AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dans l'arène.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maxilos147
Vétéran à armure type 2.0


Nombre de messages : 1279
Age : 24
Localisation : Quelque part .....

MessageSujet: Dans l'arène.   Dim 1 Fév 2009 - 9:31

Voici une histoire courte comme Mission sur Nynrah qui se déroule dans l'univers de BionicleVortexRPG.

Magnus Arena. Une planète utilisée pour des combats entre guerriers, qu’ils soient les deux pieds sur terre ou sur des véhicules. Dans une arène se déroule actuellement un combat. Elle oppose un Vorox mutant à un Skrall d’élite, un membre de la classe dirigeante de cette espèce qui s’est retrouvé sur cette planète il y a déjà bien longtemps. Il s’appelle Desrak. Le Vorox, lui, se nomme Syleas. Il a un jour été absorbé par un portail inter dimensionnel et s’est retrouvé dans les eaux mutagènes du gouffre où il fut transformé en être amphibien doté de pouvoir élémentaire sur le sable et d’un puissant venin. Il avait ensuite été à nouveau absorbé par un portail et au fur de plusieurs aventures, il était arrivé sur cette planète qu’il avait déjà visitée il y a peu de temps. A l’origine, il voulait combattre un animal mais comme son adversaire ne venait pas, Desrak s’est présenté à lui et lui avait proposé de l’affronter. Le personnel de l’arène en avait profité pour tester un nouveau type de terrain. Ce dernier était divisé en deux parties égales séparées par un « lac » de protodermis énergisé. Les spectateurs, à l’origine enthousiasmés par le combat, commençaient à se lasser : cela faisait 40 minutes que les deux guerriers combattaient et aucun d’entre eux n’arrivaient à prendre le dessus.
« Tu ne veux toujours pas abandonner ? » fit le Skrall en donnant un coup de son énorme hache en direction du Vorox qui esquiva de justesse l’assaut.
« Dans…tes…rêves… » répondit son opposant qui lança alors deux Thornax vers son adversaire.
Le Skrall fut touché mais la douleur le rendit encore plus furieux. Il voulait gagner, la défaite était pour lui inenvisageable. Dans une furie guerrière, il lança une de ses haches sur l’être à l’apparence de scorpion. Ce dernier se protégea derrière un bouclier de sable mais l’impact du coup était tellement violent qu’il l’envoya s’écraser contre un des murs du stade. Il se releva difficilement. Ils étaient épuisés et aucun des deux natifs de Bara Magna ne voulait perdre. Leur respiration était lente et saccadée.
Dans le stade, un spectateur se leva alors et cria :
« Ce combat dure de puis trop longtemps. Il devient ennuyant. Je vais le terminer de la manière la plus agréable qu’il soit pour le public. »
Il fit alors un bond spectaculaire et atterrit sans difficulté sur ses deux jambes après avoir fait un quadruple salto. C’était un toa à l’armure verte, blanche et dorée et qui portait un Mohtrek, masque de la duplication temporelle. Il avait une longue épée dorée et portait deux poignards argentés à la hanche. Il salua les deux combattants.
« Je suis Hylnias, Toa de l’air et de la lumière, ou Toa de la Lumi’Air si vous préférez. Je suis un voyageur et membre de l’Ordre du poignard d’Or. »
Les deux natifs de Bara Magna le regardèrent, ce fut le Skrall qui lui répondit en premier.
« Pourtant tes poignards sont en argent, pas en or. »
Cette remarque énerva visiblement le nouvel arrivant :
« Inculte ! Tous les membres de l’Ordre du poignard d’Or portent des poignards argentés. Seul le grand héros Flyns peut porter un poignard d’Or. C’est lui qui a sauvé Géa-nui même si il a mystérieusement disparu après cela, nous laissant dans une guerre civile. Mais nous l’honorons quand même et nous sommes bien les seuls, je crois. C’est pour cela que je suis ici, je cherche notre héros Flyns pour lui demander de nous aider. »
Le Vorox parla à son tour :
« Qui..de..nous..deux..veux-tu…affronter ? »
« Je ne vais pas choisir un seul adversaire…. » Il créa une puissante rafale de vent qui envoya les deux guerriers s’écraser contre les gradins. « …Puisque je vous affronte tous les deux en même temps. »
Hylnias activa alors son masque à la puissance maximale, invoquant 50 clones de lui-même qui lancèrent des rayons de lumière sur les deux guerriers. Ces derniers avaient du mal à se défendre, ne possédant que des armes offensives. Le public s’était ranimé et scandait le nom du Toa. Le Vorox et le Skrall réussirent à se relever et coururent vers l’ennemi en sautant par-dessus le lac séparant le terrain en deux. Le Toa de lumière et d’air eut alors une idée.
« Je pense savoir comment terminer ce combat de manière originale, efficace et rapide. »
Lui et tous ses clones arrêtèrent d’utiliser leurs pouvoirs de lumière. Syleas et Desrak s’immobilisèrent eux aussi puis se mirent en position de garde pour parer à toute éventualité. Leur duel avait duré longtemps et ils étaient épuisés. De plus, Syleas avait épuisé toute son énergie élémentaire. Ils étaient en mauvaise posture. Hylnias et son armée de clones temporels lancèrent alors une rafale de vent suffisamment puissante pour les faire tomber dans le « lac ». Et c’est ce qu’il se produisit.
Tous les spectateurs avaient les yeux tournés vers le lac de liquide argenté. Allaient-ils être détruits ou transformés ? C’était là la question que tout le monde se posait. Il se passa 2 minutes, puis 4, 7 et enfin 15 minutes sans que rien ne se passe. Le commentateur fit une annonce :
« Le match Hylnias versus Desrak et Syleas est terminé ! Le vainqueur est Hylnias ! »
Tous les spectateurs se levèrent, applaudissant le combattant Toa qui avec tous ses clones les saluaient.
Ce match était terminé. Syleas et Desrak n’étaient pas sortis du protodermis énergisé. Ils avaient dû être détruits.
Et ils l’avaient étés.
Le combat était terminé, du moins c’était ce que tous pensaient, le toa aux deux éléments cria :
« Ils vous ont déçus et bien, regardez ! Ils ont étés vaincus et ils sont morts. Que leurs âmes puissent trouver la tranquillité. »
« Pour cela, il faudra attendre Toa. » firent deux voix ou plutôt une seule qui était un mélange de deux différentes.
Tous se retournèrent et virent sortant du lac, un être à l’armure noire et beige. Il possédait quatre bras, un long dard aiguisé, une tête de scorpion avec 4 yeux rouges flamboyants comme des flammes. Il avait comme armes deux sortes d’épée qui possédait aussi une lame de hache et auxquelles étaient attachées un lanceur Thornax chacune sauf que les lanceurs contenaient des sphères argentées.
« Ces deux-là sont peut-être mort mais grâce à cela, moi Sylrak, je vis ! »
Le commentateur regarda la scène, stupéfait. Il balbutia une phase malgré son étonnement.
« Ils… Ils…. Ils ont fusionnés ! »
« Exactement » fit la fusion en question.
Hylnias avait été surpris mais reprit le contrôle de ses émotions et se prépara. Chaque Hynlias présent lança une attaque combiné d’air et de lumière.
« Je vous ai battu une fois, je vous aurais une seconde fois. Après tout, j’ai survécu à la guerre civile de Géa-Nui. »
« Tu as survécu ? » fit l’être qui jadis en était deux. Il créa un puissant mur d’ombre qui para la partie lumineuse de l’attaque et un second qui le protégea de la seconde moitié de l’assaut, il déclencha ensuite une tempête de sable qui réduisit à néant la visibilité de l’armée de clones. La tempête fut rapidement balayée par une bourrasque. Le Skrall-Vorox lança alors sa hache sur l’un des clones. L’original désactiva son masque juste à temps.
« Pas mal ! Tu voulais tuer un clone pour que l’original disparaisse avec lui étant donné qu’ils sont des copies originaires de mon passé. Mais tu sais, à force d’utiliser un masque, on connaît ses défauts aussi bien que ses avantages. »
Son adversaire resta silencieux puis se mit à parler.
« Tu prétends que tu est un survivant. Mais tu ne sais pas ce qu’est la vraie survie. Tu ne sais ce que c’est de vivre sur une planète désertique avec des ressources limitées. Tu ne sais pas ce que c’est de devoir échapper chaque jour à des bêtes dangereuses, prêtes à te dévorer. Tu ne sais pas ce que c’est de devoir vivre chaque jour en se disant que c’est peut-être le dernier. Tu ne le sais pas mais moi, oui. Et parce que tu dis que tu as survécu à une minable guerre civile, ce qui n’est rien comparé à ce que j’ai enduré, que tu vas devoir mourir. »
Le Toa rit alors, visiblement il était confiant.
« Crystal Shadows » fit Sylrak. A ce moment là, l’ombre de Hylnias se cristallisa en un cristal pointu qui l’empala. Des cristaux plus petits sortirent du premier et embrochèrent le corps du Toa qui était parcouru de spasmes violents à chaque fois qu’il était transpercé. Il cria de douleur puis se tut pour toujours, la mort l’avait emporté.
« Ne t’inquiète pas, dit Sylrak au corps du défunt, je retrouverais ton « héros » et je le tuerai afin de mettre sa tête sur ton tombeau. »
L’être s’en alla alors. Il était temps pour lui de rentrer chez lui, à Bara Magna.

FIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ohixet
Première mission solo
avatar

Nombre de messages : 309

MessageSujet: Re: Dans l'arène.   Dim 1 Fév 2009 - 9:57

pareille que sur BU,super bien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yoto
Instructeur vétéran
avatar

Nombre de messages : 895
Age : 22

MessageSujet: Re: Dans l'arène.   Dim 1 Fév 2009 - 13:20

C'est bien sympa, j'aime beaucoup ce genre de petite story courte... Bravo Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans l'arène.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans l'arène.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Combat de l'arène (jeu)
» [TOURNOI]Records de temps dans l'arène
» [EVENT] Gladiateurs, représentez votre nation dans l'arène !
» Un nouveau Lion dans l'arène !
» [ ? ] Bug dans l'arène au fun

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division MOC & Créations Personnelles :: Section Fan-Fics, Fan-Arts & Stop Motion-
Sauter vers: