C’est ça. ‘En cas de doute, saccage tout et espère te trouver autre part quand tout explose’. »

Guardian se réveilla et s’éloigna du feu. Il n’avait rien contre Tahu, mais il devait y avoir un meilleur moyen. Peut-être qu’au lieu de courir de lieu en lieu, ils devraient essayer de trouver un moyen pour sortir de cet univers. Peut-être que cet endroit était perdu, et peut-être était-il temps d’en changer. Ce n’était pas un choix facile, mais de toute façon ceux-là n’étaient pas le genre de choix qu’il faisait.

Sous ses pieds, le sol s’ouvrit. Des chaînes de pierre solide se formèrent autour de lui, le descendant dans le trou même pendant qu’il criait. Puis la terre stérile se referma à nouveau, et il s’en était allé.

L’équipe était sur ses pieds. « C’est Makuta, » dit Tahu. « Il sait où nous sommes. Il nous provoque ! »

« Dis-nous quelque chose que nous ne savons pas, » lança Lariska. « Comme, par exemple, qu’allons-nous faire pour ça ? »

Avant que Tahu ne puisse répondre, une douzaine d’Exo-Toa apparut devant eux. Leurs missiles étaient charges et points sur les fugitifs. La machine principale parla avec la voix de Teridax.

« Citoyens du Makutavers, vous êtes dans une aire non autorisée. Vous accompagnerez ces Exo-Toa jusqu’à Metru Nui, où vous serez… entraînés pour un nouveau travail qui bénéficiera à tout mon peuple. Vous vivrez vos vies là-bas, dans la paix et la prospérité, n’attendant rien… ou vous mourrez, maintenant. »

« Vous savez quoi ? » dit Lariska. « Cela pourrait s’avérer être la plus courte révolution jamais chroniquée. »

Eventuellement pour mieux comprendre ils faudrait relire les Séries Web de l'année dernière : tu peux les retrouver sur le nouveau NIE ( http://bionicle-reference.frenchboard.com ) dans la catégorie "Serials et Histoires en Ligne". les histoire de 2008 sont : les Chroniques de Mutran (Mutran se rappelle le passé de la Confrérie) Sombre Miroir (Takanuva qui finit dans une dimension alternative alors qu'il devait apporter un message très important aux Toa Nuva) La Fédération de la Peur (Brutaka avec une équipe envoyée pour sauver Makuta Miserix, l'ancien chef de la Confrérie) et en été, Destiny War (Sur la Guerre entre l'Ordre de Mata Nui et la Confrérie des Makuta) Dwellers in Darkness (Les Hagah chargés d'aller chercher Teridax sous le Colisée) et brothers in Arms (Histoire du conflit entre Mazeka et Vultraz).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
bionicledufutur
Combattant du crime
avatar

Nombre de messages : 488
Localisation : Si on te demande, tu diras que t'en sais rien !

MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   Sam 28 Fév 2009 - 18:03

C'est une super histoire, mais Guardian a sans doute raison : sans Mata Nui (et même peut-être avec lui), ils ont pas de grandes chances.
C'est où, exactement, la catégorie ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.bionicledufutur.canalblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows   

Revenir en haut Aller en bas
 
[20/02/09] Chapitre 2 de Reign of Shadows
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» et voila le 2eme space marine du chaos
» [Story] BIONICLE The Yesterday Quest : Chapitre 2
» Maitre de chapitre Archangels
» Grimoire d'un Esprit de L'Ombre - Chapitre I - II - III
» Ashura Dark Reign

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division Autres :: Section Archives :: Archive - News-
Sauter vers: