AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [30/06/08] FoF: the final chapter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
maxilos147
Vétéran à armure type 2.0


Nombre de messages : 1279
Age : 24
Localisation : Quelque part .....

MessageSujet: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 10:41

Citation :
Vezon looked from the massive, chained form of the dragon-like beast to his partners, then back at the dragon, then over to Brutaka. He opened his mouth to speak, but Brutaka cut him off.

“Don’t say it,” said Brutaka.

“We’re going to need --” Vezon began.

“A bigger boat. I know,” Brutaka said. “Anybody know what those... things... are flying all around?”

Small, winged creatures were indeed flitting all around the dragon. Now and then, one would let out a scream that shattered rock. “They’re called klakk,” said Makuta Spiriah. “Something Mutran created a long time back – their sonic scream is formidable. They must be meant as guardians.”

Brutaka frowned. Guardians, all right, but against whom? He knew the dragon was in fact Makuta Miserix, ex-leader of the Brotherhood. He had been ordered executed, but Makuta Krika had instead chained him up here on the island of Artidax. It was Brutaka’s job to rescue him so the Order of Mata Nui could use him against his former organization.

At that moment, Miserix suddenly took notice of them. His great eyes narrowed as he spoke and his voice rumbled like a distant avalanche. “Who... are... you?”

Brutaka started to say, “Friends,” then decided he didn’t really want to be considered a friend of that thing. “We’re here to free you,” he said instead. “Can you shapeshift to a smaller form?”

“Why would I wish to do that?” asked Miserix. “Do you know how many of these creatures I had to absorb to reach a size where their screams no longer pain me?”

“See, the size is a problem, your immenseness,” Vezon cut in. “We only have a small boat, hardly more than a raft, really, and if it sinks we have to swim. Personally, I am not big on swimming – some friends of mine went for a swim, I heard, and now they look like sea snakes, just a head and a spine. And I have no spine, so I would be just a head, and --”

Miserix’s eyes glowed red. A burst of laser vision struck Vezon, sending him tumbling backwards. “Gnat,” muttered the Makuta.

Turning to check on Vezon, Brutaka saw that Spiriah had backed way up into the shadows. Miserix noticed too and bellowed, “Tell that one to come forth.”

Spiriah took a reluctant step forward. At the sight of another Makuta, the dragon smiled. “Spiriah. I do remember you. When Teridax rose against me, you were one of the first to be by his side. I have so looked forward to meeting you again.” Brutaka tightened his grip on his weapon. He did not like Miserix’s tone at all.

“Do you know I have not seen one of my species since Krika left me here?” Miserix continued.

“We all meant to come,” Spiriah said hurriedly. “Teridax wouldn’t let us. We all knew we would benefit by your experience, your power, your very presence.”

“But you did not come,” rumbled Miserix. “So now I shall benefit from yours.”

A hand made of living shadow erupted from the dragon’s chest, grabbed Spiriah, and pulled him into Miserix’s body. There wasn’t even time for a scream.

Vezon, back on his feet, stopped dead when he saw the Makuta consumed. “I thought we were here to rescue him from captivity,” he whispered. “Not from that mid-day empty feeling.”

“You know, we could just leave you here to rot,” Brutaka said to Miserix. “Or wait for the next volcanic eruption to rain lava down on your oversized head. Or... you could have your chance to take revenge on your brothers. What’s it going to be?”

Miserix considered. Then he leaned forward as far as his chains would allow him and said, “Make your attempt, for what good it will do.”

“I have seen those kind of chains before,” said Lariska. “They grow and shrink with him. They feed on his own power and use it to hold him.”

Brutaka hefted his weapon. “Can they be broken?”

“Not without causing him great pain.”

Brutaka gave a grim smile. “I’ll cry tomorrow. Find me a weak link. Roodaka, we are going to need your help.”

The Vortixx had been silent since they had entered Miserix’s presence. Brutaka had no doubt she was planning something. But she dutifully stepped forward and stood beside him, her eyes never leaving the chained Makuta.

“There,” said Lariska, pointing to a segment of the chain that held Miserix’s right arm. “We concentrate our fire there.”

Brutaka and Roodaka took aim, he with his blade, she with her outstretched hand. Energy and shadow bolts struck the weak segment of chain, bathing it in a continuous stream of power. After several minutes, the substance of the chain began to flake off. After a few more, it began to crack. Then the link shattered to pieces. Miserix screamed, loud enough to crack the mountain itself.

The klakk reacted instantly, flying toward the rescue team and unleashing their sonic screams. Vezon and Lariska fought them off, while Brutaka used his blade to parry the streams of sound. Meanwhile, Miserix raised his arm tentatively. Seeing that it was indeed free of its bonds, he reached over with it and tore the other chain from the ground. This time, he did not scream, but only smiled.

The klakk were gaining ground now, driving the team back toward where the insects were still lurking. Miserix watched the battle for a moment in silence. Then he opened his mouth and unleashed a power scream that felled the klakk, along with Vezon and Lariska. Brutaka and Roodaka barely remained conscious. Crawling over, Brutaka checked on his two team members – both were still living.

“Now, then,” said Miserix. “Where is Teridax?”

Brutaka laughed. “And if I tell you, you have no reason to keep us alive. Gratitude is not high on the list of Makuta emotions. I’ll show you. But you are going to need to shrink down to make it out the way we came.”

“Your lack of imagination is disappointing,” said Miserix, in as close to good spirits as a Makuta ever got. He reared back and struck the side of the mountain with all his might, once, twice, again. The rock cracked and began to crumble. Miserix followed up with his fragmentation power, reducing the entire side of the volcano to shards of stone. Beyond it, Brutaka could see the sky and the sea.

“At last!” said Miserix. “After so many millennia – I am free!”

Before Brutaka’s startled eyes, the dragon grew wings. Then Miserix turned his crimson-scaled head to Brutaka and said, “Come. Show me where my enemy hides, so I may grind his armor to dust and feed on his energies.”

“No!” shouted Roodaka. “They want to lead you into a trap! Listen to me, I too am an enemy of the Brotherhood. Brutaka wants to use you, to sacrifice you as a pawn in a war against the Makuta. I want you for an ally!”

Miserix lowered his lead and leaned in so that his massive face was up against Roodaka’s. When he spoke, it was in a whisper. “Little one, I am Makuta Miserix. I am no one’s pawn. I am no one’s ally.” His next words came in a roar that drove Roodaka back into the rock wall. “And I am no one’s fool!!”

Brutaka watched, looking unimpressed. “Are you done?”

Miserix nodded slowly. “Let us go. I have a universe to rediscover.”

Brutaka loaded the stunned Roodaka and the now semi-conscious Lariska and Vezon onto the dragon’s back. Then he climbed on himself. Miserix unfurled his wings and stepped out into the open air. They soared high above the island, pausing only long enough for Miserix to make a muttered vow to come back and destroy the place one day. Brutaka noted that the team’s boat was gone – Takadox had gotten away after all, then.

Let him run. It doesn’t matter, thought Brutaka. A storm is coming to this universe, and when it hits, there will be nowhere for anyone to hide.

Miserix spread his wings and turned toward the north, carrying his passengers into the unknown.

The End

C'était le dixième et dernier chapitre de Federation of Fear. Il ne reste donc plus qu'un chapitre pour "The Mutran Chronicles" avant que l'on ne passe aux Web Serials de cet été
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john_ee
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 22
Localisation : Corus Magna

MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 10:59

Vivement qu'il arrive ce dernier épisode pout The Mutran Chronicles.J'ai beaucoup aimé ce "Web Serial".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
shas'ui
Chasseur de l'ombre
avatar

Nombre de messages : 1116
Age : 22
Localisation : Là où tout bon Lave-Vaisselle doit être ... En train de sauver le Monde de le menace des assiètes sales.

MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 11:36

Ouai,excellent chapitre.Points important:Spiriah s'est fait absorber par la Main d'Ombre de Miserix,et Takadox s'est bel et bien tiré avec leur bateau.Miserix s'ait fait "pousser"des ails,les derniers membres de la FoF sont montés sur le dos du Makuta,et ce dernier s'est envolé,après avoir ouvert le "toit" de sa prison.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
matoro85
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1176
Age : 23
Localisation : Juste derrière toi, prêt à te tuer, s'il le faut...

MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 11:38

quelqu un pourait le traduire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
john_ee
Vétéran à armure type 2.0
avatar

Nombre de messages : 1141
Age : 22
Localisation : Corus Magna

MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 11:39

Pauvre Spiriah, je l'aimais bien. Mais tant mieux que les autres soit encore vivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Irnak
Général de l'armé des filles en bikini de Goldenvs
avatar

Nombre de messages : 512
Age : 24
Localisation : Là où m'emmenne mon orthographe

MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   Lun 30 Juin 2008 - 20:20

Voilà la traduc by me, pas parfaite mais elle vous permet de comprendre

Voilà la traduc by me, pas parfaite mais elle vous permet de comprendre

Vezon regarda la massive créature ressemblant à un dragon comme ses partenaires, puis se retourna vers le dragon au dragon, puis vers Brutaka. Il ouvrit la bouche pour parler, mais Brutaka le coupa.

"Ne le dites pas," dit Brutaka.

"Nous allons avoir besoin -" Vezon commença.

"Un plus grand bateau. Je sais, "dit Brutaka. "Personne ne sait qu'elles sont ces . . . choses qui volent tout autour"

En effet, de petites créatures ailées volaient autour du dragon. De temps en temps, elles libérèraient un cri qui ébranlait la roche. "C'est de Klakk», déclara Makuta Spiriah. "Quelque chose que Mutran a crée il y a longtemps avant - leurs cris soniques sont formidable. Ils doivent être conçus pour faire les gardiens. "

Brutaka était mal. Des gardiens, mais contre qu ? Il savait le dragon était en fait Makuta Miserix, ex-dirigeant de la BoM. Makuta Krika avait reçu l'ordre de l'exécuté, mais il l'a enchaîné ici, sur l'île de Artidax à la place. Brutaka avait reçu l'ordre de le libéré car il pourrait être ultilisé contre son ex-organisation.

À ce moment-là, tout à coup Miserix les a observé. Ses grands yeux se froncèrent et il a commencé à parler avec une voix aussi grondante qu'une avanlanche au loin. "Qui . . . êtes . . . vous ?"

Brutaka commencé à dire, "Amis", puis il a décidé de ne pas vraiment considéré cette chose comme un ami. "Nous sommes là pour vous délivré", a-t-il dit à la place. "Pouvez-vous prendre une forme moins imposante ?"

"Pourquoi devrai-je le faire ?" demanda Miserix. "Savez-vous combien de ces créatures, j'ai eu à absorber pour atteindre une taille où leurs cris ne sont plus une douleur pour moi ?"

"Je vois, la taille est un problème, votre grandeur," vezon lui coupa la parole "Nous avons seulement un petit bateau, à peine plus grand d'un radeau, vraiment, et si il coule nous n'avons plus qu'à nager. Personnellement, je ne suis pas fort sur la natation - certains de mes amis sont allés nager, j'ai entendu, et maintenant, ils ressemblent à des serpents de mer, juste une tête et des épines. Et je n'ai pas d'épine, donc j'aimerai juste avoir une tête, et - "

Les yeux de Miserix se mirent à briller. Une rafle de rayon laser envoyèrent valser vezon en arrière. "Gnat", marmonnant le Makuta.

S'agissant de vérifier l'état de Vezon, Brutaka vu que Spiriah l'avait aidé dans l'ombre. Miserix remarqué aussi et gromela "Dites lui de venir de suite."

Spiriah fit un pas hésitant en avant. A la vue d'un autre Makuta, le dragon souri. "Spiriah. Je me souviens vous. Lorsque Teridax s'est mutilé contre moi, vous avez été un des premiers à être à ses côtés. J'ai tellement attendu avec impatience de vous rencontrer de nouveau. "Brutaka resserra son son poing sur son arme. Il n'aimait pas le ton que Miserix avait.

"Savez-vous, je n'ai pas vu un autre Makuta depuis que Krika m'a laissé ici?" continua t-il.

"Nous sommes tous destinés à venir", a déclaré Spiriah en hâte. "Teridax ne voulais pas ça. Nous savions tous que nous que vous seriez bénéfique avec votre expérience, vos pouvoirs et votre charisme. "

"Mais vous n'avez pas venir", gromela Miserix. "Alors maintenant je bénéficie de votre visite."

Une main d'ombre semana de la poitrine du dragon, saisi Spiriah , et l'emmena prête de miserix. Il neut même pas le temps de crier.

Vezon, remis sur pied, a arrêté de faire le mort quand il a vu le Makuta se conssumer. "Je pensais que nous étions ici pour un sauvetage", a-t-il murmuré. "Pas pour une mi-journée de règlement de compte."

"Vous savez, nous pourrions vous laisser ici pourrire ?», dit Brutaka à Miserix. "Ou attendre la prochaine éruption volcanique de lav equ'il pleuve du magma sur votre tête surdimensionnée. Ou ... vous pourriez avoir la chance de vous venger de vos frères. Qu'allez vous faire ? "

Miserix considéra les propos de brutaka. Puis il se pencha vers l'avant, autant que ses chaine lui permattait et dit: «faites, pour la bonne cause."

"J'ai déjà vu ce genre de chaînes», a déclaré Lariska. "Elles avancent et reculent avec lui. Elles utilisent son propre pouvoirs pour le tenir en captivité. "

Brutaka serra son arme. "Peuvent-elles être brisé ?"

"Ce ne sera pas sans lui faire mal."

Brutaka fit un sourire triste. «Je vais pleurer demain. Trouvez-moi un maillon faible. Roodaka, nous aurons besoin de votre aide. "

La Vortixx a été silencieuse depuis qu'il y avit la présence de Miserix. Il ne fit aucun doute pour Brutaka qu'elle avait préparé quelque chose. Mais elle éait loyalement à côté de lui, ses yeux toujours rivé sur le Makuta enchainé.

«Ici», a déclaré Lariska, pointant vers une partie de la chaîne de Miserix qui tenait son bras droit. "Nous concentrons nos coups ici."

Brutaka et Roodaka l'on pris en ligne de mire, lui avec sa lame, elle avec sa main tendue. De l'énergie et des balles d'ombre heurtèrent le segment faible de la chaîne, la mettant dans un flux continu d'attaque. Après plusieurs minutes, chaîne a commencé à s'éfriter. Peu après, elle a commencé à se fissurer. Puis le lien fut brisé en morceaux. Miserix cria, assez fort pour faire s'éfondre la montagne elle-même.

Les klakk réagirent instantanément, alors ils volaient vers l'équipe de sauvetage et de libérerèrent leurs cris sononiques. Vezon et Lariska les combattirent , tandis que Brutaka utilisé son épée pour paré les fluxs soniques. Pendant ce temps, Miserix souleva son bras provisoirement. Voyant qu'il était libre de ses chaines, il détruit l'autre chaîne à partir du sol. Cette fois, il n'a pas crier, mais seulement souri.

Les klakk gagnèrent du terrain, maintenant l'équipe se replia vers où les insectes étaient encore tapis. Miserix regarda la bataille pendant un moment en silence. Puis il ouvrit sa bouche et déclencha un crie qui abatit les klakk, de même que Vezon et Lariska. Brutaka et Roodaka restèrent à peine conscients. Peu apèrs, Brutaka vérifia l'état des deux membres de son équipe - les deux sont toujours en vie.

"Maintenant, alors," dit Miserix. "Où est Teridax?"

Brutaka rit. "Et si je vous le dis, vous n'avez pas de raison de nous laisser en vie. La gratitude n'est pas vraiment une emotion de Makuta. Je vais vous montrer. Mais vous allez avoir besoin de reduire votre taille pour prendre le même moyen de transport que nous pour venir ici. "

"Votre manque d'imagination est décevant», a déclaré Miserix, dans une bonne humeur qu'un Makuta n'est jamais eu. Il se pencha en arrière pour heurté le flanc de la montagne avec toutes ses forces, une fois, deux fois, et nouveau. La roche se fissura et a commença à s'effondrer. Miserix continua avec son pouvoir de fragmentation pour réduire les roche en fragment de pierre. Au-delà, Brutaka pourrait voir le ciel et la mer.

"Enfin!" Dit Miserix. "Après tant de millénaires - Je suis libre!"

Avant que Brutka n'ai le regard surpris, le dragon eut des ailes. Puis Miserix tourna sa tête vers Brutaka et dit: "Venez. Montrez-moi où mon ennemi se cache, Donc je peux réduire son armure en poussière et me nourir de son énergie." "

"Non!" Cria Roodaka. "Ils veulent vous entraîner dans un piège! Ecoutez-moi, je suis également un ennemi de la Fraternité. Brutaka veut vous utiliser,vous sacrifier comme un pion dans une guerre contre les Makuta. Je vous veux comme un allié! "

Miserix réduit sa tête et pencha son visage massif pour qu'il soit en face de Roodaka. Quand il parla, il mumura. "En 1er lieu, je suis Makuta Miserix. Je ne suis pas un pion'. Je ne suis pas un allié. "Ses mots suivants sont venus dans un rugissement qui ont poussé Roodaka dos à paroi rocheuse. "Et je ne suis pas un idiot !"

Brutaka regarda, n'aynt pas l'air spécialement impressioner. "C'est bon maitenant ?"

Miserix hocha de la tête lentement. "Nous y allons. J'ai un univers à redécouvrir. "

Brutaka chargea Roodaka étourid et maintenant les semi-conscients Lariska et Vezon sur le os du dragon. Puis il est monta ui-même. Miserix déploya ses ailes et sortit dans les airs. Il est monté en flèche au-dessus de l'île, s'arrêtant seulement un peu le temps que Miserix fasse un vœu marmonnant de revenir et de détruire ce lieu un jour. Brutaka a noté que l'équipe du bateau avait disparu - Takadox avait obtenu la liverté, après tout.

Qu'il s'en aille. Ca n'avait pas d'importance, pensa Brutaka. Une tempête est à venir à cet univers, et quand elle frappera, il n'y aura nulle part pour quiconque où cacher.

Miserix battit des ailes et s'orienta vers le nord, transportant ses passagers dans l'inconnu.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [30/06/08] FoF: the final chapter   

Revenir en haut Aller en bas
 
[30/06/08] FoF: the final chapter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le scénario de Resident Evil The Final Chapter aurait fuité sur la toile
» Deck Comptes à Rebours Final
» Nouveautés Chapter House :
» [PSP] Dissidia : Final Fantasy
» Star Horse 2 - Final Destination

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bionicle-legends :: Division Autres :: Section Archives :: Archive - News-
Sauter vers: